Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Team Rocket X-Squad de Malak



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Malak - Voir le profil
» Créé le 08/07/2012 à 10:13
» Dernière mise à jour le 13/03/2018 à 23:43

» Mots-clés :   Action   Fantastique   Organisation criminelle   Présence d'armes   Présence de Pokémon inventés

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 109 : La Team Némésis
Siena se sentit oppressée, comme si une main gelée serrait son cœur. La présence de Zelan à quelques centimètres d'elle, dans cet hélicoptère qui allait les mener jusqu'à Fiore, y était pour quelque chose. Pourquoi lui ? Pourquoi le Boss l'avait chargé lui de combattre la Team Némésis et pour ça de prendre le commandement de la X-Squad ? Pourquoi Zelan se déplaçait-il lui-même pour cette mission ? Siena n'était pas du genre paranoïaque, mais elle théorisait que c'était encore un coup tordu pour la blesser, d'une quelconque manière que ce soit.

Siena tentait de faire comme s'il s'agissait de n'importe quel supérieur, mais ce n'était pas facile. À chaque fois qu'elle croisait son visage et son œil rougeoyant, elle se retrouvait au milieu des excavations de Cuplens, huit ans plus tôt. Elle revoyait l'ancien sourire, franc et sincère, de Zelan, lui affirmant qu'il la protégerait de tout. Elle revoyait tous ces Pokemon et ces humains qui souffraient à la tâche de creuser dans ce désert aride. Puis elle revoyait Suicune, et la Team Plasma. Elle revoyait l'attaque des Pokemon, le soulèvement, la mort de tous ces gens... Elle revoyait Zelan se dresser devant elle, la protégeant de Suicune. Elle revoyait le rayon de lumière surgir, l'explosion, et Zelan qui chutait dans la brèche. Puis elle le revoyait, lui, quand il remonta quelque temps après : un œil en moins, une pierre bizarre entre les mains, et son sourire... Un sourire bien différent de celui d'avant. Un sourire de hyène, malsain, sombre.

Elle se secoua la tête et chassa ces souvenirs. Zelan devait tenir autant qu'elle à ce que tous le monde ignore leur passé et leur relation. Il tiendrait sa langue. Mais elle, devait-elle continuer à cacher la vérité ? Ou bien son silence honteux aurait-il de graves conséquences ? Car elle connaissait Zelan, ou du moins le démon qu'il était devenu ; c'était quelqu'un de fourbe, qui ne servait que lui-même, et dont les intérêts étaient très éloignés de ceux de la Team Rocket. Siena ne pouvait pas croire que Zelan ait juré allégeance au Boss en toute sincérité. Mais elle n'avait jamais parlé de cette épisode à personne. Ni aux jumeaux, encore moins au commandant Penan. Elle avait trop honte d'elle-même pour en parler. Ça aurait surement des conséquences sur son avenir au sein de la Team Rocket. Mais faisait-elle vraiment son devoir en cachant au Boss des informations importantes sur l'un de ses bras droits ?

- Nous survolons la région de Fiore, annonça le pilote. Où exactement dois-je vous déposer, vous et votre équipe, monsieur ?

Zelan s'avança dans le cockpit où il regarda par la fenêtre. Son œil bionique brilla plus intensément, signe que Zelan l'utilisait pour quelque chose.

- Je détecte plus de formes de vie que cette région n'en a normalement, notamment près de la Chaîne Boréale.

- Vous détectez ? Répéta Mercutio. Même moi qui ai le Flux, je serais incapable de vous dire ce qui se trouve à Fiore de cette hauteur !

- Il existe des technologies parfois plus utiles que le Flux, répondit Zelan.

De son œil parti un hologramme en trois dimensions qui apparut au centre de l'appareil. Il montrait la région des Chaînes Boréales, ses villages et ses grottes, ainsi que plusieurs points verts et bleus qui bougeaient partout.

- Les verts sont les humains, les bleus les Pokemon, indiqua Zelan. Ils évoluent en temps réel sur cet hologramme.

Siena s'amusa de l'air d'émerveillement sur le visage de son frère, comme un gamin qui ouvrait ses cadeaux sous le sapin.

- Trop la classe, votre œil, monsieur !

- J'aurai préféré garder celui avec lequel je suis venu au monde, mais celui là à ses utilités, en effet.

Il n'avait pas regardé Siena en disant cela, mais la jeune femme sentait une légère accusation dans sa voix, qui lui était naturellement destiné. C'était bien évidement à cause d'elle que Zelan avait perdu son œil, huit ans plus tôt.

- Vous ne constatez rien d'inhabituel dans cette disposition ? Poursuivit Zelan.

Ce fut Djosan qui répondit :

- Qu'il semblât y avoir plus d'humains que de Pokemon.

- C'est juste, approuva Zelan. Et c'est justement ça qui est inhabituel. Fiore est une région très peu peuplée, surtout dans ces régions montagneuses et inhospitalières. Les Pokemon y sont normalement bien plus nombreux que les humains. Il y a donc des gens qui ne devraient pas être ici.

- La Team Némésis ? Souffla Galatea.

- Sûrement. La plupart des points verts sont regroupés dans la Grotte Glaçon, au sud de Bourg-l'Hiver. On distingue bien un point bleu au milieu de tout ça, et les autres sont dispersés un peu partout. Conclusion : Capriel est dans la grotte, avec la Team Némésis. Mais pour en savoir plus, on va d'abord interroger les villageois sur ce qu'ils savent. Pilote, direction Bourg-l'Hiver.

- À vos ordre, monsieur !

Quand l'appareil fut posé et que la X-Squad sortie, ils furent accueillis par plusieurs villageois qui brandissaient divers outils pointus, ainsi que leurs Pokemon. Personne ne s'en formalisa ; la Team Rocket était habituée à ce genre d'accueil fréquent. Mais Siena s'inquiétait pour ces gens. S'ils provoquaient trop Zelan, ça finirait mal pour eux. Le villageois qui vint à leur rencontre était une femme. Elle portait un manteau à fourrure avec capuche, avait des cheveux violets, et l'air peu commode. Un appareil rouge à sa ceinture était bien en vu. Un capstick. C'était une Pokemon Ranger. Elle était accompagnée d'un autre Ranger, un géant de la taille de Djosan et avec plus ou moins son niveau de muscle.

- Je suis Frida, la chef Ranger de cette ville, se présenta la femme d'une voix aussi froide que la température ambiante. La Team Rocket n'est pas la bienvenue ici, ni nulle part à Fiore. Rentrez chez vous.

Zelan se contenta d'un sourire charmeur, qui fut très loin de briser la glace de Frida.

- Je comprend vos réticences, chef Ranger, ceci dit, si nous sommes ici, ce n'est en aucun cas pour causer du tort aux habitants, aux Pokemon ou à la région Fiore en général. Au contraire ; nous allons nous occuper de ceux qui menacent véritablement cet endroit.

- Nous connaissons la Team Némésis, répondit Frida. Nous savons qu'elle est en guerre contre vous, et nous ne voulons que notre région calme et paisible serve de champ de bataille pour les teams criminelles.

Son annonce fut secondée par plusieurs murmures d'assentiments de la part des villageois.

- La Team Némésis, expliqua Zelan, se cache près de chez vous pour faire des choses contre la Team Rocket en douce. Ils n'ont pas le courage de venir nous affronter de face, et préfèrent se terrer en pratiquant des expériences douteuses avec des Pokemon. Nous, la Team Rocket, nous ne pouvons les laisser continuer plus longtemps. On ne fait que se défendre face à leurs attaques sans raison. Si vous restez tous tranquillement dans votre village, je vous promets que personne n'aura à souffrir de notre conflit avec eux. Cependant, si vous aidez la Team Némésis, ou si vous nous empêchez de les affronter, vous subirez le juste châtiment de ceux qui s'élèvent contre la Team Rocket. Le choix est vôtre. Faites-le en connaissance de cause, mais nous, on se rend dans la Grotte Glaçon.

Quand il avança à travers la foule, tout le monde s'écarta prudemment. Tous les villageois, malgré leur rogne, avaient saisi que Zelan n'était pas homme à énerver, et Siena en fut soulagée. Le colonel et les autres, eux, semblaient perplexes devant l'attitude de l'Agent 002. La X-Squad usait rarement de menace contre des civils. Quand il passa devant Frida, Tuno s'inclina brièvement et s'excusa :

- Je suis désolé des problèmes que notre visite peut provoquer. Je vous assure que nous n'avons aucune intention hostiles à votre égard. Dès que nous en aurons fini ici, nous repartirons.

La chef Ranger détailla le colonel de son regard givrant.

- Vous m'avez l'air honnête, dit-elle enfin. Mais j'ai vu dans le regard de votre chef. J'ai vu qu'il n'hésiterait pas à tous nous massacrer si cela pouvait servir le moindre de ses objectifs. C'est un homme sans pitié.

- C'est sans doute le cas, avoua Tuno. Aussi je ne saurai trop vous supplier de faire ce qu'il dit et de ne pas nous retarder. Mais je me demandais... La Team Némésis a-t-elle pris contact avec vous ? Connaissez-vous leurs objectifs ?

- Nous n'en savons rien, et nous ne voulons pas le savoir, répondit Frida.

- Vous n'êtes pas allée enquêter ? S'étonna Galatea. Vous êtes Ranger, non ?

- À ce que je sache, ils n'ont rien fait de répréhensible pour que nous ayons le droit d'intervenir. Ils se contentent juste d'aller et venir dans la Grotte Glaçon. Aucun des Pokemon de la grotte n'est venu se plaindre de leur nouveau voisin.

Le ton de Frida suggérant que la Team Némésis était bien plus fréquentable que la Team Rocket hérissa le poil de Siena.

- Ils ne sont pas là sans raison !

- Personne n'est jamais là où il est sans raison, rétorqua la Ranger. On a tous nos raisons, et certaines sont plus légitimes que d'autres. Quoi qu'il en soit, je sais que la Team Rocket est en guerre à la fois contre le gouvernement de Johkan et la Team Némésis. Il serait dommage d'y ajouter la Fédération Ranger, donc je vous conseille de ne pas faire trop de bruit dans cette région.

Cette douce menace en tête, la X-Squad rejoignit Zelan à l'entrée de la Grotte Glaçon. Elle portait bien son nom ; 80% de son sol et de ses parois étaient gelés. Il y avait un cadavre de sbire Némésis à coté de Zelan, un trou fumant dans sa poitrine. Tuno fronça les sourcils.

- Il aurait été plus sage de le garder en vie, si je peux me permettre. Nous aurions pu l'interroger.

- Ces gars là ne parlent jamais, répliqua Zelan.

- Mercutio et Galatea possèdent le Flux, et sont très habiles à fouiller les souvenirs et extirper les informations.

- J'aurai du me montrer plus précis : ces gars là ne parlent jamais car ils ne savent absolument rien, si ce n'est leur mission individuelle. Leur esprit a été lavé en profondeur, de tel sorte que ce sont presque des robots sans âme. Même le Flux n'aurait rien trouvé, car il n'y a rien à trouver. Allons-y.

Ils s'engagèrent dans la grotte, prenant garde de ne pas glisser sur le sol gelée. Siena fit appel à son Givrali. Il pourrait leur être utile sur ce terrain. Au fur et à mesure qu'ils avançaient, les murs de roches glacés firent place à des murs métalliques, et le nombre de gardes Némésis augmenta peu à peu. La X-Squad n'avait même pas besoin d'intervenir ; Zelan était en tête, et tirait un rayon noir et rouge de son œil métallique à chaque cible qu'il repérait, même si elle se trouvait hors de portée pour le commun des mortels. Zelan atteignait son but à chaque fois, son laser étant apparemment contrôlé, effectuant des déviations de lui seul. Les sbires mourraient sans avoir eu le temps de comprendre ce qui les avait touché.

Mercutio et les autres étaient impressionnés par ce qui semblait être une manifestation de la puissance et des capacités d'une arme technologique avancée. Siena, elle, savait qu'il n'en était rien. Oh, l'œil robotique de Zelan avait bien quelques gadgets intégrés, bien sûr, mais Zelan lui-même possédait des capacités inexpliqués et surhumaines, et ce n'était sûrement pas le Flux. Leur infiltration de cette base fut l'une des plus réussies auxquelles Siena avait prit part. Peut-être à cause de la présence de Zelan, peut-être parce que la Team Némésis était très négligente question sécurité. En tous cas, ils parvinrent au centre de l'installation en peu de temps et sans avoir fait déclencher quelconque alarme.

Le gros de la base était creusé en profondeur, pleins de passerelles au dessus d'un profond puits de ténèbres. Là, les sbires étaient bien plus nombreux. Siena fut curieuse de savoir comment se battaient ces gars avec leurs uniformes violets et leur grand N nimbé de flamme d'or au centre. Aucun des sbires qu'elle ne vit n'avait de Pokeball apparente. D'ailleurs, hormis leurs Pokemon que personne ne connaissait, on avait jamais vu de membre de la Némésis dresseur lors des batailles contre la Team Rocket. Ils ne se battaient eux-mêmes, avec des armes dignes de film de science fiction qui lançaient des lasers d'origine inconnue qui désintégraient purement et simplement leurs ennemis, et plus rarement mais bien plus surprenant, des épées qui semblaient électroniques, de la même matière que leur laser.

Mais quelque soit la puissance de leurs armes, ça ne remplaçait jamais les Pokemon. Siena ne connaissait pas une seule Team qui ne les utilisait pas d'une façon ou d'une autre. En ça, la Team Némésis se démarquait des autres. Et aussi par le fait qu'elle ne semblait aucunement pressée de dévoiler ses objectifs ou de faire parler d'elle. Tous à genoux derrière un poste de commande des ponts, la X-Squad était invisible aux yeux de leurs ennemis, pour l'instant. Mais il allait falloir bouger. Après être resté silencieux et immobile quelque temps, dans une espèce de transe, Zelan se tourna vers Mercutio et Galatea.

- Vous ne sentez rien ici, avec le Flux ?

Les jumeaux fermèrent les yeux, puis les rouvrirent quelques secondes plus tard.

- Oh oui, on sent... commença Mercutio.

- ...une grande présence emplie... poursuivit Galatea.

- ...d'une puissance incroyable...

- ...sûrement le Pokemon du Zodiaque...

- ...oui, Gemizuri et Geminero avaient la même. Et je l'ai aussi senti ailleurs, également, mais je ne sais plus quand et pourquoi...

Zelan ne fit aucun commentaire sur l'étrange façon de parler des jumeaux. Quand ils s'ouvraient tous les deux au Flux, leurs esprits étaient si liés que c'était comme s'ils pensaient et s'exprimaient comme un seul être.

- Il est où, à votre avis ?

Mercutio indiqua de la tête le puits sans fond qui descendait Arceus savait où.

- Bon, on va se séparer, ordonna Zelan. Mercutio et vous, colonel, continuez à explorer la base et à vous renseigner sur ce que prépare la Team Némésis. Minez le terrains avec des explosifs. Essayez de ne pas donner l'alerte avant que nous ayons commencé le combat avec Capriel. Quand on l'aura trouvé, Galatea vous préviendra via le Flux, et vous devrez alors faire du bruit pour attirer l'attention sur vous, pour qu'on ait le champ libre contre Capriel. Quand ça sera fait, on partira d'ici et on fait tout sauter.

Tuno se gratta la joue.

- Si votre plan depuis le début était de détruire cette base, pourquoi nous ne commençons pas par là au lieu d'aller affronter le Pokemon du Zodiaque sous les yeux des Némésis ?

- Capriel aurait sûrement survécu à l'explosion. Je ne le veux pas. Tant que je ne sais pas quel lien les Pokemon du Zodiaque ont avec l'ennemi, je les préfère morts.

Mercutio était contrarié. Il aurait souhaité aller combattre Capriel pour avoir une chance de le capturer avant que Zelan ne le tue. Mais il coula un regard vers sa sœur jumelle, qui comprit le message sans avoir à se servir du Flux. Siena avait vu ce regard, et savait très bien que Galatea tenterai de capturer le Pokemon du Zodiaque. Elle aurait pu lui ordonner de ne rien en faire, mais elle ne souhaitait pas s'aliéner son frère et sa sœur pour les délires punitifs de Zelan. Elle mieux que quiconque savait combien il haïssait les Pokemon. Tous, chacun d'entre eux.

Elle voyait son œil valide se remplir de dégout à chaque fois qu'il voyait le Givrali de Siena. Et il détestait pas moins tous ceux qui se servaient des Pokemon pour leur propre compte. D'où le double étonnement de Siena : pourquoi Zelan avait-il accepté de travailler avec une équipe d'élite experte dans les Pokemon, et surtout, pourquoi avait-il rejoint la Team Rocket à l'origine, une Team connue pour son utilisation des Pokemon ? Siena ne connaissait pas les réponses à ces questions, mais elle était certaine qu'elles seraient le fruit d'une intense activité de manipulation et de sournoiserie, combinée à un égo démesuré. Tel était Zelan.


***


Un sbire des communication tira Zeff de ses songes à demi-éveillé.

- Commandant, aucun des hommes qui gardent l'entrée nord de la grotte ne répond. Silence total également du coté de ceux qui patrouillent aux limites de l'enceinte de la base.

Zeff s'étira et se leva. Peut-être allait-il avoir enfin un peu d'action ? Ça ne serait pas trop tôt. Cette affectation dans cette base froide, à garder ce fichu Pokemon du Zodiaque, était d'un ennui mortel.

- Je veux la salle centrale en plein écran, ordonna-t-il.

Quand elle s'afficha devant lui, Zeff inspecta du regard chaque recoins de chaque étage, avant de les trouver. Le gamin Crust et le colonel Tuno, qui longeaient discrètement un couloir. Zeff ne les voyait pas, mais les autres n'étaient sûrement pas loin, sans doute avec Maître Zelan, en train de descendre vers Capriel.

- On a des intrus, dit-il aux sbires avec lui. Je veux toutes les unités aux secteurs 3 point C, et 2 point D.

Il allait encercler Mercutio et Tuno, avec tous les hommes qu'il avait. C'était ce que voulait Maître Zelan, pour que lui et les autres aient le champ libre.

- Bien commandant !

Zeff aimait entendre ça. Il n'avait eu aucun grade dans la Team Rocket, pas plus qu'il n'en avait eu dans la Garde Noire. Là, il était le commandant Feurning. Un grade qui ne voulait rien dire, certes, car il n'y avait aucune distinction hiérarchique dans la Team Némésis. Il n'y avait que des sbires, dirigés exclusivement par les six Armes Humaines, appelés commandants. Et il y avait Licia, bien sûr, la dirigeante de la Team, à qui on donnait du « Votre Excellence ». C'était Licia qui, grâce à ses capacités mentales, lavait le cerveau des sbires. Zeff soupçonnait également que ce soit elle qui se soit trouvée ce titre absurde.

- Je viens avec vous pour les accueillir, décida Zeff en empoignant sa pistolame.

Les sbires semblèrent soudain rassurés et confiants. Tous vénéraient leurs commandants et leurs pouvoirs, et ne suspectaient pas la défaite s'ils étaient avec eux. Le réveil allait être dur, pour eux, songea Zeff avec amusement. Même lui, le Silvermod, savait qu'il n'était pas de taille face à Mercutio Crust. Sa seule chance aurait été de l'avoir par surprise. Mais de toute façon, son but n'était pas de le tuer. Il ne le désirait pas, et Maître Zelan en avait besoin. Non, il s'agirait juste de le retenir un moment, de se défouler un peu les muscles, et qu'importe le nombre de sbires qui périraient.

Zeff le regarda courir sur l'écran, avec à ses cotés son Pokemon des ombres Mortali. Un sourire nostalgique naquit sur la commissure de ses lèvres. Il n'avait rejoint la X-Squad que parce que Maître Zelan avait eu besoin de lui là-bas, mais le temps qu'il avait passé avec ce gamin n'avait pas été un artifice. À vrai dire, il y avait prit plaisir, au bout d'un moment. Au début, il avait voulu haïr ces gosses. Les haïr parce qu'en chacun d'entre eux, il la revoyait, elle.

À chaque fois qu'il regardait Galatea, il voyait son visage. À chaque fois qu'il regardait Siena et Mercutio, il revoyait ses yeux et son air à la fois doux et déterminé. Rien ne l'avait fait autant souffrir depuis des années, et il comprenait pourquoi le professeur Natael s'était tenu à l'écart des enfants Crust jusqu'à récemment. Mais Zeff s'était fait une raison. Et il avait fini par apprécier ces morveux, bien malgré lui, et pas parce qu'il la retrouvait tant à travers eux. Et aujourd'hui, s'il allait devoir sans doute les combattre, c'était aussi pour eux qu'il le faisait. Et surtout pour elle. Zeff prit sa Pokeball et fit en sortir son fidèle Scalproie.

- Viens camarade. Il est temps de nous révéler à nos anciens amis. Je sais que tu rêves depuis longtemps d'en découdre avec son renard fantôme, hein ?

Scalproie fit crisser ses lames d'impatience.