Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Le crime vertueux de Shaam



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Shaam - Voir le profil
» Créé le 13/11/2014 à 18:02
» Dernière mise à jour le 13/11/2014 à 18:02

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
1 - Breaking News
L'homme fit rapidement défiler la liste des contacts et sélectionna un nom. Il ramena l'appareil près de son oreille et attendit un moment. Quelques dizaines de secondes plus tard, toujours aucune réponse de l'autre côté de la ligne.
Il passa une main le long de ses cheveux bleu ciel et poussa un long soupir. Cela faisait plusieurs jours qu'il essayait en vain de rejoindre l'autre personne. Les courriels envoyés avaient eux aussi échoué à dénicher un quelconque signe de vie.

« Bon sang, mais qu'est-ce qu'il est en train de fabriquer, cet idiot ? »

L'homme songeait à envoyer une équipe à la recherche de la personne perdue, mais se ravisait en se rappelant que son staff refuserait probablement une mesure aussi drastique. Il aurait adoré s'en charger personnellement mais ses obligations administratives le retenaient prisonnier dans son bureau.

« Je ne suis vraiment pas fait pour ce boulot… »

L'homme s'enfonça dans son fauteuil et balada son regard à travers la large salle qui lui servait de bureau. Une série d'armoires adossées au mur de droite, avec une quantité de documents et de paperasse à vous donner la migraine. Une bibliothèque à gauche, remplie de livres dont il n'avait ouvert aucun et qu'il ne toucherait probablement jamais. Au centre de la pièce, une table avec des fauteuils autour pour recevoir les invités, ainsi qu'une télévision dernier cri à proximité. Dans cette pièce tout était luxueux. Luxueux mais froid, aussi. La froideur des bureaux l'avait toujours profondément ennuyé et il rêvait d'une escapade à travers les routes de la région. Une petite fugue pour respirer l'air frais dehors et faire bouger ses Pokémon assommés par le repos. En attendant, son Minotaupe dormait paisiblement sur un coussin.
Ses yeux bleus s'arrêtèrent sur une peinture accrochée au mur à sa droite. Le tableau représentait le ciel et la mer Hoennois, mais surtout l'immense volcan blanc qui abritait la cité mystique d'Atalanopolis.

« Evidemment, il a fallu qu'il me laisse ce souvenir pour que je continue à penser à lui… et m'inquiéter encore plus quand il décide de disparaitre comme un Abra. Espèce de sadique. »

Une douce sonnerie retentit à l'entrée du bureau et tira le maître des lieux de ses tourments. La porte s'ouvrit, laissant apparaitre une ravissante brune à lunettes en tailleur violet.

- Céline… marmonna l'homme.
- Veuillez vous adresser à moi par mon nom de famille, je ne veux pas que les rumeurs ridicules à notre sujet prennent davantage de terrain.
- Toujours aussi stricte, ma foi… alors mademoiselle Greenhill, quoi de neuf ?
- Je vous apporte le dossier de rénovation du Mont Dresseurs. Vous devez rendre votre décision d'approbation ou de rejet avant ce jeudi.

Il prit le document à contrecœur et se sentit intimidé par son poids.

- C'est nécessaire de lire tout ça ? C'est pourtant clair que je vais accepter, non ?
- Ceci est la procédure en vigueur. Vous savez, vous perdriez de votre superbe si quelqu'un entendait ce que vous venez de dire.
- Si vous voulez… moi je dis que les gérants savent ce qu'ils font de leur entreprise, ils n'ont pas réellement besoin de mon avis.

L'homme tourna son fauteuil vers le balcon derrière lui et regarda le ciel. Céline toussota pour l'extirper de ses pensées.

- Laissez-moi deviner, vous rêvez de lâcher vos responsabilités et aller vagabonder à dos d'Airmure. N'est-ce pas, monsieur Stone ?

Le maître de la ligue de Hoenn eut un petit rire amusé.

- Vous ne m'avez pas loupé, Greenhill. Merci d'être là pour garder un œil sur moi.
- Vous ne ma facilitez pas la tâche. Bien, je vous laisse, essayez de ne pas céder à la procrastination.
- Je ne vous promets rien.

Céline tourna les talons et se dirigea vers la porte. Elle allait sortir mais Damien Sidney du Conseil des 4 fit irruption dans le bureau.

- Steve !!

Steven était sérieusement étonné par l'attitude de son subordonné. Le chauve à la mèche unique semblait en état de choc, du jamais vu pour lui qui était toujours jovial et décontracté. Céline était également intriguée par l'entrée brusque du dresseur et resta dans le bureau pour écouter ce qu'il avait à annoncer. De toute évidence il était là pour quelque chose d'important, voire grave.

- Damien ? Bon Dieu mais que t'arrive-t-il ?
- … Vite, va sur Hoennews !

Sans demander davantage d'explications, Steven s'activa, comprenant que l'affaire était urgente. Il quitta son fauteuil, s'empara de la télécommande, alluma la télévision et appuya sur un numéro au hasard – il ne connaissait pas le numéro de chaque chaîne. Il tomba sur Delca-TV et y trouva un reportage diffusé en direct. La caméra montrait un grand building que Steven avait déjà vu à Nénucrique.

- Eux aussi passent ça en live… constata Damien.
- Qu'est-ce qui se passe, à la fin ? demanda Céline.
- Steve, il faut que tu gardes ton sang froid.
- Quoi ?

Le maître de la ligue redirigea son regard vers l'écran et lut ce qui était écrit en bas. Ses yeux s'écarquillèrent.

[FLASH SPECIAL]
[Marc W Ruttenburg aperçu à Nénucrique en compagnie de l'ancien chef de la Team Aqua]

- M… mais c'est quoi ce cirque ?!
- Aucune idée, répondit Damien, nous venons tous de découvrir ça, il faut aller voir à quoi ça rime !

Steven n'arrivait pas à croire ce que ses oreilles lui rapportaient. Une reporter en bas du building exposait la situation.

[Sur le toit de cet immeuble, les deux hommes semblent discuter. Pour rappel, après la dissolution de la Team Aqua, Arthur a échappé aux autorités et est actuellement encore recherché par la justice. La police Hoennoise est sur son chemin pour appréhender le criminel. Inutile de dire que l'ancien champion d'arène et maître temporaire de la ligue devra fournir des explications sur cette entrevue pour le moins suspecte]

- Vous ne pensez pas que Marc et Arthur… commença Céline.

Damien secoua vivement la tête.

- Non, pas Marc. Pas lui, il ne passerait jamais du côté de l'ennemi… il y a sûrement une bonne raison à ça.
- Qu'en savez-vous ? Marc Ruttenburg a toujours été un homme empli de mystère, et…
- Je ne vais pas débattre avec toi, on n'a pas le temps pour spéculer ! Steven, magne-toi !
- Sur le champ ! Minotaupe !

Steven rappela son Pokémon dans sa Pokéball et fonça en compagnie de Damien vers la porte, laissant Céline seule et confuse. Les deux hommes entrèrent dans un ascenseur avec une vue pittoresque sur Éternara et choisirent le premier étage. Alors que l'ascenseur descendait Ils ne s'échangèrent aucun mot, Steven était encore stupéfait par la nouvelle et Damien ne voulait pas s'aventurer dans les extrapolations.
Qu'est-ce que Marc faisait avec un individu aussi dangereux ? Pourquoi n'était-il pas en train de le combattre ? Quel était le rapport avec sa récente disparition ? En tout cas, Steven allait pouvoir sortir dehors, mais il ne s'attendait pas à ce que ça se passe de cette manière, et ne l'aurait certainement pas voulu.
L'arrêt de la descente et l'ouverture de la porte tirèrent Steven de ses questionnements.

- On va prendre les Alakazam de service, signifia Damien.
- Je me doute !

Ils entrèrent dans une immense salle remplie d'Alakazam. Certains méditaient, d'autres dormaient et quelques autres s'entrainaient. Steven se dirigea à pas rapides vers l'Alakazam le plus proche.

- Nénucrique, tout de suite !

Le Pokémon Psy acquiesça et posa ses mains sur les épaules des deux humains. Se produisit alors, en un instant, un changement total de décor. Ils étaient à présent face au Centre Pokémon de Nénucrique. Il avait beau utiliser les Alakazam de service plusieurs fois avant, il ne s'était jamais habitué à l'étrange sensation de voyager sans bouger. Etant des maîtres de la téléportation, les Alakazam étaient dressés pour transporter les membres de la ligue vers n'importe quelle ville de la région. Seuls le maître, le conseil des 4, les champions d'arènes et quelques rares administratifs pouvaient les utiliser en cas de besoin et les Pokémon psychiques avaient pour consigne de ne pas exécuter les requêtes de quiconque d'autre.

- Là-bas ! s'exclama Damien en pointant un immeuble du doigt. Si on se dépêche on pourra arriver à temps. Absol !

Le Pokémon sortit de son Hyperball et accueillit son dresseur sur son dos. Steven fit appel à son Airmure et grimpa dessus. Les deux Pokémon partirent comme des flèches en direction du grand building, évitant habilement les habitants et véhicules sur leur chemin. Ils arrivèrent rapidement à destination et remarquèrent une foule de gens curieux rassemblés à l'entrée du building. A la vue des deux hommes, la populace s'étonna et s'excita.

- Le maître de la ligue en personne ?
- Damien Sidney aussi ?!
- Ca doit être quelque chose de grave !

Certaines personnes brandirent leurs téléphones portables pour capturer ce moment. Damien rappela Absol et sortit Corboss en vue de l'ascension vers le toit. La reporter vue quelques minutes plutôt à la télévision et un caméraman foncèrent vers les deux célébrités pour les bombarder de questions. Steven et Damien ne prêtèrent aucune attention aux deux journalistes qui couraient avec ferveur et prirent de l'altitude à dos de Pokémon.

Alors qu'ils montaient à toute vitesse vers le sommet de la construction, Steven et Damien aperçurent une silhouette tout en haut. Marc apparut sur le bord du toit, accompagné par son Golgopathe qui tenait fermement Arthur par les avant-bras. L'ex-boss de la Team Aqua semblait se débattre pour saisir une Pokéball à sa ceinture mais n'y arrivait pas.

- MARC !! cria Steven.

L'ancien champion d'Atalanopolis ne montra aucune réaction et fit un signe de la main à son Pokémon. Golgopathe agita le bras sur son épaule gauche et, devant les yeux ébahis de Steven et Damien, trancha la gorge d'Arthur. Les deux témoins de cette scène surréaliste suspendirent leur vol, tétanisés par ce qu'ils venaient de voir. Golgopathe jeta nonchalamment le corps sans vie d'Arthur dans le vide et retourna dans sa Pokéball. Dans sa chute, le corps passa à toute vitesse à côté de Steven et Damien ; ils remarquèrent sur le visage d'Arthur une stupeur similaire à la leur. Le sang sortait abondamment de sa gorge ouverte.

- Marc !! cria Damien. Qu'est-ce que ça veut dire ?!

L'homme à la cape blanche ne daigna pas répondre. L'espace d'un instant, il eut un regard triste.
Marc tourna les talons et s'éclipsa. Steven et Damien partirent à sa poursuite, ils atteignirent le toit mais Marc avait déjà disparu.