Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Chroniques des Donjons Mystère, Tome I : Timeout de Sanaito



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Sanaito - Voir le profil
» Créé le 06/10/2012 à 09:41
» Dernière mise à jour le 11/06/2015 à 13:16

» Mots-clés :   Aventure   Drame   Présence de personnages du jeu vidéo   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
[S2] Chapitre XLI : Le tournoi – Cresselia VS Gardevoir
_____Gardevoir profitait du combat opposant Cresselia à Cotovol pour passer aux toilettes se rafraîchir. Face aux lavabos, elle recueillit l'eau délicieusement froide entre les mains, avant de s'asperger le visage. Cela la soulagea un peu, mais elle avait toujours aussi chaud au niveau des pommettes.


_____« Comment ai-je pu aller aussi loin ? Juste pour remporter un stupide match... si mes parents m'avaient vue... »


_____Elle posa deux doigts sur ses lèvres, comme pour s'assurer qu'elles étaient toujours là. D'un autre côté, elle n'avait pas eu tort. Elle avait ainsi respecté son contrat stipulant qu'elle ne devait pas mettre en danger le jeune homme, sans pour autant se laisser perdre. L'endormir pour plusieurs heures afin qu'il soit considéré comme inconscient valait mieux que le blesser jusqu'à obtenir le même résultat.


_____« Ce compromis m'a forcée à mettre de côté quelques principes, mais c'était la moindre des choses, déjà que j'ai fait une énorme bourde en révélant son identité à Cresselia... »


_____Finalement, ce n'était pas un si mauvais choix que d'avoir pris l'option la plus osée. Elle a gagné, et ce en douceur. Dans tous les sens du terme...


_______Raaaaah ! Je me fais des films !


_____Elle avait encore une infime saveur de fraise en bouche, vestige de la coupe de glace qu'avait mangée le pseudo humain juste après son match contre Évoli. Il avait avoué que les aliments sucrés l'attiraient particulièrement.

_____La damoiselle s'essuya la figure et quitta la pièce. Elle avait renoncé à boire pour faire passer le goût du fruit. Ce n'était pas comme si c'était désagréable, après tout... C'était autre chose que l'haleine insupportable des alcooliques ayant déjà essayé de lui voler un baiser certains soirs.

_____Elle retourna dans les gradins, juste à temps pour voir l'espionne 507 mettre violemment K.O sa pauvre adversaire dont le coton était un peu collé par de la sève. Elle fut prise en charge par Leuphorie.

_____La Pokémon de la Lune n'eut donc pas besoin de remonter dans les tribunes, car elle était donc en finale contre sa sœur de Type. Cette dernière soupira d'avance en descendant sur le terrain.


_____« Finalement, combattre Damon était moins cauchemardesque que devoir me mesurer à cette furie », songea-t-elle en déglutissant.


_____Surtout que ladite furie paraissait vraiment remontée contre elle, et encore, c'était peu dire.


_____« Elle va regretter d'avoir osé l'embrasser. Son corps est à moi. Je ne laisse personne en disposer sans autorisation impunément. Il est temps de lui apprendre ces quelques règles. »



_____À peine Magnézone avait eu le temps de faire clignoter une fois ses aimants que Cresselia démarrait au quart de tour avec Onde Boréale. Gardevoir savait cependant que son adversaire serait rapide, alors elle s'était préparée à utiliser Mur Lumière.

_____Le rayon arc-en-ciel frappa le cube et s'affaiblit, mais pas suffisamment. La protection vola en éclats, projetant celle qui la maintenait quelques mètres plus loin. Elle glissa en arrière sur les fesses, avant de se relever précipitamment pour esquiver une Attaque Spéciale que sa sœur de Type n'utilisait que rarement.


_______Hey ! C'est pas la première fois qu'on fait un match, et je sais que c'est pas ton genre de tout de suite commencer par les capacités super efficaces contre moi ! rouspéta-t-elle. Tu n'as pas envie de m'en faire baver croissant, aujourd'hui ?

_______Tais-toi ! coupa sèchement l'oiselle. Rayon Signal !

_______Oh non, tu remets ça ! Psyko !


_____L'autre jeune femme réussit à dévier le rai de lumière et d'ondes, lequel disparut dans le ciel, hors de portée. Mais elle fut immédiatement harcelée par de nouveaux traits, qu'elle para ou évita grâce à des roues et diverses démonstrations de souplesse.

_____En se réceptionnant après une rondade pour enchaîner sur un flip arrière, l'un des mouvements Insecte parvint à lui toucher le poignet. Déséquilibrée en pleine figure, elle tomba face contre terre, son corps se déroula sur le sol en soulevant de la poussière.

_____Profitant du fait qu'elle était à terre, la créature lunaire se positionna au-dessus d'elle et n'hésita pas à l'écraser de tout son poids d'un cruel Plaquage. La colonne vertébrale de sa rivale sembla gémir, mais pas autant qu'elle-même.


_______Aaaargh... espèce de folle... tu vas me casser le dos si tu continues... parvint-elle à murmurer.

_______Je m'en fous, répliqua l'espionne.

_______... Tu es en colère ?... Qu'est-ce que... j'ai foutu encore ?

_______Tu me demandes ce que tu as fait ? Tu oses me poser une question aussi conne ?


_____Le visage de l'agente se tordit en une moue haineuse. Elle s'éleva, libérant momentanément la Pokémon Étreinte, avant de la plaquer à nouveau. Le terrain craquela.


_______Il m'appartient, tu m'entends ? Il n'est à personne d'autre qu'à moi ! cria-t-elle.

_______De quoi tu... parles ? haleta sa victime, manquant d'air.

_______Tu dois bien avoir une petite idée ! Tu n'es pas si bête !

_______N-non...

_______Demande-toi alors de qui je parle, au lieu de te demander de quoi !

_______... D... Da-argh...


_____La respiration bloquée, la femme-médecin ne put en dire plus, bouche grande ouverte alors qu'elle cherchait désespérément de l'oxygène. Elle ne fut bientôt plus capable de maintenir un semblant de perception avec l'aura tant elle manquait d'énergie. Des particules dansaient devant elle. Elle allait perdre connaissance.

_____Voire pire encore.



_____« Je vais tuer cette salope !... Je dois me calmer... Crève !... Reprendre le contrôle de moi-même... »


_____Il régnait une totale confusion dans l'esprit de Cresselia qui se débattait avec son Ombre, laquelle gagnait invariablement du terrain. Trente-cinq pourcents, trente-six, trente-sept... Si ça continue à ce rythme, elle va se retrouver face à un sérieux problème.

_____Elle devait relativiser. Elle était hors d'elle parce que Gardevoir avait embrassé Damon. Cependant, ce geste ne voulait rien dire ! Après tout, elle n'a fait que répondre à la tactique de déstabilisation de son adversaire en la copiant, c'est un classique dans les combats.

_____Elle était en train de se détendre, doucement. Dédramatiser les choses n'était pas son point fort, mais apparemment, elle s'en sortait pas trop mal.


_____« Chercher du positif quand tout paraît négatif... C'est ce que je fais quand je me sens sur le point de craquer... Je n'en reviens pas que ça marche aussi bien... Cela voudrait dire que je ne vois que les choses les plus sombres ? Qu'il faut que je creuse pour trouver des couleurs ?... Je suis vraiment tout le contraire de ce que je devrais être... »


_____Voilà qu'elle troque sa colère contre sa sœur de Type contre le même sentiment envers sa mère, qui avait fait d'elle une créature imparfaite, à l'âme difforme. Ce n'est pas en songeant à cela qu'elle allait réussir à faire régresser la noirceur tapie en elle. Bien au contraire.


_____« Je savais que ressasser le passé me perdrait à nouveau tôt ou tard. »


_______Pourtant, tu n'as rien fait contre, et tu m'as laissée me nourrir de ta rancœur une fois de plus. Tu n'as rien appris de tes erreurs, ma pauvre.


_____Son regard s'obscurcit. Elle relâcha Gardevoir – secouée de quelques spasmes, à demi-consciente, donc toujours pas éliminée – avec un sourire en coin, s'élevant toujours plus haut. Elle préparait le coup fatal. Depuis le temps qu'elle n'avait plus eu l'occasion de retirer la vie à quelqu'un, elle n'allait pas se priver.

_____Ensuite, elle irait faire payer à la personne responsable de sa déchéance il y a plus d'un siècle. Ce misérable petit Darkrai qui était parvenue à la brider alors qu'elle était si proche des cent pourcents.

_____Magnézone abaissa de moitié sa paupière métallique. Son moteur interne s'échauffa, prêt à le propulser à tout moment.



_____L'agent 507 allait l'achever. D'un tel élan pour exécuter Plaquage ne pouvait résulter que la mort. Magnézone l'avait senti. Il s'interposa, recevant l'impact. Mais c'était peine perdue. Il fut précipité au sol par la puissance, s'écrasant sur Gardevoir, créant un cratère autour d'eux.

_____Son métal bosselé s'était fendu. Sa carte mère était visible, vulnérable. Et soudain, en l'espace d'un éclat rose, elle se retrouva dans la patte de l'oiselle qui la réduisit en poussière.

_____Elle l'avait tué de sang-froid. Cela sonna le glas pour tous les asgo qui s'étaient jetés sur elle, aveuglés par la rage. Elle n'eut aucun mal à se débarrasser de tous ces Pokémon déjà éprouvés par les combats qu'ils avaient menés durant le tournoi.

_____Leurs corps s'amoncelèrent sur le terrain, démembrés, éventrés. Certains agonisaient, crachant sang et boyaux. Aussi nombreux qu'ils étaient, ils ne faisaient pas le poids face à une Légendaire déterminée à les exterminer.

_____Elle éclata d'un rire ignoble, tandis que les fluides vitaux de ses victimes coloraient ses plumes, coulaient le long de son visage, recueillis avec avidité par sa langue.

_____Elle s'approcha de la carcasse inanimée du Shérif, l'envoya s'écraser contre les gradins d'un Psyko, dévoilant le cadavre disloqué de celle qui se prétendait l'amie de sa première personnalité. Elle enchaîna les attaques Tranche pour la réduire en pièce.

_____C'est en partie à cause d'elle qu'elle est restée recluse au fin fond de l'inconscient de la Cresselia d'origine. Elle aplatit avec grande satisfaction les restes de la nymphette. Son ventre se tacha d'une bouillie rougeâtre agrémentée de morceaux d'os dont elle se débarrassa en s'ébrouant.

_____Elle se dirigea ensuite tranquillement vers la seule fenêtre fermée du bâtiment. Toutes les autres avaient été ouvertes à la volée par les espions du gouvernement qui avaient tentés de l'attaquer, et qui à présent gisaient dans leurs chambres, les figures calcinées par des Ball'Ombre.

_____Elle regarda au travers de la vitre. Il était bien là, comme elle le pensait. Les effets de la Roupigraine ne s'étaient apparemment pas encore dissipés. Le tuer pendant qu'il dort ? Non, il ne souffrirait pas assez. Il lui fallait une fin bien douloureuse et humiliante, car c'est entièrement de sa faute si elle a été en sommeil si longtemps. Elle avait une idée toute trouvée.

_____Elle découpa le carreau de la pointe de sa Tranche, et empêcha le morceau de verre de se briser en le posant délicatement au sol d'un Psyko. Elle passa la patte dans le trou et trouva à tâtons la poignée. Elle poussa les battants, puis entra.

_____Par télékinésie, elle arracha les prises d'un quelconque appareil médical inactif, l'enroula autour des poignets et des chevilles de son futur jouet. Cela le réveilla immédiatement, mais trop tard. Il était attaché aux barreaux latéraux du lit, bras et jambes écartés, incapable de se débattre car encore à moitié assommé par le germe narcotique.


_______Il a bien changé, le petit Darkrai. C'est un grand garçon maintenant, qui a déjà eu beaucoup d'aventures d'après les souvenirs de "l'autre moi".


_____Elle dégrafa sa chemise d'un mouvement psychique et déboutonna manuellement son pantalon qu'elle macula de traces vermeilles.


_______En avoir une avec ta sœur de cœur, ça te branche ?




_____Damon avait le sommeil si agité qu'il tomba de son lit. Il se redressa sur un coude, en sueur, harassé, paniqué, complètement perdu. Il avait le regard embué de larmes, les joues poisseuses à cause de celles qui avaient déjà coulées. Tous ses membres tremblaient, son cœur tambourinait si fort dans sa poitrine qu'il aurait aimé se l'arracher.

_____Son sang battait dans ses veines, aux tempes, au cou, même aux poignets. Son corps et son esprit tiraient les sonnettes d'alarme. La peur à l'état pure. Il ne l'avait plus ressentie depuis plus de cent ans. Il pensait s'en être débarrassé.


_____« Un rêve... C'était un rêve... Je n'y crois pas... C'était trop détaillé... Pas assez aléatoire... », pensa-t-il par à-coups.


_______La fenêtre... Je dois aller à la fenêtre... dit-il dans un souffle.


_____Il n'écoutait pas son envie de se coucher par terre, s'accrochant à ce qu'il pouvait pour se remettre debout. Ses jambes flageolaient sous son poids, il lui semblait avancer dans un brouillard épais, le ralentissant comme s'il progressait à contre-courant dans une rivière où il baigne jusqu'au menton.

_____Il s'était réveillé beaucoup trop tôt, à peine une demi-heure s'était écoulée depuis son transfert dans une chambre. Les endorphines de la Roupigraine n'avaient pas encore été filtrées par son organisme. Il ne devrait pas s'agiter autant. Il s'affaissa contre le carreau, posa son front brûlant dessus pour observer ce qui se passe dehors.

_____Cresselia venait de mettre knock-out Cotovol, et le tableau digital annonçait sans suspense les finalistes que tout le monde savait être l'oiselle contre Gardevoir.


_______Ça ne doit pas arriver... ça ne doit pas... Non... haleta-t-il en posant la main sur la poignée.


_____Il fut pris de vertiges, prémices du Cri Dimensionnel. Il revit alors une partie de la fin de son songe. La vitre découpée par la nymphe lunaire dégoulinante d'écarlate, arborant un sourire diabolique.

_____Quand le jeune homme revint à lui, à genoux, une main crispée contre le mur sous la fenêtre, l'effroyable vérité lui sauta à la gorge. C'était une vision. Son cauchemar allait se réaliser dans peu de temps.

_____Tout ce qui changerait, ce serait la fin. Il serait parfaitement éveillé quand il la verrait entrer pour le tuer à petit feu, après l'avoir correctement avili, le couvrant de honte et de sang jusqu'au plus profond de lui-même sans qu'il puisse se débattre, trop faible pour pouvoir l'empêcher de...

_____Des images lui revinrent en mémoire, il eut des haut-le-cœur violents. Il porta par réflexe la main à sa bouche, de la bile et un peu de vomi filtrèrent entre ses doigts. Il profita d'une accalmie pour tirer de sous la couchette une bassine prévue à cet effet, puis se laissa aller, rendant la totalité de son repas.

_____Un peu calmé, il reporta son attention sur le match en contrebas. L'espionne avait lancé un Rayon Signal dévié par les pouvoirs psychiques de sa rivale. Son cerveau se mit en branle.

_____Quelles solutions avait-il pour changer ce futur ? Intervenir ? Il ne pourrait pas, même en prenant le risque inconsidéré de recouvrer sa forme initiale. Prévenir ? Inutile, Magnézone comprendrait qu'il faudrait interrompre le combat, mais n'y parviendrait pas, il perdrait la vie. Tous les autres aussi, d'ailleurs. Essayer malgré tout en espérant leur donner un temps d'avance ? Encore faudrait-il qu'on le croit...


_____« Dans mon état, aller jusqu'aux tribunes demander à Rosélia d'essayer d'utiliser Aromathérapi prendrait trop de temps... et ce n'est même pas sûr que ça parvienne à la calmer. »


_____Mais alors... que pouvait-il faire, s'il ne pouvait compter ni sur lui-même, ni sur l'aide extérieure ? Attendre l'hypothétique intervention d'Arceus ? Cette entité élevé au rang de Dieu, qu'on vénère, qu'on prie, qu'on supplie ? Cette divinité qui ne répondra jamais tout simplement parce qu'elle n'existe plus, qu'elle était mortelle, comme tout le monde ?*


_____« Il y a forcément une issue, quelque chose qui m'a échappé ! »


_______Ce que j'aime quand tu stresses, ça te rend si vulnérable...


_____« Ta gueule ! »


_______Tu te creuses la cervelle pour rien. Pense plutôt à notre propre survie, cassons-nous, je n'ai pas envie de mourir, surtout pas comme ça.


_____« Je ne peux pas fuir, mes jambes répondent à peine... et puis je ne suis pas un lâche... »


_____Sur le terrain, la Pokémon Lune pesait de tout son poids sur le dos de la doctoresse qui paraissait sur le point de perdre connaissance. Soudain, elle commença à s'élever avec lenteur.


_____« L'échéance approche... Elle va... elle va... »


_____L'humain ouvrit en grand la fenêtre, ses mains se crispèrent sur le rebord.


_______Arrête ça... murmura-t-il, gorge nouée.


_____Sa voix n'arrivait pas à porter. Des perles d'eau salée roulèrent jusqu'à ses lèvres frémissantes d'angoisse. Au moment où Cresselia amorçait sa violente descente et que Magnézone s'élançait à pleine vitesse pour la contrer, n'y tenant plus, il se pencha au-dessus du vide puis hurla à s'en briser les cordes vocales :


_______Arrête !


_____Sa clavicule s'enflamma, une tache rouge s'étendit tel un lotus sous ses nouveaux bandages, comme s'il venait de recevoir une balle de revolver. Son iris visible prit l'intégralité de l'œil, la lentille rouge créant un étrange cercle autour de sa pupille fendue et blanchie.

_____Dans la chambre, les appareils médicaux entrèrent en lévitation, heurtant les murs, perdant des pièces. Le lit vit ses pieds s'amollir et se tordre comme de la pâte à modeler, tandis que le matelas et le coussin étaient réduits en charpie.

_____Tout à coup, affaiblit par la perte de sang, son bras perdit de sa robustesse, il se sentit partir en avant, puis chuter. Se rapprochant toujours plus du sol alors que l'étrange phénomène dans ses yeux se dissipait, un voile noir recouvrit sa vision.



_____*C'est une pensée déiste du monde Pokémon. Cela signifie ne pas nier l'existence d'Arceus ni son rôle dans la création de l'Univers, mais ne pas croire ni en son immortalité, ni en son omnipotence. Selon les déistes, soit la créature Alpha est déjà décédée (ce que Damon pense), soit elle n'a tout simplement pas les moyens ou pas l'envie de communiquer et d'intervenir dans les dimensions qu'elle a créées (ce que Cresselia pense).