Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Team Rocket X-Squad de Malak



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Malak - Voir le profil
» Créé le 28/10/2012 à 08:05
» Dernière mise à jour le 03/04/2018 à 00:32

» Mots-clés :   Action   Fantastique   Organisation criminelle   Présence d'armes   Présence de Pokémon inventés

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 129 : Les quatre légendes
Mercutio était heureux que leur interlocuteur Mélénis soit maître Irvffus, mais il s'en était un peu douté aussi. Les Mélénis ne courraient pas les rues, après tout. Le maître Mélénis était un homme d'âge mur, la peau pale, les cheveux gris et une longue cicatrice au visage. Mercutio se rappelait encore de lui lorsqu'il était Suffirv, la fusion entre le bon coté d'Irvffus et Gemizuri, un des Pokemon des Gémeaux. Son entité maléfique, elle, avait fusionné avec Geminero pour devenir Vriffus, un être d'une noirceur profonde, le premier des Mélénis Noirs, et le responsable de la guerre contre l'Empire de Vriff. Mais aujourd'hui, Irvffus était redevenu un être à part entière, non divisé, l'ami et le disciple d'El, le père des jumeaux.

Aux cotés d'Irvffus se tenait dans toute sa noblesse et sa grandeur Blazileo, le Pokemon du Lion. Mercutio put à peine soutenir le regards embrasé du Pokemon du Zodiaque, conscient que deux de ses amis avaient péri par sa faute, alors que lui les avait sauvé de D-Deoxys. Mais Irvffus s'employa à vite lire dans son esprit et ses souvenirs pour assurer à Blazileo que Mercutio et Galatea étaient bien innocents des crimes que Zelan faisait peser sur leur tête.

- Voilà qui pose une autre question, dans ce cas : qui était la Mélénis qui a tué Thornauros ? S'interrogea Irvffus à haute voix. Ce que j'ai vu dans l'esprit de Girostarius m'a bien fait penser à Galatea, pourtant.

- Vous pouvez me montrer ? Demanda Mercutio.

Irvffus lui posa une main sur le front, et aussitôt, Mercutio eut la vision d'un combat entre deux humains et deux Pokemon. L'un de ces humains était bien évidement Zeff. L'autre ressemblait à Galatea, mais dans une tenue noire, et avec le visage scarifié et à demi métallique.

- Ce n'était pas Galatea, ça, assura Mercutio une fois la vision terminée. J'ignore ce que Zelan a fabriqué, mais ma sœur se trouve actuellement avec des dresseurs alliés, et ne se serait sûrement pas allié à Zelan et Zeff.

Blazileo rugit quelques mots. Irvffus traduisit :

- Blazileo demande comment tu pourrais en être certain ?

- Eh bien, pour le simple fait que Galatea ne se serait jamais laissée mettre ces plaques métalliques sur le visage, dut-elle en mourir. C'est quelqu'un d'assez euh... attentif à son corps.

Blazileo dit autre chose dans son propre dialecte, et Irvffus eut un léger sourire.

- Blazileo se demande comment ça se fait que tu n'arrives pas à le comprendre.

- Euh... je devrais ?

- Tous les Mélénis peuvent comprendre les Pokemon quand ils parlent. Tous, sans exception. Mais Mercutio n'a pas encore reçu de formation sérieuse, ajouta Irvffus à l'adresse du Pokemon. Je veillerai à lui enseigner cela au plus vite. Rentrons. Nous avons plein de chose à nous dire.

Il les amena jusqu'au centre du grand temple, une gigantesque place ovale avec une grande statue en son centre et douze portes tout autour. Et en effet, ils parlèrent pendant plus d'une heure, Mercutio et Tuno racontant tout ce qui s'était passé de leur coté. Irvffus résuma le tout :

- La situation n'est pas si catastrophique pour le moment. Certes, nous avons perdu trois Pokemon du Zodiaque, mais tant que la clé de l'Elysium est ici, ce Zelan ne pourra plus s'en prendre à nous.

- Oui, mais il peut s'en prendre à notre monde, objecta Sacha. Si j'en crois Mercutio, ce taré a juré de détruire tout les Pokemon. Nous ne pouvons pas le laisser faire !

- C'est certain...

Irvffus réfléchit un moment, puis dit :

- J'ai besoin de parler à Mercutio seul à seul. Ce que je vais lui dire porte sur certains secrets des Mélénis. Il pourra vous le répéter ensuite, mais j'ai pour devoir de n'en parler qu'aux seuls Mélénis.

Tuno et Sacha obtempèrent sans protester, se laissant guider dehors par les Pokerangers. Blazileo, lui, retourna dans la Maison du Lion. Irvffus amena le jeune Mélénis devant la grande statue posée sur une énorme stèle. Sans doute représentait-elle un Pokemon. Un être humanoïde avec dans le dos un demi cercle qui pourrait passer pour des ailes, dans lequel se tenait une boule. Il avait un long coup, et un visage harmonieux qui reflétait la douceur et la bienveillance. Le reste de son corps paraissait enfermé dans une robe.

- C'est qui ? Demanda Mercutio.

- Je vais y venir, répondit Irvffus. Tu ne peux pas rester dans l'Elysium sans connaître son histoire, aussi je vais te la raconter, dans l'ordre chronologique.

Il désigna la stèle où se dressait la statue. Mercutio constata de sur chacun de ses quatre cotés étaient dessinés des gravures et des écrits en une langue inconnu.

- C'est ce qu'on appelle ici les Quatre Légendes, bien que ce soit des faits avérés. Tu trouverais leur lecture enrichissante, si toutefois tu savais lire l'ancien Mélénis. Mais je vais résumer pour toi.

Sur la première plaque était gravé une espèce d'œuf au centre d'un espace vide, avec à coté ce qui ressemblait à un tourbillon. De l'œuf partait deux traits, qui menaient respectivement vers un rond blanc et un rond noir.

- Voici la première légende, la plus ancienne. Tu devrais normalement en connaître le tout début. Elle explique comment l'Œuf Originel est sorti du Néant, révélant le tout premier des Pokemon, et des êtres vivants, celui que l'on nomme maintenant Dieu ou le Créateur.

- Arceus, devina Mercutio.

- Oui. Je te fais grâce du récit sur la création de l'Univers, que tu dois connaître. Toutefois, Il y a une chose que tu ignores peut-être. Au commencement des temps, Arceus avait un ennemi. Un être qui représentait le néant, le vide, l'inexistence totale. Un être qu'Arceus a longtemps combattu sans succès. Arceus parvint néanmoins à le sceller dans un monde vide. Mais pour assurer la sécurité de l'Univers des vivants, la destruction de de cet être était indispensable, car il n'allait pas rester éternellement emprisonné. Alors, Mew, qui fut le premier des Pokemon sur Terre, fit une prophétie, comme quoi une seule personne pourrait venir à bout de l'incarnation du Néant, et ce n'était pas Arceus.

- Il existe quelqu'un de plus puissant que le gars qui a crée l'Univers ? Ricana Mercutio.

- Pas nécessairement plus puissant, mais disposant du pouvoir de vaincre l'ennemi de l'existence, comme on le nomme. Cet élu serait nommé l'Elu de la Lumière, et Arceus le trouva en la personne d'Elohius, le premier des Mélénis.

- C'est un nom qui me dit quelque chose, avoua Mercutio. Mais je me souviens, avant de mourir, Ambrirgo m'a appelé Elu de la Lumière. Pourquoi ?

Irvffus hésita, puis répondit en un sourire désolé.

- Une question intéressante, mais à laquelle je ne peux pas répondre pour l'instant.

- Bien sûr... Les Mélénis sont les maîtres du mystère. Ça ne serait pas marrant, sinon.

- J'essaies de faire ton enseignement dans l'ordre, jeune Mercutio. Mais tu sauras tout très bientôt. En tous cas, Elohius fut choisi par Arceus comme Elu de la Lumière. Mais par la faute de son frère, Asmoth, un Mélénis très puissant mais très maléfique, Elohius échoua dans sa tâche.

Mercutio attendit la suite, qui ne vint pas.

- Et ? C'est tout ? L'Elu de la Lumière a perdu, le gars pas cool du néant va se libérer, et nous sommes tous condamnés ? Si c'est ça, ça craint grave comme fin !

- Il y a bien une suite, que je te conterai quand tu auras atteint le niveau d'un véritable Mélénis. Sans ça, tu n'as pas le droit de l'entendre. Mais je peux te conter la seconde légende.

La seconde stèle représentait le rond blanc et le rond noir, chacun étant le début de trois traits, qui descendait vers six symboles étranges. Trois dans le blanc, trois dans le noir.

- La seconde légende raconte comment Elohius et Asmoth, ayant acquit une puissance qui dépassait celle des dieux, usèrent du Flux pour donner la vie et se créer des serviteurs. Chacun créa trois Pokemon, tous censés représenter une partie de quoi leur maître luttaient. Elohius créa la Trinité des Lumières : Harmonie, Destinée, et Innocence, qui étaient personnifiées par les Pokemon Archangeos, Provideum, et Erubin, qui est le Pokemon représenté ici sur la statue. De son coté, Asmoth, éternellement jaloux de son frère et en conflit avec lui, créa la Trinité des Ténèbres, en opposition avec celle des Lumières. Ainsi naquit le Chaos, la Fatalité, et la Corruption, en les personnes de Diavil, Falkarion, et Horrorscor.

Mercutio écoutait avec intérêt, mais il ne voyait pas où Irvffus voulait en venir.

- C'est génial, voilà six nouveaux Pokemon Légendaires de plus dans ma liste. Mais je ne vois pas bien le rapport avec le sujet qui nous concerne...

- Il va arriver. Ah, l'impatience est sans doute le propre de la jeunesse. La troisième légende est directement liée à l'Elysium. Elle narre le conflit qui opposa inévitablement entre Erubin, Pokemon de l'Innocence, et Horrorscor, celui de la Corruption. Les Pokemon de la Trinité des Lumières et ceux de la Trinité des Ténèbres étaient naturellement voués à s'affronter, vu qu'ils étaient chacun l'opposé de l'autre. Mais la nature profonde d'Erubin faisait qu'elle détestait le combat et la violence. Elle ne pouvait que donner de l'amour à tout ce qui existait.

- Même à Horrorscor ?

- Surtout à Horrorscor, acquiesça Irvffus. Elle eut grand pitié de lui, qui était né dans les ténèbres, pour encore et toujours assombrir le cœur des autres par la corruption. Erubin voulu tenter de sauver l'âme d'Horrorscor, en lui montrant ce qu'était l'amour. Et même Horrorscor, maître de la Corruption, ne put qu'être touché par l'amour d'Erubin, et il demeura longtemps avec elle, l'aimant au lieu de la haïr et de la combattre. Mais voilà, Erubin aimait tout le monde. Elle ne pouvait se limiter à une seule personne. Et Horrorscor, de part sa nature, était jaloux. Jaloux de tout le monde. Il voulait être le seul à bénéficier de l'amour d'Erubin, et pour cela, il tenta d'anéantir tous les Pokemon de la planète, et corrompre tous les humains afin qu'ils ne bénéficient jamais plus de l'amour d'Erubin. Cette dernière connu alors une grande tristesse, et, selon la légende, elle pleura une unique larme qui se changea en pierre. La pierre la plus pure de tout l'Univers, qu'on nomma la Pierre des Larmes. Ce fut grâce à cette pierre qu'Erubin parvint à détruire Horrorscor, qui ne supporta pas ce contact d'une innocence si pure. Mais à son tour, blessée par Horrorscor, Erubin disparut, et tous les deux se languirent de l'autre dans l'après-vie.

Mercutio hocha la tête.

- C'est très beau et très triste, mais je ne vois pas encore ce que...

- Ça ne s'achève pas là, coupa Irvffus. Erubin et Horrorscor sont morts, mais leurs âmes ont survécu, et se sont divisées. Erubin divisa son âme en treize morceaux, ce qui donna vie à treize Pokemon, dont les Maisons se trouvent tout juste à coté de nous : les Pokemon du Zodiaque. Quant à celle d'Horrorscor, elle fut divisée en trois, chaque partie demeurant dans un morceau de pierre qui fut jadis le Cœur d'Horrorscor. Tu vois peut-être où je veux en venir ?

Mercutio réfléchit, et la vérité se présenta à lui.

- Les Pierres d'Obscurité que Zelan a reconstituées ! Il a bien dit qu'autrefois, la pierre complète était le cœur de l'ennemi des Pokemon du Zodiaque, et que grâce à lui, il pourrait les tuer ! Mais alors...

- Ce Zelan sert Horrorscor, acheva Irvffus. Si il veut détruire tous les Pokemon, c'est parce qu'il s'agit là du souhait d'Horrorscor quand il fut jaloux de l'amour qu'Erubin leur donnait. Et s'il veut tuer les Pokemon du Zodiaque, c'est bien sûr parce qu'ils sont l'héritage d'Erubin. Zelan est un Agent de la Corruption, ainsi que se nommaient tous les humains et Pokemon qui servaient Horrorscor dans le passé, et continuent sûrement encore de le faire, cachés dans la clandestinité.

- Pourquoi Zelan servirait-il un Pokemon mort depuis des lustres ?!

- Je pense que Zelan a dû trouver une Pierre d'Obscurité, alors qu'une partie de l'âme d'Horrorscor était encore dedans. Et que cette partie d'âme s'est attachée à lui, le corrompant peu à peu, car c'est ce qu'Horrorscor savait le mieux faire. Horrorscor cherche sans doute à ressusciter en se servant de Zelan. Il a déjà tenté de le faire il y a cinq cent ans, ce qui m'amène à la quatrième et dernière légende.

Ils firent le tour de la stèle pour regarder la dernière plaque, représentant une espèce de tour, avec autour les douze symbole du zodiaque, dont un treizième, inconnu de Mercutio, qui se tenait à l'écart.

- Tu t'es peut-être demandé, commença Irvffus, pourquoi j'ai parlé de treize morceaux d'âme d'Erubin, et donc de treize Pokemon du Zodiaque, alors que dans l'esprit commun, ils sont douze, pas plus ?

- Oui, ça m'a traversé l'esprit.

- Eh bien, à l'origine, ils étaient bel et bien treize. Il existait un signe, entre le Scorpion et le Sagittaire, dont on parle toujours un peu de nos jours, mais qu' on oublie peu à peu : celui du Serpentaire. Cependant, il y a cinq cent ans, le Pokemon du Zodiaque lié à ce signe devint fou, et tenta de détruire l'Elysium. Il combattit ses propres frères, et en tua certains. Sa puissance était anormalement élevée. Alors, pour le vaincre, les Pokemon du Zodiaque et les habitants de l'Elysium créèrent une immense tour, la Tour de Babel, qui leur permettait de lier leurs esprits à ceux de tous les Pokemon du monde. Grâce à la tour, ils appelèrent à l'aide tous les Pokemon existants, qui se liguèrent pour combattre le Pokemon du Serpentaire. Mais même avec tous les Pokemon du monde, la puissance du Serpentaire était encore trop grande. Finalement, ce fut un Pokemon inconnu, auréolé d'une lumière dorée, qui le vainquit. Ce Pokemon inconnu disparu après cela, et à l'Elysium, on l'appelle le Héros depuis. Les Pokemon du Zodiaque attendent son retour patiemment, pensant qu'il reviendra défendre l'Elysium lors d'un moment de grand péril, qui qu'il soit. Ils se sont interdits de quitter l'Elysium tant que le Héros ne sera pas revenu, sauf sous ordres direct d'Elohius.

Mercutio songea distraitement à la puissance d'un tel Pokemon, qui a réussi à en vaincre un que tous les Pokemon du monde n'ont pas pu arrêter.

- Et le Pokemon du Serpentaire ? Il est mort ?

- Non, répondit Irvffus. Par amour pour leur ancien frère déchu, les Pokemon du Zodiaque ne purent le tuer, et ils le scellèrent dans la Tour de Babel, qu'ils cachèrent sous le Pandémonium, dans la montagne. Depuis, la Maison du Serpentaire fut détruite, et le nom du Pokemon du Zodiaque qui la représentait fut frappé d'interdit. Personne n'avait plus le droit de le prononcer, comme pour le bannir de l'histoire. Désormais, quand on parle de lui, on le nomme le 13ème.

- Il y a deux choses que je ne comprend pas, avoua Mercutio.

- Pose tes questions, mon enfant. J'essaierai d'y répondre aussi sincèrement que possible.

- Vous avez dit que le 13ème avait tué quelques Pokemon du Zodiaque. Lesquels ?

- Eh bien, si je me souviens bien, il s'agissait de celui de la Balance, du Verseau, et du Lion.

- Quoi ? Blazileo aussi ?! Mais pourtant...

- Il est bien vivant ? Oui, en effet, sourit Irvffus. Sache, Mercutio, que les Pokemon du Zodiaque sont immortels. Ou du moins, ils peuvent périr, mais réapparaîtrons toujours tant que l'Elysium existera, car ils sont liés à ce monde.

- Alors... Ambrirgo et les autres...

- Oui, ils ne feront pas exceptions. Il reviendront, tôt ou tard.

Mercutio se sentit soulagé. Mais quelque chose le taraudait.

- Mais dans ce cas... si les Pokemon du Zodiaque sont destinés à revenir encore et encore même après leur mort, que recherche Zelan en voulant les tuer ? C'est inutile !

Irvffus sembla hésiter, et dit, évasivement :

- Je ne peux que faire des suppositions à ce sujet. Peut-être Zelan ne sait-il pas que les Pokemon du Zodiaque sont éternels. Peut-être veut-il détruire l'Elysium, ce qui ne pourra jamais se faire tant qu'un Pokemon du Zodiaque est encore présent. Mais si il est bien contrôlé ou du moins influencé par Horrorscor, il n'agit certainement pas sans raison.

Mercutio y médita un moment, puis posa sa seconde question :

- Vous avez dit que cette quatrième légende avait un rapport avec Horrorscor.

- En effet. Ce n'est pas officiel, mais des Pokemon du Zodiaque, dont notre ami Blazileo, pensent que le 13ème avait été corrompu par une partie de l'âme d'Horrorscor, tout comme Zelan l'est certainement.

- Mais cela implique que le 13ème est entré en contact avec une des trois Pierres d'Obscurité non ? Pourtant elles étaient toutes les trois dans le monde réel...

- Avant la chute du 13ème, les Pokemon du Zodiaque se rendaient souvent dans le Monde réel, Mercutio, expliqua Irvffus. Le 13ème a pu tomber sur l'une des pierres, en effet. Personne ne savait où elles se trouvaient. Mais après la défaite du 13ème, Elohius ordonna aux Pokemon du Zodiaque d'aller dans le Monde réel pour repérer les trois pierres. Ambrirgo en trouva une, et en devint la gardienne. Mais cette pierre ne renfermait plus la partie d'âme d'Horrorscor qu'elle aurait dû contenir, signe que cette partie d'âme s'était déjà trouvé un hôte. Sans doute le 13ème.

- Et les deux autres ?

- Capriel en gardait une autre, mais celle-ci était « pleine », si j'ose dire. Le morceau d'âme d'Horrorscor s'y trouvait encore. Vu que Zelan avait capturé Capriel, je théorise que le morceau d'âme de cette pierre a rejoint Zelan. Quant à la dernière, nous ne l'avons jamais trouvée, mais cela fait longtemps que le morceau d'âme d'Horrorscor n'est plus dedans. Ce fragment se cache dans le corps d'un individu que l'on nomme le Marquis des Ombres, qui commande aux différents Agents de la Corruption dans le monde. Mais bien sûr, nous ignorons qui est le Marquis et où il se trouve. Le problème numéro un pour le moment reste Zelan.

- Pourquoi ne pas avoir détruit ces pierres ? Vous auriez été débarrassé d'Horrorscor totalement, non ?

- Oui, admit Irvffus, mais tout comme les Pokemon du Zodiaque, les réceptacles de l'âme d'Erubin, sont éternels, il en est de même des réceptacles de l'âme d'Horrorscor. Nous ne pouvions pas détruire les pierres, donc nous nous sommes résignés à essayer de les garder, pour que personne ne tente de les réunir.

- Zelan l'a fait. Il dispose des trois, qu'il a réuni en une seule. C'est mauvais, s'inquiéta Mercutio.

- Disons que ça ne nous arrange pas vraiment. Déjà, ça indique que le but suprême de Zelan est de ressusciter Horrorscor, en reformant son cœur. Car si la pierre est reconstituée, tout le malheur né de la corruption dans le monde deviendra une énergie dont s'abreuvera le Cœur d'Horrorscor. Nous ignorons si cela suffira pour le ramener, mais une chose est certaine : plus le temps passe, plus il récupère ses forces.

- Quel est le moyen de le tuer une fois pour toute, alors ? S'impatienta Mercutio.

- Détruire les réceptacles où il se cache est le meilleur moyen. Cela entraînera la destruction du morceau d'âme à l'intérieur. Si nous détruisons les trois parties de son âme, Horrorscor cessera d'exister à jamais.

- Mais alors, pourquoi n'avez-vous pas détruit le 13ème ?

- Les Pokemon du Zodiaque ignoraient à l'époque qu'Horrorscor ait pu le posséder. Et puis, ce morceau d'âme est scellé à jamais dans la Tour de Babel avec le 13ème, donc il ne représente plus une menace. Notre but n'est pas d'éliminer Horrorscor, mais de l'empêcher de nuire. C'est ce qu'aurait voulu Erubin.

Mercutio rassembla toutes ces nouvelles informations dans son esprit, et les assimila. Puis il demanda enfin :

- Alors, c'est quoi le plan ? Tuer Zelan ?

- Ou du moins, l'arrêter, oui. Même s'il ne peut atteindre l'Elysium, il continuera ses ravages dans le monde réel, comme l'a dit Sacha. Et ce faisant, il continu à rendre Horrorscor de plus en plus fort. Mais les Pokemon du Zodiaque ne sont pas de taille face à lui. Et toi non plus. Tu l'as sans doute constaté, je me trompe ?

Mercutio baissa les yeux, se rappelant honteusement de son court combat avec Zelan. Leur niveau de puissance respectif était incomparable. Zelan s'était totalement amusé avec lui.

- Son pouvoir lui vient sans doute d'Horrorscor, reprit Irvffus. Comme la force impressionnante qu'avait acquit le 13ème. Tu as pourtant en toi le potentiel de te mesurer à armes égales avec lui. Je peux te l'enseigner. Tu m'as dit que tu avais utilisé le Sixième Niveau, il n'y a pas si longtemps ?

- Oui, mais c'était sous le coup de l'action, s'expliqua Mercutio. Je ne sais plus comment j'ai fait, ni comment j'ai attiré une telle puissance en moi.

- Si tu l'as fait une fois, tu peux le refaire. Je te l'apprendrai. Mais même le Sixième Niveau sera insuffisant pour vaincre Zelan. Il te faut un pouvoir qui va bien au-delà. Un pouvoir du Flux que maîtrisaient les plus puissants Mélénis. Le Septième Niveau, le niveau secret.

- Galatea m'en avait parlé. Elle a dit que même Vriffus ne le maîtrisait pas. Comment pourriez-vous me l'enseigner si vous ne...

- Vriffus ne le maîtrisait pas, pas plus que Suffirv, mais moi, Irvffus, je le peux. Mes deux entités séparées ne le pouvaient plus car elles n'étaient que la moitié d'une âme, et donc la moitié d'un Flux. Si tu maîtrises totalement les six premiers niveaux, alors tu peux espérer atteindre le Septième. C'est une question de puissance de Flux, bien sûr, mais, comme je te l'ai souvent dit, tu possèdes un Flux bien au-delà de la moyenne, Mercutio Crust.

Mercutio n'avait rien contre le fait de devenir plus puissant, pour battre des pourritures comme Zelan. Mais le temps ne jouait pas vraiment en leur faveur, actuellement. Il en fit la remarque à Irvffus, qui acquiesça.

- Je sais. Je vais essayer de réduire la formation à son maximum. Généralement, un Mélénis mets minimum deux ans à atteindre le Septième Niveau.

Mercutio cligna des yeux.

- Il est hors de question que je reste deux ans ici pendant que Zelan fout le boxon chez moi !

- Je m'en doute. Je peux tenter de réduire de trois quarts. Avec ta puissance, peut-être que six mois seront suffisants.

- Mais c'est déjà trop !

- C'est pourtant le seul moyen que tu ais, Mercutio. Tu ne pourras pas espérer vaincre Zelan sans le Septième Niveau, ou du moins, avec tes six premiers niveaux parfaitement maîtrisés. Tu dois faire confiance à tes amis, à tes sœurs, qui sont là-bas et qui luttent. Et tu dois revenir plus fort pour pouvoir les protéger.

Mercutio soupira, mesurant la longueur du chemin qui le séparait de Zelan. Arceus seul savait ce que lui et ses Armes Humaines auraient le temps de faire en six mois, mais Mercutio ne pouvait plus s'en remettre qu'à Galatea, Djosan, Siena, et tous les autres qui partageaient leur cause en attendant.

- Très bien, maître Irvffus. Ne perdons pas de temps. Faîte de moi un véritable Mélénis !





************

Image d'Erubin :