Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Team Rocket X-Squad de Malak



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Malak - Voir le profil
» Créé le 21/08/2013 à 08:54
» Dernière mise à jour le 16/05/2018 à 00:23

» Mots-clés :   Action   Fantastique   Organisation criminelle   Présence d'armes   Présence de Pokémon inventés

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 184 : Face à l'Infini
- On y est. C'est juste en dessous, leur dit Miry.

Mercutio baissa la tête. Ils survolaient actuellement une région montagneuse au nord-est de Kanto, qui faisait frontière avec la région de Fiore. Mercutio se servait du Flux pour voler, et il avait laissé Pegasa à Miry et Seamurd, qui ne pouvaient plus s'en servir. Quant aux autres, ils avaient leurs propres moyens. Djosan était sur son Gueriaigle, Tuno sur son Lakmécygne. Zeff s'était assortit d'une paire d'ailes en argent, et Goldenger savait naturellement voler, mais en prenant cette pose ridicule, le poing levé, tel un super-héros. Quant à Trefens, lui, il ne volait pas. Il les suivait d'en bas en courant, et parfois même, il devait s'arrêter un moment pour les laisser le rattraper.

Sur une chaîne de montagnes, il y avait bien une espèce de grande bâtisse. On aurait dit un dôme tenu sur quatre énormes piliers. Vu le style architectural, ça ne datait pas d'hier. Mercutio ne sentait toujours aucune présence à l'intérieur, signe que Nuvos devait la cacher entièrement aux sens des Mélénis. En revanche, il sentait une faible pression de Flux en provenance de l'édifice même, et non de ce qui pouvait se trouver à l'intérieur.

- On dirait un Praexom, fit Seamurd.

- C'est quoi ? Demanda Mercutio.

- Des anciens temples Mélénis, expliqua Miry. C'étaient des lieux qui dégageaient naturellement un puissant Flux, et où les Mélénis trouvaient refuge pour vite récupérer leur pouvoirs. Ils ont été bâtis lors des Guerres de l'Acier, il y a plus de cinq mille ans. Le Refuge est l'un d'entre eux, mais nous pensions que c'était le dernier encore debout. Nuvos a fait de sa base celui-ci sans doute pour accumuler le plus de Flux possible en vue de l'utilisation du Phénoména.

Ils se posèrent devant le grand temple. Un énorme escalier montait jusqu'au dôme.

- Très bien, commença Tuno. Mercutio et notre ami assassin, vous foncez, et vous ne vous arrêtez pas tant que vous n'êtes pas face à Nuvos. Nous, on va s'occuper de ceux qui se trouveront sur le chemin.

- Pourquoi c'est toujours le gamin qui se récolte les plus gros morceaux ? Se plaignit Zeff. J'suis autant balèze que lui...

- Justement, je te veux avec moi. On a une revanche à prendre contre ce Zuth.

- Vous me laisserez le buter à la fin alors.

- Si y'a que ça pour te faire plaisir...

- Et faite gaffe à Mister Smiley aussi, ajouta Mercutio. Il n'en a pas l'air, mais il est hyper dangereux.

Djosan, Zeff et Tuno libérèrent chacun un Pokemon. Face à quelqu'un comme Zuth qui pouvait attaquer à la chaîne, il était nécessaire de ne pas s'encombrer de trop de Pokemon sous peine de s'emmêler les pinceaux dans le combat. Curieusement, Zeff avait appelé Eï, son petit Pokemon feu parlant. Djosan son fidèle Mackogneur, et Tuno un Pokemon que Mercutio n'avait encore jamais vu.

- C'est qui ça ?

- Ah oui, tu ne connais pas encore Badapunk ? Sourit Tuno. C'est un cadeau de Nuvos, qui l'a apparemment crée lui-même avec sa Graphiria et nous l'a envoyé pour nous tuer. Mais sa tronche me plaisait tellement que j'ai décidé de le faire mien.

Question de goût, songea Mercutio. Ce Badapunk avait vraiment l'air patibulaire.

- Je vais maintenant le retourner contre ses anciens maîtres. On va faire des étincelles ensemble, mon pote. Allez, tape-m'en cinq !

Le Pokemon racaille manqua de briser la main de Tuno quand il tapa dedans avec son poing. Seamurd s'avança et prit la main de Mercutio. Ce dernier sentit un peu de Flux se déverser en lui.

- Je te donne le peu qu'il me reste, fit le jeune Mélénis. Je ne servirai pas à grand-chose avec le seul Premier Niveau.

- Merci.

Mercutio se mit en état d'invoquer le Septième Niveau quand il le souhaitait. Il ne l'avait fait qu'une fois en plein dans le feu de l'action, mais il se souvenait bien de cette sensation de paix intérieure avec l'univers entier, de prendre conscience de notre Flux le plus profond, le plus enfouit, mais qui était le noyaux de notre être. Quand il rouvrit les yeux, Seamurd recula, car il avait, durant une fraction de seconde, vu une flamme bleue briller dedans.

- Allons-y, fit Mercutio.


***


Galatea sentait son Flux irrémédiablement aspiré par le sort de Nuvos, et elle ne pouvait rien faire pour le retenir, ni l'utiliser. Et plus le Phénoména aspirait son Flux, plus Galatea faiblissait. Maître Irvffus leur avait bien dit que le Flux était pour un Mélénis sa force vitale. S'il disparaissait complètement du corps d'un Mélénis, ce dernier ne pouvait que mourir. Quelle joie ! Service de sacrifice pour le fonctionnement du sort qui allait permettre à ce malade mental de jouer à Dieu tout puissant ! Nuvos l'Infini était en train d'exulter devant les symboles du Phénoména au sol qui devenaient de plus en plus brillants au fur et à mesure que le Flux de Galatea était drainé. Ses yeux couverts de tatouages rouges étaient exorbités. Il semblait être en transe.

- Il arrive... Le sort Phénoména qui me permettra de contrôler toute la création !

Soudain, quelque chose perturba l'extase de Nuvos. Il fronça les sourcils et regarda le mur de droite. Zuth aussi avait cligné des yeux. Ils sentaient tous les deux quelque chose, mais Galatea, prisonnière du sort, ne pouvait rien sentir du tout.

- Ils sont là... ces fous...

Puis il se tourna vers Zuth.

- Je pensais que tu m'avais dit que l'autre Crust était mort !

- C'est ce que m'a certifié Smiley, et son Flux avait disparu, se justifia le Mélénis.

- Tsss, bande d'incapables... Eh bien qu'est-ce que tu attends ? Va donc terminer le travail !

- Tout de suite, maître Nuvos.

Il quitta la pièce et sorti dehors. Galatea se surprit à espérer. Apparement, Mercutio était là. Mais face à Nuvos, ferait-il le poids ? Comme s'il lisait dans ses pensées, l'Infini dit :

- Si tu penses que leur arrivée va changer quoi que ce soit, prépare-toi à désespérer, jeune fille. Sache qu'en dépit de mon Flux assez faible, je n'ai jamais perdu un duel de Mélénis quand j'étais au Refuge. Qu'il vienne donc, ce gamin ! Ça ne fera qu'un témoin de plus de ma victoire !


***


Alors qu'ils étaient au milieu de l'escalier, la porte du temple s'ouvrit et Zuth vint à leur rencontre. Vu la lumière bleue pâle qui l'entourait, il s'était déjà posé un bouclier avec la Graphiria.

- Maître Nuvos ne veut pas être dérangé maintenant, leur dit-il. Pourquoi ne pas attendre patiemment que le Phénoména soit terminé, et que vous tous tombiez à genoux pour le servir ? Ça serait bien moins douloureux pour vous.

Personne ne se donna la peine de répondre. Mercutio et Trefens se contentèrent de lui sauter par-dessus pour l'esquiver, tandis que le reste de la X-Squad lui tombait dessus avec leurs Pokemon. Mercutio leur souhaita mentalement bonne chance. Il s'inquiéta aussi de l'absence de Mister Smiley, qui avait la sale habitude de surgir quand on s'y attendait le moins, mais il ne devait pas se préoccuper de lui. Quelqu'un de bien plus costaud l'attendait en haut. Sautant d'un bond commun les dernières marches, le Mélénis et le Shadow Hunter tirèrent leur épée à l'unisson, surgissant dans la grande salle où se trouvait Nuvos, Galatea, Kyria et le Phénoména qui se chargeait. Le maître des lieux se contenta de l'observer avec une curiosité polie.

- C'est terminé, Nuvos !

Mercutio laissa sa rage parler. Il savait que se servir du Flux sous le coup de la colère n'était pas très indiqué, mais ça avait l'avantage de le rendre plus fort. Il chargea donc son épée de Flux qu'il envoya sur Nuvos en une lame d'énergie. Dès que l'attaque toucha l'Infini, Trefens avait terminé de charger à son tour, et son katana venait de danser. Quand la fumée se dissipa, Mercutio s'attendait plus ou moins à voir Nuvos en cendres ou tranché en plusieurs morceaux, mais il n'en fut rien. Il était parfaitement indemne, et dévisageait Mercutio avec amusement.

- Ah, toi, tu ressembles plus à Karus que ta sœur. Tu as ses yeux. Et cet air dans ce regard. Cet air que je déteste tant...

Mercutio repassa à l'attaque, avec une attaque proche du Sixième Niveau, qui fila vers Nuvos sous la forme d'un arc de cercle de lumière instable. Nuvos se contenta de toucher un des multiples tatouages de son corps, et l'attaque s'évapora avant d'avoir pu le toucher.

- Tu as toute la fougue de Karus, mais rien de son bon sens, commenta l'Infini. Quelle idée de débuter par de si grosses attaques. Tu vas vite décharger ton Flux, mon enfant.

- Il m'en reste assez pour vous anéantir...

Nuvos ricana.

- On prétend que les erreurs forgent l'expérience, et donc le futur. Mais pour ceux qui ont commis l'erreur de me défier, il n'y aura point de futur.

Trefens venait de remarquer sa fille, qui observait tranquillement le face à face dans un coin, les yeux vagues. Il dut voir qu'elle n'était pas dans son état normal, aussi s'adressa-t-il à Nuvos :

- Ordure ! Qu'as-tu fais à ma fille ?!

- La Loinvoyant ? Rien de bien permanant. Elle éprouve juste le besoin irrésistible de faire tout ce que je lui demanderai.

- Tu vas me la rendre, et immédiatement. Sinon je te promets que tu ne vivras pas assez longtemps pour prier ton dieu.

- Mon dieu ? Je n'ai pas de dieu. Je suis mon propre dieu. Ou plutôt, je le deviendrai très bientôt.

Mercutio voyait bien que l'étrange figure au sol aspirait l'énergie de Galatea, qui était enfermée dans une espèce de tube brillant et immatériel couverte de symboles verts. Et il se doutait de ne pouvoir la libérer avant d'avoir éliminé Nuvos. Trefens et lui chargèrent de concert, et le véritable combat commença.


***


- Maintenant tu vas nous laisser passer, ou je t'envoie rejoindre tes ancêtres, menaça Zeff tout en pointant sa pistolame.

- Voilà qui est fort amusant. Je suis un Mélénis, voyez-vous. Et vous n'êtes que trois petites larves accompagnées de leurs animaux de compagnies. Quelles chances pensez-vous avoir contre moi ?

En guise de réponse, et ce malgré les protestations de Tuno, Zeff se jeta sur Zuth pour tenter de le trancher. Celui-ci leva le bras gauche et stoppa nette sa frappe, comme si un coussin d'air l'avait amortie . Puis, il baissa sa manche droite, révélant un tatouage en Graphiria, un grand sourire aux lèvres. Tous se mirent sur la défensive, attendant une attaque quelconque, mais ce fut simplement une épaisse brume blanche qui sortit du tatouage, faisant disparaitre Zuth de la vue de tous et de toutes.

- Que voilà un tour fort pendable ! S'exclama Djosan. D'autant plus que le maraud doit surement nous repérer à l'aide de son Flux. Que je recommandasse de rester sur nos gardes.

- Votre Gueriaigle ne possède pas Anti-brume par hasard ? Demanda Tuno

- Que voilà une grande idée ! Par contre, ce me semble que votre dernière acquisition profitasse de la brume pour partir à son tour.

Effectivement, Badapunk n'était plus à leurs côtés. Et malgré les nombreux appels de Tuno, il ne revenait pas voir son maitre. En même temps, il n'avait jamais vraiment pu encore utiliser le Pokemon, et ce n'est pas vraiment lui qui l'avait battu la dernière fois. Peut-être qu'il ne le respectait pas encore totalement. De son côté, Zeff avançait au hasard, Eü sur son épaule, dans l'espoir de trouver l'endroit où se terrait Zuth. Fort heureusement, le petit Pokemon semblait à son aise dans la brume, et il ne manqua pas de remarquer de nombreux bruit de pas. Zeff les entendit à son tour, et c'est en se retournant qu'il se fit attaquer par surprise par un monstrueux Pokemon à crête rouge. Finalement, lorsque la brume se leva, grâce à Djosan, ils purent voir que Zuth était tout simplement devant le couloir qui menait à Nuvos. Mais ce qu'ils virent, c'est surtout Zeff, coincé sous le bras de Badapunk qui frottait son poing sur le crâne du jeune homme, lui passant donc un énorme savon.

- Mais bordel, lâche moi espèce de crétin, c'est pas moi l'ennemi ! Et j'en ai rien à faire que tu veuilles ta revanche, faut que j'aille tuer l'autre abruti !

Raisonné par Eü qui tentait de protéger son dresseur, Badapunk remarqua à son tour Zuth. Il se décida alors à lâcher Zeff. Mais pour ce faire, il l'éjecta contre un mur pour se battre seul contre le Mélénis. Celui-ci dressa un petit rictus. A peine le Pokemon avait-il fait quelques pas qu'une explosion se produisit sous ses pieds, l'envoyant à son tour quelques mètres plus loin.

- Pensiez-vous réellement que je n'avais rien fait durant ce petit interlude ? Cette pièce est truffée de pièges de Graphiria mes chers amis. Ah mais j'oubliais, vous n'avez pas le Flux, vous ne pouvez donc pas le savoir. Vous n'êtes pas de nobles Mélénis après tout.

- Que vous combattiez d'une manière fort peu recommandable pour un noble, préparez vous à être pourfendu par ma lame !

Djosan s'élança vers Zuth, l'arme à la main. Ce dernier tendit sa main vers la droite, semblant empoigner quelque chose. Lorsque Djosan arriva à sa hauteur pour le frapper, il para son coup avec son bras gauche, une espèce de coussin d'air semblant toujours présent devant lui. Puis, une épée se matérialisa dans sa main droite toujours tendue, avec laquelle il frappa son adversaire au niveau du torse. Djosan en lâcha son épée de surprise, titubant quelques peu avant de reprendre son souffle, soutenu par son Mackogneur. Tuno, au chevet de Badapunk toujours sonné, commença sérieusement à paniquer, semblant être le seul combattant valide. Il essaya de tirer sur Zuth avec son pistolet, mais sa balle parti se loger sur un mot en Flux au plafond. Comme s'il agissait comme un super aimant ou quelque chose du genre.

- Pauvre idiot, l'escrime est un art indigne de vous. Les Mélénis sont supérieurs dans tous les domaines. Le maniement des armes et l'escrime en faisant tout naturellement partit.

Puis soudainement, en tendant l'oreille, il perçut un sifflement. Il leva le bras gauche juste à temps pour parer plusieurs lames d'argent. Zeff s'était relevé, se tenant toujours la tête, signe que le choc contre le mur avait été assez dur tout de même.

- J'vais te montrer ce que c'est un épéiste, enfoiré, siffla le jeune homme en se ruant vers Zuth.

Visiblement, il avait du réussir à éviter les pièges vu la grimace que tirait le Mélénis. Leurs lames se croisèrent et ils partirent dans une joute digne des meilleurs escrimeurs. Enfin cela était vite dit. Zuth voyait bien que Zeff avait un maniement de l'épée moyen mais compensait son manque de technique grâce à son agressivité. Il lui restait toutefois supérieur, et n'allait pas tarder à lui montrer. Zeff frappait de toute ses forces. Et il mettait un point d'honneur à ne pas utiliser ses pouvoirs pour bien humilier Zuth qui lui échauffait sérieusement les oreilles. Mais toutefois, il devait bien reconnaitre que le disciple de Nuvos maniait bien sa lame, et que c'est lui qui reculait. Chaque coup que portait le Mélénis était extrêmement précis et visait ses points vitaux.

- Zeff, utilise tes pouvoirs bon sang de bonsoir, lui il n'hésitera pas !

Tuno n'avait pas tort. La main gauche de Zuth bougeait étrangement. Comme... s'il écrivait quelque chose... Mais quel idiot ! Cette joute n'était qu'une ruse, et le piège allait lui retomber dessus. Il commença à déployer un dôme d'argent protecteur quand il sentit une douleur atroce au niveau des chevilles. En baissant les yeux, il vit qu'il était pris dans des pièges à ours. Un pour chaque pied. Si encore ça n'avait été que des pièges à loup... mais là c'était encore plus gros ! Il comprenait enfin ce que ressentait un Ursaring pris au piège. Il devait être touché jusqu'à l'os, et saignait abondement. D'un revers du bras gauche, il tenta une attaque de pluie d'argent qui se révéla inutile, car facilement parée par Zuth. Ce dernier pointa sa lame sur le front de Zeff.

- Désolé humain, mais vous avez perdu. Soyez heureux, vos amis vous rejoindront bientôt.

Alors qu'il allait décapiter Zeff en bonne et due forme, il sentit deux mains l'agripper. Ou plutôt deux pattes. En se retournant, il eut tout juste le temps de voir Badapunk lui donner une Fracass'tête magistrale en pleine face. Quelle puissance ! Son crâne aurait du exploser sur le coup si son bouclier de Graphiria n'était pas actif, pour amortir les chocs. Zeff saisit l'occasion qui se présentait à lui. Zuth était déconcentré. D'un mouvement de pistolame bien calé, il lui trancha les deux mains en même temps, le Mélénis poussant un hurlement de douleur. Il tomba à genoux, regardant ses deux moignons qui se vidaient de son sang.

- Je me demande comment tu comptes utiliser ta Graphiria sans tes mains.

- Mais comment t'es tu relevé ! C'est impossible !

- Bouffon, t'étais pas le seul à avoir un bouclier. J'avais une pellicule d'argent sur mes jambes, je m'attendais à un coup foireux venant de toi.

- Pitié je... je vous donnerais tout ce que vous voulez.

- D'accord, ça me va.

D'un geste précis, Zeff décapita Zuth, sa tête allant rouler dans un coin de la salle. C'était sa vie qu'il voulait. Zuth avait tenu parole. Il se retourna vers Badapunk et lui frappa le crâne de son poing.

- Merci mon gars, t'es sympa en fait.

Badapunk protesta quelque peu, après quoi ils reprirent leur chemin, bien décidés à aller sauver Galatea des griffes de Nuvos.


***


Goldenger s'était discrètement éclipsé au début du combat contre Zuth, et avait gagné le bord du temple de Nuvos en volant. Il allait s'infiltrer dedans, et libérer tout aussi discrètement Galatea Crust tandis que Mercutio et Trefens affrontaient Nuvos. Un plan digne du super-héros qu'il était ! Goldenger en trépignait d'avance, et sifflota tandis qu'il pénétrait dans un des couloirs de la base de Nuvos. Quand il fut juste à coté de la pièce centrale qui résonnait des bruits de l'affrontement, il y eut une perturbation dans l'air devant lui, et un large trou noir apparut, tel une porte. Un masque en forme de smiley en sorti.

- Ah toi ! Glapit Goldenger. Tu es celui qui fais du fantômage !

- Tiens, mais ça ne serait pas le petit Pokemon de la X-Squad ? S'étonna Mister Smiley. Qu'est-ce qu'il fait là tout seul ?

- Je vais libérer Galatea Crust pour sûr, car je suis un héééééééros ! Et je te préviens méchant, tes fantômages ne feront pas du marchage contre moi, qui suis un guerrier de la lumière !

- Hi hi, tu es marrant toi, pas comme tes amis... Dis dis, tu ne voudrais pas changer de camp ? Viens avec moi et soyons potes, tous les deux ! On va bien se marrer.

- Ma profession de héééééééros m'en fait de l'interdisage pour sûr, répliqua Goldenger. Je n'ai pas le droit d'être copain avec les méchants. Goûte plutôt à mon Jussssstiiiiiice Puunnnch !

Goldenger parti en avant, son point levé. Il toucha bel et bien le masque de Mister Smiley, qui tomba au sol, mais rien d'autre. Et à présent, il ne voyait plus où se trouvait son adversaire.

- Euh... remets-ton masque, méchant, sinon je ne te vois pas. Tu dois être si maléfique que même la lumière refuse de faire du refletage sur toi pour sûr !

Mister Smiley ricana en ramassant son masque et en se le remettant sur la figure.

- Je me demandais, fit celui-ci. Comment ça se fait que tu ais une tête qui ressemble à une Pokeball ? Et comme tu n'as pas de bouche, comment tu fais pour manger ?

Goldenger réfléchit, puis se figea, soudain horrifié.

- J'en sais rien pour sûr ! C'est vrai ! Comment fais-je pour faire du mangeage pour sûr ?

- Méga lol ! S'exclama Smiley en éclatant de rire. Comment c'est possible que tu ne saches pas un truc pareil ?

- Je ne sais pas pour sûr ! Je ne sais pas ! Oh la la ! C'est grave, c'est du gravage !

Le Pokemon semblait totalement perdre ses moyens. Il se secouait la tête avec ses petites mains comme s'il essayait d'en extraire la réponse de force. Puis, comme foudroyé par révélation, il s'arrêta, et leva l'index.

- Ah. C'est parce que je ne mange jamais pour sûr. J'en ai pas besoin. J'ai fait du souvenage.

- Noooonnnnn ! S'exclama Smiley. Tu veux dire que tu n'as jamais eu le plaisir de manger des trucs supers bons comme des éclairs aux chocolats ?

- C'est quoi ? Hein, c'est quoi pour sûr ? Ça a un nom de méchant...

- Pauvre toi... Il faut à tout prix que tu essaies d'en manger. Et aussi... mais alors, tu ne bois pas non plus ?! Tu ne t'es jamais saoulé ?

- Ah si, ça je le fais pour sûr, répliqua Goldenger, fier de lui. Zeff et Mercutio disent souvent que je les saoule pour sûr !

Et ils continuèrent leur conversation absurde, sans plus se soucier aucunement du combat qui faisait rage quelques mètres plus loin.