Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Une amitié à toute épreuve de Skyla



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Skyla - Voir le profil
» Créé le 10/04/2013 à 23:20
» Dernière mise à jour le 22/11/2018 à 08:28

» Mots-clés :   Fantastique   Présence de personnages de l'animé   Présence de personnages du jeu vidéo   Présence de poké-humains

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 3 : Nuit d'orage, l'histoire de Pyroli et Démolosse
Vers une heure du matin, un orage éclata. Pyroli, ayant une phobie des éclairs et du tonnerre, réveilla sa jeune dresseuse en panique.

- Qui a-t-il, grommela-t-elle sans ouvrir les yeux.

- Li ! Li ! Pyro !

- Hein ?

Elle finit par ouvrir les yeux.

- Et merde... un orage...

Luana regarda son Pokémon effrayé.

- Oh, viens là, Pyroli, lui dit-elle en ouvrant les bras.

L'évolition s'y blottit sans attendre.

- Calme-toi, ce n'est qu'un orage.

Cependant, vers deux heures et demi du matin, rien n'avait changé.

Soudain, Démolosse grogna. La femme en vert était à l'entrée.

- Il pleut dehors... c'est possible de me faire une petite place ?

- Non.

- Mais... mais je vais attraper froid !

- Pas mon problème.

Un puissant coup de tonnerre se fit entendre.

- Li, cria le Pokémon flamme, terrorisé.

Luana regarda à l'extérieur et soupira. L'étrange femme était toujours devant l'entrée, trempée jusqu'au os. Dehors, il pleuvait à boire debout.

- Démolosse, laisse-la entrer, dit-elle à son Pokémon sombre après un autre soupir.

La femme en vert entra. Démolosse gronda encore un peu pour la forme, puis il cessa et se rendormit aussitôt.

- Merci de m'avoir permis d'entrer, tu ne le regretteras pas.

- Je le regrette déjà...

Nouveau cri de Pyroli. Le tonnerre avait encore frappé.

- Pourquoi il a peur du tonnerre ?

- Bon, si c'est encore pour me poser des questions, surtout à une heure pareille, je te renvois dehors !

- D'accord, je me tais ...

Une autre heure passa. L'orage avait finit par se calmer un peu, ce qui permit au Pokémon flamme de s'endormir dans les bras de sa dresseuse.

- Il est mignon quand il dort.

- Tu ne dort pas toi ?

- Non, il fait trop chaud.

Effectivement, la proximité des six types feu avaient réchauffé la grotte à un point tel que les vêtements de la femme masquée avaient séché en quelques minutes.

- Comment tu fais pour supporter une telle chaleur ?

- L'habitude sans doute.

Un lourd silence s'installa. La mystérieuse femme se coucha sur le dos, les mains sous sa tête.

- Pyroli ne rentre pas dans sa pokéball tout simplement parce qu'il n'en a pas.

- Hein ?

- Tu voulais savoir pourquoi il n'y rentrait pas. Voilà ta réponse.

- Pourquoi il te suit, alors ?

Luana soupira.

- Tu veux vraiment tout savoir ?

- Oui.

- Bon, très bien. C'était il y a environ trois ans. Je rentrais d'une mission à Unys. Sur la route, un orage s'est déclenché. Et la nuit arrivait. Je me suis donc trouvée une grotte où dormir. Se que j'ignorai, c'est qu'un Évoli s'y cachait déjà. J'ai fini par le voir, collé à une paroi, minuscule, amaigri, blessé, tremblant et effrayé. C'était sans doute un bébé perdu ou abandonné car en le prenant pour vouloir le calmer et le soigner, j'ai remarqué qu'il rentrait aisément dans la paume de ma main.

- Wow, c'est vrai qu'il était petit !

- J'ai fini par le calmer un peu. Assez du moins pour pouvoir l'examiner. Comme il avait l'air faible et affamé, je lui ai offert les quelques baies Oran qui restait dans mon sac, qu'il a engloutit en quelques minutes.

- Pauvre petit...

- Il a vite finit par s'endormir sur moi. Sachant que j'avais encore une longue route à faire, j'en fit autant. C'est le lendemain, à la lumière du jour, que j'ai remarqué sa couleur étrange. Comme je devais partir et qu'il dormait encore, je l'ai prit et je l'ai posé doucement sur le sol sans le réveiller, puis je suis partie.

- Tu n'as pas voulu l'attraper ?

- Je n'avait aucune balle sur moi et je transportais un œuf de Pyronille dans mon sac, il n'y avait pas assez de place pour lui et l'œuf. Après une quinzaine de minutes de marche, j'ai entendu un bruit suspect derrière moi. En me retournant, j'ai aperçu le petit Évoli. Je l'avais sauvé, alors il ne voulait plus me quitter. D'ailleurs c'est pour cela qu'il me suis toujours.

- Tu as fini par le faire évoluer en Pyroli ?

- En fait, c'est lui qui as choisit. Environ six mois après l'avoir trouvé, je lui ai montré toutes les évolutions possibles qui s'offraient à lui grâce a mon pokédex. À voir sa réaction devant l'image du type feu, j'ai su que c'était celle-là qu'il désirait. Je lui ai donc trouvé une pierre feu pour le faire évoluer.

- Intéressant comme histoire... Mais tu devais bien t'avoir acheter des pokéballs à un moment donné... tu n'as pas tenté de l'attraper pour de vrai ?

- Si, mais il n'a jamais voulu rester dedans. Alors je le laisse libre.

La femme masquée se tourna vers le Pokémon sombre.

- En entrant, j'ai remarqué une cicatrice sur son flanc gauche...

- Ouais, lui aussi a une vilaine histoire...

- Tu veux m'en parler ?

- Bof, aussi bien, ça passera le temps. Au repaire, on a une pension où sont élevés des Goupix, des Magby, des Malosse et d'autres bébés Pokémon de type feu. Quand un nouveau membre rejoint la Team Magma, on lui demande de choisir une tâche à accomplir à chaque jour, moi j'ai choisit de travailler là, puis on lui permet de choisir l'un des types feu disponible. J'ai choisit Goupix. Au fil des semaines, j'ai remarqué un jeune Malosse timide. Chaque fois que je venait le nourrir, il fuyait. Un soir, alors que je venais lui donner son dernier repas de la journée, je l'ai aperçu couché dans son coin. On aurait dit qu'il était blessé. Et j'avais raison. Son flanc gauche était ouvert. Il avait probablement été attaqué par l'un des parents Démolosse qui voulait le rendre moins timide. J'ai appelé les trois hommes qui travaillaient avec moi. On a emmenés le bébé au centre de soins de la pension. Tandis que les hommes lui recousaient le flanc, moi je lui donnait des baies Sitrus, des baies Pecha et des baies Fraive pour qu'il prenne du mieux et prévenir tout type d'infection. Il garda la cicatrice que t'as vu. Le Malosse a finit par s'attacher à moi et comme personne ne le voulait, j'ai pu le garder.

- Et pourquoi il est dans une sombreball ?

- Parce qu'on me l'a offert le soir de mes onze ans...

- Ah, oui, c'est vrai, ces balles-là fonctionnent mieux le soir... euh, attends... tu as dit onze ans ?

- Oui mais il n'est pas question que je te parle de ça.

Sur ces mots, Luana se recoucha et s'endormit presque aussitôt. L'étrange femme fit de même.