Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Requiem pour l'avenir de Myschin



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Myschin - Voir le profil
» Créé le 18/11/2012 à 18:23
» Dernière mise à jour le 18/11/2012 à 18:23

» Mots-clés :   Aventure   Cross over   Science fiction

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Epilogue : Rapport d'observations (Mauvaise Fin - Non canon)
(Fiction modifiée de manière à être en accord avec la nouvelle annonce concernant les fan-fics à accès restreint du 18/11/2012 ; et intégrée à la fin de la présente fiction)

Premier jour du rapport d'observations

On a reçu un appel en urgence d'une infirmière comme quoi un jeune homme et une jeune femme avaient tenté de mettre fin à leurs jours alors qu'ils étaient au centre Pokémon. On ignore encore ce qui a pu provoquer cette envie de suicide. Toujours est-il que cela s'est déclenché de manière brutale. Nous ne reviendrons pas sur les détails.

L'infirmière a dû y aller avec des pokémons psychiques pour empêcher les deux jeunes gens de commettre l'irréparable et encore elle a eut du mal. Son équipe a préféré passer la camisole aux deux dresseurs pour éviter tout accident pendant leur transfert vers notre établissement. Leurs poké-balls ont dû être scellées pour éviter que leurs pokémons ne s'échappent.

Oui, car le jeune homme avait un Mysdibule femelle sur lui, et le pokémon est sorti tout seul de sa poké-ball selon l'infirmière. Le dresseur aurait intimé l'ordre à son pokémon de lui ôter la vie d'une manière que nous ne décrirons pas ici. La pokémon acier est restée sous le choc pendant quelques instants et c'est parce qu'elle ne réagissait pas qu'il a voulu mettre fin à ses jours lui-même.

Quand à la jeune femme, elle aurait demandé à son Queulorior femelle d'agir d'une certaine manière, ce que la pokémon n'a évidement pas fait.

À l'heure où ce rapport est écrit, nous attendons encore que ces deux futurs patients arrivent à bon port. Le voyage se déroule en train dans le plus grand secret.

Notre travail va consister à comprendre comment et surtout pourquoi ces deux jeunes dresseurs se sont comportés de manière aussi dramatique. Peut-être y a-t-il une coïncidence, car ces personnes vivaient dans la ville où s'est déroulé un évènement majeur il y a quatre années de cela.

On nous a fait parvenir le nom de ces deux dresseurs et il se trouve qu'ils ne sont pas inconnus de nos services ! Ils ont déjà fait un séjour chez nous il y a six ans ! Maintenant que j'y repense, ils étaient en piteux état quand ils étaient arrivés la première fois, mais c'était dû à des circonstances liées à une tragédie de grande envergure. Ils avaient mis six mois à s'en remettre. Qu'en sera-t-il cette fois ? J'ai limite envie de prendre les paris avec mes collègues : est-il possible qu'il s'agisse d'une réminiscence du premier accident ? Ou bien es-ce lié à ce qui s'est produit il y a quatre ans ?

Les deux hypothèses se valent dans la mesure où ce qui s'est passé il y a six ans avait de quoi faire perdre la raison à n'importe qui, et un tel traumatisme peut avoir des répercussions tout au long de la vie de celui qui l'a subi ; tandis que ce qui s'est passé il y a quatre ans était lié à des choses qui dépassaient l'entendement actuel de nos connaissances, et ça ne nous étonnerais pas que des symptômes inconnus aient pu interférer avec notre environnement.

Docteur S., médecin de Grandegemme.

Second jour du rapport d'observations

Serait-ce un signe morbide qui s'annonce ? Plusieurs témoignages nous affirment que des meutes d'Absol sauvages courraient pour suivre le train qui transportait nos deux patients. Alors que nous les avons réceptionné, nous avons crû apercevoir plusieurs de ces pokémons qui nous observaient silencieusement... Mais les Cornebres et les Corboss qui s'étaient perchés sur les murs de notre établissement étaient bien réels eux.

Du tranquillisant avait été injecté dans le corps des deux jeunes gens camisolés pour éviter tout problème, mais une violence rafale de vent glacé s'est levée au moment où on transportait les deux dresseurs sur des civières sanglées dans notre établissement et les deux dresseurs se sont retrouvés par terre. C'était les Corboss qui étaient à l'origine de cette rafale de vent.

Nous étions trop surpris par ce spectacle pour chasser les oiseaux ténébreux. On avait l'impression qu'ils nous donnaient une sorte d'avertissement. Les pokémons sont capable de ressentir des choses que nous ne pouvons pas percevoir nous-même, comme Absol avec les catastrophes par exemple...

En reprenant les civières, on a pu observer que les deux dresseurs étaient pris de faibles convulsions et ils marmonnaient des phrases à voix basse, on a surtout entendu des trucs comme « Messager Noir », « On l'avait déjà tué pourtant ». Messager noir ? On n'a pas très bien compris ce qu'ils voulaient dire.

En tout cas, ces deux patients risquent cette fois-ci de rester plus longtemps dans notre établissement, car le peu que nous en avons vu ne nous a pas rassuré, et nous préférons laisser la chambre où ils se trouvent sous surveillance constante. Quatre hommes sont près à intervenir à tout moment si jamais un problème survenait.

Nous conservons les poké-balls des dresseurs dans une autre pièce. Il y en a huit en tout. Quatre appartiennent au jeune homme, et les quatre autres à la jeune femme. Comme ils sont sanglés sur leurs lits, j'ai jugé préférable de les faire nourrir grâce à des perfusions de nutriments pour éviter l'accident qui s'est déjà produit avec la patiente "A" (Voir les détails dans le dossier médical de la personne concernée).

En ce qui concerne les pokémons des dresseurs, il est encore trop tôt pour les examiner. Nous procèderons à leur analyse dès que nous aurons effectué quelques expériences avec leurs dresseurs.

En cette date du X° jour du mois X, nous retrouvons donc les patients Z. et K. Dieu seul sait si le destin a voulu être cruel avec eux, mais en ce qui nous concerne, nous ferrons tout notre possible pour guérir ces deux dresseurs du mal qui les ronge.

Docteur S., médecin de Grandegemme

Treizième jour du rapport d'observations

Maintenant que les deux patients semblent s'être calmés, nous allons tenter de discuter avec eux pour comprendre ce qui leur est arrivé depuis le fameux incident du village de Kyoukou et qu'ils sont sortis de notre établissement pour la première fois. Nous savons qu'ils ont été pris en charge puisqu'ils étaient considérés comme orphelins.

Nous avons décidé de commencer avec le patient Z. Il est drôlement coopératif on dirait. À la question « Qu'as-tu fait après être revenu chez toi ? » il nous a répondu qu'il s'était inscrit à l'académie Pokémon de Mystifruit afin d'entamer un cycle d'études qui était sensé durer 5 ans.

Nous lui avons posé une autre question : « Quels pokémons as-tu attrapé durant ces cinq années ? ». Il nous les a énoncé dans l'ordre inverse de capture. Il prétend avoir capturé Lixy sur l'île des 3 esprits, située en plein cœur du triangle de Kyogre. Il est impossible de se rendre sur cette île en raison du climat instable et il n'y a eut qu'une seule personne qui s'en soit sortie indemne, le chercheur de la Poké-Search Felixus. Nous ignorons pourquoi il affirme ça avec autant de rigueur, mais passons.

Il aurait auparavant capturé un Zigzaton Shiney dans notre ville. Il a eut de la chance mine de rien. Il a ensuite énoncé avoir capturé le pokémon Tarsal dans la forêt de Clairelune. Pourtant cette famille de pokémons vit à proximité des zones montagnardes, et de la ville de Neiglace. Il nous affirme que sa Tarsal est orpheline de mère, qui aurait péri alors que deux pokémons s'étaient violement affrontés.

Effectivement, des rumeurs courent comme quoi Darkrai et Cresselia se seraient battus dans la station de ski de Neiglace il y a six ans. Cette rumeur est d'autant plus dérangeante que de nombreux corps de pokémons ont été retrouvés sur les pistes, comme s'ils avaient voulu s'entretuer. Des Gardevoir et Gallames figuraient parmi les victimes, mais la distance qui sépare Neiglace de la forêt de Clairelune est immense, la Tarsal a dû traverser une période difficile de son existence.

Et nous nous souvenions qu'il nous avait raconté comment il avait obtenu sa Mysdibule dans la station de ski de Neiglace, mais il nous a ensuite dit qu'avant de capturer Tarsal, il avait rencontré une Feuforêve dans les Ruines hantées et qu'il l'avait capturé de manière officielle plus tard...

Les Feuforêve ne vivent pas dans notre région. Il n'y en a jamais eut nulle part, alors comment peut-il avoir capturé une Feuforêve ? Nous avons pourtant vérifié ses poké-balls qui ne contiennent que Lixy, Zigzaton, Tarsal et Mysdibule. Nous lui avons fait remarquer qu'il n'avait que quatre poké-balls avec lui mais il affirme en posséder cinq. Nous verrons ce détail plus tard.

Nous lui avons ensuite demandé quels évènements importants avaient pu se produire plus tard. Il nous as affirmé s'être rendu sur l'île des 3 esprits en compagnie de sa sœur et d'un dénommé Q-Ice sur un vieux bateau piloté par un Roigada doué de parole et d'une fillette de douze ans aux cheveux roses appelée Misha qui était accompagnée de Celebi.

Nous ignorons si cette Misha existe réellement mais le coup du Roigada capable de parler comme un homme, nous n'y croyons pas. A l'heure actuelle, seuls quelques pokémons légendaires peuvent parler le langage humain. Les autres pokémons ne peuvent que comprendre notre langue, mais pas la parler. Et nous savons que Celebi approche rarement les humains. Il est impossible qu'il en côtoie de manière régulière. Tout nous laisse penser que cette Misha dont il nous a parlé n'est que pure invention de sa part.

Sa soeur aurait ensuite tué de sang-froid un Corboss doué de parole sur l'île des 3 esprits. Encore une chose à laquelle on a du mal à croire. Ce jeune homme possède une imagination débordante en tout cas ! Il prétend avoir rencontré les trois elfes de la création sur l'île. Signalons aussi qu'il avait parlé de la présence de Mewtwo dans notre ville il y a quatre ans. Si un tel pokémon était venu dans notre ville, nous l'aurions su grâce à la Poké-Search.

Il nous a ensuite parlé d'un voyage dans le futur où un tyran immortel régnait en maître et qu'ils avaient dû rassembler plusieurs artefacts appartenant à des pokémons légendaires pour réveiller Mew qui aurait été envoûté par ce tyran... Non vraiment, nous pensons que ce jeune homme a regardé beaucoup de séries animées à la télévision durant sa jeunesse, et qu'il s'est inspiré de ça pour nous raconter son histoire abracadabrantesque !

La cerise sur le gâteau est arrivée après ça. Il nous a affirmé être allé en Enfer grâce à un passage situé dans les fameuses Ruines hantées, et qu'il aurait affronté une fille en combat singulier sous les yeux du pokémon légendaire Giratina avant de revenir à la surface pour réveiller Mew avec l'aide de Darkrai et d'une magicienne en robe bleue...

Non vraiment... Son récit a beau être truffé de détails précis, il n'en reste pas moins que tout ce qu'il nous a raconté ne semble qu'un délire imaginaire de sa part, surtout en ce qui concerne le voyage dans le futur et la descente aux Enfers. Nous attendrons le lendemain pour interroger sa sœur.

Pendant le reste de la journée, le patient Z. a demandé à « Feuforêve » de l'aider à quitter cet établissement, mais nous pensons qu'il s'agit d'une folie passagère. Ce jeune homme n'a jamais capturé de Feuforêve.

Docteur S., médecin de Grandegemme.

Quatorzième jour du rapport d'observations

Nous en avons conclu que l'histoire du patient Z. n'était qu'un délire. Nous allons voir si sa sœur confirme ou infirme notre jugement. Quoi qu'il en soit, la patiente K. s'est aussi montrée coopérative pour répondre à nos questions que son frère ne l'a été.

A la question « Qu'as-tu fait après être revenue chez toi ? » elle nous a répondu qu'elle avait tenté de remporter tous les badges de la région mais à peine avait-elle atteint l'arène la plus proche de Mystifruit, à savoir celle de Neiglace. Elle nous a dit avoir souffert de l'absence de son frère, et elle est donc rentrée chez elle.

Nous pensons qu'avec l'incident de Kyoukou, la patiente K. a pu développer une relation à la limite de l'inceste avec son frère. En y repensant il y a six ans, lors de leur premier passage dans notre établissement, le patient Z. s'était montré extrêmement perturbé à son réveil et ne s'était calmé qu'en présence de sa sœur, qui avait réagit de la même manière de son côté. La patiente K. nous as cependant avoué qu'avec le temps, sa relation avec son frère était redevenue celle d'un grand frère et de sa petite sœur.

Nous lui avons également posé la question « Quels Pokémons as-tu capturé depuis six ans ? ». Elle nous a parlé d'une Kirlia capturée dans notre ville. Nous pensons qu'il s'agit d'une autre rescapée du massacre qui avait eut lieu dans la station de ski de Neiglace. Elle nous a dit qu'un criminel nommé Alirik voulait se servir d'elle pour commettre des crimes. Effectivement, le dénommé Alirik purge actuellement une peine de prison de 30 ans de prison pour crime récidiviste.

Là où c'est plus intriguant, c'est quand elle nous parle de la capture de sa Queulorior. Elle affirme l'avoir capturé sur l'île des 3 esprits. Faut-il en conclure que ces deux patients ont réussi à sortir de l'île indemne ? Suivant ses prochaines confessions, nous serons en mesure de confirmer ou infirmer le fait qu'ils ont quand même subit des dommages psychologiques dont les effets n'ont pas été immédiats.

Et nous penchons de plus en plus pour la seconde hypothèse car la patiente K. nous affirme elle aussi s'être rendue sur l'île des 3 esprits accompagnée de son frère, et du fameux Roigada doué de parole, la dénommée Misha et le pokémon légendaire Célébi. Elle aurait ensuite tué un Corboss de sang-froid parce que cela lui rappelait la manière dont le Lucario de son père s'était sacrifié pour lui sauver la vie.

Elle nous a ensuite parlé de la même histoire abracadabrantesque de voyage dans le futur pour lutter contre un tyran immortel et réveiller Mew. Mais la patiente K. nous a sortit un fait encore plus absurde : après avoir réussi à réveiller Mew, elle aurait eut des relations plus qu'intimes avec... Shaymin, le légendaire pokémon Gratitude, qui aurait temporairement prit une forme humaine.

En ce qui nous concerne, notre verdict risque d'être sans appel : la patiente K. a dû lire beaucoup trop d'œuvres érotiques de l'auteur à succès ShiroiRyu, un écrivain connu pour avoir été l'un des premiers à créer le genre érotique avec des Pokémons à forme humaine. Bref, en conclusion, les deux patients souffrent de délires paranoïaques qui ont du apparaître après leur passage leur passage sur l'île des 3 esprits.

Il ne nous reste plus qu'à contacter le fameux Q-Ice, le dresseur qui aurait partagé leurs « aventures ». Nous nous attendons à toutes les absurdités possibles et inimaginables désormais.

Docteur S., médecin de Grandegemme.

Dix-huitième jour du rapport d'observations

Nous nous sommes rendus dans la ville de Neiglace, où habite le dénommé Q-Ice. Il nous a reçu avec sympathie et a bien voulu répondre à nos questions. Nous avons donc commencé par une question générale « Etais-tu dans la ville de Mystifruit quand les évènements d'il y a quatre ans ont eut lieu ? ». Il nous répondu positivement, mais lorsque nous lui demandons s'il était allé là-bas accompagné, il nous as répondu avec un ton tout à fait naturel qu'il s'y était rendu seul.

Sa version des faits était déjà en train de se différencier de celle de nos deux patients, alors nous lui avons demandé s'il connaissait les dénommés Z. et K., et à notre grande surprise, il nous a affirmé que non. Il se rendait dans cette ville pour la première fois car il était intéressé par le cycle d'études à l'académie Pokémon, et il était dans les locaux scolaires quand l'évènement a commencé.

Il nous a expliqué que l'ensemble des gens avaient été pris en otage par une armée de robots, et qu'un homme en noir semblait être leur chef. Q-Ice nous a également confirmé que c'était grâce à Dialga et Palkia que l'incident a pu être résolu.

Nous avons cependant insisté par rapport aux patients Z. et K. . Selon eux, Q-Ice avait cinq Pokémons avec lui, dont une Momartik et un Xatu. Il nous as confirmé posséder le pokémon Psychique, mais selon lui, il l'a capturé dans les environs de son village, et non sur l'île des 3 esprits. Il nous a fait remarquer à quel point il était dangereux de s'aventurer sur cette île. Et pour finir, il nous a confié n'avoir jamais capturé de Momartik, mais que c'était un de ses rêves les plus chers étant donné qu'il s'agissait d'un pokémon Glace. Il nous a affirmé posséder seulement quatre Pokémons.

Nous avons voulu insister une dernière fois sur les deux patients, en lui donnant l'adresse exacte où ils vivaient, mais encore une fois, il nous a dit qu'il ne les connaissait pas. C'était donc clair comme de l'eau de roche, nos patients Z. et K. étaient fous. Mais nous n'étions pas au bout de nos surprises.

En effet, lorsque nous sommes rentrés à l'hôpital, nous avons constaté que la police était sur place. On nous a appris qu'une femme à l'allure étrange avait pénétré l'établissement et avait demandé à voir les patients Z. et K., puis elle aurait disparût après avoir mis fin aux jours des patients sur leur demande. D'après plusieurs témoignages, la mystérieuse femme semblait être d'âge mûr et portait une ombrelle. Personne n'a fait attention à son visage, mais plusieurs personnes affirment se souvenir d'une robe mauve ainsi que de cheveux blonds.

Nous avons obtenu le droit d'aller voir les corps, qui n'avaient pas été déplacés. Nous nagions en plein mystère, d'autant plus que les poké-balls des dresseurs étaient vides, comme si les Pokémons avaient été relâchés. Comme ils ne souffraient pas de blessures physiques extérieures, nous avons décidé de pratiquer une autopsie sur les deux corps, mais nous n'avons rien trouvé d'anormal, jusqu'à ce qu'on retrouve une capsule dans le corps du patient Z. . Cette capsule contenait un message qui nous a laissés perplexe :

« Désolée, ils ont insisté pour me demander de les accompagner dans l'au-delà. La frontière entre la vie et la mort est quelque chose d'extrêmement fragile et ils ont insisté pour que je brise la leur. Ils n'en pouvaient plus de vivre quasiment seuls au monde après les évènements qui se sont déroulés il y a quatre ans. Quand à Q-Ice, nous avons jugé préférable d'effacer les souvenirs qui le liaient à Zen et Kat. »

Ainsi se termine ce rapport d'observations. Les funérailles des deux patients auront lieu dans six jours à Mystifruit.

Docteur S., médecin de Grandegemme

Entrée rajoutée le vingt-quatrième jour du rapport d'observation

Lors des funérailles, j'ai crû distinguer une petite fille d'une douzaine d'années aux longs cheveux roses telle que les patients me l'avaient décrite qui était venue assister à la cérémonie.

Docteur S., médecin de Grandegemme