Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Chroniques des Donjons Mystère, Tome I : Timeout de Sanaito



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Sanaito - Voir le profil
» Créé le 10/04/2012 à 14:48
» Dernière mise à jour le 10/06/2015 à 23:23

» Mots-clés :   Aventure   Drame   Présence de personnages du jeu vidéo   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
[S1] Chapitre XXIV : Conspiration – To touch the death
_______Évidemment qu'ils vont tous crever.

_______... Nous... tuerons pas... Mais tu... fournir... explications...

_______Pff, t'as beau être épuisé au point de ne plus faire de phrases complètes, tu parviens toujours à rester aussi chiant !

_______Merci, merci ! Je vais me dépêcher de t'aider ! Reste éveillé encore un peu, j't'en prie !


_____Évoli, la mine réjouie, se mit à balancer sa queue dans un mouvement de métronome tout en répétant inlassablement à chaque temps "go ! go ! go !" comme le ferait une pom-pom-girl.

_____Si ça avait bel et bien l'air d'une chorégraphie stupide, l'effet, en revanche, était visible. Car l'attaque Coup d'Main permet de décupler l'énergie de la cible pendant un temps limité. Damon retrouva suffisamment de forces pour se relever. Il entama alors un compte à rebours à partir de soixante.



_______Devoir me mesurer à un Type Psy, quelle honte, quel déshonneur pour un Pokémon Ténèbres ! rouspéta Noctali après avoir lâché l'épaule meurtrie de Gardevoir.

_______Rien ne t'empêche de capituler tout de suite... tenta celle-ci, déjà affaiblie par la morsure.

_______J'aimerais bien ne pas avoir à affronter une proie aussi inoffensive, mais capituler, c'est pire encore ! Je ne supporterais pas de tomber si bas !


_____Le félin des ombres conclut sa phrase sur un intense Vibrobscur dont les anneaux entrelacés frappèrent la pauvre jeune femme de plein fouet. Elle fit plusieurs tonneaux avant de heurter tête la première la base du télescope.

_____Elle se redressa péniblement et avant qu'elle eût pu retrouver son équilibre, son ennemi la fit choir à nouveau d'une attaque Tranche-Nuit qui lacéra ses bras sans même rayer l'incantium qui l'entravait toujours.


_______Pff, ces maudites menottes m'humilient ! Tu ne peux rien faire tant que tu as ces choses aux poignets !


_____Elle ne répondit que par un flot de sang dégoulinant de sa bouche, colorant ses lèvres et son menton d'un rouge vif. Des gouttes vinrent teindre sa robe.


_______Ah là là, c'est pas possible ! Tu es si fragile que ça ? râla-t-il encore. Ce match ne rapporte rien !


_____« Je suis mal... songea la nymphe. Sauf si j'arrive à... me souvenir des cours de Lucario... »


_______Tiens, attrape ça !


_____S'attendant à recevoir une nouvelle capacité, elle mit les bras en protection devant son visage, et fut étonnée de sentir un petit objet rebondir contre son coude et tomber en émettant un son cristallin. Elle vit une petite clé à ses pieds. Elle observa avec méfiance son adversaire qui grinça :


_______Détache-toi, tu me fais pitié !



_____Voltali, après un impressionnant salto arrière, se réceptionna à la verticale sur le télescope afin de prendre une puissante impulsion qui l'envoya survoler Cresselia. Celle-ci était loin d'être prise au dépourvu, elle le suivit donc du regard sans difficulté.


_____« Idiot... Aurais-tu oublié qui t'a appris cette technique ? Ton Fatal-Foudre lancé en étoile sur moi depuis là-haut ne te servira à rien face à celle qui t'a tout enseigné ! »


_____Comme prévu, cinq éclairs regorgeant d'une terrible énergie destructrice filèrent droit sur elle. Au lieu d'être effrayée, elle poussa un profond soupir, puis son orbe frontale se mit à luire, tout comme ses yeux : les fragments de Fatal-Foudre furent déviés par Psyko et frappèrent le sol autour d'elle en laissant des traces de brûlures formant un pentagone parfait. La nymphe, en revanche, n'avait pas la moindre blessure.


_______Rhaaa ! Comment est-ce possible ? Jusqu'à présent, cette capacité ne m'avait jamais fait défaut ! D'autres avaient déjà essayé de bloquer l'attaque comme tu l'as fait, et ils ont échoué ! s'exclama le félin. Alors que toi... toi...

_______Peuh ! Baka * ! Tu as en face de toi ton Maître, je connais les faiblesses de ce que je t'ai inculqué ! grogna l'espionne.

_______Tu n'es plus mon Maître, tu m'entends ? cria-t-il en regagnant terre, courroucé. Tu n'es qu'une traînée ! Tu as retourné ta veste, de voleuse, tu es passée à flic ! Et tu m'as jeté entre les sales aimants des Magnéti contre un casier vierge ! Pas que moi, d'ailleurs. Tous mes amis ! Ils croyaient en toi ! Je te soutenais quand ils n'avaient pas confiance ! Mais maintenant, je m'aperçois que j'aurais mieux fait de me ranger du côté de ceux qui disaient que tu étais fêlée !

_______Ta ta ta, tu me fais quoi, là ? Une scène mélodramatique ? À quoi bon ? Tu devrais savoir depuis le temps...


_____La Pokémon Psy se téléporta et réapparut derrière lui pour lui mettre un fulgurent Psykoud'Boul à l'arrière du crâne. Elle disparut une nouvelle fois dans ce qui ressemblait à une aurore boréale pour se retrouver juste au-dessus de son adversaire qui avait trébuché. Elle s'écrasa comme une masse sur lui.


_______... que je n'ai jamais eu et que je n'aurai jamais de remords.


_____Perdant ses forces, incapable de respirer, il ne parvint pas à répondre. Après encore quelques spasmes, la créature Électrique s'immobilisa, inconsciente, son cerveau ayant manqué trop longtemps d'oxygène. Alors seulement la demoiselle lunaire s'éleva à nouveau, tranquillement.


_____« De toute façon, pourquoi regretterais-je un acte qui m'a été entièrement bénéfique ? songea-t-elle. J'ai pourtant bien insisté sur ce point pendant son éducation : pas question de morale quand il s'agit de protéger sa propre existence – même si pour cela il faut aller à l'encontre de celle des autres... »


_____Elle serra les dents, repensant à une certaine personne qui avait contesté cette politique égoïste, pour finalement s'y ranger et même l'appliquer d'une façon extrême et cruelle.
_Soudain, elle se retourna ; Givrali se tenait assise devant elle, elle la fusilla immédiatement du regard.


_______Quoi ? Tu veux te battre ? T'es pas contente que ton coéquipier soit K.O, hein ?

_______... Il l'a cherché. S'il avait gardé son calme, il aurait mieux combattu.


_____« Elle n'a pas dit qu'il aurait gagné, ça veut dire qu'elle savait depuis le début que j'allais l'emporter, ou du moins qu'elle doutait fort de sa victoire. Je ne sais pas pourquoi, mais ça me dérange... »


_______Contre moi, ce sera une autre histoire, reprit la féline de la glace.

_______Tu as donc vaincu l'humain, en déduisit Cresselia. Rien d'étonnant...



_____Damon analysa rapidement la situation de tous : Givrali semblait maintenant vouloir défier Cresselia, tandis que Gardevoir était visiblement en très mauvaise posture. Ses autres équipiers paraissaient bien se porter. Il n'hésita donc pas et se jeta sur Noctali.



_____À peine Gardevoir avait-elle eu le temps de retirer ses menottes que Noctali se retrouva plaqué avec violence par Damon, qui semblait avoir récupéré toutes ses forces. Ils effectuèrent plusieurs tonneaux durant lesquels le félin ne cessait de donner des coups de griffes et de mâchoires en espérant atteindre les bras fins mais puissants de l'humain qui refusait de le libérer.

_____Celui-ci se remit debout en s'efforçant de maintenir le Pokémon contre lui, sans lui laisser une seule chance d'échapper à son étreinte.

___Qu'est-ce que tu fiches toi ? Qui t'a permis d'intervenir ? tempêta la créature.
___Vas-y, attaque ! cria le jeune homme en s'adressant à la demoiselle qui s'était remise debout, essouflée.
___Et... et toi ? Je vais te blesser ! gémit-elle.
___Je t'ai dit d'attaquer, ne retiens pas tes coups ! insista-t-il. Dépêche-toi !
___... Tu te rends compte à quel point ce que tu me demandes est contraire à mon éducation ? protesta-t-elle.
___Désolé d'être cassant mais je m'en moque ! Attaque ! s'énerva-t-il. Tu as trente secondes avant que je n'arrive plus à le retenir ! Regarde-toi, tu n'encaisseras pas une capacité de plus ! Alors n'hésite pas !


_____Elle le dévisagea tandis qu'il immobilisait le plus possible le chat des ténèbres contre son torse. Le doute ne se lisait pas dans son regard. Elle se décida, tendit ses deux mains devant elle.


_____« Je n'ai plus qu'une vingtaine de secondes pour me souvenir de ce que Lucario m'a appris... L'erreur n'est pas permise... »


_____Ses yeux virèrent au bleu céruléen tandis qu'elle concentrait son pouvoir dans ses paumes qui brillèrent à leur tour. Elle transpirait tant sa concentration était grande. Une sphère intensément lumineuse crût entre ses doigts crispés, elle replia ses bras vers elle, afin d'être prête à la balancer.

_____Le garçon prit sa respiration et baissa les paupières. Il plaqua sa main devant le museau de Noctali qui s'étouffa avec la Ball'Ombre qu'il préparait. Il observa ensuite la magnifique Aurasphère se dirigeant droit sur eux. Trois secondes avant l'impact. Quatre avant la fin de Coud'Main. Il se prépara mentalement à beaucoup souffrir.

_____Peut-être à mourir.

_____Il avait caché à la nymphe à quel point il serait au bord du gouffre après avoir reçu une telle capacité.



_______Tu es d'un tout autre niveau que Voltali, je dois l'admettre... grinça Cresselia en se relevant après avoir reçu une violence attaque Ball'Glace.


_____Elle avait parfaitement conscience qu'il ne s'agissait là que de son troisième niveau de puissance. Encore deux plus destructeurs encore à esquiver. L'une d'elle arriva justement. La Pokémon lunaire la coupa en son hémisphère à l'aide d'un Coupe Psycho et enchaîna tout de suite avec une Ball'Ombre que Givrali prit en plein visage.

_____Aveuglée, elle tituba en se frottant les yeux. La nymphe psychique en profita pour lui donner le coup de grâce en l'envoyant valser contre le télescope d'un Psyko.


_____« Terminé, songea-t-elle, satisfaite. Et où en sont les autres ? »


_____Elle constata que le dernier rescapé n'allait pas tarder à être terrassé par une Aurasphère. Elle fut toutefois surprise de voir que Damon n'hésitait pas à se mettre en position délicate afin d'assurer la victoire à Gardevoir. N'avait-il pas peur d'être blessé ? Et ne l'était-il pas déjà ?

_____Elle nota la présence d'Évoli qui, dans un coin, semblait effectuer une capacité Coup d'Main. Elle fixa de nouveau l'humain, l'attaque Combat foncer sur lui et son ennemi prisonnier. Elle comprit le danger.


_____« Mais quel imbécile ! »


_____Noctali et le jeune homme furent propulsé contre le mur, l'un K.O, l'autre gémissant.

_____Et la seconde d'après mourant.



_______Oui ! Vous avez gagné ! Vous avez gagné ! Et vous les avez même pas tués ! Merci ! Merci de les avoir épargnés ! s'enthousiasma le mignon Pokémon chromatique en cessant son attaque Coup d'Main. Euh... Qu'est-ce que vous avez ? Il se passe quoi ?


_____Il s'approcha du petit groupe rassemblé en cercle autour de quelque chose qu'il ne parvenait pas à voir.


_______Il est grièvement atteint à la tête, il saigne beaucoup trop pour que je puisse tout bander ! Et puis... c'est une hémorragie interne ! s'alarmait Gardevoir au centre.


_____Évoli se glissa entre Raichu et Rosélia afin d'observer l'objet de leur évidente inquiétude. Damon gisait au pied de la demoiselle psychique qui s'affairait à le soigner du mieux qu'elle pouvait avec sa trousse de secours fraîchement récupérée.

_____Si elle était facilement parvenue à panser les plaies diverses sur son corps, elle semblait toujours terriblement angoissée. Des filets de sang coulaient de la bouche et des oreilles du jeune homme qui demeurait inerte. Le liquide chaud et vermeil ne tarda pas à s'écouler aussi de son nez.

_____Malgré son état abominable, ses yeux s'entrouvrirent. Il ne distinguait presque rien. Des lumières et des ombres dansaient devant lui. Ses pensées étaient plus brouillées encore que sa vision. Il se perdait dans un amalgame confus de souvenirs lointains ou proches, ainsi que de faits présents. Mais ce sont surtout les fantômes du passé qui revenaient le hanter. Notamment un.

_____Étrangement, au lieu de l'effrayer, cela lui procura plutôt une sensation de réconfort. Sa fin avait pris le plus beau des visages, et lui tendait cette main qu'il avait toujours voulu saisir pour ne plus jamais la lâcher.


_______Joëlle... souffla-t-il en remuant faiblement un doigt. Prends-la...

_______Damon, à qui parles-tu ? demanda Raichu.

_______Laisse-le, il ne t'entend pas, il délire... gémit la doctoresse, impuissante.


_____Cresselia observait de loin. Elle aurait aimé n'en avoir rien à faire, et ne pas avoir les moyens de l'aider. Mais elle ne s'en moquait pas, et avait même une capacité pouvant le tirer d'affaire. Elle grogna. Qu'avait-il de si spécial pour que cela la convainquît de le sauver, alors qu'elle aurait tout aussi bien pu fermer les yeux ?

_____Elle jura mentalement et l'instant d'après dégagea une douce aura opaline. Elle se coucha sur le côté, sombra rapidement dans l'inconscience, tandis que le présage de mort planant sur le jeune homme se dissipait.



_____Il était dans le noir le plus profond où le silence était roi. Debout, seul, perdu, confronté à des pensées tout aussi sombres libres de le torturer à loisir, ne subissant plus aucune distraction extérieure capable de les enfouir, il trouva toutefois la force de se retourner.

_____Joëlle était là, elle l'attendait. Ses prunelles scintillantes, son éternel sourire, et sa main tendue qu'il était prêt à attraper à n'importe quel prix. Elle était quant à elle à la limite de l'obscurité, se tenant sagement derrière cette frontière, dans une zone immaculée.

_____Il s'approcha, bras tendu devant lui, prêt à la rejoindre. Elle ne bougeait pas, patiente. Or, alors qu'il allait franchir la ligne, il se heurta à une paroi souple qui venait juste de se dresser. Elle était translucide, et à travers cette membrane dégageant une douce aura opaline, il ne pouvait qu'observer le visage de son aimée, son sourire se faner alors qu'il lisait sur ses lèvres deux mots qui le rembrunirent :


_______Plus tard...


_____La pellicule vibra et s'opacifia, puis disparut en emportant l'infirmière et son environnement d'intense pureté. Il se retourna encore, et se retrouva face à lui-même. Son reflet, mais plus obscur que les ténèbres alentours, au regard corrompu, glacial. Celui-ci lui attrapa la main et dit en ricanant cruellement :


_______Bon retour chez les vivants, Damon.


_____Il bascula vers l'arrière, l'entraînant dans une chute sans fin, vers les tréfonds de son âme.


_______Bon retour en Enfer.




_______Tu reprends enfin conscience ! Imbécile, je me suis fait un sang d'encre ! s'écria Gardevoir en le voyant ouvrir les yeux.

_______Où suis-je ? demanda-t-il en chuchotant.

_______Au relai du huitième étage du Pic Céleste, avec Pharamp, le médecin. Il m'a aidée à achever de te soigner, expliqua-t-elle. Aussi incroyable que cela puisse paraître, tu dois la vie à Cresselia ! Elle a utilisé Danse Lune pour toi, mais elle s'est contentée de guérir ton hémorragie interne pour lequel je ne pouvais rien faire. Pour le reste, tu vas devoir récupérer par toi-même. Je dis ça comme si c'était un reproche alors qu'en fait, sans son intervention, tu serais sans doute...


_____Elle n'acheva pas sa phrase. Raichu apparut soudain à ses côtés, l'air tout à fait ravi. Il s'exclama :


_______Hey ! Tu es réveillé, pas trop tôt ! Bon retour chez les vivants, Damon !


_____Celui-ci ne put s'empêcher de songer ironiquement :


_____« Bon retour en Enfer. »



_____*Idiot ! (japonais)