Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Après la fin de Cyrlight



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Cyrlight - Voir le profil
» Créé le 06/10/2017 à 16:15
» Dernière mise à jour le 06/10/2017 à 16:18

» Mots-clés :   Action   Drame   Fantastique   Mythologie   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 22 : How does it feel
« I'm not afraid of anything
I just need to know that I can breath
I don't need much of anything
But suddenly, suddenly
I am small and the world is big »


How does it feel- Avril Lavigne



- Pourquoi as-tu à ce point tenu à m'accompagner ?

Yohanna jeta un regard suspicieux à Satan, qui lui avait galamment offert son bras. Ils s'étaient mis en route pour Vestigion après leur conversation avec Aphrodite, car c'était là-bas que le glyphe glace escomptait rencontrer Emily. Elle savait que la shasseuse possédait un domicile fixe en plein coeur de la forêt, même si elle n'y demeurait pratiquement jamais.

Ils avaient presque atteint Voilaroc, la première étape de leur voyage à travers la région de Sinnoh. Une fois qu'ils auraient traversé la cité, ils mettraient le cap sur Célestia, où un passage taillé dans les entrailles du Mont Couronné leur permettrait de rejoindre leur destination plus rapidement que s'il leur avait fallu escalader la montagne dans son intégralité.

- Crios est censé être ton protecteur, or depuis sa rencontre avec Cronos, c'est plutôt toi qui veille sur lui. Et qui prend soin de toi ? Personne. Je me dévoue donc.
- Ce n'est pas comme si je courais encore le moindre danger. Que veux-tu qu'il m'arrive, à part me faire agresser par un ou deux pokémon sauvages sur la route ? C'est d'ailleurs à peine si nous en avons croisé depuis notre départ, à croire que ton aura les fait fuir.

Plus ils approchaient de la ville où la Team Galaxie avait établi par le passé son second quartier général et plus la progression de Yohanna devenait fastidieuse. Si Satan n'avait aucun problème à maintenir la cadence, elle-même n'avait eu de cesse de ralentir le pas au fil des kilomètres.

- Sérieusement, insista-t-elle. Pourquoi as-tu souhaité venir ? Je suppose que ce n'est pas dans le but de réconcilier Emily avec sa mère, si ?
- Détrompe-toi. Aphrodite est... Pendant longtemps, je l'ai considérée comme ma plus mortelle amie, car j'éprouvais de l'affection pour elle, malgré son allégeance à Arceus. J'avais une profonde estime à son égard, mais cela n'a pas pu durer. Nos camps respectifs ont rendu toute entente impossible.
- Naturellement...

Ils restèrent silencieux un moment, tandis qu'un troupeau de Girafarig passait au galop à une distance raisonnable d'eux. Yohanna ne leur accorda qu'un bref regard, car elle devait faire attention aux endroits où elle posait les pieds. Cette partie de la route 214 était très accidentée en raison du passage fréquent des pokémon, dont les pattes creusaient des sillons et des ornières.

- Je dois tout de même t'avouer que je suis ravi de retrouver ce monde-là, informa Satan. De tous les endroits que j'ai fréquentés, ta planète est celui que je préfère.
- Plus que la distorsion de Giratina ?
- Oui. C'est sûrement dû au fait que j'ai un faible pour les humains.
- Ce faible... N'est-il pas censé être pour Lilith en particulier ? Or c'est là-bas qu'elle vit, pas ici, souligna Yohanna avec un sourire complice.
- C'est exact, néanmoins cela n'altère en rien l'affection que je porte à votre espèce. Le soleil se couche... Nous devrions renoncer à marcher jusqu'à Voilaroc et nous arrêter pour camper. Tu es exténuée. Tu as passé tant d'années dans une autre dimension que tu peines à te réhabituer à la gravité et aux caractéristiques de celle-ci.

La jeune femme ne put qu'approuver les propos de Satan. Elle s'épuisait rapidement, loin de l'atmosphère si différente du Monde Inversé. C'était pour cette raison qu'ils mettaient autant de temps à rallier la ville roche. Si elle avait pu voyager à un rythme normal, ils auraient certainement déjà trouvé un hôtel pour la nuit.

Le dieu portait sur son dos le paquetage dont Yohanna avait fait l'acquisition dans un refuge pour dresseurs qu'ils avaient croisé en chemin, persuadée qu'elle en aurait besoin à un moment donné. Il lui proposa de se reposer et de manger quelques baies pendant qu'il se chargerait de monter sa tente.

- Tu es un véritable chevalier servant, mon cher, commenta-t-elle après avoir mordu dans une Oran, cueillie sur un bosquet une heure plus tôt.
- Ma seule volonté est de te faire plaisir, princesse des glaces.

Satan lui adressa un clin d'oeil charmeur avant de se remettre à l'ouvrage. Yohanna trouvait parfois cela un peu étrange qu'un légendaire se complaise à jouer les domestiques, mais elle n'allait pas s'en plaindre. Qui plus est, elle savait que le Malin adorait rendre service, en particulier à elle, qu'il considérait presque comme une petite soeur.

- Le palais de mademoiselle est avancé.

Il s'inclina devant la toile de tente une fois qu'elle fut dressée et Yohanna ne put s'empêcher d'éclater de rire. Elle essuya ses doigts rendus collants par la pulpe après son pantalon, puis se dirigea vers l'abri.

- Merci, Satan. Grâce à toi, je vais pouvoir passer une bonne nuit dans un petit nid douillet.
- De rien. Si tu as besoin de quoi que ce soit, demande. Je serai à ta disposition, corps et âme.

Le glyphe glace songea à lui proposer de partager la tente avec elle, car elle se sentait coupable de le laisser seul à la belle étoile, mais elle se ravisa en songeant qu'il refuserait, d'une part par courtoisie, de l'autre parce qu'il n'avait de toute façon pas besoin de dormir, en tant que légendaire.

- Yohanna ?

Elle était en train de retirer le pull-over qu'elle portait lorsqu'elle entendit Satan l'appeler. Elle n'eut̀ pas le temps de lui répondre qu'il abaissait la moustiquaire pour s'engouffrer dans l'espace confiné. Comme elle se trouvait en brassière, ses joues s'embrasèrent légèrement, mais il ne lui jeta aucun regard déplacé.

- Que se passe-t-il ?

Yohanna savait que son ami, qui était le maître des bonnes manières, ne se serait jamais permis de faire irruption de la sorte si une situation grave ne l'avait pas exigé. Elle sentit l'inquiétude poindre en elle.

- Je détecte une menace, révéla-t-il.
- Une menace ? De quelle nature ?
- Je n'en ai pas la moindre idée et c'est justement ce qui me dérange. Je ne perçois strictement aucune âme hostile aux alentours. Seulement qu'un danger approche.
- Les divinités sont assez puissantes pour leurrer tes pouvoirs. Peut-il s'agir de l'une d'elles ?
- Qui serait assez fou pour s'en prendre à moi, et surtout à toi, quand nous connaissons tous la sentence que Némésis lui réserverait ?
- Ce n'est pas faux. Que faisons-nous, alors, si tu ne sais pas ce qui se trame ?
- Rhabille-toi pour ne pas avoir froid, sors dehors et ne me quitte pas d'un pouce.

Yohanna s'empressa de remettre son pull et de suivre Satan hors de la tente. Il se dressa devant elle, tel un rempart, sur ses gardes. Il jetait des coups d'oeil aux alentours dans l'espoir d'y détecter un mouvement quelconque et elle l'imitait, anxieuse.

- Est-ce que tu entends ? demanda-t-il soudain.

Elle secoua la tête en signe de dénégation. Non, elle ne percevait aucun son, mais ses sens étaient loin d'être aussi développés que ceux du légendaire. Il fronça les sourcils. Au bout d'une interminable minute, elle finit par écouter, elle aussi. Quelque chose se mouvait sous leurs pieds.

- Attention !

Satan la projeta sur le côté au moment où un Steelix perforait le sol, à l'endroit exact où ils s'étaient tenus une fraction de seconde plus tôt. Yohanna retomba sur son bras, qui se tordit sous le choc. Il ne semblait pas cassé, mais elle éprouva une vive douleur qui lui arracha un gémissement.

- Comment un simple pokémon a-t-il pu bloquer mes talents de perception ? s'étonna le Malin.
- Tu as toujours eu plus de mal avec Lokhlass qu'avec mes autres pokémon.
- C'est un assimilé légendaire. Pour peu que je sache, aucun d'entre nous n'a jamais pris la peine d'élever un Steelix.

Yohanna se redressa péniblement, maculée de boue et de traces d'herbe. Elle porta une main à sa taille, où elle gardait précieusement ses pokéball avec elle. Momartik ne tarda pas à apparaître à ses côtés dans une rafale d'air frais.

- Laser-Glace !

L'attaque atteignit sa cible avant que le Steelix n'ait le temps de replonger sous terre, cependant elle donna l'impression de ricocher sur son corps d'acier, sans lui causer le moindre dégât. La créature ne poussa même pas un hurlement, indiquant qu'il aurait ressenti la capacité.

Satan invoqua ses pouvoirs pour créer un Vibrobscur qui convergea vers leur adversaire, sans plus d'efficacité. À la vue de cet échec, ils ouvrirent des yeux ronds. Comment un simple Steelix avait-il fait pour résister aussi aisément à l'attaque d'un dieu ? Cela n'avait aucun sens.

- Ce n'est pas un pokémon, déduisit le légendaire.
- Qu'est-ce que c'est, alors ? paniqua Yohanna. Un Gijinka ? Un assimilé ? Un...
- Rien de tout cela. Je... Je l'ignore, pour être honnête. C'est la première fois que j'ai affaire à... à une telle chose.

Une boule ténébreuse se matérialisa dans sa main et heurta son ennemi en même temps que la Ball'Ombre de Momartik, en vain. Rien ne semblait être suffisamment puissant pour parvenir à blesser le Steelix. Yohanna décida de changer de stratégie et ordonna à sa pokémon de lever un blizzard.

Un vent puissant, mêlé de neige, se mit à souffler sur le serpent d'acier. Une fine couche de glace se forma autour de son corps démesuré, rendant tout mouvement impossible. Il était gelé et ne pouvait plus bouger.

- Ça ne va pas tenir éternellement. D'ici quelques minutes à peine, il se sera libéré et...

Yohanna n'acheva pas sa phrase. Déjà, le matériau cristallin dans lequel elle avait bloqué le Steelix commençait à se craqueler. C'était en réalité une question de secondes avant qu'il ne soit libre de recommencer à les attaquer.

- Trouve un moyen de le vaincre, vite !
- J'aimerais bien, répliqua Satan, mais mes pouvoirs semblent inefficaces sur lui.

Momartik dressa un Mur Lumière devant eux au moment où le Steelix s'arracha à sa prison de glace pour lancer sur eux une Gyroballe. Elle fit voler la protection en éclats, mais celle-ci les préserva tout de même de l'assaut.

- Vent Mauv...
- Laisse tomber, poulette ! s'exclama une voix puissante. Tu t'y prends mal et tu n'en viendras jamais à bout si tu continues comme ça.

Un Arcanin au pelage doré surgit dans le dos du Steelix, sous l'oeil abasourdi de Yohanna. Lorsqu'elle l'identifia, elle esquissa un léger sourire. Ce shiny aurait difficilement pu lui être plus familier. De son côté, le timbre féminin, qui se rapprochait de plus en plus, ordonna avec assurance :

- Déflagration !