Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Après la fin de Cyrlight



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Cyrlight - Voir le profil
» Créé le 05/06/2017 à 01:05
» Dernière mise à jour le 05/06/2017 à 12:06

» Mots-clés :   Action   Drame   Fantastique   Mythologie   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 13 : Le pingouin
« C'est mérité le pingouin,
T'avais qu'à pas être si vilain.
Je ne l'aime pas ce pingouin,
Malheur sournois, malheur radin,
Malheur narquois, le pingouin,
M'a l'air content de lui tout plein »


Le pingouin - Carla Bruni



Sylvain poussa un hurlement de panique, qui fut suivi par un bruit de verre brisé tandis que la vitrine à travers laquelle il avait été projeté volait en éclats. Il atterrit violemment sur une table, qui se renversa sous son poids. Les tessons avaient déchirés ses vêtements, coupant même sa peau à certains endroits.

Groggy, il se releva pour s'apercevoir que de nombreuses paires d'yeux étaient rivées sur lui. Le Mackogneur l'avait jeté à l'intérieur du restaurant dans lequel il était justement censé dîner en compagnie de Bridget et de ses parents. Ces derniers faisaient d'ailleurs partie de la foule qui l'observait. Sylvain essuya le sang qui coulait sur sa joue avant de leur adresser un signe de la main un peu niais.

- Bonsoir, Mme Becquart. M. Becquart, les salua-t-il.

Ils l'étudièrent avec insistance, un mélange d'inquiétude et de stupéfaction se lisant sur leur visage. Le Topdresseur n'eut cependant pas le temps de se répandre en explication, car il fut heurté dans le dos par un projectile lancé à toute vitesse. Propulsé vers l'avant, il retomba face la première contre le sol. La chose qui l'avait frappée n'était autre que l'Evoli de Bridget, victime à son tour de la force du colosse.

- Mon garçon, veux-tu nous expliquer ce qui se passe ? interrogea M. Becquart, qui avait identifié le pokémon de sa fille.

Si sa femme avait des traits doux et un instinct maternel très développé qui l'invitait à considérer Sylvain presque comme un fils, l'homme, en revanche, faisait toujours montre d'une certaine autorité. Bien qu'il soit honnête et aimable, son tempérament d'homme d'affaires l'obligeait à toujours vouloir posséder le contrôle de tout.

- Un conseil... Partez très vite d'ici, tous !

Sans rien ajouter, Sylvain dégaina une nouvelle pokéball et sauta de l'autre côté de la vitre en morceaux pour retourner sur la place, où Bridget continuait à combattre seule. Son Capidextre était en très mauvais état. Il n'allait pas tarder à s'écrouler, comme ses trois autres coéquipiers avant lui.

- Tu vas bien ? l'interrogea-t-elle alors qu'il la rejoignait, côte à côte avec son Vacilys.
- J'ai connu mieux. Tu t'en sors ?
- Absolument pas. À l'avenir, je m'attache mes gants autour du cou pour m'assurer de les avoir toujours avec moi, c'est décidé.

Sylvain approuva ses paroles. Aidés par leurs pouvoirs, qu'ils ne pouvaient utiliser qu'avec leurs accessoires de combat, ils seraient probablement déjà venus à bout de ces deux créatures.

- Vacilys, Giga-Sangsue !

Les lianes du pokémon s'étendirent pour atteindre le Pingoléon, auxquelles elles s'accrochèrent dans le but d'aspirer son fluide vital. Celui-ci resta immobile, ne cherchant pas à se défaire des excroissances végétales, pendant que Capidextre s'échinait à frapper l'immense carcasse du Mackogneur, sans grand résultat.

Après quelques secondes, la créature mi-plante mi-roche secoua ce qui lui servait de tête, en signe de dénégation. Les traits de Sylvain devinrent plus graves encore, tandis que Vacilys renonçait à poursuivre l'attaque. Le Topdresseur en déduisit qu'il n'y avait rien à puiser chez son adversaire.

- Tu plaisantes ? s'exclama-t-il. Comment pourrait-il combattre s'il n'a pas d'énergie ?

Le moment était mal choisi pour réfléchir à la question, toutefois. Vacilys envoya une Eco-Sphère à la face de son ennemi, qui demeura, comme toutes les autres capacités, sans effet. Sylvain passa une main dans ses cheveux ébouriffés par le combat. Ces pokémon réduisaient à néant des années d'études sur leur espèce.

- Ils ont forcément un point faible ! s'écria Bridget pour couvrir le bruit de l'affrontement. Même les légendaires ne sont pas aussi résistants. Ils... Eh, vous ! Ne restez pas là !

Quelques curieux étaient sortis du restaurant pour assister à l'affrontement, pendant que les autres contemplaient la scène, agglutinés derrière la fenêtre cassée. Sylvain s'efforça de ne pas se laisser distraire. Sa compagne disait vrai. Il y avait forcément un moyen de les atteindre. Il suffisait de trouver lequel.

- Pouvoir Antique !

De lourds rochers s'élevèrent autour de Vacilys pour converger vers le Pingoléon. Il était sot d'utiliser une attaque roche contre un pokémon de type eau et acier, mais puisque la situation en elle-même était dépourvue de toute logique, cela valait la peine d'essayer.

Le Topdresseur s'en félicita. Si, grâce à son agilité et sa vitesse hors-normes, la créature put esquiver une partie d'entre eux, l'une des pierres ensorcelées la percuta au niveau de l'abdomen. Victime du choc, elle recula d'un bon mètre.

L'impact lui causa une marque étrange au niveau du ventre, comme si celui-ci avait été enfoncé et ne parvenait plus à reprendre une forme normale. Il ne souffrait pas de cette blessure, néanmoins, puisqu'il répliqua avec son Hydrocanon. Vacilys encaissa laborieusement l'assaut aquatique, mais ne s'effondra pas.

- Sylvain, regarde !

après une attaque Casse-Brique de Capidextre, le Mackogneur avait perdu un second bras. Là encore, il n'y avait pas une goutte de sang. Alors que les deux glyphes échangeaient un regard chargé d'incompréhension, une sirène stridente retentit. Ils l'identifièrent comme étant celle de la police.

- Eh ! Ils s'en vont !

Le colosse, après s'être baissé pour ramasser son membre sectionné, tourna les talons, suivi de près par son compère. Le Mackogneur fit une rapide halte devant la ruelle dans laquelle ils s'étaient manifestés pour récupérer l'autre fragment de son anatomie, puis ils disparurent.

L'agent Jenny arrêta sa moto sur la place, trop tard. Ses collègues et elle arrivaient alors que les deux créatures étaient sans doute déjà loin. Elle observa d'abord les dégâts que le combat avait causés aux alentours, puis les deux amie qui se tenaient la main. Elle les interrogea.

Le personnel du restaurant l'avait avertie qu'un incident se déroulait dans le quartier juste après que Sylvain fut passé au travers de la vitrine. Bridget et lui se mirent en devoir de lui expliquer qu'ils avaient été agressés par des pokémon sauvages, ce qu'elle eut un peu de mal à croire.

- Un Mackogneur et un Pingoléon à l'état naturel ? En ville ? répéta-t-elle. C'est absurde !

Le glyphe normal s'apprêtait à répliquer, mais elle fut interrompue par son père, venu prendre leur défense. Il se présenta à l'agent Jenny comme témoin de la scène et se porta garant de la véracité des propos des jeunes gens. Plusieurs personnes se joignirent à lui.

- Je vais quand même devoir prendre vos dépositions, afin de rédiger un rapport sur les événements, décréta la policière. Si deux créatures au tempérament brutal rôdent dans Mauville, nous allons devoir les arrêter le plus rapidement possible. Commençons par vous, mademoiselle.

L'agent Jenny désigna Bridget, qui la suivit docilement à l'intérieur du restaurant. Sylvain, quant à lui, resta un moment immobile au milieu de la place, perdu dans ses pensées. Pourquoi les pokémon avaient-ils fui à l'arrivée de l'escouade ? Pourquoi n'avaient-ils pas combattu les forces de l'ordre ?

- Oh non !

Tout s'éclairait. Les pokémon n'étaient pas sauvages, du moins pas vraiment. Ils ne les avaient pas attaqués sans raison. Au contraire, ils étaient leur cible. Si Sylvain associait cette théorie au message peint sur le mur, qui les avait interloqués, cela ne pouvait signifier qu'une chose : quelqu'un savait pour la Confrérie. Mais qui ?

- Bridg...

Il allait prononcer le nom de son amie, mais s'interrompit lorsqu'il se souvint qu'elle était en train d'être interrogée par l'agent Jenny. Il pénétra à l'intérieur du restaurant, que tous les curieux avaient regagné, et demanda à l'un des serveurs s'ils possédaient un visiophone. Sylvain devait contacter Marion en urgence. En tant que meneuse de la Confrérie, il fallait qu'elle soit informée des événements.

Il fit appel à sa mémoire pour se rappeler le numéro de la base de Bourg-l'Hiver, car c'était là-bas qu'il avait le plus de chance de parvenir à la joindre. Il espérait tomber directement sur elle, mais il déchanta rapidement lorsqu'il vit le visage d'un homme brun mal rasé apparaître sur l'écran. Il le salua poliment, avant de s'enquérir :

- Pourrais-je parler à Marion Vanelli, s'il vous plaît ?
- Qui la demande ?
- Je suis Sylvain Galaksija, l'un de ses amis.

Florent Mazzio fronça les sourcils. Décidément, sa collègue avait plus de relations qu'elle ne le laissait croire. L'identifiant qui s'affichait en haut de l'écran du visiophone lui indiquait que l'appel du jeune homme provenait de Johto, or il n'avait pas souvenance que Marion ait jamais été dans cette région. Elle lui dissimulait cependant tant de choses qu'il n'était plus à un détail près.

- Elle n'est pas ici, répondit-il avec froideur. Elle est actuellement en déplacement à Sinnoh.
- À Sinnoh ? Je... D'accord, je vois. Merci pour l'information, et pardon pour le dérangement.

Sylvain coupa la communication au moment où Bridget le rejoignit pour l'avertir que l'agent Jenny désirait l'entendre à son tour. Il acquiesça d'un hochement de tête solennel, puis se rapprocha pour lui murmurer à l'oreille :

- Je crois qu'il se passe quelque chose. Marion a quitté Fiore, elle est de retour à Sinnoh, et je suis presque convaincu que quelqu'un a démasqué la Confrérie.
- Qui ? demanda Bridget d'une voix chevrotante. Et comment ?
- Mes théories ne vont pas plus loin. Je pense seulement que nous devrions aller la rejoindre.
- La région est vaste. Sais-tu où elle se trouve, exactement ?
- Non, mais j'ai ma petite idée. Si la Confrérie doit à nouveau entrer en scène, Marion va tenter de nous réunir. Je suis prêt à parier qu'elle est à l'Arène de Rivamar, et même si ce n'est pas le cas, il y a de fortes chances pour que Tina sache où la localiser.