Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Chroniques des Donjons Mystère, Tome I : Timeout de Sanaito



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Sanaito - Voir le profil
» Créé le 13/08/2012 à 14:46
» Dernière mise à jour le 11/06/2015 à 01:08

» Mots-clés :   Aventure   Drame   Présence de personnages du jeu vidéo   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
[S2] Chapitre XXXIII : Un rôle tout trouvé
_____Cela faisait pratiquement deux semaines que l'équipe stationnait dans le bâtiment des asgo, où ils avaient découvert les joies de la vie à l'internat. Parce que c'était le mot le plus approprié pour désigner le dortoir des agents secrets : l'ambiance était la même que dans celui d'un lycée publique peuplé d'élèves un peu surexcités*, digne d'être internés, pour faire un mauvais jeu de mots (encore ?!).

_____La période de turbulence qui avait ébranlé Gardevoir s'était évanouie depuis un bon moment, pour le plus grand bonheur de tous. Ils redoutaient à présent le retour inévitable de la tempête. Enfin, ses partenaires s'en inquiétaient, pas les espions qui savaient tous qu'ils seraient alors loin de leur base.

_____Damon avait mis en application sa résolution : économiser ses cigarettes. Il avait réduit sa consommation à une demie par jour, ce qui au départ l'avait rendu un peu irritable – pas autant que la demoiselle ce fameux matin où elle avait pris son yaourt pour une arme, mais suffisamment pour qu'il réponde assez crûment à Cresselia, laquelle lui avait alors fait passer un sale quart d'heure. Mais il avait fini par s'y faire, plus ou moins. Et puis, cela lui permettrait de tenir quarante jours, ce qui était une perspective encourageante.


_____« La prochaine fois, la même dose, mais avec un filtre », se dit-il.


_____Il envisageait vraiment de ne plus fumer, alors qu'il y a quelques jours à peine, il se moquait bien de noircir ses poumons – qui de toute façon ne manquaient pas de se régénérer dès qu'il redevenait un Darkrai, son organisme particulièrement résistant capable de se purifier et de pallier à tous les problèmes de santé, y compris les débuts de cancer, tant qu'on lui en laissait le temps.

_____"Fumer tue", selon un des nombreux slogans écrits sur les paquets qu'il possédait ou avait possédés. Apparemment, cette menace n'était pas applicable sur lui. Donc, pourquoi lui prenait soudain l'envie d'arrêter ? Il n'eut pas à réfléchir longtemps pour trouver la réponse puis pour souhaiter l'oublier tant elle l'embarrassait.

_____Évoli, lové sur les jambes du jeune homme assis sur une chaise qu'il avait posé dehors pour profiter du beau temps devenu rare, avait levé les yeux vers son visage embellit par de douces nuances roses. Cela le fit beaucoup rire intérieurement – il fantasme ou quoi ? – tandis qu'il s'exclamait innocemment :


_______Tu es en train d'attraper un coup de chaleur ? C'est bizarre, il fait pourtant frais, je trouve !


_____L'intéressé sursauta avant de baisser un œil un peu vitreux vers lui, signe qu'il était encore vaguement perdu dans ses pensées, qu'il avait donc entendu la remarque sans pour autant être assez concentré pour en saisir le sens. Quand une lueur d'intelligence anima enfin son regard et qu'il comprit à quoi renvoyait les paroles de l'enfant, il s'empourpra de plus belle avant de lever la tête vers le ciel en posant une main sur sa joue visible.


_____« Bon sang, que ne ferais-je pas pour ne plus rougir de la sorte ! », pesta-t-il en pensée.


_____Si dans son corps d'origine ses pupilles froides, sa peau noire et sa collerette formaient des murailles efficaces pour dissimuler ses émotions, son enveloppe humaine présentait en revanche de sérieux inconvénients qui faisaient que celles-ci pouvaient être lues comme dans un livre ouvert. Pour peu que l'on scrutât attentivement ses yeux, qui méritaient leur titre de "fenêtres de l'âme", ainsi que ses pommettes un peu trop... inflammables sous le coup de la gêne.

_____Il pinça les lèvres en tentant de chasser de son esprit ce qui avait déclenché ce sentiment douloureusement agréable. Encore un tic trop visible à cause de ce corps. Rah ! toutes ces imperfections qui faisaient qu'il ne parvenait pas à se montrer aussi impassible qu'il le désirerait, alors qu'il faisait déjà tout son possible !

_____Il continuait de se sermonner de la sorte quand tout à coup quelque chose lui agrippa le bas du pantalon et tira pour l'alerter. La peluche chromatique se redressa subitement, interrompue dans sa sieste, tandis que le pseudo Gallame cardiaque reportait son attention sur un Raichu survolté (oui, je vous ressers une blague stupide de ce genre).


_______J'ai fabriqué des trucs dont je suis très fier, faut que vous veniez tous voir ! Aide-moi à trouver les filles !



_____Raichu avait dû beaucoup insister pour que son équipe acceptât finalement de le suivre dans l'atelier de Sablaireau. Cresselia, la plus réticente, n'avait suivi le mouvement que pour ne pas passer pour la peureuse de service – rôle que personne ne lui aurait attribué de toute façon, même si elle était restée sur le pas de la porte.

_____Elle avisa l'espèce de poudrier gris cendré branché à plusieurs câbles d'alimentation. Le Pokémon Sol, un pinceau imbibé d'une substance translucide entre les griffes, semblait vérifier s'il n'avait rien oublié.


_____« C'est quoi son machin ? Du maquillage à commande vocale ? », se demanda-t-elle en esquissant un demi-sourire amusé par sa propre réflexion.


_____Puis elle s'aperçut que ses partenaires étaient regroupés autour d'une table basse, alors elle les rejoignit. Son expression se modifia pour être semblable à celles des autres : étonnement, curiosité, scepticisme. Le rongeur eut tôt fait d'analyser ces réactions, aidé par le fait qu'il s'y attendait. Il entama les explications avec beaucoup d'entrain :


_______Quand je suis venu ici, c'était au départ pour me rendre utile, mais Sablaireau n'ayant pas besoin de mon aide, il m'a donné l'autorisation de bricoler avec des composants dont il ne se sert pas. J'avais l'embarras du choix, et je me suis pas fait prier, ça non !


_____Il observa les objets trônant devant lui. Tout le monde s'était accroupi pour être à hauteur du petit plan de travail, sauf Rosélia et Évoli, l'une perchée sur la tête de Gardevoir et l'autre une nouvelle fois couché sur les genoux pliés de Damon.


_______Je suppose que tu as fabriqué ces appareils pour que nous en ayons un chacun... nota celui-ci en remarquant qu'il y avait six engins insolites, dont un impossible à voir, caché sous une bâche.

_______Ouais, c'est bien ça ! confirma joyeusement le petit inventeur. Au début, j'avais fait seulement un truc pour moi, afin d'être plus fort au combat... Mais j'ai eu l'idée d'essayer d'en bidouiller pour vous aussi !

_______Ce petit n'est pas un débutant, il a visiblement beaucoup d'expérience et d'imagination ! Je pense que vous pouvez lui faire confiance, intervint le blaireau avant de se préoccuper à nouveau de sa propre création.

_______Pardon si obtenir l'approbation d'un type qui a tendance à tout faire sauter ne me rassure pas... marmonna l'agente, sa queue en arc se raidissant.

_______Tiens ! l'interrompit l'adolescent en mettant une sorte de petit bâtonnet argenté entre ses pattes.

_______... C'est quoi, ce truc ? Un surimi en métal ? ricana-t-elle.


_____Elle remarqua qu'en le serrant plus fort dans son poing, un point rouge apparaissait sur un des murs. Elle relâcha la pression et il disparut.


_______Un laser ? s'étonna-t-elle.

_______Oui ! Au début, je voulais mettre un bouton pour l'allumer, mais j'ai repensé au fait que tu n'avais pas de pouce, donc ça n'aurait pas été super pratique, dit-il en riant.

_______Hum, pas bête, mais tu veux que j'en fasse quoi, de ce jouet ?

_______Si tu vois un ennemi, tu le pointes avec. Les Pokémon sauvages ne veulent peut-être pas la technologie, mais ils ne sont pas débiles, ils savent que certaines armes ont des lasers pour viser. Alors hop, en voyant ça sur leur corps, ça leur foutra sans doute la trouille, et ils se barreront vite fait !

_______... C'est... original... et le pire, c'est que ça peut marcher.


_____À condition qu'elle se cache pour que l'adversaire ne comprennent pas bêtement que c'était juste une espèce de stylet et non pas une carabine.


_______Je l'ai baptisé le Petit-Bâton-À-Pois-Rouge !

_______... Euh... Laser, ça sonne bien, aussi...

_______... Mouais... C'est pas très original, mais c'est plus court.


_____Cet échange avait fait pouffer brièvement les deux autres demoiselles, tandis que le chaton argenté feignait l'incompréhension d'un gamin qui apprécie les noms idiots à rallonge. En apparence, son porteur était resté impassible.

_____Passée la consternation, l'espionne le rangea soigneusement dans son sac, en reconnaissant qu'elle n'aurait jamais, mais alors jamais pensé à utiliser cette chose comme ça. Si en plus elle parvenait un jour à la fixer sous son menton – tant pis pour le ridicule –, elle pourrait alors orienter efficacement son Onde Boréale, ainsi que d'autres attaques lancées en ouvrant la bouche...


_______Le prochain qui m'emmerde, je l'aveugle avec... menaça-t-elle en se fendant d'un rictus mauvais.

_______Ça, c'est pour Évoli !

Il lui remit une chaîne brillante retenant une perle transparente étrange, contenant une espèce de noyau jaune fluorescent tournant à toute vitesse.


_______C'est quoi ? demanda le receveur.

_______Ça va augmenter ta vitesse et ta fréquence d'attaque, répondit le créateur avec enthousiasme, appréciant l'air ravi de l'enfant. Ne le mets pas tout de suite, hein...

_______Ça fonctionne comment ?

_______Hum, je ne vais pas commencer à vous déballer le jargon technique, vous vous y perdriez. Désolé.


_____Les gloussements repartirent pendant que l'expression du Pokémon Évolutif trahissait un peu sa frustration d'être pris pour un sot. Même le jeune homme esquissa un sourire. Voir le débutant du groupe trouver et saisir pleinement une occasion de les prendre tous de haut, c'était à ne pas louper.


_______Je lui ai trouvé un nom classe à celui-là ! assura ledit débutant.

_______Collier-Qui-Fait-Aller-Vite ? plaisanta l'oiselle en doutant fort de la définition qu'il avait du mot "classe".

_______... Bah non, c'est pourri, ça. Excuse-moi, mais tu as des idées un peu nulles, trancha-t-il sèchement.

_______Putain comment il l'a défoncée, trop puissant ! commenta la part sombre de l'humain qui devait reconnaître que sur ce coup, son ex-collègue s'était fait descendre en beauté – on voyait se peindre sur ses traits durs son désir de lui réserver le même sort... de façon plus définitive.


_____Une nouvelle vague de rires étouffés secoua l'équipe, aux frais de la policière qui émit un roucoulement courroucé accompagné d'une sélection de beaux jurons espagnols.

_____Raichu se montrait clairement beaucoup plus à l'aise maintenant qu'il était entouré d'un univers résumant sa passion pour la technologie. Au point que ses bafouillis avaient laissé place à cette surprenante pointe d'impertinence.

_____Damon et Cresselia s'échangèrent un regard entendu. Sablaireau avait délaissé une seconde son ouvrage pour leur adresser un clin d'œil, confirmant ainsi la réflexion qu'ils s'étaient faite tacitement : la créature d'électricité avait pas mal de points communs avec lui.


_______C'est le Collier Speed ! annonça cette dernière, contente de son effet. Bref, ça, c'est pour Rosélia. C'est une Mini-Serre, elle fait la taille d'un verre à moutarde. Tu mets une graine ou une baie dans la terre du pot, tu refermes, tu allumes et ça te sort une pousse en un quart d'heure ! Si t'éteins, ça reprend sa croissance normale – vachement lente. Bon, après, faudra éviter de la faire grandir plus pour pas que ça déborde. Tu la plantes quelque part et basta. Faudra aussi changer la terre de temps en temps.

_______... Wouh... C'est cool... ne trouva qu'à dire la rose, impressionnée.


_____« Ça aurait plu à mes parents... », soupira-t-elle in petto.


_______Pour Gardevoir, je me suis dit que ce serait pas mal qu'elle teste ça ! enchaîna l'adolescent en tendant à la damoiselle une boîte cylindrique.

_______Une Boîte CT ? Mais ce n'est pas une invention, ça existait déjà avant... en plus, j'en ai déjà une dans ma Réserve Kangourex, bougonna-t-elle.

_______C'est dedans que ça se passe, répliqua-t-il.

_______... Ce sont des disquettes vierges, grogna-t-elle après ouverture.

_______Des Capsules Techniques, pas de simples disquettes ! s'exclama-t-il, froissé. T'imagine pas comment c'est difficile d'effacer les données pour ensuite pouvoir graver l'attaque qu'on veut dessus ! Faut la reconfigurer pour que lorsqu'elle soit capable d'enregistrer les ondes émises par l'attaque qu'elle subit pour les traduire en binaire afin de...


_____Il se lança dans des explications longues et complexes. Effectivement, comme il l'avait averti, c'était incompréhensible. Il s'interrompit, toussota, puis termina sur l'invention destinée au pseudo humain. Il confia qu'il avait passé la majorité de son temps à le confectionner, et qu'il risquait d'y avoir quelques défauts, comme pour les CT Vierges de la femme-médecin.

_____Encouragé par la souris, son ami s'en équipa comme elle le lui indiquait. Vraisemblablement, il s'agissait d'une arme, un croisement ingénieux et osé entre un vieux pistolet à six-coups et un brassard, en plus sophistiqué bien sûr.

_____La roulette percée des six cavités destinées aux balles s'enroulait autour de la moitié de l'avant-bras. Bloqué par un solide bracelet et légèrement surélevé par celui-ci afin de ne pas effleurer la peau, le canon se profilait jusqu'au poignet.

_____Un tube beaucoup plus fin était soudé à celui-ci, pas exactement en dessous, puisqu'il était légèrement décalé afin d'être aligné avec l'index. Une fine chaîne s'en échappait, achevée par un anneau qui se passait précisément à ce doigt.


_______Ça pèse un peu lourd, tout de même, je vais devoir m'habituer, fit-il remarquer en faisant jouer l'articulation du coude, puis ses phalanges.


_____En tirant sur la chaînette, il perçut l'enclenchement d'un mécanisme interne. Il abaissa de nouveau plusieurs fois son index, son mouvement fut rythmé par des "clic !" quasiment inaudibles.


_______... Originale, la détente. Un brin trop sensible, toutefois, se permit-il de critiquer.

_______Y a une sécurité. Un petit bouton sur le dessous du tuyau de la chaîne. S'il est enfoncé, plusieurs petites pointes la bloqueront en passant dans des maillons. Par contre, tu ne pourras plus bouger le doigt. C'est un des inconvénients, avoua le Pokémon foudre.

_______Avec quoi suis-je censé charger ceci ? Je ne connais pas de balles de ce calibre, et de toute manière je ne veux pas causer de blessures mortelles.

_______Ceci est un Lance-Fléchettes, c'est donc à charger avec des projectiles de type "perceuse"**, tiens ! Côté puissance, c'est plutôt dangereux, autant te prévenir. Faudra pas viser les points vitaux...

_______Hum. À utiliser avec modération, donc. Merci quand même, ça me sera utile.


_____« Contre des Acier ou des Roche, ce sera un atout », songea-t-il.


_______Bon, voilà, vous avez tous un petit quelque chose, moi compris, mais je ne vous montrerai pas ce que c'est. Faut bien que je puisse profiter de l'effet de surprise si je me retrouve face à l'un d'entre vous, murmura malicieusement le talentueux jeune inventeur.

_______Face à l'un d'entre nous ? C'est quoi cette histoire ? l'interrogea la doctoresse en penchant la tête d'un côté.

_______Oh merde, j'avais zappé c't'affaire ! s'écria soudain sa sœur de Type en filant comme une flèche dans le fameux couloir de la mort où deux semaines plus tôt elle et ses partenaires avaient frôlé l'asphyxie avant l'intervention des Shaymin.


_____Les yeux de l'ancien membre des A.S.G.O s'arrondirent un court instant avant qu'à son tour il ne quitte la pièce en courant. Les filles restantes et la peluche d'argent demeurèrent sur place, interdits. Ce fut le blaireau du désert qui éclaira leur lanterne, non sans soulever un vent de panique qui obligea les trois personnes à se presser hors de l'atelier.


_______Ah là là, heureusement que je les ai mis au courant, sinon, ils auraient été pris au dépourvu, un peu comme toi si je ne t'en avais pas parlé il y a deux jours, rit-il en passant encore un coup de pinceau sur son poudrier gris.

_______Damon devait être déjà au courant, mais il a dû oublier, vu qu'il a détalé comme un Laporeille*** !

_______En même temps, si on écoute un peu les conversations des autres, on en entend forcément parler... c'est quand même après-demain que ça commence... Cette année, je vais cartonner avec mes nouveaux jouets ! Quand tu les découvriras le jour du tournoi, tu vas adorer, Raichu.

_______Vous aussi vous aller aimer mes machines.


_____Le rongeur électrique était confiant. Tout comme lui, l'agent secret bricoleur n'était pas à l'aise dans les affrontements sans l'aide d'objets. Et pour leur plus grand bonheur, ceux-ci étaient autorisés dans les combats à venir.

_____Cresselia et Damon avaient deviné juste : l'adolescent est la réplique de l'espion quand il avait son âge, en moins explosif. De ce fait, son rôle était tout trouvé. Quelqu'un capable de créer diverses choses très pratiques aussi rapidement avait parfaitement sa place dans une équipe d'exploration !



_____L'immense parc dans l'enceinte du bâtiment était très animé, tous avaient le regard braqué sur les préparatifs du terrain de combat de cette année. Personne ne prêtait attention à lui, c'était le moment idéal pour s'absenter en toute discrétion.

_____Porygon-Z, son sac d'exploration, produisant une légère lumière vert d'eau, serré contre lui, se téléporta sans attirer la moindre attention, comme il s'y attendait. Il reparut une bonne demi-heure plus tard. Sans la besace. Personne n'avait noté son absence. Il soupira de soulagement.



_____Givrali épiait les faits et gestes de Damon avec grand intérêt. Équipé d'un appareil très étrange, semblable à un fusil modifié, il faisait feu sur un rocher avec des Épines de Fer. Si la majorité s'y fichait profondément, certaines munitions tombèrent à ses pieds, brisées et à moitié fondues.


_____« Raichu avait raison, il y a quelques défauts. Je me demande s'il saurait y remédier », se dit-il en rechargeant le Lance-Fléchettes.


_____Soudain, un de ses tirs fit plus de bruit que les autres, et le projectile disparut dans la pierre qui se fissura complètement et éclata. Le trait poursuivit sa course jusque dans un autre roc ou il se planta puis s'immobilisa.


_____« Wow. Amusant, on dirait que parfois, la puissance est multipliée. Je me demande comment ça se fait. »


_____Il se souvint de la Lentilscope qu'il portait encore pour changer la couleur de son iris. À la base, elle sert à augmenter le taux de critiques. Était-ce applicable dans ce cas ? Non, sûrement pas. Ça devait venir de l'arme elle-même.

_____Familiarisé avec elle, il la retira et la rangea dans son sac, attrapant au passage son briquet noir et son paquet. Son avant-bras lui sembla vraiment léger. Il renonça à récupérer les bouts fumants de ses aiguillons cassés. Il se demanda s'il était vraiment possible de tirer avec des Bâtons. Ces derniers étaient sans doute trop fragiles.


_____« Demain, la compétition commence. Malgré le fait que je sois humain, j'y suis convié, étant un Pokémon à la base. Je me demande pourquoi Magnézone nous a invités à participer. »


_____Il eut alors l'idée d'allumer sa demi-cigarette du jour en pressant juste le bout contre le métal brûlant. Il tira une longue bouffée qu'il expira ensuite par le nez.


_______Peuh, j'arrive toujours au mauvais moment on dirait, intervint la voix très reconnaissable de Gardevoir.

_______À croire que tu le fais exprès, murmura l'humain en tournant la tête pour ne pas souffler la fumée à son visage.

_______J'ai remarqué que tu as réduit ta consommation, alors que tu ne semblais pas du tout disposé à arrêter. Pourquoi tu as changé d'avis ? lui demanda-t-elle.


_____Elle n'obtint pas de réponse, car le jeune homme s'était mis à tousser avec véhémence, tapant du poing contre son cœur, laissant tomber son mégot. Ses soubresauts se calmèrent peu à peu, il se redressa, les larmes aux yeux, rouge comme une pivoine. La Pokémon le dévisageait avec malice, elle susurra :


_______Oh, j'ai dit un truc qui t'es resté en travers de la gorge au point de t'étouffer avec ta clope ? Franchement, pile au moment où je veux savoir les raisons pour lesquelles tu es en train de cesser de fumer, ce n'est pas un peu louche ? Ce ne serait pas parce que... je te le reproche souvent ?

_______Pas du tout. J'essaie juste de faire des économies parce que c'est mon seul paquet et que j'ignore quand j'aurai l'occasion d'en acheter un autre, réfuta-t-il en détournant le regard de celui de la nymphe, inquisiteur, qui sourit en constatant que sa pommette visible ne se désenflammait pas.


_____Sans prévenir, elle tendit le bras pour attraper l'arrière de sa tête et l'attira vers elle pour y poser ses lèvres. Cela ne dura qu'une petite seconde, et quand elle éloigna sa bouche de sa joue, elle murmura en s'éloignant vivement :


_______On dirait que tu as croqué dans une baie Tamato. C'est mignon.


_____Quand elle eut disparu derrière les portes automatiques, le garçon passa sa main dans ses cheveux indisciplinés, un énième tic exprimant son embarras.


_______... Toute manière, elle dira ce qu'elle voudra, mais elle aussi avait l'air d'en avoir mangé. Et plus que moi, grinça-t-il pour lui-même, de mauvaise foi.


_____Petit à petit, il reprit son teint pâle, mais songea tout de même, en écrasant son bout de cigarette restant, ridiculement petit parce qu'il s'était consumé avant qu'il n'ait pensé à le ramasser :


_____« De si petits contacts ne devraient pas avoir d'emprise sur moi. Ce n'est pas comme si c'était la première fois qu'on m'embrasse sur la joue. Je reste de marbre pour pire que ça... bien pire... »


_____Il frissonna en faisant une moue indéchiffrable, avant de retourner dans le bâtiment lui aussi. Il regrettait un peu de s'être rappelé ces détails de sa vie. Sans Cresselia, il ne serait pas passé par là. Enfin... si, mais nettement moins souvent. Il se demanda s'il était temps de lui rendre son Poké. Il hésita, puis renonça.


_____« Pas tout de suite... »


_____De son côté, la demoiselle s'était réfugiée dans les toilettes pour femmes. Faire la bise n'était pas du tout dans sa culture, bien au contraire, c'était très gênant. Elle espérait que Damon, au courant de cela depuis la fête des Shaymin, l'ait oublié depuis.

_____Elle passa de l'eau sur son visage puis sortit. Elle n'avait pas remarqué l'espionne 507 qui s'était cachée dans un des cabinets, sourcils froncés. Elle grimaça intérieurement.


_____« Je vais devoir prendre des mesures. Il est à moi et je ne prête pas mes affaires. En plus, ce genre de choses, ce n'est pas bon pendant une mission. Ça altère le jugement. »


_____Puis elle ajouta, comme pour se justifier :


_____« C'est Magnézone qui le dit. »



_____*En gros, mon lycée, quoi.

_____**Bâtons, Épines de Fer, etc. En opposition avec les projectiles de type "catapulte", comme les Gravalroches.

_____***Détaler comme un lapin.