Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Une amitié à toute épreuve de Skyla



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Skyla - Voir le profil
» Créé le 03/03/2015 à 04:13
» Dernière mise à jour le 03/03/2015 à 04:16

» Mots-clés :   Fantastique   Présence de personnages de l'animé   Présence de personnages du jeu vidéo   Présence de poké-humains

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 26 : Vers Unys ; graves nouvelles *
- Tiens, mets ça.

- Pourquoi ?

- Pour cacher tes oreilles pointues.

Luana tendait un bandana rouge à sa petite sœur. Mélodia fit ce que la demi-Pinalati demandait.

- Tu dois le porter lorsque nous seront entouré d'humains, pour notre protection, d'accord ?

- D'accord ... mais il fallait vraiment que tu en prennes un qui me gratte le crâne ?

- Désolé ...

Après avoir acheté le billet de la petite, le groupe de Zahir s'embarqua pour un long voyage en bateau qui les mèneraient vers l'une des région les plus éloignées d'Hoenn : Unys. Le trajet était d'une durée moyenne de trois à quatre mois. Ils n'arriveraient donc pas avant la moitié du mois de Manaphy. On les avait logés dans une petite cabine avec deux lits superposés. Le groupe serait à l'étroit, mais ils devraient s'endurer jusqu'à l'arrivée.

Luana et sa sœur passaient leur temps ensemble. Zahir tentait t'en bien que mal de faire la paix avec la Gardienne du feu, mais cette dernière l'évitait. Adriana profitait de ce long voyage pour entraîner ses Pokémon contre les autres dresseurs du navire.

Le matin du vingt-neuvième jour de Jirachi, la demi-Pinalati se leva à l'aube. Elle prit une couverture dans son sac et sortit sur le pont, Pyroli sur les talons. Une fois dehors, la jeune femme s'installa par terre et déplia délicatement le morceau de tissus. Un œuf brunâtre aux lignes beiges s'y trouvait.

- Tu crois qu'il éclora aujourd'hui, murmura Luana.

Pour toute réponse, l'évolition poussa l'œuf du bout du museau, comme s'il voulait pousser le petit à se dépêcher. La jeune femme sortit son pokédex. Elle chercha le temps d'éclosion de l'œuf, avant de tomber sur une info en bas de page.

- « Les Pokémon ayant Armumagma ou Corps Ardent comme talent accélèrent l'éclosion. » Hum ... Quels Pokémon à ça ... Limagma, Magcargo, Braisillon, Flambusard, Magby, Magmar, Maganon ... Mais j'ai aucun d'eux ...

- Li !

- Quoi ?

L'évolition se leva et partit en direction de la chambre.

- Pyroli !

Il revint peu de temps après, le Magby de Mélodia sur le dos.

- Tu es un génie, Pyroli !

- Pyro !

La Gardienne du feu demanda gentiment au Pokémon charbon s'il voulait couver l'œuf pour elle. Après une demi-heure, il se mit à briller.

- Enfin ...

L'œuf se transforma en minuscule Évoli.

- Hé bien Pyroli, te voilà papa !

- Pyro !

Après avoir vérifié le sexe du bébé, la jeune femme retourna auprès du groupe. Seul Zahir était réveillé, mais il paressait sous les couvertures. Luana s'assit sur son lit, où dormait également sa sœur, et tenta de réveiller cette dernière. Elle ne réussit qu'à faire grogner la petite.

- Mélodia ... regarde ce que j'ai pour toi ...

Zahir s'était relevé sur les coudes et suivait la scène attentivement.

- Hum ... quoi ?

La petite ouvrit les yeux et aperçu l'Évoli.

- Ce qu'il est mignon !

- Elle est pour toi. Joyeux anniversaire !

Comme de raison, le bébé quitta les bras de Luana et partit vers sa nouvelle maîtresse. Elle s'assit sur la poitrine de la fillette et se mit à lui lécher le bout du nez. Mélodia partit à rire, tandis que Zahir souriait devant la scène.

- Vous pourriez parler moins fort ?

- Excuse-nous, Adriana, lui répondit la demi-Pinalati.

La Gardienne des spectres se retourna dans son lit. Les Daïko étant des Elfes nocturnes, les journées de la jeune femme commençaient régulièrement au milieu de l'après-midi, pour se terminer un peu avant l'aube. Le demi-Atiko la laissait faire pour l'instant, mais une fois à destination, la demi-Daïko n'aurait pas le choix d'avoir un horaire plus diurne.

- Habille-toi, sœurette, on va laisser les autres dormir et on va permettre à ton Évoli de découvrir le monde.

Une fois sur le pont, Luana laissa la petite partir de l'avant et sortit son pokénav, espérant que le destinataire décrocherait. Elle chercha parmi les numéros enregistrés et lança un appel vers Kanto, sachant qu'avec le décalage horaire, il serait debout depuis plusieurs heures ...

- Oui, allô ?

- Bonjour, Seiji !

- Luana ? Je ne m'attendais pas à ce que tu sois déjà debout.

- L'œuf devait éclore aujourd'hui.

- Donc, tu m'appelles pour me dire que Mentali est mère ?

- Je ne peux pas t'appeler juste parce que j'en ai aussi envie ? Déjà que c'est compliqué avec le décalage horaire ...

- Attends d'être à Unys.

Les deux Gardiens continuèrent leur discussion pendant près d'une heure, quand le demi-Romiko du mettre fin à la conversation, car son groupe était arrivé à la forêt de Jade et ils devraient être les plus silencieux possible pour y trouver sa résidente demi-Elfe. La demi-Pinalati rangea son pokénav et remarqua Zahir qui venait vers elle. La jeune femme partit en sens inverse.

- Luana, attends ! Faut que je te parle !

La Gardienne du feu l'ignora.

- C'est à propos de ta mère !

La demi-Pinalati se retourna brusquement.

- Quoi, ma mère ? Qu'est-ce qu'elle t'a fait pour que tu me suives comme ça ?

- Elle ...

Le jeune homme respira un bon coup pour se donner du courage.

- Elle est malade, Luana. Depuis notre départ je veux t'en parler, mais tu n'arrêtes pas de fuir.

- Qu'est-ce qu'elle a ? C'est grave ?

- Une leucémie ... les médecins ne lui donnent pas plus de deux ans ...

- Non ...

Tout d'un coup, la jeune femme se sentit faible. Luana s'assit sur la chaise de bois près d'elle. Zahir lui tendit un bout de papier, où était noté le numéro pour rejoindre sa mère. Puis, il partit s'occuper de la fillette. Le jeune homme savait que Luana était une fille très sentimentale et qui s'était créée une barrière mentale autour de son cœur à l'adolescence. Plus la Gardienne du feu côtoyait les autres demi-Elfes, voir mêmes les sangs purs, plus ses sentiments réapparaissaient. Mais le demi-Atiko était loin de vouloir la perte de Caroline, la mère de Luana, pour être de nouveau ami avec elle.

Le soir venu, ce fut Adriana qui retrouva la jeune femme, à l'endroit où Zahir l'avait laissé le matin même.

- Viens, lui dit-elle en tendant la main. C'est soirée karaoké ce soir.

- J'ai pas envie, répondit faiblement la demi-Elfe.

La demi-Daïko ignora sa réponse, prit sa main et l'entraîna de force vers la salle de récréation du navire. Elle l'installa entre Mélodia et Zahir, avant de se rendre sur scène, car l'annonceur avait nommé une chanson qu'Adriana aimait bien : Plus rien, des Cowboys Fringants, un groupe originaire du nord d'Unys. Une fois la musique terminé, on annonça [i[Bring me to life[/i] du groupe Evanescence. Luana, malgré son chagrin, se précipita au micro. Les paroles étaient gravées en elle.

How can you see into my eyes like open doors?
Leading you down into my core where I've become so numb
Without a soul my spirit's sleeping somewhere cold
Until you find it there and lead it back home

La jeune femme avait commencé à chanter sans s'en rendre compte.

(Wake me up) Wake me up inside
(I can't wake up) Wake me up inside
(Save me) Call my name and save me from the dark
(Wake me up) Bid my blood to run
(I can't wake up) Before I come undone
(Save me) Save me from the nothing I've become

C'était comme si elle retournait durant son adolescence. La vie dans le repaire Magma n'avait pas été de tout repos.

Now that I know what I'm without
You can't just leave me
Breathe into me and make me real
Bring me to life

(Wake me up) Wake me up inside
(I can't wake up) Wake me up inside
(Save me) Call my name and save me from the dark
(Wake me up) Bid my blood to run
(I can't wake up) Before I come undone
(Save me) Save me from the nothing I've become

Au début, elle s'était montrée docile. Zahir l'avait trahie et la fillette n'arrivait tout simplement pas à s'en remettre.

Bring me to life (I've been living a lie, there's nothing inside)
Bring me to life

Et puis, Luana avait rencontré Seiji. Ce dernier, souvent battu par son père, essayait de fuir le repaire pour une énième fois.

Frozen inside without your touch
Without your love, darling
Only you are the life among the dead

Les enfants s'étaient entraidés. Car plus le temps passait, plus ils vieillissaient, plus leurs tourments augmentaient. Pour la rendre plus combative, Max avait ordonné à une dizaine de sbires de ''s'occuper'' de son cas. Ils avaient commencé à la battre et à la torturer. L'un d'en eux avait même pris l'audace de la violer à plusieurs reprises ...

( All this time I can't believe I couldn't see
Kept in the dark but you were there in front of me )
I've been sleeping a thousand years it seems
Got to open my eyes to everything
( Without a thought, without a voice, without a soul
Don't let me die here
There must be something more )
Bring me to life

Luana ne cessait de s'en plaindre à Seiji, mais il ne pouvait rien faire. Plusieurs fois, l'adolescente ne pensait qu'à s'enlever la vie. Mais le fils de Max arrivait toujours à lui faire changer d'idée. Jusqu'au jour où il lui proposa d'obéir à son père. Après tout, c'était pour ça, à la base, qu'il avait demandé à ses sbires de la battre. Mais Max ignorait qu'elle se faisait également violée.

(Wake me up) Wake me up inside
(I can't wake up) Wake me up inside
(Save me) Call my name and save me from the dark
(Wake me up) Bid my blood to run
(I can't wake up) Before I come undone
(Save me) Save me from the nothing I've become

Tout avait cessé peu de temps après son début d'obéissance. On avait commencé à lui confié des missions de plus en plus dangereuse qui l'éloignait de Seiji le plus longtemps possible. Son enfance lui manquait de plus en plus, car souvent, la jeune femme partait seule en mission, se qui lui laissait beaucoup de temps pour réfléchir. Bien qu'elle aimait ses bon souvenirs avec le fils de Max, elle commença à en vouloir énormément à Zahir de lui avoir donné une vie horrible en l'abandonnant. La jeune femme se promit qu'un jour, elle le retrouverait et lui ferait payer pour ça.

Bring me to life
(I've been living a lie, there's nothing inside) Bring me to life

C'est en entendant la voix magnifique de la jeune femme que le demi-Atiko compris les vrais sentiments qu'il avait pour Luana, et que son mariage avec Ilonara et la promesse faites à Seiji de l'aider à la conquérir l'empêcherai de tout lui dire.

Plus rien - Cover - Version chanté par Adriana
Plus rien – Les Cowboys Fringants ( Clip Officiel ) - Pour ceux voulant entendre l'original
Evanescence - Bring Me To Life