Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Team Rocket X-Squad de Malak



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Malak - Voir le profil
» Créé le 09/06/2013 à 08:40
» Dernière mise à jour le 05/05/2018 à 23:26

» Mots-clés :   Action   Fantastique   Organisation criminelle   Présence d'armes   Présence de Pokémon inventés

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 168 : Graphiria
- Décidément, il en arrive de partout, des mouflets Mélénis, gronda l'homme qui avait lancé l'attaque de Troisième Niveau.

- Vu la surprise des deux premiers, ils ne semblent pas venir du Refuge eux aussi, ajouta la femme.

Mercutio et Galatea ne comprenaient pas bien ce qu'il se passait ici, et pourquoi il y avait quatre Mélénis qui s'affrontaient en plein dans la ville où ils étaient censés capturer la gamine du Boss. Ils ignoraient aussi qui était qui, mais il semblait clair que les deux jeunes Mélénis - la jeune femme aux cheveux verts et l'adolescent aux cheveux roux - avaient l'air plus sympathiques que les deux autres, plus âgés. Et puis, le nom du Refuge n'était pas inconnu aux jumeaux Crust. Ils savaient qu'il s'agissait du lieu de formation de Mélénis où se trouvait entre autre Maître Irvffus.

Le bruit et les explosions du combat avaient attiré plusieurs habitants dehors, certains armés de leurs Pokemon. Autant dire que pour la discrétion, c'était fichu. Les autres n'avaient pas intérêt de foirer leur coup et à laisser s'échapper Kyria, ou sinon les Dignitaires ne manqueraient pas de mettre leur grain de sel dans tout ça comme Emmy le craignait. L'homme Mélénis au visage refrogné détruisit une maison avec le Flux. Il n'en fallu pas plus pour que tous les badauds curieux ne s'enfuient en courant, ce qui était probablement le but recherché.

- Très bien, vous êtes qui, vous ? Demanda-t-il à Mercutio et Galatea.

- On vous retourne la question, cher monsieur, répondit Galatea.

- Ils sont nos ennemis, intervint la jeune femme aux cheveux verts. Nous sommes des envoyés du Refuge, pour vous protéger d'eux.

Mercutio la détailla en haussant les sourcils, et la Mélénis baissa la tête en rougissant. Evidemment, c'était plutôt l'inverse qui venait de se passer.

- On n'a rien contre ces mômes, répliqua la femme Mélénis. Nous ne savons même pas qui ils sont ! Et on n'avait rien contre vous non plus avant que vous nous attaquiez !

- Eh bien si personne n'a rien contre personne, intervint Mercutio, peut-être serait-il temps que vous partiez.

Il venait de s'adresser aux Mélénis plus âgés. L'homme eut un rictus de colère.

- Pour qui tu te prends pour nous dire ce qu'on doit faire, morveux ?

- Je me prends pour quelqu'un qui a un peu plus de Flux que vous, si je lis bien votre présence et celle de votre copine. Vous voulez tester ?

Il laissa tout son Flux envahir son corps jusqu'à s'illuminer entièrement. Galatea fit de même, et les deux Mélénis inconnus reculèrent, presque inquiets. Ils devaient se douter qu'ils ne pourraient pas tenir à deux contre quatre. Aussi détalèrent-ils avec un regard meurtrier pour chacun d'entre eux. Quand ils furent partis, la jeune Mélénis aux cheveux verts vint se présenter.

- Merci de nous avoir sauvés. Je suis Miryalénié, et voici Seamurd. Nous sommes des apprentis Mélénis du Refuge.

- Bon, ben je suis Merc...

- Inutile, nous savons qui vous êtes. Maître Irvffus nous a beaucoup parlé de vous. Et puis vous ressemblez beaucoup à votre père, Seigneur Mercutio.

- Seigneur ? Attendez, vous connaissez Elohius ?!

- Le Dieu Elohius, rectifia Seamurd. Nous l'avons rencontré, une fois, alors qu'il était en visite au Refuge.

- Et c'est lui qui vous envoi ? Ou Maître Irvffus ? Demanda Galatea.

- C'est le Haut Seigneur Gideor, pour être précis. Il est le chef du Refuge, expliqua Miryalénié. Il y a peu, un Mélénis connu pour ses crimes, Esva Nuvos, s'est évadé de la prison où il était retenu. Le Haut Seigneur craignait qu'il ne cherche à se servir de vous et de vos pouvoirs de quelques façons. C'est pour ça que nous sommes là.

- Nous devons vous protéger, conclut Seamurd. Jusqu'à que Nuvos soit retrouvé et arrêté, nous sommes vos garde du corps personnels !

Mercutio et Galatea échangèrent un regard qui aurait facilement pu prendre une signification en trois lettres couramment utilisée de nos jours : WTF ?!

- Euh... C'est très gentil à vous, et à votre Haut Seigneur, mais je doute qu'on ait besoin de protection, fit Mercutio. Surtout contre les deux zozos de toute à l'heure. Leur Flux fait le quart du notre.

- Oui, mais ils contrôlent la Graphiria, un art du Flux oublié et sur lequel on ne sait rien pour se défendre, insista Miryalénié. Vous êtes l'Elu de la Lumière, Seigneur Mercutio. Vous êtes important, et on ne peut pas se permettre de vous perdre.

- S'il vous plait, supplia presque le jeune Seamurd. Je sais qu'on n'a pas géré tout à l'heure, mais ça ne se reproduira pas. Ne nous renvoyez pas au Refuge bredouille. C'est notre toute première mission ! Nos maîtres comptent sur nous !

- On pourra vous aider pour vos missions de la Team Rocket, ajouta Miryalénié. Quatre Mélénis valent mieux que deux. S'il vous plait...

Le regard suppliant que lui lança la jeune femme eut raison des réticences de Mercutio. Ses traits fins et ses hautes pommettes, avec ses grands yeux noirs, lui conféraient une beauté qui ne pouvait laisser aucun jeune homme normalement constitué indifférent.

- Euh... Bon... eh bien... je suppose que ça ne peut pas faire de mal... Et c'est la première fois qu'on pourra parler à des Mélénis comme nous...

Le sourire de Miryalénié lui réchauffa les entrailles. Galatea soupira, apparemment accablée par tant de faiblesse masculine, et Seamurd se retint de rire, connaissant très bien Miry et son jeu d'actrice charmeuse.

- Mais que les choses soient claires, précisa Galatea. Si vous nous suivez constamment, vous devrez faire ce qu'on vous dit sans discuter quand on est en mission.

- Tant qu'un de vos ordres ne mettra pas vos vies en péril ou n'est contraire à une des règles Mélénis, nous ferons comme vous dîtes, assura Miry.

- Qui étaient les deux Mélénis de tout à l'heure ? Demanda Mercutio.

- Esclel et Joshu, des serviteurs de Nuvos, répondit Seamurd. Et malgré ce qu'ils disent, je doute qu'ils soient ici alors que vous y êtes par pur hasard.

- Pourtant, ils avaient l'air surpris de nous voir, fit Galatea. Vous ne savez pas ce qu'ils sont venus faire dans cette ville ?

Miry secoua la tête.

- Nous vous suivons grâce au Flux, et ça nous a menés ici. Quand nous les avons vus, nous avons pensé qu'ils vous cherchaient eux aussi.

Mercutio se plongea dans le Flux. Les faibles présences d'Esclel et Joshu s'éloignaient de la ville... en suivant le chemin que Kyria et le reste de l'équipe avaient pris !

- Je crois qu'ils en ont après la gamine aussi, grimaça Mercutio.

- La gamine ? Répéta Seamurd.

- Pas le temps d'expliquer. On y va !


***


Tuno se sentit honteux. Une fillette de douze ans courrait plus vite que lui ! Il aurait mis ça sur le compte de la trentaine qui approchait dangereusement, si seulement il n'y avait que lui. Mais non, même Djosan, Zeff et Emmy Angurs ne parvenaient pas à la rattraper. Ce n'était pas seulement une question de vitesse. Malgré la nuit noire, Kyria semblait savoir exactement où elle allait, sautant les obstacles et prenant les tournants d'un coup sans aucune milliseconde de réflexion. Tuno espérait que ça avait quelque chose à voir avec ses dons de Loinvoyant. Sinon, la X-Squad était bonne au recyclage.

Zeff transforma l'argent de sa pistolame en une espèce de fouet souple, qui se déploya en direction de Kyria, qui menait toujours la course. Mais avant que l'argent n'ait pu s'enrouler autour d'elle pour l'entraver, l'étrange petit Pokemon qui l'accompagnait, tout de rouge vêtu, dévia le fouet en chargeant dessus. Maugréant dans sa barbe, le Silvermod lança la Pokeball de son Scalproie. Tuno prit peur à la vue des lames acérés qui faisaient le corps de ce Pokemon.

- STOP ! Cria-t-il. On est censé la capturer sans lui faire le moindre mal. Ton Scalproie risque de la trancher en deux rien qu'en l'attrapant !

- J'y vais, pour sûr ! Dit Goldenger. La jeune dame ne souffrira d'aucun maux avec moi.

Le Pokemon héroïque s'élança dans les airs, allant bien plus vite qu'eux. Puis il se posa sur l'épaule de Kyria, qui ne fut pas le moins du monde surprise ou effrayée, et qui le contempla comme si un bel oiseau était venu se poser sur elle.

- Halte-là, jeune humaine ! Je suis Goldenger, preux parmi les preux. Nous sommes venus vous chercher au nom deeeeeee... !!!!

Le Pokemon de Kyria venait de déloger Goldenger de l'épaule de sa maîtresse d'un coup de tête impressionnant pour un être de sa taille à l'air si inoffensif. Kyria se tourna vers ses poursuivants.

- Vous ne m'attraperez pas.

Elle dit cela sans aucune intonation de défi, mais comme une simple vérité.

- La Team Rocket se trouve devant moi, mais ce n'est pas vous qui m'y mènerez. Vous allez être enfermés dans les ténèbres, avec un être qui n'existe pas mais qui a été créé par l'homme infini.

Djosan cligna des yeux.

- Par mes ancêtres, je n'entends point le sens de ses paroles.

- Cette fille parle toujours comme ça, les renseigna Emmy. Des énigmes et des visions de l'avenir, qu'elle seule peut comprendre.

Kyria dévisagea la jeune femme, avec un sourire timide.

- Vous, par contre, on se reverra bientôt, avec le garçon de lumière. Ma vie va dépendre de votre décision. Une dure décision. Mais vous ne la regretterez pas.

Avant qu'Emmy n'ait pu répondre à cette affirmation difficilement compréhensible, une voix goguenarde se fit entendre derrière eux.

- Ecartez-vous de la gamine, stupides humains, et nous ne perdrons pas notre temps à détruire vos insignifiantes existences.

Les Rocket se retournèrent pour voir arriver un couple de personne, dont le regard et la posture trahissaient une arrogance au-delà de la moyenne.

- Qui sont ces bouffons ? Demanda Zeff à Emmy.

- Je ne les ai jamais vus, avoua l'espionne.

- Nous sommes des Mélénis, dit la femme avec un sourire méprisant. Des humains comme vous n'ont pas la moindre chance contre nous. Alors, laissez-nous la fille sans faire d'histoire.

Mais Kyria s'était déjà échappée, laissant là ses poursuivants. Tuno grogna son mécontentement.

- Mélénis ou pas, vous nous avez fait perdre notre cible ! Ça m'énerve ces civils qui se mettent toujours entre nous et notre mission !

Les deux Mélénis le regardèrent d'un air stupéfait. Sans doute s'attendaient-ils à ce que les Rockets déguerpissent en courant et hurlant de peur. L'homme invoqua une sphère blanche de Flux qu'il leur lança dessus. Zeff se contenta de créer un bouclier d'argent devant elle. La sphère explosa à son contact, mais l'argent resta intact.

- Vous, des Mélénis ? Fit Zeff. Me faites pas rire ! Cette attaque était dix fois plus faible que celles des gamins Crust, qui ne sont même pas des Mélénis expérimentés.

- Mais... mais qui êtes-vous ? S'inquiéta la femme.

Elle devait n'avoir jamais vu de gens manipuler l'argent. Ce n'était pas une capacité très typique des humains normaux qu'elle pensait pouvoir vaincre les yeux fermés.

- Z'avez jamais entendu parler de la Team Rocket ? Demanda Tuno avec un sourire. Si vous êtes vraiment des Mélénis, vous devriez connaître le Seigneur Souverain Vriffus non ? Un type moche, chauve, avec une tenue noire ? Apparement, il était le chef des Mélénis attirés par le noir. Bah c'est nous qui l'avons tué.

- Je n'ai rien contre en ajouter deux autres à mon palmarès, ajouta Zeff.

Avec son sourire typique de psychopathe, il transforma tout son argent en pieux brillant autour de lui, leurs pointes braquées sur les deux Mélénis. Ces derniers ne demandèrent pas leur reste, et s'enfuirent sans aucune dignité. Tuno haussa les épaules, comme si cette interruption n'eut été de peu d'importance.

- Bon, il faut retrouver Kyria. Dépêchons-nous, et laissons ces guignolos à Mercutio et Galatea.

La trace des pas de la jeune fille les conduisirent à l'extérieur de la ville, vers ce qui semblait être une grotte encastrée dans la petite montagne avoisinante.

- Vous connaissez cet endroit ? Demanda le colonel à Emmy.

- Cette grotte ne mène sur nulle part. C'est un cul-de-sac, mais elle s'enfonce assez loin.

- Très bien. On va y entrer. Vous, vous restez là au cas où les jumeaux nous rejoindraient. Si ces charlots de Mélénis reviennent, faites-leurs croire que vous contrôlez la foudre ou un truc du genre.

- À vos ordres, sourit Emmy.


***


Esclel finit son sort de Graphiria pour invoquer devant eux l'image transparente de leur maître, Nuvos l'Infini.

- Vous avez la fille ? Demanda celui-ci sans préalable.

Esclel déglutit.

- Non, mon amour. Des gens sont arrivés, et...

- Des gens ? Sois plus précis, femme !

La Mélénis sursauta à la voix d'Esva qui résonna comme le tonnerre.

- Tout d'abord, deux Mélénis du Refuge se sont pointés pour nous capturer. Nous les aurions eus, si deux autres n'étaient pas arrivés. Ceux-là paraissaient bien plus puissants. Nous n'aurions eu aucune chance.

- Qui étaient-ils ?

- Nous l'ignorons. Ils font sans doute partie de la Team Rocket. Nous en avons croisé d'autres quand nous pourchassions la fille. C'étaient bien des Rockets. Il y avait un homme qui maîtrisait le métal ! Ils affirmaient avoir éliminé le Mélénis Noir Vriffus !

Nuvos hocha la tête. Voilà donc la fameuse X-Squad qui entrait en jeu. Et les deux Mélénis inconnus devaient être les jumeaux Crust, les petits-enfants de Karus, qui semblaient tant inquiéter les Agents de la Corruption.

- Très bien. Vous rentrez immédiatement.

- Mais... et la fille ?

- Smiley est toujours dans le coin ?

- Je crois oui. Il doit profiter de son invisibilité pour suivre la Loinvoyant...

- Alors on va le laisser faire. Vous, vous n'auriez aucune chance contre les Rockets. Et j'ai un autre boulot pour vous.

Esclel et Joshu parurent soulagés. Peut-être avaient-ils craint un débordement de colère de la part de leur maître, ou une obligation d'affronter les Rockets. Quand le sort de communication cessa, Nuvos secoua la tête. Esclel et Joshu étaient vraiment des incapables. Mais maintenant que le poisson avait mordu à l'appât, Nuvos devait intervenir lui-même, comme il l'avait promis à Vrakdale. Et pour ça, il allait avoir besoin de l'insignifiant agent de liaison que Vrakdale lui avait confié. Nuvos mit deux doigts sur une partie de son torse nu, où il toucha un tatouage en particulier. Ce dernier se mit à briller, puis disparut. Puis il traça dans les mots Mister Smiley en ancien langage. Aussitôt, l'image de l'Agent de la Corruption, son masque débile flottant dans les airs, se forma devant lui.

- Ohhhh, ça alors, m'sieur Nuvos ! Vous êtes tout transparent !

- C'est une image de pensée que je t'envoie grâce à la Graphiria, expliqua Nuvos avec un ton qui se voulait patient. Tu es où exactement ?

- Devant une grotte. J'ai suivi les types qui poursuivaient la fille que vous voulez, m'sieur Nuvos. Ils ont flanqué une très belle raclée et une chocotte d'enfer à vos deux copains ! Oh, si vous aviez vu ça...

- Ils sont dans la grotte ? Les Rockets avec la fille ?

- Yep, m'sieur. Y'a une Rocket qui garde la grotte devant. Elle leur a dit que c'était un cul-de-sac, donc ils ne pourront ressortir que par là. Et alors, je les attends, gni gni gni...

- J'ai mieux. Tu vas utiliser ton pouvoir pour les piéger dedans.

- Euh... mon pouvoir, m'sieur Nuvos ?

L'Infini se permit un sourire.

- Allons, tu pensais me leurrer ? Moi, Nuvos l'Infini ? Un petit sort de Graphiria me permet d'analyser qui je veux. Je sais de quoi tu es capable.

- Maiiiiissssss, c'est de la violation de vie privée, m'sieur Nuvos ! Protesta l'Agent de la Corruption.

- Tu vas entourer la grotte d'une prison d'ombre, ordonna Nuvos. Quand les autres Mélénis se pointeront, tu feras de même. Puis, quand ta prison sera faîte, tu traceras ce signe sur le sol.

Il montra à Smiley le dessin d'un cercle croisé de deux étoiles sur une feuille.

- C'est joli, commenta Smiley. C'est votre signature ? C'est ce que vous laissez sur les lieux de vos crimes pour troller les enquêteurs ? Vous êtes trop cool, m'sieur Nuvos !

- Crétin. C'est un signe de Graphiria. Il me permettra de t'envoyer quelque chose directement sur ce symbole.

Smiley tapa du poing sur sa main, comme si rien n'était plus évident.

- Ah ah, j'ai saisi ! Vous voulez m'envoyer des bombes, n'est-ce pas ? Je n'aurai qu'à les balancer dans les prisons d'ombre pour tous les tuer ! Ah ah ah, trop génial !

- Je veux la fille vivante, pauvre handicapé du cerveau ! Il n'est pas question de bombes, mais de Pokemon. Je vais t'en envoyer qui obéiront à tous mes ordres, et tu les enverras dans les prisons. Ils se chargeront d'éliminer ces fichus Rocket, et de me ramener la Loinvoyant.

- J'savais pas qu'vous étiez dresseur, m'sieur Nuvos.

- Je ne le suis pas. Je suis un créateur. Maintenant, fais ta prison, puis trace le cercle.

Nuvos coupa la communication, puis se mit à travailler. La Graphiria permettait à celui qui contrôlait le langage antique des Mélénis de maîtriser les choses auxquelles il se rapportait. Mais ça fonctionnait aussi pour les choses vivantes. Nuvos choisi dans son esprit un Pokemon qu'il aimait bien. Ce petit être marron, au regard si expressif et à la crête orange. Un Pokemon combat et ténèbres. Baggaïd, qu'il s'appelait. Puis Nuvos traça dans les airs, avec le Flux, les mots « création » et « Baggaïd » en ancien langage. Aussitôt, le Pokemon se matérialisa devant lui, tandis que Nuvos sentait son Flux baisser sensiblement.

La création d'êtres vivants était quelque chose qu'il ne fallait pas utiliser à la légère. Elle demandait une grande quantité de Flux, et Nuvos n'en avait pas tant que ça. Il ne pouvait donc créer que de petits Pokemon, et surtout pas de légendaires, dont la création relevait de l'impossible même pour les Mélénis dix fois plus puissants que lui. Seuls les dieux des Mélénis, Elohius et Asmoth, avaient été capable de créer des Pokemon Légendaires. Trois chacun. Ceux qu'on nommait la Trinité de la Lumière et la Trinité des Ténèbres. L'un d'entre eux, Horrorscor, était justement le maître que servaient les Agents de la Corruption.

Mais même si Nuvos ne pouvait pas créer des Pokemon de ce type, il pouvait toujours modifier les existants pour les rendre plus fort. En regardant bien le Baggaïd, il imagina comment il pourrait devenir plus puissant. Puis, avec un sourire, il opéra, écrivant plein de mots avec la Graphiria. Quand il eut terminé, il était épuisé et à court de Flux, mais satisfait. Sa création était sublime. Il venait de créer un nouveau Pokemon. Une nouvelle évolution, plus précisément. Une évolution que Baggaïd n'était pas censée avoir. Mais il était Nuvos l'Infini. Il contrôlait toute chose, et, tel en dieu, il en créait d'autre. Et quand le Phénoména serait accompli, son contrôle n'aura plus aucune limite ! Il se mit à chercher un nom pour sa création. Quand il le trouva et l'énonça à haute voix, le Pokemon, jusque-là immobile, réagit en levant les yeux sur lui. Puis Nuvos combina le nom du Pokemon avec le mot « obéir » en ancien langage. Il était sa chose maintenant. L'instrument de sa volonté. Comme tout en ce monde allait bientôt l'être.