Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Team Rocket X-Squad de Malak



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Malak - Voir le profil
» Créé le 02/11/2014 à 08:49
» Dernière mise à jour le 31/03/2019 à 22:45

» Mots-clés :   Action   Fantastique   Organisation criminelle   Présence d'armes   Présence de Pokémon inventés

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 252 : Deux nouvelles missions
Il y avait eu une évasion dans ce qui semblait être la prison Rocket la plus protégée et la plus sûre de toute la région. Enfin... Mercutio ne savait pas si on pouvait parler d'évasion. Il s'agissait plutôt selon lui d'un assaut en règle. Les prisonniers ne s'étaient pas évadés ; on les avait fait sortir. Et ces prisonniers en question, c'étaient les anciens Dignitaires de Kanto et leur chef des armées, le général et maître G-Man Peter Lance.

Lady Venamia s'était rendu tout de suite sur place, et avait convoqué l'ensemble des unités Rockets, comme si elles étaient toutes responsables de cette débâcle. Mercutio ne l'avait jamais vu aussi furieuse. Personne, pas même ses officiers de la GSR, n'avaient osé prendre la parole, ni même la regarder dans les yeux. Venamia avait déblatéré son venin toute seule, accusant le régime d'Erend Igeus à Johto, et lui promettant mille morts. Le problème, c'était qu'elle n'avait aucune preuve, et qu'elle ne pouvait donc légalement pas attaquer Johto sur ces seules allégations, d'autant qu'aucun Rocket n'avait été sérieusement blessé.

Mercutio était secrètement ravi de voir sa demi-sœur autant sur les nerfs. Il ne lui avait pas pardonné ses ordres débiles concernant Miry, et tout ce qui pouvait la fâcher était bon à prendre. Et puis, Mercutio respectait assez le Général Lance pour se féliciter de son évasion. La façon dont Venamia l'avait traité alors qu'il s'était rendu de façon honorable n'était pas correcte. Quant aux Dignitaires, Mercutio s'en fichait royalement. Ils étaient tellement à la ramasse que le fait qu'ils soient libres ne changeait strictement rien. C'était même mieux, car ainsi Eryl et les Gardiens de l'Innocence allaient retrouver un de leur chef, le dénommé Silvestre Wasdens. Mercutio ne le connaissait pas, mais selon Solaris, c'était un type bien, même pour un Dignitaire.

Toutefois, et en tant que Rocket, Mercutio ne pouvait pas s'empêcher de se sentir quelque peu humilié. On ne faisait pas grand cas de l'armée de Johto, et voilà qu'Igeus était parvenu à reprendre ses alliés au nez et à la barbe de la Team Rocket, qui pourtant s'était rendue maîtresse de la région. Mercutio était curieux de savoir comment il avait procédé. Selon les gardes de la prison, il s'agissait d'un groupe de cinq personnes.

Une fois entré à la base, Mercutio se dépêcha d'aller se doucher pour revenir se coucher. Venamia les avait fait mander alors qu'il était onze heure du soir. Et maintenant, c'était trois heures du matin passées. Dans quelque heures à peine, la X-Squad devait rencontrer un des Apôtres d'Erubin pour une réunion stratégique au sujet de ce Vrakdale. Selon les Gardiens, c'était un ancien Rocket. Il avait subi un accident qui avait rendu son corps totalement invulnérable. Il s'agissait donc d'en apprendre plus sur lui et sur le moyen de s'en débarrasser.

La X-Squad prenait les Agents de la Corruption très au sérieux, au contraire de Venamia qui semblait s'en désintéresser totalement. Qu'elle s'amuse donc à la politique et à sa petite guéguerre avec Igeus. Mercutio savait que la vraie menace venait d'ailleurs. En outre, ça lui permettait de travailler communément avec Eryl. Depuis qu'elle avait rejoint les Gardiens, il y a plusieurs mois, Mercutio ne la voyait plus autant qu'il le voulait.

Penser à Eryl lui fit penser à Miry. Mercutio ne lui avait toujours pas parlé. Il n'avait pas oublié les ordres de Venamia, mais n'arrivait pas à se résoudre de lui demander ça. Il n'avait pas peur qu'elle se fâche et qu'elle refuse. Il avait au contraire peur qu'elle ne réponde un « Oui, seigneur Mercutio », comme l'avait prévu Venamia. Miry n'était pas vraiment le problème ; Mercutio non plus ne pensait pas qu'elle ferai beaucoup de difficulté. Bien qu'ils se connaissent depuis maintenant deux ans, elle le considérait toujours comme une espèce de demi-dieu. Comme elle n'avait personne avec qui partager sa vie, elle serait sans doute honorée de pouvoir porter le petit-fils d'Elohius, même pour le remettre ensuite à la Team Rocket.

Non, le problème, c'était bel et bien Mercutio. Même sachant que Miry s'y verrait probablement aucun souci, ça lui semblait totalement honteux et méprisable à demander. Il ne savait pas du tout comment s'y prendre. Devait-il débarquer, l'air joyeux, et lui dire un truc du genre : « Eh Miry, j'ai bien envie d'avoir un enfant Mélénis tout à coup, là, tout de suite. Tu veux bien m'aider ? ». Et comment Maître Irvffus allait-il prendre ça ? Et Eryl surtout ? Elle pourrait bien ignorer le début, mais Mercutio ne pourrait pas lui cacher éternellement son enfant. Et puis d'ailleurs, il n'avait encore jamais envisager le fait d'avoir un bébé, même avec Eryl. Un enfant lui semblait être une créature encore plus mystérieuse que le plus rare de tous les Pokemon.

Non, Mercutio n'arrivait tout simplement pas à se résoudre à tout ça. Mais il savait qu'il ne pouvait rien y faire. Venamia s'était montrée inflexible, et même le Boss s'est avéré incapable de la faire changer d'avis. Mercutio avait tâché de trouver de l'aide à en parlant au colonel Tuno, mais il semblait étrangement distrait ces temps derniers, puis ne pouvait rien faire de plus. Mercutio avait même été jusqu'au bureau du général Tender. Ce dernier avait compati, mais lui aussi était totalement impuissant. Après tout, n'avait-il pas été obligé de faire la même chose en son temps, en se mariant avec Livédia Crust et en lui faisant un enfant simplement pour couvrir la naissance programmée des jumeaux ?

Et c'était le résultat de cette union qui demandait aujourd'hui à Mercutio de jouer les étalons reproducteurs. Tellement pris dans ses pensées qui menaçaient de le rendre dingue, Mercutio ne remarqua pas directement les deux intrus quand il entra dans sa chambre. Ce n'est que lorsqu'il s'allongea sur son lit qu'il sentit les présences dans le Flux. Il se leva en sursaut tandis que l'une des personnes présentes déclara :

- Ça tourne vraiment dur dans ta tête en ce moment, Mercutio. J'ai la migraine juste en ne ressentant seulement la surface de tes pensées.

Mercutio distingua à travers le noir l'adolescente assisse sur la chaise de son bureau.

- Kyria... Par Arceus, ne me fait plus jamais ça !

Il alluma la lumière pour voir celle qui se trouvait avec Kyria, debout à coté d'elle. Avec sa haute tunique grise marquée du R rouge, ses cheveux clairs et son visage d'une grande beauté, l'Agent 005 de la Team Rocket était facilement reconnaissable. C'était la première fois que Mercutio se trouvait devant elle, et elle prit conscience qu'il se trouvait en caleçon. Se forçant à ne pas rougir, Mercutio se hâta d'enfiler son uniforme.

- Euh... c'est un honneur de recevoir deux Agents Spéciaux dans mon modeste dortoir, même à cette heure tardive, mais j'aimerai fichtrement bien savoir ce que vous me voulez.

Estelle hocha la tête.

- Désolée de cette arrivée imprévue et impromptue, capitaine Crust. Mais ma sœur ici présente tenait à vous voir immédiatement. Ça l'a prise d'un coup, et elle a insisté pour que je vienne aussi. Je n'en sais pas plus que vous.

Mercutio comprenait à peu près. C'était bien de Kyria de faire des trucs un peu bizarres sans explication. Son don de Loinvoyant faisait qu'elle pouvoir voir des choses, ou des certitudes, que les autres ne voyaient pas, et elle agissait en conséquence, sans prendre la peine d'en informer les simples mortels.

- J'ai senti que le moment était venu d'accomplir mon destin, mon rôle dans la Team Rocket, commença la jeune Agent 008. Et j'aurai besoin de vous deux.

- Je suis toujours au service des Agents Spéciaux, quels qu'ils soient, soupira Mercutio en songeant à Venamia.

- Il faut que tu m'accompagnes et m'escortes jusqu'à Johto. Je dois absolument rencontrer Erend Igeus.

Mercutio fronça les sourcils, et même Estelle regarda sa sœur de façon étrange.

- Rencontrer Erend Igeus ? Répéta Mercutio. Et pourquoi diable ?

- Il est grand temps de mener nos deux camps vers le chemin de la paix, répondit Kyria. Lui et moi, on arrivera à s'entendre. Je le sais.

- Tu veux négocier au nom de la Team Rocket, toute seule ?! S'exclama Estelle. C'est impossible. Nous devons en référer au Boss avant...

- Si on passe par les canaux officiels, Venamia le saura en même temps que père, rétorqua Kyria. La réussite de ces négociations nécessitent qu'elle ne soit pas au courant, ou elle fera tout pour s'y opposer. Venamia est justement occupée par l'évasion de Lance et des Dignitaires. C'est le meilleur moment pour agir.

- Mais...

- Toi aussi, tu n'attendais qu'une occasion de pouvoir parler raisonnablement avec Erend Igeus, grande sœur, la coupa Kyria. Tu veux cette paix autant que moi. Cette occasion ne se reproduira pas. J'en ai la certitude.

Apparement, Estelle avait appris à ne pas mettre en question les certitudes d'un Loinvoyant, elle aussi. Toutefois, elle était inquiète.

- Mais comment veux-tu établir une rencontre avec Igeus sans que la GSR ne soit au courant ?! Ils surveillent Johto vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

- Oui, c'est pourquoi nous n'établirons rien. Nous rejoindrons Igeus incognito.

Mercutio se frotta les yeux, s'efforçant de garder l'esprit clair malgré sa fatigue.

- Tu suggères de nous pointer sans nous annoncer ? On se fera descendre avant même d'avoir posé le pied à Doublonville !

- C'est pour ça que je viens demander ton aide, Mercutio. La X-Squad est passée maître dans l'art de l'infiltration non ? Si nous y allons en civils, nous passerons inaperçus à la fois de Venamia et d'Igeus.

- C'est de la folie, répliqua Estelle.

- Je suis obligé d'être d'accord, fit Mercutio. On ne rentre pas dans une région ennemie comme ça, surtout si on veut aller là où se trouve le chef adverse. Et puis Siena ne manquera pas de s'interroger si toute la X-Squad s'absente d'un coup, surtout qu'on a une réunion avec les Gardiens de l'Innocence ce matin...

Kyria leva trois doigts et les tendit devant Mercutio, comme si elle montrait là une preuve irréfutable de son raisonnement.

- Trois. Il nous faudra trois personnes, en plus d'Estelle et moi. Pas deux, pas quatre, mais trois. Pas besoin donc de toute l'unité.

- Pourquoi trois ? Osa demander Mercutio.

- Parce que je le sais.

- Bien sûr... Tu as les noms de ces heureux élus ?

- Le tien. Tu dois venir. Je l'ai vu. Mais ensuite, peu importe les deux autres.

Mercutio réfléchit.

- Bon, j'imagine que je peux amener Miry. Comme elle ne fait pas officiellement partie de l'équipe, ça attirera moins l'attention. Je pourrai inventer une excuse quelconque pour justifier mon absence. Ensuite, peut-être qu'Ithil...

- Je doute que ce soit une bonne idée de l'amener lui, intervint Estelle. C'est le demi-frère d'Igeus, et ils se sont quittés en mauvais termes. Ce n'est pas vraiment le meilleur moyen de commencer des négociations.

Mercutio acquiesça.

- Bon, alors, ce sera Solaris. Comme elle fait partie des Gardiens de l'Innocence aussi, on pourra dire qu'elle avait un truc à faire pour eux. Mais même à deux Mélénis plus Solaris, j'ai des doutes sur le fait d'arriver devant Igeus entier.

Kyria hocha la tête.

- Tu dois me faire confiance, Mercutio. Je suis sûre de ce que je fais. On réussira. C'est un futur qui est écrit, que je connais depuis longtemps.

- Tu veux dire qu'on va réussir à signer une paix avec Igeus ? Demanda Estelle avec espoir.

- Non, seulement qu'on va le rencontrer, et que cette rencontre décidera du sort de la Team Rocket, et probablement du monde entier. Mais je ne peux dire ce qu'il en sortira.

- Eh bien, surtout pas de stress... marmonna Mercutio. Mais Kyria, tu es consciente que ce n'est pas vraiment... euh... réglementaire ce que tu fais. Je ne suis pas sûr que même deux Agents Spéciaux peuvent négocier dans le dos du Boss. Et quand Venamia le saura, je ne réponds pas de nos vies à tous.

- J'assumerai tout, lui promit Kyria. Toi, Mercutio, tu n'as pas à te questionner. L'Agent 008 vient de te donner un ordre, et tu ne peux qu'obéir, quelque soit l'ordre. Voilà ce que tu diras au Boss ou à Venamia si on te le demande.

Mercutio réprima un sourire.

- Bien m'dame, à vos ordres.


***


Ce matin, les Gardiens de l'Innocence envoyèrent un de leur Apôtre, en l'occurrence Izizi, pour une réunion avec la X-Squad ayant pour but l'échange d'informations concernant l'Agent de la Corruption Vrakdale, et la recherche d'un moyen d'en venir à bout. Eryl comptait s'y rendre aussi. Pour avoir une occasion de voir ses amis de la X-Squad, notamment Mercutio et Solaris, mais aussi pour servir d'interprète.

Monsieur Izizi pouvait être assez... bizarre quand on ne le connaissait pas bien. Non en fait, il était toujours bizarre, même si on le connaissait. Mais depuis les quelque mois qu'elle le fréquentait, Eryl était parvenue à voir au-delà de ses idées paranoïaques et absurdes, et a y déceler un esprit pénétrant et doté d'une grande intelligence. De même, si c'était lui qui était chargé de s'occuper du cas de Vrakdale avec la Team Rocket, c'était parce qu'en tant qu'exécuteur des Gardiens, il était le plus à même à le combattre.

Eryl ne tenait pas vraiment à croiser la route de cet homme dont on disait qu'il avait en quelque sorte fusionné avec un volcan, mais elle pouvait aider pour ce qui était de la recherche d'informations et d'idées. Sauf qu'elle ne put accompagner monsieur Izizi à la base G-5. Au petit matin, elle eut la visite surprise de Cosmunia dans sa chambre. Eryl s'inclina à moitié devant le Pokemon. Parmi les Gardiens de l'Innocence, Cosmunia attirait encore plus le respect que le chef Brenwark. Elle était la plus ancienne de tous les Gardiens, elle avait même connu la grande Erubin en personne.

- D-dame Cosmunia, balbutia Eryl.

Cosmunia s'amusa de s'entendre qualifier de dame. Bien que c'était malpoli, Eryl ne pouvait s'empêcher de la regarder sous toute ses coutures. Cosmunia était vraiment magnifique. Humanoïde, elle avait un corps arrondi et ample semblable à une robe. Son corps semblait avoir la texture de l'univers. On pouvait y voir des étoiles et des galaxies. C'était là, parait-il, la caractéristique des Pokemon de type Cosmique. Qu'est-ce qu'était le type Cosmique exactement ? Personne ne semblait trop le savoir. En tous cas, il n'existait qu'un nombre très précis et limité de Pokemon de type Cosmique connus dans le monde, et chacun d'entre eux, dont Cosmunia, possédaient une sagesse et une puissance semblable au nom de leur type.

- Je te souhaite le bonjour, jeune Eryl, fit le Pokemon de sa voix aussi profonde que l'Univers. Ta présence est toujours aussi inspirante. J'ai toujours l'impression de me revoir avec Erubin quand tu es près de moi. L'innocence t'a largement marqué, mon enfant.

- Euh... commença Eryl sans savoir quoi dire.

- Tu avais prévu d'accompagner Izizi chez la Team Rocket aujourd'hui, n'est-il pas ? Je suis venue te proposer autre chose, si tu es d'accord. Je pars loin d'ici, dans la région Kalos. Que dirai-tu de venir avec moi, pour un voyage de plusieurs jours ?

Eryl oublia aussitôt Izizi et la Team Rocket. Depuis qu'elle était chez les Gardiens, elle n'avait pas eu le droit de quitter Kanto, pour la préserver. Kalos était considérée comme la région la plus belle du monde, et Eryl avait toujours rêvé la visiter. Et puis, se faire inviter par Cosmunia était un grand honneur.

- Je... Ce serai pour moi une grande joie, dame Cosmunia ! Qu'allons-nous faire dans la région Kalos ? Une mission pour les Gardiens ?

- Une enquête, à vrai dire. L'on considère Kalos comme la région qui abriterai le plus de Pokemon de type Fée au monde. Et depuis quelque jours, on a reçu des rapports inquiétants, comme quoi plusieurs dresseurs s'étaient plains qu'on avait tué leurs Pokemon Fée. De même, plusieurs Pokemon sauvages de ce type ont été retrouvé mort, sans que l'on sache pourquoi. Quelqu'un, à Kalos, s'amuserai donc à éliminer tous les Pokemon de type Fée qu'il trouverai.

- Pourquoi faire une chose pareille ? S'étonna Eryl, dégoutée.

Elle avait toujours bien aimé les Pokemon de type Fée. C'était d'ordinaire les plus mignons.

- Je l'ignore, et c'est pour ça que j'y vais, et pour essayer de l'arrêter.

- D'accord, mais... Pourquoi vous, dame Cosmunia ? C'est terrible ce qui se passe, bien sûr, mais en quoi ça concerne les Gardiens ? Ce serait plutôt aux autorités de Kalos de s'en charger, non ?

- Elles le font déjà, répondit Cosmunia. Et tu as raison, ça n'a pas vraiment de lien avec nos affaires, mais les Pokemon de type Fée ont toujours été les alliés naturels de l'Innocence. Erubin était de type Fée et Lumière, et considérée comme une espèce de guide pour tous les Pokemon Fée. En outre, je suis moi-même de type Fée, en plus de mon type Cosmique. Je ne peux laisser mes semblables mourir sans intervenir.

- Je comprends, acquiesça Eryl. Je vous aiderai de mon mieux, dame Cosmunia.

- Bien. On a pensé à toi car tu es une dresseuse. Tu possèdes en outre une empathie remarquable qui semble te permettre de te lier à n'importe qui, Pokemon comme humain. Un don que tu as hérité de ton père, semble-t-il. Cela pourrait nous être très utile pour cette mission. Néanmoins, je te demanderai de m'obéir en toute chose quand on sera là-bas. Tu demeures notre précieuse détentrice de la Pierre des Larmes, notre seule arme efficace contre Horrorscor et ses Agents. Nous ne pouvons nous permettre de te perdre, aussi, quoi que je t'ordonne, tu devras obéir.

- C'est entendu, dame Cosmunia.

- Comprends-moi bien, Eryl. Si je t'ordonne de prendre la fuite et de me laisser à mon sort, tu devras t'exécuter. Je veux ta promesse.

Eryl savait ce qu'elle demandait. Cosmunia possédait une capacité spéciale remarquable nommée Vérité. Si quelqu'un lui faisait une promesse, il ne sera plus jamais en mesure de la rompre. Aussi fallait-il toujours faire très attention à ce qu'on disait à Cosmunia, sous peine d'être lié à jamais à une promesse.

- Je promet de vous obéir en toute chose tant qu'on sera à Kalos, dame Cosmunia.

Eryl sentit un frisson parcourir l'ensemble de son corps, en même temps que l'étoile au milieu du corps de Cosmunia se mit à briller. La promesse avait été enregistrée, et Eryl savait que quoi qu'ordonnerai Cosmunia à Kalos, elle serait obligée d'obéir.

- C'est très bien, fit Cosmunia. Nous partons tout de suite.


***


Du haut de son bureau, Vaslot Worm regardait par la fenêtre Cosmunia quitter l'enceinte du manoir Brenwark accompagnée d'Eryl. C'était lui qui avait suggéré à Cosmunia d'amener la gamine. Tout comme c'était lui qui lui avait présenté le rapport en provenance de Kalos. Pour le plan du Marquis, il fallait qu'Eryl Sybel et Cosmunia se trouvent hors du manoir. Elles représentaient un danger trop grand. Izizi était parti chez la Team Rocket. Cosmunia allait à Kalos avec la Pierre des Larmes. Wasdens, bien que désormais libre, se trouvait à Johto avec Erend Igeus. Il ne restait plus que trois Apôtres au manoir : le chef Brenwark, Divalina, et lui-même. Solaris, qui était probablement la plus dangereuse de tous les Gardiens, était quant à elle avec la X-Squad. Le manoir Brenwark était désormais très vulnérable, et il était temps d'agir. Vaslot se tourna vers son invitée, qui était là depuis hier soir, à l'insu de tout le monde dans le manoir.

- Et voilà ma chère. Votre... jumelle est partie. Vous ne risquez plus rien à présent.

Il avait utilisé un ton moqueur à dessin. Il n'y avait de plus qu'il aimait que de charrier à tout moment sa vrai nièce. Contrairement à Eryl, elle se mettait en rogne pour un rien.

- Ce n'est pas ma jumelle ! Protesta-t-elle. Ce n'est qu'un fichu cailloux qui a pris mon apparence à cause de ce crétin de Silas !

Vaslot dévisagea sa nièce avec amusement. Lyre Sybel était le portrait craché d'Eryl. Le même visage, la même taille, les même cheveux, les même yeux, la même voix... Et pour mieux passer inaperçue dans le manoir, elle avait pris soin de s'habiller exactement comme Eryl. Ça en devenait troublant. Mais il y avait quelque chose qui les distinguait quand même assez bien. Tandis qu'Eryl avait toujours cet air infini d'innocence et cette lueur de bonté dans les yeux, Lyre respirait la froideur et ses yeux reflétaient la cruauté. De plus, quand elle était suffisamment énervée, ses iris luisaient en rouge et prenaient la forme d'un tourbillon. Voir cette expression mauvaise et surnaturelle dans ces yeux qui étaient si identiques à ceux de la défunte sœur de Vaslot le troublait quelque peu.

- Et je n'avais rien à craindre d'elle, ajouta Lyre avec humeur. C'est le Marquis qui a demandé à ce qu'elle ne soit pas là.

- Oui, sans doute les Gardiens auraient trouvé bizarre de voir deux Eryl qui se baladaient dans le manoir. Et il vaut quand même mieux qu'elle ne vous touche pas. Vous avez vu ce qu'elle a fait à Slender, non ?

- Slender était une créature née de la corruption elle-même. Moi, je suis humaine.

Lyre pouvait dire ce qu'elle voulait, Vaslot savait que le touché de la Pierre des Larmes ferait très mal à quelqu'un comme elle. Elle était l'antithèse de tout ce que représentait Erubin. Vaslot la trouvait aussi écœurante que fascinante. Il n'arrivait pas à dire qui d'elle ou de Silas était le plus corrompu, mais ces deux là représentaient l'apogée de la dépravation humaine. Et ils étaient les deux mains du Marquis.

- Vous êtes certain que Brenwark ne se doutera de rien ? Demanda Lyre.

- Je ne lui ai pas dit qu'Eryl s'en allait avec Cosmunia. Si vous parvenez à changer ce visage qui vous donne l'impression d'avoir avalé de la purée de Tadmorv, ça devrait passer.

- Je n'y peux rien, cet endroit empeste l'Innocence, grimaça Lyre. C'est infect ! Comment avez-vous fait pour y vivre si longtemps ?!

- J'ai l'art de me fondre parfaitement dans n'importe quelle situation. Et puis, je n'ai pas l'immense honneur d'être autant corrompu que vous. Faite ce que vous avez à faire. Il n'y a pas de réunion du conseil de prévue, et Brenwark n'a aucune raison de vous rencontrer.

- Oh mais si, il va me rencontrer, ricana Lyre. Dès que j'aurai fini ce pourquoi je suis venue ici, je me ferai une joie de me présenter au Premier Apôtre...

Vaslot dut retenir un frémissement de dégoût. Décidément, il était allergique aux Sybel. Il avait détesté Dan à cause de sa droiture sans faute et de sa bonté écœurante. Et aujourd'hui, il méprisait sa fille à cause de son engagement fanatique envers le Marquis et sa vision corrompue de toute chose. N'y avait-il pas de juste milieux chez ces imbéciles aux cheveux violets ?!