Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Team Rocket X-Squad de Malak



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Malak - Voir le profil
» Créé le 14/09/2014 à 08:23
» Dernière mise à jour le 08/03/2019 à 23:31

» Mots-clés :   Action   Fantastique   Organisation criminelle   Présence d'armes   Présence de Pokémon inventés

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 245 : Formule Sygma
Pour parvenir à obtenir un rendez-vous avec le sénateur Treymar, Eryl avait du passer par les canaux non-officiels, ceux des connaissances. Les Gardiens de l'Innocence n'était pas une organisation illégale, mais elle tenait à demeurer plus ou moins secrète pour le moment. Peu était au courant de son existence. Se présenter comme porte-parole d'une telle organisation ne serait donc pas l'idéal. Mais le temps du secret total était désormais révolu. Les Agents de la Corruption se montraient désormais aux grands jours, et nul doute qu'ils devaient avoir des liens ci et là, peut-être même avec la Team Rocket.

Il était temps que les Gardiens fassent de même, et commencent à s'entourer de personnes de confiance. C'était la théorie de Vaslot Worm. Même si Eryl ne l'aimait pas beaucoup ni ne lui faisait trop confiance, elle était d'accord avec lui sur ça. Parler de la tâche des Gardiens, du danger que représentaient les Agents de la Corruption, à des personnes influentes, et en faire de possibles alliés. Une partie de la Team Rocket, représentée par la X-Squad, avait déjà certains liens avec les Gardiens. Désormais, il fallait viser plus haut.

C'était pour cela qu'Eryl était venu voir le sénateur Treymar, la nouvelle étoile montante de la politique de Kanto. Et elle avait profité du fait que Mercutio soit désormais dans les petits papiers de Treymar, après cette matinée passée à inaugurer le nouveau Parc Safari côte à côte face aux journalistes. Ce qui semblait avoir épuisé Mercutio bien plus qu'un combat contre les Pokemon Méchas.

- Tu as l'air de quelqu'un qui ne sait plus trop où il habite, constata la jeune femme avec un regard amusé du coté de son petit-ami.

Tous deux marchaient dans les rues de Parmanie, mains dans la mains, en direction du bureau du sénateur. Mercutio donnait l'impression de sortir d'une gueule de bois atroce.

- Ce type est épuisant, marmonna-t-il. Il ne m'a pas lâché durant tout l'évènement, insistant pour que j'aille me présenter à telle ou telle personnes. J'ai dû serrer la main à une centaine de gus, et prendre minimum vingt photos avec Treymar. Et lui n'a pas cessé de sourire du début à la fin. On dirait qu'il s'amusait.

- C'est un politique. C'est son boulot. J'imagine que Zeff a du bien s'amuser.

Eryl connaissait la nature sombre et antipathique du partenaire de Mercutio, et le voyait vraiment mal dans ce genre de célébration people.

- Tu parles, il s'est tiré au bout d'une heure ! J'ai dû lui prétexter une mission urgente pour ne pas vexer Treymar, mais il a dû comprendre. Goldenger lui n'a cessé d'impressionner les gens en enchaînant ses attaques et ses transformations. Total, il est crevé et obligé de se requinquer au Centre Pokemon. Je l'aurai bien accompagné, juste pour avoir un bon lit et un peu de calme. Redis-moi pourquoi je suis obligé de venir avec toi ?

- Je n'aurai pas eu cette entrevue si je ne te connaissais pas. Treymar semble bien t'aimer. Si tu donnes l'impression de me soutenir, il accordera peut-être plus de poids à ma requête.

- La libération d'un des Dignitaires ?

- Oui, Silvestre Wasdens. C'est un de nos six Apôtres d'Erubin. Un homme bien, d'après ce qu'on m'a dit. Très différent du Dignitaire de base.

- Solaris m'en a parlé. Mais, si j'étais toi, je ne ferai pas trop d'espoir. Treymar a beau être populaire, il n'est qu'un sénateur. Même le Boss, s'il le voulait, aurait du mal à obtenir la libération des Dignitaires, avec Siena et ses partisans qui s'agitent en tout sens...

- Je sais. Mais ça ne coute rien d'essayer. Puis c'est surtout pour lui parler des Gardiens que je suis là. Dès que j'ai fini avec lui, je pars à Johto pour rencontrer Erend Igeus.

- Là, je crains que tu ne puisses pas compter sur moi pour obtenir un rendez-vous. On est quelque peu en guerre froide avec lui. Une guerre froide que Siena a bien l'intention de réchauffer très vite.

- Siena n'arrange rien avec ses actions, maugréa Eryl. Elle fait le jeu des Agents de la Corruption. Nous devrions au contraire tous nous unir pour mieux les affronter.

- Siena se contrefiche des Agents de la Corruption. Elle a même eu la preuve y'a pas longtemps que c'était les Pokemon Méchas, par le biais de D-Zoroark, qui manipulait les Dignitaires pour provoquer la guerre, et elle s'en moque totalement. Son but est d'écraser tous ceux qui se dressent sur sa route et ses projets de conquêtes.

- Oui. Et comment pouvez-vous continuer de la soutenir en sachant cela ? Voulu savoir Eryl.

- On ne l'a soutient pas. Pas la X-Squad, en tous cas.

- Mais vous la laissez faire. Vous êtes obligés de lui obéir si elle vous donne des ordres. Les Apôtres commencent à se méfier de la Team Rocket à cause de ça. Certains parlent même de liens entre Siena et les Agents de la Corruption. Le fait qu'elle se soit appelée comme le nouveau monde que voulait créer ce Zelan... Mercutio, rien ne t'inquiète vraiment chez elle ?

Le jeune Rocket prit un air offensé.

- Bien sûr que ça m'inquiète ! C'est ma sœur ! Mais qu'est-ce que tu veux que je fasse ? Que j'appelle à la révolte contre elle ? Que je l'assassine ? On se ne parle plus depuis des mois. Elle s'est à peine présentée aux funérailles de notre père. Je n'ai aucune idée de ce qu'elle projette ni de qui elle s'entoure. Je ne suis qu'un capitaine, et elle est l'Agent 002. Je ne peux rien faire !

- Si la Team Rocket se détache totalement d'elle, la GSR n'aurait plus aucune raison d'être, et Siena perdrait tout crédibilité, insista Eryl.

Mercutio eut un sourire sans joie.

- Au point où nous en sommes, la GSR est plus nombreuse que la Team Rocket normale. Ce n'est plus elle qui dépend de nous, mais l'inverse. Sans la GSR, il n'y a plus de majorité Rocket à l'Assemblée. Le Boss serait obligé de démissionner de son poste de Chef d'Etat, et Siena serait libre de faire ce que bon lui chante, comme entraîner la région dans une autre guerre. La situation actuelle est un équilibre très précaire, c'est vrai. Mais au moins est-ce un équilibre. C'est toujours préférable au chaos organisé.

- Comment avez-vous pu la laisser arriver là ? S'indigna Eryl. Dans votre hâte de remporter la guerre, vous n'avez pas fait attention à...

Mercutio la fit taire par un baiser, qu'Eryl lui rendit malgré son humeur.

- Ne nous disputons pas à cause de Siena, fit Mercutio après. Elle n'en vaut vraiment pas la peine. Allez, viens, allons retrouver cet adepte des sourires et du serrage de mains qu'est Treymar.

Le sénateur accueillit Eryl avec une cordialité débordante. C'était un homme vraiment énergique et sympathique, qui semblait toujours content.

- Merci de me recevoir, sénateur Treymar, fit Eryl en s'asseyant à coté de Mercutio. Je sais que vous êtes sans doute très occupé.

- Pas suffisamment occupé pour ignorer une demande de mon très cher ami Mercutio après la journée fantastique que nous avons passé ensemble !

Mercutio se força à sourire, d'un sourire très, très crispé.

- Oui... fantastique, c'est bien le mot.

- Alors ma chère, de quoi vouliez-vous me parler ?

- Sénateur, je suis une envoyée de monsieur Oswald Brenwark. Ce nom vous dit-il quelque chose ?

- Naturellement, dit Treymar. C'est l'un des avocats les plus reconnus au monde, et une des premières fortunes de la région. Je l'ai rencontré une ou deux fois, à certaine occasion.

- Son métier et son patrimoine ne sont que la partie cachées de l'iceberg. Monsieur Brenwark s'en sert pour financer et diriger une certaine organisation, dont je fais parti.

- Rien d'illégal, j'espère ?

- Non monsieur. Nos buts sont se veulent les plus nobles possible.

Eryl commença à lui parler des Gardiens de l'Innocence et de leur mission. Elle lui parla des Pokemon Légendaires Erubin et Horrorscor, et du schisme qui divise les Gardiens de l'Innocence et les Agents de la Corruption depuis des siècles. Elle n'alla pas jusqu'à lui parler de sujets sensibles comme la Pierre des Larmes ou les Piliers de l'Innocence, mais seulement du contexte général, et de l'aide que requéraient les Gardiens face à la menace des serviteurs d'Horrorscor ; une menace aussi bien pour eux que pour Kanto.

- Je vois, fit Treymar quand elle eut fini. Tout cela est bien passionnant. Et très mystérieux. Mercutio, vous étiez au courant ?

- La X-Squad collabore avec les Gardiens dans l'échange d'information depuis la fin de la guerre à peu près, confirma Mercutio. Certains Rockets hauts placés, comme le Boss, sont aussi au courant, mais ça s'arrête là. Nous autres de la X-Squad, nous avons eu à affronter les serviteurs d'Horrorscor par le passé. Voilà pourquoi on s'associe avec les Gardiens. Nous avons rencontré Horrorscor, ou plutôt son fantôme. Vous pouvez me croire quand je vous dit que ce n'est pas un Pokemon très sympathique.

- Je vous crois sur parole, affirma Treymar. Et en dehors de la Team Rocket ?

- Le professeur Chen est au courant, dit Eryl. C'était un ami de mon père, qui était le précédent chef des Gardiens.

- Bien sûr. Ce cher vieux Samuel sait bien des choses. Eh bien, je suis honoré que vous m'ayez choisi moi pour être le premier informé du coté des sénateurs.

- Nous voulons commencer à attiser les consciences sur le danger que représentent Horrorscor et ses sbires, poursuivit Eryl. Vous êtes quelqu'un d'écouté et de respecté. Vous pourrez transmettre notre message.

- Je n'y manquerai pas, soyez-en certain. En tant que politique, j'ai tâché de combattre la corruption chaque jours, donc évidement, des gens qui veulent la faire régner dans le monde entier ne sont pas mes amis. Miss Sybel, je vous remercie de m'avoir raconté tout cela.

Eryl en profita pour lui parler de monsieur Wasdens, mais Treymar lui dit en substance la même chose que Mercutio. Il n'avait pas le pouvoir de le faire sortir de prison, et si jamais il devait sortir, ce serait avec tous les autres Dignitaires, ce qui poserait problème. Mais il promit de faire tout ce qui était en son pouvoir pour tâcher de convaincre le Chef d'Etat, si jamais en faisant pression avec Chen en contrepartie de leur soutient contre Venamia. Eryl quitta le bureau du sénateur globalement satisfaite. Treymar serait sûrement un individu sur lequel les Gardiens pourront compter une fois que la guerre ouverte contre les Agents éclatera. Et aussi un allié de choix contre la politique expansionniste et violente de Lady Venamia.


***


Sous l'apparence qu'il utilisait quand il espionnait chez la Team Rocket, D-Zoroark, l'un des Pokemon Méchas directement crée par Diox-BOT, leur vénéré Père, consultait sur internet le profit de ses possibles futures victimes du coté de l'Assemblée de Kanto. Autrefois, il avait usurpé l'identité d'un des Dignitaires de Kanto, Edgar Cummens, pour manipuler cette parodie de gouvernement, et les pousser à la guerre. Mais Erend Igeus, un type plutôt intelligent, pour un humain, l'avait démasqué. Il lui fallait maintenant une nouvelle identité parmi le gouvernement de Kanto.

Bien sûr, sous son identité de Rocket haut placé, il avait accès à tous les renseignements qu'il voulait. Mais ça ne suffisait pas. D-Zoroark voulait manipulait, il voulait pousser les humains les uns contre les autres. Père lui avait demandé de cesser ses manigances avec les humains de Kanto, qu'ils devaient passer à autre chose, mais D-Zoroark ne pouvait s'en passer. À l'inverse de ses frères, il aimait bien les humains. Il les trouvait fascinants. Peut-être parce qu'il avait passé beaucoup de temps avec eux pour les espionner et les manipuler. Le fait est qu'aujourd'hui, il préférait bien plus la compagnie des humains à celle de ses frères Pokemon Méchas. La race de D-Zoroark était immensément supérieure, mais infaillible, logique, prévisible. Bref, ennuyeuse. Alors que les humains, eux, ils étaient parfaitement idiots, mais c'était ce qui faisait leur charme.

D-Zoroark, au cour des dix dernières années, avait vécu près d'eux, sous diverses apparences, pour préparer la main mise de Père sur ce monde. Un travail de longue haleine. Mais au final, il n'était plus sûr que ça de vouloir la domination totale des Pokemon Méchas et l'éradication des humains. D-Zoroark s'était habitué au mode de pensée des humains, et avait du mal à revenir à ses origines Méchas. Peut-être était-il plus devenu un humain qu'un Méchas ?

Le robot sourit sous son illusion d'humain. Répugnant. Mais pourtant peut-être vrai. En tous cas, il n'avait pas envie d'arrêter ces manigances. Le terrain était trop propice à ce que tout explose. Il suffisait à D-Zoroark de devenir la bonne personne, d'œuvrer dans un sens, et que toute cette parodie de Protectorat de Kanto ne parte dans un chaos organisé. Il aurait pu voler l'identité de Lady Venamia. Ça aurait été très marrant. Mais D-Zoroark savait que les Agents de la Corruption avaient des projets pour elle. La tuer mettrait Père en colère.

Qui prendre, qui prendre ? Au fil de ses recherches, la réponse devint de plus en plus évidente. Il y avait cet homme, un sénateur qui était rapidement monté en popularité. Il avait une réputation intègre, et tout le monde l'écoutait. Idéal pour manipuler encore plus de monde. D-Zoroark sourit en visionnant l'image de cet homme ci sur internet, tandis qu'il passait devant les caméras à l'occasion de l'inauguration du Parc Safari.

- Je serai bientôt toi, sénateur Treymar...


***


Galatea avait réussi sa mission un peu plus tôt que prévu. Tuno avait du couper court à ses retrouvailles avec Ujianie pour revenir à la base en quatrième vitesse et prévenir le commandement. Et il était parti pour Johto en charmante compagnie. Le professeur Natael Grivux était du voyage. Ses compétences scientifiques dans quasiment tous les domaines étaient toujours très appréciables. Mais ce n'était pas lui le pire. Comme il l'avait redouté, 003 alias Vilius, le fils ambitieux du Boss, et son ancienne subordonnée Siena Crust, aujourd'hui plus connue en tant qu'Agent 002, ou que Lady Venamia, avait demandé à venir.

Tuno appréciait et respectait Siena avant. C'était une fille sérieuse, disciplinée, compétente. Une bonne Rocket, qui l'avait secondé en tant qu'officier en second de la X-Squad un long moment. Arceus seul sait ce qui s'était passé, Siena était aujourd'hui devenue une arriviste pleine d'ambitions et aux méthodes extrêmes. Était-ce ses retrouvailles avec Zelan qui l'avaient transformée ? La naissance de son fils ? Son ascension fulgurante dans la hiérarchie militaire ? Son alliance avec Vilius ? Tuno ne savait pas, et avait cessé d'essayer de comprendre Siena.

Cette dernière avait essayé de faire virer Tuno plus d'une fois. Venamia n'avait jamais caché son projet de prise de contrôle de la X-Squad, ou du moins de démantèlement. Tuno lui était passé au dessus en ce qui concernait Ujianie, et plus récemment, sur l'entrée de Solaris et d'Ithil, ce qui avait définitivement fait de 002 son ennemie déclarée. Et vue la vitesse à laquelle elle s'emparait de plus en plus de pouvoir et d'influence au sein même de l'Assemblée, Tuno ne donnait pas cher de son avenir au sein de la Team Rocket. Enfin, tant pis. Que Venamia le vire si elle voulait ; Tuno pourrait ainsi quitter cette région avec Ujianie et vivre en paix ailleurs.

Arrivés au laboratoire, ils allèrent retrouver Galatea et Ithil à l'intérieur, tandis que Miry et Seamurd gardaient l'entrée. Ils tombèrent sur des étagèrent entières de flacons remplis de liquides de toutes les couleurs. Galatea était en train d'interroger le Pokemon cubique, et vint les saluer. Elle tâcha de faire comme si Siena n'existait pas. La dernière fois que les sœurs s'étaient parlés, Galatea avait flanqué son poing dans la figure de Siena, et cette dernière l'avait conduite en cour martiale puis viré de l'armée. Bref, ça serait dur de recoller les morceaux entre elles.

- Vous avez eu vite fait, dit Tuno. Beau travail.

- Merci colonel. Pixagonal nous a déjà appris pas mal de choses sur cet endroit.

- Nous savons déjà ce qu'il en est, fit le professeur Grivux. Nous nous en doutions avant même de vous envoyer.

- Le labo secret de Lirian, sourit Vilius. Chouette trouvaille. Depuis le temps qu'on le cherchait...

- Lirian ? Interrogea Galatea.

- Le plus grand généticien de ce siècle, expliqua Natael. Ses travaux sur la génétiques étaient en avance de plusieurs décennies sur les connaissances de l'époque, en outre parce que le professeur n'avait aucune sorte d'éthique et s'adonnait aux plus viles expériences sur les Pokemon et même les êtres humains. C'était un criminel de classe mondiale, mais un génie. En échange de notre protection, le professeur Lirian s'est engagé à travailler pour la Team Rocket durant un temps. J'ai eu la chance d'avoir travaillé sous sa direction un petit moment.

- Et il faisait quoi ?

- Ma grand-mère était obsédée par les G-Man, raconta Vilius. Elle voulait que la Team Rocket ait son propre ordre G-Man, et a demandé à Lirian de trouver comment créer des G-Man artificiels.

Ithil haussa les sourcils.

- Cela ne se peut. Les G-Man viennent au monde ainsi, car tel est la volonté d'Arceus. On ne peut pas les créer !

- Ma grand-mère se fichait bien de la volonté d'Arceus, ricana Vilius. Et Lirian aussi apparemment. Car tout ce que vous voyez là, ce sont des flacons de formule Sygma, si je ne m'abuse.

- Correct, acquiesça Pixagonal. C'est là toutes les reproductions de génomes de Pokemon que le professeur a mises au point.

- Alors, il suffit de se piquer avec un de ces produits pour devenir G-Man ? Demanda Galatea, étonnée.

- Je n'essaierai pas si j'étais vous, poursuivit Vilius. La formule Sygma n'a jamais bien fonctionné. En fait si, elle fonctionne, mais le sujet meurt à chaque fois. Le corps humains ne peut pas supporter le changement brutal d'ADN que la transformation implique. Lirian n'a jamais réussi à modifier cela.

- Alors pourquoi tout ce secret si ça n'a jamais fonctionné ? Demanda Tuno.

- Je n'ai jamais dit que ça n'avait jamais fonctionné, colonel, répliqua Vilius. Sa formule était correcte. Il a juste fallu que Lirian trouve un moyen pour que le sujet ne meure pas durant la transformation.

- Et il l'a trouvé, continua le professeur. Un seul sujet a survécu à l'implantation de la formule Sygma. Au lieu de l'implanter directement à un humain adulte, il l'a injecté dans un fœtus à peine formé, dans le ventre de sa mère. Ainsi, l'ADN a pu se modifier en douceur, en même temps que celle de l'enfant qui se développait. Le bébé a survécu, mais ce ne fut pas le cas de sa mère, qui est morte dans d'atroces souffrance. C'est le seul moyen qu'à trouvé Lirian pour créer les G-Man artificiels. Mais c'est à cet époque que le Boss a remplacé sa mère, et il a fait enterrer le projet.

- Pourquoi, si ça avait fonctionné ? Demanda Galatea.

- Parce que la formule avait été testé sur sa propre femme enceinte, répondit Vilius. L'enfant qui a survécu à la transformation, c'est Estelle.

Galatea cligna des yeux, stupéfaites.

- Le Boss a autorisé qu'on se serve de sa femme et de son enfant à naître pour une expérience dont il savait que tout le monde était mort jusqu'à présent ?!

- C'est plutôt ma grand-mère qui a insisté. Mais la mère d'Estelle était consentante, je crois. Elle était folle amoureuse de mon vieux, et voulait lui être utile. Elle désirait tant que son enfant soit le premier d'une race d'humains super-évolués. Et son souhait a été exhaussé.

- Je vois... fit Tuno, pensif. L'Agent 005 est donc une G-Man ?

- Oui et non, dit Natael. Elle possède bien l'ADN d'un Pokemon, mais celui-ci est disposée différemment que celui des véritables G-Man. Estelle ne peut pas utiliser d'attaques de Pokemon sans transformer des parties de son corps. Elle est une mutante mi-humain mi-Pokemon.

Galatea songea à Solaris, quand elle se transformait en cette horreur bleue à tentacule, une chose qui n'était ni humaine, ni Pokemon. Elle frissonna.

- Quel ADN de Pokemon a été utilisé pour la formule Sygma de 005 ? Demanda Venamia.

- Ma grand-mère a vu les choses en grand, comme d'habitude, ricana Vilius. C'était un Pokemon originaire du Continent Perdu, immensément rare et fort. Impossible d'en dégoter un dans les régions connus. Il se nommait Nukecrula. Quand Estelle se transforme totalement, elle ressemble à une horreur noire à fourrure, avec des ailes et de grosses dents, désireuse de boire votre sang... C'est assez flippant. Bref, après la mort de sa femme, le vieux a dit à Lirian d'arrêter tout ce bazar, et a voulu détruire toutes les formules qu'il avait mises au point, mais notre bon docteur a réussi à filer et à planquer son labo. S'il était invisible, c'est normal que personne ne l'ai trouvé depuis.

- Incorrect, intervint Pixagonal. Quelqu'un a trouvé ce lieu bien avant vous.

- Oh ? S'étonna Vilius.

- Mon précédent maître. Le professeur Lirian m'a crée pour protéger son laboratoire et ses recherches, puis a disparu sans jamais revenir. Ce n'est que dix ans après qu'un homme est venu. Quand il a appris ce qu'on fabriquait ici, il a passé une commande. Le professeur m'avait appris à concevoir une formule Sygma, je l'ai donc réalisé.

- Un commande ? Répéta Venamia.

- Le génome du Pokemon Munja.

Tuno haussa les sourcils. Munja était un Pokemon assez particulier, qui n'avait qu'un seul point de vie. Son grand atout, en revanche, était de posséder un Talent unique en son genre, Garde Mystik, qui le rendait invulnérable à toutes attaques qu'il ne craignait pas directement.

- Pourquoi Munja ? Demanda Galatea. À part Garde Mystik, il est assez naze. Et même avec, y'a quand même pas mal d'attaque qu'il craint. Quitte à devenir un Pokemon, ça ne serait sûrement pas lui que je choisirait.

- Qui était cet homme qui a passé cette commande ? Demanda Natael à Pixagonal.

- Je peux vous le révéler, car il n'est plus mon maître. Il se nommait Vaslot Worm. Je ne l'ai plus revu depuis.

Vaslot Worm... Ce nom fit réagir à la fois Venamia, Tuno et Galatea. C'était l'un des Apôtres d'Erubin, les chefs des Gardiens de l'Innocence. Solaris et Eryl leur avait parlé d'eux, et Siena les avait directement rencontré. Mais Vilius et Natael, eux, semblaient ignorer de qui il s'agissait.

- Et depuis, qu'est-ce que tu fais là, Pokemon ? Demanda Natael.

- Je protège le laboratoire. C'était la mission originelle du professeur Lirian, et celle que m'a donné mon nouveau maître depuis. Il vient de temps en temps pour venir prendre une formule Sygma.

- C'est dangereux qu'un mec puisse se servir ici pour Arceus sait quoi, remarqua Galatea. Si vous voulez mon avis, faudrait miner le coin d'explosifs et faire tout sauter !

- Je suis d'accord.

C'était Venamia qui venait de parler, ce qui naturellement ne manqua pas de surprendre toutes les personnes présentes.

- Euh... vous êtes d'accord avec votre sœur ? S'étonna Vilius.

- Il va te faire une de ses tempêtes, demain... marmonna Galatea.

- Même Galatea peut avoir des idées sensées, fit Venamia. Cette formule Sygma est selon moi une abomination. Les humains sont des humains, et les Pokemon des Pokemon. Tenter de croiser les deux est contraire à la nature, et aussi dangereux. De plus, on ignore qui utilise ces formules et pourquoi. Et imaginez si le gouvernement de Johto venait à trouver cet endroit ? Oui, il faut tout détruire.

- Je crains que ce ne soit pas possible, dit une voix différente. Mes amis et moi avons quelques intérêts ici.

Tout le monde se retourna, en même temps que Pixagonal déclara :

- Maître. Soyez le bienvenu.

Une silhouette encapuchonné portant un masque de smiley, ainsi qu'un homme au visage fumant et totalement brûlé sortirent de l'ombre de la pièce.





***********

Images de Nukecrula :