Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Après la fin de Cyrlight



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Cyrlight - Voir le profil
» Créé le 30/06/2017 à 09:02
» Dernière mise à jour le 30/06/2017 à 09:05

» Mots-clés :   Action   Drame   Fantastique   Mythologie   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 15 : Fall to pieces
« I looked away
Then I looked back at you
You tried to say
Things that you can't undo »


Fall to pieces - Avril Lavigne



- Des robots ?

Tout en poussant cette exclamation, John roula sur le sol pour échapper au long jet de flammes que le Maganon tira dans sa direction. Hitaki, distrait par cette révélation, se fit percuter de plein fouet par son Tygnon, lui-même repoussé par un Vibraqua qui l'avait rendu confus.

- L'Étouraptor a littéralement fondu, expliqua Emily. Ce sont pas des créatures de chair et de sang, c'est pour ça qu'elles sont épargnées par nos coups.

Mysdibule apparut devant son maître, pendant que Kicklee relevait son compagnon d'arme. La shasseuse, à nette distance d'eux, observait les environs, laissant ses amis à leur combat. Quelqu'un leur avait volontairement envoyé ces pokémon de métal, mais dans quel but ? Elle doutait à présent que le message sur le banc lui soit réellement destiné. Ne concernait-il pas plutôt l'ensemble de la Confrérie ?

Il y avait aux alentours quelques touristes, venus eux aussi sur le quai attendre l'arrivée du paquebot qui les conduirait à Kanto. À la fois intrigués et apeurés, ils assistaient à la scène de loin. Ils songeaient probablement à un affrontement entre gangs des rues, comme il en existait parfois dans les quartiers mal famés, raison pour laquelle ils restaient volontairement à l'écart.

Cela valait mieux pour eux, car ils demeuraient à l'abri de tout danger. Aucun pokémon anormalement constitué ne semblait décidé à s'en prendre à eux. Les trois glyphes étaient leurs uniques cibles.

Mysdibule referma sa mâchoire articulée sur le flanc du Maganon et les théories d'Emily se confirmèrent pour la plupart à ce moment-là. Au lieu de souffrir de sa chaleur incandescente, ses dents aussi acérées que solides perforèrent l'anatomie de la créature dans un bruit métallique. Une rangée de trous se découpait au niveau de sa hanche, désormais.

Hitaki donna à son tour l'ordre d'attaquer à Kicklee. L'Akwakwak esquiva ses premiers coups avec une agilité déconcertante, jusqu'à ce que le pokémon ruse pour parvenir à l'atteindre d'un Pied Bruleur. L'épaule du robot se disloqua sous l'assaut, et l'acier qui la constituait fondit aussitôt. Il ne restait plus à la place de sa clavicule qu'un trou béant.

- Mawashi Geri !

L'allié du glyphe combat tournoya sur lui-même pour asséner une nouvelle frappe à son adversaire. L'impact parut tordre son corps. Là où personne ne serait normalement plus en état de lutter après cela, l'Akwakwak se redressa, difforme, mais avec toujours assez d'énergie pour continuer.

John et Hitaki s'efforçaient d'employer des attaques physiques, car les autres n'avaient aucun effet, ou très peu, sur leurs ennemis. Il fallait taper fort et bien. C'était le seul moyen qu'ils avaient d'espérer d'en venir à bout.

Emily aurait pu intervenir, mais elle désirait voir s'il était possible de détruire ces pokémon autrement que par le feu. Cela s'avéra exact. Rassemblant toute sa puissance, Mysdibule réussit à percer un accès au ventre du Maganon, à l'intérieur de laquelle elle arracha une poignée de câbles électriques, qui servait à le faire fonctionner.

Sa carcasse, désormais privée ce qui semblait être son moteur, bascula vers l'avant pour s'effondrer sur l'asphalte dans un bruit sourd. John recula juste à temps pour éviter au robot de s'écrouler sur ses pieds et posa sa main sur l'épaule de sa pokémon, satisfait.

Hitaki, pour sa part, parvint également à mettre son adversaire hors-service en le martelant de toutes ses forces à l'aide de ses gants et de son pokémon. L'Akwakwak ne ressemblait désormais plus à rien, hormis peut-être à un tas d'acier grossier et inutilisable. Il se redressa, haletant, pour contempler le résultat.

- Que sont ces choses ? demanda-t-il à John, censé être un spécialiste de ce type.
- Je n'ai jamais rien vu de tel, pas même à l'armée. Qui a pu fabriquer des créatures de genre, à la fois si proches des originales, mais beaucoup plus puissantes et surtout entièrement robotisées ? Ça doit nécessiter énormément de moyens et exiger une intelligence qui frôle le génie mécanique.

Emily était toujours silencieuse. Elle examina avec soin les restes du trio qui les avait agressés sans prononcer le moindre mot. Obtenir des réponses au sujet des robots pokémon l'intéressait moins que de donner un sens au message, qu'elle invita ses amis à étudier de plus près.

- Quelqu'un a découvert le secret de la Confrérie, c'est la seule explication, affirma John.
- Qui ? s'exclama Hitaki. Et comment ? Nous nous appliquons à rester aussi discrets que possible, nous préservons notre identité au mieux et c'est à peine si nous avons eu à passer à l'action au cours de ces huit dernières années.
- Beaucoup de gens savent déjà qui nous sommes.
- Qui ? intervint Emily. Régis ? Cynthia ? Sandra ? Les autres Champions ? Je les vois mal balancer cette histoire à tout-va, et surtout, qui serait assez taré pour les croire ? Penser que des légendaires veillent sur l'équilibre et nous sur les humains, c'est totalement absurde.
- Tu as raison, approuva John. De toute façon, à la vue de ce charmant comité qui nous a été adressé, c'est forcément quelqu'un qui nous veut du mal, et je ne pense pas que ce soit le cas de l'un d'entre eux. Ils ont tous été nos amis ou nos alliés par le passé. À quoi ça les avancerait de vouloir nous tuer ?
- Un membre de la Team Galaxie assoiffé de vengeance ? suggéra Hitaki.
- Éric a déjà relevé l'organisation de ses cendres une fois, et nous sommes bien placés pour savoir comment ça s'est terminé. Il a perdu la vie, ainsi que tous ses rêves mégalomanes qui ont volé en éclats. Quel sbire serait assez fou pour recommencer une troisième fois, après avoir essuyé deux cuisantes défaites ?

Leurs regards convergèrent vers Emily, qui avait baissé la tête. Elle détestait que l'on évoque l'organisation criminelle devant elle. Elle n'avait jamais pu se pardonner le fait d'avoir œuvré à leurs côtés durant un temps, au point de combattre ses amis, à l'époque où elle avait perdu la mémoire. Une bouffée de culpabilité l'envahit.

- Je sais que tu n'as jamais voulu en parler, murmura John, mais est-ce que tu vois quelqu'un qui...
- Au sein de la Team Galaxie ? Personne. Tous ceux qui suivaient aveuglément Éric étaient des fanatiques, à son image. Ils n'auraient pas attendu huit ans avant de tenter quelque chose, ça se serait produit directement après que nous... que vous leur avez latté la tronche à Vestigion. Obsédés par leur folie, ils n'auraient pas perdu de temps à concevoir un plan aussi élaboré que des robots. En plus, ils n'étaient pas très nombreux à avoir un Q.I. assez élevé pour y parvenir.
- Et Éric ? questionna Hitaki.
- Cassy et Sven l'ont buté, alors je ne vois pas l'intérêt de le mentionner.

Le simple fait d'entendre quelqu'un prononcer ce nom devant elle donnait la nausée à Emily. En plus d'avoir été au service de la Team Galaxie, elle avait également été l'amante de leur ennemi juré. Cette pensée la répugnait et elle tentait désespérément de l'enfermer sous clé dans un recoin de son esprit depuis des années, en vain. Elle finissait toujours par rejaillir.

Elle avait bien demandé à Osiris de lui effacer les souvenirs de la période où elle avait été manipulée, lorsqu'il lui avait rendu ceux qu'elle avait perdus, mais il avait refusé. Pour lui, la mémoire était un trésor précieux qu'il fallait conserver intact, raison pour laquelle il s'était d'ailleurs vivement excusé du sort que Créhelf lui avait infligé.

- Ce ne serait pas la première fois qu'il parviendrait à déjouer la mort, souligna John. Du moins, pas d'après ce que ce Cassy nous avait raconté. Et si je ne m'abuse, il serait tout à fait capable de mettre au point une armée de robots ultra-perfectionnés et presque indestructibles pour nous tuer.
- Éric était obsédé par les Gijinkas. Il avait fini par mettre au point le procédé scientifique permettant d'en créer, peu avant que vous attaquiez le QG. Tous ses spécimens en gestation ont heureusement crevé dans la destruction du bâtiment. Tout ça pour dire que s'il avait dû repasser à l'action, en admettant qu'il ait survécu, ç'aurait été avec une armada d'hybrides, et non quelques tas de ferraille.
- Tu en es certaine ?
- J'en mettrais ma main au feu. Un peu ironique, pour moi, non ?

La plaisanterie d'Emily avait pour but de détendre l'atmosphère, mais cela n'eut pas plus d'effet sur elle que sur ses confrères. L'anxiété les taraudait. Un nouvel ennemi était vraisemblablement en train de s'élever dans l'ombre, sans qu'ils ne puissent rien soupçonner à son sujet. Tout ce qu'ils savaient, c'était que cet individu, qui qu'il soit, les connaissait, et avait en sa possession des robots destructeurs.

- Je pense que nous pouvons exclure les légendaires de la liste des suspects, déclara Hitaki. Si d'anciens partisans d'Arceus avaient décidé de s'en prendre à nous, Athéna l'aurait probablement découvert et elle aurait averti Marion de la menace.

Emily poussa un feulement menaçant qui aurait fait blêmir n'importe qui et ses yeux se plissèrent de colère jusqu'à n'être plus que de fentes, entre lesquelles ses prunelles étaient à peine visible. John l'observa, tandis qu'elle crachait :

- Athéna... Qu'elle aille se faire voir chez les Atalanopoliens, celle-là ! Nous avertir ? Je vous signale qu'elle nous a laissée dans la pagaille jusqu'au coup face à Arceus et qu'elle a attendu le dernier moment pour daigner intervenir en se présentant comme le messie. Tu parles ! Si elle s'était bougée avant, Circé et Artémis n'auraient sans doute pas passé l'arme à gauche. Enfin, je suis quand même d'accord avec toi, Hitaki. Pas sur ce qui concerne cette espèce d'ignore bonne femme, mais parce que Lamia, Scathach ou Satan nous auraient mis en garde s'ils avaient eu écho de quelque chose. Et puis, je doute que les robots soient bien le truc des dieux.

Hitaki acquiesça, tandis que John luttait pour réfréner toutes les questions qui lui brûlaient les lèvres. Emily lui avait interdit d'en poser, mais il aurait été curieux de découvrir les raisons pour laquelle elle vouait une haine aussi farouche à la nouvelle Alpha. Cela l'intriguait, toutefois il devrait se contenter de son ignorance s'il ne tenait pas à la voir encore s'évaporer dans la nature.

- Que faisons-nous d'eux ? interrogea Hitaki en désignant les carcasses métalliques.

Par réflexe, John tourna la tête vers la cité de Rivamar, qui s'étalait à l'ouest de la plage. Les autres imitèrent son geste et comprirent aussitôt où il voulait en venir. Bien qu'elle soit invisible d'ici, ils savaient tous trois que dans cette ville fourmillante d'activité se trouvait l'Arène de Tina.

- Si quelqu'un a percé notre secret, nous sommes tous en danger, approuva Hitaki. Nous devons prévenir les autres du danger qui nous guette.

Emily croisa les bras sur sa poitrine avec désinvolture. Elle ne se sentait pas particulièrement menacée par ce qu'elle considérait comme étant des boîtes de conserve, ni par la personne qui avait décidé de s'en prendre à eux. Elle n'avait jamais eu peur de rien et, à présent qu'elle avait connaissance de ses origines semi-légendaires, elle ne se contentait plus de se croire presque invincible. Elle savait qu'elle l'était.

- D'accord, allons-y, accepta-t-elle malgré tout, puisque ses amis étaient loin d'être dans le même cas qu'elle.

Ils sollicitèrent l'aide de leurs pokémon pour qu'ils transportent les restes des robots et se mirent en route pour l'Arène de Rivamar, où ils retrouveraient une quatrième consoeur, le glyphe électrique.