Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Chroniques des Donjons Mystère, Tome I : Timeout de Sanaito



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Sanaito - Voir le profil
» Créé le 29/06/2012 à 11:35
» Dernière mise à jour le 11/06/2015 à 00:36

» Mots-clés :   Aventure   Drame   Présence de personnages du jeu vidéo   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
[S2] Chapitre XXXI : Famille
_______Shérif Magnézone ZZZT ! Rapport urgent ZZZT ! annonça un de ses fidèles Magnéti.

_______Hum ? Dis toujours ZZZT... dit-il, las.

_______Cresselia la voleuse ZZZT nous a finalement été remise ZZZT par l'équipe Guerrier ! Ils attendent ZZZT à Bourg-Trésor pour recevoir ZZZT la récompense.

_______Enfin ! Sa capture ZZZT me préoccupait beaucoup. Je vais ZZZT enfin pouvoir tenter d'honorer ZZZT une vieille promesse.

_______Plaît-il ZZZT ?


_____Le chef de la police gouvernementale allait quitter son bureau quand il se retourna pour répondre à son subalterne d'une voix robotique moins éteinte qu'elle ne l'était ces dernières années :


_______Tenter d'agrandir notre famille ZZZT.



_____Il était rare que Magnézone aille voir en personne un criminel. Mais il avait affirmé que cela devait être fait. Il était donc devant la cellule où était enfermée Cresselia. On l'avait prévenu d'être très prudent, mais il ne se doutait pas que c'était à ce point. Dès qu'il commença à entrer, elle se jeta sur lui en tentant d'atteindre l'accès avant qu'il ne le referme derrière lui.

_____Fort heureusement, ses réflexes étaient très développés et il la repoussa avec aisance grâce à une vague magnétique qui au passage claqua la porte de métal. La voleuse fut repoussée contre le mur d'en face.


_______Arf, crevure... gémit-elle en se redressant.

_______Cresselia la voleuse ZZZT ? l'appela-t-il sur un ton posé et poli.

_______T'es qui toi ? Tu m'veux quoi ? réagit-elle bien moins élégamment.

_______Je suis le Shérif Magnézone ZZZT, et je ne suis venu que pour ZZZT discuter, répondit-il.

_______Discuter ? Attends deux secondes, tas de ferraille, tu m'as bien regardée ? Est-ce que j'ai l'air d'avoir envie de parler à un keuf ? ricana-t-elle bien que tout dans son regard indiquait qu'elle n'était pas d'humeur à plaisanter.

_______Tu devrais m'écouter au moins ZZZT, j'ai une proposition unique à te faire ZZZT.

_______Qu'est-ce que je peux attendre d'un flic, hein ? Pour deux ans d'années en taule, les cinquante prochaines offertes ? Alléchant, alléchant...

_______Je te propose la liberté ZZZT.


_____Le silence tomba d'un seul coup, interrompu seulement par le léger bourdonnement des circuits du Pokémon Acier qui demeurait impassible tandis que son interlocutrice s'était figée dans sa position de défense habituelle, surprise.


_______... C'était super drôle, vieux chnoque, bravo pour cette note d'humour, grinça-t-elle finalement.

_______Ce n'était pas une plaisanterie ZZZT, assura-t-il. Il se trouve qu'une de tes ZZZT connaissances, apparemment, m'a fait ZZZT promettre de t'offrir une chance de ZZZT racheter tes fautes ZZZT.

_______Je suppose que cette connaissance est un minuscule Darkrai tout maigrichon et faiblard... grogna-t-elle en levant les yeux au ciel.

_______Le mot faiblard en moins ZZZT, se permit-il de corriger.

_______Dans ce cas on ne parle pas du même. Celui que je connais est stupide.


_____Il décida de ne pas débattre et de passer directement au marché qu'il était venu tenter de convenir :


_______Si le cœur t'en dit ZZZT, tu peux tirer un trait sur ZZZT ton passé de hors-la-loi pour ZZZT rejoindre notre cause et aider à ZZZT faire régner la justice...


_____Un éclat de rire froid et cruel l'interrompit. La créature psychique hoqueta encore un peu avant de se reprendre, une lueur meurtrière animant ses prunelles rose électrique, tandis qu'elle répétait en détachant bien chaque mot :


_______Aider à faire régner la justice ? Pour qui me prends-tu ? Le premier et le dernier terme sont bannis de mon vocabulaire.

_______Tu as le temps d'y réfléchir ZZZT.


_____Il déverrouilla la porte grâce à un habile mouvement de son aimant puis s'éclipsa en vitesse, la refermant sur l'oiselle qui s'écrasa le visage contre.


_______Une dernière chose ZZZT, l'entendit-elle dire avant qu'il ne parte pour de bon. Si tu acceptes, tu seras ZZZT forcément amenée à revoir ZZZT ce petit Darkrai.


_____Le bruit de son système interne s'éloigna et s'évanouit. Cresselia donna un grand coup rageur dans le blindage avant d'abandonner l'issue condamnée pour elle et d'aller mordre nerveusement sa couverture en lacérant son oreiller d'attaques Tranche répétées.




_______Patron, j'ai établi le portrait psychologique de la détenue Cresselia, comme vous me l'aviez demandé, annonça l'agente Méios après avoir été autorisée à entrer dans le bureau de Magnézone.

_______Je t'écoute ZZZT, dit celui-ci.

_______... Pour tout vous dire, c'est très loin de la mentalité requise pour être un bon élément des forces secrètes... commença-t-elle. Tout d'abord, elle est beaucoup trop égoïste, pire encore, elle est complètement insociable.

_______Dans ce métier où le sentiment ZZZT d'appartenance à un groupe est primordial ZZZT, elle a indubitablement tout faux ZZZT, grimaça-t-il.

_______Je continue, reprit-elle. Elle manifeste de fortes émotions négatives et peut se montrer agressive au point de devenir un danger pour son entourage. Ses pulsions la poussent fréquemment à attaquer la ou les premières personnes à sa portée. Si elle est seule, elle se rabat sur les objets. Mais jamais sur elle-même.


_____La Pokémon Psy fit une pause en regardant le sol. Son supérieur, qui savait qu'elle n'avait pas fini cette partie du rapport, la pressa un peu, alors elle acheva en prenant un air contrit :


_______J'ai refusé qu'on poursuive plus loin les tests, car je crains qu'elle ne finisse par commettre quelque chose d'irréparable. La fois où vous êtes allé la voir, elle était sous tranquillisants, et pourtant elle a trouvé la force de tenter une évasion, alors qu'elle aurait dû être clouée dans le lit de sa cellule...

_______... Ce n'est pas grave ZZZT, je comprends, murmura le robot.

_______Toutefois, j'ai tout de même émis des hypothèses à partir de ce que j'ai réussi à apprendre d'elle pendant son séjour ici, mais aussi ultérieurement grâce à des témoignages. Donc, si vous voulez bien, ce que je vais vous dire à présent n'est quasiment que pure théorie...

_______Vas-y, c'est toujours ça de pris ZZZT.


_____La psychologue inspira fort afin de rassembler ses idées, puis enchaîna :


_______Apparemment, elle serait sans doute capable du pire pour parvenir à ses fins, quitte à sacrifier n'importe qui autour d'elle, sans distinction. Elle semble prendre plaisir à faire souffrir physiquement et mentalement.

_____» J'ai mené de nombreuses recherches, mais il est impossible de déterminer les raisons de cette brutalité. Il est possible qu'il n'y en ait pas, que ce n'est qu'une forme malsaine de passe-temps, auquel cas il faut l'interner, il n'y a pas d'autre solutions. Voilà mes conclusions, mais comme je l'ai déjà dit, il y a une marge d'erreur non négligeable.


_____L'être de métal demeura silencieux, son léger ronronnement intérieur se fit un peu plus insistant, signe qu'il était plongé dans d'intenses réflexions que la jeune Méios décida sagement de ne pas interrompre et de patienter, même si parfois, il pouvait songer pendant des heures.

_____Heureusement pour elle, il revint bientôt à la réalité et se tourna vers elle.


_______Et si elle a une raison ZZZT pour maltraiter son entourage ZZZT ? Même une toute petite raison ZZZT ?

_______... Le mot "raison" est de la même famille que "raisonner", répondit-elle en se voulant rassurante.

_______... Merci pour ces précieuses informations ZZZT.




_______Est-ce que tu as réfléchi ZZZT ? demanda Magnézone, lévitant face à une Cresselia allongée sur son matelas, le regard un peu vague.

_______... Je suis gavée de médocs, alors c'est sûr que ça m'aide... réussit-elle à marmonner.

_______Tu parviens encore à faire ZZZT de l'ironie, donc tu n'es pas ZZZT complètement abrutie par les calmants ZZZT, fit-il remarquer.

_______T'aurais préféré que ce soit le cas, hein ? grogna-t-elle en voulant se lever, en vain.

_______... Est-ce que tu as un but dans la vie ZZZT ?


_____Le silence s'installa un instant, le temps que la nymphe comprenne la question. Elle répondit en soupirant :


_______Survivre sans avoir à baisser mon froc devant qui que ce soit.

_______Tu as donc beaucoup de ZZZT fierté et tu veux la protéger ZZZT.

_______T'as fait que traduire en version "polie" ce que je viens de dire.

_____ __C'est vrai. Et la situation dans laquelle ZZZT tu te trouves actuellement correspond-elle à ZZZT ce souhait ?

_______Cause toujours, tu m'intéresses.

_______N'est-ce pas un peu humiliant ZZZT d'être couchée, à moitié assommée par ZZZT des tranquillisants, et de savoir que cela ZZZT durera sans doute encore bien longtemps ZZZT ?

_______Ta gueule.

_______Je n'insiste pas ZZZT.


_____Il quitta la pièce et verrouilla l'épaisse porte de fer. La Pokémon Psy tomba du lit quelque instant plus tard en essayant de ramper vers elle. Elle réalisa le ridicule de sa position et resta étalée au sol en pestant intérieurement, refusant d'appeler à l'aide ; il ne manquerait plus qu'on la voit dans cet état.




_______Je me suis permis de revenir ZZZT. Que fais-tu par terre ZZZT ?

_______Ça te regarde ?

_______Tu es une de mes prisonnières ZZZT, alors j'estime que oui, quelque part ZZZT.

_______Alors je vais te répondre.


_____Elle força sur ses fins bras pour ramper sur deux ou trois centimètres avant de s'affaisser.


_______J'essaie de me casser de ce trou.


_____Magnézone émit un vrombissement dépité. N'y a-t-il rien à en faire ?


_______... Mais je crois que j'y arriverai pas sans concessions...


_____Un éclat d'intérêt anima l'œil rougeoyant du Shérif.


_______Des concessions ZZZT ?

_______... C'est quoi ton histoire de liberté ?




_______Shérif Magnézone, je viens faire mon rapport annuel, appela Symbios derrière la porte.

_______Entre ZZZT.


_____La psychologue qui avait évolué récemment obéit et se présenta devant le bureau après avoir refermé la porte dans un souci de confidentialité. Elle regarda un instant les documents qu'elle faisait léviter face à elle, puis commença :


_______Douzième année de l'apprentie Cresselia au sein du centre de formation. Ensemble des résultats très satisfaisants. Elle est apparemment largement qualifiée pour être un élément des forces gouvernementales, voire une meneuse d'équipe. Toutefois, je recommande une année d'apprentissage de plus, car son état d'esprit n'est pas encore le bon, même s'il est en net progrès...

_______... Je ne pense pas cela nécessaire ZZZT, dit son supérieur sur un ton aimable. Elle apprendra sur le terrain ZZZT. Confie-lui une équipe, puisque ZZZT d'après toi, elle en a les capacités ZZZT.

_______Mais... Bon, très bien. Toutefois, puis-je vous poser une question ?

_______Tu veux savoir pourquoi je me suis ZZZT obstiné à vouloir faire d'elle un membre ZZZT des asgo, n'est-ce pas ZZZT ? Eh bien... c'est à cause d'une promesse ZZZT.


_____Le Pokémon Acier s'approcha de la fenêtre de son bureau qui donnait sur l'implacable Mont Labeur. Il avait choisi de s'installer dans cette pièce, pas très grande pourtant, exprès pour cette vue sur la montagne du travail acharné.

_____L'observer lui donnait le sentiment qu'avoir créé cette communauté de policiers spéciaux n'avait pas été vain, que son utilité n'était pas seulement militaire. Il avait permis à tous ceux œuvrant sous ses ordres d'avoir la grande famille qu'ils n'avaient jamais eue auparavant.

_____Car Cresselia était loin d'être la seule ancienne hors-la-loi du bâtiment. La plupart de ses futurs collègues en étaient aussi. Mais ils avaient su saisir la deuxième chance qu'on leur avait offerte, et ne l'avaient pas regretté.


_______Il arrive que, en arrêtant un prisonnier ZZZT, je sois pris d'une espèce de malaise ZZZT, comme si je commettais une erreur ZZZT. C'est très rare, et je sais que ZZZT je dois en avoir le cœur net ZZZT.


_____Il fit une pause, puis reprit :


_______Parfois je me trompe, je m'en ZZZT aperçois en parlant avec le criminel ZZZT. Parfois, je n'ai pas fait erreur mais ZZZT mon aimant tendu est repoussé ZZZT. En général, je n'insiste pas dans ces cas-là ZZZT. Mais dans celui de Cresselia ZZZT, je n'avais pas le droit de laisser ZZZT tomber. J'avais juré de tenter de la sortir de ZZZT son enfer.


_____Il n'ajouta rien de plus et autorisa sa subalterne à se retirer. Celle-ci, conformément à la procédure, demanda à la future agente de se présenter à son tour au bureau du Shérif Magnézone.

_____Arrivée devant la porte, elle manqua d'oublier de toquer, alors elle se rattrapa. Quand elle reçut le droit d'entrer, elle poussa le panneau de bois et avança vers la table de travail où l'attendait le robot.


_______Bonjour, agent 507 ZZZT. Cette liberté te convient-elle ZZZT ? la salua-t-il.

_______Agent ? répéta-t-elle, intriguée.


_____Il inversa les polarités et les propriétés de ses aimants pour repousser vers elle un Badge d'explorateur spécial, ancré dans un insigne en platine.


_______Tu es un membre à part entière ZZZT du gouvernement, désormais. Sauras-tu en ZZZT être fière, comme tu sais ZZZT si bien l'être de toi-même ZZZT ?


_____Elle regarda l'objet en silence. La lueur de haine que son regard avait tant de mal à éteindre s'était pourtant estompée, le temps d'une seconde où elle s'était dit que finalement, ce n'était pas plus mal d'avoir une vraie raison d'avoir de l'orgueil. De mériter d'être arrogante.


_______Oui.




_______Feunard, enfoiré ! Ce ne sont pas les plumes de ton coussin mais les miennes que tu fourres dedans ! Laisse ma réserve de Lun'ailes tranquille ! Elles ne sont pas pour toi ! tempêta Cresselia en repoussant violemment la couverture sous laquelle elle se cachait pour aller frapper le renard.

_______Et paf ! s'exclama Nidoking en lui donnant un grand coup d'oreiller dans la tête.

_______Espèce de... raaaaah ! hurla-t-elle en s'emparant de son polochon pour se mêler à la bataille générale.


_____Un Shaymin, sous forme terrestre à présent que la nuit était tombée, arriva devant Rosélia pour l'aider à se libérer de sa prison rembourrée de laine de Lainergie.

_____C'était celui qui l'avait remerciée d'avoir ouvert la fenêtre et de les avoir ainsi aidés à désintoxiquer l'étage enfumé par Sablaireau.

_____Elle allait bredouiller quelque chose, n'importe quoi, quand il lui écrasa sur la tête un coussin proportionnel à sa taille – soit tout petit. Elle demeura hébétée un instant, avant de se laisser prendre au jeu et de le recouvrir tout entier du tee-shirt lui servant à dormir, l'aveuglant à demi.

_____Gardevoir et Raichu s'étaient déjà laissés aller à l'ambiance fêtarde du dortoir et s'en donnaient à cœur-joie. Évoli se défendait avec sa queue pelucheuse qui en faisait éternuer plus d'un quand il chatouillait le visage, avant de les laisser être assénés de "Mortal Pillow" par les autres.

___Hé, les gars ! Y a quelqu'un dans ce sac de couchage ! Il a couiné quand je suis tombé dessus ! s'exclama soudain l'agent Goinfrex.


_____« Merde ! », songea Damon qui sentit sa "forteresse" être soulevée et secouée, tant et si bien qu'il roula en dehors pour s'écraser dans un tas de ouate.


_______On le bombarde !


_____Le pauvre humain, qui ne possédait pas les armes adéquates pour se défendre – soit au moins un gros matelas pour repousser la vague de Pokémon déchaînés se jetant sur lui –, reçut pas moins d'une trentaine de projectiles mous dans le visage et dans l'abdomen, avant de se prendre – effectivement – un matelas sur lequel trônait fièrement la nymphe lunaire, satisfaite de l'avoir cloué sur le ventre au sol.


_______Victoire ! cria-t-elle avant d'être éjectée par un dossier de canapé sorti d'on ne sait où.


_____« Quelqu'un a un canapé dans sa chambre ? L'enfoiré ! », songea-t-elle bêtement.


_____La baston dura encore un quart d'heure qui parut être une éternité avant que cela ne se calme et qu'après un instant de franche rigolade et d'un peu de ménage, tous ne retournent se coucher dans des draps plus que froissés par le "cataclysme".



_____Cresselia était la seule à ne pas encore dormir. Tous les autres s'étaient écroulés après s'être trop dépensés dans ce jeu idiot. Même Damon qui lui avait subi jusqu'à la fin. Elle se souvenait pourtant qu'avant, il était meilleur que ça en matière de bombardement de coussins.


_____« Il s'est ramolli. Ou il n'ose pas s'impliquer. »


_____Elle pouvait se l'avouer sans honte : elle s'était amusée. Comme de nombreux Pokémon ici, elle est loin de regretter d'être agente au sein de cet établissement. C'est plus une aire de détente qu'un lieu de travail, d'ailleurs. C'est en dehors de cet endroit qu'ils deviennent de vrais espions, compétents et déterminés, avec tout le stress qui en résulte.

_____Le siège des asgo est un foyer, et ses collègues sont une famille dont elle fait partie. Il lui a fallu plus que vingt ans pour s'en apercevoir, et le reste du temps pour appliquer les règles qui s'ensuivent – respect, tolérance, pardon, soutien, etc.

_____Elle regarda un instant le jeune homme qui respirait de façon silencieuse et régulière, allongé en dehors du sac de couchage, un bras plié sur ses yeux, le nez niché au creux du coude, l'autre sur le ventre.


_____« ... Est-ce que ces règles s'appliquent encore à toi ? »


_____Elle réfléchit un instant, se rappelant le passé, avant de se dire que oui, sans doute encore un peu, d'une certaine façon. Pas de la part des asgo, mais de la sienne. Elle était sa seule famille. Et lui était encore à elle.

_____Il lui appartient après tout.