Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Chroniques des Donjons Mystère, Tome I : Timeout de Sanaito



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Sanaito - Voir le profil
» Créé le 22/08/2015 à 22:37
» Dernière mise à jour le 24/10/2015 à 03:19

» Mots-clés :   Aventure   Drame   Présence de personnages du jeu vidéo   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
[S2] Chapitre XLVIII : La Guerre Froide [2/2]
_______... Dis, Theo... Tu comptes vraiment interférer ? Ça fait deux fois...


_____Au pied du Mont Avalanche, deux silhouettes humaines venaient d'apparaître dans la tempête. Celle qui venait de parler, une jeune adolescente à en juger le timbre de sa voix, emmitouflée dans un manteau cachant tout son corps et capuche rabattue, se couvrait le bas du visage de son bras pour se protéger de la neige tourbillonnante.

_____À ses côtés se tenait un petit garçon ayant l'air à peine âgé de plus de sept ou huit ans, simplement vêtu d'un tee-shirt et d'un short tout ce qu'il y a de plus communs. Sa chevelure blanchâtre parsemée de mèches bleu pâle, malgré la force du vent, ne bougeait pas d'un cil, comme si elle était gelée ; lui-même ne grelottait pas. Ses yeux rouge vifs dans lesquels ne se reflétaient aucune lumière étaient posés sur l'étrange ocarina qu'il tenait entre ses mains.

_____Il le porta à sa bouche et ne joua que quelques notes dissonantes qui déchirèrent l'atmosphère et résonnèrent comme un glas, forçant sa compagne à se boucher les oreilles, visage crispé.



_____Il y avait désormais quatre obélisques de glace dressés au sommet du Mont Avalanche en plus de celui piégeant Cresselia. Chacun contenait respectivement Raichu, Porygon-Z, Givrali et Évoli. Sauf que ces deux derniers étaient enfermés dans la même prison. La peluche chromatique, la seule toujours consciente à l'intérieur car protégée par son sbire, discerna l'extérieur à travers la glace les bloquant. Le quatrième bloc érigé par Glaciation, qui aurait dû contenir Damon, était vide. Mais celui-ci n'était plus là. À la place, contrastant avec la blancheur environnante, flottant tel un fantôme, se tenait une forme humanoïde noire comme la nuit.


_____« Cela faisait une éternité, Darkrai... ricana intérieurement le chaton. Tu m'avais manqué... »


_____Inconscient des pensées du félin, le concerné s'élança soudainement vers les cieux en direction d'Artikodin qui reprenait son envol avec peine, mais moins amoché qu'avant car il avait eu le temps, cette fois, d'utiliser Atterrissage. Il fut cependant percuté de plein fouet d'un coup d'épaule du Pokémon sombre qui profita de sa confusion pour enchaîner avec un Vibrobscur.

_____Faisant des tonneaux dans le ciel en reperdant de l'altitude, le Légendaire des neiges se reprit au dernier moment, à ras du sol, poussant un cri strident pour générer un Laser Glace faisant imploser le Trou Noir qui se dirigeait vers lui, et poursuivant sa route vers son adversaire qui esquiva d'un looping. Cependant, il vacilla un instant dans les airs, suffisamment déstabilisé pour qu'une Balle Glace éclate contre son frêle ventre. Comble de la malchance, la suivante, plus grosse, tapa exactement contre sa tempe blessée, responsable de son vertige précédent.


_____« Cela s'annonce plus compliqué que prévu... » songea-t-il, étourdi.


_______Tu te traînes deux handicaps, grogna sa seconde personnalité. Ta blessure, et le fait que tu ne te bats pas pour tuer. Alors que notre adversaire, lui, veut notre peau.


_____Elle se tut quand son alter ego utilisa subitement Détection pour se prévenir de la troisième Balle Glace déjà plus grosse qu'une pastèque et riposta avec Onde de Choc, usant de la même stratégie que Raichu. Le rayon aurait pu atteindre Artikodin si celui-ci, refusant de se faire avoir deux fois, n'avait pas eu le réflexe d'invoquer Abri. La foudre percuta le dôme de protection avec violence mais fut dévié de toute part et les éclairs en résultant rebondirent sur les obélisques sans même les entamer, pour finalement frapper le sol, faisant fondre la neige et fissurant la terre. Un grondement sourd laissa présager qu'en contrebas, le choc avait déclenché l'énième avalanche donnant le nom à cette montagne.

_____La tempête redoubla et des grêlons reparurent, harcelant la créature spectrale qui choisit de se réfugier dans le sol sous forme d'ombre, le rendant intouchable mais également incapable de passer à l'offensive. Il entendit la voix télépathique courroucée de l'oiseau résonner dans son esprit :


_______Darkrai... C'est donc bien toi l'origine de nos malheurs... ENCORE !...


_____« Je suppose qu'il est inutile d'essayer de me défendre de cette accusation, elle est légitime... » soupira-t-il intérieurement.


_____Il profita d'une accalmie pour rejaillir par surprise dans le dos de son ennemi à qui il assena une Ball'Ombre à bout portant, laquelle explosa au bec du seigneur de l'Île Blizzard. Malheureusement ladite explosion accentua de plus belle la douleur intracrânienne lancinante de la créature nocturne, qui à présent voyait danser des points blancs et noirs devant ses yeux.


_______Tue-le avant de perdre connaissance, tue-le ! s'écria son double pour lui donner un sursaut de conscience.


_____Le maître des cauchemars chutait, ayant perdu tout équilibre dans le ciel. Tandis que son corps inanimé se rapprochait inexorablement du sol, il distingua Artikodin qui y gisait, en sale état, des plumes complètement brûlées, un œil clos peut-être crevé, une aile brisée. Mais tout autour de lui, pour le protéger, des pics de glace affûtés comme des rasoirs attendaient d'empaler le Pokémon Ténèbres.


_______TUE-LE !


_____À l'instant où il allait s'évanouir sa sclère vira au bleu saphir. Sa part démoniaque prit les commandes, refusant complètement l'éventualité de perdre et donc de mourir. Subissant également la faiblesse physique, sa soif de survie et de victoire fut pourtant amplement suffisante pour qu'il mobilise et emploie les dernières ressources de son corps, ou plutôt de son mental. Ses facultés psychiques s'activèrent en un Psyko démesuré qui tordirent les stalagmites jusqu'à complètement percer la défense de l'oiseau légendaire. Celui répliqua immédiatement et d'autres se dressèrent, déformées également.

_____Ce cycle de destruction et de remplacement aurait pu se poursuivre jusqu'à épuisement des deux camps si la gravité ne faisait pas son œuvre ; Darkrai en tombant s'engagea dans le cratère de glace formé au centre des prismes gelés ratatinés par sa capacité Psy. Le seigneur des neiges s'y trouvait, acculé, mais une barrière hérissées de pointes se dressait juste au-dessus de lui.

_____Ayant usé son pouvoir spécial et souffrant de plus en plus de sa tempe meurtrie qui s'était remise à saigner, le Pokémon fantomatique n'eut d'autres choix que d'épuiser également la totalité de ses ressources physiques. Avant-bras croisés devant son visage, œil assombri fou de rage et rivé sur sa cible à abattre, visible par-delà la translucidité de son dernier rempart mortel, l'action se déroula en à peine une seconde. L'énergie de son organisme se concentra dans ses bras, se démultiplia en se servant de sa vitesse de chute et se changea en Giga-Impact.

_____Tel un boulet de canon il s'écrasa contre les pics de glace qui entamèrent sa chair de toute part avant d'être réduits en morceaux, et enfin il termina son attaque en plaquant l'oiseau qui s'enfonça dans le sol en hurlant. Il y eut un craquement sec et il s'immobilisa, agonisant.


_______T'es pas encore mort, sale piaf, hein... J'entends, ton cœur... ricana le spectre en se redressant un peu, sur un bras.


_____Quand il voulut se servir de l'autre, il s'aperçut que celui-ci ne répondait plus, formant un angle peu naturel. N'ayant plus la force de léviter, il reprit forme humaine afin de s'aider de ses jambes pour bouger, un sourire dément accroché aux lèvres, tandis que sa pupille se rétractait de fureur meurtrière.


_______Je vais t'achever... te crever... te déchiqueter... te dévorer...


Une horrible mélodie dissonante s'éleva dans les airs, si perturbante et étrangement chargée de puissance que Damon eut l'impression d'avoir le cerveau lacéré et s'effondra inconscient, ne pouvant en supporter plus, son iris s'éclaircissant à nouveau, la Lentilscope tombée à ses côtés, endommagée.



À genoux, mains sur les oreilles, souffle court, la silhouette en manteau finit par se remettre debout en maugréant :


_______Theo, tu pourrais attendre que je m'éloigne avant de jouer avec cette horreur, même si je suis habituée !


_____Cependant elle se tut immédiatement dès que le regard sans émotion du dénommé Theo passa de l'ocarina à la montagne, tandis qu'il s'exprimait à une vitesse exagérément lente, comme si les syllabes avaient du mal à franchir ses lèvres :


_______... Ra...mè...ne...-les...


_____Soupirant, l'air habituée à ce comportement, elle se contenta de hocher la tête et soudain, disparut pour reparaître au sommet du Mont Avalanche. Le petit garçon l'y attendait déjà, immobile, ses yeux rivés au sol.

_____Toujours coincé par Glaciation, Évoli assistait à tout, en silence. Il avait pu voir de ces propres yeux ces deux humains sortir de nulle part, et constatait à présent qu'ils étaient anormaux de bien d'autres façons. Surtout lorsque la fille, retirant ses gants en se plaignant du climat, en posant simplement la main sur les obélisques de glace réputés indestructibles contre la volonté d'Artikodin, les fit fondre, tout simplement.

_____Pendant qu'elle libérait tout d'abord Raichu au milieu d'une nappe de vapeur, puis disparaissait avec lui pour réapparaître ensuite seule, et qu'elle se dirigeait maintenant vers le bloc emprisonnant Porygon-Z, l'enfant marcha lentement vers le dôme biscornu formé par les stalagmites pliées sous Psyko lors de la lutte d'Artikodin contre Darkrai. Lâchant son drôle d'instrument qui pendait à son cou par un fil, il posa lui aussi sa main sur la glace. Or celle-ci ne se transforma pas en eau puis en brume comme pour sa compagne. Elle fut absorbée par sa paume, comme le ferait un trou noir avec la matière. Il n'y avait absolument plus rien autour du Pokémon légendaire et du jeune homme nu inconscients après leur bataille acharnée.

_____Soudain, la peluche chromatique ressentit une douce chaleur sinuer jusqu'à lui et avant qu'il ne le réalise, était dans les bras de l'adolescente. La féline de glace quant à elle s'était vivement dégagée pour aller se confondre dans la neige et se mettre à distance.


_______Oh, vous êtes conscients ? Enfin peu importe. Et puis je ne chercherai pas à forcer cette Givrali à venir, ce n'est pas bien grave.


_____En une fraction de seconde le décor changea, et le chaton fut posé au sol avant que l'étrange individu ne s'évapore sous leur yeux. D'un rapide coup d'œil, il analysa les lieux. Ils étaient dans une grotte apparemment à l'intérieur d'un glacier, et ils avaient de la compagnie ; des dizaines de Porygon s'agitaient autour des corps de Raichu et de l'agent gouvernemental faisant partie de leur famille, ainsi que Rosélia et Célia, toutes deux médusées.


_______Dis, dis, grande sœur Célia, il se passe quoi ici, il se passe quoi ? s'exclama-t-il en trottinant vers elles, reprenant son air innocent.

_______C'est... c'est plutôt de votre part que l'on espérait une explication, en fait... Depuis tout à l'heure, cette gamine se téléporte inexplicablement en ramenant un par un chacun d'entre vous... murmura l'interrogée.


_____Effectivement, ce fut quelques minutes plus tard au tour de Cresselia de revenir et d'être prise en charge médicalement par les Pokémon virtuels qui, bien que se posant eux aussi des questions, gardaient à l'esprit que les arrivants étaient les alliés de Porygon-Z et qu'ils étaient blessés.

_____Ce fut finalement au tour de Damon d'être transporté au refuge par cette étrangère, qui en apparaissant avait juste les doigts posés sur son torse tandis qu'il était allongé. Cette fois ce fut la femme-médecin qui, passant outre sa stupéfaction, se leva pour s'occuper de lui, commençant par l'envelopper d'une couverture avant de se retransformer en Gardevoir pour le soulever d'un Psyko – en réalité, elle soulève ladite couverture en le gardant enroulé à l'intérieur – afin de ne pas abîmer plus son corps qu'il ne l'est déjà. Le temps de cette manœuvre, leur singulière sauveuse s'était déjà volatilisée, pour ne plus revenir. À sa place, le Rouage du Temps brillait doucement par terre.



_______Merci beaucoup pour votre assistance, Gardevoir, enfin, Célia. Grâce à votre contribution et les efforts de tous, vos amis et notre cher frère vont se remettre du gel d'ici une à deux semaines de repos selon les cas, assura un Porygon-2.

_______C'est plutôt moi qui dois vous remercier de faire autant d'efforts pour des étrangers... dit-elle, d'une voix plutôt mal assurée.


_____Il leur avait fallu la fin de la journée et toute la nuit pour enfin stabiliser l'état de santé de tous. Évoli était resté auprès de Rosélia pour la veiller à la place de la nymphe psychique afin qu'elle puisse mettre à contribution son savoir médical sans s'inquiéter pour la plante.

_____Toutes deux avaient été perplexes de constater que le petit chat était le moins blessé de tous, mais celui-ci, simulant la honte, leur avait alors expliqué que lorsque les choses s'étaient compliquées, il avait pris peur et était allé se cacher. La rose s'était tue, pensive mais visiblement pas méfiante. Quant à la doctoresse, elle s'était contentée de cette version et de toute façon n'avait pas réellement le temps d'y réfléchir davantage à ce moment-là.

_____Si les soins ont pris autant de temps et d'énergie à tous, c'est en grande partie en raison des blessures et de l'hypothermie très avancé et grave de la demoiselle lunaire, et évidemment, en raison du cas du pseudo humain, le pire de tous. Il ne semblait pas avoir tant souffert du froid, ce qui était très surprenant quand on sait qu'il était complètement dévêtu, en revanche, son corps avait été poussé au bout de sa résistance. Et quelque part, elle se doutait que son esprit aussi. Son aura n'était pas juste ternie par l'inconscience ; elle était faible.


_____« Tu te mets toujours dans des situations impossibles... » soupira-t-elle intérieurement.


_______Vous êtes encore soucieuse pour lui, mademoiselle Célia ? l'interrogea un Porygon en remarquant son regard perdu en direction de sa couche en paille. Vous savez, grâce à vos directives pour le soigner, il devrait s'en sortir, même si pour cela il a fallu que l'un de nous s'épuise à faire un aller-retour entre ici et le campement scientifique humain le plus proche pour leur emprunter discrètement du matériel et voler une poche de sang. Nous n'imaginions pas qu'un jour, ces êtres curieux qui font des forages sur les côtes de l'Île Blizzard nous seraient utiles...

_______Oui, je ne doute pas qu'il s'en remettra... répondit-elle distraitement. Je me disais juste... qu'il faut toujours qu'il en fasse des tonnes, cet abruti.


_____De son côté, le Pokémon évolutif faisait semblant de dormir, roulé en boule. Mais en réalité il était parfaitement conscient et repensait à ce qui s'était passé avant d'être emmené ici. Il aurait aimé avoir l'opportunité de rester au sommet de la montagne pour en apprendre plus sur ces éléments imprévus dans ses calculs, afin de déterminer s'ils étaient une gêne ou non. Apparemment pas, puisqu'ils leur avaient laissé le Rouage. Toutefois un étrange sentiment l'habitait à leur sujet.

_____Notamment parce que lorsque la jeune fille l'avait reposé, elle s'était penchée en avant et juste avant qu'elle ne se téléporte, il avait vu qu'un petit objet était en train de glisser doucement pour dépasser du col de sa veste. C'était rapide, mais il était sûr d'avoir reconnu le même pendentif que ceux autour des cous de Cresselia et Damon.


_____« ... Je n'ai pas à partager cette information. Peut-être qu'elle constituera un avantage supplémentaire si je parviens à faire le lien entre tous ces évènements inattendus. »


_____Mentalement, il se fendit d'un petit sourire.


_____« Ah, tout ceci est plus distrayant que prévu... »