Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Pokamen Rider: Gotta Ride'Em All! de Totor999/Quivering Star



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Totor999/Quivering Star - Voir le profil
» Créé le 23/01/2012 à 11:21
» Dernière mise à jour le 23/01/2012 à 11:21

» Mots-clés :   Action   Aventure   Cross over   Humour   Présence d'armes

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 16: Plus on est de fous...
Alors que la bataille faisait rage à l'autre bout de la ville de Futo, dans l'agence de détective locale, la moitié d'un des combattants impliqués dormait toujours dans son canapé.

L'endroit était censé être sûr, l'entrée était cachée derrière le mur où Shotaro accrochait sa collection de chapeaux, et Fang, le petit robot dinosaure blanc de Philip, veillait sur ce dernier, perché sur un conduit d'aération près du plafond.

Un bruit étrange commença à se faire entendre dans tout le hangar. Comme un mélange entre un triangle qui émettrait une note impossiblement longue, et quelqu'un qui griffe lentement une surface de verre.

Soudain, quelque chose surgit d'un petit miroir à main posé sur le bureau. Quelque chose de bien plus grand que l'objet en question, et qui pourtant ne l'abîma pas.

La silhouette atterrit devant le bureau et se redressa de toute sa hauteur. L'intrus portait une armure intégrale noire et mauve, au casque évoquant un mélange entre une heaume de chevalier et une tête de cobra...

-Parfait, aux dernières nouvelles, Blast tient W occupé à l'opposé de la ville, et Gaoh se charge d'intercepter les crétins qui se dirigent par ici en train temporel. se dit Ohja. J'ai tout mon temps pour trouver la Chaos Memory qui a été détectée par-ici...

Il se mit à regarder attentivement autour de lui, sans pour autant se retourner suffisamment pour apercevoir l'objet qu'il cherchait, posé sur le bureau derrière-lui. Au lieu de ça, il remarqua la présence de Philip, inconscient sur le canapé vert dans le coin du hangar.

-Hé, c'est l'un des deux gamins qui forment W, non ? C'est presque trop facile...

Le Rider s'approcha d'un pas lent et sinistre du jeune homme qui ne donnait aucun signe de vie car sa conscience était tout simplement autre part... Mais un petit objet blanc passa à tout vitesse devant lui et lui érafla la casque.

-ARGH ! Qu'est-ce que c'était que ce truc ?! cria-t-il, une main plaquée sur son casque.

Fang venait de bondir de sa cachette et d'attaquer l'intrus, il se tenait à présent au sol et poussait des cris électroniques à l'adresse d'Ohja, qui le repéra bien assez vite et fut étonné de l'allure, et surtout de la taille, de son assaillant.

-Je vais quand même pas laisser un jouet se moquer de moi... murmura-t-il en levant un pied dans le but de piétiner le petit dinosaure robotique.

Mais Fang fit un nouveau bond de puce et rebondit contre le tibia d'Ohja, créant une gerbe d'étincelles lors du choc. Il prit appui sur un mur et bondit à nouveau vers le Rider qui encaissa un nouveau coup sur l'épaule avant même d'avoir pu exprimer sa douleur du coup précédent.

-Rah mais quelle saloperie ! protesta Ohja en agitant un bras dans tous les sens pour repousser le robot qui continuait de s'acharner sur lui. Tire-toi, tire-toi ! TIRE-TOIIIIII !!!

Tout en s'agitant comme s'il cherchait à se débarrasser d'un moustique trop insistant, Ohja, parvint à retirer une carte du deck inséré dans la boucle de sa ceinture. Sorti de nulle part, son autre main s'arma d'un sceptre à tête de cobra, à l'intérieur duquel in inséra la carte.

-SWORD VENT ! annonça la voix désincarnée du sceptre.

Le miroir par lequel Ohja était entré se mit à briller et une épée en surgit tout comme il l'avait fait quelques instants plus tôt. L'arme, ressemblant à un croc de serpent géant accroché à une poignée tournoya dans les airs et se dirigea vers le Rider, qui l'attrapa de sa main libre.

Il croisa le sceptre et l'épée devant lui pour bloquer un nouvel assaut de Fang, puis le projeta en l'air en le repoussant d'un coup sec, avant de le frapper comme un volant de badminton à l'aide de son épée, l'envoyant s'écraser dans la partie inférieure du hangar.

-Eurgh ! Ça a vraiment le don de m'énerver, ce genre de saloperie !

Ohja s'approcha du bureau et, sans vraiment faire attention, prit un objet au hasard dessus et se le fracassa violemment sur le casque.

-Ça va mieux ! annonça-t-il tout en jetant l'objet cassé à bras raccourci dans son dos. Hé, une seconde...

Il baissa les yeux sur le bureau et aperçut enfin la Drill Memory.

-Bien sûr, elle était là depuis le début... maugréa-t-il en ramassant l'objet et en l'accrochant à sa ceinture. Heureusement que c'est pas ça que j'ai cassé. Bon, j'ai plus qu'à capturer ce gosse et me barrer avant que ce jouet ne revienne me causer des ennuis...

Il s'approcha de Philip, cette fois d'un pas pressé, et le souleva pour le porter par-dessus son épaule tel un sac de patates et retourna vers le bureau dans l'intention d'utiliser à nouveau le miroir pour s'en aller.

Mais il remarqua les morceaux de verre éparpillés sur le sol et le miroir brisé qu'il avait jeté en bas des escaliers.

Son corps tout entier fut prit de spasmes nerveux, il laissa Philip tomber par-terre et se dirigea d'une démarche furieuse vers un mur pour se frapper la tête dessus à plusieurs reprises en criant des propos incohérents.


Au centre de la ville de Futo, là où se trouvait une éolienne géante dominant même les plus hauts bâtiments qui l'entouraient, un petit groupe de motard fit escale après un voyage mouvementé...

-W se trouve dans cette ville, donc ? demanda Zen, quelque peu irrité et impatient.
-C'est à peine si il met les pieds hors de sa ville. répondit Eiji. Son agence ne se trouve pas très loin de l'éolienne, d'après ce que j'ai pu comprendre.
-Un Kamen Rider qui a une agence ? s'étonna Kalyzto.
-Pas W lui-même, évidemment. intervint Tsukasa. Les deux détectives qui le forment.
-W suit une formation de détective ? Ça lui suffit pas d'être un Super-Héros ? demanda Zen.
-Non, je veux dire... W est un Kamen Rider, mais composé par deux personnes différentes qui se fusionnent, pour ainsi dire.
-Ah... Ouais, bref. conclut Zen qui avait déjà entendu plus farfelu. Comment on trouve cette agence, exactement ? Près de l'éolienne, d'accord, mais ce serait sympa d'avoir un peu plus d'indices, histoire de presser le pas avant que le multivers ne déconne encore plus...
-Je crois que c'est sa moto, juste là. intervint Eiji en désignant quelque chose du doigt.

Le groupe se tourna vers la façade d'un bâtiment qui semblait être un café-billard remodelé en agence de détective. Une moto verte et noire ornée d'un gros W argenté était garée juste devant l'entrée.

-... C'est discret dis-donc. ironisa Zen. C'est quoi la suite, Bruce Wayne qui gare sa Batmobile juste devant chez lui ?
-Ça fait un peu plus de deux ans que W est en service, et personne dans cette ville n'a encore fait le rapprochement entre lui et les deux détectives qui prétendent l'aider et ont sa moto garée devant chez eux. expliqua Tsukasa. Je ne veux pas dire du mal de l'intelligence des habitants de Futo, mais il y a quand même certains détails qui poussent au doute...

Un grand fracas se fit soudain entendre depuis l'intérieur du bâtiment, comme si un échafaudage métallique s'était effondré. Le groupe ne se fit pas prier et se précipita vers l'agence. Zen, en tête, profita de l'élan pour exécuter un coup de pied sauté dans la porte d'entrée.

-DYNAMIC ENTRYYYYYYY !!! hurla-t-il en entrant en vol plané alors que la porte filait s'écraser contre le mur opposé.

Il se réceptionna d'une roulade au sol, et à peine remis sur ses pieds, il dégaina son Pokégun qu'il braqua droit devant lui tel un agent du FBI faisant irruption dans un repaire de trafiquants de drogue.

-Bah, c'est démodé, les coups de pieds lancés comme ça. commenta Tsukasa tout en passant à côté de lui d'un air nonchalant. Rien ne vaut un bon vieux Rider Kick plongeant...
-Tu ne t'excites pas un peu pour rien, des fois ? demanda innocemment Kalyzto qui arriva à la hauteur de Zen en flottant doucement au-dessus du sol.
-Il peut se passer n'importe quoi dans ce monde de fous, alors maintenant, au moindre signe de bordel potentiel, je prends l'initiative ! répondit Zen. Si y'en a un qui risque d'avoir des ennuis, c'est bien toi, à toujours être parfaitement calme quoi qu'il arrive.
-De toutes façons, à part le bruit catastrophique qu'on a entendu, tout à l'air normal dans cet endroit. répondit Eiji. A part la porte cassée, bien entendu... Ça venait peut-être d'un entrepôt situé juste derrière ?
-Plutôt du hangar caché derrière le mur à chapeaux, je dirais. répondit Tsukasa en poussant la porte cachée tout en faisant attention à ne pas faire tomber les feutres qui y étaient pendus.

Une fois la porte ouverte, il se retrouva face à ce qui restait d'un assemblages de poutres et de plate-formes métalliques qui encore récemment formaient un échafaudage spacieux à la fois pour ceux qui marchaient dessus et pour l'immense véhicule qui était censé se garer plus bas.
Maintenant, tout un côté de l'assemblage semblait avoir perdu l'un de ses points d'appui principaux et s'était effondré, laissant l'ensemble dans une position oblique. Heureusement, les dégâts n'avaient eu lieu que d'un seul côté et la partie sur laquelle la porte donnait était toujours solidement accrochée au mur, même si inclinée.

-C'est ce qui arrive quand on joue trop avec des oiseaux et un lance-pierre... commenta Zen en venant contempler le désastre.
-L'une des poutres principales, là-bas en face, est sacrément endommagée. indiqua Kalyzto. On dirait que quelque chose a tapé dedans très fort... Par-contre je ne vois pas ce qui a pu faire ça, l'espèce de grande porte à l'autre bout est fermé, et l'unique autre accès a l'air d'être celui par lequel on vient d'entrer...
-En dessous du tas de meuble qui se trouve en bas, peut-être ? demanda Eiji en montrant un tas d'objets dont une table et un canapé qui avaient apparemment glissé à cause de l'inclinaison de l'échafaudage.

A peine ces mots prononcés, la table se souleva et se retourna, laissant apparaître Ohja qui s'était relevé d'une seule détente et se tenait comme un orang-outan en colère.

-On ne peut décidément rien faire sans que quelque chose nous tomber sur la gueule, par-ici ?! Hurla-t-il en se dégageant des débris.
-Euh... Excusez-moi ? demanda Eiji.

Ohja leva la tête et observa les trois nouveaux venus. Son regard, même si imperceptible à cause de son casque, se figea sur Tsukasa. Des yeux jaunes s'illuminèrent derrière la grille qui lui recouvrait le visage.

-C'est vraiment ma journée, aujourd'hui ! se plaignit le Rider violet avec une pointe d'anticipation dans la voix.

Il se baissa pour rapidement ramasser son sceptre et son épée au milieu du tas d'objets, puis se précipita, malgré l'inclinaison raide du sol, vers le groupe en poussant un cri de rage.

-Qu'est-ce que j'ai dit ?! s'exclama Eiji.
-Méchant Rider ! prévint Tsukasa.
-Tu pouvais pas le dire plus tôt ?! répliqua Zen en braquant son arme vers le Rider qui chargeait vers lui.

Ohja dévia les quelques tirs enflammés que Zen lui envoya en faisant tournoyer son sceptre devant lui en pleine course, puis tenta de le frapper en plein visage avec son épée une fois arrivé à sa hauteur, mais la demi-portion se laissa tomber en arrière et glissa sur le sol incliné, frappa les jambes de son adversaire, le faisant tomber et glisser à son tour. Le Rider planta son épée dans le sol pour freiner sa glissade et se remit debout en s'appuyant dessus, tandis que le jeune anti-héros finissait sa course dans le tas de meubles en contrebas, n'ayant pas eu le temps de mettre son arme en mode épée pour faire de même.

-Henshin ! lança Tsukasa en insérant la carte représentant la tête de Decade dans sa ceinture.
-KAMEN RIDE, DECADE ! cria la ceinture une fois que Tsukasa en referma la boucle.

Les dix Decades holographiques gris apparurent autour d'Ohja, l'encerclant un court instant avant de tous converger vers Tsukasa pour faire apparaître son armure. Ses yeux à facettes et le petit émetteur vert situé sur son casque s'allumèrent un court instant une fois la transformation terminée, et il dégaina son arme en mode pistolet tout en insérant une nouvelle carte dans sa ceinture de sa main libre.

-ATTACK RIDE, BLAST !

L'arme à feu de Decade se retrouva soudain entourée de plusieurs copies holographiques d'elle-même, mais les tirs qui en provenaient étaient bien réels et Ohja ne parvint pas à les parer. Il fut frappé par une salve de rayons roses, lâcha son arme alors qu'il était sur le point de la retirer du sol et roula jusque dans le tas de meubles. Zen en profita pour se jeter sur lui et le matraquer avec son arme, qui était maintenant en mode épée, provoquant des gerbes d'étincelles à chaque fois que la lame d'énergie frappait l'armure du Rider.
Ohja, qui n'avait pas lâché son sceptre, bloqua finalement une attaque après en avoir encaissé trois ou quatre et repoussa son assaillant d'un coup de pied dans l'estomac, le projetant derrière le canapé retourné.
Decade utilisa l'inclinaison du sol à son avantage et glissa en équilibre jusqu'en contrebas tout en faisant passer son arme en mode épée et tenta de frapper Ohja une fois arrivé en bas... Mais celui-ci avait rapidement entreprit de récupérer quelque chose dans les débris en voyant le Rider rose surfer vers lui, et extirpa le corps inanimé de Philip pour s'en servir comme bouclier humain.

Decade stoppa son mouvement juste à temps, la lame de son arme s'arrêtant à quelques centimètres de la tête de Philip.

-Lâche. commenta simplement Tsukasa.
-Oh, toi, avec tes morales à deux yens... répondit Ohja en se relevant tout en tenant Philip devant lui. Maintenant vous me foutez la paix ou il crève. bluffa-t-il tout approchant son autre main de la gorge de son otage d'un mouvement menaçant.

Un petit objet blanc bondit soudainement hors de la pile de débris et frappa Ohja à l'arrière du casque, le faisant tituber en avant sans pour autant lâcher Philip. Decade profita de l'ouverture pour lui asséner un coup d'épée en plein casque, d'un geste qui aurait été plus approprié si son épée avait été une rapière, mais l'attaque fut suffisamment efficace malgré tout, renvoyant son adversaire dans l'autre sens et le faisant lâcher sa victime... Qui tomba en arrière et s'écroula lourdement sur lui, les faisant tous les deux retomber dans le tas de meubles.

Zen, qui venait juste de se rétablir, voulut intervenir avant qu'Ohja ne reprenne à nouveau Philip en otage, mais ce dernier se mit soudain à léviter, comme si un homme invisible le portait sur son épaule ; et flotta doucement vers Kalyzto, dont la gemme pectorale brillait faiblement. Eiji attrapa le jeune homme au vol et entreprit de le transporter dans la pièce d'à côté.

-C'est maintenant que vous vous rendez utiles, vous ! s'indigna Zen.
-Avec une telle confusion, j'attendais une bonne ouverture. répondit l'extraterrestre. Et puis je suis encore fatigué d'avoir combattu le troupeau de Pokémons de tout-à-l'heure.
-Même chose pour moi, ajouta Eiji tout en sortant du hangar avec Philip dans les bras, je n'ai qu'une seule combinaison de médailles pour me transformer et elle ce n'est pas une bonne idée de s'en servir trop souvent ou trop longtemps.

Zen fit rouler ses yeux et haussa les épaules avant de tourner son attention vers Tsukasa et Ohja.

-Et maintenant tu nous dis ce que tu fabriques ici. ordonna Tsukasa à Ohja en le menaçant avec son arme. Tu n'es pas un Rider de ce monde, que je sache, et que tu cibles cet endroit ne peut pas être une coïncidence...
-Ah, ça, les conneries dimensionnelles, tu sais bien que c'est toujours de ta faute... répondit Ohja en restant couché alors que le bout de la lame de Decade touchait presque la grille de son casque.
-T'es de mèche avec Blast, c'est ça ? insista Tsukasa en rapprochant encore un peu plus son arme.
-Avec lui ? Nan, personne n'est vraiment de mèche avec personne dans toute cette histoire. Tout ce que t'as à savoir, c'est que tout s'est déclenché à cause de toi et que ce coup-ci, quelqu'un en a eu marre de te voir causer les mêmes merdes à plusieurs reprises et a décidé de réparer tout ça de lui-même, vu que t'en es pas capable alors que c'est ton soi-disant objectif...
-J'ai fait ma part du boulot, tout comme les Riders avant moi et ceux qui me suivent. répondit Tsukasa avec une once d'hésitation dans la voix. Kiva aussi s'est cassé la gueule.
-Ouais, mais toi t'as fait pire, au point d'endommager l'équilibre. Même trois ans plus tard y'a encore des plaies qui ne veulent pas se fermer. Et en parlant de Kiva, c'est bien parce qu'il a fait un peu trop de faux-pas qu'il était le mieux placé pour te dire ce que tu vaux vraiment... expliqua t'il sur un ton venimeux. Tu n'as pas...

Il interrompit sa phrase en roulant subitement sur le côté au moment où Decade tenta de violemment lui planter son épée dans la tête. La lame traversa un bout de plate-forme métallique et s'enfonça dans le sol de béton situé en-dessous.

Ohja se rétablit et tenta de se relever rapidement alors que Decade lâchait son épée, toujours plantée dans le sol jusqu'à la garde ; et se tournait lentement vers lui.

-Je ne veux pas entendre ça venant de toi. souffla Tsukasa alors que ses yeux à facettes semblaient se froncer et que l'émetteur sur son front s'illumina d'une lueur mauve l'espace d'une seconde.

Il donna un coup de pied dans la garde de son épée, qui s'ouvrit et laissa voir le compartiment dans lequel toutes les cartes de Decade étaient stockées. Une carte jaune sauta littéralement hors de l'arme et tournoya un instant en l'air avant que le Rider ne l'attrape au vol et ne l'insère dans sa ceinture.

-FINAL ATTACK RIDE, DE-DE-DE-DECADE !
-Oh merde, oh merde, oh meeeerde... s'écria Ohja tout en tentant de s'éloigner, presque à quatre pattes dans sa hâte de se relever.

Une file de cartes holographiques géantes se forma devant Decade jusque devant Ohja. Tsukasa fit un bond de plusieurs mètres, juste assez haut pour ne pas heurter le plafond, et les cartes holographiques se déplacèrent pour rester entre lui et sa cible, comme pour lui indiquer sa trajectoire idéale. Le Rider rose fit un coup de pied plongeant et traversa la première carte, dans laquelle il disparut littéralement, ressortit de la deuxième pour disparaître à nouveau dans la troisième, et ainsi de suite à une vitesse hallucinante, jusqu'à sortir de la toute dernière carte et plonger vers Ohja, pied en avant...

-DRILL ! cria la Chaos Memory sur laquelle Ohja avait appuyé par hasard en cherchant quelque chose pour se protéger.

La Drill Memory émit alors une aura jaune intense qui entoura Ohja et le fit subitement tournoyer sur lui-même à grande vitesse sur le sol. L'attaque de Decade porta à ce moment là et fut freinée contre la toupie lumineuse quelques instants, créant des étincelles comme une lame que l'on passe sur un aiguisoir. Après quelques secondes de lutte, Decade fut projeté en arrière, les cartes holographiques se désintégrèrent et Ohja, qui tournoyait toujours, s'enfonça dans le sol tel une foreuse humaine.

-Wat. commenta Zen
-On aurait dit le même genre d'objets que Blast utilise... commenta Kalyzto.
-On le suit ! lança Tsukasa qui s'était relevé d'un bond.

Decade alla retirer son épée du sol, se précipita vers le trou creusé involontairement par Ohja et sauta dedans sans la moindre hésitation. Zen contempla la situation quelques instants d'un air incrédule, avant de hausser les épaules, d'adresser un mouvement de tête à Kalyzto pour lui dire de le suivre, et sauta à son tour dans le trou.

-Heu... Eiji ? demanda Kalyzto en direction de la pièce d'à côté.
-Oui ? répondit l'énergumène bariolé en apparaissant dans l'encadrure de la porte secrète.
-Apparemment, on doit partir à la poursuite de cet individu. expliqua l'extraterrestre en désignant le trou creusé par Ohja.
-... Mais on ne peut pas laisser ce garçon évanoui tout seul ! répondit Eiji en désignant Philip qu'il avait allongé sur un autre canapé dans la pièce voisine. En plus la porte d'entrée est cassée, n'importe qui peut entrer...

Un bruit interrompit leur conversation et attira leur attention, et ils baissèrent tous les deux les yeux sur un petit robot-dinosaure qui poussait des cris électroniques à leur adresse.
Il se mit à bondir en direction de Philip, attrapa un rideau du lit en plein saut et le tira d'un seul-coup pour dissimuler le jeune homme, puis se posta devant comme pour monter la garde.

-... Ce petit robot a l'air de le protéger. Il a même réussi à distraire ce malotru violet pour que Tsukasa le neutralise. Est-ce qu'on peut lui faire confiance et partir avec les autres ?
-Sans doute. répondit Eiji, mais au cas-où...

Il fouilla dans ses vêtements et en sortit deux canettes, une rouge et une verte, qu'il décapsula. Mais au lieu de boire leur contenu, il les lança en l'air et elles se changèrent respectivement en un robot-oiseau et un robot-sauterelle. L'oiseau alla se percher près de l'entrée et la sauterelle se percha sur l'épaule d'Eiji.

-... Gotou avait ce genre de machine avec lui, aussi... commenta Kalyzto.
-Des Candroïds, inventés par la fondation de Monsieur Kougami. répondit Eiji. Le Taka Candroïd va monter la garde et envoyer un signal au Batta Candroïd si jamais il y a un problème. C'est tout ceux que j'ai avec moi pour le moment, je suis un peu à court de Cell Medals pour en acheter d'autres...
-Ça me semble correct. répondit simplement Kalyzto. On y va ?



-Sérieusement ?! Une explosion pareille ne l'a pas tué ?! s'exclama Stray. C'est lui-même qui a volé en feu d'artifices, pourquoi est-ce qu'il est toujours entier ?!
-Comme je l'ai dit... murmura Blast. Les Chaos Memory sont bien plus puissantes que les Gaïa Memories. Les Gaïa Memories ne contiennent que le passé de ce monde faible, mais les Chaos Memories sont les fragments de l'épicentre d'un monde où tout est possible, où aucune limite n'a été imposée. Leur véritable puissance n'est que fragmentaire et abstraite tant qu'elles sont séparées, mais une fois ensemble, plus aucune limite ne se mettra dans notre chemin ! monologua-t-il en levant ses bras aux cieux comme s'il s'adressait aux Dieux.
-C'est ça, raconte ce que tu veux sur tes petits joujoux sophistiqués. répondit Shotaro. Pour le moment, tu n'en as que deux sur toi et on a réussi à salement t'amocher. Tu ne vas pas vraiment pouvoir tenir bien longtemps vu ton état... Alors je te le dis pour la dernière fois : Compte tes pêchés. ordonna-t-il en tendant à nouveau un doigt accusateur à son adversaire.

Blast resta immobile, ses bras toujours levés aux cieux, et baissa le regard sur W, son œil doré découvert par l'ouverture dans son casque le fixant d'un air empli de colère.

Il laissa échapper un petit rire nerveux et baissa lentement les bras.

-De deux choses l'une. répondit le Rider bleu. D'une, seule ma Laser Memory est une Chaos Memory. De deux, j'ai toujours de quoi vous montrer ce dont elles sont capables. Elles sont peut-être les fragments d'une source d'énergie incommensurable, mais nous avons pu récupérer un peu de l'énergie qu'elles émettaient lorsqu'elles étaient réunies... Voici un échantillon de ce que nous sommes capables d'en faire.

Quatre nouvelles Memories apparurent dans ses mains, deux dans chaque, et il les jeta en l'air d'un mouvement dramatique. Les quatre clés USB, blanche, argentée, rouge et bleue se mirent à tournoyer dans les airs quelques instants avant de toutes retomber en piqué et de s'immobiliser au-dessus du sol, à hauteur d'homme. Elles s'entourèrent toutes les quatre d'aura sombres qui prirent peu à peu des formes vaguement humanoïdes, avant de prendre la même coloration que leurs Memories respectives et de se solidifier...

Quatre êtres humanoïdes, mais plus apparentés à des monstres, étaient maintenant alignés entre Blast et ses adversaires.

Le premier ressemblait à un homme-lézard blanc recouvert d'écailles tranchantes comme des rasoir, une corne comme une épée surmontait le bout de son museau.

Le deuxième semblait recouvert de plumes miroitantes aux reflets multicolores, mais ne ressemblait pas un oiseau. Ce qui aurait pu lui tenir lieu d'ailes était replié autour de lui pour former une sorte de long manteau.

Le troisième, d'un rouge métallique, avait l'air d'un hybride entre un humain et une grosse moto. Dans un sens, il ressemblait à une copie grotesque et torturée de la forme de base d'Accel. Malgré ses formes inhumaines, on arrivait quand même à lui reconnaître une poitrine et des hanches de femme, alors que ses trois congénères avaient l'air soit clairement masculins, soit asexués.

Le quatrième, lui-aussi ressemblant à un mélange entre un humain et un véhicule, était d'un bleu métallique et donnait l'impression de porter un casque de pilote de formule 1 fusionné avec un crâne métallique. Il avait lui aussi quelques ressemblances avec Accel, mais cette fois avec sa forme Trial, elle-aussi bleue et beaucoup plus rapide.

-Les Dopants Fang, Xtreme, Accel et Trial. Histoire de compléter la collection. commenta Blast.
-... Impossible ! s'écria Philip
-On avait déjà affaire à des Dopants basés sur nos propres Gaïa Memories, mais Fang et Xtreme ne faisaient pas partie du lot ! ajouta Shotaro.
-Les miennes non plus, que je sache ! répliqua Ryu.
-J'avais pas entendu parler de ça ! hurla Akiko qui était cachée derrière le Revolgarry.
-Toi la greluche inutile, à moins de savoir te battre aussi, tu te tires d'ici en vitesse avant d'être dans nos pattes ! répliqua Plume en plantant l'épée d'Accel dans le sol d'un geste frustré.
-Hé ! s'indigna Ryu.
-J'ai abîmé ton épée ? demanda Plume en regardant l'arme qui était bien fixée à la verticale dans le tarmac.
-C'est ma fiancée que vous traitez de « greluche », je vous signale... répondit Ryu sur un ton de reproches tout en extirpant son arme du sol.
-Ouais, t'es qui pour traiter les gens comme ça ?! ajouta Akiko en sortant imprudemment de son abri.

Le Dopant Fang, le blanc aux écailles tranchantes, profita de cette ouverture pour littéralement arracher sa corne de son museau et l'envoyer comme un boomerang sur la jeune femme.
Le projectile fut dévié à la dernière seconde par une sphère d'énergie obscure lancée par Plume.

-Tu vois de quoi je parle maintenant, pauvre cruche ?! réprimanda Plume. Casse-toi d'ici avant de te faire buter par un Rider Kick perdu. Ou par moi.

Akiko ne prononça pas un mot, encore surprise par ce qu'il venait de se passer, puis reprit suffisamment ses esprits pour s'enfuir maladroitement.

-J'ai jamais pu la supporter, celle-là... murmura Plume.
-Vous ne vous êtes rencontrés qu'aujourd'hui... répondit Shotaro.
-On vous a dit qu'on venait d'un monde où vos aventures étaient une série à la téloche. intervint Stray. Plume fait partie des quelques habitants de Totorville qui suivent pratiquement tous les épisodes qui passent, elle a dû avoir le temps d'aimer ou de détester certains d'entre vous.
-Toi-aussi tu devrais t'éloigner. répliqua sèchement Plume.
-... Ah, oui, c'est vrai que je ne suis pas très utile non plus...

Stray s'éloigna du champ de bataille à son tour dans la même direction qu'Akiko.

-Alors, les filles, vous avez fini de papoter ? On a du boulot à faire, nous ! s'impatienta le Dopant Xtreme sur un ton effémine tout en réajustant son manteau de plumes miroitantes.
-Ouais, c'est pas tout ça, mais moi j'aimerais bien me dépenser, je me sens rouillé. ajouta le Dopant Fang qui était allé ramasser sa corne et qui l'avait à nouveau fixée à son museau.
-Quand est-ce qu'on passe à l'action, patron ? demanda le, ou plutôt la Dopant Accel en se tournant vers Blast.
-Quand le reste des invités sera là. répondit le Rider bleu qui croisait les bras d'un air fier malgré son état.
-Oh ? Je vais m'occuper de les accueillir comme il se doit, dans ce cas ! répondit Xtreme comme s'il se prenait pour une duchesse préparant un bal.

Le sol se mit soudain à trembler, et le Dopant Trial, qui n'avait pas dit le moindre mot ni fait le moindre mouvement jusque là, fit un simple pas de côté pour éviter Ohja qui sortit du sol en tournoyant.
Le Rider violet tourbillonna un instant dans les airs avant de retomber lourdement au sol devant Blast.

-Hé bien, en voilà des manières ! lui reprocha Xtreme avec l'intonation d'une lycéenne outrée.
-Livraison express... maugréa Ohja, face contre terre, en tendant la Drill Memory à Blast.
-Beau travail, tu vois que tu peux te rendre utile ! répondit Blast en saisissant l'objet et en l'insérant dans sa ceinture à côté de la Laser Memory.
-DRILL ! hurla l'objet.

Blast fut brusquement pris de spasmes alors que des arcs électriques jaunes sortaient de la Memory et tournoyaient autour de son armure. Les dégâts de son combat précédent disparurent comme s'ils étaient effacés par un logiciel de retouche graphique, et le trou de son casque se reboucha. En à peine quelques secondes, son armure avait retrouvé son état d'origine, et était peut-être un peu plus luisante qu'avant.

-Je crois que j'ai été suivi, aussi. fit savoir Ohja qui était maintenant assis par-terre et montrait le trou par lequel il était sorti.
-Je m'en charge. répondit Blast en appuyant sur le bouton du port contenant la Drill Memory.
-DRILL, MAXIMUM DRIVE !

Blast bondit dans les airs et retomba vers le sol tête la première. Une fraction de seconde avant de toucher le sol, il se mit instantanément à tournoyer à une vitesse fabuleuse et s'entoura d'un tourbillon d'énergie jaune qui le transforma en foreuse lumineuse géante. Il traversa le bitume en projetant des débris dans tous les sens et ressortit quelques instants plus tard à quelques mètres de son point d'entrée, duquel furent aussi projetés un Kamen Rider rose et un jeune dresseur court sur pattes.

-MOTHERFU- voulu s'exclamer Zen avant de heurter le sol.
-On l'a échappé belle, vous avez vu ça ? commenta Eiji qui sortit lentement la tête du passage qu'Ohja avait creusé.
-Attention ! intervint Kalyzto en sortant à son tour du trou.

Le pied métallique de la Dopante Accel manqua d'écraser la tête d'Eiji, mais une barrière psychique de Kalyzto s'interposa et bloqua le coup. L'extraterrestre en profita pour attraper son compagnon bariolé et s'envola avec lui pour aller rejoindre Plume, W et Accel.

-Decade ? s'étonna Philip qui fit tourner la tête de W vers l'intéressé.
-OOO ? ajouta Shotaro qui fit tourner la tête de W dans l'autre sens.
-Salut. répondit simplement Eiji en faisant coucou de la main tout en étant porté dans les airs par Kalyzto.
-Zen ? Kal ? demanda Plume en regardant tour à tour le dresseur qui poussait des jurons et l'alien volant.
-Je pense que vous connaissez tous mon avis sur les questions, mais qu'est-ce qu'il se passe, à la fin ?! se plaignit Ryu.
-C'est bon ? Tout le monde est là ? demanda Xtreme comme s'il était une chanteuse de pop s'adressant à son public lors d'un concert.
-Il en reste encore quelques uns, mais ils approchent vite. répondit Blast en revenant vers les quatre Dopants et en ignorant Decade et Zen qui se rétablissaient.

A peine ces mots prononcés, trois trains volants passèrent à basse altitude et à très grande vitesse au-dessus du champ de bataille. Deux d'entre eux faisaient des vrilles l'un autour de l'autre sans réussir à se dépêtrer de leurs trajectoires et heurtèrent un building, ce qui dévia leur course et les força à faire un atterrissage en catastrophe simultané dans une rue perpendiculaire, créant un large sillon dans le sol et projetant des morceaux de béton, de métal, de verre et de macadam dans tous les sens. Le building percuté resta miraculeusement debout même si un coin lui manquait.

Le troisième train, beaucoup plus court, passa directement au-dessus des deux groupes qui attendaient toujours le début de l'éventuel combat et fit lui aussi un atterrissage forcé dans la continuation de la grande avenue où les combats s'étaient déroulés. Une voix lourde et résonnant criait depuis le véhicule durant toute sa descente :

-Pour l'amour d'Arceus, sortez les trains d'atterrissage !!!

Le souhait de Dialga ne fut pas entendu car le Zero-Liner glissa lui-aussi sur la voie routière pendant une bonne centaine de mètres et tomba sur son flanc. Le Pokémon temporel se détacha du toit sur le choc et retomba les quatre fers en l'air.

Les passagers des trains firent irruption de leurs véhicules respectifs de manière désorganisée, surtout ceux du Den-Liner lorsque Gaoh s'extirpa de la locomotive du Gaoh-Liner en poussant des cris de rage et en poursuivant Lucas, Gotou, Kougami, Urataros et Sieg, qui laissèrent Satonaka en plan alors qu'elle sortait à son tour de la locomotive du train temporel blanc.

Ryotaro et Kotaro sortirent à leur tour du Zero-Liner, encore déstabilisés par le choc mais sans avoir subi de blessures graves, car ils avaient eu le réflexe de se transformer afin d'être protégés par leurs armures de Rider.

Derrière-eux, Zeronos essayait de sortir de la locomotive, mais Deneb et Teddy le retenaient car ils commençait déjà à se désintégrer à peine sorti à l'air libre.

Rodriguez, sous sa forme de sphère lumineuse verte, alla aux côté de Dialga alors qu'il se remettait à l'endroit en lévitant ; avant de partir avec lui en direction du champ de bataille avec Ryotaro et Kotaro.

-Tout ça ?! s'exclama la Dopante Accel. Il y a pas mal de Riders dans tout ces types, c'est quoi la stratégie ?
-Il va falloir se les partager équitablement entre huit, tout simplement. répondit simplement Blast.
-On est huit ? s'interrogea Xtreme. Vous, nous quatre, Ohja et Gaoh qui vient d'arriver... Ça fait sept, ça...

Un vortex obscur et massif s'ouvrit soudain derrière Blast. Un gigantesque oiseau mauve en sortit et passa en rase-mottes au-dessus du petit groupe de W, fit un looping et alla se poser derrière les Dopants.

-Il ne manquait plus que l'hôte pour démarrer la fête. commenta Anti en descendant du dos de son Lugia obscur.
-Oh, chic, on va faire un boum d'enfer avec tout ce petit monde ! s'exclama Xtreme en sautillant et en frappant des mains.
-J'étais prêt à dire que je voudrais bien que Totor soit là, mais je pense pas que ça aurait été moins pire... maugré Zen d'un air presque désespéré en observant le groupe d'ennemis auquel il allait très certainement devoir faire face.

A suivre.