Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Codélia Network T.1 : La justicière virtuelle de Kazumari



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Kazumari - Voir le profil
» Créé le 13/03/2019 à 13:26
» Dernière mise à jour le 13/03/2019 à 13:26

» Mots-clés :   Action   Aventure   Région inventée   Science fiction   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 12 : L’entrepôt abandonné
- Il défie toujours autant mes calculs…

La vraie finale du Festival Numérique se poursuivait dans la cité Codélienne, sous les chaudes acclamations du public. Jusqu'à présent, Elkira demeurait celle qui prenait le plus d'initiatives, multipliant les assauts contre le Galopa de Cataclysme. Naviguer devant son adversaire lui permettait d'attraper les bonus Codéliens avant lui. Mais cela ne se révélait pas suffisamment pour contrebalancer le double désavantage de type auquel Noacier devait faire face.

Suite à une rencontre avec un embranchement du circuit Haute-Vitesse, les deux finalistes avaient pris un chemin différent. Très concentrée et utilisant sa puissante capacité de calcul pour mettre en place des nouvelles stratégies, Elkira en venait à oublier la présence de la caméra qui les suivaient pendant le match pour montrer le combat au public. Elle aimerait vraiment pouvoir prendre la place de numéro un pour que Meijin soit fier d'elle à son retour.

- Qu'est-ce que tu en penses ? demanda-t-elle au Pokémon Boule Epine. On a encore une chance de l'emporter contre lui, tu crois ?

Elle savait que s'adresser à un simple programme qui émulait un véritable Noacier n'arrangerait pas ses affaires mais préférait tout de même le faire pour l'immersion. Il se contenta de répondre par le biais d'un simple acquiescement. La partie inférieure de son visage dissimulée, Elkira tenta de sourire mais n'aurait su dire si elle y était parvenue convenablement. Elle nota alors la présence d'une sphère lumineuse proche du point où les deux chemins se croiseraient à nouveau.

Comme elle arriva la première, elle décida de tenter le tout pour le tout pour atteindre le bonus Codélien. Avec l'aide de son Noacier, elle fit une pirouette dans les airs pour l'attraper et retrouver sa planche sans la moindre issue. Cataclysme ne tarda pas à la rejoindre, toujours accompagné par son fidèle Galopa qui trottinait à ses côtés sur l'amas de données. Visiblement, il ne semblait pas déçu d'avoir raté sa chance d'obtenir l'un des bonus.

- Et bien, toujours aussi rapide à ce que je vois... nota le champion. Alors qu'est-ce que tu as récupéré cette fois-ci ? Quelque chose qui peut surpasser Galopa ?

- J'ai la possibilité de modifier le type de la prochaine attaque lancée par Noacier, révéla Elkira alors que la sphère disparaissait de sa main. Et je peux choisir le type en question. Ton Galopa n'a pas beaucoup de faiblesses mais je sais très bien que même lui aura du mal contre une capacité aquatique.

Mais comme à son habitude, Cataclysme restait imperturbable. Le monde aurait pu s'effondrer autour de lui qu'il n'aurait certainement même pas cillé. Elkira notait le point commun avec sa propre personnalité mais doutait que Cataclysme ait les mêmes problèmes qu'elle. Le numéro un de la plate-forme faisait simplement preuve d'une intense concentration parce qu'il jugeait la fille ninja digne d'intérêt. La plupart des utilisateurs travaillaient dur pour obtenir un jour une telle reconnaissance de sa part.

Comme elle venait de l'avouer ouvertement, Elkira décida de changer le type du prochain Luminocanon pour la transformer en assaut marin. Si le Pokémon Cheval Feu témoignait d'une grande endurance, il y avait une nette différence entre encaisser une attaque Plante et une attaque Eau. L'homme aux deux mètres en était conscient et savait qu'il ne pourrait pas rester les bras croisés. Il devait contre-attaquer au plus vite.

Le tenant du titre répliqua donc avec Eclair Fou, jugeant que Galopa pourrait résister aux dégâts de contrecoup sans altérer la suite de la rencontre. Enveloppé dans une aura électrique, ce dernier entra alors en collision avec le rayon au type modifié, provoquant une petite explosion. Toujours concentré, Cataclysme ne vacilla même pas sur sa planche à cause de l'impact. Davantage rapprochée, Elkira fut contrainte de s'accrocher rapidement aux bras de son Noacier pour éviter de s'écraser sur la mer de données.

- Tu disposes décidément toujours d'un moyen efficace pour te tirer d'affaire, nota calmement Elkira. Tu comptes continuer de déjouer mes calculs jusqu'à la fin ?

- Jusqu'à la fin ? confirma aimablement Cataclysme. Tu as beau parler de tes calculs, pour le moment ce match se déroule selon mes propres prévisions. Tu n'as pas vraiment fait quoi que ce soit qui sorte de l'ordinaire. Il est donc encore trop tôt pour désigner un vainqueur.

La demoiselle aux cheveux noirs de jais n'ajouta rien. Le circuit Haute-Vitesse venait de former une boucle complète, ramenant les deux finalistes au-dessus du stade dont ils étaient partis à l'origine. Une nouvelle ovation retentit en son sein alors qu'ils naviguaient, montrant toute l'effervescence créée par leur grande confrontation. Si la vraie finale du Festival Numérique était toujours un événement très attendu, cela se vérifiait d'autant plus lorsque les deux personnes au sommet du classement s'affrontaient pour le titre.

Faisant une pause dans leur mémorable bataille pendant une courte période, Cataclysme en profita pour saluer gentiment ses fans d'un geste de la main. Elkira se contenta de rester statique, comme à son habitude, perpétuellement plongée dans une profonde analyse de son environnement. Mais cette trêve ne dura pas bien longtemps. Une fois le stade à nouveau derrière eux, les deux opposants purent se remettre au travail immédiatement.

- Tu as un problème ? demanda alors Cataclysme qui ne quittait pas son adversaire des yeux. Tu as l'air encore moins bavarde qu'à l'ordinaire... plongée dans tes éternels calculs, encore ? Tu sais, il y a un moment où il faut cesser de ressasser la théorie, les combats Pokémon sont faits pour être imprévisibles.

- Tout va très bien, assura Elkira sans y mettre le temps. Nous pouvons poursuivre notre combat là où nous l'avons laissé, si tu le veux bien.

- Tu m'en vois ravi ! Je comptais justement passer à la vitesse supérieure. J'espère pour toi que tu parviendras à suivre mon rythme.

Avant que la ninja n'ait eu le temps de lui répondre, Cataclysme baissa légèrement sa planche pour faire propulsion sur l'amas de données. Ainsi, il se retrouva rapidement devant son opposante qui ne l'avait pas vu venir. En faisant un simple saut en avant, il attrapa le bonus Codélien qui se trouvait juste là, avant de retrouver sa planche avec aisance. Si un être humain normal aurait été perturbé par ce qui venait de passer, Elkira n'eut pas la moindre réaction.

La numéro deux de la plate-forme le savait, les bonus Codéliens changeaient de place dès que les deux participants repassaient par le point de départ. Elle n'avait donc pas eu le temps de noter où se trouvaient chacun d'entre eux pour ce nouveau tour de piste. Si les capacités de calcul de Cataclysme ne pourraient jamais égaler les siennes, il parvenait facilement à garder la tête froide. Il s'agissait là de la première sphère attrapée par le champion depuis le début du match, faisant douter Elkira sur ses chances de victoire.

- Alors ? demanda-t-elle sur un ton dénué d'animosité, faisant référence à l'effet octroyé par l'objet qui disparaissait de la main de son interlocuteur.

- Je peux doubler une des statistiques au choix de Galopa pour les trois prochaines minutes, indiqua Cataclysme. C'est bien pratique !

Elkira s'était entêtée à naviguer à l'avant justement pour éviter ce genre de situation. Si elle n'avait pas laissé son opposant passer devant elle à l'instant, elle aurait sûrement pu prendre un considérable avantage en attrapant elle-même ce bonus Codélien. Mais maintenant, elle se retrouvait dans une posture dangereuse, ce qui pourrait lui coûter la victoire finale. Si la déception suite à une défaite restait une donnée inconnue pour la jeune fille, elle souhaitait remporter ce match pour Meijin.

- Et laquelle des statistiques comptes-tu augmenter ?

- Disons que j'ai l'intention d'en terminer avec ce combat le plus rapidement possible, répondit Cataclysme, l'air mystérieux.

- Je vois…

Il n'en fallut pas plus pour qu'Elkira comprenne que la statistique en question serait certainement l'attaque ou l'attaque spéciale. Pour mettre toutes les chances de son côté, elle demanda à Noacier de lancer Mur de Fer. Dans la première situation, cela lui permettrait de réduire les dommages reçus. Comme le champion l'avait dit, les effets du bonus Codélien s'estomperaient après quelques minutes. La seule solution était donc de survivre.

Même si naviguer en tête offrait des avantages, cela entraînait également des inconvénients. Le dresseur qui se trouvait à l'arrière disposait alors d'un choix important lorsque le circuit Haute-Vitesse se divisait en embranchement. Elkira comptait donc semer Cataclysme dès qu'elle le pourrait afin de réduire à néant ses efforts. Cependant, ce dernier donnait l'impression d'avoir compris les intentions de la demoiselle ninja.

- Tu comptes me fausser compagnie ? questionna-t-il avec une pointe d'amusement.

- Qu'est-ce que…

- Une présentation vaudra mieux qu'un simple discours, je pense.

Le champion du Réseau Codélia releva alors sa planche pour ralentir et laisser la jeune fille lui repasser devant et ce, juste avant leur arrivée à l'embranchement suivant. Prise au dépourvu, Elkira n'eut pas le temps de réagir cette fois encore et fut contrainte de choisir machinalement le chemin de gauche. Le sourire aux lèvres, Cataclysme s'empressa aussitôt de la suivre. Le léger plan mis en place par la numéro deux venait de tomber à l'eau.

- Ce serait dommage de gâcher les effets du bonus Codélien, tu ne penses pas ? Maintenant, je vais pouvoir m'en donner à cœur joie avec toi, j'espère que tu es contente !

- Contente…

Elkira regarda autour d'elle, tentant de vérifier si une autre sphère lumineuse se trouvait dans les environs pour la tirer d'affaire. Malheureusement pour elle, ce ne fut pas le cas. Cataclysme venait de la prendre au piège, elle la spécialiste de la préparation. Plissant les yeux, la ninja pouvait apercevoir le prochain bonus Codélien juste après le croisement des deux routes. Tout ce qu'elle avait à faire maintenant serait de lutter contre ce Galopa à la puissance décuplée.



***


- Monsieur, le scan n'a pas l'air de nous apporter des résultats !

- CE-01 semble ne plus se trouver sur le Réseau Codélia. S'est-il échappé ? Ou alors quelqu'un a mis la main sur lui avant nous ?

Edouard Keyton joignit ses mains sur son bureau, mécontent de la tournure que prenaient les événements. Les deux hypothèses fournies par son technicien restaient plausibles mais entraînaient d'autres questions. Si jamais l'entité Cybérienne numéro un avait quitté la dimension numérique, où se trouvait-elle maintenant ? Et dans le deuxième cas, qui serait parvenu à la localiser avant eux ? Son stress naturel n'était pas prêt de diminuer avec cette absence de résultat.

Nettoyant machinalement le verre de ses lunettes, Edouard préférait ne pas trop penser à cette deuxième possibilité. Ils ignoraient beaucoup de choses sur le Cercle des Proxys, à commencer par leurs objectifs. Si jamais l'un de leurs membres avait capturé CE-01, les conséquences pour le Réseau Codélia pourraient se révéler terribles. Et sa carrière au sein de l'entreprise pourrait se stopper net, le Cybéria représentant une partie importante du Réseau Codélia.

- Au stade où nous en sommes, je pense que nous n'avons plus rien à perdre. Lancez immédiatement un nouveau scan, peut-être que le précédent était défectueux... ordonna-t-il en tâchant de ne pas montrer des signes de défaitisme.

Assis à ses côtés, l'assistant-chef de la Sécurité Henry Linday prenait des notes dans son petit carnet personnel. Contrairement à son supérieur hiérarchique, ses connaissances concernant l'intelligence artificielle étaient aussi limitées que celles des techniciens. Il ne comprenait donc pas complètement les enjeux de cette recherche intensive ni les risques encourus en cas d'échec. Il notait cependant qu'Edouard Keyton semblait complètement désemparé.

Pour Henry Linday, voir son patron dans un tel état ne lui faisait ni chaud ni froid. Il ne risquait pas sa place dans cette opération périlleuse, contrairement à lui. En revanche, il savait que si Edouard se faisait renvoyer à cause d'un échec, il deviendrait alors le prochain chef de la Sécurité pour le compte du CNI. A cause de son ambition secrète de gravir les échelons pour arriver au sommet de l'entreprise, il espérait presque que CE-01 ne soit jamais retrouvé.

- En quoi CE-01 est-il aussi important pour que l'on prenne autant de précautions ? interrogea le brun à lunettes sans lever les yeux de son carnet.

- Ce sont des informations dont je ne peux pas te parler Henry. C'est confidentiel. Même moi, je ne connais pas tout ce qui concerne cette affaire…

Une information qui arriva aussitôt dans ses notes personnelles. Pour apprendre tous les secrets du Cybéria, Henry Linday devait entrer dans le cercle des haut-gradés qui dirigeaient le Codélia Network Industries. Six ans qu'il se trouvait dans l'entreprise et il se trouvait au poste déjà convoité d'assistant-chef. Avec la pression qu'Edouard Keyton se mettait en permanence, ce ne serait qu'une question de temps avant qu'il ne puisse le remplacer. Et après il se fixerait un autre objectif pour continuer son ascension.



***


Tsubasa ouvrit les yeux, retrouvant le monde réel. Elle se remettait de ses émotions après cette rencontre impromptue avec le Proxy qui n'avait clairement aucune notion de l'espace personnel. La jeune fille ressentait tout de même une nouvelle frustration à l'idée de s'être retrouvée à proximité de l'un de ses ennemis sans avoir réussi à lui soutirer des informations sur l'Incident Effacé. Mais peut-être que cela allait enfin changer d'ici peu de temps.

Le camping-car de Victoria n'était plus immobile et en regardant autour d'elle, Tsubasa remarqua que son professeur ne se trouvait plus assis sur le fauteuil à côté du sien. La femme blonde avait rejoint le siège conducteur, son élève ne doutant pas une seule seconde de la destination qu'elle tentait de rejoindre. Une fois tous ses sens parfaitement retrouvés, la brunette décida de quitter cette zone informatique pour aller discuter avec elle de la suite de leur mission.

- Tu as pu localiser l'ordinateur ? demanda Tsubasa en prenant place sur le siège passager.

- En effet. Un entrepôt abandonné au fin fond du secteur six. Une chance que nous soyons déjà en pleine soirée, je n'ai aucune difficulté à circuler. Si tout va bien, nous devrions y être d'ici cinq minutes. Il ne nous restera plus alors qu'à retrouver CE-01 à l'intérieur.

- En espérant que le capturer avancera nos affaires…

La jeune fille profita du trajet pour sortir son téléphone portable et vérifier si elle avait reçu des messages ou des appels pendant son passage sur le Réseau Codélia. Elle ne le faisait que par habitude car elle savait pertinemment que seul Dennis ou Deltaziroh lui envoyait généralement quelque chose. Et la deuxième se trouvait physiquement en sa compagnie pour le moment. Elle put toutefois noter la réception d'un texte de son ami.

<< Dennis Keyton >> J'espère que ta rencontre avec Deltaziroh se passe bien. Le match entre Cataclysme et Elkira est vraiment incroyable, j'ai hâte de le revoir avec toi.

Sans s'en rendre compte, Tsubasa lâcha un sourire. Dennis prêtait décidément bien trop attention à elle. Mais le jeune homme avait toujours été comme ça depuis leur première rencontre au collège. Si au départ, elle avait pensé qu'il agissait par pitié à cause de son traumatisme issu de l'incident, elle s'était rapidement rendue compte que ce n'était pas le cas. L'altruisme était simplement sa plus grande qualité. Tsubasa savait qu'elle avait beaucoup de chance de l'avoir comme ami.

- Vous avez des amis, madame Victoria ?

- Des amis ? Pas énormément malheureusement. J'étais une fille très populaire pendant mes années de lycée mais j'ai perdu contact avec tout le monde. Et à l'université, j'étais bien trop concentrée sur mes études pour me soucier de ça. Disons que j'ai un grand ami. Peut-être que tu le rencontreras un jour.

Pendant les instants où Tsubasa s'était connectée sur le Réseau Codélia et tentait de rallier le point du signal laissé par CE-01, Victoria avait tenté d'appeler son ami Takeru au téléphone. Mais ce dernier ne se montrait pas très disponible depuis environ un mois. Elle savait que lui-même tentait de devenir professeur mais comme il avait négligé ses études pour privilégier la plate-forme numérique, il devrait passer ses concours en retard pour obtenir le droit d'enseigner.

Même si la brunette refusait d'en parler en détail, Victoria avait parfaitement retenu le fait qu'elle combattait pour faire la lumière sur un terrible incident survenu douze années auparavant. Après être tombée sur le répondeur de Takeru, elle avait calmement fait le calcul. Son meilleur ami s'était lui-même retrouvé par le passé dans une sombre affaire, le traumatisant psychologiquement. Si Takeru avait le même âge qu'elle, à savoir vingt-trois ans, cet événement remontait à un temps où il n'en avait qu'onze.

Douze années auparavant. La femme blonde se rendait bien compte que cela ne pouvait pas être une simple coïncidence. Les frissons qu'elle avait ressenti lorsque Takeru lui avait raconté ce qu'il avait traversé pendant l'Incident Effacé lui revinrent en mémoire. Elle n'osait même pas imaginer l'enfer pour Tsubasa, qui ne devait avoir que six ans au moment des faits. Qu'elle n'ait pas complètement perdu la raison par la suite devait relever du miracle.

- Je vais attendre que Takeru cesse de faire le mort pour en discuter avec elle, songea Victoria en faisant bien attention à ne pas rater son créneau. Même si Takeru est entièrement rétabli, je pense que ça pourrait leur faire du bien à l'un comme l'autre de se retrouver en présence de quelqu'un qui a traversé les mêmes épreuves. Surtout quand il s'agit d'épreuves aussi horribles…

Une fois le véhicule garé, l'élève fut la première à ouvrir la portière pour en sortir. Simplement vêtue d'une chemise à carreaux, elle se rendit compte que le soleil n'était plus présent dans le ciel depuis un bon moment et que la température s'en retrouvait amoindrie. Victoria lui tendit le manteau de Héléna, qui reposait sur la banquette arrière afin que Tsubasa évite d'attraper un rhume pendant leur petite excursion en extérieur.

Avant de quitter le camping-car à son tour, le professeur d'informatique retourna brièvement dans sa pièce à vivre et finit par mettre la main sur une lampe torche qui traînait dans un tiroir sous les ordinateurs. Si les téléphones portables pouvaient apporter une source de lumière, elle préférait en garder une avec elle par mesure de sécurité. Un bref coup d’œil à l'écran qui diffusait l'émission du Codélia lui indiqua que le match de la finale n'avait pas encore atteint sa conclusion, Elkira tentant de le faire traîner en longueur.

- Alors, tu es prête ? questionna Victoria en rejoignant son élève qui attendait devant l'entrée de l'entrepôt. Ce n'est pas n'importe quel endroit ici. C'est les anciens locaux du Codélia Network Industries, dans le temps où la plate-forme n'était pas encore un phénomène aussi important qu'aujourd'hui.

- Pas étonnant que le point d'accès de CE-01 l'ait conduit jusqu'ici, ça semble évident…

- Ne perdons pas plus de temps, ce serait dommage que notre petite intelligence artificielle nous fausse compagnie après tous nos efforts !