Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Le serpent qui se mord la queue de Suroh



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Suroh - Voir le profil
» Créé le 26/05/2017 à 13:52
» Dernière mise à jour le 26/05/2017 à 17:21

» Mots-clés :   Aventure   Cross over

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Introduction
Il y a quelques jours, un jeune adolescent déjeunait avec son grand-père à la terrasse du café de Flore, dans Paris. Ils dégustaient des cuisses de grenouille et bavardaient tranquillement. Le vieil homme observait les déambulations des passants quand il en découvrit un qui avait un faciès repoussant. Il s'apprêtait à l'ignorer quand il vit également un beau papillon vert s'envoler devant lui. Pensif, il dit :

- Peut-être que certains événements n'ont ni commencement ni fin, qu'ils existent depuis toujours et pour toujours, au cours d'une boucle infinie.

Le jeune garçon était en train de jouer à Pokémon Go en même temps qu'il palabrait avec son grand-père. Il était surpris, une fois encore, par les réflexions extravagantes de celui-ci. Il prit le temps de réfléchir à cette hypothèse.

- Je dois reconnaître que des sujets comme la naissance de notre Univers, ou certaines théories sur l’évolution, peuvent aller dans ce sens.

- Oh, je ne pensais pas à des sujets si scientifiques, sourit le patriarche.

Les bruits indistincts de la ville reprirent le dessus sur leur étonnant début de conversation. Ni l'un qui méditait sur la juste suite à donner à sa réponse, ni l'autre qui attendait ladite réponse, ne faisait quoi que ce soit pour rompre cet instant comme suspendu dans le temps.

- Si tu veux bien me faire plaisir, range donc ce portable. Toi qui joues sans cesse à ce jeu sur les Pokémon, je pense que tu seras intéressé par l'histoire qui me vient en tête. L'écouteras-tu ?

Devant l'air malicieux de son aîné, l'adolescent acquiesça d'un geste évasif de la main, l'invitant à continuer son récit.

* * *

« Cela se passait sur une étagère. Une étagère banale, qui n'était ni particulièrement belle ni particulièrement laide. Elle était là et puis c'était tout. En dessous de celle-ci, une télévision était posée sur un meuble lui aussi tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Un dessin animé dans lequel un jeune adolescent ne cessait de remuer, crier et s'agiter y était diffusé.

Sur l'étagère étaient disposés plusieurs livres. Quatre, pour être exact. De trois d'entre-eux, on ne voyait que la tranche. Au regard de la poussière qui s'accumulait sur leur surface, on comprenait aisément qu'ils avaient été laissés à l'abandon. Pour peu que quelqu'un eu l'audace de les arracher à la banalité de l'étagère, ils auraient pu révéler leur contenu époustouflant. Mais depuis le jour terrible où la dernière page de chacun d'entre eux avait été lue, ils étaient relégués à l'état d'objets décoratifs, d'insignifiants cimetières de pages où des phrases se suivaient en perdant leur sens.

Le dernier de ces livres était quant à lui bien visible. Sur sa couverture posait un jeune Pokémon jaune, aux oreilles dressées et aux joues bien rouges. Un Pikachu. Il paraissait heureux de son sort car ainsi avaient été dessinés ses traits. En réalité il s'ennuyait fortement.

Il n'avait pas d'histoire, penses-tu, il n'avait pas eu la chance d'être dessiné à l'intérieur du livre. Lui était simplement sur la première de couverture, et regrettait amèrement de ne pas pouvoir vivre d'aventure. Si encore il avait été avec des camarades ! Mais non, il était seul.

N'ayant jamais quitté sa morne prison, il n'avait pas éveillé ses pouvoirs mais il sentait qu'au plus profond de lui dormait une force qui n'attendait que d'être sollicitée pour pouvoir éclater au grand jour. Le désir de vivre sa propre aventure grandissait donc. Il ne pouvait le réprimer.

Ainsi, un beau matin, naturellement, il prit la décision d'aller visiter les histoires des livres alentours. Sa conviction seule ne suffisait toutefois pas à faire de cette espérance une réalité. Il commença à déplorer ce nouveau malheur quand, comme en réponse à sa requête silencieuse, un être vert aux grands yeux bleus disposant d'ailes bourdonnantes apparut comme par magie devant lui. Il s'approcha du jeune Pokémon et lui toucha le front de sa main gracile.

Le jeune Pikachu eut alors le sentiment de s'enfoncer à travers les pages, les phrases, les mots, l'encre, l'essence même d'une histoire qu'il devinait palpitante… »