Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Bienvenue à Yanago de Myschin



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Myschin - Voir le profil
» Créé le 04/03/2014 à 00:17
» Dernière mise à jour le 04/03/2014 à 00:17

» Mots-clés :   Cross over   Humour   Région inventée   Slice of life

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
032 : J'aime pouvoir lire en silence !
Yoan venait de passer une nuit plutôt agréable au centre Pokémon de Sucrétoile. La Maîtresse Pokémon l'avait invité à rester sur place afin qu'ils puissent prendre le train ensemble. Lorsque le dresseur à la casquette arriva devant l'arène locale, il remarqua que Shakkam observait toujours avec nervosité à travers la fenêtre.

- Raaah, mais elles sont oùùù ?! s'écria la fille encapuchonnée d'une voix stressée.
- Heu miss, la porte de l'arène est fermée, je suppose que personne n'est encore arrivé, fit remarquer Yoan en observant sa montre.

8H50. C'était peut-être encore considéré comme tôt aux yeux du dresseur à la casquette. Environ dix minutes s'écoulèrent avant que Shakkam n'aille se cacher. Yoan remarqua alors que deux filles se dirigeaient vers l'arène. L'une d'entre elles avait de longs cheveux verts fluo tandis que l'autre avait une coiffure brune que le dresseur à la casquette qualifia de normale. Elles transportaient toutes les deux quelques caisses sur un chariot.

- Bonjour toi, t'es le fameux dresseur invitée par notre patronne ? demanda la première fille.
- Heu oui, je m'appelle Yoan, et vous qui êtes-vous ? Et c'est quoi ces caisses ?
- Hé hé, ce sont les fruits qu'on est allées chercher chez Chis hier. Je m'appelle Arisu, et ma collègue, c'est Milfy.
- Et vous êtes dresseuses d'arène ?
- Gagné, je suis la petite sœur de Misaki, annonça la fille aux cheveux verts.
- Notre patronne nous a dit de nous occuper de toi jusqu'à ce qu'elle passe te prendre à l'arène, et vous pourrez prendre le train, répondit Milfy.
- S'occuper de moi ? demanda Yoan d'un air intrigué.

La fille aux cheveux bruns entreprit d'ouvrir la porte de l'arène et invita Yoan à aller s'asseoir à la table de banquet et qu'il fasse comme s'il était chez lui pendant qu'elle et sa collègue allaient se changer. Quelques minutes plus tard, Arisu et Milfy s'installèrent à table, habillées du même uniforme rose et violet que portait Misaki la veille, à la différence que la dresseuse aux cheveux verts avait des mandarines, et son homologue avait des carrés de chocolat géants. Les deux dresseuses avaient également amené tout un plateau contenant de quoi faire un petit-déjeuner complet.

- Ça te convient ? demanda la fille aux cheveux bruns.
- C'est super bon, mais y a trop de trucs.

Mais avant qu'il n'ait eut le temps de faire autre chose, Arisu lui sauta dessus avant de plonger la tête de Yoan dans sa poitrine.

- Désolée, on a vu les choses en grand, accepte ce petit câlin sucré pour me faire pardonner.
- Hmmpf !
- Pardon ?

Le dresseur à la casquette releva la tête, rouge de honte... Et avec le nez qui saignait.

- Mais t'es malade ! Qu'est-ce qui t'as pris ?
- Ahah, excuse Arisu, c'est une manie qu'elle a depuis bien longtemps, annonça Milfy en souriant.
- Ouais, et moi alors ? Je veux un câlin aussi ! s'écria Risa depuis l'entrée de l'arène.

La dresseuse aux cheveux verts se précipita vers l'entrée alors que la Maîtresse Pokémon s'avança, accompagnée par Simon.

- Mademoiselle, vous allez vous rendre à Grandegemme ? demanda le serveur.
- Oui, j'ai quelques dresseurs à aller observer à la Ligue avec Aryo, et vu qu'on passe par Pyromide, Yoan en profitera pour descendre ici et découvrir la ville-pyramide et son arène particulière.

La fille à la robe en zigzag sauta sur Arisu avant de lui demander de se rapprocher de la table de banquet où le dresseur à la casquette était toujours assit.

- Dis donc, ta dresseuse avec ses clémentines...
- MAN-DA-RI-NES bon sang ! s'écria la dresseuse aux cheveux verts d'une voix furieuse.
- Oui bon c'est pareil pour moi, eh bien elle a une drôle de manière de faire les câlins.
- En quoi c'est un problème ? demanda Risa avec une lueur malicieuse dans les yeux, elle fait ce qu'elle veut non ? Sinon, tu es prêt à partir ? Le train ne va pas tarder. Simon, les filles, je compte sur vous pour combattre les potentiels dresseurs.

Quelques minutes plus tard, Risa et Yoan arrivèrent à la gare de Sucrétoile. Aryo était visiblement en train de les attendre sur le quai.

- Bonjour mademoiselle, je vois que vous avez fait plus ample connaissance avec votre invité.
- Bah, c'était pas grand-chose... Mais pourquoi tu es ici ? Tu pouvais directement te rendre à Grandegemme.
- C'est à dire que... J'ai comme le pressentiment qu'il va se passer quelque chose de grave, et je préfère m'assurer que notre trajet se déroule correctement.

La Maîtresse Pokémon soupira.

- 'Tain, ils ne pouvaient pas choisir un autre moment, genre la course autour de Grandegemme qui aura lieu dans deux jours ?
- Heu, de quoi tu parles ? demanda le dresseur à la casquette.
- Je suis désolée, le voyage risque d'être mouvementé, répondit Risa d'une voix attristée.

Yoan s'étonna de la réaction de la fille à la robe en zigzag. Alors que le train pénétra en gare, Risa alla parler en tête-à-tête avec chaque passager qui s'apprêtait à prendre le train. Juste avant qu'elle ne monte dans un des wagons en compagnie des deux dresseurs, la Maîtresse Pokémon mit deux doigts dans sa bouche avant d'émettre un long sifflement. En moins de trois secondes, une créature extrêmement véloce s'approcha de la fille à la robe en zigzag.

- Yoan, je te présente l'un des trois membres de mon équipe originale.

Aux côtés de Risa se trouvait désormais un Linéon au regard aiguisé. Le dresseur à la casquette pouvait sentir qu'il était constamment aux aguets. La Maîtresse Pokémon tapota doucement la tête du Pokémon Fonceur, comme pour lui dire de se détendre.

- Mon petit Linéon personnel, certainement le Pokémon le plus véloce et furtif qui puisse exister. Même Deoxys en forme vitesse et les Pokémon de 96KM/H seraient largués s'ils faisaient la course avec lui. Il devrait être suffisant pour nous accompagner.

Le train se mit rapidement en route en direction de Pyromide, située au Sud-Est de Sucrétoile. Risa s'était installée avec son Pokémon dans un compartiment, en compagnie d'Aryo et de Yoan. La Maîtresse Pokémon était en train de lire un manga pendant que Linéon était en train de se reposer à ses pieds ; Aryo faisait mumuse avec un ordinateur portable ; et Yoan observait le paysage défiler tout en étant paralysé par la peur.

- Détends-toi un peu ! s'écria la fille à la robe en zigzag d'une voix irritée en jetant une boule de papier sur Yoan. Tant que tu restes avec moi, il ne t'arrivera rien de fâcheux.
- Mademoiselle, j'ai repéré un site étrange, il parle d'une expérience sociale visant à déterminer si des milliers de joueurs peuvent terminer ensemble un jeu vidéo Pokémon.
- Ah bon ? S-19 participe à ce truc ?
- Un instant, la liste des connectés est affreusement longue...

Pendant ce temps, dans le ciel, un petit planeur ainsi que plusieurs ombres volantes descendirent vers le train. Cependant, le convoi pénétra dans un tunnel, ce qui obligea les mystérieux arrivants à attendre que le train ressorte de l'autre côté avant qu'ils ne se rapprochent.

- Attention, à mon signal... annonça un homme enveloppé dans une cape brune.

À l'intérieur du train...

- Voyons voir... Sazanami, Sayori, Saya26, San San, Sakuraba, S-19, il est connecté ! annonça Aryo.
- À L'ATTAQUE !! hurla l'homme à la cape brune en lançant une Poké-ball.

Au même moment, l'une créature ressemblant à un Dracaufeu noir et bleu, avec des flammes bleues qui dépassaient de ses joues, cracha une boule de feu qui alla faire trembler le train avant qu'il ne commence à freiner pour s'arrêter. La Poké-ball lancée par l'homme encapuchonné atterrit sur le toit et s'ouvrit alors, révélant une créature similaire à un Lucario, mais en plus grand, avec l'extrémité des pattes et des ornements colorés en rouge.

- Trouve cette pouffe de Maîtresse Pokémon et ramènes-la moi, morte ou vive ! s'écria le mystérieux individu au Lucario. Les Dracaufeu, attaquez tous ceux qui vous opposeront de la résistance !

Le Dracaufeu noir fut rejoint par un autre, de couleur orange, mais à l'aspect beaucoup plus agressif qu'il ne l'était d'ordinaire. Les deux créatures se rapprochèrent du train en crachant des jets de flammes, comme pour intimider les passagers. Cependant, à l'intérieur du train...

- Ici la Maîtresse Pokémon qui s'adresse à tous les passagers du train. Ne vous laissez pas impressionner par ces bestioles mais ne préparez-vous à combattre que si vous le sentez bien, car elles n'ont pas l'air faibles non plus.

Risa lâcha le micro qu'elle tenait et continua de lire son manga comme si de rien n'était. Linéon s'était réveillé et se tenait prêt à intervenir. Yoan était paralysé par la peur, et Aryo s'était mit en garde avec sa Feunard, prêt à intervenir au besoin.

- Aryo !
- Oui mademoiselle ?
- Va donc t'amuser sur le toit du train pendant que je reste ici avec Yoan et Linéon. Et n'oublie pas d'évaluer la force de tes adversaires avant de les défoncer.
- Compris.

Le dresseur aux cheveux verts ouvrit une fenêtre et s'engouffra à l'extérieur avec sa Pokémon feu. L'homme encapuchonné le vit grimper sur le toit et ne put s'empêcher d'avoir un sourire mauvais.

- Regardez qui voilà, le chien-chien qui colle aux basques de la Maîtresse.

Aryo remarqua alors la présence du mystérieux agresseur. Le dresseur aux cheveux verts aiguisa son regard, mais il ne parvenait pas à distinguer son visage.

- J'avais raison, je vais pouvoir me débarrasser de deux gêneurs en un coup ! S'écria l'individu encapuchonné en lançant une autre Poké-ball aux pieds de dresseur aux cheveux verts.

Ce dernier recula avant que la balle ne s'ouvre, révélant un Brasegali avec un look différent. Sa chevelure normalement retroussée vers l'arrière était désormais dressée de part et d'autre de sa tête, et il avait des jambes rouges et noires au lieu d'être rouges et jaunes.

- Qu'est-ce que c'est que ces Pokémon ? Ils ressemblent à ceux qu'on connaît mais ils sont clairement différents.
- Oh, tu aimerais le savoir hein ? Attaque avec Pied Brûleur Braségali !

Le Pokémon Ardent s'élança vers Feunard qui recula au dernier moment pour esquiver le coup de pied lancé par son adversaire, qui traversa le toit du train.

- Oulah, il a l'air puissant, pour passer son pied dans le métal aussi facilement...
- Tremble Aryo, tremble !
- … D'où que tu me connais déjà ?
- Attaque avec Rapace !
- Feunard, contre-attaque avec Onde Folie !

Le Pokémon Renard lança son rayon multicolore, mais le Braségali l'esquiva avec une agilité prononcée avant de fondre sur Feunard et de le mettre au tapis.

- OUI ! C'est parfait ! Un Pokémon problématique de moins ! s'écria l'homme encapuchonné.

Aryo se contenta de taper du pied rapidement en soupirant.

- Dis donc ma grande, tu vas roupiller encore longtemps ? demanda le dresseur à sa Pokémon.
- D'où que vous me parlez comme ça ? s'écria la Pokémon Renard en se relevant comme si de rien n'était. Je suis une dame élégante, vous devez me vouvoyer !

Le mystérieux agresseur grinça des dents, il ne s'attendait visiblement pas à ce que son adversaire se relève aussi rapidement. Pendant ce temps, à l'intérieur du train, le Lucario était arrivé dans le compartiment où Risa et Yoan s'étaient installés.

- Ne faites pas d'histoires et rendez-vous simplement! annonça le Pokémon Aura.
- Ah la ferme boule de poil, j'aime pouvoir lire en silence ! s'écria Risa d'une voix stridente.

La Maîtresse Pokémon continuait de lire son manga alors que Yoan s'était carrément réfugié aux côtés de Linéon sous la table.

- Ne vous moquez pas de moi ! Rendez-vous maintenant où je viendrais vous prendre par la force!
- J'ai juste deux dernières volontés dans ce cas...
- QUOI ?! s'écria un Yoan totalement paniqué.
- Tais-toi froussard ! Mes dernières volontés... Je veux que tu dises à ton Maître qu'il est inutile d'essayer de s'en prendre à ma région, parce que sinon je vais vite perdre patience.
- Vous racontez n'importe quoi!
- Et ma seconde volonté... Tu es un Lucario non ? Ça ne t'as pas choqué de ne pas ressentir mon aura ?
- Hein?

À ce moment précis, le Lucario ressenti l'aura la plus terrifiante qu'il avait ressenti dans toute sa vie. Il était tétanisé par la peur. Cette fille allait le tuer s'il restait ici !

- Linéon !
- Oui Risa !

Aussitôt dit, en une fraction de seconde, Linéon porta une attaque Tranche sur Lucario, qui fut éjecté à travers le plafond du train.

- Oh mer... Credi, on a abîmé le train, il va falloir payer pour les réparations, annonça Risa d'une voix plate avant de continuer sa lecture comme si de rien n'était, le tout sous le regard ébahi de Yoan.

Sur le toit, Aryo et son adversaire se retournèrent pour voir le Lucario être éjecté en l'air avant de s'écraser au sol à côté du train.

- Quoi ?! Mais comment... Dracaufeu Y, va récupérer Lucario, et toi Dracaufeu X, attaque !
- Pas si vite ! s'écria Aryo en lançant une seconde Poké-ball et en faisant apparaître un Lugulabre.

Cependant, le Dracaufeu orange fut attaqué par plusieurs Pokémon qui sortirent du train.

- Monsieur Aryo, on vient vous prêter main forte ! s'écria un passager.

Lugulabre provoqua une Déflagration tandis que Feunard avait lancé son Onde Folie dans le feu qui se propageait. Le Dracaufeu noir ne fut pas blessé par le feu lancé par le Pokémon Spectre, mais il devint aussitôt confus et alla s'écraser à quelques mètres du train. Et avant que le mystérieux agresseur n'ai pu lui donner un ordre, son Braségali fut mit KO par les Pokémon de plusieurs passagers du train.

- Monsieur Aryo, on peut attaquer cet individu ? demanda un passager.
- On compte pas pour du beurre ! s'écria un autre en s'adressant au type encapuchonné qui était toujours en hauteur sur son petit planeur.

À ce moment, Risa grimpa sur le toit du train à son tour et s'approcha de la foule de passagers, aux côtés d'Aryo.

- Mademoiselle Risa !
- Vous n'avez rien ?
- Que comptez-vous faire ?

La Maîtresse Pokémon se contenta de sourire bêtement.

- Nous allons laisser ce gentil inconnu rappeler ses Pokémon et nous allons le laisser repartir sans histoires...

L'individu encapuchonné ressenti alors une horrible sensation de menace émanant de la Maîtresse Pokémon.

- N'est-ce pas ? Oh, et il pourra dire à ses amis que la prochaine fois qu'ils tenteront quelque chose directement contre la région, nous serons sans pitié !
- Vous avez peut-être gagné une bataille, mais vous ne gagnerez pas la guerre ! hurla l'individu d'une voix agressive en s'éloignant après avoir rappelé tous ses Pokémon.