Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Une amitié à toute épreuve de Skyla



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Skyla - Voir le profil
» Créé le 04/02/2014 à 23:37
» Dernière mise à jour le 28/09/2014 à 14:43

» Mots-clés :   Fantastique   Présence de personnages de l'animé   Présence de personnages du jeu vidéo   Présence de poké-humains

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 21 : Retour chez les Romiko
- C'est encore loin ?

- T'inquiète, Seiji, on arrive.

Après environ une semaine de marche, le quatuor arrivait en vu de la montagne où vivait les Romiko.

- Regarde, Zahir, je crois que c'est cette caverne.

- D'accord, Roneli. Allume ta lampe de poche et ouvre la voie.

Il fallut une petite heure pour que le groupe arrive au lac sacré des Elfes psy. À partir de cette endroit, ce fut Ilonara qui ouvrit la marche jusqu'au gouffre du pont invisible. Le demi-Atiko était heureux. Lors de son premier passage sur le pont, il y avait presque huit ans, ce dernier était caché à sa vue, sûrement du au fait qu'il était entièrement humain à l'époque. Ses pouvoirs étant désormais éveillés, le sbire Aqua pouvait enfin voir l'imposante construction. Zahir traversa donc rapidement de l'autre côté, suivit de près par Seiji, qui lui aussi semblait voir le pont, Roneli et Ilonara. Cette dernière eut un sourire au souvenir du premier passage de son ami.

Leur retour chez les Romiko fut joyeux pour les trois Aqua. Après tout, cela faisait trois ans qu'ils avaient quitter le village pour aller vivre chez les Atiko, puis à Hoenn. Seiji, quand à lui, fut accueillit avec tous les honneurs du à son rang de Gardien.

Ilonara fronça les sourcils.

- Roneli, tu as vu maman et papa ?

- Non et je trouve ça bizarre.

- « Maman, où es-tu ? », pensa la jeune Elfe.

- « Au temple avec ton père ... euh ... Ilonara ? Tes pouvoirs sont enfin éveillés ? »

- « Depuis quelques jours je crois ... »

- « Moi aussi, je sens des changements ... »

- « Roneli ?!? Toi aussi ! On arrive les enfants ! »

- Ilonara, Roneli ? Vous venez ?

- Hein ? Euh, oui, on arrive Zahir !

Le quatuor suivit Tikna jusqu'à sa demeure.

- Vous devez avoir faim, non ?

Elle leur prépara rapidement une assiette de baies.

- Tenez, en attendant leur du repas.

Jézabelle et Elirath arrivèrent au moment ou elle pausait le plat sur la table, le sourire aux lèvres.

- Qu'y a-t-il, chère sœur ?

- Nos enfants ont leurs pouvoirs éveillés ...

- Je me disais bien aussi que je les avaient entendu dans ma tête.

Le regard de la prêtresse s'était posé sur le demi-Romiko.

- Seiji ...

- Vous ... vous me connaissez, madame ?

- Bien sûr que je te connais ... je ... je suis ... ta mère ...

- Quoi ?!?

Les trois jeunes Romiko s'étaient exclamé en même temps.

- Maman, pourquoi nous avoir caché que nous avions un grand frère Gardien, questionna Roneli.

- Pour sa sécurité ... rappelle-toi se que je vous ai dit à propos de Kyosu ...

- Ah, oui ....

- Qui est Kyosu ?

Jézabelle et Elirath s'assirent à la table, suivit de près par Tikna. La prêtresse décida de tout dire à ses enfants et à Zahir.

Une vingtaine d'année plus tôt, elle avait été choisit par sa sœur Tikna pour être le parent Elfe du nouveau Gardien Romiko. Fière de cette honneur, Jézabelle était partit le cœur léger vers la terre des hommes. Son choix de géniteur finit par s'arrêter sur Max, un jeune homme à l'avenir prometteur. Peu de temps suffit pour concevoir l'enfant désiré des Elfes psy. Après la naissance de son fils aîné, Jézabelle s'était rapidement attaché à lui. Cependant, la coutume de son peuple voulait qu'elle abandonne son enfant à son parent humain après six mois, âge auquel un enfant Elfe n'avait plus besoins d'être allaité.

- Tu avait trois mois lorsque ton père créa la Team Magma pour tenter de retrouver Groudon. C'est à cet instant-là que j'ai regretté mon choix. Que bientôt, je devrais t'abandonner aux mains d'un homme cruel ... Mais je n'ai pas eu le choix. Le jour de tes six mois, je suis partit en laissant une note à ton père disant que je partait pour toujours et que je te confiait à lui. De retour chez moi, je me suis marier à Elirath, comme il se devait avant mon départ, et je suis devenue prêtresse. Les années ont suivis, puis j'ai eu Ilonara et Roneli.

- Pourquoi il est coutume d'abandonner son enfant à six mois ? Je trouve cela plus cruel que d'avoir grandis près de mon père. D'ailleurs, lui-même à fini par me tourner le dos quand j'ai commencé l'école.

- C'est une coutume barbare, je sais, mais il en à toujours été ainsi. Les Gardien doivent vivre une enfance parmi les mortels jusqu'à ce que leur pouvoirs ce développent. Dès cette instant, nous les prenons à charge pour qu'ils deviennent de bon Gardien.

- Tous les demi-Elfes ont des pouvoirs ?

- C'est arrivé deux ou trois fois que l'enfant n'en avait pas. Dans ce cas, on envoie un nouveau parents Elfe pour en concevoir un nouveau. L'enfant sans pouvoirs reste parmi les mortels et vie une vie simple. Puisqu'ils n'ont pas de pouvoirs, ils n'ont pas notre longévité.

- Quelle longévité ?

- Un Elfe pur peux vivre près de cinq cents ans, Seiji. Un demi-Elfe à la moitié de cette vie s'il possède des pouvoirs. Les sans-pouvoirs ont une longévité plus humaine.

Le jeune homme arqua un sourcil en comprenant que sa vie serait beaucoup plus longue que prévue.

- Tout ça est bon à savoir, Jézabelle, mais cela ne me dit toujours pas qui est Kyosu, dit Zahir.

- Kyosu est le père de la demi-Carmoko. Il a créé la Team Silva pour camoufler ses agissements. Officiellement, il aide les autorités d'Hoenn à contrecarré les plans des Team Magma et Aqua. Mais en fait, il cherche à trouver les dix-huit Gardiens pour les anéantir et voler leurs pouvoirs et devenir le maître de se monde, comme Giratina souhaitait le faire avant d'être enfermé dans le Monde Distorsion.

- Comment connaît-il notre existence ?

- Bonne question.

- Il y a dix races d'Elfes ? Je croyais qu'il n'y avait que dix-sept types ?. Dit Seiji, soudain revenu à lui.

- Nous t'expliquerons tous cela durant ton séjour parmi nous.

- Bonne idée, Jézabelle.

- Nous aussi, faut qu'on s'entraîne ?

- Évidement, Roneli, dit Tikna. De mon coté, j'irai voir le tatoueur demain pour que chacun ai sa marque de clan.

- Et moi je repartirais en quête des autres Gardiens.

Un silence pesant s'installa. Tous les regards se tournèrent vers le demi-Atiko.

- Tu ... Tu pars sans nous ?

- Je n'ai pas le choix, Ilonara ... Tu dois apprendre à maîtriser tes pouvoirs, comme tes frères. Et ils faut impérativement que je trouve les autres Gardiens avant qu'il ne soit trop tard.

Les larmes montèrent aux yeux de la jeune fille. Zahir avait raison. Il n'avait pas le choix.

* * * * *

Incapable de dormir, Zahir sortit dans la nuit et se dirigea vers les champs pour y faire une ballade nocturne. Sans qu'il ne s'en rende compte, Seiji le suivit. Arrivé au lac ou vivaient les Octillery, le jeune homme libéra ses six Pokémon aquatiques, se déshabilla et plongea avec eux sous la surface. Dire qu'il avait faillit s'y noyer quelques années plus tôt ... Heureusement, ses pouvoirs s'était éveillés juste à temps pour le sauver. Le sbire Aqua nagea un bon moment auprès de son Milobellus et des ses autres types eau puis, sans savoir pourquoi, son Démanta le poussa vers la terre ferme. Il suivit le mouvement, pour s'apercevoir que le demi-Romiko l'attendait bien sagement sur le bord de l'eau.

- Ça fait longtemps que tu es là ?

- Depuis que tu es sortit de chez Jézabelle.

- Pourquoi tu m'as suivit ?

- Je souffre d'insomnie chronique depuis ma tendre enfance. Voilà pourquoi je ne dors pas. Et toi ?

- J'avais besoins de nager un peu.

Le demi-Atiko sortit de l'eau, se sécha, puis se rhabilla. Il laissa ses Pokémon nager encore un peu. Lui et Seiji allèrent s'asseoir sur une pierre plate non loin de là.

- Zahir, tu crois que je m'adapterais à cette nouvelle vie ?

- Je pense que oui, bien que je ne te connaisse que très peu. Pourquoi tu n'y arriverais pas ?

- Parce que ... Parce que je croies que j'aime Luana. La savoir loin de moi pour un long moment me brise le cœur ...

Seiji rougit. C'était la première fois qu'il s'ouvrait à quelqu'un. Dire que cette personne était pratiquement un inconnu pour lui.

- D'après moi, ces sentiments envers elle t'aiderons à progresser ta magie plus rapidement. Après tout, plus vite tu finis, plus vite tu la reverra.

- Ouais, tu as raison ...

- Bon, allez. Nous devrions retourner dormir. Nous avons tout deux une journée chargée demain.

Sur ce, Zahir rappela ses Pokémon et se dirigea vers le village, Seiji sur les talons.