Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Apocalyptica de Drayker



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Drayker - Voir le profil
» Créé le 06/01/2016 à 20:10
» Dernière mise à jour le 07/11/2017 à 18:59

» Mots-clés :   Drame   Présence de poké-humains   Région inventée   Science fiction   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 42 : Sable, sueur et sang
« Il y a quelqu'un ? » cria Joshua, son fusil en bandoulière.

Il examina l'entrepôt du laboratoire. Pas de réponse. L'adolescent remarqua quelques affaires qui semblaient avoir été déposées là après leur départ pour Salmyre - quelques tentes et des sacs de couchage, principalement.

« Je t'avais dit qu'ils ne seraient pas là, lui dit Lyrian de sa voix neutre.
- Merci, monsieur le détective. » grogna Joshua.

L'adolescent soupira. Il s'en doutait. Ils arrivaient trop tard. Kate et les autres étaient déjà partis, probablement pour ce mystérieux bunker dont ils connaissaient à peine la position.

Une nuit s'était écoulée depuis le massacre de Salmyre. En apprenant que certains d'entre eux avaient survécu, Joshua avait aussitôt voulu récupérer un fourgon au centre commercial et les rejoindre dès que le jour se serait levé. En outre, sa poitrine le faisait toujours souffrir, confirmant que Lyrian n'avait pas pu guérir toutes ses lésions internes.

Hélas, les autres ne l'avaient pas attendu. Joshua avait beau se répéter qu'ils n'y étaient pour rien, qu'ils le croyaient mort, il ne pouvait s'empêcher de se sentir abandonné.

Abandonné aux côtés d'un hybride surpuissant et à moitié dingue.

« Je suis désolé. » lâcha alors Lyrian, comme s'il avait lu ses pensées.

Joshua crispa les mâchoires. Incapable de déterminer si son compagnon d'infortune était un allié ou un ennemi, il avait plutôt choisi de l'ignorer totalement. Hélas, la pression des derniers jours, son passage près de la mort et les horreurs qu'il venait de subir avaient tendance à rendre Joshua particulièrement irritable, et il éprouvait régulièrement l'envie de passer ses nerfs sur Lyrian.

La seule chose qui l'en empêchait était la pensée que l'hybride borgne, en apparence si indifférent, pouvait à tout moment décider de le tuer d'un claquement de doigts. Alors, Joshua prenait sur lui, il encaissait, évitait de ressasser les morbides pensées qui le guettaient à chaque instant.

Depuis que ce foutu Lyrian était arrivé au canyon, la situation n'avait cessé de se dégrader. Combien de temps est-ce que cela faisait ? Deux mois ? Trois ? Il avait l'impression que c'était une éternité. Et voilà qu'à présent, il se retrouvait abandonné, coincé avec une espèce d'hybride invincible.

« Qu'est-ce que tu comptes faire ? demanda ce dernier.
- J'en sais rien. » grommela Joshua.

Il avait besoin d'être seul. Et de réfléchir. Si Lyrian lui foutait la paix, il pourrait éventuellement se fixer de nouveaux buts, un objectif à atteindre, afin d'aller de l'avant à nouveau.

Mais avant ça, il avait quelque chose à faire.

~*~
Joshua planta sa pelle dans le sable et s'épongea le front d'un revers de manche, épuisé.

Il avait creusé huit tombes, à la force de ses bras, après de longues heures de labeur ; huit trous où, avec l'aide de Lyrian, il avait déposé les sept cadavres des membres de son groupe, ainsi que celui de Tortank. Sans le Pokémon, la colonie du canyon n'aurait jamais existé, et Joshua avait estimé que la créature méritait de reposer aux côtés de sa Dresseuse.

Le soleil déclinait, mais malgré la température fraîchissante, Joshua était en nage - sans parler de sa douleur à la poitrine qui ne disparaissait pas. Haletant, l'adolescent se retourna et regarda Lyrian, qui vérifiait qu'aucun Nettoyeur ne les avait suivis. Lui tournant le dos, l'hybride fixait les ruines de Salmyre qui se profilaient au loin. Il lui avait proposé de l'aider à creuser les tombes, mais Joshua avait refusé. Il savait pertinemment qu'aucune de ces pauvres gens n'auraient voulu qu'un monstre participe à leur enterrement.

En revanche, Joshua avait accepté que l'hybride l'aide à déplacer les corps, en particulier celui du Tortank. Il ne s'était même pas étonné de voir Lyrian déplacer le cadavre du Pokémon sans difficultés apparente. De la même manière que les autres corps, bien qu'avec plus de difficultés, ils l'avaient fourgué dans la camionnette avant de démarrer pour quitter la banlieue de Salmyre.

Joshua n'avait pas voulu les enterrer loin. Ils avaient roulé jusqu'à ce que les quartiers bitumés de la ville laissent la place au sable du désert, jusqu'à ce que le sol soit assez meuble pour pouvoir être creusé.

Alors, Joshua avait attrapé la pelle qu'il avait récupérée au laboratoire, et il avait creusé, sous le regard vigilant de Lyrian, qui n'avait pipé mot.

L'exercice physique, quoique douloureux, avait fait du bien à l'adolescent. Son thorax l'élançait à chaque fois qu'il se penchait pour creuser le sable, mais la souffrance et l'effort avaient vidé son esprit. Le simple fait d'enterrer les corps d'Amara, de Benjamin, de Guillaume, d'Enora et de tous les autres avait permis à Joshua de commencer à faire son deuil.

Il refusait de se laisser abattre ; ce monde ne le permettrait pas. Le perte d'Amara et des autres l'ébranlait, et il se sentait plus perdu que jamais. Mais il était décidé à continuer. Il avait survécu, sauvé par un monstre meurtrier, et comptait bien profiter de cette ironie jusqu'au bout. Chaque coup de pelle donné était rempli d'une rage sourde, dirigée contre Lyrian, contre Kate et les autres, contre X-Corp, contre l'univers tout entier - ou plutôt, ce qu'il en restait.

Et au fur et à mesure que les visages blafards de ses compagnons disparaissaient sous le sable, Joshua avait commencé à faire le point.

En inspirant profondément, il s'appuya sur sa pelle et jeta un dernier coup d'œil aux tombes qu'il avait creusées. Il aurait aimer graver quelque chose dans ces monticules, n'importe quoi qui puisse indiquer à un éventuel visiteur qui reposait ici. Hélas, le vent effacerait la moindre inscription.

« Tu veux dire quelque chose ? demanda Lyrian avec indifférence.
- Je sais pas. J'ai arrêté de croire en Arceus après le Changement. Et puis... j'ai jamais su quoi dire dans ces moments-là. »

Joshua inspira profondément. Si. Si, il y avait quelque chose qu'il voulait dire à ses compagnons. Lentement, il s'accroupit dans le sable, et contempla les tombes.

« Vous serez vengés. » murmura-t-il avec résolution.

Dans son dos, un sourire approbateur se dessina sur les lèvres de Lyrian.

~*~
« Tiens. T'as qu'à dormir là-dedans. »

Lyrian attrapa le sac de couchage qu'il lui lança et, de son œil restant, lança à Joshua un regard interrogateur.

Ils étaient de retour au laboratoire.

« Tu as un plan, constata simplement l'hybride, remarquant l'étrange détermination qui animait le garçon.
- Kate et les autres sont partis pour un bunker de X-Corp, commença à expliquer Joshua. C'est I.H.M. qui nous en a parlé. Selon lui, le bunker serait à une vingtaine de kilomètres à l'est d'Omnia.
- Un bunker ? Vraiment ? Donc il n'y a pas que ce laboratoire ?
- Non. On a découvert quelques trucs, figure-toi, depuis le canyon. X-Corp avait quatre autres labos à travers toute la région, et visiblement, ils ont aussi construit des bunkers. C'est là que les employés devaient évacuer en cas de catastrophe. Je sais pas comment, mais j'ai l'impression qu'ils avaient anticipé le Changement.
- Donc il y a des gens de X-Corp dans ce bunker ?
- Au moins un, oui. Un mec qui nous a contactés en nous avertissant contre les Nettoyeurs. On aurait dû l'écouter... »

Joshua soupira, se rappelant ce que Kate lui avait rapporté du discours de ce Will Stelmar. Selon elle, l'homme avait également parlé de Lyrian, qu'il appelait le projet Apocalyptica. Mais faute de détails, le garçon préféra cacher ce détail à l'hybride. Après tout, ils n'étaient pas vraiment les plus proches confidents du monde.

« Tu veux les rejoindre à ce bunker, j'imagine ? reprit Lyrian.
- C'est trop loin. Il y en a pour des jours de route, en roulant vite. On n'a ni assez d'essence, ni assez de nourriture pour tenir pendant le voyage. J'ai calculé, même si j'y vais seul, ça ne le ferait pas. Kate et les autres ont tout embarqué. »

Cette dernière phrase avait été prononcée avec amertume. Lyrian fixa Joshua de son œil unique, impassible.

« Dis, comment t'as fait pour survivre, toi ? demanda Joshua. T'as disparu pendant une bonne semaine, même plus.
- Onze jours. Cela fait onze jours, depuis le canyon, corrigea Lyrian de sa voix neutre.
- J'ai du mal à croire que tout ait pu partir si vite en couilles en onze jours... soupira Joshua. Enfin bref. Comment t'as tenu tout ce temps sans manger et sans boire ?
- J'ai trouvé de quoi me nourrir dans les ruines de Salmyre, expliqua l'hybride. Pas beaucoup. Un repas tous les trois ou quatre jours, c'est tout. »

Joshua fronça les sourcils. Hormis son œil manquant, Lyrian avait l'air en pleine forme. Comment avait-il pu tenir avec si peu à manger ?

« Et pour l'eau ? demanda l'adolescent.
- Je vais te montrer. »

L'hybride lâcha son duvet et se dirigea vers la sortie de l'entrepôt, Joshua sur ses talons. Dehors, la nuit était tombée, et le froid s'abattait sur le monde.

Arrivé à l'extérieur, Lyrian s'agenouilla et creusa un petit trou dans le sable avec ses mains. Après quoi, il sembla se concentrer et fixa le sol intensément. Un bruit de succion se fit entendre, et, après un léger gargouillement, le sable sembla s'humidifier. Joshua n'en croyait pas ses yeux.

Quelques secondes plus tard, et une petite flaque d'eau sablonneuse remplissait désormais le trou creusé par Lyrian.

« Merde... s'étonna Joshua. Comment tu fais ça ?
- C'est l'Autre qui m'a appris, expliqua simplement Lyrian. L'eau est là, sous terre. Il suffit d'aller la chercher suffisamment profond et de la ramener à la surface. »

Joshua plongea sa main dans la flaque et se pencha pour boire. Le précieux liquide était plein de sable, mais c'était de l'eau.

« Comme ferait un Pokémon, murmura-t-il.
- Ça me demande beaucoup de concentration, et certains endroits sont plus arides que d'autre, continua Lyrian. C'est difficilement viable, surtout si je dois en tirer assez pour deux. »

Il sembla relâcher l'effort et l'eau disparut dans un nouveau gargouillement. Joshua se redressa et, une fois de plus, s'interrogea sur l'étendue des pouvoirs de l'hybride borgne. Il semblait clairement plus puissant que lors de leur dernière rencontre ; mais jusqu'à quel point ? Quel Pokémon pouvait maîtriser autant d'éléments ?

Il comprenait ce que Kate avait voulu dire en mentionnant le projet Apocalyptica. Lyrian n'avait rien d'un hybride normal. Il était bien plus fort. Et dangereux.

En inspirant profondément, Joshua se résolut à faire ce que sa fierté et sa méfiance l'avaient empêché de faire jusqu'ici. Il allait demander de l'aide à l'hybride borgne.

« Écoute. On est dans la même galère, alors il va falloir qu'on s'aide. Je vois bien un moyen de trouver des vivres, mais je vais avoir besoin de toi.
- Tu accepterais mon aide ? s'étonna Lyrian.
- Je n'ai pas vraiment le choix. » concéda l'adolescent.

L'hybride croisa les bras et l'étudia quelques secondes. Joshua soutint son regard en se demandant à quoi il pensait. Ils n'étaient après tout pas obligé de continuer ensemble ; leurs chemins pouvaient très bien se séparer là, et tous deux continueraient comme si de rien n'était. Le souvenir du massacre de Lyrian était encore vif dans l'esprit de Joshua, qui savait pertinemment que schizophrénie ou pas, il ne le pardonnerait jamais. L'idée que l'hybride craque et le brise en deux comme une poupée de chiffons hantait son esprit - mais il savait pertinemment qu'il devait la vie à Lyrian, et que s'il espérait survivre, il allait encore avoir besoin de lui.

Mais qu'allait-il faire ensuite ? En admettant que son idée soit viable, et qu'ils réussissent à se procurer assez de nourriture, d'eau et d'essence pour se lancer à la poursuite de Kate et des autres. Allait-il emmener Lyrian ? Il ne pouvait pas le laisser là. Pas avec ce qu'il s'apprêtait à lui demander.
Mais comment réagiraient les autres en voyant l'hybride à ses côtés ?

« D'accord. Qu'est-ce que tu veux faire ? interrogea Lyrian.
- Prendre des vivres au seul endroit où il en reste. Au canyon.
- Le canyon a été envahi par les pillards.
- Et c'est pour ça que j'ai besoin de toi. Seul, je n'ai aucune chance d'entrer là-dedans, de prendre ce qu'il me faut et de sortir en vie. Alors qu'avec toi...
- Tu es conscient du danger que ça représente ?
- Je sais me défendre, rétorqua Joshua.
- Je ne parlais pas d'eux, mais de moi. » répliqua Lyrian.

Joshua ne comprit pas tout de suite. Qu'est-ce qu'il voulait dire ?

« Si on affronte les pillards, l'Autre va ressortir. Et dans ces conditions, je ne pourrai pas garantir ta sécurité, expliqua l'hybride d'un ton neutre.
- T'es en train de me dire que tu vas péter un câble comme le soir du canyon, c'est ça ? grogna Joshua.
- Je ne contrôle pas l'Autre. Je subis tout ce qu'il fait, répondit Lyrian. S'il décide de s'en prendre à toi, je n'y pourrai rien.
- Comme pour Élise, c'est ça ? » grommela l'adolescent.

Il peinait toujours à croire le discours de l'hybride. Joshua avait d'abord cru que Lyrian était complètement détraqué ; mais il lui avait sauvé la vie, l'avait guéri, et, à l'en croire, avait également veillé sur Kate et les autres lorsqu'ils étaient à Salmyre. D'après ce qu'il lui avait raconté sur cet Autre, Joshua avait pensé à une sorte de schizophrénie. Il s'était dit qu'une deuxième entité était née des remous de l'esprit torturé de l'hybride. Une entité plus puissante, plus violente, avec qui Lyrian partageait son corps.

Cela expliquait le massacre innommable d'Élise, ainsi que les témoignages de Lina, Kate et Thrak, qui disaient avoir parfois entendu Lyrian éclater d'un rire qui ne lui appartenait pas. Et quelque part, cela atténuait légèrement la haine de Joshua envers l'hybride. Cela le dédouanait légèrement ; après tout, Lyrian était-il vraiment responsable des actions de cet Autre ?

Mais quelque chose ne collait pas avec cette version. Selon toute logique, l'Autre devait posséder les mêmes informations que Lyrian. Alors comment pouvait-il connaître le terme de Nettoyeurs, alors que le garçon n'en avait jamais entendu parler ?

« Alors qu'est-ce que tu proposes ? demanda Joshua.
- Reste là. Je m'en occupe seul.
- Je ne vais pas rester à me tourner les pouces pendant que tu te bats contre eux.
- Tu me ralentirais, rétorqua Lyrian. Et c'est plus sûr comme ça. »

Joshua soupira. Il n'aimait pas être aussi dépendant d'un monstre capable de te le tuer d'un claquement de doigts. Il s'assit lourdement sur le sol de l'entrepôt et se prit la tête entre les mains, fatigué.

« Ok. Très bien, comme tu veux, capitula-t-il.
- Quand est-ce que tu veux le faire ?
- Dès que possible. Plus on attend, plus Kate et les autres s'éloignent.
- Entendu. »

L'hybride borgne tourna les talons et s'éloigna sans un mot. Joshua le regarda, interloqué.

« Attends, t'es sérieux ? T'y vas maintenant ? » s'exclama l'adolescent, surpris.

Lyrian haussa les épaules et répondit sans même se retourner :

« Il fait nuit. Il n'y a pas de meilleur moment. Ne bouge pas, je serai bientôt de retour. »

La tranquillité de l'hybride fit frissonner Joshua. Malgré tout, le garçon fut bien obligé de s'avouer que Lyrian avait raison. Le couvert de l'obscurité allait grandement lui faciliter la tâche.

« Ok. J'attends là. Fais attention à toi, lança Joshua, presque à contrecœur.
- Ne t'en fais pas pour ça.
- Ah, et, Lyrian ?
- Mmh ? fit l'hybride en se retournant, dardant sur lui son œil unique.
- Fais-leur payer ce qu'ils nous ont fait, au canyon. A Andrew. A tous les autres.
- Ne t'en fais pas pour ça non plus. » répondit simplement Lyrian.

Il s'élança, sortit de l'entrepôt, et, en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, disparut dans la pénombre du désert.

Joshua ne put s'empêcher de ressentir de la pitié pour ces pillards, qui étaient loin de se douter que la mort venait de se mettre à courir à toute vitesse vers eux.