Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Corporation de Skriff



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Skriff - Voir le profil
» Créé le 08/07/2016 à 22:39
» Dernière mise à jour le 08/07/2016 à 23:12

» Mots-clés :   Action   Drame   Présence de poké-humains   Présence de transformations ou de change   Sinnoh

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 2 : Hybrides
Vestigion était une de ces villes calmes et paisibles où il ne se passait jamais rien d'intéressant. Il fallait dire, en même temps, qu'elle et sa soeur jumelle de l'autre côté du Mont Couronné, Célestia, n'accueillaient quasiment que des personnes à la retraite ou des familles sans enfants à la recherche de tranquillité. Ce n'était pas un mal, au fond, car après tout Vestigion était malgré tout très peuplée ; mais c'était une ville ennuyeuse. Après, il existait tout de même certaines attractions... Les grandes parades d'avril dédiées au deux Pokémon légendaires du Mont, ou encore la forêt touffue et remplie de Pokémon rares qui était juxtaposée aux quartiers pavillonnaires. Mais les personnes attirées par ces événements ou par le lieu en lui-même étaient très peu nombreuses, et bien souvent, des personnes vivant déjà sur place. La ville ne vivait et ne vivrait jamais du tourisme, en soi.

Ryan ne vivait pas à Vestigion. Il était originaire de Frimapic, une ville loin au nord, constamment enneigée. C'était la première fois de sa vie qu'il quittait sa cité de naissance. Mais pas la première qu'il entendait parler de celle où il se rendait. Bien que sa sœur lui ait dit qu'il s'agissait d'une cité sans grand intérêt, il s'y rendait aujourd'hui pour affaires. Un échange d'informations, pour être plus précis. Car il en avait, et son contact en avait aussi. Son contact se nommait Ben Jaggers. Ils avaient pris contact au travers de plusieurs connaissances soigneusement triées et devaient se réunir dans un bar de la ville, le "Happy-Joy-Joy". Il ignorait parfaitement où se trouvait précisément cet endroit, mais il avait une adresse, au moins. Il chercherait, il finirait bien par trouver. Ben ne lui avait donné ni heure ni jour, il lui avait juste dit qu'il serait là quand il arriverait.

Il commençait à s'avancer dans la cité et se dirigeait vers l'adresse donnée par Ben quand il baissa les yeux, apercevant alors son Pyroli, qui se frottait affectueusement contre sa jambe. Etoy était un Pokémon qu'il avait reçu de Lysa, initialement. Il avait bien évidemment les permis pour maîtriser les Pokémon Feu, étant un élève relativement brillant. Il souhaitait devenir chercheur... Enfin, c'était son projet... Mais depuis qu'elle avait été enlevée sous ses yeux, il y a 4 mois de cela, Ryan avait compris que ce projet n'aboutirait probablement pas... Sa sœur, sa propre sœur... Ils étaient entrés, avaient tout détruit, l'avaient assommé, et il l'avait vue se faire emmener, sans pouvoir rien faire, tabassé et faible... Il avait honte, totalement honte de son échec lamentable. Elle qui avait tout fait pour l'aider dans ses projets, il avait été incapable de se défendre et de la protéger...

Il savait que Lysa n'était pas un cas isolé ; qu'elle faisait partie de la liste des nombreuses personnes kidnappées ces derniers mois et emmenées on-ne-sait-où... Mais Ryan ne pouvait plus attendre. Il en avait marre d'être les bras croisés à se laisser dépérir tandis que les recherches de la police n'aboutissaient pas ! Et puis... Sa rencontre avec Ben était peut-être le moment de changer les choses et de réussir à trouver une piste. Le bar en question se trouvait coincé entre deux allées étroites, dans une impasse. Il avait pas l'air terrible et encore moins visité. En entrant, Ryan sentit une sorte de mélange de mélasse poisseuse à l'odeur écœurante, croisé avec du spray désodorisant à la rose et l'odeur classique de l'alcool. Le bar était vide, à l'exception du patron qui leva un regard plein d'espoir vers le jeune homme, avant qu'il ne remarque qu'il était bien en-dessous de la limite pour boire de l'alcool, c'est-à-dire vingt-deux ans.

« Bonsoir. Servez-moi une limonade, s'il vous plaît. » déclara Ryan en se mettant au comptoir.

Pas de Ben en vue. Ce n'était probablement pas le patron, en tous cas. Il soupira longuement, et commença à siroter sa boisson aussitôt servie. C'est alors que la porte s'ouvrit dans un grand coup de vent, et qu'un homme jaillit. Il s'agissait d'un homme bien bâti, d'une trentaine d'années, aux cheveux blonds coupés courts, à la barbe à peine rasée et aux yeux d'un bleu glacé. Il portait une veste en cuir et des bottines de cow-boy. C'était un style plutôt ringard habituellement, mais étrangement, ça lui allait plutôt bien. Il était suivi de deux Pokémon... Un Ninjask et un Munja.

« Une limonade ? C'est pour les petites b*tes ça... Commenta-t-il, déçu.
- Ben Jaggers ? Demanda Ryan sans perdre son calme, malgré la provocation.
- Bien joué, c'est bien moi. »

Sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, il prit position sur le tabouret à ses côtés. Il fit signe au patron de quitter la boutique quelques instants, et quand ce dernier fut dehors du bar, il se tourna vers le jeune homme et lui sourit doucement.

« Alors, comme ça on s'intéresse de près à la Corporation ?
- Pardon ?
- C'est comme ça qu'on l'appelle. L'organisation qui a enlevé ta sœur. Infiltrée un peu partout dans le système, elle espionne quasiment tout le monde et tue tous ceux qu'ils jugent trop en savoir sur eux. Ils enlèvent certaines personnes choisies à l'avance et les emmènent on-ne-sait-où pour faire on-ne-sait-quoi.
- Comment ça se fait que personne n'en parle ?
- Parce qu'il faudrait pas provoquer la panique générale. Tu imagines si on disait que ton propre voisin pouvait bosser pour le groupe qui a enlevé ta fille et buté ta femme ? Ça le ferait pas trop. »

Ryan venait de terminer sa limonade, mais il était trop scotché devant les paroles de Ben pour en tenir rigueur. Il avait du mal à penser, tant tout était flou. Il s'était douté d'un groupe d'une grande ampleur, mais à ce point... Il était mal à l'aise, maintenant. Il sentait que le pire restait à venir.

« Écoute, la raison majeure pour laquelle j'ai décidé de sortir de ma cachette aujourd'hui, c'est parce que tu es en danger.
- Comment ça ?
- Tu en sais trop. Tu les as vus à l'oeuvre enlever ta sœur, et maintenant t'es sur leurs traces. Ils vont pas tarder à t'envoyer de quoi se débarrasser de toi.
- Vous plaisantez...? Ça me semble un peu gros... »

Le jeune homme niait les propos de Ben pour tenter de se rassurer. Bordel, c'était pas possible, il... Il se doutait qu'il... Qu'il était dans la merde, depuis le début, ça il le savait, mais... Qu'il soit menacé de... De mort...?

« Qu'est-ce que... Qu'est-ce que je vais faire, moi ?
- J'ai une solution. Tu peux... »

Ben fut coupé par un grincement. La porte venait de s'ouvrir. Ils tournèrent leurs regards, surpris par cette arrivée imprévue. Sur le pas de l'entrée se tenait une jeune femme. Approximativement 17-18 ans, au premier coup d’œil. Elle avait de longs cheveux noirs couleur charbon, rebelles et partant dans tous les sens. Une des plus longues mèches était tant bien que mal attachée avec une broche dorée en forme d'étoile à quatre branches. Calmement, la demoiselle commença à faire quelques pas vers l'intérieur, la porte toujours ouverte derrière elle. Elle souriait presque doucement devant leur réaction tétanisée. Elle commença à rire. Elle portait un débardeur gris avec écrit "I ♥ Metal" dessus, un jean bleu marine déchiré, et pas de chaussures. Elle semblait complètement sortie d'une banlieue, avec un tel look.

« Bonjour. C'est bien ici, le Happy-Joy-Joy ? Ça sent mauvais, dites-moi. »

Elle tourna la tête pour observer la pièce, posant ses mains sur ses hanches. Ryan frissonna. Que devait-il faire, que devait-il dire ? Il... Il était complètement et totalement paniqué, maintenant. Il... Il devait partir, maintenant !

« Que se passe-t-il ? Dit-elle en tournant ses yeux dorés vers eux. Vous n'avez jamais vu quelqu'un entrant dans un bar pour commander à boire, ou quoi ? »

Elle s'assit sur un des tabourets et se pencha au-dessus du comptoir pour regarder s'il y avait quelqu'un de l'autre côté. Le patron étant toujours dehors, rien.

« Personne ? Bon, ça simplifiera les choses, au moins. Je suis venue exprès pour vous, on m'a dit que je vous trouverais ici.

- Vous... Vous êtes de la Corporation..? demanda Ben, qui avait perdu toute assurance.

- On va dire ça comme ça. Luka Wazer. C'est comme ça que je m'appelle. Mais là-bas, on me surnomme surtout #17. Enchantée de faire votre connaissance. »

Alors... C'était ça les hommes de main de la Corporation, hein...? Des demoiselles qui débarquaient dans un bar, et...

« Mademoiselle... Luka... commença à dire Ryan. Vous utilisez quel genre de Pokémon pour... Vos illusions ?

- Des illusions ? Quelles illusions ? »

Elle sourit de nouveau, révélant ses crocs acérés. Ryan fut pris d'un tremblement tel qu'il en renversa son verre, bien que vide. C'était donc ça, la Corporation. Une organisation de malfaiteurs kidnappant des gens pré-sélectionnés, infiltrée dans la société à plusieurs niveaux, qui n'hésitait pas à tuer les témoins gênants, et qui pour cela, envoyait... DES P*TAINS D'HYBRIDES DE M*RDE !

« C'est pas personnel, mais... Je vais vous fausser compagnie ! »

En moins d'une seconde, son Ninjask utilisa une attaque Plaie-Croix sur l'étrange créature, qui sauta du tabouret pour l'esquiver en exécutant un agile mouvement félin dans les airs, avant de retomber sur ses pieds deux mètres plus loin. Ben profita de ce moment pour courir vers la porte, suivi à toute vitesse par ses Pokémon. Alors que Ryan allait courir pour le suivre, il se prit la paroi en pleine figure, car grâce à une rapidité surhumaine, Luka avait refermé la porte avant qu'il ne sorte.

« On a tout notre temps, pourquoi as-tu envie de partir si vite ? On vient à peine de se rencontrer, tu ne vas pas partir maintenant ? »

Ryan recula vers les tabourets et il en attrapa un. Il essaya de frapper l'hybride de toutes ses forces avec, mais se frappa que le vide. Elle avait sauté en arrière et forma un éclair pour détruire littéralement l'objet entre ses mains. Il pâlit, lâchant le bout de bois qui prenait feu à cause du choc électrique. Bordel, bordel, bordel... Il leva les yeux et la regarda, complètement terrifié.

« Qu'est... Qu'est-ce que tu veux...?!
- Écoute, c'est pas personnel, mais... J'ai une mission. Et elle consiste en te faire taire. Alors ce serait mieux si on pouvait faire vite, tu vois ? »

Il commença à courir vers l'autre bout de la pièce. Luka le suivait calmement. Il voyait clairement l'électricité se former tout autour d'elle, jusqu'à réaliser un véritable champ électrique la protégeant et détruisant tous les appareils auprès desquels elle passait. Il essaya d'ouvrir la sortie de secours : impossible, elle était coincée. Il fit volte-face et se laissa glisser lentement le long de la porte, jusqu'à tomber assis, tandis qu'elle s'avançait prudemment.

« Ne t'en fais pas, je... Je... Je ferai... Vite. »

Elle semblait hésitante. Mais cela importait peu, à présent. Il se sentait si désemparé, si... Faible. Il était incapable de bouger, de se défendre, de se battre. Il était juste complètement terrorisé, affaibli, et il avait peur. Il avait tellement peur, tellement peur de mourir... Il ne voulait pas mourir, pas ici, pas maintenant... Il ne voulait pas que ça se termine comme ça ! Depuis qu'il était gosse, Ryan se faisait materner par sa grande soeur. Quand ils avaient perdu ses parents -il avait alors treize ans-, c'était elle qui en avait récupéré la garde. Elle avait tout laissé, tout abandonné pour prendre soin de lui. Elle avait trouvé un boulot, une petite maison à Frimapic, avait réussi à lui trouver une école, un avenir...

Mais Ryan n'avait jamais eu aucune autonomie. Jamais. Il n'avait jamais réussi à se débrouiller seul, il avait toujours eu besoin de son aide. Quand elle avait été enlevée, il s'était juste complètement effondré. Il lui en voulait de ne pas avoir réussi à s'enfuir ; mais il s'en voulait encore plus de ne pas avoir réussi à l'empêcher de se faire enlever... Car au fond, le plus grand incapable, c'était lui. C'est pour ça qu'il était parti en voyage avec pour objectif de retrouver Lysa. Il voulait lui prouver, à elle, et à tous les autres, qu'il était capable de faire quelque chose... Capable de se battre, capable d'atteindre ses objectifs, lui et lui seul, sans l'aide de personne... Et maintenant, il allait se faire tuer... Il commença à sentir des larmes se former au coin de ses yeux...

Oui, il pleurait... Il pleurait comme un gamin, maintenant. Il n'avait pas envie de mourir, pas envie de crever comme un vulgaire chien... Il méritait mieux comme mort, quand même, non...? Il méritait... Un meilleur avenir, que ça, non ? Il n'avait pas envie de ça... Il ne voulait pas ne jamais revoir Lysa, il ne voulait pas laisser Etoy... Il ne voulait pas que ça se termine ainsi...

« S'il te plaît... Ne... ne pleure pas... Je te connais pas, j'ai pas envie de buter des gens, c'est pas contre toi, mais j'ai... J'ai juste pas le choix... »

Il leva les yeux pour fixer de nouveau l'hybride. Elle semblait sincère dans ses paroles. Il la vit les yeux clos, les bras tendus, comme si... Elle refusait de regarder ce qu'elle allait faire. Qu'est-ce qui la motivait à faire cela ? Quelles raisons avaient-elle été données par la Corporation pour la conduire à tuer...? Ryan... Ne comprenait pas. Il n'arrivait tout simplement pas à comprendre.

« C'est plus facile de fermer les yeux... » murmura-t-elle.

Une lueur électrique commença à se former dans le creux de ses mains, jusqu'à faire un puissant jet qui fonça droit sur Ryan. Il le regarda avancer vers lui, calmement, incapable de fermer les yeux... Puis il fut arrêté par un crachat de feu. Il tourna la tête et vit Etoy, se tenant caché depuis plusieurs minutes, venant d'utiliser un puissant lance-flammes afin de dévier le rayon électrique.

« Qu'est-ce que...? »

Ryan fronça les sourcils, et ils échangèrent un regard déterminé avec son Pokémon. Bien qu'ils ne se connaissent que depuis peu, ils entretenaient déjà un lien assez profond l'un avec l'autre. Il fallait profiter de sa surprise pour prendre la fuite, maintenant ! C'était le moment ou jamais... S'il ne le faisait pas maintenant, personne ne le ferait à sa place !

« Etoy, utilise Mâchouille sur elle ! »

Le Pyroli ne se fit pas prier et s'élança sur Luka pour la mordre brutalement à la jambe droite. Surprise et choquée par l'attaque, elle trébucha et tomba en arrière. Ryan se redressa et commença à courir vers la sortie. Il esquiva une boule d'énergie électrique, et se rua dehors, suivi de près par son Pokémon. Il referma la porte à toute vitesse avant qu'un nouvel éclair ne manque de la détruire.

« ETOY, COURS ! »

Jamais Ryan n'avait couru aussi vite de sa vie. Car jamais il n'avait couru pour sa vie. Son Pyroli, lui, semblait déjà un peu plus habitué à courir car malgré ses petites pattes, ils avaient le même rythme. En fait, il se demandait si c'était bon signe. Prenant le plus de virages qui le pouvait de manière à semer sa poursuivante, le jeune homme courait dans tous les sens. Il se retourna pour la voir derrière lui, s'étant mise à quatre pattes pour le suivre en courant elle aussi. Elle se rapprochait dangereusement... Oh bordel, si seulement il pouvait trouver quelqu'un pour l'aider ! Mais dans cet enchevêtrement interminable de rues... Il n'y avait absolument personne ! Pourquoi ce genre de choses n'arrivait qu'à lui, hein ? Il continua d'accélérer le rythme, Etoy avec lui... Si seulement il pouvait trouver un moyen pour la ralentir... Il avait une idée ! Il cria à son Pokémon :

« Utilise Lance-Flammes sur le sol ! Il faut qu'on l'empêche de passer ! »

Il s'exécuta et aussitôt, et ils laissèrent ainsi une traînée de flammes derrière eux. Mais cela ne semblait pas embêter plus que ça l'hybride qui bondit littéralement au-dessus du feu. Prenant un nouveau virage, Ryan la perdit de nouveau de vue. Il vit alors devant lui qu'ils arrivaient à la sortie de la ville. Oui ! Il aurait peut-être moyen de la semer ! En arrivant en bordure, il réalisa alors son erreur.

« Un p*tain de lac ?! »

Merde, mais qui était le con qui avait foutu un lac au bord de la ville ? Ah, non, enfin, qui est-ce qui avait construit un putain de labyrinthe en bordure d'une ville ? N'avaient-ils donc pas pensé aux pauvres désespérés poursuivis par des saletés de monstres ? Il fit volte-face pour voir s'approcher Luka. Il allait devoir la combattre, même s'il n'en avait absolument pas envie... Il ne pouvait pas sauter dans le lac. La raison était au fond assez simple : Etoy ne pourrait pas le suivre car il se tuerait. C'était un Pokémon feu, rappelons-le, il ne supportait donc pas beaucoup l'eau. Et ensuite, parce que son adversaire était un Pokémon Électrique. Elle aurait vite fait d'électrifier le lac, et Ryan avec. Bordel, pourquoi ce genre de choses n'arrivait qu'à lui ? À peine entrevoyait-il de l'espoir que déjà il s'éteignait !

« Et moi qui pensais t'épargner...
- Tu n'y as pas pensé une seule seconde... Avoue-le ! » hurla Ryan, furieux.

Il haïssait les hypocrites, plus que tout. Et il savait que cette... Hybride mentait à coup sûr. Elle travaillait pour la Corporation et s'apprêtait à le tuer, il l'avait vu, ce rayon électrique... Même si elle avait voulu faire croire qu'elle s'en voulait, il était évident que c'était juste pour se donner bonne conscience. Elle se moquait complètement de lui, mais il n'était pas assez stupide pour ne pas le voir.

« Bien, alors. Finissons-en. » répliqua-t-elle froidement.

Tout autour d'elle apparurent des éclairs argentés, qu'elle fit virevolter dans les airs avant de les lancer avec fureur sur Ryan et son Pokémon, qui réussirent à les esquiver tant bien que mal. Voyant que son attaque à distance ne fonctionnait pas, elle se rua sur eux au corps à corps et attrapa le jeune homme au cou, le plaquant au sol avec une force incroyable. La pression exercée par Luka manqua d'étouffer Ryan. Il essaya de se débattre et lui mit un coup de pied dans le ventre pour cela, mais elle ne lâcha pas prise pour autant. Commençant à ne plus pouvoir respirer, il fit signe à Etoy de passer à l'attaque. Le petit Pokémon utilisa un puissant Lance-Flammes sur elle, qu'elle esquiva, libérant ainsi Ryan de son emprise terrible. Il commença à toussoter tandis qu'il se mettait à quatre pattes, et releva la tête pour voir...

Son Pyroli s'envoler. D'une violente décharge électrique, son pauvre Pokémon fut projeté dix mètres en arrière dans un cri déchirant. Impuissant et affaibli, il le vit s'écraser au milieu du lac, essayer de nager dans l'eau, puis soudainement disparaître sous la surface, ne laissant que des bulles crever la surface. Il voulut bouger, se jeter à l'eau pour aller rattraper son ami ; mais rien à faire, c'était trop tard, déjà il n'y avait plus de bulles. Luka se tenait là, presque terrifiée par son propre geste. Elle fit un pas en arrière, fixant le lac, incapable de dire quoi que ce soit. Ryan était là, à quatre pattes, fixant le sol. L'hybride s'approcha lentement de lui, et fit apparaître un éclair entre ses mains. Elle le regarda de toute sa hauteur, compatissante et silencieuse, puis, sans un bruit, planta l'éclair dans son torse, le traversant ainsi de part en part.

Le choc fut terrible. La douleur encore plus grande. Il n'eut même pas le temps de crier tant ses muscles, sous l'effet conjugué de la lame et de l'électricité, s'étaient crispés. Il avait chaud, froid, tout semblait si lent autour de lui, si difficile, si rugueux... Le sang jaillit abondamment et Luka recula pour ne pas se faire éclabousser. Il bascula sur le côté, s'étendant sur le dos, d'abord pris de spasmes, puis fermant les yeux pour ne plus bouger.

Elle resta là, immobile quelques instants, puis tourna son regard vers le lac. Prise d'une sorte d'espoir muet, elle s'en approcha, et sans hésiter, y plongea. Allant jusque vers le centre, elle s'enfonça sous l'eau, utilisant sa vision de Luxio afin de voir parmi les eaux troubles. Alors qu'elle s'approchait du fond, elle aperçut le Pyroli, les yeux mi-clos, mais toujours en vie. Lorsqu'elle le prit dans ses bras, elle sentait encore sa chaleur. Il y avait de l'espoir. Perçant la surface et revenant dans le monde terrestre, Luka se traîna sur la rive et déposa Etoy à côté d'elle. Elle se redressa et se secoua, éclaboussant les environs. Vérifiant qu'il n'y avait personne pouvant la voir (ce qui était, par chance, le cas), elle se pencha de nouveau pour s'approcher du petit Pokémon. Commençant à lui faire un massage respiratoire pour lui faire cracher l'eau, elle commença à sécher sa fourrure grâce à de fines particules électriques la chassant.

Il était complètement gelé et avait manqué de se noyer, mais il s'en sortirait. C'était un Pyroli fougueux et fort, il n'aurait pas de problèmes à s'en remettre... Il restait à savoir ce qu'il deviendrait. Maintenant que son maître était décédé, où irait-il ? Luka avait un pincement au cœur. Enfin, il reviendrait à l'état sauvage, c'était peut-être mieux pour lui... Elle se demanda, l'espace d'un instant, s'il était heureux avec son dresseur. Mais elle secoua la tête pour chasser cette pensée. Elle ne devait pas commencer à se poser de questions comme celles-ci, sinon, elle culpabiliserait... Et elle ne pouvait juste pas culpabiliser. Elle avait des ordres, des ordres cruels, certes, mais des ordres. Elle devait faire ce qu'on lui demandait ou ce serait elle qui en pâtirait. Bien qu'elle jalouse les autres d'être l'une des seules à avoir les missions d'assassinat, elle devait bien faire avec...

Une fois qu'elle fut sûre et certaine qu'il s'en tirerait, Luka se remit droite. Elle le regarda silencieusement, ses cheveux dansant dans le vent comme des vêtements accrochés sur un étendoir. Ses yeux s'illuminèrent d'amusement face à cette pensée. Qu'est-ce qu'elle pouvait être stupide, à penser des choses comme ça. Elle sourit doucement, ferma les yeux, et commença à repartir paisiblement vers la base de la Corporation, laissant derrière elle le Pyroli encore doucement assoupi.