Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Chroniques des Donjons Mystère, Tome I : Timeout de Sanaito



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Sanaito - Voir le profil
» Créé le 08/02/2012 à 18:11
» Dernière mise à jour le 10/06/2015 à 16:49

» Mots-clés :   Aventure   Drame   Présence de personnages du jeu vidéo   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
[S1] Chapitre XIX : Telle est prise qui croyait prendre
_______Gardevoir, allez, lève-toi, on a des choses à faire... soupira Damon.

_______Mmmh... gémit-elle en remontant sa couverture sur le nez.

_______Pousse-toi et observe la professionnelle, gamin, railla Cresselia en l'écartant.


_____Elle se plaça auprès de la Pokémon Psy, un sourire sadique naissant aux commissures de ses fines lèvres.

_____Tous les matins, la nymphe lunaire avait besoin de son jus de baies Maron pour se réveiller complètement et être de bonne humeur – dans la mesure du possible avec elle.

_____Mais ce qui la mettait en forme et la rendait joyeuse plus efficacement encore qu'en le buvant, c'était le renverser sur un pauvre innocent qui n'avait rien demandé. Et aujourd'hui, la malheureuse victime... devinez qui c'est.

_____Gardevoir se redressa brusquement, le visage poisseux et dégoulinant d'un liquide marron clair. Elle jeta un regard noir vers la responsable dont le verre était à moitié vide, ce qui représentait pourtant beaucoup – ledit verre était très grand.


_______Je n'ai jamais douté du pouvoir tonifiant de ce fruit, tu aurais vu ton bond, persifla cette dernière en agitant doucement la boisson pour limiter le dépôt au fond.

_______Ah ah ah. Je suis morte de rire, grinça la nymphette en hoquetant quand des gouttes tombèrent sur sa corne hypersensible.

_______Oh mais c'est qu'elle va être trempée, remarqua l'autre demoiselle en la montrant d'un doigt moqueur. Je peux l'essuyer si tu veux...*

_______Euh, non, ça ira, hein... n'approche pas ce torchon de moi ! Psyko !... Ah oui, les capacités ne fonctionnent pas ici, pour qu'elles ne puissent pas démolir malencontreusement la cabane... se rappela la jeune Pokémon en serrant compulsivement sa robe et en se mettant précipitamment debout, prête à s'échapper.

_______Je pense que je vais aller rejoindre Raichu et Rosélia dehors... marmonna l'humain en rougissant un peu. Je vous laisse... vous... occuper...

_______Je te suis ! ajouta précipitamment l'elfe psychique. Je ne veux pas finir entre les pattes de cette perverse !

_______Gardevoir... à genoux... susurra la concernée.

_______Naaaaaaaaan ! Elle m'a coincée... Damon, aide-moi ! Il est déjà dehors...


_____Cresselia mit son visage à hauteur de celui de sa "captive". Son expression était sérieuse, à présent. Elle avait gardé le chiffon.


_______Si tu veux avoir une chance d'éviter la pire des hontes, tu as intérêt à répondre à mes questions, ok ? lâcha-t-elle.

_______De quoi parles-tu Cresselia ?

_______Tais-toi. Ce n'est plus Cresselia que tu as devant-toi mais l'agent 507 des forces secrètes du gouvernement.

_______Oh, je vois. En gros, tu me soumets à un interrogatoire ? Et sur quelle affaire, je te prie ?

_______C'est bien simple, sur celle du laboratoire. J'étais chargée de cette enquête, et je le suis toujours tant que l'on n'est pas sûrs d'avoir recensé tous les survivants à l'incident.


_____« Un incident hein ? Disons plutôt un champignon... », songea avec acidité l'interrogée.


_______Tu veux dire qu'à part Damon et moi il y en a d'autres ? demanda-t-elle, surprise.

_______Oui, confirma l'agent. Il semblerait que Gallame se soit enfui par un passage dérobé juste avant l'incident avec tous les spécimens accomplis. Ce qu'ils sont devenus ? Bonne question. Bon, justement, question : quel Pokémon est ce type qui est avec toi ?

_______Je ne sais pas, répondit du tac-au-tac la questionnée.

_______... Je crois que tu as besoin de faire connaissance avec mon ami en matière synthétique...



_____Gardevoir et Cresselia sortirent dix minutes après Damon. Si la première évita de loucher sur lui, la deuxième le dévisagea avec hargne avant de se détourner pour dire aux autres :


_______Bon, c'est chouette, j'ai joué les nounous. Mais maintenant, vous allez acheter vos trucs et dégager fissa. J'ai plein de choses à faire et vous me retardez.

_______Dis qu'on est lourds ! rouspéta Rosélia.

_______À quoi bon citer les évidences ? railla la créature de la Lune. Bref, quand je dis que vous me ralentissez, je n'exagère pas. Tant que vous serez dans mes pattes, je ne pourrai pas bosser. Secret professionnel.

_______Ne t'en fais pas, voyons, grogna la seconde nymphe. Qui aurait envie de traîner avec toi ? On y va, les autres. N'importunons plus "son altesse"...


_____Sur ces mots, elle prit la tête du groupe et s'en alla fièrement. Raichu, l'humain et la plante suivirent le mouvement, laissant la Pokémon lunaire seule avec un sourire amusé. Et un regard terriblement perçant posé sur le jeune homme.


_____« Hum, elle n'a rien voulu dire sur lui. Je vais devoir passer au plan B qui est un peu plus... musclé... »



_______Qu'est-ce qu'elle t'a fait ? demanda discrètement Damon à Gardevoir.

_______À ton avis ? grimaça celle-ci. Elle m'a... torturée. Voilà le mot. Et c'est à cause de toi ! Elle veut savoir qui tu es !

_______... Ça ne m'étonne pas d'elle, soupira-t-il. Sa curiosité est maladive. Il faut s'attendre à ce qu'elle insiste. Quand elle jette son dévolu sur quelque chose, le grappin est solide...

_______Tu en sais quelque chose, hein ? C'est sûr que ce doit être agaçant de s'être fait accroché par elle au point de voir tous ses plans tomber à l'eau !

_______Ne reviens pas sur ce sujet. Je regrette mon passé plus que tu le crois. C'est pour cela que je tiens à m'en souvenir. Pour comprendre ce qui m'a poussé à chercher la puissance par ces moyens que je désapprouve pourtant. Le temps de parvenir à réunir ces informations, je ne dois surtout pas être attrapé. Je me rendrai à Cresselia quand j'aurai atteint mon but.

_______... Dois-je comprendre que, pour une raison ou pour une autre, tu tiens à elle plus encore que ce qu'on a pu voir dans le Mont Corne ?


_____Il ne répondit pas. La nymphe interpréta ce silence pour un acquiescement, et sans comprendre pourquoi, elle eut un pincement au cœur. Elle voulut se ressaisir. C'est elle ou, l'espace d'un instant, elle a ressenti de la déception ? Est-elle devenue folle, a-t-elle oublié que sous cette enveloppe humaine – trop à son goût – se dissimule l'un des pires criminels de l'Histoire ?


_______Attends... tu as bien dit que tu souhaites te souvenir ? Tu es amnésique ? s'étonna-t-elle en réalisant cette partie de phrase.

_______Sur toute la période compromettante, oui, confirma-t-il. Ce que je sais de mon passé, je ne l'ai appris que dans les livres d'Histoire et dans les archives. Il y en a des plus complètes à Bourg-Trésor, c'est pour cela que je désire m'y rendre.

_______Oh !

_______Quoi donc ?

_______... Rien, c'est juste que tu viens de me surprendre. Je ne m'imaginais pas pareille chose de toi. Tu sembles si convaincu quand tu parles du passé que tu n'as pas du tout l'air de l'avoir oublié.

_______Et pourtant je ne me rappelle plus.


_____En vérité, la demoiselle avait réalisé quelque chose qui avait changé son point de vue sur le jeune homme. Au point qu'une exclamation lui avait échappé. L'amnésie... cela expliquait bien des choses pour elle. Comme par exemple son comportement : rien de violent ou d'irrespectueux, bien au contraire, il n'avait pas les manières d'un hors-la-loi.

_____Il y avait aussi la couleur pure de son esprit. Comment un malfaiteur pouvait-il avoir la blancheur d'une colombe ? Était-ce la signification de cette teinte d'aura ? Le repentir ? Elle n'en était encore qu'aux suppositions à ce sujet.

_____Or elle avait une certitude : en chassant cette époque malsaine de sa mémoire, il avait aussi annulé la corruption de son âme. Mais pour combien de temps ? Et puis, si ses souvenirs revenaient, redeviendrait-il ce qu'il était – un mégalomane ?

_____Elle s'imposa un nouvel objectif en plus de soutirer des renseignements sur son passé à Damon : l'empêcher de se remémorer. Hors de question de voir ressurgir le Darkrai aux ambitions si dangereuses pour le peuple Pokémon et humain.

_____Car bien qu'il eût affirmé qu'il allait se rendre, comment savoir s'il ne se laisserait pas tenter à nouveau par ce qui l'avait poussé la première fois à se retourner contre la loi ?


_______Tu me sembles soucieuse, fit-il soudain, interrompant ainsi le cours de ses pensées.

_______Tu te trompes... Je suis juste en train de réfléchir, réfuta-t-elle.

_______À quoi ?

_______Tout et rien. T'occupe.


_____Il fronça les sourcils et plissa les yeux, mais n'ajouta rien. Enquêter n'était plus son métier après tout. Toutefois son inconscient retint le détail, par réflexe.


_______Bon, c'est pas tout ça mais on a des choses à acheter, alors on va se répartir les tâches, dit-elle à tous, closant ainsi la conversation délicate. Je propose que Raichu s'occupe de nous trouver tout ce qui se mange et se boit, pendant que Rosélia cherche des munitions diverses. Damon achètera des Orbes, et je me charge du reste, compris ?

_______Pas de problème ! s'exclama la souris en salivant d'avance.

_______... Hum, je crois qu'en fait, Rosélia et toi allez intervertir vos rôles. Si on veut qu'il nous reste de la nourriture, ce serait plus prudent... grinça la nymphe.


_____Le Pokémon Électrique soupira, visiblement déçu.


_______Ah, et puis si on nous interroge sur Damon, prétendez qu'en vérité, c'est un Zoroark un peu cinglé qui garde l'apparence de son dresseur mort tragiquement en le sauvant d'un incendie, ajouta-t-elle.

_______Tu devrais devenir scénariste, grommela le concerné à qui cette "identité" ne plaisait pas du tout.


_____Elle l'ignora – bien qu'elle pouffa intérieurement – et conclut :


_______Vous avez bien compris ? Bon, prenez chacun une bourse parmi celle que j'ai posé à terre, c'est votre budget. Allons-y, rendez-vous ici quand vous aurez terminé ! lança-t-elle alors qu'elle s'éloignait déjà.


_____Les autres partirent chacun de leur côté. Raichu se retrouva à errer vers les stands d'armes en tout genre comme les Pics d'Argent, les Racaillasses, etcétéra. Il fut surpris de pouvoir trouver des objets prestigieux comme les Épines d'Or, qui évidemment coûtaient terriblement chers.

_____Il inspecta le contenu de la bourse donnée par Gardevoir, écarquilla les yeux en deux ronds parfaits, grands comme des soucoupes. Elle a gagné au loto ou quoi ? Une pareille somme ! Un si gros tas de Pokés ! Il put à loisir acheter ce qu'il voulait – les fantastiques aiguilles dorées et plus encore.

_____Rosélia, elle, inspectait chaque fruit avec la minutie d'un expert. Il faut dire qu'il n'y a pas mieux placé qu'une plante pour constater l'état de santé d'un autre végétal.

_____Elle ne choisit donc que les meilleures pommes, et pas les moins coûteuses, évidemment – la créature de foudre n'était pas le seul à avoir constaté les gains à disposition. Elle se remit en quête d'aliments intéressants, comme les graines, par exemple.

_____Damon, lui, avait déjà terminé son travail. Maintenant, il était installé contre un arbre, sans rien faire, juste fixer le ciel et réfléchir. Un de ses équipiers devait déjà avoir répandu la rumeur du Zoroark, parce que les moues haineuses s'étaient transformées en regards curieux ou compatissants – les Pokémon respectent la perte d'un être cher, même humain.

_____D'autres devaient être plus sceptiques, parce qu'il avait ressenti nombre de Psyko, Choc Mental ou attaques Psy diverses l'atteindre et s'annuler à son contact, confirmant son type Ténèbres. Convaincu qu'il était alors vraiment le renard qu'il prétendait être, ils cessaient de le regarder avec défiance.

_____Comment aurait-il pu se douter que cette forme humaine ne cachait pas le Pokémon illusionniste mais le Darkrai le plus redouté de son temps ? Le pseudo "jeune-homme-Zoroark" reconnaissait là l'utilité de sa fausse identité : masquer la bizarrerie de sa résistance au psychisme.


_______Alors, on bâille aux Cornèbre** ? railla une voix familière dans son dos.



_____Cresselia lui attrapa le poignet pour le forcer à la suivre. Il ne se débattit pas. Il aurait pu opposer une résistance sous sa forme d'origine, mais son enveloppe actuelle était trop limitée en solidité. Parce que la demoiselle lunaire n'hésiterait pas à lui retourner le bras.

_____Elle l'entraîna dans une ruelle à l'écart de l'animation du marché. Son visage était très sérieux, et elle dit du tac-au-tac :


_______Montre-moi qui tu es.

_______Non, répondit-il tout aussi insolemment.

_______Tant pis pour toi. Je ne perdrai pas de temps en bavardage.


_____Une immense pression fut alors exercée sur l'esprit du garçon. Elle tentait de l'hypnotiser. Il y opposa une farouche ténacité. Elle redoubla ses efforts, surprise de la vivacité qu'avait eue sa cible pour se défendre. À croire que celle-ci avait passé sa vie à devoir repousser des assauts spirituels.

_____Il fut un temps où la nymphe de la Lune ne serait jamais parvenue à percer les barrières mentales du jeune homme. Mais c'était le temps où les doutes de ce dernier étaient moindres, et n'entravaient pas sa détermination. Aujourd'hui, la situation était différente.

_____Son âme était fatiguée de lutter contre la dure vie qui lui était imposée. Pour la première fois, il eut envie de tout laisser tomber. De se laisser arrêter, de comparaître en justice et de mourir pour ses crimes***. Après tout, est-ce que savoir pourquoi il les avait commis lui serait d'une utilité quelconque ? Non.

_____L'esprit de Cresselia s'infiltra dans les fissures de ses défenses. Il ne la repoussa pas. Il en avait assez. Il flancha. Et toute sa conscience fut à la merci de l'agent du gouvernement qui sourit et parcourut la mémoire du pseudo humain désormais soumis à elle, sans chercher à comprendre pourquoi il avait baissé les armes.

_____Son sourire se fana au fur et à mesure de ses découvertes. Quand elle eut tout inspecté, elle plongea ses prunelles emplies d'animosité dans celles de l'autre, éteintes. Elle savait tout de lui désormais. Tout. Jusqu'à ses sentiments les plus secrets.


_______Sombre crétin ! hurla-t-elle. Il était temps que je te retrouve ! Tu vas payer la souffrance que tu m'as fait subir !


_____De rage, elle fit une faute terrible : elle le frappa au visage.

_____S'il avait été une personne simple d'esprit, il n'aurait pas bronché. Mais il était loin d'être idiot. Il revint à lui.

_____Les yeux obscurcis par son courroux.

_____La réaction de la damoiselle psychique ne fut qu'un haussement de sourcil et un marmonnement dédaigneux :


_______Tiens, alors Magnézone avait raison sur ton existence.

_______Tss, il a l'air vachement renseigné, ce type, siffla Damon en la fusillant de ses iris saphir. Rares sont ceux qui savent ce que je suis. Mais connais-tu ma puissance ? Sans doute pas, sinon, tu aurais fui.


_____En un instant il se retrouva dans son dos, elle sursauta et se retourna. Fatale erreur encore une fois. Une vague spirituelle d'une force inouïe déferla sur son esprit et le balaya, elle fut subjuguée à son tour.


_______Tu vas regretter de m'avoir donné un coup de poing, idiote.


_____Il arma le sien.



_____*La corne de Gardevoir est l'équivalent de la poitrine d'une jeune femme, il est donc très incommodant pour elle que quelqu'un la touche...

_____**Équivalent de l'expression "bâiller aux corneilles".

_____***La peine de mort est encore valable chez les Pokémon. Il y a même plusieurs types d'exécution, de la plus rapide et indolore jusqu'à la plus lente et douloureuse...