Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Apocalyptica de Drayker



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Drayker - Voir le profil
» Créé le 11/10/2015 à 23:57
» Dernière mise à jour le 13/10/2015 à 19:36

» Mots-clés :   Drame   Présence de poké-humains   Région inventée   Science fiction   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 24 : Enterrer les vivants
Lina écarta la toile de la tente et sortit en s'étirant, endolorie. Dehors, le soleil se levait à peine, et la plupart des survivants dormaient encore. Certains avaient le luxe de ronfler dans des tentes ; d'autres, plus malchanceux, dormaient à même le sol, sur des matelas miteux, ou encore enroulés dans des couettes trouées.

Ce n'était pas le cas de Thrak. Inlassable, le colosse était déjà réveillé et s'affairait autour d'une camionnette, près de la porte de l'entrepôt. A ses côtés se trouvait Joshua, appuyé sur une pelle pour soulager sa jambe en convalescence. Intriguée, Lina s'approcha du duo.

« Qu'est-ce que vous fabriquez ?
- Je remplis le réservoir, répondit sèchement Thrak, un jerrycan d'essence à la main.
- Pour aller où ? »

Le colosse ne répondit pas. Il était de moins en moins loquace depuis la fuite du canyon. Voyant que Thrak ne daignait pas s'expliquer, Joshua prit alors la parole, désignant sa pelle, probablement dégotée quelque part dans l'entrepôt.

« On va enterrer les corps.
- Oh, fit simplement Lina.
- On va en avoir pour une bonne partie de la journée. Il faudra se charger de monter la garde, ordonna Thrak.
- Ok. Tant qu'on y est... Je comptais aller dans le laboratoire, aujourd'hui, lâcha Lina.
- Pour quoi faire ? demanda Joshua.
- Eh bien, récupérer le corps d'Adam, déjà. Et interroger I.H.M., si j'y arrive.
- Bonne idée. » répondit simplement Thrak avant de monter dans le véhicule, claquant la porte derrière lui.

Lina haussa les sourcils, et Joshua lui lança un regard désolé. Décidément, quelque chose n'allait pas chez le colosse d'ébène. En se hâtant, l'adolescent attrapa ses béquilles et claudiqua jusqu'à la place passager. Avant de monter, il jeta un coup d'œil à Lina, l'air mal à l'aise.

« Sois prudente, là-haut, ok ?
- Mmh. T'en fais pas. Doit plus y avoir de danger, maintenant. »

Le garçon opina du chef, posa ses béquilles à l'arrière et referma la portière. Thrak démarra en trombe, réveillant une bonne partie des survivants endormis dans leurs tentes, et fila dans le désert, droit vers le soleil levant.

~*~
Lina plaqua sa manche contre son nez et sa bouche, saisie d'un haut-le-cœur. L'odeur était atroce.

« Au nom de... ça pue... » grimaça Kate, sur ses talons.

La jeune femme aux cheveux d'or avait décidé de l'accompagner dans les entrailles du laboratoire. Elles avaient toutes deux emprunté le monte-charge jusqu'au deuxième niveau du complexe, celui où elles avaient été poursuivies par le Rhinocorne géant et enragé qui hantait l'étage.

Et elles venaient de tomber sur le cadavre d'Adam. Le corps de l'hybride Noctali était la raison de cette puanteur. Gisant dans une mare de sang séché, les jambes broyées par le Rhinocorne géant, il offrait un triste spectacle. Une plaque de béton, détachée du plafond éventré, lui écrasait la moitié droite du torse.

Kate peinait visiblement à soutenir la vue du corps. Lina, elle, s'étonna de ne pas être plus choquée que cela ; il fallait dire qu'après la tuerie commise par Lyrian, elle ne se sentait plus capable d'être choquée par grand-chose.

« Tu le connaissais bien ? demanda Kate en se forçant à fixer le cadavre.
- Pas vraiment. Toi ? »

L'hybride aux cheveux blonds secoua la tête en signe de dénégation.

« Non. On est sorti ensemble du laboratoire, à notre réveil, mais on ne s'est jamais vraiment parlé. Faut dire qu'il n'était pas vraiment du genre loquace. Et pourtant, il m'a sauvée de ce foutu Rhinocorne...
- Et il m'a empêchée de tomber pendant qu'on grimpait l'échelle de secours. Putain. Sans lui, on serait plus là depuis longtemps. Et personne ne parle de lui.
- Mmh. Bon, réglons ça. C'est un peu horrible à dire, mais... je vais pas tenir très longtemps. » grimaça Kate.

En effet, le corps de l'homme commençait déjà à se décomposer, et l'odeur de pourriture qui montait dans l'air n'avait rien d'agréable.

« On va pas pouvoir le bouger, observa Lina.
- Pas avec ce bloc de béton, non. On n'a qu'à lui faire une stèle ici.
- Avec des débris ? En plein couloir ?
- Tu as une meilleure idée ? » rétorqua Kate.

La jeune fille secoua la tête. Plus vite elles auraient fini, mieux ce serait. Alors, sans un mot, toutes deux se mirent à recouvrir le corps d'Adam de morceaux de béton et de gravats, couvrant le cadavre du mieux qu'elles le pouvaient. L'opération prit quelques minutes, et les laissa essoufflées et transpirantes, jusqu'à ce que Lina, mains sur les hanches, soupire :

« Ça devrait le faire.
- Mmh. »

Elles restèrent toutes deux plantées là, mal à l'aise. Quelque chose manquait, et ce fut Kate qui, la première, mit le doigt dessus :

« ... On devrait peut-être dire un mot ? » lâcha l'hybride, rompant le silence gênant.

Lina s'accroupit près de la tombe de fortune, essuyant la sueur de son front.

« J'ai jamais su faire de discours, alors... Je sais pas trop quoi dire. J'espère que là où t'es, c'est moins l'enfer que dans ce foutu désert. Et... Merci, Adam. Merci pour tout. On te vengera. »

Elle se redressa sous l'œil inquisiteur de Kate, et toutes deux s'éloignèrent lentement, jetant un ultime regard à la sépulture.

« On le vengera ? De X-Corp ? Et comment ? interrogea la jeune femme.
- En commençant par parler à I.H.M. »

~*~
La salle était plongée dans la pénombre. Comme lors de leur dernier passage, seul le bassin au centre de la pièce luisait d'une faible lueur bleutée. Tout autour de nombreux ordinateurs clignotaient, au rythme de la respiration de la créature qui flottait dans le bassin.

Cette chose, jadis humaine, n'était maintenant plus qu'un morceau de viande, à la peau irisée, parfois cyan, parfois rosâtre. De nombreux tubes venaient percer sa chair avant de fuir vers le plafond, pour disparaître dans la roche. A la vue de ce spectacle, Kate et Lina sentirent un frisson leur parcourir l'échine.

« I.H.M. ? Tu m'entends ? » demanda l'adolescente, prudente.

Pas de réponse. La créature respirait faiblement, les yeux fermés. Lina grimaça.

« Il dort ? interrogea Kate.
- Il dort, ou il s'est mis en veille. Comment est-ce que Lyrian l'avait réveillé, la dernière fois ?
- Il lui avait touché le front.  »

Lina grimaça. Elle n'avait pas vraiment envie de se risquer à toucher cette... chose.

Triturant son ruban noir, la jeune fille s'approcha du réservoir, perplexe. A contrecœur, elle tendit la main et, avec méfiance, vint toucher le front d'I.H.M.

Qui ouvrit aussitôt les paupières, fixant Lina de ses yeux sans iris. Sa voix, inhumaine, surréelle, résonna dans la pièce, reprise en écho par les haut-parleurs. Le fluide bleu contenu dans le bassin s'illumina.

« Interface en ligne. En attente des instructions de l'utilisateur. Authentification : invité.
- ... C'est vraiment flippant. » grommela Lina.

Elle se retourna vers Kate, qui fixait le bassin, bras croisée, adossée à un mur fissuré. Elle avait jeté sa veste couleur sable sur un siège, l'air tranquille, mais vigilante.

« Par où est-ce qu'on commence ?
- Le Rhinocorne ? » suggéra l'hybride aux cheveux d'or.

Lina acquiesça et reporta son attention sur la créature bardée de tuyaux qui flottait dans le bassin.

« I.H.M., que peux-tu me dire sur le Rhinocorne géant qui traînait au niveau 2 ?
- Accès aux archives du projet Stallion. »

Les écrans s'illuminèrent alors, et se mirent à afficher de nombreux schémas, photos et équations. Lina aperçut des images montrant un bébé Rhinocorne flottant dans un tube de verre semblable à ceux dans lesquels s'étaient réveillés les hybrides, bardé de tuyaux. De nombreuses photos datées retraçaient sa croissance, qui devint rapidement anormale. Le Pokémon, au départ simple bébé, grossit extrêmement vite au fil des semaines, pour devenir l'aberration pachydermique qu'ils avaient rencontrée.

« Projet Stallion. Objectif : maximiser le potentiel destructeur du Pokémon Rhinocorne. Applications envisagées : militaire. Nombre de sujets de test : 1. Statut : inconnu.
- Donc ils se sont aussi amusés à se servir de Pokémon comme cobayes...
- Ce tube dans lequel on a vu le Rhinocorne. C'est quoi ?
- Accès aux archives du projet Confinement. » annonça alors I.H.M.

A nouveau, les écrans clignotèrent. La majorité de ce qui s'afficha à l'écran était constituée de formules mathématiques et de graphiques auxquels ni Kate ni Lina ne comprenaient quoi que ce soit. Cela dit, parmi ce fatras scientifique, elles purent apercevoir quelques croquis et photographies qui montraient ces étranges tubes de verre qu'elles avaient déjà rencontrés. Hauts de cinq mètres et d'un diamètre variable selon ce qui était enfermé à l'intérieur, ils étaient parfois tantôt d'air, tantôt du même liquide bleu que celui dans lequel baignait I.H.M. Plusieurs photographies montraient des hybrides et des Pokémon endormis sur le sol de ce tube, lovés en position fœtale.

« Projet Confinement. Objectif : mise au point d'un système permettant un ralentissement des fonctions vitales des sujets tests, un maintien dans un état catatonique profond, une facilitation de l'expérimentation et de la procédure d'injection. Statut : Réussite. Mise en application il y a huit mois, deux semaines, trois jours, cinq heures et sept secondes.
- La procédure d'injection ? répéta Lina.
- Voulez-vous plus d'informations sur : procédure d'injection? demanda I.H.M.
- Oui.
- La majorité des sujets-tests opposant une résistance naturelle à l'expérimentation, il fut convenu qu'une sédation à dosage variable devait être mise en place pour faciliter le déroulement du programme.
- Donc vous droguiez les hybrides ?
- Correction. Le terme « drogue » implique une notion d'addiction. La dépendance ne fait pas partie des effets secondaires notables du traitement.
- Quels effets secondaires ?
- Multiples rapports d'amnésie pré-traitement, pertes de la notion d'identité.
- ... Attends, intervint Kate. C'est pour ça qu'aucun hybride ne se rappelle de sa vie d'avant ?
- On dirait bien... Tu peux nous en dire plus, I.H.M. ?
- La plupart des sujets perdent la majorité des souvenirs relatifs à leur vie antérieure. Les premières injections ont conduit à des pertes totales d'identité, une disparition des réflexes sociaux et une diminution drastique du potentiel intellectuel. Afin de limiter ces effets, une réduction du dosage a alors été appliquée, permettant aux sujets, dans la majorité des cas, de conserver les notions profondément ancrées dans leur esprit, tels que leur nom, ou même la majorité des concepts essentiels à la vie en société tels que la parole ou l'empathie. Ces effets secondaires ont été jugés inférieurs au seuil de tolérance et le programme s'est poursuivi avec des cobayes soumis à ce dosage.
- Inférieurs au seuil de tolérance ? Se rappeler de son nom et de rien d'autre, c'est être sous le seuil de tolérance ? J'hallucine... pesta Kate.
- Il y a... un antidote, un remède ? demanda Lina.
- Recherche en cours. Erreur. La recherche n'a retourné aucun résultat pour les mots-clés "antidote" ou "remède".
- Evidemment. Quel intérêt auraient-ils eu à nous traiter comme des êtres humains ? grommela Kate.
- Deux nouveaux signaux au niveau un. » avertit alors I.H.M.

Kate haussa les sourcils, tandis qu'une représentation en trois dimensions du laboratoire apparut sur les écrans. Au niveau le plus bas, celui de l'entrepôt, une dizaine de points bleutés clignotaient, indiquant la position des survivants.

« Ça doit être Thrak et Joshua.
- On va voir ? » proposa Lina.

L'hybride aux cheveux d'or acquiesça et enfila sa veste couleur sable.

« Au fait... Comment on t'éteint, I.H.M. ? interrogea Lina alors qu'elle se dirigeait vers la porte de sortie.
- Cette unité passe en état de veille lorsqu'aucun utilisateur n'est connecté. Voulez-vous vous déconnecter, Invité?
- Euh... Oui. »

Le bassin s'éteignit alors, en même temps que les écrans. La créature qui flottait dans le fluide bleu se détendit, et ferma les yeux. Le calme tomba sur la salle, qui replongea dans la pénombre.

« On a l'impression qu'il est soulagé de pouvoir se reposer, remarqua Kate.
- Tu crois ? Je pense qu'on peut plus vraiment qualifier ce truc d'être humain.
- Et moi, tu me qualifies d'être humain ? rétorqua l'hybride Métamorph.
- C'est pas pareil... Toi, au moins, t'es consciente. »

Kate écrasa le bouton du monte-charge pour l'appeler, et se retourna vers la jeune fille, les sourcils levés.

« Qu'est-ce qui te fait dire qu'il ne l'est pas ?
- Toi, t'es libre de tes actes, tu peux te déplacer, penser, parler... enfin, tu m'as comprise ! T'as un libre-arbitre. Ce... truc... c'est juste un putain d'ordinateur vivant, objecta Lina, qui peinait à trouver ses mots.
- Ça ne veut pas dire qu'il ne souffre pas. » répliqua la jeune femme aux cheveux d'or.

Les portes de l'ascenseur s'ouvrirent et elles s'y engouffrèrent, mettant fin à cette conversation bien plus dérangeante pour Lina qu'elle n'osait se l'avouer. Et si Kate avait raison ? Si cette chose était plus qu'un simple ordinateur, un simple esclave disposé à répondre à leurs questions ? Que devaient-elle faire ? Le débrancher? Etait-il au moins capable de survivre hors de ce bassin ? De manger, de dormir comme eux ?
Et s'il souffrait et qu'elles ne pouvaient le libérer, fallait-il alors mettre un terme à son calvaire ?

Le monte-charge s'ébranla dans un craquement sinistre, qui tira Lina de ses sombres pensées. Ils y réfléchiraient plus tard. I.H.M. avait encore beaucoup à leur apprendre.

~*~
Lorsqu'elles atteignirent le premier niveau, Kate et Lina tombèrent sur les visages consternés des survivants. Certes, le moral était extrêmement mauvais ces derniers temps, mais elles comprirent immédiatement que quelque chose n'allait pas.
Rassemblés en demi-cercle autour de Thrak et Amara, les rescapés s'agitaient et débattaient vivement.

Intriguées, Kate et Lina fendirent la foule et rejoignit Thrak, qui était engagé dans une discussion animée avec Amara. Joshua, lui, incitait les gens à se détendre.

« Du calme ! Du calme !
- Qu'est-ce qui se passe ? » demanda Kate en arrivant près du colosse d'ébène.

Ce dernier se retourna, l'air encore plus contrarié qu'à son départ. Lina avisa le soleil qui déclinait, là, dans ce désert brûlant. Elles étaient restées si longtemps à l'intérieur du complexe ?

« On vient de rentrer. Vous venez de rater l'annonce, grommela Thrak.
- Quelle annonce ? interrogea Lina, les sourcils froncés.
- Avec Joshua, on était parti enterrer les corps, tu te souviens ?
- Mmh, acquiesça Kate.
- Eh bien, en arrivant là-bas, on a eu la jolie surprise de constater qu'il y avait moins de cadavres que prévu.
- Comment ça ?
- Ne me dis pas que... commença Lina, craignant le pire.
- Si. »

Lina recula d'un pas, horrifiée. Kate, perplexe, oscilla du regard entre la jeune fille et Thrak, mais aucun des deux ne daignait l'éclairer. Finalement, ce fut Amara, qui, d'une voix d'outre-tombe, lâcha la terrible vérité.

« Le corps de Lyrian a disparu. »