Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

La naissance d'une Légende de Light the Cursed Absol



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Light the Cursed Absol - Voir le profil
» Créé le 20/05/2017 à 16:25
» Dernière mise à jour le 20/05/2017 à 19:57

» Mots-clés :   Action   Aventure   Présence de personnages du jeu vidéo   Slice of life

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 06: L'infortune d'un duo
-Merci beaucoup Tropius ! Si tu as besoin, demande, je ferais de mon mieux pour t'aider !

Nazael agitait la main en remerciant le pokémon Fruits, qui s'éloignait. Les baies promises seraient données le lundi, quand elle reviendrait. La petite baissa la main et se tourna en direction de l'Ouest, vers le pont traversant la rivière. Elle s'apprêta à faire un pas quand quelque chose vint lui piquer l'arrière du crâne.

-Aïe !

Elle se retourna vivement et vit un petit pokémon, voletant avec difficulté au niveau de sa tête. Elle avait dû l'effrayer en atterrissant avec le Tropius. Il se posa, haletant un peu. Nazael s'accroupit.

-Excuse-moi, je ne voulais pas t'effrayer. Je ne fais que passer.

La fillette vit que le petit pokémon ne la comprenait pas mais réagissait à son ton doux.

-Rou !
-D'accord, d'accord, je m'en vais, excuse-moi.
-Cool !

Il s'envola pour venir se poser sur la tête de la petite, qui en fut surprise.

-Tu veux venir avec moi ? Demanda-t-elle en essayant de le caresser.
-Roucool !
-Alors allons-y !

Elle se mit en route en direction de l'Ouest, le petit pokémon Vol perché sur sa tête. Ils atteignirent rapidement le pont. Ils avancèrent sur la route, ils croisèrent plusieurs dresseurs, qui leurs lançaient des sourires, même si l'un d'eux s'inquiéta de voir une petite fille arpenter les routes seule, malgré le tout petit Roucool qui l'accompagnait. En seulement une heure, ils arrivèrent à la lisière de la forêt de Vestigion.

-Oh, je ne t'ai pas dis où j'allais ! S'exclama Nazael en prenant le petit oiseau dans ses bras. Je vais à Vestigion, qui est juste après cette forêt. Je rentre chez moi.
-Roooou !

Elle ne comprenait pas ce qu'il disait mais le message était clair : il irait avec elle. La petite sourit et s'enfonça dans la forêt.

***
-J'ai soif...
-Alors évite de parler.

Phyllaliel et Nissa n'avaient pas réussi à trouver de point d'eau aux alentours de leur tanière et avaient dû improviser un système : Elles transportaient des boules de mousse qu'elles emmenaient jusqu'à la rivière pour les imbiber. Une fois de retour avec les boules, elles les mettaient à l'abri dans le recoin le plus profond de leur antre, au frais. Elles devaient faire plusieurs allers retours pour pouvoir transporter toute la mousse.
La Phyllali s'abreuva à la rivière et fit signe à sa sœur qu'elles y allaient en ramassant sa part. Elles transportaient chacune quatre boules, tenues par des tiges, elles mêmes tenues par leurs dents.
Elles repartirent dans la forêt en direction de leur antre, tout à l'Est. Les deux sœurs ne pouvaient parler, au risque de faire tomber leur précieux chargement. Elles mirent une bonne heure pour rentrer, perdant la moitié du liquide de vie. Une fois à l'endroit où elles déposaient la mousse, elles placèrent les boules sur un grillage de brindilles et de branches posé sur des racines. Ces dernières formaient une sorte de creux tapissé de feuilles afin de recueillir l'eau s'égouttant de la mousse.

-Tu penses que cette sécheresse durera combien de temps ? Demanda Nissa en se collant à sa sœur.
-Je ne sais pas... Il faudra que je demande au prochain pokémon Vol qui passe si des nuages se profilent à l'horizon et quelle est la direction du vent.
-Autrement dit : quand l'un d'eux s'arrêtera dans la forêt... Si on ne le loupe pas !
-On ne peut pas faire grand chose de plus, malheureusement. Prions pour que ça s'arrête au plus vite.
-Oui...

***
Nazael remarqua que la sécheresse qui sévissait depuis quelques jours touchait beaucoup la forêt. Les plantes étaient sèches, les petits cours d'eau que Nazael avait remarqués à l'aller étaient asséchés. Elle se dit qu'un incendie risquait de se déclarer si la pluie n'arrivait pas vite.
La petite marchait dans la forêt, le petit oiseau dans ses mains, en direction du Nord Est afin de rejoindre les étangs à proximité de Vestigion. Elle remarqua des plants de baies complètements desséchés. Les pokémon Plantes et Insectes, qui abondaient pourtant dans cette zone, étaient absents. Aucun bruit hormis celui du vent léger dans les feuilles. On aurait dit que la forêt était morte.

-C'est terrible... Murmura Nazael à son petit compagnon. Il faut que la pluie tombe au plus vite.
-Cool...

Elle vit un peu plus loin un petit Laporeille cherchant mollement quelque chose, sûrement de la nourriture. Elle veilla à ne pas le déranger, afin qu'il ne perde pas inutilement de l'énergie, chose précieuse en ce moment, à la fuir.
Elle continua de marcher quand elle eut soudain une idée.

-Je sais que je ne comprendrais pas ta réponse mais... as-tu un nom ? Si tu n'en as pas, ça te dirais que je t'en donne un ?

Le petit Roucool battit des ailes avec un cri qui faisait clairement comprendre qu'il était heureux. Donc elle déduisit qu'il voulait bien qu'elle lui donne un nom. En revanche, il sorti sa petite langue de son bec en haletant.

-Rou...

Elle ne comprit pas tout de suite jusqu'à ce qu'il se mit à voleter autour de son sac, plus précisément autour de la petite bouteille d'eau qui était dans une des poches latérales du sac.

-Ah, attends, tu vas avoir de l'eau.

Elle prit la bouteille et remplit le bouchon. Le petit pokémon se posa sur son poignet et commença à boire. Il n'était pas lourd et, même avec sa faible force, l'enfant arrivait aisément à le garder sur son poignet.
Elle attendit qu'il ait finit pour se désaltérer également. Elle vida sa bouteille, qui n'avait de toute façon plus beaucoup d'eau. Heureusement qu'elle avait toujours avec elle une grande bouteille, remplie celle-là, dans son sac.

-Ah, ça fait du bien !

Elle rangea la petite bouteille et son compagnon alla se poser sur sa tête puis ils se remirent en route.

***
Phyllaliel se baladait seule dans la forêt, Nissa étant rentrée se reposer à la tanière. Elle ne recherchait plus d'eau, ayant déjà passée la semaine à passer la forêt au peigne fin et elles avaient assez de réserves d'eau pour les deux prochains jours. À présent, la femelle cherchait les coins les plus touchés par la sécheresse, afin de déterminer les endroits à éviter, bien qu'avec l'ensemble de la végétation sèche l'ensemble de la forêt allait très rapidement être en proie aux flammes, si un incendie se déclarait.
Soudain, un flash de lumière provenant du sol attira son attention. Un bout de surface rigide réfléchissait les rayons du soleil. Elle reconnaissait un morceau de récipient dans lequel les humains transportaient divers liquides. Elle savait ce qui allait se passer si jamais elle laissait ce morceau ici : Un incendie.
Elle le prit donc délicatement entre ses dents, ayant déjà fait connaissance avec les bords tranchants d'un tel objet par le passé, et creusa un trou pour l'y mettre. Elle reboucha le trou, se retourna et cria de surprise.

-AAAH !

***
Nazael bondit en arrière. Elle avait été attirée par un bruit étrange et s'était retrouvée nez à truffe avec une Phyllali, qui se retournait et avait poussée un cri de surprise. Le petit Roucool, pour lequel elle cherchait toujours un nom, avait décollé pour se cacher derrière elle, se posant sur son sac.

-Bah qu'est-ce que tu fais là toi ? Demanda-t-elle en se reprenant. Ah... Je suis bête... Nous devons être sur ton territoire... Excuse-nous, nous ne faisons que passer.

La pokemon la regarda avec crainte et recula vers les fourrés.

-Ne t'inquiètes pas, je ne vais pas te faire de mal. Fit Nazael sur un ton qu'elle voulait rassurant. Tu veux un peu d'eau ? La forêt m'a l'air bien sèche.

La pokémon Plante inclina la tête de côté en signe d’incompréhension et Nazael sorti lentement son sac, dérangeant son petit compagnon, qui vint se poser sur son épaule et essayait de paraître intimidant. Elle ouvrit lentement son sac et sorti la grande bouteille d'eau qu'il contenait. Les yeux de la Phyllali se plissèrent et elle eut un mouvement de recul. Nazael sorti également un petit bol en plastique qu'elle remplit d'eau et le tendit à la pokémon.

-Tiens, vas-y, bois si tu veux. C'est pour toi.

Les yeux de la pokémon s'illuminèrent et elle s'approcha pour renifler le bol. Nazael le posa très lentement à terre. La Phyllali lapa un peu d'eau puis finit par se mettre à boire. La jeune fille la regarda faire et voulu la caresser. Mais à peine eut-elle posée la main sur le pelage de la pokémon que celle-ci releva la tête avec un regard de frayeur et s'enfuit sans demander son reste.
La petite fut déçue et invita le petit oiseau à boire avant qu'elle ne finisse le bol.
Les pokémon Plante étaient, pour la plupart, considérés comme « propre », on pouvait donc manger et boire derrière eux sans risques. Le Roucool ne se fit pas prier et se désaltéra, suivi de la jeune fille, qui rangea le bol et la bouteille dans son sac. En repensant à cette rencontre singulière.
C'était la première fois qu'elle voyait une Phyllali et elle trouvait cette espèce très mignonne.

-Cool !

Le petit pokémon la regardait et elle lui fit un grand sourire en lui caressant la tête. Il revint se poser sur la tête de l'humaine et ils reprirent ensemble la route en direction du Nord Est, s'aidant des astuces qu'avait dite Nazael durant la sortie scolaire.

***
Phyllaliel se cacha du mieux qu'elle put dans les fourrés. Elle se souvenait de cette jeune humaine, elle l'avait vue il y a quelques jours quand elle cherchait de l'eau avec sa sœur. Alors qu'elle commençait à avoir soif, après avoir enterré l'objet dangereux, elle s'était faite surprendre par cette même humaine, qui lui avait proposée de l'eau.
La pokémon n'avait pu s'empêcher d'accepter, avec les maigres réserves d'eau que possédait sa famille. Elle devait économiser ses réserves au maximum. Seulement, cette humaine avait voulue la toucher et Phyllaliel pensait que c'était pour la capturer ou lui faire du mal, que l'eau n'avait été qu'un appât. La pokémon Plante avait donc fui, bien qu'elle restait à proximité de l'humaine, quoique toujours cachée.
Cette petite l'intriguait. Elle était très jeune mais se baladait dans une forêt par une chaleur accablante, dans laquelle vivaient des pokémon redoutables dont certains défendaient férocement leur territoire et leur eau, et l'humaine avait pour seul pokémon et compagnon un Roucool très jeune qui ne semblait pas pouvoir se battre. Très intrigante, d'autant plus qu'elle dégageait une aura de confiance et d'assurance que des petits humains de son âge ne devrait pas avoir.
Phyllaliel suivit donc l'humaine en restant à une distance relativement proche mais en s'assurant qu'elle était toujours cachée.
Au bout d'un moment, la jeune pokémon entendit un bruit bizarre qu'elle reconnu immédiatement. Elle voulu avertir la jeune humaine du danger qu'elle et le Roucool encouraient mais n'eut pas le temps de le faire.

***
Nazael continuait sa progression à travers la forêt. Les arbres se faisaient plus épars, la visibilité était accrue, la luminosité également.
Tout à coup, un pokémon sorti du feuillage d'un arbre près d'elle. Elle le reconnut immédiatement.

-DAR ! Cria le pokémon avec rage.
-A... Attends ! Je ne fais que traverser, je rentre chez moi... Juste après la forêt ! Non, attends !

Le Dardargnan fonça vers elle, un de ses bras-pics en avant. Elle esquiva du mieux qu'elle put mais plein de ses congénères sortirent des arbres, les encerclant. Elle se dit qu'il ne servait à rien de tenter de raisonner ces pokémon, leur espèce était connue pour leur défense de territoire extrême. Elle commença à avoir peur. Le petit pokémon commença à pépier et se mit en vol stationnaire devant la petite, prêt à la défendre.
Voyant cela comme un acte d’agression, un des Dardargnan chargea le Roucool, qui esquiva de justesse, profitant du bref moment où le pokémon Insecte passa près de lui pour lui infliger une attaque Picore.
Nazael en fut surprise, ce petit avait de sacrés réflexes ! Elle dut esquiver aussi en urgence un autre dangereux pokémon et prit exemple sur le Roucool : elle donna un coup de poing en esquivant. Mais c'est à peine si le coup avait fait effet sur l'adversaire. La petite savait qu'elle ne tiendrait pas longtemps, avec sa faible constitution.

-Qui ne tente rien n'a rien, fit-elle. Roucool, Vive Attaque, si tu la connais !
-Rou !

Le petit pokémon se jeta en avant, allant tellement vite qu'il laissait une petite traînée de lumière derrière lui. Il percuta de plein fouet un des Dardargnan, qui recula légèrement sous l'impact. Dans les airs, le plus léger se fait éjecter, lors d'un choc. Or, le pokémon Normal et Vol était très léger.
L'humaine esquiva un autre pokémon Insecte et lui donna un coup. Elle du recommencer son manège, les adversaires ayant très vite compris qu'elle était la cible la plus faible.

-COOL !

Nazael sentit un choc sur le dessus de son crâne et se baissa par instinct. Elle avait bien fait, le Roucool avait utilisé une légère Vive Attaque sur son crâne pour lui faire signe de se baisser, esquivant ainsi deux Dardargnan arrivant par son angle mort.
Elle commençait à s'essouffler et son acolyte aussi, elle le voyait bien. Ils ne tiendraient plus très longtemps. Il leur fallait de l'aide. Seulement, crier ne servirait à rien d'autre qu'attiser la fureur des pokémon Insecte et personne ne l'entendrait, hormis les pokémon sauvages aux alentours. En plus, elle gaspillerait ses maigres forces.
Mais comme elle l'avait dit, qui ne tente rien n'a rien. Elle devait au moins essayer de survivre, ne serait-ce que par instinct.


Une enfant de sept ans qui se bat pour sa vie. Terrible, n'est-ce pas ? Même si elle est bien plus mature que son âge ne le laisse penser, elle reste une enfant. Ces instants ne seront pas sans conséquences sur le mental de cette petite. Actuellement, elle lutte contre la panique pour faire le moins d'erreurs possible.
Une gamine de sept ans qui n'a quasiment aucune expérience du combat, aucune en condition réelle avec sa vie en jeu, une condition physique des plus déplorables, seulement accompagnée d'un petit Roucool plus jeune qu'elle et face une horde de Dardargnan déterminés à protéger leur territoire contre toute intrusion, que ce soit des nourrissons ou de véritables menaces. Est-ce que cette petite peut gagner d'après vous ?
La réponse est...


-Roucool, attention ! Fit la petite en esquivant un énième assaut.
-Rou...COOL !

Une violente bourrasque de vent balaya le champ de bataille, attirant les feuilles tombées au sol vers le haut. Le pokémon Vol venait d'utiliser Tornade, qui fit reculer les Dardargnan les plus proches. Nazael fut surprise, son petit partenaire avait encore une capacité en réserve ! Elle le regarda d'un air admiratif. Il profitait du courant ascendant créé par sa capacité pour se laisser planer et ainsi se reposer, tout en restant près de l'humaine. Il avait un air majestueux dans cette position. Aussitôt un nom lui vint à l'esprit, bien que ce n'était pas le moment.

-Fly, ça te va comme nom ?

Le regard et le petit cri que lui lança le pokémon la convainquirent que oui, qu'il en était même content. Il poussa un cri de défi aux pokémon Insecte, qui se ruèrent tous ensemble sur eux.

-Fly, Tornade ! Fit Nazael en se baissant.

Une nouvelle bourrasque se fit sentir, repoussant les attaquants sauf un, qui était passé à travers la bourrasque en fonçant sur eux, ses deux pics joints comme une lance, augmentant ainsi son aérodynamisme.
Il rejeta son pic droit en arrière, fonçant vers Nazael. Fly voulut s'interposer d'une Charge mais se fit balayer comme un vulgaire fétu de paille, complètement KO, nullement de taille pour un choc physique de cette ampleur. Il vola dans la direction de Nazael. La petite attrapa son compagnon au vol, avec un superbe réflexe, mais ne put esquiver entièrement le pic droit du pokémon Insecte. Celui-ci lui percuta le bras gauche et une douleur sans nom la prit, la faisant s'effondrer sur place, incapable de faire autre chose que crier et se tenir le bras. Elle n'osait regarder mais sentait un creux là où était sensé se trouver l'intérieur de son bras, sous l’aisselle, un liquide chaud coulant rapidement de la blessure le long de son bras. Malgré toute la douleur qu'elle ressentait, ainsi que la peur qu'elle ne pouvait contenir plus longtemps, elle sentit le pokémon Insecte et Poison se dresser au dessus d'elle et lever un de ses pics, prêt à la faire taire.
Ensuite tout fut flou à cause de la douleur. Elle eut vaguement l'impression d'entendre un cri de douleur du pokémon puis une douce mélodie lui emplir le cerveau. Elle n'était sûre de rien, ayant bien trop mal.
Nazael finit par tomber dans l'inconscience.