Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Codélia Network T.1 : La justicière virtuelle de Kazumari



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Kazumari - Voir le profil
» Créé le 13/03/2019 à 13:25
» Dernière mise à jour le 13/03/2019 à 13:25

» Mots-clés :   Action   Aventure   Région inventée   Science fiction   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 11 : Le lancement du match
- Tu es au bon endroit, c'est exactement le point dont est parti le signal de CE-01.

En pénétrant dans l'immeuble, Axerola avait pu se rendre compte du niveau sonore de la cité Codélienne. Cela ne ressemblait même plus à l'ambiance d'il y avait seulement deux jours. La présence de Cataclysme en plus de celle d'Elkira entraînait facilement des crises d’hystérie de la part des internautes. Même à l'intérieur des locaux, la jeune fille pouvait encore entendre du bruit en tendant l'oreille. Au moins, cela lui permettait de confirmer que le match était toujours d'actualité, qu'il ait débuté ou non.

Après avoir posé les pieds au sein de l'immeuble entièrement vide, Axerola était restée en contact avec son professeur d'informatique qui la guidait pour qu'elle puisse rejoindre rapidement le point exact d'où était parti le signal. Certes, CE-01 ne se trouvait peut-être déjà plus là mais cela constituait tout de même une piste qui pourrait les aider à le retrouver ensuite. En l'espace d'une petite dizaine de minutes, elle avait atteint son objectif.

- J'ai l'impression qu'il est parti... marmonna-t-elle, amère.

- Qu'est-ce que c'est dans le recoin de la pièce ? Tu peux t'approcher ? Je ne vois pas bien depuis ton angle, demanda Victoria, ne souhaitant pas laisser s'échapper le moindre indice.

Un amas de données brillant en forme de sphère flottait dans un coin sombre de la pièce mal éclairée. Si Tsubasa ne savait pas de quoi il s'agissait, sa partenaire ne tarda pas à lui dévoiler tout ce qu'elle en savait. Depuis l'extérieur, Victoria n'éprouvait aucune difficulté à analyser l'environnement qui entourait Axerola. Il s'agissait là d'un point de transport qui permettait de rejoindre la base de données d'un ordinateur, en dehors du Réseau Codélia.

Sa petite taille, ne dépassant pas la trentaine de centimètres de hauteur, ne permettait pas à un être humain de passer au travers. De toute manière, d'après ce que l'institutrice put lui révéler, ce serait très dangereux pour un être organique d'y entrer. Contrairement aux virus informatiques ou programmes, les humains ne pouvaient pas se balader comme ils le souhaitaient. Axerola pourrait se retrouver coincée à toujours jamais dans un ordinateur sans pouvoir revenir dans le monde réel ou le Codélia.

- Ce point de transport est déjà en train de disparaître, nota la femme blonde. Je pense que CE-01 a dû l'ouvrir au moment où j'ai capté son signal, ce doit être pour ça qu'il l'a laissé échapper par mégarde. Il devait être trop occupé à se créer une porte de sortie. Ce n'est peut-être que ma théorie mais la surpopulation du Codélia ce soir a dû l'effrayer.

- Vous pouvez déterminer l'emplacement de l'ordinateur situé de l'autre côté ? demanda Axerola.

- Je devrais pouvoir y arriver avant qu'il ne soit complètement détruit, oui. Laisse-moi juste une ou deux minutes pour en analyser le code, je vais faire ça vite.

Mais Tsubasa savait qu'elle n'aurait pas l'occasion de se reposer. Elle entendait du bruit. Quelque chose qui n'était pas issu de l'événement du soir. Quelqu'un se trouvait également dans l'immeuble en ce moment même. Comme cela ne pouvait pas être un simple hasard, la jeune fille savait qu'il s'agissait forcément de quelqu'un qui disposait des mêmes moyens que Victoria pour tracer l'intelligence artificielle. Un technicien du CNI... ou un membre du Cercle des Proxys.

Posant brièvement son regard sur le point de transport, elle plaça son corps devant afin de le masquer. Il ne faudrait pas longtemps à son professeur pour l'étudier et découvrir où se trouvait maintenant CE-01. Tout ce qu'elle avait à faire était de gagner du temps pour que personne d'autre ne l'apprenne. Si leur cible avait quitté le Réseau Codélia alors le scan que l'entreprise s'apprêtait à faire pendant la finale se révélerait complètement inutile.

- Et bien, on dirait bien que des petits curieux ont fait le déplacement avant moi…

La pièce où ils se trouvaient, située au beau milieu de l'immeuble, n'était pas du tout éclairée correctement. Même si elle voyait quelqu'un pénétrer dans la salle, Axerola ne parvenait pas à le reconnaître ou à voir clairement l'avatar qui lui faisait face. Victoria qui analysait le point de transport n'aurait pas le temps de jeter un œil à son profil. Le cœur de Tsubasa accéléra dans sa poitrine. Même si elle n'avait pas confirmation que le nouveau venu était un Proxy, il ne portait pas le manteau noir signature des terroristes.

- Axerola ? dit soudainement l'inconnu, qui ne semblait pas s'adresser à l'intéressée. Et tout ce que tu peux me dire à son sujet est qu'elle mesure un mètre soixante-quatre, n'a pas participé aux éditions récentes du Festival Numérique et possède un Roussil ? Ce ne serait pas la fille que ce sbire aurait rencontré l'autre fois ? Je n'ai pas pris la peine d'avertir le patron d'une menace inoffensive…

- Je suis là, hein ! s'exclama la jeune fille, vexée par cette dernière remarque.

Visiblement, cette personne était en communication avec quelqu'un à l'extérieur du Codélia, tout comme Axerola qui conversait avec son professeur. Mais l'un ne pouvait pas entendre la voix provenant du support de l'autre, ce qui pouvait amener à des dialogues de sourd. Mais si Axerola avait pu cerner quelque chose, c'était la mention d'un sbire. Cet inconnu faisait partie du Cercle des Proxys, elle en était persuadée. Peut-être un haut gradé si l'on jugeait l'absence du manteau qui masquait les pseudonymes.

Lorsqu'il eut fait quelques pas en avant pour se rapprocher d'elle, Axerola fut en mesure de voir l'avatar plus en détail. Une chevelure rouge qui partait dans tous les sens, bombardée d'épis. Une cape noire proche de ce que les super-héros portaient dans les œuvres de fiction. Son visage bien taillé possédait une barbe soigneusement coupée. Dans le feu de l'action, la jeune fille n'eut pas le réflexe d'ouvrir son menu tactile pour étudier son profil et découvrir son pseudonyme.

- Est-ce que tu sais quelque chose sur... commença Tsubasa, se rappelant rapidement pourquoi elle pourchassait le groupe de terroristes.

- Tsubasa, j'ai terminé ce que j'avais à faire donc déconnecte-toi immédiatement ! Ce type est dangereux et je t'ai déjà dit que je refusais que tu prennes des risques, s'exclama la voix inquiète de Victoria que seule elle pouvait entendre. Il verra le point d'accès mais il va disparaître dans moins d'une minute, ils n'auront pas le temps de retrouver la trace de l'ordinateur relié.

- Sur quoi ? Si tu ne termines pas tes phrases, je ne vais pas pouvoir te répondre Axerola ! s'exclama l'inconnu avec agacement.

Tsubasa était tiraillée entre plusieurs choix sans savoir lequel prendre. Elle savait que ce ne serait pas la meilleure des idées mais elle hésitait à désobéir à son professeur pour tenter d'interroger ce type sur l'Incident Effacé, quitte à le combattre pour obtenir ce qu'elle voulait. Mais en faisant cela, elle prendrait le risque de mettre en péril son alliance avec Victoria. Si cet inconnu ne pourrait pas tracer CE-01, peut-être qu'aller le chercher en priorité pour provoquer les Proxys serait plus judicieux.

- Tsubasa, s'il te plaît. Je ne veux pas me répéter.

- Dis-moi Axerola, il y a une finale de Festival Numérique à l'extérieur. Je ne pense pas que cet immeuble abandonné soit le meilleur endroit pour se balader. Ce n'est pas un hasard, n'est-ce pas ? Dois-je en conclure que tu as déjà récupéré l'entité Cybérienne ? Dans ce cas, un combat Pokémon sera le meilleur moyen de le récupérer. Le transfert de programmes se fait toujours comme ça sur le Codélia.

L'inconnu s'était tellement rapproché d'elle que la jeune fille pouvait entendre sa respiration. Il venait de la provoquer en duel pour récupérer l'intelligence artificielle qu'elle ne possédait pas. Cette dernière remarque fut suffisante pour elle. Les Proxys seraient donc prêts à l'affronter en échange de ce CE-01. Et Tsubasa comptait bien en profiter pour mettre en jeu des informations sur l'Incident Effacé et enfin découvrir le secret de son passé.

Plaçant sa main gauche dans son dos, elle ouvrit discrètement le menu tactile pour atteindre la déconnexion. Quoi que puisse en dire Victoria, elle avait bien l'intention d'avancer dans sa propre quête, quitte à se mettre en danger. Dès que le programme de Cybéria Entity 01 serait intégré dans sa Codéwatch, elle reviendrait immédiatement sur le Réseau Codélia. Avec un peu de chance, ce type se trouvera toujours dans les parages et acceptera de l'affronter.

- Attends une seconde, tu ne vas quand même... démarra le Proxy inconnu alors que le corps d'Axerola disparaissait. Elle s'est échappée... Je n'avais pas pris la peine d'activer mon programme pour bloquer les déconnexions avant de savoir si CE-01 était réellement en sa possession…

- Je ne pense pas que ce soit le cas, monsieur Ivan. Axerola cachait un point de transport, CE-01 a dû s'échapper du Réseau Codélia pour rejoindre un ordinateur. Il est déjà en phase terminale, je ne pourrais rien en tirer. Axerola a sûrement récupéré tout ce dont elle avait besoin et aura CE-01 en poche bientôt. Je suis vraiment désolée, je vais me poignarder pour me faire pardonner... s'écria Arisa Harriet en parlant à toute vitesse comme à son habitude.

- Je t'ai déjà dit que tu n'avais pas besoin d'en arriver là…



***


Une véritable ovation retentit à travers le stade de la cité Codélienne dès l'instant où les deux finalistes firent leur entrée sur le terrain. Que ce soit d'un point de vue physique ou de pression, Elkira paraissait presque invisible aux côtés du mastodonte que représentait Cataclysme. Là où il saluait aimablement ses fans en levant la main, elle se contenta de rester droite, ne semblant même pas prêter attention à eux. Ce masque de ninja était une aubaine, la demoiselle n'avait pas besoin de se forcer à afficher un sourire.

- Tu devrais peut-être faire un geste pour les utilisateurs qui t'admirent, tu ne penses pas ? suggéra calmement le numéro un à voix basse. Tu es en train de donner l'impression de ne pas avoir envie d'être là. Pourquoi ne pas leur faire une grosse grimace comme à l'édition précédente ? Tu avais amusé tout le monde, je me souviens.

La deuxième meilleure dresseuse du Codélia ne répondit pas, se remémorant malgré elle les événements du mois dernier. Sous les conseils de Meijin, son adversaire de la finale, elle avait tenté de sourire pour montrer de l'enthousiasme. Malgré tous ses calculs, elle ne comprenait jamais à quel angle devaient se plier ses lèvres pour que l'acte paraisse naturel. Elle s'était donc aidée de ses mains pour y parvenir mais le résultat ne fut pas celui escompté.

Jugeant qu'elle n'avait rien à perdre, Elkira décida de réitérer l'expérience en espérant des résultats plus concluants. Baissant son masque jusqu'en bas du menton afin de faire apparaître la partie inférieure de son visage, elle tenta une nouvelle fois de sourire. L'écran géant du stade diffusait ce moment pour les spectateurs des tribunes et ceux qui regardaient le match depuis la cité Codélienne ou le monde réel. Ce fut un échec de la part d'Elkira qui décida une nouvelle fois d'en recourir à ses mains.

- On dira que c'est l'intention qui compte, constata Cataclysme en retenant un rire. Je pense que si tu parviens à transmettre ta passion des combats Pokémon par le biais de notre affrontement, ton fanclub sera satisfait.

- Passion... murmura Elkira en remettant son masque en place, donnant l'impression de réfléchir au sens de ce simple mot. Maintenant que j'y pense, tu es certain que tout se passe bien là-haut, Cataclysme ? Tu ne dois pas être bien oxygéné, ça ne va pas te gêner quand je vais te battre ?

- Je ne suis pas certain que fréquenter Meijin te réussisse, ma petite.

Cette réplique, plutôt inhabituelle de la part d'une personne aussi stoïque qu'Elkira, n'avait effectivement rien de naturel. Prenant exemple sur Meijin, qui s'amusait souvent à lui faire des remarques sarcastiques, elle avait passé de nombreux jours à tenter de trouver quelque chose à dire à Cataclysme. La seule idée qui lui était venue à l'esprit fut de faire référence à l'importante différence de taille qui les séparait. Elkira marchait généralement devant son interlocuteur pour ne pas avoir à lui parler en levant la tête.

Ayant visiblement compris qu'Elkira venait déjà d'épuiser son quota de remarques épicées pour le mois tout entier, il fit quelques grands pas en avant pour se placer à côté d'elle. Avec un grand sourire, il lui ébouriffa les cheveux, saluant sa tentative de sortir de cette imposante timidité qui semblait la caractériser. Beaucoup d'internautes auraient payé cher pour pouvoir écouter ce que les deux dresseurs d'élite pouvaient bien se raconter peu de temps avant le début de leur match.

- Fais tout de même attention à tes propos, tu pourrais mettre en péril ton image de fille impassible. Et je ne doute pas que bon nombre de membres de ton fanclub t'apprécient pour ton côté sérieux.

- La perception que le public a de moi est une donnée à laquelle je prête assez peu attention, expliqua Elkira. Je voulais juste tenter de sortir une réplique comme celles dont Meijin a le secret…

Cataclysme préféra ne rien ajouter. Sa future adversaire se révélait être une personne complexe et il ne parvenait pas à comprendre s'il s'agissait d'une façade ou non, peut-être pour échapper à quelque chose dans la vie réelle. Rencontrer la fille ninja dans le monde réel aurait pu être une expérience très enrichissante afin de noter le contraste entre les deux alter-ego. Mais hélas, la mégapole d'Ebravia était bien trop grande pour retrouver quelqu'un par hasard.

Mais si jamais la personnalité d'Elkira différait de la personne qui se trouvait derrière son avatar, le champion du Codélia ne serait tout de même pas bien placé pour lui faire la morale. Lui-même conservait quelques secrets qu'il préférait emporter avec lui dans la tombe. Si les internautes finissaient par apprendre que Cataclysme était en réalité son deuxième compte sur la plate-forme, alors que la reconnaissance digitale empêchait la création de multiples avatars, cela risquait de faire scandale.

Surtout si les gens faisaient le rapprochement avec son premier pseudonyme. Par le passé, il fut déjà une figure importante de la dimension numérique, avant qu'une sombre affaire ne vienne mettre un terme à sa progression. Toutefois, le siège du Codélia Network Industries l'avait autorisé à repartir de zéro après la disparition du premier compte. Il préférait tout de même que cette affaire ne s'ébruite pas, il ne reproduirait plus les mêmes erreurs qu'autrefois.

- Cela fait déjà deux mois depuis notre dernière bataille, nota le numéro un du Codélia, ne voulant pas ressasser le passé. Tu as l'air d'avoir progressé depuis la dernière fois, j'ai hâte de voir ça.

- Même si tu ne combats publiquement qu'une fois par mois, je me doute que tu ne dois pas rester les bras croisés toi non plus, renchérit Elkira alors qu'ils atteignaient le centre du terrain.

- Détrompe-toi, mon emploi dans le monde réel me prend pas mal de temps. Tu es étudiante, non ? Cela remonte déjà à loin en ce qui me concerne…

Les commentateurs de la grande finale prirent alors la parole, leurs voix résonnant à travers tout le colisée et même au-delà. Le moment du dernier affrontement était enfin arrivé. Le circuit Haute-Vitesse fit son apparition non loin de la position des deux finalistes, démarrant au sein du stade avant d'entrer dans une boucle qui faisait le tour de toute la ville virtuelle. Sans les parois invisibles sur les deux extrémités de la mer de données, les utilisateurs auraient probablement mis leur vie en danger.

Les planches personnelles d'Elkira et Cataclysme se matérialisèrent à leurs pieds, l'un comme l'autre les empoignant avant de se jeter sur l'amas numérique. Ce fut l'effervescence la plus totale dans cette partie de la cité Codélienne, qui attendait cette confrontation entre les deux stars au tournant. Une fois les dresseurs à l'extérieur du stade, ils attrapèrent leurs Pokéball et firent appels à leurs Pokémon respectifs au même moment.

- Le moment est arrivé, constata Cataclysme de son calme habituel, pendant qu'ils faisaient le premier tour d'honneur. Je suis vraiment navré, j'ai beau savoir que tu t'es spécialisée dans les Pokémon Acier, j'ai préféré mettre toutes les chances de mon côté avec un type Feu.

- Un avantage de type ne suffit pas à sécuriser une victoire, rappela Elkira sans le moindre ressentiment. Je combats presque systématiquement Meijin à chaque édition et il adore les types Feu. Je suis conditionnée pour leur faire face.

- Mais tu es doublement désavantagée cette fois-ci, tout ira bien ?

Le fidèle Noacier de la fille ninja flottait tranquillement à ses côtés alors qu'elle naviguait sur la mer digitale. Concernant le champion incontesté du Codélia, il avançait en compagnie de son Galopa qui trottait dans les airs comme s'il s'agissait du sol. Les pronostics initiaux n'allaient clairement pas en faveur d'Elkira pour cet affrontement, même sans prendre en compte le type Plante et Acier de Noacier. Pourtant, elle ne semblait pas inquiète outre mesure, son côté stoïque devant y être pour quelque chose.

Elkira profitait de ce premier tour amical pour analyser la structure du circuit Haute-Vitesse et noter où se trouvaient les embranchements pour se faciliter la tâche plus tard. Face à un adversaire du niveau de Cataclysme, elle devait choisir stratégiquement les moments où s'écarter de lui pour obtenir un petit repos et ceux où il faudrait qu'elle exerce une pression sur lui pour le pousser dans ses derniers retranchements. Au bout du compte, les deux dresseurs finirent par repasser au-dessus du stade.

- Lançons les hostilités si tu veux bien, proposa Cataclysme, neutre. Je te laisse la première action, fais-en ce que tu veux.

- Dans ce cas, je ne vais pas me priver.

Très habile avec sa planche, comme si elle faisait partie de son organisme, Elkira parvint sans le moindre souci à passer devant son adversaire par le biais d'une pirouette habile et calculée qui provoqua malgré elle un applaudissement de la part des spectateurs. L'homme aux deux mètres la regarda passer sans tenter de lui barrer la route, comprenant ce qu'elle avait derrière la tête. Désavantagée par les types respectifs de leurs Pokémon, elle comptait certainement renverser la tendance grâce aux bonus Codéliens.

Sous la forme de petites sphères lumineuses qui pouvaient tenir dans la main, les bonus Codéliens étaient disséminés à travers l'amas de données. Les attraper permettrait d'acquérir des avantages utilisables immédiatement ou conservables au cours de l'affrontement Haute-Vitesse. Comme ils se trouvaient en hauteur, les dresseurs devaient savoir prendre des risques avec leurs planches pour les récupérer. Au cours de cette catégorie de bataille, une chute entraînait l'élimination directe.

- Je vais tout faire pour augmenter mes probabilités de victoire, déclara Elkira d'un ton plutôt froid, ignorant la caméra virtuelle qui flottait à l'extérieur du circuit pour filmer le match. Noacier, sers-toi de Vampigraine.

Ce dernier s'exécuta sans perdre une seconde, lançant une petite graine en direction de son opposant. Juste avant d'atteindre la cible, elle s'ouvrit pour faire sortir des ronces qui s'enroulèrent autour du corps de Galopa. Malgré les flammes le parsemant, elles ne disparaissaient pas et commencèrent à drainer son énergie vitale, lentement mais sûrement. Cataclysme songea qu'Elkira tenterait peut-être de faire traîner leur combat pour que Galopa tombe d'épuisement.

Le numéro un de la plate-forme observait ce qui se passait avec son calme serein habituel. La fille ninja avait beau l'avoir catalogué dans la catégorie des dresseurs qui remportaient leurs batailles grâce à la force brute, cela ne l'empêchait pas d'utiliser son cerveau. S'il ne disposait pas des impressionnantes capacités de calcul d'Elkira, il fonçait pas tête baissée pour autant. Un utilisateur qui ne baignait pas dans la stratégie ne pourrait pas occuper la première place bien longtemps.

- Tu comptes faire durer notre match pour avoir Galopa à l'usure ? interrogea-t-il. Même si ce n'est pas une mauvaise idée, n'oublie pas que la moindre attaque Feu peut se révéler dangereuse pour ton Noacier.

- Me sous-estimer peut se révéler dangereux aussi. J'ai enregistré dans ma mémoire l'intégralité de tes combats publics depuis ton apparition sur le réseau, Cataclysme. Je ne pense pas que tu aies le moindre secret pour moi et je n'ai pas l'intention de te laisser utiliser des facteurs d'imprévisibilité non plus.

- Impressionnant, admit Cataclysme, lâchant un sifflement d'admiration.

Décidant qu'il était temps de contre-attaquer, Galopa se servit de Lance-Flamme. Ce dernier, très bien entraîné, lançait des attaques réellement dévastatrices. Son jet ardent, bien plus puissant que celui des autres Galopa, manqua de toucher Noacier qui fit une pirouette sur le côté pour l'éviter. Si la jeune fille avait décidé de faire appel à lui malgré son immense désavantage, c'était aussi pour sa grande flexibilité. Le toucher ne serait pas une mince affaire.

Par la suite, la ninja attrapa l'une des branches de son Pokémon et se projeta dans les airs afin d'attraper le bonus Codélien qui se trouvait devant elle. Noacier la ramena ensuite sur sa planche sans encombres. Dans des combats Haute-Vitesse, naviguer devant son adversaire offrait la possibilité de prendre les sphères lumineuses en premier. Elkira le savait parfaitement et comptait s'en servir à son avantage. Laisser Cataclysme les utiliser était hors de question.

- Alors, qu'est-ce que t’apporte ce bonus ?

- La puissance de la prochaine attaque lancée par Noacier sera doublée, répondit Elkira sans la moindre once de joie, alors que la sphère disparaissait dans sa main. Comme on ne peut pas conserver deux bonus Codéliens en même temps, c'est dans mon intérêt de m'en servir le plus rapidement possible.

La capacité lancée par le Pokémon Boule Epine fut Luminocanon. Comme la numéro deux du Codélia l'avait stipulée, son énergie s'en retrouva augmentée. Même si cela ne se révélait pas très efficace face à Galopa, le bonus Codélien permettrait d'infliger de lourds dommages. Le Pokémon Feu tenta d'esquiver mais le rayon ricocha sur l'une des parois invisibles du circuit pour le frapper dans le dos. Provoquant une légère explosion, Elkira ne pouvait plus apercevoir ce qui se passait derrière elle pendant quelques secondes.

- Serait-il tombé de sa planche ? murmura-t-elle, perplexe.

Ruinant ses espoirs, le champion du Codélia s'extirpa aussitôt de la fumée, toujours les deux pieds sur sa planche. Son Galopa continuait de galoper sur le circuit Haute-Vitesse comme s'il n'avait pas reçu le moindre dommage. Cataclysme ne laissait pas les choses au hasard, il s'était penché sur l'endurance et la résistance de ses Pokémon afin de les faire tenir sur le long terme. Même un Luminocanon amplifié ne pourrait pas venir à bout de lui.

- J'espère que tu n'as pas déjà épuisé toutes tes stratégies, déclara-t-il, animé par la passion du combat. Parce que j'ai bien l'intention de passer aux choses sérieuses !