Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Le destin des Primordiaux de Malak



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Malak - Voir le profil
» Créé le 28/02/2016 à 09:16
» Dernière mise à jour le 25/06/2019 à 23:40

» Mots-clés :   Action   Aventure   Cross over   Présence de Pokémon inventés   Science fiction

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 9 : Akyr et Mélénis
Les Primordiaux sont capables de vivre des siècles, et quand enfin ils meurent de vieillesse, ils transfèrent leur conscience dans de nouveaux corps clonés. Ils sont donc ce qui se rapproche le plus d’êtres immortels. L’Infini, le nom de leur empire, montre bien cet aspect-là de leur mode de vie.



*****



Le mastodonte qui se faisait appeler Akyr Récolteur frappait comme un bourrin, mais avec une lenteur affligeante. Mercutio n’avait même pas besoin de ses réflexes aiguisés nés du Flux pour esquiver ses coups. Mais bien entendu, ce robot géant était tout à fait invulnérable aux armes à feu des Stormy Sky. Il semblait toutefois assez lent d’esprit. Quand les sbires de Syal lui tiraient dessus, il essayait de les attraper comme un enfant maladroit.

- Mais laissez-moi vous récolteeeeerrr ! Se plaignit-il après que ses proies lui eurent échappé une nouvelle fois.

- On est pas des légumes, mon gros, répliqua Syal. Dis-nous plutôt ce que tu as fait des habitants !

- Je les ai seulement récoltéééééss.

Mercutio pouvait clairement les sentir maintenant via le Flux. Des centaines de présences effrayées qui se trouvaient piégées dans le corps de cet Akyr. Le métal dont ce robot était fait contenait en effet du Sombracier, mais contrairement aux Pokemon Méchas, il n’était pas fait que de ça. Le Flux de Mercutio pouvait donc le traverser, et même l’endommager. Le souci, c’était que ce robot était si énorme qu’une simple attaque de Troisième Niveau ne lui faisait rien. Et Mercutio se refusait à utiliser le Sixième ou le Septième Niveau. Il risquait de blesser les gens à l’intérieur.

- Eh, les deux sadiques blonds, fit Mercutio en appelant Zeff et Syal. Vous ne pouvez pas essayer de lui ouvrir sa carlingue avec vos métaux, à ce gros lard ? Je vous l’immobilise un moment.

Mercutio tendit les mains et ferma les yeux pour utiliser le Cinquième Niveau du Flux, une télékinésie poussée qui lui permettait de se saisir mentalement de quasiment n’importe quoi. Mais l’Akyr Récolteur était énorme, et il était de plus partiellement fabriqué avec du Sombracier, un métal échappant au champ d’action du Flux. Mercutio ne pourrait donc pas le retenir longtemps. Quand l’Akyr remarqua qu’il ne pouvait plus bouger, le ton de sa voix lente et mécanique le fit encore plus passer pour un attardé.

- Ohhhh ? Jeeeee n’aaaarrive pluuuuuuus à bouuuuugeeeerr…

Zeff et Syal, chacun volant à sa manière grâce à leurs métaux contrôlables, atterrirent sur ce qui ressemblait plus ou moins à la tête du monstre mécanique et tentèrent d’enfoncer leurs cellules d’acier et de cuivre à l’intérieur. Mais très vite, ils renoncèrent.

- Ça ne sert à rien, gronda Zeff. Même un seul atome d’argent ne peut pas passer. J’ai jamais vu un métal aussi dense…

Syal acquiesça, pour une fois d’accord avec son demi-frère.

- Selon les scientifiques qui bossaient au nord, ils sont faits en un alliage de trois métaux extraterrestres ; un étant quasiment indestructible, un aspirant l’âme et un retenant l’énergie. Ni le cuivre ni l’argent ne pourront leur faire quoi que ce soit…

Mercutio envisagea un moment l’option « Pokemon », mais y renonça bien vite. Aucun de ses quatre Pokemon n’était de taille à découper un robot géant. L’Akyr Récolteur était en train de se libérer de l’emprise du Flux, et Mercutio le lâcha sous peine qu’il n’use de tout son Flux pour rien.

- Ahhhhh, je peux rebooouuuger.

Revenant au sol, Zeff et Syal usèrent de leurs métaux respectifs pour lier les jambes du robot entre elles, en un triple nœud d’argent et de cuivre. Ça n’allait pas le retenir longtemps, mais c’était toujours ça de gagné. Après quoi, le comlink de Syal résonna.

- Amirale, ici le capitaine Elsa.

- Capitaine, je suis un peu occupée là, grimaça Syal.

- Nous voyons cela, Amirale. Le Commandant Suprême Igeus est en ligne, et il vous regarde en ce moment même grâce à nos caméras. Je vous le passe.

Il y eut des parasites, puis la voix d’Igeus, qui devait se trouver pénard à Fubrica, se fit entendre.

- Syal, dites-moi… C’est bien ce à quoi je pense ?

- Il semblerait ouais, répondit l’Amirale. Le même foutu robot extraterrestre qu’il y a sept ans, mais… en un peu plus gros. Selon notre Mélénis, il a bouffé les gens du village dans lequel nous nous trouvons.

- Ce serait lui qui serait responsable de nos pertes de communication ?

- J’y mettrai bien une petite pièce oui. Lui… ou des copains.

Mercutio et Zeff, qui n’avaient jamais entendu parler de ces « Akyr », ignoraient tout ce qui s’était passé au Glacier Infini il y a sept ans. Mais la mention « robot extraterrestre » fit réagir Zeff. Il regarda l’immense être mécanique en train d’essayer de s’enlever maladroitement les enchevêtrements de métaux à ses jambes.

- Ce truc viendrait de l’espace ? S’étonna-t-il.

- Ce n’est pas le premier que l’on croise, expliqua Syal. Ces gars-là appartiendraient à une race de mutants mécaniques qui ont été créés par un soi-disant Grand Forgeron il y a des milliers d’années. C’est ce même Grand Forgeron qui aurait créé les trois Pokemon Dieux Guerriers.

Ça, Mercutio et Zeff savaient ce que c’était, et que trop bien. La demi-sœur de Mercutio, Siena Crust - qui aujourd’hui se faisait appeler Lady Venamia - possédait l’un de ces trois Dieux Guerriers, le Pokemon Légendaire Ecleus. La puissance de ces Pokemon transformables à trois types était prodigieuse. Mercutio préférait donc ne pas imaginer la puissance du gars qui les avait créées. L’Akyr Récolteur réagit au nom du Grand Forgeron.

- Humaaaaainnnns, vous connaissez leeee Grand Forgerooonnn ? S’étonna-t-il.

- Pas encore eu la joie de le connaître, non… répondit Mercutio en tentant de resserrer les liens de métaux.

Bizarre ce combat. Voilà qu’il était en train de discuter paisiblement avec un robot géant extraterrestre. Mais bon, la vie était faite de bizarreries, surtout quand on bossait dans la X-Squad.

- C’est notreeeeee créateur, continua l’Akyr Récolteur sans plus se soucier de ses liens. Il va bientôôôôt reveniiiir sur cette planèèèèète pour y recréer son empiiiiiire. Comme autrefooooiiiiis, il règneraaaa sur vouuuuuuus, primitifs humains !

- Z’avez entendu Igeus ? Cria Mercutio vers le comlink de Syal. Vous avez encore un rival pour la domination du monde. Décidément, ils se multiplient sans arrêt…

- Si j’étais vous, Crust, je prendrais cette histoire-là au sérieux, renchérit la voix du Commandant Suprême. Ce Grand Forgeron est réel, et ses Akyr aussi. Celui que Syal et mes compagnons ont affronté il y a sept ans a assassiné des dizaines de personnes et a résisté à plusieurs Pokemon et à une salve de bombardements.

- Ah ouais ? J’espère quand même qu’il était plus futé et plus rapide que ce gros-là, parce que sinon, je vois mal ce Grand Forgeron conquérir le monde.

- Il se nommait l’Akyr Ailé, leur expliqua Syal. Il savait voler, et oui, il était rapide.

- Ahhhhhhhh, renchérit l’Akyr Récolteur. C’est vooooouuuus qui avez détruit l’Akyr Aiiiiiilé ? Je vaaaaiiiiis venger mon frère de classe !

Il tenta de s’avancer, mais il avait oublié que ses jambes étaient liées, et il s’écroula comme le balourd qu’il était, en aplatissant quantité de maisons au passage.

- Maiiissssss euuuuhhhhhhhh ! Jeeeee suuuuiiiiissss tommmmbééééé…

- Crust, vous pouvez vous charger de lui ? Demanda Igeus.

- Tel que je suis, non, admit Mercutio. Il faudrait que je passe au Septième Niveau.

- Eh bien, faites-le.

- Ce charlot a des centaines de gens dans son ventre ! Mon Septième Niveau ne fait pas vraiment dans la dentelle, vous savez…

- On ne peut pas laisser ce monstre en liberté, et il nous faut enquêter au plus vite sur la possible présence d’autres du même genre. Agissez au plus vite !

Mercutio ravala une réplique cinglante. Il n’avait jamais aimé Igeus, et il aimait encore moins sa façon de lui donner des ordres comme s’il était son larbin.

- Mercutio ?

Ça, ce n’était pas la voix d’Igeus. C’était une voix de femme. Douce, comme Mercutio l’avait toujours connu, mais qui avait gagné une pointe de sagesse et d’autorité depuis tout récemment. Mercutio sentit une boule dans son estomac. C’était la première fois depuis qu’elle lui avait annoncé leur séparation que Mercutio entendait la voix d’Eryl Sybel, qui avait été sa petite amie pendant près de trois ans.

- Votre Majesté ?

- Je sais que tu peux le faire, Mercutio, affirma Eryl. Tu peux te servir du Septième Niveau tout en sauvant les villageois.

Cette foi en lui le réchauffa de la tête au pied. Eryl avait beau l’avoir quitté pour passer le plus clair de son temps avec Igeus à discuter conquête et croisade, elle n’avait pas oublié toutes ces choses qu’ils avaient vécues ensemble.

- Très bien, je vais essayer les gros moyens. Que tout le monde recule, ordonna-t-il.

Syal ne se fit pas prier et retransmis l’ordre à ses hommes. Elle avait déjà vu de quoi Mercutio Crust était capable quand il s’énervait. Le Mélénis laissa l’essence même du Flux pénétrer son corps et le traverser de toute part. Tel était le principe du Septième Niveau : devenir soi-même une arme modelée par le Flux. Le Flux de Mercutio prit l’apparence d’un épais feu bleu, qui l’entoura totalement. Ce feu prit peu à peu une apparence humanoïde ; celle d’un être géant, entièrement constitué de Flux, au visage effrayant, et qui tenait une épée enflammée.

Le Septième Niveau était une transformation propre à chaque Mélénis. Aucun ne ressemblait à un autre. Irvffus, le maître Mélénis qui avait formé Mercutio à l’utilisation de ce niveau ultime, lui avait avoué que son Septième Niveau était l’un des plus bourrins qu’il ait jamais vu. En effet, s’il existait des Septième Niveaux aux multiples pouvoirs et capacités, celui de Mercutio ne faisait pas dans la dentelle. Il s’agissait simplement de taper le plus fort possible. Son Flux prenait l’apparence d’un géant de flamme de Flux pur qui aurait été capable de terrasser une armée entière. Et, sous cette apparence, Mercutio faisait presque la même taille de l’Akyr Récolteur. Ce dernier semblait passablement surpris par l’apparition de ce phénomène.

- Ohhhhhh ben quoiiiiii ? Qu’est-ceeeeeee que c’eeeessst ?

Pour toute réponse, Mercutio abattit son épée de Flux enflammé. Si Mercutio rencontra une certaine résistance, le métal dont été fait l’Akyr ne fit pas long feu. Le bras droit du mastodonte tomba par terre. Mercutio avait tranché tout en sentant que les victimes de l’Akyr se trouvaient dans son ventre, et non dans ses bras. Le robot n’eut pas l’air de comprendre ce qui s’était passé.

- Ohhhhhh, moooonnnn bras est paaaarti. J’étais poooouuurtant sûr de l’aaaaavoir en arrivaaaannnnnt….

L’épée de Mercutio s’évapora. Malgré sa puissance, on ne pouvait l’utiliser qu’une seule fois. Mais tout dans le Septième Niveau était de nature à être performé. Mercutio se disait que plus il l’utiliserait et plus il gagnerait en puissance dans le Flux, il arriverait un jour où il pourra utiliser son épée plus d’une fois. Pour l’instant, il agrippa la tête ovale et enfoncée de l’Akyr. Il l’aurait bien fait tomber à terre avant, mais il ne voulait pas trop secouer les gens à l’intérieur. Il commença à serrer, et le métal dont été fait le robot commença à fumer et à se distordre.

- Maiiiiisssss euhhhhhhhh, se plaignit l’Akyr Récolteur. Lâche-moiiiiiii !

Il colla son bras valide contre la tête de l’être humanoïde de Flux bleu dans lequel Mercutio se trouvait. Une espèce de canon en sortit, qui cracha un rayon de plasma à bout portant. Le choc fit reculer le géant de Mercutio, qui écrasa plusieurs habitations au passage. En bas, Zeff et les Stormy Sky se tenaient à une distance de sécurité très appréciable.

- C’eeessssst pas juuuuusste, glapit l’Akyr en se frottant sa tête endommagée. Les huuuumains ne sont pas cennnnnnnsés faire ça. Tu eeesssss quoiiiiii ?

- Sans déconner, le gros ? répondit Mercutio. Tu existes depuis des siècles et t’as jamais entendu parler des Mélénis ?

- Mélé…

Bien qu’il n’ait pas de visage pour que Mercutio puisse le confirmer, la gestuelle du robot fut celle de celui qui vient juste de capter quelque chose d’important.

- Ahhhhhhhh ! Méléniiiiiiiiis tu dis ?! Ceux de l’Aaaaaaaallianceeeeee des Cinq ? Impossiiiiiiiible ! Ils ont disparuuuuuuuuu à jamais !

Mercutio ignorait ce qu’était cette Alliance des Cinq, mais il était au courant de l’histoire de sa propre race. Les Mélénis étaient à l’origine des humains qu’Arceus avait transformés en leur faisant don du Flux. Les Mélénis s’étaient rapidement imposés comme race dirigeante de ce monde, et ont fondé un énorme empire il y a environ 7000 ans. Mais leur soif de savoir et de pouvoir causa leur perte. Ils expérimentèrent un sort dangereux pour fusionner avec les Pokemon, qui leur permettrait d’aspirer leurs pouvoirs. Ce sort se retourna contre eux, se soldant à la fois par la mort du Mélénis et du Pokemon. Seuls quelque Mélénis ont survécu, ceux qui n’avaient pas utilisé le sort, et depuis, ils vivaient cachés des humains, se reproduisant avec difficulté et voyant leur nombre diminuer au fil des siècles. Mercutio et sa sœur Galatea n’étaient même pas des Mélénis pur-sang. Si leur père, Elohius, était le tout premier des Mélénis et l’égal d’un dieu pour eux, leur mère, Livédia Crust, était une humaine.

- Manque de pot, répondit Mercutio. Il en reste encore deux trois par-ci par-là.

- C’eeeessssstttt mauvaaaaaais ça. Je dooiiiisss prévenir le Grand Foooooorgeron. Préveniiiiiir le…

Mercutio tira des attaques de Flux de Sixième Niveau sur les jambes de l’Akyr, l’équivalent de petites bombes nucléaires. Puis il attrapa le robot, qui n’avait plus qu’un seul bras et qu’une tête en mauvaise état en guise de membres, et le mit au sol avec délicatesse pour ne pas blesser les gens à l’intérieur. Après quoi il plaqua sa main surchauffée de Flux sur son énorme ventre pour en réduire la résistance du métal. L’Akyr Récolteur, bien que partiellement démonté et incapable de bouger, continua néanmoins de protester.

- Paaaaas le drooooiiiiit ! Vous n’avez paaaas le droooiiiit, humainnnnnns ! Jeeeee suuuuis un Akyr de Secooonnnnde Classe du Graaaaand Forgerooonnn ! Je suis l’Akyyyyr Récolteur, et je réééééécolte les humainnnnnns !

- C’est ça, on lui dira, marmonna Mercutio.

Ce n’est qu’après avoir nettement entamé l’alliage de l’Akyr que Mercutio laissa disparaître son Septième Niveau. Il ne pouvait pas l’utiliser trop longtemps, car il pompait une énorme quantité de Flux, et le contrecoup était toujours terrible. Quand il fut revenu au sol, Mercutio tituba sous l’effet de la fatigue. Il manqua de tomber avant d’être soutenu par Zeff qui venait d’arriver.

- Houp la ! Eh bien, il n’était pas trop compliqué, ce gros tas de ferraille, commenta-t-il.

Mercutio pouvait difficilement dire le contraire. Ces… Akyr étaient loin d’être aussi terribles que les Pokemon Méchas. La preuve en était que Mercutio n’avait pas réussi à vaincre D-Suicune avec son Septième Niveau.

- Ce gus ne nous embêtera plus, dit Mercutio à Syal et à ses hommes. Vous pouvez lui ouvrir le bide et sauver les villageois. Faites gaffe à son bras restant quand même ; y’a une espèce de pétard à plasma qui en sort.

Syal donna ses ordres, et reçut plusieurs renforts de l’Indomptable. Les Stormy Sky entreprirent d’immobiliser l’Akyr encore gesticulant à l’aide de lourdes entraves. Deux heures plus tard, les premiers civils furent extirpés du ventre de l’Akyr Récolteur. Ils étaient effrayés, et c’était compréhensible, mais leur témoignage fut très clair : l’Akyr Récolteur n’était pas le seul Akyr. Ceux qui les avaient attaqués étaient au moins un millier. Des centaines et des centaines d’Akyr. Il y en avait quelque uns de différents, à l’image de l’Akyr Récolteur, mais la grande majorité des Akyr se ressemblaient tous. Mercutio imagina que ça devait être des soldats. S’ils étaient encore plus faibles que ce gros balourd d’Akyr Récolteur, ils ne devraient pas trop lui poser problèmes. Ceci dit, Mercutio comprenait bien que face à de simples humains, ou même face à des Pokemon, ces aliens métalliques avaient l’avantage, surtout s’ils étaient conçus en partie avec du Sombracier.

Syal fit un rapport par radio à Igeus, et ce dernier ordonna la retraite. L’Amirale aurait bien voulu faire le tour des lieux pour tenter de retrouver les autres Akyr, mais Igeus privilégia la prudence. Pour une fois, Mercutio était d’accord avec lui. Il aurait été en peine d’affronter d’autres Akyr, car il venait juste de se servir du Septième Niveau, et il y avait toujours un temps de récupération nécessaire entre deux utilisations. Et puis Igeus voulait débriefer les villageois, et surtout étudier cet Akyr. Il avait ordonné qu’on le lui rapporte, comme ça ou en pièces détachées, peu lui importait.

Malgré son état, l’Akyr Récolteur était toujours fonctionnel et pouvait toujours parler. Vu comme il n’était pas très futé, il était facile de le faire parler. Mercutio et les autres apprirent donc, durant le trajet retour, qu’il y avait très exactement quelques trois mille Akyr dans le nord de Bakan en ce moment même. Il refusait cependant de dire où étaient ses copains, à moins qu’il n’en ait aucune idée.

- Mais d’où vous sortez, exactement ? Demanda Zeff.

- De la Premièèèèèère Cité, oui, répondit l’Akyr, toujours entravé par des centaines de chaînes magnétiques. Nous étiiiions trois-miiiiiiiille quand elle a coulééééé. Nous sommes donc troiiiiiis-milleeeeeee maintenant qu’elle s’est réveillééééééée.

- La Première Cité ? Répéta Mercutio.

- Il parle sans doute d’Atlantis, commenta Syal.

Mercutio et Zeff la regardèrent avec des yeux ronds.

- Euh… la cité légendaire d’Atlantis ? Fit Mercutio. Celle qui aurait sombré il y a des milliers d’années, et qu’on voit dans de nombreux films ou série télés ?

- Durant notre excursion dans le Glacier Infini, il y a sept ans, nous étions en contact avec l’Institut Archéologique, raconta Syal. En creusant sous la glace, ils ont trouvé plusieurs morceaux de ferrailles d’un alliage indéterminé. C’étaient probablement des restes d’Akyr. Et ils ont fini par découvrir une large structure, enfouie sous la glace. Leaf et moi, nous nous y sommes rendus, avec le frère d’Erend. C’est là que nous avons trouvé Triseïdon, le Dieu Guerrier qu’a maintenant Erend. Nous n’avons pu que partiellement l’explorer, mais à tous les coups, cette cité était bien Atlantis.

- Oui ouiiiiii, confirma l’Akyr Récolteur. La Premièèèèère Cité, bâtie par l’équiiiiiipe de Primordiaux qui sont venuuuuuuus sur Terre il y a quinze mille ans. Le Graaaaaand Forgeron en avait fait son lieuuuuuuu de pouvoir, mais Atlantis a couuuuuulé quand l’Empiiiiiire Infini l’attaqua.

- Kesako, les Primordiaux ? Demanda Zeff.

- Selon les gars de l’Institut, des aliens, répondit Syal comme si c’était une chose tout à fait normale. Des voyageurs de l’espace, bien plus avancés que nous, qui se seraient établis un temps sur Terre et qui auraient donc fondé Atlantis. Ce Grand Forgeron serait l’un d’eux.

Mercutio sentit venir un affreux mal de tête. Il avait déjà bien à faire avec les Pokemon Méchas, les Agents de la Corruption et sa propre sœur Venamia, et voilà que maintenant il allait devoir se soucier d’extraterrestres et de robots tueurs. Parfois, il se disait qu’il avait mal choisi sa carrière. Sa vie aurait été un peu plus calme s’il était devenu boulanger au lieu d’entrer dans la Team Rocket…


***


Caché sous le sol avec tous ces compagnons, l’Akyr Propagateur n’avait rien manqué de l’arrivée de ces humains et de leur combat contre l’Akyr Récolteur. Il aurait pu intervenir pour sauver l’Akyr de Seconde Classe et son butin, mais la présence d’un Mélénis parmi les humains l’avait poussé à la prudence. Il ne se serait jamais douté que ces êtres prodigieux existaient toujours parmi les humains. La facilité avec laquelle le Mélénis avait maîtrisé l’Akyr Récolteur était effrayante. Certes, l’Akyr Récolteur était lent et guère intelligent, mais il était quand même un Akyr de Seconde Classe ! Le pouvoir des Mélénis était toujours aussi dangereux pour eux.

L’Akyr Propagateur était assez vieux pour avoir connu les Mélénis du temps de leur gloire passée. Le Grand Forgeron s’était toujours méfié d’eux, car ils disposaient d’un pouvoir que même sa science infinie ne pouvait appréhender. De plus, il était impossible de fabriquer un Akyr ayant pour base un Mélénis. Ça ne marchait tout simplement pas, car à la mort d’un Mélénis, le Flux présent à l’intérieur était libéré et faisait disparaître le corps. L’Akyr Propagateur savait que les Mélénis étaient mortels comme tout le monde, mais il fallait se mettre à plusieurs Akyr pour les éliminer. Les simples Akyr de Troisième Classe ne faisaient tout simplement pas le poids, à moins d’être un millier. Il aurait fallu environ trois Akyr de Seconde Classe pour affronter un Mélénis en pleine forme. En revanche, un seul des quatre Akyr de Première Classe était suffisant pour les tuer. Enfin, en théorie.

L’Akyr Propagateur n’avait pas voulu courir le risque de prouver cette théorie maintenant. La présence des Mélénis sur Terre changeait la donne. Au lieu de purger villages après villages en attendant l’arrivée du Grand Forgeron et des autres Akyr, ils allaient plutôt devoir trouver les Solerios au plus vite. Avec les cinq Solerios en sa possession, le Grand Forgeron ne serait plus du tout inquiété par quelque Mélénis survivants.

- On rentre à Atlantis immédiatement, commanda l’Akyr Propagateur quand les humains furent partis à bord de leur vaisseau. Si ce n’est déjà fait, l’Akyr Récolteur informera les humains de notre présence. Nous devons protéger la cité. Elle doit décoller le plus vite possible.

- C’est entendu, Akyr Propagateur, répondit l’Akyr de Plomb.

- Et je veux qu’on dépêche plusieurs de nos Akyr de Seconde Classe partout à travers ce monde pour repérer les trois Solerios manquants. Toi aussi, Akyr de Plomb. C’est notre priorité, et notre devoir envers le Grand Forgeron.

- Mais… et la récolte des humains ?

- Elle attendra !

L’Akyr Propagateur se fit pensif.

- Les humains ont beaucoup évolué et semblent capable de nous résister avec leur technologie. Avec des Mélénis de leur coté, je ne veux pas prendre de risque. Nous laisserons au Seigneur Memnark le soin de conquérir à nouveau ce monde une fois que nous lui aurons remis les trois Solerios.