Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Team Rocket X-Squad de Malak



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Malak - Voir le profil
» Créé le 12/04/2015 à 08:25
» Dernière mise à jour le 28/10/2017 à 18:37

» Mots-clés :   Action   Fantastique   Organisation criminelle   Présence d'armes   Présence de Pokémon inventés

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 275 : Crise de colère
En allant confondre Siena, Mercutio ne savait pas ce qu'il espérait. Peut-être à ce qu'elle démente. Qu'elle trouve une explication censée à tout ça. Mais pas à ce qu'elle ne justifie cet acte atroce par ses délires mégalomaniaques. En rentrant dans le Mégador, Mercutio faisait le deuil de Penan, de Kyria, et de Tuno qui, bien que vivant, était irrémédiablement perdu. En sortant, il avait ajouté sa sœur Siena à la liste. La Siena avec qui il avait grandi avait disparue. Lady Venamia n'était qu'une étrangère. Une étrangère, et une ennemie. Mercutio se forçait à l'admettre, même si ça le faisait souffrir. Sans cela, il savait qu'il ne pourrait jamais affronter Venamia.

Il avait réfléchi durant son trajet retour vers Kanto. Venamia ne manquerait pas de leur faire payer, lui, la X-Squad et la base G-5 dans son ensemble pour leur désertion. Mercutio ne savait pas s'il était prêt à rejoindre la lutte d'Erend Igeus, mais en tout cas, il fallait fuir. Faire décoller la base G-5 avec le Cinquième Niveau, comme ils l'avaient fait lors de la guerre contre Vriff. Et surtout... convaincre Miry et Seamurd de retourner au Refuge. Mercutio ignorait ce que la X-Squad allait devenir, mais ce n'était plus du ressort des Mélénis. Ce combat, c'était celui de Mercutio et de ses compagnons.

De plus, il fallait mettre entre Venamia et le bébé de Miry la plus grande distance possible. À l'origine, cet enfant avait été fait pour elle, après tout. Pour servir la Team Rocket. En l'état actuel des choses, ce n'était plus d'actualité. Cette histoire aura au moins un effet positif : cet enfant Mélénis grandira avec les siens, et surtout avec sa mère. Mercutio n'aurait plus à s'inquiéter de ça, et c'était tant mieux, car il avait tellement de sujet d'inquiétude en ce moment qu'il lui semblait traverser un long tunnel sans lumière au bout.

Quand il revint à la base, il avait dans l'idée de conseiller immédiatement à Tender de préparer le décollage et de se réfugier très loin de Kanto et de la vengeance de Venamia. Mais en entrant dans son bureau, il constata qu'il n'était pas seul. Il y avait avec lui, en plus de Galatea et Solaris, quatre individus qui n'avaient pas grand-chose à faire ensemble : l'ancien Dignitaire Silvestre Wasdens, l'Agent 009 Domino, l'Agent 005 Estelle, et Eryl. Mercutio fut momentanément prit de court par tout ce monde impromptu, et ne sut que dire.

- Ah, Mercutio, fit Tender. C'est toi que nous attendions. Il y a une heure, on a reçu la visite de beaucoup de monde, et ton analyse de la situation sera la bienvenue.

En temps normal, Mercutio serait allé vers Eryl pour l'enlacer, mais la présence des autres l'obligeait à suivre le protocole, aussi ce fut vers Estelle qu'il s'inclina brièvement.

- Agent 005. Nous vous croyions en fuite.

- Je le suis. Je m'étais laissé entendre que c'était ici que j'avais le plus de chance d'être écoutée et protégée. Les Gardiens de l'Innocence nous ont aidés, Domino et moi, à vous rejoindre sans encombre. Ils ont aussi des choses à vous demander.

- Je vous en prie, asseyez-vous tous, les invita Tender. Nous en avons apparemment pour un moment.


***


Ce fut Estelle qui commença son récit, depuis sa fuite du Quartier Général avec Domino, sous les directives du Boss. Elle comptait opposer un contre-pouvoir à Venamia, et représenter la véritable Team Rocket. Tender fut visiblement ravie de la voir ; il avait enfin trouvé quelqu'un à qui obéir. Tender avait toujours été loyal au boss, son plus vieil ami, et il n'avait aucun mal à considérer sa fille aînée comme héritière légitime. Estelle leur posa la question simplement : la base G-5 et la X-Squad étaient-elles prêtes et désireuses de la considérer comme chef. Mercutio avait hoché la tête. Il respectait Estelle pour ses idéaux, qui étaient proches de ceux de Kyria. Entre elle et Venamia, il n'y avait pas à hésiter.
Ceci fait, Tender et Mercutio mirent Estelle au courant des révélations de Faduc sur le rôle de Venamia dans le drame qui avait couté la vie à Kyria. Si Eryl et Wasdens furent choqués, si Domino fut indignée et prête à partir sur le champ embrocher Venamia avec son bâton en forme de tulipe, Estelle ne manifesta guère de surprise.

- Je me doutais de quelque chose de ce genre, avoua-t-elle. Igeus n'avait rien à gagner d'un tel acte. Et une félonie pareille ne lui ressemblait pas.

- Venamia a avoué devant moi quand j'ai été la voir, raconta Mercutio. Tout était parfaitement prévu : discréditer le Boss et sa politique de négociation avec Johto, retourner l'opinion contre Igeus, et la poser elle comme seule détentrice de la vérité.

- Ne devriez-vous pas dire tout cela au reste de la Team Rocket ou à la population de Kanto ? Demanda Wasdens. Quand ils sauront, ils se retourneront sans doute contre Venamia.

- Igeus est maintenant vu comme le grand Satan, et Venamia comme une libératrice, répliqua Tender. Qui croyez-vous qu'on écoutera : nous, des traitres avérés que Venamia aura tout le temps de discréditer, ou la nouvelle coqueluche de tout Kanto et de la Team Rocket ?

- Le général a raison, dit Estelle. Le moment viendra un jour de faire éclater la vérité. Mais ce n'est pas aujourd'hui.

- Mais enfin... protesta Wasdens. Cette femme a fait tuer votre petite sœur !

Estelle hocha la tête, l'air sombre.

- Oui. Et je vous promets qu'elle paiera pour cela plus que pour tout autre chose. Mais un grand déballage de notre part ne servira à rien pour le moment. Nous pouvons lancer des rumeurs, pour semer le doute peu à peu, mais rien de plus.

Mercutio réfléchit, et demanda :

- Et votre frère Vilius, madame ? Il est probable qu'il y trouve à redire s'il venait à apprendre que Venamia a fait tuer sa sœur.

Estelle eut une moue méprisante.

- Je sais que Vilius aimait bien Kyria. Mais je sais qu'il aime le pouvoir plus encore. Mais il est bien là où il est. Inévitablement, un jour, Venamia et Vilius vont se bouffer le nez entre eux. Leur entente ne fonctionnera qu'un temps seulement.

Vint ensuite le tour des Gardiens de l'Innocence de prendre la parole. Ils expliquèrent comment le Pilier de l'Innocence d'Unys fut détruit, et comment leur chef Oswald Brenwark fut enlevé. Selon toute vraisemblance, Silas Brenwark et Vaslot Worm étaient des traîtres au service des Agents de la Corruption. Et quand Wasdens parla d'une personne qui s'était fait passer pour Eryl, notamment lors de la cérémonie au Plateau Indigo, Mercutio écarquilla les yeux de stupeurs.

- Attend voir... Vous voulez dire que ce n'était pas toi ce jour-là ? Demanda-t-il à Eryl.

La jeune femme hocha la tête, mais avec un air déçu. Sans doute avait-elle espéré que Mercutio aurait remarqué qu'il s'agissait d'un imposteur. Et Mercutio lui se demandait qui donc il avait bien pu embrasser à cette occasion. Il préféra taire ce passage.

- Nous demandons votre aide, reprit Wasdens. Sans notre chef, nous sommes totalement impuissants. Seul le Premier Apôtre dispose du pouvoir de la Bénédiction de la Lumière. C'est notre seule arme contre les Agents, sans compter Eryl. Et nous ne pouvons pas nommer un nouveau Premier Apôtre tant que le dernier est encore en vie. Les Agents de la Corruption vont torturer monsieur Brenwark pour lui faire révéler des secrets des Gardiens de l'Innocence. Ou pire encore, ils vont tenter de le retourner et d'en faire l'un des leurs, comme ils l'ont souvent fait par le passé. Il nous faut le sauver. Eryl sera de la partie. Si on peut éliminer quelques Agents voir le Marquis lui-même, nous ne devons plus hésiter.

Solaris hocha la tête. En ce moment, elle était plus Gardienne de l'Innocence que Rocket. Mais Tender et Estelle échangèrent un regard gêné.

- En temps normal, nous aurions accepté, commença le général. Mais nous ne sommes pas en temps normal. Nous venons juste de déserter le camp de Venamia, et il ne faudra pas beaucoup de temps avant qu'elle vienne s'occuper de nous...

- Ce qui se passe actuellement à Johkan ne peut être l'œuvre que du Marquis, dit Eryl. Silas joue sur les deux tableaux à la fois. On peut raisonnablement penser que les Agents de la Corruption ont provoqué cette guerre, et qu'ils influencent Siena d'une façon ou d'une autre. Les Agents de la Corruption... non, Horrorscor est le véritable ennemi, le responsable de tout. C'est sur lui que nous devons concentrer nos efforts.

- J'approuve, intervint Galatea. Ce fichu Pokemon de la Corruption se joue de nous depuis un moment. Vous vous souvenez de Zelan et de ce qu'il a fait ? En l'état, on ne peut pas défier Siena de face. On ne peut que se cacher et attendre des jours meilleurs. Nous avons donc tout le temps qu'il faut pour combattre les Agents.

- Les Gardiens de l'Innocence se rangeront entièrement derrière vous, assura Wasdens à Estelle. Nous n'avons nul part où aller pour le moment. Si vous nous aidez, nous vous rendrons la pareille plus tard, cela va de soi.

Estelle réfléchit, puis hocha finalement les épaules.

- Très bien. Partons secourir le Premier Apôtre. Je ne peux pas vous promettre toute les ressources de cette base, mais nous vous assisterons autant que l'on peut.

Wasdens s'inclina devant Estelle, de même qu'Eryl.

- Nous sommes vos débiteurs.

- C'est bien beau tout ça, fit Mercutio, mais l'un d'entre vous sait-il au moins où ils ont amené votre chef ?

Par sa simple question, Mercutio avait l'impression d'avoir plombé l'ambiance, à en juger par la tête de Wasdens et d'Eryl.

- Je vois, soupira Mercutio.

- Nous avions espéré que vous auriez les moyens nécessaires pour le retrouver, avança Wasdens.

- Nous ne sommes hélas pas magiciens.

- Mais si, nous le sommes, répliqua Galatea.

Mercutio dévisagea sa sœur, et elle eut un sourire.

- Nous sommes des Mélénis. Retrouver quelqu'un est dans nos cordes. Tu m'as bien raconté comment vous nous avez retrouvé, Kyria et moi, quand Nuvos nous avez capturé.

Mercutio fronça les sourcils. Esva Nuvos. Ce Mélénis fou avec son sort interdit de Graphiria. Ce n'était qu'il y a deux ans, pourtant ça semblait déjà être une autre vie.

- Le Septième Niveau de Miry, s'impatienta Galatea. Il permet de connaître la localisation de n'importe qui ou n'importe quoi qu'elle a déjà vu !

Maintenant qu'elle en parlait, Mercutio s'en souvint effectivement. C'était la seule fois que Miry avait utilisé son Septième Niveau devant lui, aussi l'avait-il un peu oublié. Mais Mercutio n'était pas chaud. Il voulait que Miry et Seamurd rentrent chez eux au plus vite. Surtout Miry, qui attendait un enfant. Son enfant. La faire participer à une mission dangereuse, probablement aux côtés d'Eryl, était la dernière chose qu'il souhaitait. Mais hélas, il ne voyait pas d'autre moyen pour retrouver Oswald Brenwark. On fit donc venir Miry dans le bureau, et on lui demanda ce qu'on attendait d'elle.

- Je comprends, fit-elle enfin. Mais je n'ai jamais rencontré le Premier Apôtre. Et une photo ne suffira pas. Pour que mon Septième Niveau fonctionne, il faut que j'aie eu ce que je veux trouver en face de moi au moins une fois.

- Y'a-t-il quelqu'un d'autre qui serait avec Brenwark en ce moment ? Demanda Estelle.

Wasdens réfléchit.

- Peut-être Worm, mais ça revient au même, Miry ne l'a jamais vu non plus. Et... cet imposteur d'Eryl, qui qu'il puisse être.

- Tu peux essayer en pensant à Eryl ? Demanda Galatea.

- Mais... elle est devant moi, Lady Galatea...

- Si cette « seconde Eryl » a exactement le même visage qu'elle au point que même mon cher frère se laisse berner, ça pourrait marcher non ? Insista Galatea.

- Elle n'avait pas seulement que le visage, expliqua Mercutio. Sa signature dans le Flux était quasiment identique. Et ça, je doute qu'on puisse le falsifier.

- Quasiment ? Répéta Galatea. Donc elle n'était pas pareille.

- Une signature dans le Flux n'est pas toujours la même, se défendit Mercutio. Elle peut varier selon les émotions, l'humeur, etc... Cet imposteur avait quelque différences avec la vraie Eryl, mais pas assez pour que ça me tape dans l'œil. Je suis désolé.

Il s'excusait surtout à l'adresse d'Eryl, bien que cette dernière refusa de croiser son regard.

- Bon, on peut essayer ça alors, Miry ? Demanda Solaris.

- Très bien. Je vais m'y employer. Mais j'ai peu d'espoir. Mon Septième Niveau se base sur l'existence même des gens pour les retrouver, pas sur leur visage...

Elle se concentra un moment sur le visage d'Eryl, puis ferma les yeux. Mercutio sentit son Flux grimper en flèche, et se matérialiser autour d'elle en une belle couleur cyan. Ce n'était que lors du Septième Niveau que le Flux apparaissait de la couleur qu'il était vraiment avec le Mélénis en question. Pour Mercutio, c'était un bleu foncé. Pour Seamurd, il était orange. Mercutio remarqua que Galatea regardait Miry avec une certaine forme d'envie. Galatea n'avait jamais encore utilisé son Septième Niveau. Elle devait en être capable à présent, mais elle n'avait seulement pas eu d'occasion pour. Comme ce serait la première fois pour elle, elle perdrait ensuite l'usage du Flux pendant deux mois environ. Autant donc l'utiliser à bon escient. Au bout d'un moment, le Flux de Miry se dissipa, et la jeune femme rouvrit les yeux, l'air perturbée.

- Ça a marché, fit-elle.

- C'est censé être une bonne nouvelle non ? Plaisanta Galatea en voyant l'air dépité de Miry.

- Oui, sauf que ça n'aurait pas dû. Mon Septième Niveau est très précis. Il ne peut pas se laisser berner par des tours ou des usurpations d'identité. J'ai recherché Eryl. Mon Septième Niveau me l'a montré en face de moi, mais il me l'a aussi montré ailleurs, dans une espèce de forteresse noire, au milieu d'une plaine désolée. Si ça avait vraiment été un imposteur, mon Septième Niveau n'aurait pas pu l'assimiler à Eryl.

Wasdens, qui n'avait pas tout suivi, fronça les sourcils.

- Donc, ce que vous essayez de nous dire, c'est...

- Mon Septième Niveau me certifie qu'il y a deux Eryl Sybel, conclut Miry.

Tous les visages se tournèrent vers Eryl, qui était en l'occurrence la plus stupéfaite de tous.

- Tu ne nous aurais pas caché une sœur jumelle, par hasard, ma vieille ? Demanda Galatea.

- Même des jumeaux ont une signature différente, Lady Galatea, fit Miry. Ça ne peut pas être ça.

- Mais c'est absurde, s'agaça Eryl. Il n'y a pas deux « moi » ! C'est imposteur est simplement doué, c'est tout.

- C'est peut-être un tour de Silas, tenta Mercutio. Il pouvait fabriquer des clones de lui. Peut-être peut-il le faire pour quelqu'un d'autre.

Mais Mercutio n'y croyait pas trop. Il savait différencier un clone d'ombre d'une vraie personne. La « Eryl » qu'il avait embrassé au Plateau Indigo était une vraie personne, de chair et de sang, il en était quasiment sûr.

- Ce mystère attendra, dit enfin Wasdens. Vous serez nous conduire à l'endroit où se trouve la seconde Eryl, mademoiselle Miry ?

- Oui. Je ne sais pas où c'est, mais la direction est désormais inscrite dans ma tête.
Wasdens interrogea Estelle du regard, qui hocha la tête.

- Très bien. Miry, vous irez avec les Gardiens pour...

- Pardonnez-moi madame, l'arrêta Miry. Mais je ne reçois mes ordres que du Seigneur Mercutio.

Estelle haussa les sourcils, et regarda Mercutio. Celui-ci soupira. Il était bloqué. Impossible de se passer de Miry pour le moment. Et il ne pouvait de toute façon pas refuser ça à Eryl.

- On ira, dit-il enfin.

- Je viens aussi, déclara Solaris. Je suis une Gardienne également. Le chef Brenwark est mon chef.

- Fort bien, mais c'est tout, dit Estelle. Nous ne pouvons pas nous passer du reste de la X-Squad maintenant. Et il nous faut un autre Mélénis pour faire décoller la base.

Galatea soupira.

- Ouais, j'ai compris. Rester assisse sur ce fichu fauteuil de contrôle à diriger la base à travers les nuages tandis que mon frère s'amuse. Parfait...

- Je ne sais pas si « s'amuser » est le terme adéquat, répondit Wasdens. Il est probable que nous allons vers la base des Agents de la Corruption. On pourrait tomber sur Vrakdale, ou pire, sur le Marquis lui-même.

- N'est-ce pas ce que vous vouliez ? L'interrogea Estelle.

- C'est ce qu'on veut, confirma Eryl avec force. Si le Marquis des Ombres est présent, j'utiliserai la Pierre des Larmes en moi pour anéantir le morceau d'âme d'Horrorscor qu'il détient. Ceci vaudra tous les sacrifices qu'on pourra faire.

Mercutio trouvait que sa petite amie était sacrément remontée. Cette expression sombre et furieuse sur son visage ne lui était pas familière. Elle avait dû en voir, des choses à Kalos. Quand la réunion fut terminée, Mercutio sortit derrière elle pour lui parler seul à seul, mais elle accéléra le pas, refusant toujours de croiser son regard. Mercutio ne se laissa pas distancer, et lui pris l'épaule, la forçant à se retourner.

- Qu'est-ce qu'il y a ?

- Qu'est-ce qu'il y a ? répéta Eryl en fronça les sourcils. Tu veux savoir ce qu'il y a ?
- J'aimerai bien oui. Car il y a forcément un truc.

La colère d'Eryl était visible sur son visage, mais aussi dans son esprit. Mercutio n'avait pas pour habitude de se servir du Flux pour lire l'esprit de ses alliés, encore moins d'Eryl, mais là, ses émotions étaient telles qu'il pouvait les sentir sans forcer.

- Il y a qu'on a perdu un autre Pilier, et qu'il ne nous en reste plus qu'un, résuma Eryl. Il y a que notre manoir a été à moitié détruit, et notre chef enlevé. Il y a que deux des nôtres se sont révélés être des traîtres, dont mon propre oncle. Il y a que plusieurs de nos défunts Gardiens se promènent en tant que zombis en servant nos ennemis. Il y a que quelqu'un se fait passer pour moi sans que personne ne soit foutu de le remarquer. Il y a que tout Kanto est devenu fou en laissant ta tarée de sœur faire ce qui lui plait. Il y a la région de Johkan est en train de sombrer dans la corruption la plus totale ! Dois-je continuer ?

- Moui, vu comme ça, il y a quelque chose, admit Mercutio.

Et encore, si seulement elle savait, songea Mercutio avec amertume. S'il avait été honnête, il lui aurait donné de quoi ajouter : « Il y a que mon petit ami, avec qui je sors depuis plus de trois ans, a fait en cachette un bébé à une autre femme ! ».

- Mais on a connu des situations similaires, par le passé, reprit Mercutio. On s'est battu, et on a triomphé. Tu ne dois pas perdre espoir.

- Je ne perds pas espoir, répliqua Eryl. C'est la foi envers les autres, que je perds. Pourquoi as-tu fais la guerre à Erend Igeus ?

- Moi ?! S'exclama Mercutio, indigné par l'accusation. Je n'ai rien fait du tout ! C'est Venamia qui a...

- Mais tu l'as suivi. Je t'ai vu aux infos, avec Galatea, Zeff et Tuno. Vous étiez en première ligne à Johto !

- Nous pensions alors qu'Igeus était responsable de ce qui s'est passé au Plateau Indigo, se défendit Mercutio. Quasiment toute la Team Rocket a suivi Venamia.

- Et alors, tu n'as pas attendu de réfléchir un peu avant de foncer dans le tas ? Erend n'aurait jamais été capable d'un acte si atroce. Je ne l'ai rencontré qu'une seule fois, mais ça me suffit pour être sûre de ça. Il désire sincèrement la paix. Mais tu as préféré croire Siena et ses discours totalitaires juste pour te défouler un peu !

Cette fois, c'était Mercutio qui était en colère. Comment pouvait-elle dire ça, alors qu'elle n'était même pas là. Ce n'était pas elle qui avait vu Kyria mourir sous ses yeux, le corps déchiré en deux !

- Igeus n'avait pas vraiment le comportement d'un innocent, répliqua-t-il. Il a férocement attaqué Siena et a failli faire écraser un de nos croiseurs. Et personne n'a suspecté Siena sur l'instant, parce qu'il n'y avait rien à suspecter ; les faits parlaient d'eux-mêmes. Alors oui, elle s'est fichue de nous, et Igeus était innocent, mais ça, on ne l'a découvert que hier.

- Tu dis que tu reviens d'une entrevue avec ta sœur au-dessus même de Doublonville ? Sachant cela, pourquoi tu n'as rien fait là-bas ? Tu es un Mélénis ! Tu aurais pu prendre Siena en otage, ou utiliser tes pouvoirs pour aider Erend !

- Prendre Siena en otage à bord de son propre vaisseau-mère ?! Répéta Mercutio. C'est gentil de savoir que tu te soucies de ma sécurité... Et pourquoi tu me rabâches sans arrêt le nom de ce type, Igeus ? Tu l'aimes bien ? Qu'est-ce que vous avez fait au juste, la fois où tu l'as rencontré ?

Mercutio sentait qu'il s'emportait, mais la jalousie et la crainte parlaient à sa place. Eryl cligna des yeux, plus blessée qu'en colère.

- Ce qu'on a fait ? On a discuté d'un moyen de ramener la paix et l'ordre à Johkan. Tu aurais dû venir aussi, ça t'aurai été bénéfique.

Et elle tourna les talons, le laissant planter là. Mercutio était essoufflé, comme s'il venait de faire vingt fois le tour de la base. Il était furieux, mais aussi sous le choc. Jamais encore il ne s'était disputé de la sorte avec Eryl. Et tout ça à cause de grands crétins comme Venamia et Igeus ! Et si, durant cette mission commune, elle apprenait l'état de Miry, Mercutio était bon pour le célibat, à coup sûr. Il croulait déjà sous les soucis ; il n'avait vraiment pas besoin de ça en plus.
Il alla informer le reste de l'unité de la situation. Eux restaient ici. Mercutio aurait préféré demeurer avec eux plutôt qu'aller courir Arceus savait où pour affronter ces damnés Agents de la Corruption. En dernier lieu, il rendit visite à Tuno à l'infirmerie. Son état n'avait pas changé. Pire, elle empirait. Le poison qui transformait son ADN se rependait chaque seconde un peu plus, et Tuno souffrait, sans que les médecins puissent faire quoi que ce soit pour le soulager. Même Natael Grivux s'était révélé impuissant. Mercutio se présenta devant son ancien officier supérieur, avachi dans son lit, le bras plein de bandages, le regard apathique, et lui détailla les récents évènements.

- Donc, conclut Mercutio, Solaris, Miry et moi allons aider les Gardiens de l'Innocence à secourir leur chef, bien qu'on ne sache pas du tout où on va.

Tuno eut une moue désabusée.

- Les Gardiens de l'Innocence... répéta-t-il. Quelle innocence gardent-ils au juste, ces gens-là ? De qui ? De quoi ? L'innocence du monde ? Mais le monde est tout sauf un lieu d'innocence.

- Je crois que ce n'est qu'un nom, colonel, répondit prudemment Mercutio. Ils l'utilisent car ils vénèrent Erubin, le Pokemon de l'Innocence, mais ils savent très bien que ce n'est pas en restant innocents qu'ils vaincront leurs ennemis.

- C'est vrai, sourit Tuno. Le bien ne peut pas vaincre le mal. Le bien a des principes. La cruauté n'en a aucun. Souviens-toi de ça, Mercutio, ou tu te feras réduire à néant comme moi, le pauvre idiot qui pensait que l'amour allait guérir tous les maux...

Quand il sortit de la chambre, Mercutio se sentait encore plus mal, si c'était possible.