Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Cinhol, le Royaume Perdu de Malak



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Malak - Voir le profil
» Créé le 20/09/2013 à 08:30
» Dernière mise à jour le 13/07/2018 à 23:11

» Mots-clés :   Aventure   Fantastique   Médiéval   Présence de Pokémon inventés   Région inventée

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 13 : Spicy
Finalement, je parvins à le convaincre que ces trois Pokemon étaient dangereux. Toutefois, mon ami décida de s'emparer d'une bonne quantité du métal dont était faite la météorite. En effet, cet alliage venu de l'espace semblait anormalement puissant. Les trois Pokemon Spectre nous regardèrent faire, sans bouger ni dire un mot.



*****



Ils parvinrent à se frayer un chemin jusqu'aux écuries avec l'aide des Pokemon d'Anis et de Leaf restants. Là, Adam eut une vision de plusieurs rangées de créatures qui mangeaient tranquillement du foin. Ils ressemblaient vaguement à des Galopa, mais n'avaient ni corne ni crinière enflammée. Quand Padreis commença à en détacher, Adam compris qu'il comptait les leur faire monter.

- Euh, je pense que je ne sais pas comment conduire ça, le prévint Adam à l'avance.

- Moi non plus hélas, ajouta Anis.

Padreis fut étonné.

- Vous ne savez pas monter des chevaux ?! Mais comment vous déplacez-vous dans votre monde ?

- On préfère le métro ou les voitures, renchérit Adam.

- Qu'est-ce cela ?

- Bon, on verra plus tard, on est un peu pressés là, intervint Leaf. J'ai déjà monté un Galopa, ça ne devrait pas être bien différent. Adam, tu montes derrière moi, et mademoiselle Shauntal derrière Padreis.

Ils firent ainsi, et Adam eut un peu honte de faire office de passager derrière Leaf tandis qu'elle tenait les rênes. Peu furent les gardes qui tentèrent de les arrêter alors que leurs Pokemon courraient derrière eux. Les portes de la cité furent fermées, mais ce n'était pas un problème. Le Florizarre de Leaf les défonça proprement avec sa puissante attaque Lance Soleil. Tandis qu'ils s'éloignaient de Cinhol et que les quelques flèches des archers sur les murailles se perdaient derrière eux, Adam put enfin se permettre de reprendre son souffle. Ils s'en étaient sortis. Alors que tout semblait perdu et mille fois perdu, ils étaient vivants.

- Nous n'avons pas trop à craindre qu'ils envoient des cavaliers nous poursuivre, leur dit Padreis quand ils furent suffisamment éloignés de la cité. Ils savent que vous avez des Pokemon. Il serait bon de ne pas trop traîner néanmoins. Naglima est loin...

- Naglima ? Répéta Anis.

- La ville de mon père. La capitale du Rimerlot.

- Un autre pays ?

- Qu'entendez-vous par pays ?

- Eh bien, un état libre et souverain... Ou y'a-t-il plusieurs royaumes dans un pays dans ce monde ?

Padreis secoua la tête, un peu perdu.

- Le Royaume de Cinhol gouverne la grande totalité du globe, ma dame. Seules quelques tribus primitives des montagnes du nord échappent à sa souveraineté. Le duché du Rimerlot fait partie du royaume, mais se gouverne seul. Tant que mon père obéit à la loi royale et paie les impôts que Nirina demande, il peut gouverner comme il l'entend.

- Je vois, fit Anis. Un fédéralisme des plus intéressants.

- Rimerlot était en conflit jadis avec Cinhol, ajouta Padreis. Il y eut une guerre entre mon père et Festil le Conquérant, le roi de Cinhol de l'époque, qui décida de prendre possession de ces terres. Mon père perdit, mais il reconnu la force et l'honneur du roi Festil et lui jura allégeance sans regret. Depuis, mon père fut ami avec Festil, et avec ses deux fils, qui furent comme ses frères.

- Mais apparemment, il n'est pas ami avec la petite-fille de Festil, ironisa Leaf.

- Moi je l'ai été, soupira Padreis. Et c'est en ami de Nirina que je vais aider mon père et Deornas à sauver Cinhol d'elle-même et de Ryates.

- Votre Rimerlot est-il assez puissant pour rivaliser avec Cinhol ? S'inquiéta Adam. Si vous dîtes que le royaume contrôle la quasi-totalité du globe...

- L'armée de Cinhol est la plus grande de toute, et le royaume a l'avantage de posséder dix Pokemon en tout, avoua Padreis. Mais bon nombre de régions qui n'acceptent plus l'autorité de Nirina pourront se joindre à nous. Et si vous nous rejoignez aussi, nous aurons des Pokemon pour lutter contre Nirina et ses Hauts Protecteurs.

Adam ne répondit pas. Il n'avait pas vraiment l'intention de se lancer dans une rébellion contre un royaume qui ne le concernait en rien. Il comptait plutôt demander à Deornas de lui rendre l'anneau qu'il lui avait donné pour qu'ils puissent tous rentrer chez eux. Le jeune homme se rendit compte qu'il tenait toujours l'épée dorée de Padreis, sans qu'il n'éprouve le besoin de la lâcher. Sa garde était chaude au contact de ses mains. La présence de cette épée était apaisante, réchauffante : tout le contraire en fait de celle de Peine, l'épée noire de Nirina. Il ne savait pas vraiment ce qui s'était passé quand il avait pris l'épée contre les ombres de Ryates, mais en tous cas il devait remercier le mystérieux inconnu qui semblait squatter sa tête depuis quelques temps. Quand Adam rendit son épée à Padreis, ce dernier sembla troublé et hésita à la prendre.

- Elle a l'air de plus vous apprécier que moi, dit-il. Vous feriez peut-être mieux de la garder...

- Ce n'est qu'une épée, renchérit Adam. Comment pourrait-elle m'apprécier ?

- Ce n'est pas n'importe quelle épée. C'est Meminyar, l'épée royale, qui fut forgée dans un métal magique par Castel le Fondateur, et qui se transmet à ses descendants depuis des générations. Nirina l'a rejetée pour prendre cette épée maudite...

- Si c'est l'épée de votre royaume, c'est une raison de plus pour que vous la gardiez, insista Adam.

- Je ne suis pas un descendant de Castel Haldar...

- Moi non plus, et je ne fais même pas partie de ce royaume.

En fait, bien qu'il appréciait le contact de Meminyar entre sa main, il avait un peu peur de cette épée. Peur de ce qu'elle pouvait faire. En dépit de ses paroles, Adam le sentait, ce n'était pas une épée naturelle. Elle regorgeait d'une puissance tangible. Quand il la rendit à Padreis, Anis en profita pour l'étudier sous tous ses angles.

- Ohhh, alors c'est l'épée légendaire de Castel ? Les histoires affirment qu'il était invincible quand il la tenait... Mais euh... Pourquoi ces trous sur la lame ?

- Ce sont les places des Pokeball de la reine, expliqua Padreis. Celles qui abritent les six Pokemon du grand Castel.

- Mais les Pokeball n'existaient pas à l'époque de Castel, remarqua Anis.

- C'est ce que Ryates nous a dit. Nous ne connaissions rien des Pokeball avant son arrivée. Il vient de l'Ancien Monde, comme vous, voyez-vous ? Il a apporté au roi de l'époque, Festil, six Pokeball dans lesquelles il put ranger les Pokemon royaux, et Festil a fait travailler Meminyar pour qu'on puisse y déposer les Pokeball.

Il y avait apparement quelque chose qui perturbait Leaf.

- Euh, quand vous dîtes les Pokemon de Castel... Vous voulez parler de leurs descendants ?

- Non, s'étonna Padreis. Il s'agit bien des six Pokemon de Castel le Fondateur.

- Même Shinobourge ?

- Les six, certifia Padreis. Hafodes, Soprielo, Squablarto, Shinobourge, Diamoth et Etrurien. Ils sont vénérés dans tout le royaume comme les légendaires Pokemon du grand Castel, et transmis dans la famille royale Haldar en même temps que Meminyar.

- Mais quel âge ils ont ?! Castel a vécu il y a cinq cent ans, et la plupart des Pokemon ont une espérance de vie moindre que celle des humains ! Il faudrait qu'ils soient des Pokemon Légendaires pour vivre plus longtemps !

Anis se retourna pour lui sourire.

- Je vous en ai déjà parlé. Selon la légende, les Pokemon de Castel sont immortels. Ce fut là un don d'Arceus. Castel fut souvent nommé comme étant le Sauveur du Millénaire. Ce fut Dieu qui le proclama ainsi, et pour le distinguer comme grand ami des Pokemon, meilleur dresseur de son temps et élu destiné à sauver des milliers de vies, il accorda à ses Pokemon qu'il aimait tant l'immortalité. Hormis Hafodes qui, en tant que Légendaire, était déjà immortel.

- Alors, ils ne peuvent pas mourir ? Demanda Adam.

- Ce n'est pas ce genre là d'immortalité, Adam. Si, ils peuvent mourir, de vieillesse comme de blessures, mais alors, la légende affirme qu'ils se transforment en œuf de Pokemon, qui contient à l'intérieur la forme la moins évoluée du Pokemon décédé, et ce éternellement. Les Pokemon de Castel étaient immortels car ils renaissaient automatiquement, tel le phénix.

Padreis hocha la tête, impressionné.

- Tout est vrai. Vous en savez beaucoup sur nous, ma dame...

- Je suis historienne dans l'Ancien Monde. Je m'intéresse énormément, assurément, indubitablement aux légendes et aux mythes, bien qu'apparement, l'histoire de Castel fut apparemment bien plus que cela.

- Des Pokemon qui renaissent à chaque fois... répéta Leaf, songeuse. Mais gardent-ils leurs souvenirs de leurs anciennes vies ainsi que leur personnalité ?

- Assurément, certifia Padreis. Ils ont dans leur sang la loyauté éternelle envers la famille Haldar. À chaque fois qu'un Pokemon renait, on se débrouille pour que ce soit à coté du membre de la famille royale qui devra monter sur le trône. Ainsi, le Pokemon nouveau né établit directement un lien avec la personne qu'il devra servir. C'est ce qui peut expliquer à mon sens la rébellion de Shinobourge...

- Comment cela ? Demanda Leaf.

- Des cinq Pokemon capables de renaître, c'est le seul qui n'ait pas éclot près de Nirina. De fait, sa loyauté à son égard n'est pas totalement parfaite, et il n'en fait un peu qu'à sa tête. Pourtant, je n'aurai jamais pensé qu'il puisse trahir la famille royale. C'est contre sa nature de Pokemon de Castel.

- Peut-être a-t-il jugé que la reine Nirina représentait une menace pour l'héritage de Castel, avança prudemment Anis. Ce qui semble être le cas, si la reine a rejeté Meminyar pour prendre l'épée maudite d'Uriel. Comment se l'est-elle procurée ? Les quelques légendes qui en faisaient mention disaient bien que Peine avait été perdu dans notre monde après la disparition du royaume.

- C'est le cas, répondit Padreis. C'est le Patriarche Ryates qui l'avait avec lui quand il est arrivé à Cinhol.

- Et euh... ça ne vous a pas fait tiquer, à l'époque ? Demanda Adam.

- Nous ignorions qu'il s'agissait de Peine. Personne ne pouvait savoir... Par Arceus ! Quels vils projets trottent dans la tête de Ryates, et qu'a-t-il mis dans celle de Nirina ?!

Tandis que Padreis pestait contre le Patriarche, Adam songea à Shinobourge, un Pokemon qui avait appartenu au légendaire Sauveur du Millénaire, et qui fut béni d'Arceus. Pourquoi, au lieu de servir sa reine, avait-il croisé la route d'Adam ? Était-ce du pur hasard, ou autre chose ? Et qu'est-ce que Ryates avait voulu dire, quand il avait affirmé avoir déjà rencontré Adam ? Pourquoi l'épée des rois de Cinhol avait réagi de la sorte à son touché. Et qui diable était l'homme dont Adam entendait la voix dans sa tête ? Toutes ces questions sans réponses lui donnèrent la migraine.

Ils chevauchèrent jusqu'au soir avant d'établir un campement improvisé à l'abri en dessous d'une petite colline. Ils purent tous se reposer, laissant les Pokemon spectres d'Anis monter la garde. Mais Adam ne put trouver le sommeil. Se trouver dans un royaume hostile en danger de mort constant n'était pas son seul problème. Il songeait aussi aux nombreux cours qu'il allait rater durant son indésirable aventure. Et surtout à l'excuse qu'il allait devoir fournir à Sophia à son retour. Au petit matin, juste avant de repartir, ils entendirent un bruit étrange qui venait vers eux. Un bruit de moteur. Mais c'était absurde. Il n'y avait aucun moteur ici à Cinhol. Pourtant, même Leaf et Anis reconnurent le bruit d'une voiture, et le visage de Padreis devint blême.

- C'est...

Au bruit de moteur se mêla celui d'une musique de type métal à volume maximum qui acheva de réveiller totalement tout le monde. Un engin était en train de dévaler la coline pour aller à leur rencontre. Il s'agissait bien d'une voiture, sauf que celle-ci lévitait à un mètre du sol. Adam en avait déjà vu quelques une de ce type à Fubrica. Des auto-speeders, la dernière gamme sortie.

L'homme qui était au volant balançait sa tête au rythme de la musique effrénée qui sortait de sa radio. Adam dut cligner des yeux plusieurs fois pour vérifier qu'il ne rêvait pas. C'était le type le plus loufoque qui lui ait été donné de voir. Il avait une énorme chevelure drue et dorée qui lui tombait jusqu'aux pieds et qu'on aurait pu confondre avec une fourrure. Il était habillé façon racaille, avec des bracelets métalliques au poignet et une ceinture du même type. Son jean noir était déchiré de toute part, et son T-shirt avait l'emblème d'un éclair. Enfin, il portait de longues bottes jaunes, et avait un foulard autour du front. C'était déjà inhabituel de rencontrer ce genre de gars dans le monde réel, mais à Cinhol, au milieu de ces chevaliers en armure, c'était risible. Pourtant, l'homme était bel et bien réel. Il coupa le contact de son auto-speeder et descendit en sautant par-dessus la portière.

- Yo les gens. Ça faaaaaarte ?

En guise de salut, il fit tourner sa tête plusieurs fois, ce qui agita ridiculement sa longue chevelure.

- Surervos ! S'exclama Padreis.

- Yeeeessss I am, fit le déjanté.

- C'est qui ce... cette chose ? Demanda Leaf avec un regard révulsé.

L'individu plaça les mains devant lui, comme pour se protéger.

- Ohhhhh, quel clash la donzelle. Direct quoi ! Spicy !

- C'est Surervos, le Haut Protecteur de la Foudre de Nirina, répondit Padreis. Il vient de l'Ancien Monde, comme vous.

- Un tel fait nous aurait difficilement échappé, commenta Anis.

- Spicy ! Ouais, j'suis du monde civilisé, sœurette quoi ! J'ai amené mon matos avec moi quoi ! Ajouta-t-il en tapotant son auto-speeder. Bien plus rapide et classieux que ces fichus canassons quoi ! Ça fait un bail que j'essaye de convertir ces coincés du cul de cinholiens au mode de vie moderne, mais ils me traitent comme si j'étais un échappé de l'asile du coin quoi ! Vraiment pas cool la life ici quoi ! Ç'pour ça qu'je pointe seulement quand la patronne me sonne quoi !

- La patronne ? S'étonna Adam.

- Il parle de Sa Majesté, grinça Padreis en pointant Meminyar. C'est un insolant chevronné.

- Hummmmm, spicy ! Cool cousin quoi ! Si Nirina me sonne, c'est qu'elle kiffe mes talents quoi ! D'ailleurs, j'dois tous vous attraper et vous ramener devant elle par la peau du cul quoi !

Leaf perdit patience et prit une de ses Pokeball.

- Assez de ces conneries. Si tu veux te battre, nous sommes là, et plus nombreux que toi.

Le Haut Protecteur parut momentanément surpris par ce défi.

- Unbelievable ! Tu me provoques en sachant que je suis un Haut Protecteur ? Spicy ! Nous sommes pourtant des dresseurs d'élite, quoi ! Nous n'avons qu'un seul Pokemon chacun, that true, mais nous lui accordons toute notre attention et notre entraînement, ce qui le rend six fois plus fort que les Pokemon habituels quoi !

- Mettons donc cette théorie à l'épreuve des faits, dit Anis en sortant elle aussi une Pokeball.

Surervos ne se sentait apparemment plus. Il agita les bras en l'air et ses jambes tremblaient comme s'il était possédé.

- Spicy ! Yummy ! Deux meufs qui veulent faire pam-pam Pokemon avec moi quoi ! Ça change de ces boloss de chevaliers de mes deux avec leurs épées quoi ! Je kiffe à mort, spèces de bââââtards ! Et lui aussi va kiffer quoi !

Il lança sa seule et unique Pokeball, et Adam recula automatiquement. Le Pokemon qui venait d'apparaître avait l'air humanoïde. Deux bras, deux jambes, une tête. Il était un peu plus petit qu'un humain normal, et son corps était entièrement jaune, si ce n'était le dessous de ses bras et le haut de sa tête. Il avait seulement trois doigts à chaque main d'où crépitaient de fins éclairs, et ses yeux étirés sur son visage plat lui donnait l'air aussi patibulaire que son dresseur.

- Visez un peu mon Kaïdastros quoi ! Leur dit Surervos. C'est un ouf, ce Pokemon, la tête de ma mère quoi ! En plus de ses éclairs, il se bat comme un boss de karaté quoi !

- Un Pokemon foudre et combat donc, sourit Leaf. Rien qui ne pourra inquiéter mon Florizarre alors !

Elle lança la Pokeball contenant son énorme Pokemon plante. Quant à Anis, elle appela son Golemastoc. Deux Pokemon qui ne craignaient ni la foudre, ni le combat. Mais cela ne sembla pas inquiéter Surervos, qui fut encore plus agité.

- Ohhhhh, spicy ! On se la joue force et faiblesse alors, quoi ? Unfortunately, mon frère Kaïdastros s'en balance le string de tout ça quoi ! Montre-leur yo mon frère quoi !

Kaïdastros se déplaçait en rafale de lumière, à une vitesse quasiment invisible à l'œil nu. Il fut à coté de Florizarre avant que ce dernier ne tire ses lianes, et le souleva de ses deux bras comme si de rien n'était. Il le fit tourner sur lui-même, puis le balança en l'air. Adam dut faire un bon respectable pour éviter qu'il ne tombe sur lui. Il ne s'était passé que cinq secondes depuis que le Pokemon électrique avait bougé. Leaf ne parut pas en croire ses yeux.

- Spicy ! Fit Surervos en tournant sa main avec le seul petit doigt levé. Ça vous en bouche un coin, baby ?

- Golemastoc, attaque Dynanopoing ! Ordonna Anis.

L'immense Pokemon se jeta sur Kaïdastros, son poing levé, mais ce dernier l'esquiva en sautant dans les airs avec une pirouette telle qu'on avait l'impression qu'il volait.

- Fail ! C'est un pur fail, ghost girl ! Ricana Surervos.

- Non, je ne crois pas, répondit tranquillement Anis.

Golemastoc venait de faire rentrer ses jambes dans son corps, et, telle une fusée, il décolla à toute vitesse vers Kaïdastros, qui dans l'air ne put se déplacer comme il voulait, et se prit le Dynanopoing en pleine figure.

- What ?! S'écria Surervos. C'est quoi c't'affaire zyyyyyy-va ?!

- Mon Golemastoc possède la capacité spéciale Annule Garde, expliqua Anis. Aucune de ses attaques ne peut échouer.

Quand il se releva, Kaïdastros tituba, rendu confus par la puissante attaque combat de Golemastoc. Surervos n'eut d'autre choix que de le rappeler dans sa Pokeball.

- Ssssspiiiiiiicy ! Comment qu'j'me suis trop fait troller quoi ! La misère ! Ahhhhh, ça me trou l'cul quoi ! Comment qu'j'vais annoncer ça à la patronne quoi ?!

- Je vais t'épargner la peine de lui annoncer quoi que ce soit, déclara Padreis.

Il fonça sur Surervos avec l'épée Meminyar au poing. Le Haut Protecteur esquiva et recula prestement hors de portée.

- Spicy ! Tu veux vraiment me buter cousin ? T'es un ouf toi quoi ! T'sais pas à qui t'as à faire quoi !

Surervos fouilla dans son énorme chevelure, et en sorti ni plus ni moins qu'un pistolet gros calibre.

- Attention ! Hurla Leaf.

Adam, qui était le plus proche de Surervos, trouva en lui un courage qu'il ne soupçonnait pas et se jeta sur Surervos avant qu'il n'ait eu le temps de tirer. Tous deux basculèrent à terre, et Adam tenta de lui arracher son arme des mains, mais le Haut Protecteur était plus grand et plus fort que lui.

- Spicy ! Non mais lâche moi quoi, s'pèce de nerveux ! J'vais t'arracher la tête quoi !

Adam lutta autant qu'il le put avant que Surervos ne parvienne à se dégager et à le viser avec son arme. Le jeune homme crut sa dernière heure arrivée quand Golemastoc surgit pour envoyer le Haut Protecteur valser avec un de ses poings. Il retomba pile dans son auto-speeder, et se dépêcha de rallumer le contact.

- J'm'suis trop tapé la honte c'te fois, avoua-t-il, mais z'avez pas fini d'entendre parler de nous, j'vous l'dit quoi ! La prochaine fois, ce sera méga spicy pour vous !

Et il fit marche arrière, sa musique métal à fond.

- On peut encore le rattraper avec nos Pokemon ! Fit Leaf, prête à en découdre.

- Non, il vaut mieux le laisser filer, dit Padreis. En le voyant arriver défait, Nirina saura qu'elle doit vous craindre, vous qui possédez les seuls Pokemon du royaume qui ne la servent pas. Elle hésitera donc à deux fois avant de s'en prendre à nouveau à vous.

Leaf réfléchit, puis hocha la tête. Adam se releva après sa lutte contre Surervos.

- Il est timbré ce gars, déclara-t-il.

- Sans nul doute, acquiesça Padreis. Mais son Pokemon est réellement puissant, et Nirina semble l'apprécier. Elle souhaite garder un certain contact avec l'Ancien Monde.

- Je n'ai pas pensé qu'elle pouvait posséder des soutiens même chez nous...

- Des Quatre Hauts Protecteurs, deux sont nés ici, à Cinhol. Les deux autres viennent de l'Ancien Monde. Le second s'y trouve quasiment constamment, jouant les espions pour la reine. Il est le seul à posséder l'un des quatre anneaux en permanence. Prions pour que Nirina n'ait pas idée de le faire revenir. Il est le plus terrible des quatre...

Padreis rangea son épée, puis, se rappelant de quelque chose, se dirigea vers Adam, devant lequel il s'inclina.

- Vous m'avez sauvé la vie, habitant de l'Ancien Monde. En fait, c'est la seconde fois. Vous nous avez tous sauvé face à Ryates et à ses maléfices. Je saurai m'en souvenir, et si Arceus le veut, je paierai ma dette envers vous.

Adam, gêné, ne sut trop que répondre à ça. Il se contenta de produire un son qui ressemblait vaguement à : « Ahouidaccordcestbon ». En fait, il ne savait pas ce qui lui avait pris de sauter sur Surervos de la sorte. Adam ne s'était jamais considéré comme un héros, et à raison. Il préférait plutôt se tenir très éloigné des problèmes. Hélas, actuellement, il y était jusqu'au cou. Il venait de fournir une raison de plus à Nirina de vouloir sa perte.

- Ne traînons pas, déclara Padreis en remontant sur son cheval. Nous sommes à deux jours de Naglima. Plus tôt nous y serons, mieux ça vaudra.






************

Image de Kaïdastros :