Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Après la fin de Cyrlight



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Cyrlight - Voir le profil
» Créé le 25/08/2017 à 00:10
» Dernière mise à jour le 25/08/2017 à 00:14

» Mots-clés :   Action   Drame   Fantastique   Mythologie   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 18 : Pourquoi ne pas y croire
« Se dire en quelques lignes
Qu'au fond on se ressemble
Juste envoyer un signe
Le vivre ensemble »


Pourquoi ne pas y croire - Patrick Bruel



- John ? Hitaki ? Qu'est-ce que vous faites là ? Marion m'a dit que vous étiez à la recherche d'E... mily ?

Tina ne dissimula pas son étonnement lorsqu'elle aperçut le glyphe feu dans le dos de ses deux ais. Elle s'écarta malgré tout du chambranle pour leur permettre de pénétrer à l'intérieur de l'Arène, ravalant pour le moment les questions qui lui brûlaient les lèvres.

- Emily ?

Marion, qui venait de faire irruption, fut tout aussi surprise que la Championne de découvrir dans le hall la shasseuse longtemps portée disparue. Un bref éclair de soulagement se lut dans ses yeux, avant qu'elle pose sur John un regard interrogateur. Il se contenta de lui répondre par un haussement d'épaules, indiquant à travers ce geste qu'il n'avait réussi à arracher aucune explication à Emily et qu'il n'y parviendrait sans doute jamais.

- Que faites-vous ici ? s'enquit la Ranger. C'est bien le dernier endroit où je m'attendais à vous revoir.

Ils ne la renseignèrent pas immédiatement, ce qui lui laissa le temps de remarquer l'expression grave qu'ils affichaient tous trois. Alors qu'Hitaki s'apprêtait à prendre la parole, leurs pokémon firent leur apparition, traînant dans leur sillage les restes des créatures robotisés qui les avaient attaqués.

- Que sont ces abominations ? demanda Tina avec une grimace de dégoût.
- C'est justement ce que nous aimerions savoir, répondit le glyphe combat. Nous attendions le bateau qui devait me ramener à Kanto quand ces monstruosités ont surgi et ont tenté de s'en prendre à nous. Au début, nous les avons pris pour des pokémon normaux, jusqu'à ce qu'Emily en fasse fondre un. Ils sont dotés d'une puissance exceptionnelle, mais ils résistent très mal au feu, ainsi qu'aux capacités physiques. Le seul moyen de les arrêter est de les détruire.
- Et ce n'est pas tout, compléta John. Il y avait un message à notre intention, écrit à l'encre rouge sur un banc. Il disait...
- « Je sais qui vous êtes. »

Tina avait devancé le militaire en prononçant cette phrase. Ce dernier sembla désemparé qu'elle ait déjà connaissance de cela et s'apprêtait à la questionner sur ce qu'elle savait, mais Emily fut plus rapide :

- Il vous est arrivé la même chose ?
- Pas à nous. À Chloé. Elle a été attaquée par un Élecsprint qu'elle a été incapable de vaincre. J'ai d'abord refusé de la croire tant ça me paraissait absurde, avant de m'y résoudre. Je comprends mieux, à présent. Si ces pokémon qui agressent la Confrérie sont des robots, les combattre comme des adversaires normaux ne peut se solder que par un échec. Voila pourquoi elle a dû s'avouer vaincue.

Marion observait avec attention les carcasses des créatures métalliques. Tout ceci ne lui inspirait pas confiance. Que quelqu'un ait percé le secret de la Confrérie était suffisamment inquiétant ainsi, or savoir que cette personne, qui qu'elle soit, avait également une horde de robots sous ses ordres la rassurait encore moins.

- Qui serait prêt à employer de tels moyens pour nous détruire ? interrogea-t-elle à voix haute. Et surtout, qui est susceptible d'avoir des griefs contre nous ? Même si quelqu'un a découvert notre véritable identité, pourquoi s'en prendre à nous ? Nous ne sommes pas une menace pour les humains. Au contraire, nous les protégeons.
- Nous avons déjà réfléchi à la question, informa Hitaki. Nous sommes à peu près sûrs de pouvoir éliminer les légendaires de la liste des suspects.
- Pourquoi se montrer aussi catégorique ? Nombre d'entre eux ont été nos ennemis par le passé et je doute que les belles paroles d'Athéna suffisent à balayer la haine que nous inspirons aux anciens partisans d'Arceus, tels que Héra, Apollon ou Aphrodite.

Emily blêmit légèrement, ce que personne ne remarqua à l'exception de Marion, grâce à son sens pointu de l'observation. Elle se garda cependant de le faire remarquer, tandis que Tina prenait la parole pour se ranger à l'avis d'Hitaki.

- Il ne fait aucun doute que la plupart d'entre eux nous méprisent encore, et qu'ils nous mépriseront certainement toujours, déclara-t-elle. En dépit de ça, je ne pense pas qu'ils oseraient outrepasser les ordres d'Athéna et s'attirer les foudres de Némésis. Ils respecteront la paix, même si ça leur coûte. Certains, comme Thor, s'appliquent peut-être même à se repentir.
- Thor ? interrogèrent en chœur les trois arrivants.
- C'est une longue histoire. Je vous expliquerai plus tard. Pour l'instant, concentrons-nous plutôt sur cette histoire d'agressions, qui me semble être bien plus importante.
- Parmi nos anciens adversaires, il y avait aussi la Team Galaxie, lâcha John, mais Emi... mais nous ne pensons pas qu'Éric ait pu survivre une troisième fois, ni que ses sbires aient eu la patience d'attendre huit ans pour repasser à l'action.
- Ça me paraît pourtant plus plausible qu'une vengeance tardive des légendaires, nota Tina. J'imagine plus des humains en train de fabriquer des robots que des dieux, et comme ces choses-là prennent sûrement du temps, ça justifierait le délai d'inactivité de..
- Non, coupa Emily. Ce n'est pas l'œuvre de la Team Galaxie, vous pouvez me faire confiance sur ce point. J'aurais reconnu leur signature s'il s'agissait d'eux.

Marion garda le silence. Elle ne voulait pas exclure des pistes si tôt, mais elle avait conscience que la shasseuse était, à l'exception de Sylvain, celle qui connaissait le mieux les agissements de l'organisation. Elle savait aussi qu'Emily ne s'étendrait pas plus avant sur le sujet, qu'elle détestait aborder à cause de la culpabilité qu'il réveillait en elle.

- Après l'appel de Chloé, j'ai renvoyé mes dresseurs chez eux pour une durée indéterminée et j'ai restreint les horaires d'ouverture de l'Arène, indiqua Tina. Vous feriez bien de vous installer ici jusqu'à ce que nous ayons résolu cette énigme. Oh, et mettez ces choses dans la salle de combat. Angus est ici, il va pouvoir les examiner. La robotique n'est pas sa spécialité, du moins pas à ma connaissance, mais il n'en demeure pas moins le mieux placé pour essayer de tirer des indices de ces machines.

La Championne désigna la double porte sur sa droite, vers laquelle John et Hitaki se dirigèrent, suivis de près par leurs pokémon. Comme Tina s'éclipsa elle aussi pour aller avertir le glyphe poison de la situation, Marion demeura seule dans l'entrée avec Emily. Elle s'attendait à voir la shasseuse suivre ses amis, mais elle demeura immobile, les bras serrés autour de son buste.

- Il faut que je te parle, murmura-t-elle à mi-voix, sans oser regarder la Ranger en face.
- À propos de la Team Galaxie ? Ou de ta disparition ?
- Ma... disparition, avoua Emily après avoir marqué une légère hésitation. Ce jour-là, j'ai... On m'a informé d'un élément important, pour ne pas dire capital.
- Ça concerne la Confrérie ? Parce que si c'est le cas, je...
- Non. Du moins, pas directement. En fait, ça n'implique que moi, mais je préfère que tu sois au courant, juste au cas où.
- Au cas où quoi ? insista Marion. Emily, tu m'inquiètes. Tu n'es pas le genre de fille à te recroqueviller sur toi-même à la première contrariété, ce qui me pousse à croire que c'est très grave.
- Ça l'est. Écoute... Une fois que je t'aurais révélé la vérité, tu ne me verras sans doute plus de la même façon, mais quels que soient les sentiments que je t'inspire, il faut que tu me promettes de garder le secret. Les autres ne doivent jamais savoir.
- Je me suis engagée à ne pas agir comme Cassy et à ne rien leur taire, rappela Marion.
- Ça ne les concerne en rien. Je te l'ai dit, c'est personnel. Ce... C'est en rapport avec ma mère.
- Ta mère ?

Marion n'avait pas souvenir d'avoir jamais entendu Emily faire mention de sa famille. En fait, malgré les épreuves que la Confrérie avait traversées, ses membres en savait très peu les uns sur les autres. Cela ne la dérangeait cependant pas, puisqu'elle était la première à taire son passé.

- Mon père..., commença la shasseuse d'une voix hésitante, qui contrastait avec son assurance naturelle. Mon père m'a élevé seule et a toujours refusé de répondre aux questions que je me posais sur mes origines. Maintenant qu'Athéna m'a dévoilé la vérité, je comprends mieux pourquoi. Je ne suis pas comme vous. Je ne suis pas... totalement humaine. La moitié de mon sang est celui d'une légendaire.
- Quoi ? Tu veux dire que ton père a...
- Il a eu une relation avec une déesse, oui, et pas n'importe laquelle. Cette pensée me répugne, mais il n'y a rien que je puisse faire contre ça. Je suis la bâtarde hybride d'Aphrodite.

Marion peina à conserver une expression impassible, car cette révélation lui fit un choc. Elle comprenait désormais mieux le trouble auquel Emily était en proie, et aussi la raison pour laquelle elle avait préféré s'isoler pendant tous ces mois. Ce temps lui avait probablement été nécessaire pour encaisser cette vérité, dont elle semblait ne pas se remettre.

La Ranger l'observa, non pas avec dégoût comme Emily paraissait en éprouver pour elle-même, et surtout pour ses origines, mais avec compassion. Qui mieux qu'elle pouvait comprendre le fardeau que sa mère représentait pour la shasseuse ? Marion était bien placée pour savoir qu'on ne choisissait pas celle qui nous donnait naissance, et que même la renier ne suffisait pas à effacer le sang qu'elle nous cédait en héritage.

- Je ne dirai rien, souffla-t-elle si bas qu'Emily l'entendit à peine. Tu as ma parole.

Le glyphe feu était sur le point de la remercier quand des coups furent frappés à la porte. Elle secoua la tête pour reprendre contenance pendant que Marion se dirigeait vers l'entrée. Les surprises, bonnes ou mauvaises, étaient visiblement décidées à n'en plus finir, à son grand dam, car elle en avait horreur. Elle accueillit néanmoins Sylvain et Bridget, qui se tenaient sur le seuil, avec courtoisie.

Tous deux avaient le visage tendu, mais ils poussèrent un soupir de soulagement lorsqu'ils découvrirent la meneuse de la Confrérie dans l'encadrement. Un sourire étira même les lèvres de Sylvain quand il serra la main qu'elle lui tendait, avant que Bridget en face de même.

- À la bonne heure, vous êtes là ! s'exclama le Topdresseur. J'ai eu raison de penser que nous vous trouverions ici. L'un de vos collègues nous a informés que vous vous trouviez à Sinnoh lorsque nous avons voulu vous contacter à la Base de Bourg-l'Hiver.
- Tina a requis mon aide pour une affaire urgente, et si elle a pu la résoudre avec la seule aide d'Angus, une autre me retient ici.
- Une autre ? Dans le genre attaque de pokémon indestructibles et message intimidant écrit à l'encre rouge ? Puisque vous ne semblez pas étonnée, j'en conclus que c'est le cas.
- En effet. Chloé a été la première à se faire agresser, et John, Emily et Hitaki viennent de subir le même sort.
- Emily ? répéta Bridget. Je croyais que...
- Je suis revenue, coupa l'intéressée, tandis que le couple pénétrait dans le hall de l'Arène. Et à la vue des événements récents, je pense que tout le monde devrait en faire autant.

Marion ne put qu'approuver. Puisqu'il était désormais avéré qu'un individu hostile avait découvert leur secret, il valait mieux pour la Confrérie de se réunir et de lutter ensemble contre cette nouvelle menace.

- Chloé est joignable à Azuria, déclara-t-elle. Hitaki, tu te charges de la contacter par visiophone et de l'avertir qu'elle doit nous rejoindre ici dans les plus brefs délais. Marco et Esméralda sont tous deux en tournée à Johto. Je vais me rendre sur place avec Tina, au cas où nous ayons à essuyer une attaque. Bridget...
- Oui ? fit timidement l'intéressée.
- Est-ce que tu t'y connais en robotique ?
- J'ai quelques notions, admit-elle, mais c'est loin d'être un domaine dans lequel je me défends. Pourquoi ?
- Ces pokémon indestructibles, ce sont en réalité des robots. Emily, John et Hitaki ont ramené du port ceux qui les ont agressés. J'aimerais qu'Angus et toi y jetiez un coup d'oeil, en espérant que vous puissiez en tirer quelque chose.
- Je ferai de mon mieux.
- Emily, John... Je vous charge de la sécurité de l'Arène en notre absence. Nous...
- Marion, l'interrompit le glyphe acier. Tu n'as pas le sentiment d'avoir établi une liste incomplète ?

La Ranger se mordit la lèvre. Elle aurait aimé que personne n'émette la moindre remarque sur son omission volontaire, mais c'était sans compter sur la franchise de John. Elle s'accorda une minute de réflexion, puis pesa soigneusement ses mots au moment de s'exprimer :

- Je sais de source sûre que Léa ne se considère plus comme un membre de la Confrérie. Même si nous parvenions à la contacter, elle ne reviendrait sûrement pas. Ça vaut aussi pour Lilith. Si elle s'est alliée à Cassy par le passé, c'était parce que ça servait ses intérêts bien plus que les nôtres, et on voit où cette association nous a tous menés.
- Je ne suis pas sot, indiqua John, et ce n'était pas à elles que je faisais référence. Je me doute bien qu'elles ne veulent plus avoir affaire avec nous. En revanche, je suis convaincu que Yohanna n'hésiterait pas à nous rejoindre si nous le lui demandions.
- Pourquoi le ferait-elle ? Cachée dans le Monde Inversé, je doute qu'elle se sente concernée par le danger qui nous guette.
- John a raison, intervint Sylvain. Je ne la connais pas parfaitement, mais je suis certain que Yohanna n'est pas une égoïste, au contraire de Lilith.
- Ces dernières années passées auprès d'elle ont pu la transformer, souligna Marion.
- Peut-être, mais rien n'est moins sûr. Cassy comptait énormément pour elle, et la Confrérie comptait beaucoup pour Cassy. Qui plus est, elle a toujours fait ce que l'on attendait d'elle et ne s'est jamais dressée contre l'autorité. Si vous exigez d'elle qu'elle se rende à Rivamar, elle le fera.
- Si c'est ce que vous pensez tous, qu'il en soit ainsi, capitula Marion, avant d'ajouter d'une voix doucereuse : La question qui se pose, à présent, est de savoir qui d'entre vous ira lui transmettre le message dans la dimension de Giratina ?

Le silence s'abattit sur le hall. Personne n'avait visiblement envie de se porter volontaire pour voyager dans le Monde Inversé. Bridget gardait la tête baissé, le regard de Sylvain était devenu fuyant et Hitaki et John se jaugeaient mutuellement, sans échanger un mot. Malgré leur bravoure, aucun d'eux ne tenait à se confronter au courroux de Lilith en pénétrant dans son antre sans y avoir été introduit au préalable.

- C'est bon, grogna Emily. J'irai.