Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Une amitié à toute épreuve de Skyla



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Skyla - Voir le profil
» Créé le 21/10/2014 à 15:24
» Dernière mise à jour le 30/11/2014 à 02:04

» Mots-clés :   Fantastique   Présence de personnages de l'animé   Présence de personnages du jeu vidéo   Présence de poké-humains

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 23 : Route vers les Iroko et Gardiens de Johto
Après une semaine de navigation, le trio était enfin à Johto. Une fois descendu au port d'Oliville, ils prirent la route du nord vers Rosalia. De là, ils prendraient la route du sud vers Doublonville, puis Écorcia. La route serait longue, mais les trois demi-Elfes en profiteraient pour faire plus ample connaissance.

Briac avait perdu sa mère Diana lorsqu'elle avait prit le bateau vers Sinnoh pour un voyage d'affaire. Son père l'ayant abandonné alors qu'il n'avait que quelques mois, il fut confié à sa grand-mère maternel par l'État. Il fit son voyage initiatique avec un Évoli, qui devint son Compagnon Voltali, et un Wattouat, qui devint un Pharamp. Le jeune homme se rendit jusqu'à l'élite des quatre, mais fut vaincu par Aragon. Briac était donc rentré pour prendre soin de sa grand-mère.

Tyna avait grandit à Bourg-en-Vol chez son oncle et sa tante paternel. Elle n'avait pas connu sa mère avant de suivre son éducation elfique. Elle suivit son voyage initiatique à Hoenn, mais elle échoua contre Glacia de l'élite quatre. Peu de temps après, son père l'emmena dans la base des Silva pour la forcer à devenir une membre et ainsi l'avoir à l'œil. Puis, Zahir était venue la chercher pour la conduire aux Carmoko et à sa mère, Azalée. La demi-Elfe était donc partit vers Johto, pour vivre dans les forêt de la route 37, où vivait les Elfes plante, et avait appris à maîtriser ses pouvoirs, en particuliers ceux lié à la guérison. Tyna avait fait évoluer le Évoli qu'elle avait reçu de son père quelques années plus tôt lors d'un voyage à Unys.

Zahir avait passé son enfance chez les Romiko, sans savoir qu'il était un Atiko. Lorsqu'il se fiança par accident à Ilonara, il découvrit en même temps ses origines. Il étudia chez son peuple paternel pendant près d'un an avant de revenir vers Hoenn. Sachant que Luana était probablement captive de la Team Magma, il devint membre de l'équipe adverse dans l'intention d'affronter les kidnappeurs de son amie d'enfance. Lorsqu'il retrouva Tyna par pur hasard, il reconnu en elle la Gardienne des Carmoko, sans savoir qu'il s'agissait de la fillette qu'il détestait lorsqu'il était gamin. Zahir ne le sut que bien plus tard, lorsqu'elle lui parla de sa propre enfance durant le trajet vers Johto.

Le trio s'arrêta quelques jours après leur arrivé sur le continent sur la route 35 pour la nuit. Chacun sortit ses Pokémon pour le repas et leur permettre de se délier les pattes. Zahir lança sa Milobellus et son Démanta dans la petite rivière qui passait non loin de là. Il sortit également Aquali, Laggron, Mustéflott et Mégapagos pour leur permettre de faire un saut à l'eau avant le repas. Tyna sortit Phyllali, Jungko, Ludicolo, Tropius, Cacturne et Chapignon pour qu'il puissent profiter de la forêt autour du groupe pour se ressourcer. Pour ne pas faire de jaloux, Briac fit de même avec ses deux Pokémon.

Alors que le trio s'apprêtait à se mettre à table après avoir nourrit les Pokémon, une branche craqua. Tous les Gardiens furent sur pied rapidement et les Compagnons se mirent a grogner.

- Qui est là, cria Briac.

- Chut !

- Bah quoi ?

Trois silhouettes s'approchèrent. La première était vêtue d'une tunique semblable à celle des Romiko, sauf qu'elle était noire et un capuchon était cousu au col. Une ceinture de cuir possédant de multiples sacoches complétait sa tenue. Puisque sa capuche était relevé et qu'il faisait sombre, il était impossible de voir son visage. La seconde silhouette était un garçon de leur âge, vêtu d'un pantalon de toile grise, de bottes de cuir noirs et d'une tunique courte de la même couleur. Il avait les yeux d'un gris si sombre qu'ils pouvaient parfois paraître noir des Ticaloti. Ses cheveux châtains étaient coupés courts. Il était assez musclé et avait au moins une tête de plus que Zahir. La dernière silhouette était une fille d'environ vingt ans. Elle avait les cheveux blond presque blanc des Noriko et des yeux bleu très clair. Vêtue d'une robe beige au col en ''V'', elle était chaussée de sandales de cuir de la même couleur.

- Vous devez être des Gardiens, dit Zahir en montrant son symbole Atiko sur son poignet gauche. Tyna fit de même en relevant l'ample manche de sa tunique verte et en montrant le devant de son épaule gauche, où une feuille d'érable était tatoué.

- Bien sûr, dit la première silhouette en baissant son capuchon. Je me nomme Adriana, et je suis la Gardienne des Daïko.

Effectivement, son teint très pâle, presque maladif pour un humain, le prouvait. La demi-Daïko avait également les cheveux noirs coupé à l'épaule et les yeux vert. Elle releva un peu son vêtement pour lui montrer sa cheville droite. Du coté extérieur, il y avait un petit spectre de tatoué.

- Je me nomme Ileana, se présenta la deuxième fille. Je suis la Gardienne des Noriko.

Elle leur montra l'étoile à quatre branches tatoué du coté extérieur de sa cheville gauche.

- Et moi, Zwarley, le Gardien des Ticaloti.

Il releva sa tunique et montra son tatouage au-dessus de son nombril. C'était un rectangle à l'intérieur d'un autre légèrement plus grand. Chaque coin du petit rectangle était réuni avec son homologue du plus grand. Le tout semblait être un lingot de métal vu du dessus.

- Je suis Zahir, des Atiko. Je vous présente Briac, Gardien des Iroko et Tyna, Gardienne des Carmoko. Nous nous dirigions vers les Iroko pour leur confier leur Gardien.

- Donc, nous sommes au moins cinq de formés.

- En fait, Zwarley, nous sommes cinq de formés, deux à l'entraînement, bientôt trois.

- Tu en a trouvé d'autres, lança Ileana.

- Oui. Tous ceux venant d'Hoenn sont prêt, ou le seront dans quelques mois.

- Quels Gardiens viennent d'Hoenn ?

- Les Gardiens Atiko, Romiko, Pinalati, Iroko et Carmoko. Moi et Zahir sommes prêt. Luana et Seiji, respectivement des des Pinalati et des Romiko, sont à l'entraînement depuis environs deux semaines et pour Briac, Zahir vous l'as déjà dit.

- Nous vous escorteront jusqu'aux Elfes de foudre. Le Bois aux Chênes où ils se terrent est immense.

- Merci, Adriana. Si vous désirez nous suivre par la suite, retourneront à Hoenn pour voir la progression des deux autres avant de revenir chercher Briac et de partir avec les autres vers Unys.

- C'est un bon plan. Moi, je te suivrais.

- Moi aussi.

- Je vous suivrais également.

Le trio d'Hoenn partagea son repas avec celui de Johto.

- Vous avez nommé votre race d'Elfes respective, mais cela ne me dit pas de quel type vous êtes, lança Briac.

- Je suis de type spectre, dit Adriana.

- Moi, acier, poursuivit Zwarley.

- Et moi, normal, termina Ileana.

Ils terminèrent leur repas et se couchèrent aussitôt.

Durant les quelques jours que dura leur marche, les ressortissants d'Hoenn en apprirent plus sur leurs nouveaux amis. Adriana était originaire de Rosalia. Elle avait grandit seule auprès de sa mère Juliette, avant que cette dernière ne sois emporter par la maladie. Peu de temps après, son père Daïko, Simaxis, était venu la chercher pour qu'elle suive son éducation de Gardienne. Son Compagnon était un Ectoplasma, qui la suivait sous sa forme de Fantominus depuis le berceau. Depuis son retour de la forêt d'Empoigne, en Unys, elle portait la tunique noire à capuchon de son peuple. Son équipe était composée de son Ectoplasma, évidement, et de Tutankafer, Noctunoir, Golemastoc et Magirêve. Elle réservait la sixième place pour un Pokémon venant de Kalos, lorsqu'elle finirait par y aller.

Ileana était native de Doublonville. Elle aussi avait grandit avec sa mère Rose, jusqu'à se que son père Naïlo vienne la chercher. Elle avait ensuite vécu chez les Noriko, dans les profondeurs de la forêt de la route 209, à Sinnoh. Son Compagnon était une Leuphorie, qu'elle avait sauvée deux ans auparavant, alors qu'elle n'était qu'une Ptiravi. La Gardienne des Noriko portait également les habits de son peuple et son équipe était composée de Leuphorie, Ursaring, Lockpin, Métamorph, Linéon et Persian.

Zwarley provenait d'une riche famille d'Oliville. Il ne savait rien de sa mère durant son enfance. Son père était le maire de la ville. Un jour, sa mère Amelia est venue pour lui parlé de la raison de sa conception et du fait qu'il était différent des autres. Il l'a suivit jusqu'à Terruptive, une île d'Almia, où vivait les Elfes acier. Là-bas, sa mère lui offrit un Galekid, qui devint son Compagnon Galeking. Il portait souvent les vêtements de son peuple. Lorsqu'il était rentré au bercail, son père Caleb avait pris sa retraite. Désirent trouver d'autres Gardiens, il était partit en quête d'aventures et avait rapidement rencontré les filles. Il avait avec lui Galeking, Airmure, Noacier, Archéodong, Scalproie et Magnézone.

Lorsqu'ils arrivèrent à la lisière du bois aux Chênes, chacun sortit son Compagnon et un second Pokémon, car des rumeurs récentes indiquaient que la Team Rocket, les criminels du coin, était très présente dans les environs. Il y avait donc Aquali et Mustéflott pour Zahir,Voltali et Pharamp pour Briac, Phyllali et Jungko pour Tyna, Ectoplasma et Tutankafer pour Adriana, Leuphorie et Lockpin pour Ileana et Galeking et et Airmure pour Zwarley. Le groupe s'enfonçait dans la forêt depuis près d'une heure, lorsqu'un bruit dans un buisson attira leur regard. Un Pichu se dressa devant les demi-Elfes.

- Attrape-le, Briac C'est un type foudre, conseilla Ileana.

- D'accord. Voltali, vas-y !

- Tali !

Le Pokémon orage s'avança.

- Chu ?

- Vive-Attaque, Voltali !

L'évolition s'exécuta aussitôt. Une seule attaque suffit pour affaiblir le bébé Pokémon. Le demi-Iroko sortit une pokéball de son sac, balle qu'il avait acheté à Doublonville, et la lança. Un nouveau Pokémon s'ajoutait au groupe.

- Tu es chanceux. Ce type de Pokémon est très rare dans le coin. Nous devons être proche des Iroko, dit Adriana.

- Regardez, en voilà d'autres, cria une voix au loin.

- En parlant d'eux.

Les Gardiens s'approchèrent des Iroko, qui cherchaient quelques-uns de leur Pokémon d'élevage en fuite.