Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

La naissance d'une Légende de Light the Cursed Absol



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Light the Cursed Absol - Voir le profil
» Créé le 26/05/2017 à 14:41
» Dernière mise à jour le 26/05/2017 à 14:41

» Mots-clés :   Action   Aventure   Présence de personnages du jeu vidéo   Slice of life

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 07: Compagnon
-Tu as bien fais mais heureusement que père n'est pas là... Sinon il l'aurait probablement achevé, en même temps que toi.
-N'empêche, je n'ai pu qu'admirer leur esprit combatif. Malgré le danger et le fait qu'ils n'avaient strictement aucune chance, ils ont combattu jusqu'au bout.
-Phylla, tu me l'as déjà dis! Maintenant, il va falloir changer de refrain et m'aider à nettoyer la plaie!

Phyllaliel s'excusa et s'empressa d'aider Nissa. Elle avait raison. Elle grimaça une fois de plus en voyant la plaie. Le Dardargnan ne l'avait pas loupé. Si les humains étaient constitués un tant soi peu comme elle, la petite avait le biceps arraché, les veines avec et tous les tissus. L'os était presque à l'air.
La pokémon Plante avait été tellement absorbée par le combat du duo qu'elle avait failli réagir trop tard et la laisser se faire tuer sous ses yeux. Elle avait d'abord utilisée Damoclès pour repousser violemment l'Insecte puis avait utilisée Siffl'Herbe afin d'endormir tout le monde. Elle avait utilisée cette capacité pour deux raisons: Elle aurait facilement pu battre tous les Dardargnan présents mais cela aurait été synonyme de les tuer, ce qu'elle ne voulait pas, car c'était eux ou elle. Ensuite il y avait l'humaine. La Phyllali avait entendu son rythme cardiaque s'emballer à une vitesse folle à cause de la douleur. L'endormir l'avait calmée et empêchée de mourir d'une attaque cardiaque.
À présent, Phyllaliel tamponnait très délicatement une petite boule de mousse sur la blessure afin d'éponger le sang autour de la blessure.
Dès qu'elle avait vue sa sœur arriver avec une humain blessée, Nissa était partie demander des Toiles à leur voisine Migalos, qui habitait dans l'arbre à côté de leur tanière. Ces mêmes Toiles enveloppaient à présent la plaie et avaient stoppées l'hémorragie. Mais avant de les appliquer, pendant que Nissa partait les chercher, la pokémon Plante avait attrapée une baie pêcha et l'avait pressée au dessus de la plaie, afin de la purifier de tout poison. Elle avait ensuite mâcher une de leurs baies Nanone de réserve, alors qu'elles en avaient moins d'une dizaine, et avait appliquée la pâte obtenue sur toute la plaie, la rafraîchissant et baissant un peu la température de la petite fille.

-Si tu as finis d'éponger, dis Nissa en se redressant, je vais ouvrir sa gueule et fais lui boire de l'eau. Tu crois qu'il y en a dans cette extension bizarre?

Elle désigna l'objet duquel l'humaine avait tirée l'eau un peu plus tôt.

-Oui. Attends... Comment elle avait ouvert déjà...

Nazael vit un trait métallique qui partait d'un côté, passait en haut et finissait de l'autre côté de l'objet. Une languette métallique était attachée à ce trait. Phyllaliel tira dessus jusqu'à le faire passer de l'autre côté et l'objet s'ouvrit, révélant un récipient transparent contenant l'eau. Elle vit également que c'était scellé.

-Mince... Comment on va pouvoir la faire boire ? Fit Phyllaliel en montrant le récipient à sa sœur.
-Amènes-le moi. Tu vois bien que c'est pas solide !

Phyllaliel s'exécuta et Nissa perça un trou sur le côté de l'objet. L'eau commença à couler. L'Évoli tendit l'objet à sa sœur et ouvrit la gueule de l'humaine. La pokémon Plante inclina l'objet de manière à ce que l'eau coule plus vite. La déglutition automatique du système digestif humain fit le reste.
En posant l'objet, Phyllaliel s'aperçut que l'eau continuait de couler et décida d'ajouter le reste à leur réserve. Une fois cela fait, en revenant auprès de l'humaine, elle entendit un bruit venant de l'entrée, suivi d'une toute petite voix.

-Qui... Qui êtes vous ?

Phyllaliel se retourna et vit le petit Roucool. Celui-ci avait juste été mit KO, ce qui faisait qu'il avait juste eu besoin de se reposer. Elle lui répondit sur un ton doux.

-Je suis Phyllaliel, et voici ma sœur Nissa. Je vous ai sauvé au moment où vous alliez être tués par ce Dardargnan.
-Co... Comment t'as fais ? Fit le petit, surprit. Ils étaient nombreux !
-J'ai repoussé celui qui allait vous achever puis endormi les autres.
-Woaou ! T'es forte !

Le petit oiseau la regardait d'un air admiratif avant de voir l'humaine, derrière elle.

-Qu'est-ce qu'elle a ? Demanda-t-il. Elle dort ?
-Il veut mieux, oui. Sinon elle mourrait de douleur.
-C'est possible ?
-Oui. D'ailleurs je...
-POUAH ! Ça empeste ici ! PHYLLA, pourquoi ça sent le sang et, surtout, POURQUOI ÇA SENT L'HUMAIN ?

Le petit Roucool sursauta de peur et vint se réfugier derrière elle. La pokémon Plante soupira. Elle aurait préférée que son père s'absente pour le reste de la journée. Mais maintenant qu'il était là, elle n'avait plus le choix.

-Parce que je...
-TU EN AS RAMENÉE UN ICI ? MAIS T'ES MALADE !

Il venait d'entrer dans la petite salle de leur tanière dans laquelle Phyllaliel avait déposée l'humaine. Il fixait d'un air ahuri la petite tendit que la pokémon Plante expliqua.

-Elle s'est fait attaquée par un essaim de Dardargnan et allait se faire tuer. Je ne pouvais pas la laisser mourir.
-Et pourquoi pas ? De toutes façons, si elle est blessée, mieux vaut l'achever !

Son père commença à faire crépiter des éclairs. Les deux femelles se mirent en travers, afin qu'il ne puisse pas la toucher. Le Roucool pépia de peur et se cacha derrière les larges oreilles de la Plante.

-Pff... Fit Melech en regardant sa fille avec dédain. Vouloir protéger une humaine... T'es vraiment une abrutie. Mais c'est pas nouveau, cette stupidité.
-L'abruti c'est toi, qui ne pense qu'a tuer ceux qui te dérangent ! Seul un idiot de barbare pense comme ça !
-Tu vas te taire oui ?
-Sérieusement, je me demande comment mère a bien pu tomber amoureuse de toi !
-FERME TA GU...
-PÈRE, PHYLLA, STOP !

Alors que les deux s'approchaient l'un de l'autre, au grand dam de l'oiseau, Nissa s'était glissée entre eux.

-Mais qu'est-ce qui vous prend ? D'accord vous vous détestez, mais ayez un peu de respect et laissez la dormir ! Fit-elle en désignant l'humaine, qui remua dans son sommeil, déjà troublé par les mauvais rêves. Et puis regardez le Roucool ! Il est complètement terrorisé ! Un peu plus et vous l'embarquiez dans une dispute dans laquelle il n'a rien à voir et en serait pourtant la victime !

Les deux la regardèrent puis Phyllaliel se calma, reconnaissant qu'elle avait raison. Melech, en revanche, fit d'un ton sec :

-J'étais venu pour te prévenir, Nissa. Des humains crient à tue tête, dehors. Ils semblent chercher un des leurs, sûrement cette gamine. Maintenant emmène-la loin d'ici et rapporte la à ceux qui la cherchent, Phylla !

***
-Je suis vraiment désolée, Flo... Je n'ai pas réussie à la retenir...
-C'est pas grave, Kaede. Mes dresseurs et moi la cherchons dans la forêt.
-Désolée...
-T'inquiètes, on va la retrouver. T'as bien dis qu'elle voulait trouver un chemin pour rentrer seule ? Ben elle va sûrement le trouver ! Elle est débrouillarde !
-Oui mais...
-Kaede, je t'en prie, arrêtes ! Il ne va rien lui arriver ! On la retrouvera avant ! Maintenant je te laisse, on doit continuer. Je te recontacte quand on la trouve.
-Ok... Bonne chance... Et encore par...

Flo coupa la communication. Ce que sa cousine pouvait être énervante à force de s'excuser pour quelque chose dont elle n'était pas responsable ! Bon, elle l'était un peu quand même... Mais cela n'empêchait pas qu'elle s'excusait beaucoup trop !

-FLO, viens voir ! Fit un de ses dresseurs d'arène.
-Tu as trouvé quelque chose ?
-On peut dire ça...

Elle s'approcha et vit un spectacle des plus étonnants. Une bonne vingtaine de Dardargnan gisaient là, sans connaissance.

-Ils sont juste endormis. Indiqua le dresseur. Mais c'est pas ça que je veux te montrer. Regardes.

C'est alors que Flo se mit à craindre le pire. Une grosse trace rouge se détachait de l'herbe verte, malgré les rayons du soleil qui commençaient à faiblir. La plupart du sang avait l'air d'avoir été absorbé par le sol mais la couleur de l'herbe, et surtout la surface d'herbe recouverte, laissait penser à une très grosse blessure. Nazael avait-elle rencontrée ce groupe de Dardargnan où était-ce l’œuvre d'un autre pokémon.

-Regardes, lui signala le dresseur, une traînée de sang, là. Comme si l'être s'était déplacé.
-Suiv... WOUAAAH !

Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'elle failli tomber à la renverse de surprise. Les buissons s'étaient écartés, révélant une Évoli. Flo remarqua qu'elle tenait un sac dans la gueule et peinait un peu à le transporter. La Championne retint son souffle en reconnaissant le sac de Nazael. Sa surprise grandit encore en voyant une Phyllali suivre l'Évoli. Une Phyllali avec quelque chose ressemblant fortement à une petite humaine sur le dos.

-Nazael ! Fit Flo en accourant vers les deux nouvelles venues.

Les pokémon eurent un mouvement de recul vis-à-vis de la Championne, qui s'arrêta immédiatement et s'accroupit.

-Merci de l'avoir amenée. Est-elle blessée ?

Elle ne connaissait ces deux pokémon depuis quelques secondes seulement mais cela suffit visiblement à ce qu'ils se comprennent, son rôle de Championne Plante, donc son lien avec ce Type devant aider.

-Oui. Répondit la Phyllali, visiblement surprise qu'elles puissent communiquer. Regardez sa patte avant gauche. Muscles, veines et tissus arrachés. On a placés une pâte de Nanone pour la rafraîchir et enveloppée la blessure de Toile de Migalos pour arrêter le saignement.
-OUAH ! Fit Flo en saisissant son Pokématos. Merci bien ! Deux secondes j'appelle les secours.

Elle appela le Centre Pokémon de Vestigion, qui décrocha quasiment immédiatement.

-Ici le Centre Pokémon de Ve...
-Ici Flo ! J'ai besoin d'équipe médicale pour une enfant de sept ans sévèrement touchée au bras gauche ! Une partie a été arrachée !
-Où êtes-vous? Demanda la voix au téléphone avec un ton très sérieux.
-Dans la forêt de Vestigion, à l'Est de la forêt ! Ma Dracaufeu volera au dessus de notre position pour vous l'indiquer !
-Je préviens immédiatement les équipes ! Elle est consciente?
-Elle dort. Répondit-elle après une brève explication de la part de la pokémon Plante. Une Phyllali l'a endormie.
-Ok. Les secours arrivent!

La communication coupa. Flo soupira. En hélicoptère, si c'était bien comme ça que les secours venaient, cela leur prendrait même pas cinq minutes pour faire le trajet, sans compter les phases de lancement de l'appareil.
Elle reporta son attention sur les deux pokémon.

-Merci infiniment de vous être occupées de Nazael. Je vous en dois une.
-C'est rien. Fit la Phyllali. Je ne pouvais pas la laisser se faire tuer sous mes yeux !
-C'est toi la responsable de leur état ? Demanda la Championne en désignant les Dardargnan, qui commençaient à reprendre leurs esprits.
-Oui. Mais j'ai bien failli intervenir trop tard. J'étais très prisée par leur combat.
-« Leur ? » Releva la femme, notant également que la petite avait dû combattre.
-Oui. Allez, tu peux sortir de là, regardes, elle ne va pas te faire de mal.

La Championne vit avec surprise un petit Roucool sortir de derrière une des oreilles de la pokémon. Il regarda l'humaine avec crainte.

-C'est lui qui a combattu aux côté de la petite. Fit la Phyllali. Il a trouvé le courage d'affronter tous ces adversaires malgré le fait qu'il savait n'avoir aucune chance. C'est comme cette petite humaine. Elle aussi savait qu'elle n'avait aucune chance mais s'est quand même battue.
-Elle a toujours été réaliste et n'est pas du genre à accepter d'avoir perdu sans même avoir essayer. Sa phrase fétiche est même « qui ne tente rien n'a rien ».
-Je vois. En tout cas, ces deux là ont tout mon respect.
-Et vous deux mes plus sincères remerciements pour les avoir aidé, même si nous ne connaissons pas le Roucool.
-Merci. Bon, on va vous laisser. Prenez soin d'elle.

Flo récupéra Nazael et la porta sur son dos. Elle grimaça en voyant le creux au niveau de son biceps. Les deux pokémon commencèrent à reculer vers les fourrés, l'Évoli ayant posée le sac, quand le bruit de l'hélicoptère se fit entendre, les faisant détaler.

-Et bien. Fit Flo à son dresseur d'Arène. Léo, je crois que je leur en dois une belle.
-Euh... Flo... Répondit l'homme. Rien ne t'as échappé ?
-Quoi donc ?
-Mais... Je vois tu étais trop concentrée sur l'état de Nazael et à les remercier.
-Quoi donc à la fin ? Demanda Flo, intriguée.
-La Phyllali était Shiney, Flo ! Shiney !

***
[i]-Où suis-je ?

Nazael se sentait flotter et ouvrit les yeux. Immédiatement la sensation s'évanouit. Elle était dans sa chambre, à Floraville. Elle regarda l'heure. Six heure et demie. Elle n'avait pas entendue son réveil et devait partir dans une dizaine de minutes. Elle s'étira et se leva. Toute cette histoire avec Flo et Lydia... Dommage que ce ne soit qu'un rêve. Elle qui était enfin libérée de sa belle-mère... Elle alla se préparer rapidement un petit déjeuner et s'habiller. Au moment de partir, elle entendit Lydia et lui jeta un coup d’œil.

-T'es pas morte toi ? Demanda la femme.
-Pff... Si seulement je pouvais retourner à mon rêve...
-Avant de parler, regarde ton bras.

Elle regarda le droit et ne vit rien de particulier. C'est en regardant le gauche qu'elle prit peur. À la place de son biceps se trouvait un trou béant. À ce moment là,le décors changea et elle se retrouva dans une forêt. Elle se vit, avec le petit Fly, se battant désespérément pour sa survie. Tout à coup, elle vit le choc du pic d'un des Dardargnan avec son bras et toute l'horreur de la scène.

-Alors je suis morte comme ça... Murmura-t-elle. C'est... Hein ?

Alors que le pokémon Insecte allait l'achever, quelque chose le percuta et il fut projeté plus loin. Aussitôt, une douce mélodie s'éleva et tout le monde s’endormit. Nazael eut juste le temps de voir une forme quadrupède avec deux longues feuilles en guise d'oreilles que tout disparu.

***
-Qui... Es... Tu ?

Nazael s'était réveillée et brutalement relevée, faisant sursauter Flo, avant de regarder droit devant elle, comme si elle seule pouvait voir quelque chose et avait posée cette question étrange. La femme allait répondre quand le regard de la petite s'était éteint. Elle sombra à nouveau dans l'inconscience, assise.
La Championne se leva et alla recoucher correctement la petite. Cela faisait désormais plus de vingt-quatre heures qu'elle était inconsciente et ce réveil brutal, même si il était très court, était le premier depuis son admission au sein du service de soins humains du Centre Pokémon de Vestigion.
Flo avait prévenue Lydia de ce qu'il s'était passé et sa cousine semblait terriblement touchée de ne pas avoir pu retenir la petite.
Justement, on toqua à la porte.

-Mademoiselle Anaë ? Vous êtes là ?

Flo alla ouvrir et tomba sur l'infirmière Joëlle, qui venait s’enquérir de l'état de la patiente. La femme expliqua ce qu'il venait de se passer et remarqua une famille au bout du couloir. Elle les héla en les reconnaissant. La Championne avait prévenue les parents des deux amis de Nazael, Micaiah et Isley, que la sortie du week-end était annulée. Les parents comme leurs enfants étaient inquiets de l'état de la petite fille et prévoyaient de passer dans la soirée, si c'était possible.

-Bonsoir mademoiselle Anaë. Fit le père de famille en baissant la tête. Quel dommage de nous revoir dans de telles circonstances...
-Bonsoir monsieur Parec. Effectivement. Madame Parec.

La Championne hocha la tête vers la femme pour la saluer, geste qui fut rendu. Les deux enfants, eux, la saluèrent par son nom de Championne avant de s'enquérir de l'état de santé de leur amie.

-Elle va bien, hein ? Demanda Micaiah avec inquiétude. Dis-moi qu'elle va bien, Flo ?
-Elle n'est pas morte, hein ? Demanda Isley en agrippant la taille de sa mère.
-Non, ne vous inquiétez pas. Elle va juste avoir énormément de mal à utiliser son bras gauche durant probablement plusieurs année, c'est tout. Même si elle ne pourra jamais guérir complètement...

Elle avait dit cette phrase tellement doucement qu'elle seule avait pu l'entendre même si les parents s'en doutaient.
Le soulagement se lut clairement dans les yeux des deux enfants, qui voulurent rentrer dans la chambre. Flo les laissa faire et invita les parents à entrer avant de fermer la porte derrière elle, l'infirmière étant déjà dedans, faisant un petit bilan santé de sa patiente.
Les deux parents eurent le regard sombre en voyant le bandage de la petite, qui montrait clairement qu'il lui manquait le biceps gauche. Les deux enfants, eux, pâlirent en comprenant cela.

-Une pâte de baie Nanone a été appliquée sur la blessure, indiqua l'infirmière aux nouveaux arrivants. Elle a permit de refroidir la blessure afin qu'elle ne saigne plus trop et a refroidit la température de Nazael. J'ai également détectée du jus de Pêcha, un puissant antipoison. Le tout était sous une Toile de Migalos en guise de pansement. Je n'ai fais que la perfuser et ajouter le bandage au tout.
-Vous voulez dire que ce n'est pas vous qui l'avait soignée ? Demanda Ensa, la mère de famille.
-Non. Fit Flo. Voici comment j'ai pu récupérer Nazael.

La Championne raconta l'appel de Kaede, les recherches de la Championne et de ses dresseurs d'Arène dans la forêt, l'arrivée de l'Évoli et de la Phyllali. Leurs yeux s'ouvrirent en grand à l'évocation de la Shiney. Puis Marco, le père, se tourna vers l'inconsciente et posa sa main sur son front.

-Pauvre petite... Subir ça à son âge...
-Le traitement réalisé par les deux pokémon ont fait un sacré effet ! Informa la doctoresse. J'aurais pu avoir les même effets avec des médicaments mais cela aurait prit un peu plus de temps et, vu sa constitution physique, il y avait de fortes chances pour qu'elle subisse des effets secondaires. Heureusement qu'elle était de groupe O+. à son réveil, je pense qu'elle devrait avoir un régime de baies avec quelques pièces de viande.
-Quelles baies ? Demanda Flo en s'accroupissant près des deux enfants, qui semblaient un peu rassurés.
-Hum... Oran, Pêcha et du jus de Citrus. Oran pour l'anti-douleur et favoriser la cicatrisation de la plaie, la Pêcha pour sa capacité à stimuler le système immunitaire et le jus de Citrus pour stimuler la régénération des tissus et de l'aide à la régulation cardiaque. En cas de fièvre, il faudra lui servir un verre de jus de Fraive et de Nanone.
-Bien.
-Hein ? Micaiah ?

Toutes les têtes se tournèrent vers Nazael, qui avait les yeux à moitié ouverts. Tout à coup, elle se releva brutalement avant de se tenir la tête de ses mains.

-Fly ! Où est Fly ! Oh ma tête...
-Nazael !

Isley voulut se jeter sur elle mais la doctoresse l'en empêcha, se plaçant devant pour s'enquérir de son état.

-Tu vas bien, Nazael ?
-O... Oui... Juste un gros mal de tête... Et mon bras est... AAAH !

Elle venait de regarder son bras et avait poussé ce cri. Elle avait plus un air surprit que celui horrifié qu'elle devait avoir.

-Alors ce que j'ai vu était vrai... Mais où est Fly ?
-C'est le petit Roucool ? Demanda Flo.
-Oui... Où est-il ?
-C'est Chris qui l'a. Il est à l'arène en attendant que tu viennes le chercher.
-Ouf... Pas capturé j'espère ?
-Non, pourquoi ? Demanda la Championne, curieuse.
-Il a choisi de m'accompagner... Je voulais pas le capturer afin de le laisser le choix... Même si j'avais une Poké-Ball sur moi... Tu peux le faire venir ici, s'il te plaît ?
-Les pokémon qui ne sont pas soignants ne sont pas autorisés dans le bloc humain. Fit la doctoresse avec une voix tendre.
-S'il vous plaît... Demanda Nazael en remontant ses genoux près de sa tête.
-Hum... Je vais faire une exception, vu ce que tu as traversée. Cependant, Flo, ça doit être vous qui devez aller le chercher et revenir.
-Pas de soucis. Répondit l’intéressée. Deux minutes.

Elle activa son Pokématos et appela le fameux Chris pour lui donner rendez-vous devant le parking du Centre avec Fly.

-Il arrive dans cinq minutes. Fit la Championne. Je reviens !

Elle s'en alla. Les trois enfants se mirent à discuter, Nazael racontant ce qu'il s'était passé, jusqu'à ce qu'elle ne se souvienne plus. C'est à dire quand Fly se fit mettre KO. Ses deux amis l'écoutèrent sans dire un mot, fascinés. Quand elle eut terminée, elle ajouta une chose.

-Les Phyllali sont vraiment très mignons... J'aimerais en revoir un un jour.
-Tiens, regarde cette image, fit Ensa en lui tendant son Pokématos.
-Bizarre... Celle que j'ai vu avait les feuilles et le pelage plus foncés... Le bout des pattes était marron clair...
-Attends... Fit Marco avec surprise. Tu veux dire que tu as rencontrée un Shiney mais que tu ne le savais même pas ?
-HEIN ?

Nazael ouvrit grand les yeux. Elle avait lu quelque chose sur les Shiney un jour. Aussi appelés Chromatique chez les humains, un Shiney était un pokémon d'une couleur différente deux à trois fois plus fort que la normale de son espèce. Ils étaient très rares et nombreux étaient ceux qui en cherchaient pour leur collection. Qu'elle en ait croisée la laissait sans voix. Du moins jusqu'à ce qu'un « COOL ! » se fit entendre. Flo entra dans la pièce, suivie par un homme, et vint poser un petit oiseau sur le lit de la petite.
Celui-ci la regarda avec de grands yeux humides, très heureux de la retrouver. Elle lui tendit la main, ouverte et paume vers le plafond, et il vint se poser dessus. Elle put le porter à son visage et déposer une légère bise sur son petit crâne.

-Ouf... Merci tu n'as rien... Fit-elle en le serrant doucement contre elle.
-C'est moi qui étais inquiet !

Nazael sursauta et regarda le petit pokémon. Elle pouvait désormais le comprendre, bien qu'ils ne se connaissent que depuis peu de temps. Il fallait croire qu'une rude expérience commune était nécessaire pour que la barrière de la compréhension se lève rapidement. Les yeux de l'enfant s'illuminèrent quand elle comprit cela et elle lui demanda, bien qu'elle se doutait de la réponse :

-Dis moi... Je sais que je suis encore jeune, tout comme toi, mais est-ce que ça te dirais d'être mon pokémon ? Nous pourrons grandir ensemble, apprendre pleins de choses tous les deux et peut-être même un jour battre Flo !
-T'emballe pas, quand même. C'est pas demain le jour où une gamine pourra me battre ! Fit la Championne en rigolant.
-Louka l'a bien fait ! Sorti la petite en fixant sa mère d'adoption.

Touché. Flo se tut, comme gênée.

-Donc tu veux bien ? Demanda à nouveau la petite à l'oiseau.
-Bien sûr !