Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Une amitié à toute épreuve de Skyla



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Skyla - Voir le profil
» Créé le 04/09/2013 à 23:17
» Dernière mise à jour le 02/02/2014 à 02:21

» Mots-clés :   Fantastique   Présence de personnages de l'animé   Présence de personnages du jeu vidéo   Présence de poké-humains

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 11 : Lien mental
Ne voyants strictement rien avec le bandeau noir, Luana ne put que lancer une discussion pour tenter de mieux connaître son interlocuteur

- Que me vaut l'honneur de cette visite ?

- Une petite séance d'information, lui répondit l'homme.

- Quels informations ?

- Celle que tu auras la gentillesse de nous donner.

Luana rigola un bon coup.

- Parce que vous croyez que je vais parler ?

- Oh, si, tu parleras. Ma chérie, tu as apporté se que je t'ai demandé ?

- Oui, père.

- Bien, installe le tout pendant que je parle à notre invitée.

- Invitée, moi ? Vous voulez rire ? Dites plutôt que votre fille m'a enlevée, ça sera plus juste.

Elle reçu une violente gifle sur la joue gauche.

- Tu parleras quand je poserai des questions.

- Vous n'allez pas décider quand je parlerai.

Nouvelle gifle, cette fois du coté droit.

- Ne manque plus que votre Pyronille, père.

- Pyronille ? Je croyais que votre spécialité, c'était le type plante.

Encore une gifle du coté gauche. La jeune femme se douta que son interlocuteur portait une ou plusieurs lourdes bagues, car sa lèvre inférieur était désormais fendue.

- Ronille !

- Tiens, prend-le et commence ton boulot.

- Tout de suite, père. Pyronille, Flammèche !

Pendant un instant, Luana crut que les flammes seraient dirigés vers elle. Mais puisqu'elle ne sentait rien, la jeune femme su que se n'était pas le cas.

- Bon, en attendant, commençons par le début : comment t'appelles-tu ?

Luana resta muette.

- Tu refuse de parler, maintenant ?

- À quoi te servirai mon nom de toute façon ?

- Pas à grand chose, je l'avoue. Passons donc à la question suivante : où est le repaire Magma ?

- Comme si j'allai répondre à ça ...

- Ma chérie,il y en a une de prête ?

- Oui, père.

- Donne-la moi.

Lorsque la jeune femme sentit une intense brûlure sur son bras gauche venant d'une barre de fer chauffée à vif, elle sut que les prochaines heures seraient longues.

Luana poussa un intense hurlement de douleur.

* * * * *

À des kilomètres de là, un Pyroli chromatique poussa le même hurlement que sa maîtresse enlevée. Seiji s'éveilla en sursaut. Son regard se porta sur le Pokémon flamme.

- Qui a-t-il, Pyroli ?

- Li ! Li ! Pyro ! Roli ! Pyro !

- Allons, allons, calme-toi, lui dit-il en s'approchant doucement.

L'évolition avait les larmes aux yeux.

- Tu as fait un cauchemar ?

- Pyro ...

- Évidement, je n'arrive pas à te comprendre ...

- Roli ...

Le Pokémon flamme poussa un nouveau cri de douleur.

- Bon, ce n'est pas un cauchemar ...

- Li ...

- Non ! Ne hurle pas une autre fois s'il te plaît ! Nous sommes prêt du Parc Safari et je n'ai pas le goût de voir débarquer une bande d'Ursaring mécontents !

- Li ...

- Quoi ?

L'évolition lui tendit sa patte avant gauche. Seiji la prit entre ses mains, sans trop savoir quoi faire. En la regardant de plus près, il remarqua deux brûlures longilignes.

- Mais qu'est-ce que c'est que ça ?

Pyroli poussa un nouveau hurlement lorsqu'une troisième brûlure apparue. Le déclic se fit dans la tête du jeune homme.

- Luana, oh non ...

- Li ...

- Tu ... tu ressens tout se qu'elle ressent ?

- Roli !

Seiji regarda autour de lui et trouva un morceau de bois solide.

- Tiens, Pyroli. Mords la-dedans et viens te blottir contre moi.

Le Pokémon obéis.

Une heure s'écoula ainsi. Régulièrement, il fallut que le jeune homme change le bout de bois car il finissait pas céder, t'en la mâchoire de Pyroli était puissante. L'évolition finit par perdre conscience.

- Tiens bon, Luana, Pyroli et moi te sauverons, c'est promis, murmura Seiji en levant son regard vers les étoiles.

*****

Luana endura bien des brûlures, mais la douleur finit par la faire tomber dans les pommes.

- Elle sera plus difficile à faire parler celle-là. Je me demande comment elle à fait pour résister une heure sans parler ...

- Peut-être parce qu'elle à une volonté de fer et un cœur solide, père.

La femme en vert ne vit pas la gifle qui vint droit sur elle.

- Je ne t'ai pas parlé, alors tu la ferme !

L'homme rappela son Pyronille.

- Ramène-la à sa cellule et nettoie ses plaies.

- Oui, père ...

À peine avait-elle répondue que l'homme sortit de la salle. La mystérieuse femme soupira puis se dirigea vers la prisonnière, qui pendait par les bras au bout de ses chaînes. D'ailleurs, ses dernières étaient en train de lui entailler les poignets.

Pour éviter d'aggraver les blessures, la femme en vert détacha d'abord les chevilles de Luana puis ses poignets. Elle laissa cependant celles qui retenaient les membres de la jeune femme entre eux, au cas ou elle se réveillerait. L'étrange femme chargea t'en bien que mal la sbire Magma sur ses épaules et remonta à l'étage des cellules.