Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Après la fin de Cyrlight



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Cyrlight - Voir le profil
» Créé le 25/09/2017 à 13:39
» Dernière mise à jour le 25/09/2017 à 13:42

» Mots-clés :   Action   Drame   Fantastique   Mythologie   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 21 : S.O.S
« C'est un S.O.S, je suis touchée je suis à terre
Entends-tu ma détresse, y a-t-il quelqu'un ?
Je sens que je me perds »


S.O.S - Indila



- Et maintenant ? questionna Esméralda qui venait de sortir Natu et Meditikka de leur pokéball.
- Il faut qu'ils créent un Mur Lumière chacun, de façon à ce que je puisse m'en servir comme panneaux réfléchissants. Ça amplifiera l'attaque Fatal-Foudre de Raichu.
- Sans vouloir t'offusquer, Tina, les capacités de type électrique, même boostées au maximum, ne semblent pas être les plus efficaces sur nos amis robots.

Marion cria ces mots tout en reprenant de l'altitude pour échapper aux griffes du Nidoking, qui frôlèrent sa jambe. Aidée par son Noarfang, elle s'efforçait de maintenir leurs ennemis à distance afin de gagner du temps pour permettre à la Championne de Rivamar de mettre son plan à exécution.

- Ce n'est pas l'objectif. Esméralda, tout est prêt ?
- Je crois que oui. Allez-y !

Deux gigantesques rectangles iridescents se matérialisèrent autour d'elles. L'un était légèrement penché en direction du ciel, le second lévitait dans les airs, à deux bons mètres du sol. Tina ordonna à son pokémon de mettre toutes ses forces dans son attaque, juste avant qu'il ne la lance.

Le résultat fut éblouissant. Elles durent fermer les yeux tant les flashs lumineux provoqués par la Fatal-Foudre étaient aveuglants. Ils étincelèrent si fort que cela les rendit sûrement visibles à des kilomètres à la ronde. Tel était justement l'objectif de la dresseuse.

- C'était ça, ton plan ? s'exclama Marion, dépitée. Ce sont des robots ! Ils n'ont pas d'yeux et encore moins de cornées. Ils ne sont pas sensibles à la lumière !
- Elle n'a pas tort... Pardonne-moi, Tina, mais c'était assez stupide, comme idée.
- Attendez un peu, avant de critiquer. Raichu, recommence !

La stratégie de la jeune femme fut rapidement interrompue par le Laser-Glace de l'Oniglali, qui frappa l'un des Mur Lumière. Celui-ci vola en éclats et l'autre ne tarda pas à l'imiter. Meditikka et Natu se replièrent vers leur maîtresse, tandis que le rongeur électrique chargeait leur adversaire pour lui asséner une Queue de Fer.

L'autre l'esquiva sans mal, grâce à sa vitesse surnaturelle. Raichu se réceptionna sur ses pattes dodues, puis repassa immédiatement à l'action. Ainsi que Marion l'avait souligné, toutefois, les capacités électriques ne causaient pas ou peu de dégâts à leurs adversaires, protégés grâce à leur enveloppe métallique.

La Ranger poussa un cri de douleur quand le Nidoking réussit à lui asséner un violent coup d'épaule. Elle s'écrasa sur le sol et mit un moment à se relever, courbaturée. Tina s'empressa de libérer son Voltali afin qu'il aille l'aider. Noarfang, furieux, lança une Aéropique sur la créature qui venait de blesser sa dresseuse.

Son bras se sectionna pour tomber dans un bruit sourd. Au moment où l'oiseau tentait de réitérer son action, en visant cette fois-ci l'une de ses larges jambes pour l'empêcher de se mouvoir, un coup de tonnerre assourdissant déchira le ciel. Instinctivement, Esméralda se tourna vers Tina.

- Ce n'est pas moi ! se défendit-elle. Du moins... Presque pas.

L'évolition avait ramené Marion auprès de ses consoeurs en la soutenant, car elle était totalement fourbue. La Championne passa un bras autour de sa taille afin de lui permettre de prendre appui sur elle, pendant que Noarfang était victime d'une Mania qui lui brisa une aile. Ne plus pouvoir voler aller sérieusement le handicaper.

Le Nidoking l'aurait achevé si, au même instant, alors que Meditikka s'apprêtait également à intervenir, une lourde masse ne s'était pas abattue sur son crâne. La Ranger et la voyante ouvrirent des yeux ronds, contrairement à Tina qui esquissa un sourire satisfait. Le robot fut sérieusement endommagé par le choc et, moins d'une seconde plus tard, il cessa totalement de fonctionner.

- C'est un...
- Un marteau, oui, commenta le glyphe électrique pendant que les deux autres observaient la scène.

Le cri d'un volatile déchira le ciel, tandis que la foudre l'illuminait à nouveau. Une créature ailée au plumage jaune apparut au-dessus de leur tête et une silhouette sauta de son dos pour rejoindre la terre ferme. La carrure solide, les cheveux blonds et le corps recouvert d'une armure miroitante, Thor se précipita vers son Mjöllnir, qu'il attrapa avec autant de facilité que s'il s'était agi d'un objet léger.

- Que... Que... bredouilla Esméralda, qui ne comprenait rien à la situation.
- C'est à cause de ce qui s'est passé lors de l'orage électrique, n'est-ce pas ? interrogea Marion.

Tina acquiesça d'un hochement de tête. Quand Angus, Léa et elle-même avaient aidé Thor à sauver son Oiseau de l'éboulement dont il avait été victime, il leur avait fait la promesse de leur rendre service si, un jour, ils avaient à leur tour besoin de lui. La Championne ne s'était pas attendue à ce que cela se produise si tôt et encore moins à ce qu'il tienne réellement parole, mais elle en était soulagée.

D'une frappe puissante, le dieu mit ensuite l'Oniglali hors d'état de nuire. Le métal se tordait avec une aisance déconcertante sous ses coups de marteau. Un seul suffisait à vaincre ces créatures robotiques qui leur avaient pourtant causé tant de difficultés.

Dès qu'il eut terminé, il se tourna vers Tina. Celle-ci fit un pas vers l'avant, alors que Marion et Esméralda restaient en léger retrait, ayant toutes deux peu de sympathie pour les légendaires. La Championne se sentait quelque peu intimidée, mais elle savait, depuis qu'elle l'avait rencontré sur l'île au large de Rivamar, qu'elle n'avait plus rien à redouter de Thor.

Il mit un genou à terre et s'appuya sur la garde de son Mjöllnir, la tête baissée, en guise de salutation. Tina, pour sa part, réalisa une révérence maladroite, avant que le dieu se remette debout et qu'ils soient face à face.

- J'ai vu ton appel, jeune mortelle.
- Merci d'être venu, Thor. Vous nous avez sauvé la vie. Il semblerait que nous soyons quitte, à présent.
- Que sont ces créatures ? interrogea-t-il en désignant les restes des robots de la pointe de son marteau.
- C'est une excellente question. Il ne s'agit pas de pokémon normaux, mais de l'oeuvre d'un humain. Quelqu'un les a créés, dans le but de nous éliminer.

Le visage de Thor ne manifesta aucune réaction, hormis celle de la réflexion. Il conserva le silence durant une longue minute, tout en détaillant le champ de bataille. Enfin, il reprit la parole :

- En existe-t-il d'autres ?
- Sans doute, répondit Tina. Celles-ci ne sont pas les premières à nous agresser.
- Comment allez-vous survivre si vous ne pouvez les vaincre ?
- Certains de nos amis y sont parvenus. Tout dépend des capacités que nous employons contre eux. Ils sont moins résistants aux assauts physiques, comme vous avez pu le constater par vous-même, et particulièrement sensibles au feu. Nous n'étions simplement pas les membres de la Confrérie... Pardon, de la nouvelle Confrérie les mieux qualifiés pour les combattre.

Thor acquiesça d'un hochement de tête, tandis qu'Electhor se posait à ses côtés. Esméralda recula d'un pas, par réflexe, et si Marion demeura à la même place, son regard exprimait sa défiance. Thor avait beau les avoir aidés dans leur lutte contre les robots, cela ne le faisait pas monter dans son estime pour autant.

- Si jamais cette situation se répétait, jeune mortelle, avertis-moi de la même façon et je m'arrangerai pour venir à ton secours.
- Pourquoi ? s'étonna Tina. Vous avez remboursé votre dette. Nous vous avons aidé et vous nous avez rendu la pareille. Ça s'arrête là. Pourquoi vouloir en faire davantage ?
- Vous avoir protégées aujourd'hui n'efface pas le nombre de fois où j'ai tenté de vous ôter la vie, sur ordre de l'Alpha. J'ai longtemps été l'ennemi de votre Confrérie, or récemment, vous n'avez pas hésité une seule seconde à m'offrir votre assistance, sans exiger quelque contrepartie. Vous n'êtes pas les créatures égoïstes et malsaines qu'Arceus nous a toujours décrites. Vous avez du coeur et vous devriez même être un exemple pour nous, car nous en avons cruellement manqué.

Derechef, il s'agenouilla devant Tina, qui ne tentait plus de dissimuler sa stupéfaction. Elle n'arrivait pas à croire qu'un légendaire, en particulier un ancien partisan de l'Alpha, puisse tenir de tels propos devant elle. Elle se sentait d'ailleurs terriblement mal à l'aise.

- Jeune mortelle, si tu me le permets, je souhaite devenir ton protecteur, en gage de la gratitude que je ressens envers toi pour m'avoir permis d'ouvrir les yeux sur ton espèce.
- Je vous en prie, relevez-vous. C'est... C'est trop pour moi. Je... Vous êtes un dieu, vous n'avez pas à...
- Dois-je en conclure que tu refuses ? déduisit Thor. S'il en est ainsi, je respecte ta décision. Je ne veux rien t'imposer. Sache seulement que si tu as besoin de moi, je répondrai présent.

Tina était trop abasourdie pour prononcer le moindre mot, si bien qu'elle n'émit aucune parole supplémentaire lorsque Thor, après s'être remis debout, enfourcha Electhor et disparut avec lui dans le ciel. Elle les fixa longuement, même après qu'ils se furent volatilisés dans le firmament. Marion finit par l'en détourner en plaçant sa main sur son épaule.

- Je retire ce que j'ai dit tout à l'heure. Ton idée nous a tirées d'un très mauvais pas.
- Je... J'ai un peu du mal à le croire. Il voulait me faire allégeance, mais...
- Tu as raison de ne pas accepter. Il reste un légendaire et, jusqu'à présent, ils nous ont apporté bien plus de problèmes que de solutions.

La Championne ne releva pas. En réalité, ce n'était pas du tout ce qu'elle avait à l'esprit, mais elle connaissait l'avis très tranché de la Ranger au sujet des divinités. Même Scathach et Satan, qui étaient pourtant les plus agréables d'entre eux, n'avaient pas réussi à conquérir son estime.

Ce que Tina peinait à assimiler, c'était le fait qu'un légendaire puisse la prendre en sympathie de la sorte, alors que sa propre meilleure amie lui avait tourné le dos au moment de rejoindre leurs rangs. Elle avait l'impression que le monde avait entrepris de tourner à l'envers.

- Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer quelque chose ? demanda Esméralda. Je me sens totalement dépassée par les événements.
- Oh... souffla la Championne avec un sourire discret. C'est une longue histoire...

Ainsi, tandis qu'elles s'éloignaient en direction de Centre Pokémon pour y faire soigner leurs équipes, Tina se mit en devoir de rapporter les évènements survenus dans la baie rivamarienne à la voyante, qui eut peine à croire ce qu'elle entendait.