Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Chroniques des Donjons Mystère, Tome I : Timeout de Sanaito



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Sanaito - Voir le profil
» Créé le 30/05/2012 à 10:00
» Dernière mise à jour le 04/09/2015 à 23:40

» Mots-clés :   Aventure   Drame   Présence de personnages du jeu vidéo   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
[OAV-S1] Bonus II : La Fête des Shaymin

_Rosélia rangea soigneusement son journal dans son sac et regarda par la fenêtre. Le ciel nocturne était bien dégagé : pour une fois, la pluie semblait bien loin. C'était une soirée idéale pour se divertir, indéniablement. Elle était la seule restée dans la maisonnette de Cresselia, le temps de raconter sa journée. Elle ouvrit la porte et sortit, bien décidée à faire tout ce qu'elle avait noté.



_______Venez essayer le chamboule-tout, des tas de récompenses à la clé ! Ne soyez pas timide, ça ne vous coûtera que cent cinquante Pokés la partie avec trois balles ! Cent cinquante Pokés seulement ! s'époumonait joyeusement un Capidextre.


_____Cresselia qui jusque-là avait ignoré tous les stands s'arrêta devant celui-ci : elle avait enfin trouvé un lot digne de ce nom, quelque chose qui lui vaudrait mille huit cent cinquante Pokés moins cher – seulement le coût du jeu – si elle parvenait à gagner.


_____« Et plus grand encore sera mon bénéfice si je réussis à négocier le prix... », songea-t-elle, sûre de sa victoire.


_______Vous êtes intéressée ma p'tite dame ? lui demanda le forain d'un air aimable en remettant les boîtes de conserves en place de ses deux queues lui servant de mains.

_______Tout à fait. Une partie à cinquante Pokés, répondit sèchement l'agent secrète.

_______Euh, vous avez dû mal comprendre, mais il en faut cent de plus pour participer... reprécisa-t-il.

_______Je ne suis ni sourde ni idiote. Trois balles valent cent cinquante Pokés, mais moi, je n'en veux qu'une. Me fera-t-elle dépenser autant que si j'avais sollicité la présence de ses sœurs ? raisonna-t-elle en prenant un air très supérieur et intimidant.


_____Le pauvre singe fit la grimace (encore un jeu de mots génial pour meubler le texte) et accorda la réduction. Il lui tendit une unique sphère en mousse en échange des pièces d'or. La nymphe s'en empara et observa la pyramide de boîtes métalliques.

_____Elle se livra alors à un rapide calcul d'angle et de force, en comptant celle exercée par la gravité et par le vent dont elle repéra la trajectoire et les moindres irrégularités.

_____Après seulement avoir étudié avec soin tous ces paramètres, elle visa et lança. Le projectile heurta la fragile installation tel un météore et l'intégralité de la structure sembla éclater. Il ne restait plus une seule cible. Le Pokémon Normal ainsi que plusieurs autres témoins restèrent bouche-bée.


_______J'ai gagné, dit simplement la demoiselle. J'ai droit à un lot.

_______O-oui... ch-choisissez... bredouilla le gérant du stand.

_______Ceci.


_____Elle fit venir à elle par télékinésie l'objet de sa convoitise, puis s'en alla le plus naturellement du monde.


_____« Ah, quel bonheur... pensa-t-elle, pour une fois sincèrement ravie. Une caisse de six bouteilles de Gracida pour cinquante Pokés au lieu de deux mille... »



_____Raichu et Évoli se baladaient ensemble dans toute la place, cherchant encore de quoi se distraire. Où qu'ils soient allés jouer, le petit félin pelucheux avait toujours été plus fort et plus habile que lui. Il était très doué pour son âge, il semblait exceller en tout. La souris était bien entendu déçue par ses performances personnelles. N'avait-elle donc aucun talent ?

_____Soudain, un des stands retint son attention. Son visage s'éclaira quand elle lut l'écriteau.

_______Évoli, faisons ce concours, j't'en supplie ! J'ai peut-être une chance de te battre ici ! s'exclama-t-elle.

_______Ah ouais ? Tu crois ? Bah c'est ce qu'on va voir ! On y va ! s'enthousiasma-t-il, prêt à tout pour une victoire supplémentaire, et surtout n'ayant pas remarqué le panneau informatif.


_____Ils déboursèrent en tout deux cents Pokés pour leur participation. Dès que le départ fut donné, chacun s'attela à progresser plus vite que l'autre, déterminé à l'emporter. La tension était à son comble, à peine s'ils prenaient le temps de respirer tant ils se hâtaient pour la victoire.

_____Toutefois l'un des deux ralentit la cadence, avant de s'arrêter complètement en gémissant, sujet à des douleurs abdominales. Il haleta pour tenter de reprendre la partie, mais il était battu d'avance.

_____Si jusqu'à présent toutes les compétitions auxquelles l'enfant chromatique et le Pokémon foudre avaient participé étaient plutôt cérébrales, celle-ci n'avait rien à voir avec la matière grise, mais plutôt avec la matière grasse...

_____C'est donc sans surprise que l'adorable petit garçon au pelage argenté dut capituler, faisant de son adversaire orange le plus grand mangeur de baies de la fête. Il en remporta un plein panier.


_______Si j'avais su je ne serais pas venu... J'ai mal au ventre... couina le Pokémon Évolutif.

_______Tu veux une baie Sitrus pour digérer ? lui demanda son compagnon en lui en tendant une.

_______N-non... pitié... mon estomac...



_____Damon se tenait à l'écart des festivités, contre le même arbre que la fois où Cresselia l'avait emmené avec elle pour tenter de percer à jour son identité. Il contemplait le ciel depuis deux bonnes heures, enchaînant les cigarettes sans y prêter grande attention. Les mégots s'accumulaient dans un cendrier improvisé à partir d'un paquet vide déchiré.

_____Celle qui se consumait entre ses lèvres ne lui procurait rien de plus que la précédente, et moins encore que l'antépénultième. Voici des années qu'elles ne lui faisaient plus aucun effet. Mais le temps de s'en apercevoir il était déjà trop tard pour s'arrêter. D'ailleurs, en avait-il envie ? À bien y réfléchir... non.

_____Il avait promis à Joëlle de ne plus fumer il y a presque une décennie. Or une créature des ténèbres n'a pas de parole. Il continuait pendant ses promenades. Une ou deux seulement par jour. Contre le même nombre en une demi-heure à présent. Il se trouva navrant.


_______Qu'est-ce que tu fabriques dans ton coin ? Tu n'aimes pas la Fête des Shaymin ? Pourtant, maintenant qu'ils te prennent tous pour un Zoroark, tu peux en profiter au même titre que les autres, rappela Gardevoir en venant vers lui, un sachet à la main.


_____Elle fronça le nez en constatant le tas de cigarettes écrasées. Il y en avait presque une dizaine. Elle se pencha devant lui en le fixant droit dans les yeux et en lui prenant vivement celle qu'il était en train de terminer. Il lui rendit une expression neutre. Pas une pointe d'agacement.


_______... Je ne comprendrai jamais l'intérêt d'avaler intentionnellement de la fumée bourrée de toxines, grogna-t-elle.

_______Tu parles comme... commença-t-il.


_____« Joëlle. »

_______... Comme ? s'impatienta la demoiselle.

_______... ceux qui n'ont jamais essayé, termina finalement le jeune homme en détournant le regard.

_______... Ce n'est pas ce que tu voulais dire, n'est-ce pas ? soupira-t-elle.

_______C'est pareil, dit-il un peu froidement.


_____Elle n'insista pas. Toutefois, elle ne put s'empêcher de lui demander des détails sur autre chose :


_______Je parle comme ceux qui n'ont jamais essayé... c'est-à-dire ?

_______... Tu penses que c'est le fait d'avaler de la fumée qui est intéressant. Mais pas du tout. Elle nous irrite la gorge autant qu'à tout le monde. Les premières sont désagréables. Rien d'intéressantes. Parce qu'on s'y prend mal, c'est douloureux. Mais une fois qu'on a la maîtrise, c'est différent.


_____Il repensa à la sensation de tournis qu'il avait eu dans la forêt après s'être sustenté.


_______Les sens se brouillent, et on ne réfléchit plus beaucoup. C'est grisant, sur le moment du moins. Parce qu'ensuite ça s'arrête. Alors on en prend une autre pour retrouver l'effet. Il est moins fort, dure moins longtemps. On a de plus en plus de mal à oublier ce à quoi on ne veut plus penser. Et quand on se dit que ça ne sert plus à rien, on a déjà atteint le point de non-retour.


_____La jeune femme laissa tomber le mégot au sol et l'écrasa sans ménagement sous une pierre. Un morceau de papier plat et chiffonné d'où s'échappait de la poudre brunâtre vint par conséquent rejoindre ses collègues un peu moins réduits en miettes.


_______J'espère pouvoir longtemps encore parler comme ceux qui n'ont jamais essayé*, marmonna-t-elle ensuite.

_______Je l'espère aussi, ce serait préférable pour toi... murmura à son tour le garçon.

_______Moi j'en dis que tu devrais venir faire la fête avec nous, ça te changerait les idées de manière plus efficace et moins dangereuse pour la santé, ricana-t-elle, se disant qu'une pointe de bonne humeur serait la bienvenue.

_______Je n'aime pas beaucoup l'animation... s'excusa-t-il.

_______Je m'en fiche, tu viens quand même !


_____Elle lui prit fermement la main et voulut le tirer à elle, sans succès. Damon finit par se lever en affichant un air moqueur. Déterminée à l'emmener avec elle au cœur du festival, elle l'entraîna à sa suite dans la foule. Et donc elle ne lui lâcha pas la main de la soirée.



_____Le dernier jour de la Fête des Shaymin était enfin arrivé, et pour l'occasion, la veille, toute l'équipe s'était couchée tôt. Car il y a une tradition pour cette soirée annuelle : quiconque s'endort avant l'aube sera jeté dans l'eau froide quand celle-ci arrivera.


_______Vingt-quatre heures sans dormir, fantastique... bâilla Raichu en se levant.

_______Moi je dis que ce soir, on va tous s'amuser encore plus qu'hier et qu'avant-hier ! fit Rosélia, impatiente.

_______Et hors de question que tu te défiles, Damon ! Tu vas me faire le plaisir de laisser tranquille cet arbre, ou j'enterre ton paquet de clopes à son pied, menaça Gardevoir. Déjà que je n'ai pas réussi à te faire venir hier...

_______Je t'ai déjà dit lundi que je n'aime pas beaucoup l'animation... soupira le concerné.

_______Fermez-la putain... grogna soudain Cresselia en remontant la couverture jusqu'à son orbe frontale. Vous en faites du boucan...

_______... Gueule de bois ? demanda l'autre nymphette psychique, tout en connaissant déjà la réponse.

_______... Je t'emmerde...


_____« Ça veut dire oui... », se désespéra la doctoresse.


_____Elle avisa les deux bouteilles vides entre son matelas et le mur, ainsi que la troisième à moitié entamée qui avait roulé sous la table de nuit.


_____« Misère, deux alcooliques dont un fumeur... », songea-t-elle encore en regardant Damon du coin de l'œil.


_____Une idée de vengeance lui traversa tout à coup l'esprit, et son expression s'assombrit, tandis que naissait un sourire mauvais sur son visage. Elle ouvrit le frigo et en sortit un jus de baies Maron pressées. Elle s'en servit un grand verre et s'approcha de la couchette occupée.

_____La rose, qui avait compris la manœuvre, manqua d'éclater de rire. Heureusement pour elle, l'humain s'était brusquement baissé pour plaquer sa main contre sa bouche ; il ne fallait en aucun cas gâcher ce moment. La créature de foudre, quant à elle, faisait de même avec l'éclair de sa longue queue. Évoli ne comprenait pas, ce qui était normal, puisqu'il ne faisait pas partie de l'équipe trois jours plus tôt.

_____La Pokémon Étreinte renversa son verre en entier, et tout le village pu entendre le cri de rage de la victime, puis voir la porte d'une des maisonnettes à louer manquer de sortir de ses gonds quand une plante, une souris, un chat, une nymphe et un humain se ruèrent à l'extérieur, hilares, pourchassés par divers projectiles comme deux bouteilles sans contenu qui s'explosèrent au sol.



_______On ne peut plus retourner chez elle maintenant ! fit remarquer Évoli en mordant dans la barbe à papa que lui tendait devant le museau Rosélia.

_______J'avoue, si ça se trouve, elle nous attend avec une tronçonneuse... dit Raichu en frissonnant tandis qu'il mâchait un morceau de gaufre.

_______C'est sûr qu'elle serait capable de sortir Saw 9 rien qu'en nous massacrant, grinça Gardevoir en dégustant son cône de glace parfum melon.

_______Seau neuf ? répéta la plante sans comprendre, tandis qu'elle prenait à son tour un peu de sa friandise nuageuse aussi grande qu'elle.

_______C'est en référence à un film d'horreur très gore, c'est connu chez les humains.


_____Damon avait tiqué en entendant le titre. Joëlle aimait beaucoup se faire peur en regardant des DVD de ce genre, à la simple condition que lui fût à proximité pour qu'elle l'étreignît pendant les pires passages. Il eut l'impression de sentir ses bras frêles enserrer l'un des siens, sa tête se poser sur son épaule, ses cheveux détachés lui effleurer les omoplates...


_______Je n'aurais jamais cru que quelqu'un qui ne connait pas MacDo connaîtrait Saw, bien que ce ne soit pas du tout dans le même registre, intervint alors la demoiselle en le tirant sans le savoir de ses sombres pensées.

_______Et pourtant, s'obligea-t-il à répondre en souriant un peu puis en récupérant du bout de la langue un mince filet de son sorbet abricot qui était en train de fondre sur les bords du biscuit conique.

_______Je vais voir le magicien là-bas ! Hier, il a retrouvé la carte qu'avait choisie une dame sans la regarder ! s'exclama soudain la fleur en s'éloignant.

_______Moi aussi je veux voir ! lancèrent le félin et le Pokémon Électrique de concert.


_____Ils abandonnèrent là leurs deux amis pour aller admirer les tours de passe-passe de "Escroco le Fabuleux". La nymphette partit soudainement dans la direction opposée, entraînant avec elle l'humain dont elle avait saisi le poignet pour finalement relâcher son emprise afin de laisser sa main glisser dans la sienne.

_____Elle s'arrêta devant un stand de tir à l'arbalète, fouilla dans sa petite sacoche de ville, puis frappa de la paume de sa main libre sur la table pour alerter le forain. Elle la retira pour dévoiler un petit ticket rose portant le numéro trois. Le Mateloutre responsable de l'étal de jeu sourit et dit d'un ton badin :


_______Eh bien, mademoiselle est de retour pour utiliser sa dernière chance de toucher la cible ? Ah moins que cette fois ce soit votre petit ami qui s'y colle pour vos jolis yeux, hum ?

_______Ce n-n'est pas mon p-petit ami ! s'embrouilla-t-elle.

_______Ah là là, c'est beau la timidité... Vous êtes un Zoroark bien chanceux dites-moi ! railla-t-il encore.

_______Je vous assure que vous vous fourvoyez... contesta le concerné en baissant la tête, ses cheveux masquant le dessous de ses yeux coloré d'un rose plutôt soutenu.

_______Mais oui, mais oui... ricana le Pokémon Eau en posant devant eux une arbalète en plastique et une flèche munie d'une ventouse. Le principe est simple ! Vous placez votre flèche sur l'arbalète, vous tendez le fil, puis vous tirez en essayant d'atteindre le centre de la cible ! Prenez tout le temps qu'il faut !


_____La créature psychique se ressaisit et s'adressa au jeune homme d'une voix presque suppliante :


_______J'ai acheté trois parties hier, mais j'en ai raté deux ! Je croyais que c'était simple, mais en fait, je n'ai aucun talent pour le tir ! J'ai donc eu l'idée de t'amener ici parce que je me souviens encore du Charpenti que tu as assommé d'une seule Gravalroche en plein front, alors qu'il était loin ! S'il te plaît, atteins la cible pour moi !

_______... Aucun souci, c'est d'accord. Mais dans un premier temps...

_____Le pseudo renard devint presque complètement pivoine sous sa frange qu'il n'hésitait pas à utiliser pour se cacher.


_______... puis-je récupérer ma main ?


_____La nymphe demeura interdite pendant une seconde ou deux, le temps qu'elle s'empourprât de façon alarmante et que la loutre guerrière s'esclaffât. Ensuite, son mouvement de retrait fut si furtif qu'un seul battement de paupières n'était permis pour ne pas le rater.

_____Damon prit l'arme-jouet puis tendit sa glace à son amie qui la tint sans faire d'histoire. Les deux mains libres, il soupesa la flèche avant de la caler devant l'élastique qu'il banda. Ensuite, il ferma l'œil dissimulé sous ses mèches lactescentes, visa.

_____Il ne tarda pas à finir de mettre au point son tir en incluant dans ses paramètres la légèreté du projectile, la petite brise qui soufflait dans son dos, et la tension exercée sur le fil censé donner l'impulsion au trait. Il lâcha tout, et celui-ci fila coller sa ventouse contre la surface de la cible. Il vibra un instant de haut en bas avant de s'immobiliser.


_______En plein dans le mille ! se réjouit la victorieuse par procuration.

_______Eh ben, votre petit copain est vraiment talentueux ! reconnut le gérant du stand. Choisissez donc votre lot parmi ceux proposés !

_______Nous ne sommes pas ensemble ! protestèrent les intéressés à l'unisson – synchronisés aussi bien pour rétorquer que pour rougir.


_____Reprenant contenance, Gardevoir respira un grand coup avant de remercier le soi-disant humain pour son aide.


_______Je me disais aussi que puisqu'en vérité c'est toi qui as gagné, ce serait normal que ce soit toi plutôt que moi qui remportes un prix, ajouta-t-elle.

_______Oui, dans un sens... fit-il vaguement.


_____Le jeune homme s'approcha des récompenses et fut rapide à se décider. Il revint vers la damoiselle qui chercha des yeux ce qu'il avait choisi. Elle ne parvint pas à identifier ce qu'il tenait dans entre ses doigts. Ce n'était pas bien gros, et ça semblait être en partie composé d'un tissu vermeil...

_____Elle sursauta légèrement quand il entreprit d'accrocher la chose inconnue dans ses cheveux peu enclins à coopérer pour quelle que transformation que ce soit. Pourtant cela ne lui prit que peu de temps.


_______... mais c'est toi qui as payé, donc c'est à toi qu'il revient, acheva-t-il.


_____Curieuse, elle effleura l'objet qui avait pris place sur l'arête droite de sa chevelure triangulaire. Du satin. Elle sortit son poudrier de son sac à main et s'observa dans le petit miroir rond. Ses prunelles scintillèrent.


_______Ça te va bien, confirma le garçon en passant sa main derrière la tête d'un geste décontracté – ou au contraire gêné, allez savoir...

_____Elle acquiesça, ses pommettes s'embrasèrent. Elle toucha encore délicatement la broche dont il venait de lui faire cadeau.

_____Une rose rouge.


_______Ce que c'est romantique ! clama joyeusement le Mateloutre.


_____« Il commence à m'énerver celui-là... », songea-t-elle.


_____À peine eut-elle songé cela que l'agaçant forain se retrouva avec une flèche en plastique entre les yeux. Damon reposa sur le comptoir l'arbalète dont il s'était emparé en un instant puis, faisant signe de le suivre à son amie, il s'éloigna comme si de rien n'était.



_____Après avoir profité du spectacle de magie, Rosélia était partie toute seule de son côté. Une tente d'une couleur prune assez lugubre attira son attention. Elle lut l'annonce sur le chevalet de bois peint installé juste à côté :


"Chez Spectrum, vente d'amulettes et voyance pour 30 Pokés."


_____« De la voyance ?... Bah, je peux toujours essayer, c'est pas trop cher... »


_____Elle entra et déglutit. C'était comme si elle était passée dans un autre monde, sombre et sinistre, régi par les bougies parfumées flottant toutes seules et les attrape-rêves accrochés sous celles-ci. Il y avait au fond une table basse sur laquelle étaient disposés des cartes, une boule de cristal et divers autres grigris inquiétants.


_____« Mais qu'est-ce qui m'a pris de venir ici ? »


_______Tu dois te demander pourquoi tu as eu la folle idée de pénétrer dans cet endroit que tu trouves sordide, n'est-ce pas ?


_____La plante poussa un petit cri d'effroi et se retourna. Devant elle se tenait un spectre d'un violet passé. Il la fixait avec froideur, ses deux mains détachées du corps lévitant placidement dans toute la tente pour ranger certaines choses traînant çà et là.


_______... Euh... o-oui, j-je me disais à p-p-peu près ça... bredouilla la fleur. Vous devez être la voyante Spectrum pour l'avoir su !

_______C'est bien moi. Cependant je n'ai pas eu besoin de mes dons pour deviner que ma demeure t'épouvante. Elle fait cet effet à tous ceux qui sont venus me voir... soupira le fantôme. Mais c'est mon univers, il est préférable que je me sente à l'aise pour décupler ma clairvoyance.

_______Ah ? Ben si c'est pour des raisons professionnelles... J'aimerais bien profiter de vos talents, s'il vous plaît, dit la cliente en tendant l'argent requit.

_______Je suis là pour ça mon enfant. Installe-toi sur ce coussin.


_____La fleur s'exécuta, mais fit quand même remarquer qu'elle était trop basse pour voir quoi que ce soit. Tout à coup, le petit pouf s'éleva dans les airs à la hauteur de la table. La Spectrum prit place en face d'elle et se saisit de sa boule de cristal qui s'illumina.


_______Bien entendu, rien de tout ce que je vais vous révéler à présent ne franchira le seuil de ma bouche à l'avenir quand je rencontrerai d'autres gens, votre passé et votre avenir ne concernent que vous, précisa-t-elle avant de se reconcentrer sur sa sphère brillante.


_____Elle ferma les yeux et ses mains caressant le vide autour du globe s'enveloppèrent d'une aura rougeâtre.


_______Je vois... que vous êtes accompagnée par quatre... non, cinq personnes. L'un d'entre vous possède en ce moment un objet essentiel, mais qui vous attirera nombre de dangers...

_______Oui, c'est exact, confirma Rosélia sans en dire davantage. Mais pour l'avenir ?

_______... Des obstacles et des adversaires redoutables, ainsi qu'une ombre maléfique planant au-dessus de votre quête maudite. La réussite et l'échec qui se confondent, les nombreux sacrifices pour atteindre votre but... parmi vous germent les graines de la trahison...

_______Des traîtres ? Qui ? Comment ? s'alarma-t-elle.

_______... Le mal est partout, mon enfant, annonça simplement la voyante.

_______Des prédictions détaillées, mon œil... grinça la rose.

_______Vous avez un destin bien trop riche en événements pour que je puisse tous les distinguer, chère cliente... Vous êtes promise à la gloire et à la douleur.

_______Ce que vous dites n'a pas de sens. La gloire n'a rien de douloureux. Vous avez terminé ? Qu'importe, je veux partir. Faites-moi descendre.


_____La Pokémon Spectre atténua doucement sa télékinésie jusqu'à ce que le coussin repose à nouveau au sol. L'adolescente sauta à terre un peu avant et se dirigea vers la sortie.


_______Un instant je vous prie, murmura le fantôme d'une voix blanche.


_____La jeune fille consentit à attendre un peu. L'être inconsistant fit voler jusqu'à elle deux étranges objets ressemblant à des pyramides miniatures et translucides, d'une fascinante couleur dorée. À l'intérieur semblaient se mouvoir des dizaines de petits points couleur ambre, en scintillant faiblement. Leurs bases étaient montées sur des pendentifs très simples reliés à des chaînettes vraisemblablement en or.


_______Qu'est-ce que c'est ? l'interrogea la créature végétale.

_______Donne-les aux deux Légendaires qui t'accompagnent... se contenta de marmonner l'esprit, alors que son regard semblait perdu dans le lointain. Je vois... le salut...


_____Un peu apeurée, Rosélia hocha rapidement la tête et fila sans demander son reste. Spectrum s'ébroua soudain et oublia complètement cet étrange phénomène. Pour elle, sa cliente était juste partie après avoir pris connaissance de son avenir, ça ne cherchait pas plus loin.


_____Cela se reproduisit avec un Shaymin sous forme Céleste à qui elle mit autour du cou un objet similaire. Lorsqu'il quitta la tente, elle ne garda pas non plus le moindre souvenir de sa donation.



_______Tu n'avais pas besoin de penser à moi... marmonna Gardevoir.

_______Rien ne m'intéressait particulièrement, et puisque tu reportais souvent ton attention sur cette broche, je me suis dit...


_____Le jeune homme se tut et se détourna un peu pour ne pas montrer son visage dont l'habituelle pâleur se nuançait une fois encore de teintes plus affirmées. Elle ne perçut pas sa perte d'assurance. Dans ces situations embarrassantes, elle se défaisait automatiquement du pouvoir de l'aura afin de ne pas ressentir d'émotions extérieures pouvant la troubler davantage.

_____Pour calmer le feu de ses joues, elle prit un peu de glace, tandis l'autre cornet à son équipier. Et remarqua tout de suite une anomalie : elle venait de prendre celui à l'abricot au lieu de melon ! Et de presser ses lèvres là où il avait sans doute posé les siennes** !


_______Hum, tu t'es trompée, nota-t-il. Manque de chance, je n'aime pas beaucoup le melon... Puis-je récupérer l'autre ?


_____« Oh là là, il l'a gouté aussi... ça fait la deuxième fois en quelques secondes qu'on... qu'on... »


_______Euh, mais j'ai déjà croqué dedans et...

_______Allons, ce n'est pas parce que tu es médecin que tu dois voir les microbes partout... Allez, donne-la-moi...


_____Il la récupéra et passa la langue le long de la jointure entre la boule et le cornet pour empêcher les coulures, ne connaissant pas la culture de la Pokémon Psy qui se sentit fondre comme son pauvre sorbet.

_____« Arf, misère, Damon, si tu savais à quel point tu remues le couteau dans ma plaie... »


_____Elle laissa tomber sa gourmandise par inadvertance, à force de surveiller le garçon plutôt que ses gestes.


_______Ah zut, quel dommage... soupira ce dernier. Tu veux un peu de la mienne pour compenser ?

_______Hiiii ! Pervers ! cria-t-elle en s'écartant vivement.

_______... Je n'ai fait que te proposer ma glace...

_______... Ah, euh... je voulais dire non merci...


_____Mais en son for intérieur elle hurla :


_____« Putain la gaffe ! J'avais oublié qu'il ne partageait sûrement pas mon éducation, donc il ne peut pas savoir ! Faut pas qu'il sache ce que sa gentille offre représente pour moi, ou je me prendrai la pire des hontes ! »



_______Youhou ! Déjà vingt-deux heures, et j'ai pas du tout sommeil, ha ha ! s'exclama Raichu, allègre. Finalement, je vais peut-être pouvoir tenir jusqu'à l'aube et plus loin !

_______C'est sûr qu'à grands coups de soda... ricana Évoli en sirotant le sien à la paille, le récipient accroché autour de son cou puisqu'il n'avait pas de mains pour le tenir. C'est une bonne idée ! On ne pourra pas s'endormir avec tout ce sucre !

_______J'espère bien ! Les bains froids, c'est pas mon truc !


_____La souris termina sa boisson gazeuse au citron et aperçut Gardevoir plus loin, ballotée par la foule avant de réussir à les rejoindre. Elle paraissait contrariée.


_______Dites, les garçons, vous n'auriez pas croisé Damon par hasard ? Je l'ai quitté du regard un moment et il a échappé à ma surveillance...

_______Non, on ne l'a pas vu. Tu parles de cet humain comme si c'était ton animal... fit remarquer le félin en penchant la tête de côté, intrigué.

_______Ou comme si tu étais une petite amie trop possessive... railla son camarade.

_______Petite amie ? Un humain et un Pokémon ? Ça c'est spécial ! s'étonna le chaton.

_______Rah ! Il n'y a rien entre nous ! Ne vous y mettez pas vous aussi ! tempêta-t-elle.

_______Nous aussi ? On n'est donc pas les seuls à dire que vous allez bien ensemble ? s'esclaffa le Pokémon Électrique.

_______Au lieu de rire bêtement, pourquoi tu n'expliques pas au nouveau que Damon n'est pas humain ? Mets-le au courant, ça t'évitera de gâcher ta salive en parlant d'amour là où il n'y en a pas ! s'offusqua-t-elle.


_____Elle s'éloigna en ruminant sa colère.


_______Damon n'est pas humain ? C'est-à-dire ? demanda la peluche chromatique.

_______C'est un Pokémon qui peut se transformer en Homme, expliqua son équipier. Pour une raison ou pour une autre, il semble se cacher sous cette forme. Bizarre, pas vrai ?

_______... Mouais... approuva distraitement l'enfant sans pourtant avoir l'air très surpris, alors qu'il était absorbé dans d'intenses réflexions.

_______Gardevoir sait faire pareil, mais je ne l'ai encore jamais vue en humaine, continua l'autre.

_______Ah ? Alors ils sont deux à avoir cette capacité... marmonna la petite créature d'une voix un peu trop sérieuse.

_______Euh... quelque chose ne va pas ? s'inquiéta son compagnon. T'es malade ? T'as l'air constipé.


_____Évoli leva des yeux ronds comme des billes, avant de laisser déborder son hilarité.


_______Mais non andouille ! J'étais en train de me creuser la cervelle ! articula-t-il entre deux hoquets.

_______Tu devais vraiment penser très fort pour tirer cette tête ! pouffa Raichu.

_______J'étais en train de me demander ce qu'un enfant de Gardevoir et l'autre donnerait ! répondit innocemment le Pokémon Évolutif.



_____Un peu saoule d'avoir vidé d'un trait tout le contenu restant dans sa troisième bouteille de Gracida – soit un demi-litre d'un seul coup –, Cresselia volait encore droit, mais avec des réflexes moindres. De toute façon, avec ou sans alcool dans le sang, elle ne se privait pas de bousculer les gens pour se frayer un passage jusqu'au bar en plein air installé pour la fête.

_______Vous souhaitez quelque chose à boire ? demanda poliment le Shaymin barman.

_______Nan, je viens faire la lessive, grinça-t-elle.

_______Vous vous êtes trompée d'endroit, j'imagine. Nous n'avons pas de linge à laver, s'excusa-t-il.

_______C'était un sarcasme, bougre d'imbécile ! Que veux-tu que je vienne faire à un bar à part consommer ? s'emporta-t-elle.

_______Inutile de vous montrer désagréable... se désola-t-il. Peut-être qu'une infusion vous délasserait...

_______Sers-moi plutôt un Ricard. Inverse les mesures d'eau et d'alcool.
_______Entendu.


_____La nymphe observa les gens agglutinés comme elle autour de ce comptoir circulaire. Ses yeux s'écarquillèrent. Elle avait repéré une certaine personne dont elle n'avait pas noté la présence avant. Elle maudit ses sens embrouillés par la liqueur de Gracidée, et rejoignit l'individu en question.


_______Qu'est-ce que tu fiches ici ? siffla-t-elle.

_______Que veux-tu que je vienne faire à un bar à part consommer ? soupira Damon en faisant le tour du rebord de son verre en plastique avec son index.

_______Oh, c'est ma réplique, ça... grogna-t-elle. T'es pas flanqué de l'autre cruche ?

_______Gardevoir ?... Non. La connaissant, je parie que si elle apprend que je suis en train de boire, elle va essayer de m'assassiner. Mais vu que j'étais trop repérable en restant à la périphérie du village, j'ai décidé de me cacher au cœur en restant ici.

_______Je croyais que tu te contentais des cigarettes, mais non.

_______Je ne peux pas fumer en présence des Shaymin. Ils absorberaient les toxines et rejetteraient de l'air purifié plus ou moins violemment. Ça causerait des dégâts vraiment mineurs, mais je m'attirerais tous les reproches. Alors je trouve un substitut.

_______Drogué et alcoolique. Quelle graine de délinquant...

_______Tu n'es pas la mieux placée pour me faire des reproches.


_____Il ricana et porta le gobelet à ses lèvres, laissant le contenu lui brûler la gorge, l'œsophage, l'estomac. Pendant ce temps, le barman apporta la commande de Cresselia qui termina plus vite son verre à peine servi que l'humain et en exigea un autre.


_______Moi je suis majeure depuis très longtemps. Toi, je ne peux pas savoir, puisque ça varie en fonction de l'espèce. Mais si j'apprends par quelque moyen que ce soit que tu n'as pas l'âge requis pour te saouler, tu vas entendre parler du pays, menaça-t-elle.

_______Oh mais j'ai l'âge, j'ai l'âge... assura-t-il en levant les mains en signe d'innocence.

_______C'est donc là que tu étais ! Merci beaucoup de m'avoir faussé compagnie ! intervint soudain Gardevoir en lui donnant un coup de poing sur le sommet du crâne. Et t'as vraiment besoin de boire ?

_______Ce que tu peux être coincée ! railla la créature lunaire. Tu devrais finir mon verre, ça te détendrait un peu.

_______Mais ça va pas de me proposer ça ? s'exclama l'autre Pokémon Psy en frissonnant.

_______Ah c'est vrai que tu fais partie de ces idiots qui parlent dans ces cas-là de baisers indirects...


_____Le jeune homme fixa alors longuement la demoiselle concernée par la remarque. Elle mordilla l'intérieur de sa lèvre inférieure en détournant le regard. Il avait sans doute repensé à la scène des glaces.

_____Elle se mit à rosir quand le gloussement compulsif qu'il tentait de retenir déborda. Elle risqua un coup d'œil vers lui, car elle savait inconsciemment que cet instant était rare ; c'était la première fois qu'elle le voyait rire aux éclats. Cela l'attrista de savoir que ce n'était pas complètement sincère : il était juste un peu grisé par l'alcool.


_______Ouh ! j'ai des crampes d'estomac... parvint-il à dire entre deux hoquets.

_______Non mais vas-y, continue de te marrer sur ma pomme, bouda-t-elle.

_______Vous êtes adorable tous les deux, nota exprès la nymphe de la Lune. Vous vous querellez comme un frère et une sœur. Sauf que puisque vous n'êtes pas de la même famille, dans votre cas, on appelle ça des cons, ou plus précisément des amoureux.

_______Mais qu'est-ce que vous avez tous avec ça ? Allez vous faire soigner si la mythomanie est contagieuse par ici ! rétorqua l'elfe psychique.


_____Le pseudo renard termina son verre d'une seule traite en ayant bien l'intention de s'en faire resservir plusieurs, pour oublier le regard amusé des personnes autour d'eux qui avaient entendu la remarque désarmante et maintenant pouffaient dans leur dos en échangeant des messes basses et des regards attendris.

_____Gardevoir demeura interdite un instant, triturant sa robe comme une enfant prise en faute, avant de se laisser tomber sur la chaise haute à droite du garçon. Elle leva une main pour interpeller le barman.


_______Servez-moi quelque chose de fort.



_______Ha ha, arrête maintenant, tu te fais du mal, Gardevoir...

_______La ferme Cresselia ! Tu dis ça parce que... hic !... j'en ai bu plus que toi ! Ce qui fait que c'est toi la coincée maintenant !

_______N'importe quoi débile ! Tu sais plus compter ou quoi ? En plus, c'est pas en te prenant une seule cuite que tu me voles la vedette, alcoolique du dimanche !

_______Tronche de peau de banane !

_______Face de fenouil !

_______Fumeuse de moquette !

_______Pute en blanc !


_____« Elles sont complètement ivres », songea Damon, mi-amusé, mi-ennuyé de les voir se disputer comme des maternelles, alors que lui était encore plutôt lucide malgré les nombreux verres.


_______Laisse ce verre de Gracida où il est, tu tiens mal l'alcool... conseilla-t-il à la nymphette qui braqua alors ses yeux écarlates sur lui.

_______Tu veux lui donner raison, c'est ça ? siffla-t-elle.

_______Non, mais tu devrais retourner à la cabane pour cuv... voulut-il insister.

_______T'occupe !


_____Elle lui enfonça presque le quart d'une bouteille ouverte de liqueur de Gracidée dans la bouche, et presque pleine de surcroît. Il s'étouffa à moitié avec le liquide brûlant qui se déversa dans son corps et lui donna des bouffées de chaleur. Il sentait que c'était sa limite.


_____« J'ai la tête qui tourne... »


_____Il parvint à s'en débarrasser mais il était déjà trop tard. Tous ses sens le trompaient et réfléchir était devenu un concept extrêmement vague. Il posa la tête sur le comptoir en gémissant.



_______Eh, regarde, c'est pas Gardevoir et Damon là-bas ? remarqua Raichu en récupérant son lot gagné à la pêche aux Couaneton***.

_______Si, on dirait bien, confirma Évoli. Elle a fini par le retrouver.

_______Hé, ils se tiennent par les épaules, alors si c'est pas de l'amour, je sais pas ce que c'est, s'esclaffa le Pokémon Électrique.


_____« Moi j'appelle ça deux bourrés qui essaient de marcher droit, mais bon... », songea la peluche chromatique en prenant un air dubitatif.


_______Oui, tu as sans doute raison, dit-elle cependant.

_______Dites les garçons, vous n'auriez pas vu Damon et Cresselia par hasard ? Faut que je leur parle de quelque chose... intervint soudain Rosélia qui venait de les rejoindre.

_______Damon vient d'emprunter avec Gardevoir la ruelle reconduisant à notre maison. Par contre, je ne sais pas où est l'autre... l'informa l'enfant.

_______Je crois que j'ai deviné... grogna la plante en pointant une direction avec une de ses lianes.


_____Une scène avait été montée la veille à l'endroit qu'elle indiquait, et un Rondoudou avec un micro s'exclama joyeusement :


_______Bienvenue à tous, merci d'assister ou même de participer à ce concours annuel de bras de fer ! Le lot de cette année n'est rien de moins qu'une belle caisse de bouteilles de Gracida pour les participants majeurs, et pour les plus jeunes leur poids en chocolat et confiseries diverses ! Après l'effort, le réconfort !

_____» En attendant la fin des inscriptions je vais me permettre de vous interpréter une petite chanson de ma composition, en espérant qu'elle vous plaira sincèrement et que vous ne serez pas aussi impolis que l'auditoire précédent qui s'était permis de s'endormir pendant que je...


_____Un des candidats grimpa alors sur l'estrade et fit rouler de côté la boule rose qui n'osa pas s'offusquer de peur d'être réduit à l'état de vieux chewing-gum à la fraise écrasé.


_______J'ai donc le plaisir de vous présenter le champion des trois années précédentes, Mackogneur, qui a semble-t-il décidé de venir saluer son public avant les épreuves... Hé, mon micro !

_______Hey, j'adresse ce message à toutes les tarlouzes qui espèrent me battre cette année : vous allez chier dans vos frocs, bande de lopettes ! Je vais vous rétamer !

_____Pour ponctuer son menaçant avertissement, le Pokémon Combat brisa le micro au creux de son poing puissant, avant de répandre les miettes sur le parquet.


_______Tu ferais mieux de rester à ta place, tapette. Laisse le Rondoudou faire son métier, tu vaux rien comme animateur, fit tout à coup une voix féminine bien connue.

_______Qui... qui a osé m'insulter ? tempêta le bodybuilder.


_____Cresselia entra en pleine lumière des projecteurs, un demi-sourire narquois aux lèvres.

_______C'est moi que tu cherches, espèce de baudruche trop gonflée ? railla-t-elle.


_____Elle avisa l'immense carton contenant la récompense pour la victoire.


_____« Ça tombe bien, je n'en ai presque plus... Et puis le petit apéro au bar – plus d'une douzaine de verres... – m'a donné encore plus soif », se dit-elle.


_______Retire tes paroles, gringalette, ou je ne garantis pas que tu restes en bonne santé ! prévint la brute.

_______Hu hu, nous règlerons nos différends une fois face à face... minauda la demoiselle que les intimidations n'atteignaient guère.

_______Elle va participer ? Sérieux ? Mais c'est dingue, elle a une chance ? s'étonna le petit félin argenté qui s'était glissé, avec ses autres équipiers, au premier rang des spectateurs stupéfaits.

_______Ça ne me surprendrait pas du tout, se contenta de répondre la créature florale, bras croisés.

_______Elle fait peur... marmonna le Pokémon foudre.


_____Le premier round commença, opposant un Grolem à un robuste Golemastoc qui l'emporta haut la main, avant d'être littéralement aplati par le Mackogneur lors de la demi-finale. Sur les huit participants, il en restait trois. Et bientôt plus que deux, car le match Polagriffe contre Cresselia allait débuter.

_____Celle-ci s'était facilement débarrasser du Tortank qui avait dû se mesurer à elle, et qui le regrettait amèrement à présent. Le "ding" de la cloche marqua le début de la rencontre. Les biceps de l'ours polaire gonflèrent tandis que le frêle bras de la nymphe ne changeait pas d'épaisseur ni de forme.


_______Tu vas finir brisée, ma jolie, tu devrais renoncer à cette affaire d'hommes, la conseilla son adversaire. Tu as eu de la chance avec l'autre, rien de plus.

_______... De la chance, dis-tu ?... Peut-être...


_____Son membre gracile, jusqu'ici opaque, devint légèrement translucide au niveau du poignet, et après avoir pris une grande inspiration, elle effectua un mouvement dévastateur de l'avant-bras, abattant sur-le-champ celui du grizzli.


_______... Mais je sais en tirer parti, acheva-t-elle en étirant ses lèvres.

_______Nous avons nos deux finalistes ! La musculature parfaite Mackogneur contre la mystérieuse beauté lunaire Cresselia ! clama Rondoudou.

_______C'est une plaisanterie ? Me battre contre une femme ? rouspéta le premier cité.

_______Je hais les misogynes, commenta l'intéressée. Ce sera un plaisir de te faire mal.

_______Tu cesseras bientôt de te donner des grands airs !


_____Ils se mirent chacun d'un côté de la table prévue pour le bras de fer. Si la jeune femme ignorait complètement le monde extérieur, l'autre ne manqua pas de remarquer la foule en délire clamant son nom, mais aussi celui de l'oiselle psychique.


_____« Ça ne va pas du tout ! Elle a la côte, elle me vole mes fans ! »


_______Qu'attends-tu ? Tu hésites ? demanda cette dernière. Devant une pauvre dame ?

_______Je vais te faire manger tes plumes, tu vas les sentir passer !


_____La lutte débuta sous les regards de multiples inconnus, mais aussi de compagnons.


_______Elle l'a vraiment énervé, nota Évoli.

_______Oui, c'est pas bon... Il va tout donner... gémit Raichu.

_______... C'est ce qu'elle attend de lui... j'ai compris sa technique... souffla Rosélia, fascinée. Observez un peu la tournure que ça va prendre...


_____Ils obéirent. Pour l'instant, les deux combattants semblaient de force égale. Mais le Pokémon aux quatre bras gagna du terrain peu à peu. La sueur perla le long du croissant de son ennemie qui paraissait faiblir. Sa patte en forme d'ogive tremblotait sans parvenir à contenir la force de la main imposante qui glanait un peu plus de millimètres chaque seconde.


_______Alors, tu ne dis plus rien, madame "j'ai-la-fierté-mal-placée" ? Tu vas perdre ! s'enflamma-t-il.

_______... Tu es sourd ou quoi ?


_____Malgré le fait qu'elle avait parlé très doucement, tous purent l'entendre, car plus personne n'osait troubler le silence tendu qui s'était imposé de lui-même.


_______... J'ai pourtant été claire...


_____Son avant-bras entier devint transparent cette fois, l'on pouvait voir le fin cartilage le composant, les veines rougeoyantes courir le long de l'arc, le sang affluer et défluer.


_______... je déteste...


_____Il se passa une chose incroyable : le membre diaphane se plia comme du caoutchouc, alors que l'autre moitié demeurait complètement rigide. Comme un élastique trop tendu, la partie flexible revint à sa position initiale, récupérant tous les centimètres perdus.


_______... les machos.


_____Se servant de l'énergie emmagasinée grâce à la vitesse qu'avait eue son corps pour reprendre sa forme d'origine combinée à la pression exercée précédemment sur sa patte, elle réitéra son mouvement terrible, qui envoya s'écraser le bras adverse sur le bois de la table qui vola en éclat.

_____Mackogneur en resta bouche-bée. D'ailleurs, tous prirent exemple sur lui. Le Pokémon Normal chargé de l'animation fut le premier à se reprendre :


_______Cresselia est notre gagnante ! Elle a bien mérité son lot, vous pouvez l'applaudir !



_______J'ai cru que t'étais fichue pendant un moment ! avoua Raichu.

_______Bah t'as mal cru, grosse citrouille, ricana Cresselia en débouchant une bouteille d'alcool avec ses dents.

_______Ta technique est surprenante. Je ne savais pas jusqu'à maintenant que tes muscles sont ainsi... fit remarquer Rosélia.

_______Tu as compris ? s'étonna la nymphe. Ben tu n'es peut-être pas aussi cruche que t'en as l'air...

_______Tes muscles peuvent gonfler pour rigidifier ton bras ou s'affiner à l'extrême pour le rendre très souple, expliqua brièvement la plante.

_______Exact, dans les grandes lignes, c'est ça, confirma la concernée.


_____Si Raichu éprouvait un vif intérêt passée sa surprise, Évoli, en revanche, parut ne pas relever cette rare morphologie. Il demeura sans plus de réaction que quelqu'un le sachant déjà.


_______On arrive à la cabane ! Je me demande l'heure qu'il est, s'exclama-t-il soudain, passant en un clin d'œil du calme plat à un enthousiasme débordant.

_______On a encore une heure avant l'aube, affirma la Pokémon herbe en observant ses roses fermées.

_______Faut pas s'endormir, hein ? Plus qu'une heure et on échappe au bain ! rappela la souris.


_____La créature psychique ouvrit la porte et presque immédiatement sa bouche s'étira en un très grand sourire moqueur.


_______C'est eux que tu aurais dû prévenir de cela, chose orange, pouffa-t-elle.


_____Allongés sur la couchette du milieu à droite, semblables à des poupées jetées sans trop de soin, Damon et Gardevoir dormaient, cette dernière presque sur le torse de l'humain qui restait passif.


_______H moins un et les tourtereaux seront mouillés... railla l'oiselle.

_______N'empêche, regardez-les, c'est romantique... ajouta la fleur.


_____Suite à cette remarque, un frisson aussi rapide qu'imperceptible parcourut les deux intéressés...



_____*Je tiens à préciser avant que l'on ne me fasse la remarque que dans ce passage, je ne prends absolument pas la défense de la cigarette, bien au contraire. C'est aussi pour cette raison que cette fanfic est déconseillée aux moins de douze ans. S'il est possible pour des adolescents et des adultes de mal interpréter le texte, imaginez pour des enfants... Je vais donc être claire ici :


FUMER NUIT GRAVEMENT À VOTRE SANTÉ ET À CELLE DE VOTRE ENTOURAGE.

_____**Au Japon, on ne boit pas à la même bouteille, ou on ne partage pas un objet ou un aliment se portant à la bouche, car le concept de baiser est plus profond qu'en France. Poser ses lèvres là où un autre les a posées est synonyme de baiser indirect.

_____***Version Pokémon de la pêche aux canards.