Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Après la fin de Cyrlight



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Cyrlight - Voir le profil
» Créé le 18/05/2017 à 16:19
» Dernière mise à jour le 18/05/2017 à 16:21

» Mots-clés :   Action   Drame   Fantastique   Mythologie   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 12 : Kamikaze
« (Brave down the open road)
Maybe I'll ride
(And fight back the undertow)
To save my life »


Kamikaze - Owl City



- Combien de temps tes parents comptent-ils rester à Johto ?
- Une petite semaine, tout au plus. Les affaires de mon père ne lui permettent jamais de s'éloigner de Sinnoh bien longtemps.

Bridget rajusta l'écharpe qu'elle portait pour se protéger du froid, assortie au bonnet sous lequel pendaient ses boucles châtaines. Sa peau était nervurée et, frileuse comme elle l'était, elle ne résista pas à la tentation de plaquer son corps mince contre celui de Sylvain. Le jeune homme, bien qu'il soit lui-même très grand, n'excédait pas la taille de sa compagne. Il passa un bras autour de sa taille et lui adressa un sourire qui fit pétiller ses yeux noisette. Les quelques flocons épars qui tombaient du ciel fondaient au contact de ses cheveux d'un marron aux nuances mordorées.

Les rues de Mauville, dans lesquelles le couple se déplaçait, étaient pratiquement désertes. À la tombée de la nuit, quand les boutiques fermaient et que les cafés devenaient moins animés, les gens préféraient rentrer chez eux. Les rares passants qu'ils croisaient étaient comme eux : engoncés dans un manteau et expirant de la fumée blanche par la bouche.

- C'est gentil à eux de nous avoir invités à dîner. Je suis ravi d'avoir une occasion de les revoir.
- Eux aussi, affirma Bridget. Ils t'apprécient beaucoup, tu sais.

Les parents de sa petite amie étant souvent très occupés, Sylvain ne les côtoyait que très rarement. Malgré cela, il avait le sentiment d'être le bienvenu dans la famille Becquart, car ils avaient toujours fait preuve d'une grande prévenance à son égard, le traitant plus comme un fils que comme un étranger lorsqu'ils le rencontraient.

Cela lui réchauffait le coeur, car le Topdresseur n'avait jamais eu beaucoup de chance avec les personnes avec qui il était lié par le sang. Lidwine et Philippe, ses géniteurs, avaient tragiquement perdu la vie lors d'une mission pour le compte de la Team Galaxie, dont ils étaient les co-fondateurs. Son oncle et sa tante, Alexander et Victoire, avaient été assassinés par Sven, sur ordre d'Hélio, pour trahison. Son cousin Eric, dont il avait longtemps été proche comme il l'aurait été d'un frère, s'était transformé en véritable psychopathe assoiffé de pouvoir, ce qui avait causé sa perte.

Quant à sa cousine Katharina... Il préférait éviter d'y songer. Sa mort, comme celle de tous les autres, l'avait profondément affecté. Même s'il avait réussi à passer à autre chose avec Bridget, les sentiments amoureux et incestueux qu'il éprouvait à son égard ne s'étaient jamais vraiment éteints.

Ils n'étaient plus très loin du restaurant gastronomique où M. et Mme Becquart les attendaient. Sylvain décida de presser l'allure, car il sentait que les frissons de la jeune femme à son bras s'intensifiaient. Il suggéra de couper par un chemin de traverse lugubre un peu lugubre, mais qui avait l'avantage de mener directement à la grand-place de Mauville, ce qu'elle accepta.

Alors qu'ils s'engouffraient dans la ruelle étroite et ténébreuse, car elle ne possédait aucun lampadaire, Bridget jeta des regards nerveux autour d'elle, avant de se figer. Sylvain mit quelques secondes à comprendre ce qui la taraudait. Grâce à son sixième sens, qui était dans une moindre mesure exacerbé pour les membres de la Confrérie, il percevait une présence à proximité.

- Sûrement un pokémon errant ou un passant qui...

Il s'interrompit. Un bruit sourd avait retenti, le faisant sursauter. Le son se répéta à un rythme régulier pour se transformer en martèlement. Il s'agissait de pas, qui semblaient se diriger vers eux. Bridget, paniquée, enfonça ses ongles dans le bras du Topdresseur, à travers sa manche. Grimaçant de douleur, il entreprit de la rassurer :

- Ne t'inquiète pas. Quoi que ça puisse être, nous avons vu bien pire, non ?

Elle l'approuva, le visage blême. Il avait raison. Après avoir affronté les légendaires et avoir vaincu les plus puissants d'entre eux, à savoir Arceus et Zeus, de quoi aurait-elle pu avoir peur ? Les glyphes avaient appris à survivre quelle que soit la situation. C'était du moins ce dont elle essayait de se convaincre.

A côté d'elle, Sylvain avait porté une main à sa ceinture, où il portait ses pokéball. Ses doigts frôlaient l'une d'elles, qu'il était prêt à dégainer en cas de menace. Des années d'entraînement à l'Académie de Mauville, où Bridget travaillait en tant qu'informaticienne et où il enseignait, lui avait permis d'acquérir d'excellents réflexes.

- Continuons.

Il faisait preuve d'un sang-froid louable, contrairement au glyphe normal qui devait prendre sur elle pour ne pas claquer des dents. Elle ne parut rassurée que lorsque l'extrémité de la venelle ne fut plus qu'à quelques mètres, comme en témoignaient les lumières de la grand-place qu'ils pouvaient apercevoir d'ici. Son soulagement ne dura pas.

- Sylvain... bredouilla-t-elle, la voix éraillée par l'angoisse. Que... Qu'est-ce que c'est ?

Sur le mur défraîchi, un message était inscrit à la peinture fraîche, si rouge qu'elle ressemblait presque à du sang. Le Topdresseur cligna des yeux à deux reprises pour le déchiffrer en dépit de la pénombre. Sitôt qu'il y parvint, il devint aussi pâle que Bridget.

- « Je sais qui vous êtes. » Qu'est-ce que cela signifie, d'après toi ? demanda-t-il.
- Je n'en ai pas la moindre idée, et à mon avis, ces deux-là ne sont pas là pour nous apporter la réponse.

Sylvain pivota sur lui-même pour suivre son regard. La jeune femme fixait la partie de la ruelle qu'ils avaient laissé derrière eux. Deux silhouettes menaçantes se découpaient dans l'obscurité. Ils les identifièrent rapidement comme étant celles d'un Mackogneur et d'un Pingoléon.

- Je ne comprends plus rien. Que...
- Ne cherche pas à comprendre, partons d'ici au plus vite ! s'exclama Bridget.

Elle l'attrapa par la main, mais trop tard. Un Hydrocanon jaillit de la bouche du pokémon aquatique pour les propulser sur la place. Ils se redressèrent en crachotant, trempés. Le froid était encore plus mordant avec des vêtements mouillés. Sylvain réussit tout de même à se montrer réactif et il libéra son Ptéra. Bridget, elle, eut besoin de quelques secondes supplémentaires avant d'appeler son Grodoudou.

- Tête de Fer !
- Torgnoles !

La créature préhistorique battit des ailes pour s'élever dans les airs et prendre de l'élan. Son partenaire rose, pour sa part, fondit directement sur le Pingoléon pour mettre sa capacité à l'oeuvre. Elle se solda par un échec cuisant. Bien qu'elle l'ait atteint, elle ne lui causa aucun dégât.

Le double-type répliqua aussitôt en lui assénant un coup d'Aile d'Acier. Grodoudou poussa un gémissement de douleur. L'assaut avait entaillé sa fourrure et du sang perlait superficiellement sur son ventre blanc. Seule sa robustesse lui avait épargnée une blessure plus grave.

- Mieux vaut éviter les attaques directes, constata Bridget. Lance Gyroballe !

De son côté, la tentative de Ptéra avait réussi, même si le résultat était des plus étonnants. Sous le choc, le Mackogneur avait perdu l'un de ses bras. Celui-ci lui avait été littéralement arraché. Pire, aucune goutte de sang ne s'écoulait de son moignon, et il ne paraissait même pas souffrir de cette amputation.

- Bridge... Il se passe quelque chose d'anormal. Ces pokémon semblent tout sauf naturels.
- Que sont-ils, alors ? Des assimilés légendaires, comme le Lokhlass de Yohanna ?
- Je ne pense pas. Je dirais que c'est encore différent.

Sans qu'ils ne s'y attendent, le Mackogneur bondit dans les airs, beaucoup plus haut que sa masse aurait dû le permettre, pour frapper Ptéra avec ses trois poings restants, de façon concomitante. Le choc fut tel que l'oiseau rocailleux s'écrasa sur le sol. K.O., il ne se releva pas.

- Ce n'est pas possible... souffla Bridget. Il ne devrait pas pouvoir faire ça.

La Gyroballe de son Grodoudou n'eut pas plus d'effet que la série de Torgnoles. Par désespoir, elle lui suggéra d'utiliser son attaque Tonnerre, mais le Pingoléon face à elle ne broncha pas. Ses tentatives le laissaient de marbre, comme s'il était totalement immunisé à tout ce qu'elle tentait.

- Nos attaques sont inefficaces, ou presque, paniqua-t-elle. Que faisons-nous ?
- Nous n'avons pas le choix. Fuyons !

Ils rappelèrent précipitamment leurs pokémon et se mirent à courir. Ils étaient déterminés à s'éloigner le plus rapidement possible des deux étranges créatures, mais ces dernières n'étaient pas enclines à les laisser s'échapper. Ils n'avaient pas parcouru cinq mètres que le Pingoléon surgit devant eux pour leur barrer la route.

- Non ! s'exclama rageusement Sylvain. Il ne peut décemment pas être aussi rapide ! Ils sont contre-nature, c'est... Ça dépasse l'entendement.
- Je reconnais bien le Topdresseur qui parle.

Ils se trouvaient au beau milieu de la place, désormais. Pris en tenaille par leurs adversaires, ils n'avaient aucune échappatoire. Ils échangèrent un regard angoissé, puis invoquèrent en même temps deux nouveaux membres de leur équipe pour les protéger. Tyranocif et Ramboum se matérialisèrent auprès d'eux.

- Il faut passer en force et se réfugier quelque part où ils ne pourront pas nous suivre, car nous avons peu de chance de parvenir à les vaincre, décréta Bridget.

Sylvain l'approuva d'un hochement de tête. Leurs pokémon étaient surentraînés, ils avaient affronté des légendaires et même vaincu certains d'entre eux, pourtant ils parvenaient tout juste à arracher des membres aux créatures qui leur faisaient face. Rien n'avait de sens dans cette histoire.

Tyranocif, sur ordre de son dresseur, frappa le sol de sa patte puissante, provoquant ainsi un Séisme. Si leurs ennemis furent momentanément secoués par les vibrations, ce fut le seul effet que l'attaque eut sur eux. Ramboum fit à son tour une tentative, usant de son Mégaphone pendant les humains se bouchaient les oreilles.

- Ce n'est pas vrai ! fulmina Bridget. Rien ne marche.

Au même instant, Tyranocif essuya un Giga Impact qui suffit à le terrasser. Il s'effondra sur le sol dans un vacarme assourdissant, tandis que son assaillant, le Mackogneur, reculait d'un pas. Il semblait déjà sur le point de repasser à l'action, alors qu'en temps normal, une capacité de ce genre imposait un temps de répit à son lanceur.

Bridget poussa un hurlement en voyant le Pingoléon fondre sur elle avec un Bec Vrille. Ce n'était pas son Ramboum qu'il visait, mais bel et bien elle. Le pokémon se dressa néanmoins devant sa maîtresse, formant un rempart, et encaissa l'attaque. Grièvement blessé au niveau de l'épaule, il s'effondra également.

- Nous sommes mal, sanglota-t-elle en se rapprochant de Sylvain. Très mal.

Il prit la main de l'informaticienne dans la sienne et la pressa doucement. Il aurait voulu la rassurer, mais pour cela, il aurait surtout fallu que lui-même soit dans un état d'esprit adéquat, or ce n'était pas le cas. Cette situation le dépassait et il voyait mal comment ils allaient pouvoir s'en sortir.