Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Destins liés ~Crépuscule~ de fan-à-tics



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : fan-à-tics - Voir le profil
» Créé le 14/01/2012 à 17:38
» Dernière mise à jour le 14/01/2012 à 17:38

» Mots-clés :   Présence de personnages de l'animé   Présence de poké-humains   Présence de shippings

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Bonus - Vert de Jalousie (Sam)
Coucou, voici votre bonus du mois, peut-être que si j'avance bien il y aura également un trailer...Mais comme je suis en période d'évaluation et que mes planches de BD ne se font pas toutes seules en 10 minutes (sniff) rien n'est certain. J'espère tout de même que ce bonus, plus joyeux vous plaira.

Encore une fois, je rappelle le but des bonus : prolonger le plaisir en donnant des petites anecdotes sur des personnages, ou encore en approfondissant leur passé que je n'avais pas pu exploiter dans la trame principale. (Exemple ! la famille Kazamatsuri est trèèèès fournie en personnages non-exploités).

Les trailers eux, sont des morceaux du premier chapitre du tome 2 (qui est fini !) qui sont censés vous aider à patienter jusqu'à sa publication.


-Vert de jalousie-

Tout avait démarré par une innocente conversation, tout à fait anodine. D'ailleurs, si ça n'avait pas été Sam, la remarque d'Eléa, ce matin là, aurait été vite oubliée. Cependant, avec des « si » on pouvait refaire le monde, et le hasard, ou le destin, voulut que, durant l'été du quinzième anniversaire d'Eléanore, cette conversation eut lieu devant la mauvaise personne.

Accoudée à une table, alors que la brunette racontait les résultats de sa dernière sortie – pour aider Lucas et Cristal en mission - à sa meilleure amie, le pokématos oméga d'Eléanore avait sonné. Elle avait lu un message texte que lui envoyait Daniel. Son sourire comblée avait vite laissé sa place à une grimace vexée. Elle avait reposé son engin électrique sur la table avec agacement, et avait croisé les bras, irritée, tout en maugréant :

-Daniel a capturé un nouveau Shiney, il revient ce soir avec. Il embrasse tout le monde.

Elle gonfla la joue, et répéta avec gravité :

-Tout le monde.

Samantha soupira. Elle doutait que Daniel ait pensé à elle, en écrivant cette phrase, puisqu'il l'oubliait à chaque fois de nouveau, peu importait le nombre de rencontre où ils se représentaient l'un à l'autre. Cependant, la réaction d'Eléa attisait sa curiosité. Pour avoir eut une vision du « futur » elle n'ignorait pas les sentiments que les deux adolescents se vouaient. Elle savait aussi qu'Eléa avait un côté très possessif et jaloux, contrairement à son amant. D'ailleurs, en y réfléchissant bien, elle n'avait jamais vu le brun montrer ce genre d'attitude envers la gamine.

-J'aimerais bien qu'il mette je « t'embrasse » après tout, il m'écrit à moi, Pas à 'tout le monde' ! S'emporta la gijinka dans un murmure.

Tout était donc parti de là. Ce simple détail, cet à propos superficiel l'avait convaincue. Après tout, c'était normal de désirer attirer toute l'attention de son amour, cela conférait une sensation d'importance, et la certitude sur son « sex appeal » (même si pour une fois, Sam avait du mal à cerner le sens complet de ce mot). C'est ainsi que dès le lendemain, elle mit son plan à exécution, une stratégie qu'elle nomma aussitôt :

-Rendre Daniel vert de jalousie ?

La voix traînante et morne de Lucas sonna avec une lassitude évidente. Encore en pyjama, sur le coup des 6 :00 du matin, il ne se montrait pas sous son meilleur jour, et son sourire réconfortant, de soutien qu'il arborait à toute heure...Ne fonctionnait pas si tôt. Ni pour les « plans foireux de Sam » maintenant, il avait appris sa leçon. D'ailleurs, sa coiffure sophistiquée, son aisance naturelle, et surtout, sa sympathie non plus. Au contraire, à le voir, on aurait pu croire qu'il hésitait entre étouffer Sam avec son oreiller pour la calmer, ou retourner dormir en l'ignorant.

-Moi je trouve ça marrant ! Rigola innocemment Cristal, guillerette. –A l'attaque Louka, on va le pousser à bout ce gamin shooté !

Pas d'illusion de son côté, la jeune femme était au courant depuis la veille et son enthousiasme peu naturel était sûrement du à la tonne de café qu'elle avait ingurgité pour aider à l'élaboration des plans, d'ailleurs, elle sautillait d'un pied à l'autre, comme pour camoufler son énergie en surplus. Gold, le visage morne, blanc, encore comateux, fixait sa cadette avec une mine anéantie, ou plutôt atterrée. Heureusement que Silver n'était pas invité à aider sinon la brunette se serait retrouver enfermée dans un placard parce qu'elle lui filait mal au crâne.

Enfin, il n'était pas invité, mais il traînait sûrement dans le coin pour les surveiller de loin. Gold d'un seul coup plus concentré se mit à scruter le paysage des yeux, à la recherche de la tignasse rousse si familière.

Il ne la trouverait pas.

Silver ce matin, avait eut l'idée, pendant son sommeil, de filer un coup de boule à la tête de lit. La tête de lit avait gagné. Et il était en ce moment même en grande discussion avec une Eléa, à moitié morte de rire sur le dos d'Hope.

-Comment tu t'es auto-owned là ! Ricana-t-elle. –Nan mais sérieux, j'comprends pourquoi Farfuret ne dort pas avec toi, celui qui partagera ton lit, ce sera « survival » chaque nuit !

Décidément, elle ne se remettait pas de cette tranche de rigolade, et Silver, les idées encore toutes étourdies, appliquant de la glace –savamment préparée par son Farfuret- sur sa bosse, grommela, histoire de sauver sa réputation ou ce qui en restait :

-Il faut être doué pour faire ça n'empêche !

Il pointa ostensiblement son ancien adversaire, se remettant douloureusement des blessures de la bataille, presque entièrement fendu en deux, il se dressait néanmoins fièrement, alors que le rouquin s'était écroulé, réveillé du monde des rêves puis sonné tout de suite après.

-J'crois pas, non. Rétorqua Eléa, blasée.
-Essaye de le faire, et on en reparlera après...

Pendant une petite, minuscule seconde de silence, Eléanore se concerta, jugeant les tenants et les aboutissants de l'affaire. D'un côté, elle pouvait couper le sifflet au rouquin...De l'autre elle risquait une belle bosse, une honte flagrante, et surtout...D'affronter une grosse plaque en bois sculpté deux fois plus lourde qu'elle. Ca pouvait être fun, en fait !

Miyu soupira dans son dos, de consternation.

-Tu m'crois assez bête pour tenter le coup ? Se reprit prudemment Eléa en camouflant un rougissement égaré.

Silver fronça les sourcils, et le plus naturellement du monde, répondit :

-Franchement, oui.
-Je vois, je suppose qu'on veut toujours mettre les autres à son propre niveau...

Et la joute s'éternisa, de ce fait, Silver ne risquait surement pas de trainer avec le groupe de Sam, même si celle-ci, par miracle, oubliant rancune et faux semblant, l'aurait invité à se joindre à la mission « Vert de jalousie ! ».

-Je répète, c'est un nom pourri.

Lucas n'était définitivement pas content. Sam le sentait, pire, elle le savait. Aussi décida-t-elle d'inviter un autre appât, qui lui se ferait jeter dans la cage aux fauves avec le sourire. Ignorant le « Tu n'as toujours pas compris la leçon ? » du brun irrité, elle choisit, Akira Yuki. Parce qu'il dormait encore, et de ce fait, elle n'avait pas besoin de lui demander son avis.

C'est ainsi que le professeur se retrouva, ronflant sur le dos d'un brasergali, suivant sa maîtresse comme un petit chien bien élevé. Gold considéra l'enseignant, avec curiosité d'abord, puis comme il continuait de ronfler malgré le voyage, il fit comme les autres et accepta sa présence.

-Plan A !
-OUAIS PLAN A ! Répéta Cristal dans un rire trop aigu pour être naturel.

La caféine, ça ne réussissait pas à sa sœur. Gold nota ce détail pour l'avenir.

-On va d'abord titiller l'égo de Daniel, pour qu'il croit qu'Eléa s'intéresse à un autre garçon.
-Et alors, ils sont pas ensemble que je sache, qu'est-ce qu'il en a à faire ?

Se réveiller trop tôt, pour le balancer dans une remake de la mission cupidon ne réussissait pas à Lucas non plus de toute évidence.

-Ca fait que j'ai décidé que ça lui ferait quelque chose !

Et voir Lucas contester ses plans ça ne réussissait pas à Sam non plus.

Est-ce qu'il pouvait encore partir ?

-Et ensuite, on les fout tous à POIL ! Rigola Cristal.
-Non ça c'est le plan Z. Informa Sam.

Oh mon dieu. Vite une issue !

Gold s'apprêtait à fuir à toutes jambes, quand un détail le saisit. Tous à poil, comme TOUS ? Comme Silver ?

Notons que les filles n'avaient strictement rien à faire du ricanement et de la tête bizarre que Gold fit après cette réflexion, elles avancèrent d'un bon pas jusqu'à la chambre de Daniel, qui était rentré la veille, tard, et y dormait encore.

-Et comment vous comptez, rendre Daniel jaloux...Sans utiliser Eléanore ? Demanda soudain Lucas, dans un élan de lucidité.

Stop. Samantha se figea.

Oups.

Il est inutile, de rappeler aux lecteurs, qu'Eléanore était en plein « Débat » - Non c'est une dispute, me souffle Silver- Non un débat, s'acharne Eléanore...En bref, ont tous les deux une discussion soutenue, qui nécessite parfois de crier et de s'injurier habilement. D'ailleurs, Eléanore vient d'ordonner à Ash de donner un coup de boule au lit de Silver, ce qui est une « honteuse tricherie dans le pari » d'après ce dernier. Même si personne n'a précisé, qu'Eléa devait elle-même fendre la tête de lit, rétorque la tricheuse.
Les lecteurs ont sûrement compris depuis longtemps, qu'ils vont en avoir pour un moment, et ne sont certainement pas aptes à rendre Daniel « vert de jalousie ».

-Rah-la-la ! Laissez-moi faire !

Le sauveur de ses dames, s'avança, Gold, dans toute son expérience et sa gloire, bomba le torse.

-C'est facile de le faire enrager, même sans la présence d'Eléanore !

Oui, la jalousie, il en connaissait un rayon. On pouvait lui faire confiance à ce sujet !

Même si, d'un seul coup, en y repensant, il n'y avait pas de quoi en être fier...

-Tu comptes te déguiser en Eléanore ?

La remarque de Cristal, assortie avec son sourire rendu nerveux par le café, arracha un sursaut à son frère mais ce fut pire encore quand Sam le regarda avec des étoiles dans les yeux.

-Quelle idée GE-NI-ALE ! Quel sens du sacrifice !

Oh-oh. Gold eut la fugace image de lui, les cheveux teints en verts, attachés en couette, et affublé d'une robe. Et, il sut, que le vert ne lui irait jamais.

-Prend en de la graine, Lucas, Lui, il est serviable et optimiste avec mes plans ! Ajouta Sam, avec un regard accusateur sur la grande asperge qui les accompagnait.

Quel PLAN ? Elle n'avait même pas pensé à amener Eléanore ! Laissons le pauvre Lucas, désabusé, et le seul avec encore toutes ses facultés mentales présentes sous son crâne en ce bon matin. Le cerveau de Sam devait prendre des vacances dès qu'il entendait parler d'amour. Lui aussi, aurait voulu prendre des vacances dans ces moments là. Des vacances, de préférence, en compagnie du cerveau de Sam, et loin de son corps rendu fou.

-En fait, je pensais pas à m'habiller en Eléanore.

Déception chez les filles et cristal particulièrement poussa un « Hoooon » assez flippant, compte tenu du fait qu'elle désirait que son frère se travestisse. Mais mettons cela sur le compte du café. Tout est de la faute du café. Pour une fois Brasegali était tranquille.

-Je propose, qu'on mette Yuki dans le lit de Danny ! Comme ça, ils se réveillent ensemble, et hop ! Quiproquo, et jalousie !

Gold leva le nez vers le plafond, fier de son plan et si Yuki ronfla bruyamment sur le dos du poulet géant, comme pressentant le danger, il fut bien le seul à avoir une réaction.

-...Heu, rendre jaloux qui ?

La question de Lucas tomba à point.

-Eléanore va juste faire une crise de jalousie et tuer Akira. Confirma Sam.

Cette dernière retint d'ailleurs de Justesse son starter, de commencer tout de suite le « plan » pour homicide involontaire d'un corps professoral –qui commençait sérieusement à lui courir sur le haricot et lui peser sur le dos-

-On doit rendre jaloux le garçon, Gold. Pas mettre ensemble les garçons. Expliqua Cristal, qui regardait son frère avec un drôle d'air.

Ah.

Gold piqua un fard.

Non ! C'était pas POSSIBLE ! Il ne pouvait pas tomber si bas quand même ! Être amoureux de son meilleur ami et rival, passe encore –quoique- mais tout de même ! TOUT de même ! PAS YAOISTE ! Ah, où était passée, cette douce époque où il faisait des ravages chez les filles de son village. Il repensait même à l'abruti de fillette de l'âge de Cristal qui avait un marill. Il l'avait pourtant ouvertement dragué, puis rendue jalouse, et jetée sur la place publique pour venger de l'affront que cette peste avait fait à sa sœur en refusant de jouer avec elle. Non, non, NON ! Ce n'était pas possible ! Il devait réagir !

Alors que Gold se faisait la promesse solennel de ne pas avoir une seule pensée yaoiste de la journée et de définitivement redorer son blason d'ancien séducteur de filles, Sam, elle, envisageait sérieusement de travestir quelqu'un en Eléa pour palier l'absence de celle-ci. Lucas lui envoyait un regard noir qu'elle ne lui connaissait pas, comme lisant dans ses pensées, grommelant un « Ose me toucher et tu verras... » quand la porte s'ouvrit doucement.

Tous se figèrent.

Daniel, dans le brouillard total, comme souvent le matin, la tête dans le « cul » selon l'expression –absurde- déboula. Les cheveux détachés, en bataille, il portait son habituel pyjama trop long, et usé.

-Bjour...

Ce fut à peu près ce que le garçon marmonna, quand il passa à travers le groupe qui campait devant la porte de sa chambre, tel un courant d'air. Il ne se demanda pas ce qu'ils faisaient tous là et à vrai dire, personne ne voulait savoir à quoi ressemblaient les pensées de Danny au réveil. En fait, personne ne voulait savoir ce qui se passait sous le crâne du garçon, TOUT LE TEMPS. Ceux qui doutaient de ce fait, poussés par une certaine curiosité, se décidèrent définitivement quand ils virent le garçonnet empoigner la poignée de la porte de la salle de bain, la tirer...puis se rendormir sur la plaque de bois, la refermant aussitôt, avant de glisser jusqu'au parquet, tel un zombie.

Cela risquait d'être coton de rendre une telle loque jalouse.

-BON PLAN B ! ON REVIENT QUAND IL SERA REVEILLE ! S'exclama Sam, avec des étoiles dans les yeux, et une jolie pirouette.

Le destin voulait, qu'ils ne sachent jamais ce qu'aurait été le plan A. Lucas poussa un soupir exaspéré, ramassa Danny qui gisait et l'entraîna dans la salle de bain.

-Bjour Lucas...Bafouilla celui-ci – Qu''est-ce que tu fais dans mon lit ?

Gold se plaqua alors les mains sur les oreilles, et hurla en se précipitant vers la cuisine :

-MAIS ME TENTEZ PAS VOUS AUSSI !

Qui fut suivi par un :

-J'vais me refaire du café !

De la part de Cristal.

Arcéus, qu'est-ce que cela allait être si cette fille devenait interne, les plus gros consommateurs de café pendant les gardes de nuit ?

Quelques heures passèrent, durant lesquelles, la petite troupe put faire un stock de plans en attendant que Daniel émerge. Depuis, Eléanore et Silver les avaient rejoints, ronchonnants et se boudant l'un l'autre pour une raison inconnue.

-Tu as triché ! S'offusquait Silver devant son assiette d'œufs au plat.
-Je n'ai pas triché...Tu as mal parié c'est tout. Je gagne tous mes paris de toute façon ! Rétorquait Eléa en levant le nez vers le plafond, en refilant ses propres œufs à son Feurisson.

Ce qui ne manqua pas de faire pouffer Sam, du moins, jusqu'à ce que celle-ci ne remarque le sort réservé à sa cuisine préparée avec tant d'amour.

-Je t'ai fait des œufs, tu vas les manger c'est bon pour la santé !
-C'est très mauvais pour le teint de hurler Sam, ça va te faire de méchantes rides !
-N'importe quoi !
-Quoi ça se voit TANT que ça que j'y connais rien là-dedans ?! J'arrive même pas à faire un petit mensonge à ce sujet ?!
-Silver tu ne devrais pas boire ce verre...

Le conseil de Cristal interrompit la dispute et le mouvement du rouquin qui avait déjà avalé une bonne gorgée.

-Pourquoi ?
-C'est du thé au lait. Tu n'es pas allergique au lait ?

Et ce fut au tour de Silver de tout recracher dans l'évier en grommelant et en empruntant à Cristal tous les qualificatifs meurtriers que la cadette Heart utilisait d'habitude à l'encontre des vaches.

-Allergique au lait, c'possible ça ? S'étonna Eléa.
-Ca arrive, en vérité, le plus souvent les gens qui sont allergiques aux laits sont les nourrissons, et l'allergie disparait vers les 3-4 ans. . C'est différent de l'intolérance au lait, qui signifie que l'organisme n'a pas le bon enzyme pour digérer le lait, et donc rend malade. Après, si ce n'est rien de tout ça c'est plus une inhabitude, ou alors qu'il a consommé un lait qui a tourné. Il ne faut pas croire ça peut rendre très malade quand on a pas presque jamais bu de lait, le meilleur moyen d'être fixé, c'est de voir si tu es malade quand tu bois des produits dérivés, comme les crêpes ou le fromage...Si tu peux en manger, c'est que tu n'es juste pas habitué au lait on va dire, sous son aspect brut.

Daniel cette fois paraissait parfaitement réveillé. Enfin, dans la mesure où l'on parlait de Daniel et qu'on pouvait juger de son aptitude à être...Sur terre ?

-Ouah, comment tu sais ça ? Tu as entendu Silver, en fait tu es juste pas habitué au lait ! Lança Cristal, toute joyeuse.

Ce dernier la tête toujours dans l'évier semblait s'en soucier comme de sa première chaussette.

-Ou alors il a une maladie de bébé. Commenta Eléa.
-Dit la fille qui se traîne une maladie depuis ses 4 ans.

La réplique fit mouche, et Sam ouvrit l'eau dans l'évier pour punir son frère d'une bonne douche histoire de lui faire passer l'envie d'aborder le sujet.

-HEY ! S'écria Silver tout le haut du corps trempé.

-Je suis fils de fermiers, c'est normal que je sache ça. Rétorqua Daniel dans un haussement d'épaule à la sœur de Gold, une fois l'orage passé.

Ah oui, parfois ils l'oubliaient.

Sam, revenue à la chasse, ne laissa pas cette occasion filer.

-Tu as vu Danny ? Cristal sait que Silver a des allergies au lait ! Elle en connait des choses sur lui !

Tous les concernés arquèrent un sourcil d'incompréhension, sauf peut-être Gold qui lui les fronça.

-Heu...c'est bien ? Demanda Danny, un peu perdu, avec un sourire maladroit.

Mince. Elle s'était trompée de cible. Encore. Sam eut envie de se baffer. Tant pis, elle devait réagir et renverser la situation.

-Oui, c'est bien, tu comprends, quand une fille s'intéresse à un garçon elle fait trèèèèès attention à ses petites habitudes.

Elle passa outre le « quoi ?! » étranglé de Gold en arrière fond, un Silver trempé qui gouttait sur le carrelage de la cuisine en fixant mi-méfiant mi-dégouté une Cristal écarlate...Lucas lui-même, détourna la tête de son ami, pour regarder la cadette Heart, une étrange sensation le dérangeant subtilement.

-Ah...bon ?

Daniel, lui, paraissait plutôt embarrassé, sous le regard suspicieux que lançait Eléa à cette étrange femme. Elle devait vouloir lui signifier quelque chose...Il se mordit la lèvre ; et tâcha de se concentrer, alors que cette jeune fille se penchait plus vers lui.

-Oui ! Exactement, c'est significatif en fait ! A 100% sûr. Quand une fille connait certaines habitudes cachées, tu peux être sûre qu'elle t'aime ! Regarde, si Eléa te disait que tu dessines souvent...
-Elle serait juste pas aveugle. Maugréa cette dernière.

Cette fois Daniel s'empourpra brutalement, et avant que Sam n'ait put finir son explication, il la coupa avec une mine penaude et gênée :

-Hum...je suis très touché par ton affection mais tu comprends...Heu...je connais même pas ton prénom...

Cette fois, ce fut Sam qui avala de travers, et rougit brutalement, alors que Cristal éclatait de rire dans son dos avec Eléanore. Il lui sembla même percevoir un rictus de la part de son abruti de non-reconnu de frangin.

-Je ! Non ! C'est pas ça...heu...

Elle s'embourba cruellement, et Daniel en profita pour reculer, et annoncer à Eléa et Lucas :

-Je vais me promener avec mes Pokémons, ils ont besoin de se détendre.

Et de s'enfuir à moitié.

-Heu ! ATTEND ! Où VAS-TU T'ENTRAINER ?! Hurla Sam, blanche : elle avait besoin de le repérer pour la mission vert de jalousie !

Bien évidemment sa question n'entraîna pas d'autre réaction, qu'une fuite encore plus précipitée de Danny. La porte claqua, réveillant à moitié Akira Yuki sur le canapé. Sam soupira, défaite.

Elle s'était faite eue.
Par Danny en plus !

Seule la mort pouvait la délivrer d'une telle honte.

Malheureusement le ridicule ne tuait pas, même si parfois, il aurait vraiment dû.

-Owneeed. Ricana Eléa devant sa camarade.
-C'est ton mot aujourd'hui à toi. Constata Silver avec exaspération.
-C'est pas possible ! Maintenant on l'a perdu ! Rah il va falloir le chercher dans tout le QG !
-Sans compter qu'il va te fuir tout le temps. Ajouta Lucas.

Sam était dépitée.

-Si vous cherchez Daniel, il va toujours traîner près du lac après ses chasses.

Toutes les têtes obliquèrent vers Gabriel, qui encore en pyjama et en bonnet de nuit, buvait du jus de carotte dilué avec du lait. Une boisson, qui ma foi, étonnait plus d'un chaque matin, ils le voyaient déjà tous avec du café noir, il fallait croire que le petit était encore...Et bien petit. Même si Sam n'aurair jamais pu boire du jus de carotte au petit dej' peu importe l'âge.

Gabriel, une fois l'information lâché, ouvrit le clapet de son ordinateur et remit en place son chapeau en polaire, en forme de miaouss. Rumeurs disaient que le petit avait plus d'une trentaine de chapeaux dans sa chambre, mais personne n'osait aller vérifier. Il y avait l'antre rose de Chris et Angie, et son antithèse, la chambre de Gabriel, dont nul n'était jamais revenu indemne. (Bon peut-être exagérait-elle, nul n'était jamais revenu parce nul n'y était allé en premier lieu...)

Ceci était bien une mission pour Sam, elle allait lancer l'opération Chapelier !
Ah ! Mais avant il fallait terminer l'opération vert de jalousie !

L'espoir revigora de nouveau Sam.

-Qu'est-ce que tu mijotes toi au juste ? S'interrogea Eléa, gratouillant le museau de Feurisson.
-Moiii ? Rieeeeen ! Répondit la brunette d'un air innocent...
-Ouais c'est ça...

Qui ne trompait personne.

-Mais dis-donc, tu en sais des choses sur ton frère Gabby, comme une jeune fille amoureuse ! Railla en retour Eléa.
-Il est sûr que j'en connais plus qu'une certaine personne, et ce, sans l'avoir embrassé.

Touché coulé. Tous se souvenait bien du baiser d'avant le départ de Daniel et Gabriel à Jotho – hélas personne ne savait que cet incident avait trouvé un heureux dénouement à son retour.

-Tu as de la chance que je ne puisse plus te donner de coups de pied.
-Tu ne sais donc répondre que par la violence ?

Sam décida donc de laisser là Gabriel et Eléa, qui étaient, de toute évidence, de fort mauvaise humeur. Elle attrapa donc Eléa par le cou –ce qui faillit étrangler son amie- et embarqua tout le reste du monde avec elle. Brasergali chopa Lucas et Yuki de façon fort brutale et suivit sa dresseuse, en faisant bien attention à bien bousculer son chargement et à l'utiliser contre tous les obstacles.

La porte claqua.

Silver toujours trempé jusqu'aux os se retrouva donc seul dans la pièce désertée, avec en cadeau la vaisselle à faire. Il tiqua, agacé. Il regarda Gabriel, et dans un duel de regards longs et bornés, le plus jeune ferma le clapet de son ordinateur et déclara :

-Chris et Angie viennent de m'envoyer un e-mail, j'y vais.

C'est ça, en pyjama, et y-avait écrit crétin sur son front ?

On préparait encore un coup sans lui. Il s'apprêtait à les suivre pour leur apprendre qu'on ne se débarrassait pas de lui comme ça –surtout en lui abandonnant les corvées- quand la porte se rouvrit.

Cristal se précipita vers lui, et plus principalement les placards, sous son œil interloqué.

C'était donc vrai, qu'elle l'aimait bien. Elle venait l'aider à ranger. Silver ne savait pas s'il appréciait ce mouvement de pitié, mais il n'allait certainement pas cracher sur une escla...hum...Une aide. Mais la cadette Heart passa devant lui sans un regard, attrapa un thermos, et repartit aussi sec vers la sortie.

-J'avais oublié mon café ! Lui envoya-t-elle en tirant la langue devant son étourderie. –Salut !

La porte claqua de nouveau.

La vaisselle se brisa sur le sol.

Ca allait se payer ça. Il ne savait pas ce que complotait sa sœur, mais il allait se faire un plaisir de ruiner ses plans ! La mission « Donner une leçon à Samantha et ses plans foireux allait commencer ! ». PLAN A !

Il était étonnant de voir que Silver et Sam, même si les deux concernés se refusaient de l'avouer, étaient vraiment semblables par moment.

Un peu plus loin, caché derrière des broussailles longeant l'avenue du Qg de Twilight, Eléanore venait de faire une découverte capitale.

-Vous visez Danny ?
-Comment tu as deviné ! S'étonna Gold, blanc.

Outre le fait qu'ils espionnaient le gamin assis au bord du lac à jouer avec ses Pokémons...Ils avaient tous un post-it collé sur le front avec les mots « CIBLE = Daniel ». Quoi de plus explicite ?

-CETTE FOIS JE NE ME TROMPERAI PLUS JAMAIS DE CIBLE !

Samantha était occupée à rire machiavéliquement, entourée d'une aura de feu, les cheveux virevoltants sous le brasier de sa détermination : tels la chevelure de serpents de Médusa.

-Chais pas, une intuition. Marmotta Eléa. –Pourquoi vous le visez ?
-On doit le rendre Jaloux ! Annonça Cristal.
-Jaloux de quoi ?
-De toi ?

Cette fois Eléa pencha la tête sur le côté, interloquée.

-Heiiin ?
-Exactement ! J'en étais sûr ! Tu vois Sam, même Eléa trouve ce jeu stupide ! S'empressa d'ajouter Lucas en la pointant du doigt.
-Bah oui, pourquoi vous voulez le rendre jaloux de moi ?
-Pour que tu vois à quel point il tient à toi !

Sam se dressa, le torse bombé, et plongea son regard déterminée dans celui de sa meilleure amie. Lucas secoua la tête. C'est vrai quoi, le pauvre Daniel avait déjà assez de mal à se repérer dans ses sentiments pour la brunette, il ne fallait pas en plus en rajouter une couche ! (Bien que depuis le temps, les dits sentiments avaient du s'estomper, ça ne dure jamais plus de quelques mois l'amour après tout, songea Lucas).

-Comme s'ils étaient ensemble ! Cela ne sert à rien ! Puis c'est jouer avec les sentiments de Daniel ! Eléa n'acceptera jamais ça, c'est indigne, immonde ! Tu te cures le nez pendant que je fais un discours sur l'amitié !?!

Eléa envoya une œillade blasée à la grande asperge qui servait de meilleur ami à son petit copain secret.

-Hn ? Bah ouais, j'ai le nez qui m'gratte, puis j'ai toujours détesté les moments où l'héroïne faisait ce genre de discours dans les shonen, alors j'rentabilise ce temps là pour en faire quelque chose d'utile...

Lucas resta pantois. On le traitait de fille là ?! Gold n'en menait pas large non plus, cette situation lui rappelait lamentablement une conversation entre lui et Silver à Argenta...Ou plutôt, une non conversation puisque le roux avait tourné le son en mode off pendant son long débat sur l'amitié.

-Ca m'intéresse ce plan en tout cas. Finit par sourire Eléa, manipulatrice.

Sam parut aux anges, alors que Lucas lui, paraissait plutôt tomber en plein enfer.

-M-M-Ma-Mai-Mais-MAIS ! Ca sert à rien vous êtes pas ensemble !
-T'as un problème avec ça Lucaaaas ? Tu es jalouuuux ?

Cela dégénérait un peu tout ça.

-Pas du tout !
-Si tu l'es !
-Non Je ne le suis pas !
-Tu eeees jaloooux parce que Daniel risque d'être jaloux à cause de moi !
-Il ne le sera JAMAIS ! Daniel est incapable de ce genre d'attitude !
-On parie ?

Et merde.

-PARI TENU !
-SI Daniel est jaloux à cause de moi, tu devras embrasser tous les garçons du QG ! S'exclama Eléa.

Gold tiqua, ainsi que Yuki dans son sommeil. Hey, ils n'étaient pas d'accord !

-SI Daniel est jaloux à cause de moi, tu devras embrasser toutes les filles ! Répliqua Lucas.

Cette fois ce fut Sam et cristal qui sursautèrent. On pouvait leur demander leur avis non ?

-Oh, alors maintenant, tu veux que Daniel soit jaloux à cause de toi ? Je croyais qu'il n'avait pas ce genre de sentiments ?

Cette fois Lucas piqua un fard monstrueux, et le sourire d'Eléanore se fit plus grand et carnassier, tel une dentition de sharpedo.

-JE VOULAIS DIRE SI DANIEL NE SE MONTRE PAS JALOUX ! Se rattrapa le brun écarlate.
-Okay !

Les mains se serrèrent, avant de se détacher tremblotante quand une prise ferme enserra chaque poignet respectif. Sam lança un regard noir à Lucas tout en crachant un ultimatum, une simple menace, claire et nette.

-Tu es avec moi ou contre moi Lucas.

Bizarrement Lucas trouva préférable d'embrasser tous les garçons du Qg plutôt que de se mettre à dos sa meilleure amie, déjà qu'il craignait parfois ses réactions alors qu'elle ne lui désirait aucun mal –comme pendant ses plans stupides- alors franchement, si en plus elle voulait lui causer du tort... C'est donc victorieuse qu'Eléa fit la holà.

-MINCE ! Gabriel en vue ! Gabriel en vue ! Scanda soudain Cristal, en pointant du doigt Daniel au bord du lac.

En effet, le cadet venait rejoindre son aîné, habillé, affublé d'un chapeau tout neuf, son ordinateur sous le bras et son nosferapti voletant au dessus de lui. Samantha se mordit l'ongle du pouce. Et flût ! Il était simple de berner Daniel, mais Gabriel, c'était une autre paire de manche.

-Il faut faire une diversion !

Les regards obliquèrent vers Yuki, qui dormait toujours –Lucas commençait sérieusement à se demander si Sam ne l'avait pas bourré de somnifères avant le plan.

-Hey, Daniel, ça va ? Lança Gabriel en s'approchant de son frère, avec la ferme intention de paresser toute la journée sur son ordinateur.

Son aîné eut à peine le temps de se retourner pour répondre qu'un projectile non-identifié lui passa sous le nez pour atterrir dans la mare dans un « Ploc » retentissant. Les deux kazamatsuri tournèrent la tête vers la masse qui se révéla être monsieur Yuki.

Qui ne savait toujours pas nager et que l'eau avait bel et bien réveillé.

(Finalement, Sam ne l'avait pas bourré de somnifères, constata platoniquement Gold, caché dans les fourrés auprès des autres après cette manœuvre de diversion inventée par Brasergali que Sam félicitait actuellement).

Ni une ni deux, Daniel se précipita vers le professeur et l'extirpa du liquide.

-Pf. Il se la joue le héros. Grommela Cristal avec un air de délinquant dégouté.

Gold commençait sérieusement à se demander où était passé sa sœur derrière la tonne de café.

Yuki, trempé jusqu'aux os, se parait d'un air totalement déboussolé, et la paquet de cheveux humides et noueux lui retombant, collants, sur le front, ne cachait en rien cette expression, pire elle l'accentuait. Pour peu, Gold aurait presque eut de la peine pour lui.

Presque.

-Qu'est-ce qui m'est arrivé ? Bafouilla Yuki, hagard.
-Vous êtes tombé dans l'eau.
-Que...Quoi ? Comment ?

Le professeur observa les alentours encore plus déboussolé.

-Je me croyais dans mon lit...

Gabriel cacha son fou rire derrière l'écran de son ordinateur. Daniel plus soucieux fronça les sourcils.

-C'est pas possible, je vous ai vu ce matin au petit déj...
-j'aurais fait une crise de somnambulisme ?
-Vous en avez déjà fait avant ?
-Pas que je sache, même si souvent je me suis réveillé on ne sait où...Mais j'ai toujours mis ça sur le dos de Lily ou Kain.

Les deux énergumènes à l'autre bout de la planète éternuèrent, coupables.

-Bah, vous devriez faire attention quand même, ne trainez pas près de l'eau quand vous dormez maintenant.
-...Moui, j'ai eu une sacré trouille, heureusement que tu étais là. Sinon il est quelle heure ?
- 11h30.
-Oh là...Je vais retourner me coucher, se réveiller avant midi un jour de congé c'est trop craignos.
-Mettez bien une ficelle autour de votre poigné et attachez vous à votre lit. Ma petite sœur Rebecca est somnanbule, et c'est le seul truc efficace qu'on a trouvé.
-Merci, j'y vais donc.

Le professeur partit.

Cette fois ce fut difficile de contenir l'hilarité de Gabriel à l'aide d'un simple Pc. Aussi transforma-t-il son rire en toux. Ce qui ne manqua pas d'inquiéter son frère.

-Tu devrais te couvrir un peu, on dirait que tu as attrapé une belle angine, tu tousses très fort là.

Et l'autre qui marchait aussi, Gabriel commençait sérieusement à avoir du mal à respirer quand il vit une scène qui l'acheva : Yuki qui passait près du buisson, pour repartir dormir, se fit littéralement happé, dévoré par les feuilles. Daniel se retourna pour voir ce qui mettait à rude épreuve les nerfs de son cadet, mais trop tard, il ne restait plus rien du professeur. Le buisson l'avait mangé.

-Qu'est-ce que vous faites ?

Silver apparut devant lui encadré par, miracle, Chris et Angie, tout habillés en roses et blancs, comme à leur habitude. Daniel crut entendre dans son dos un « MAIS QU'EST-CE QU'IL FOUT LA LUI ?! » mais quand il regarda dans la direction du bruit, il n'y eut à nouveau rien de bien visible. Il revint vers les nouveaux et admira son cadet qui se tordait de rire il y avait quelques secondes avec une mine grave et sérieuse comme on le lui connaissait.

-Je suis allé voir chez Chris et Angie, mais tu n'étais pas là, Gabriel. Marmonna Silver avec un air faussement inquiet qui lui allait très très mal.

Cette fois Daniel se demanda vraiment s'il était bien réveillé et se pinça la joue.

– Alors comme on avait peur qu'il te soit arrivé quelque chose, nous sommes tous partis à ta recherche.
-MONSIEUR GABRIIIIIIEEEEL ! NOUS ETIONS SI INQUIEEETS ! Gémirent les deux énergumènes avant d'étrangler le petit kazamatsuri dans un de leur câlin étouffant de niaiserie.

L'aîné n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit, Silver passa un bras autour de son cou et l'entraîna dans un mouvement de confidence.

-Hey, Daniel, je me disais...

Moment d'hésitation, Silver n'avait jamais été sympathique de sa vie, l'antipathie avait la peau dure, il eut beaucoup de mal à trouver les mots et encore plus à les prononcer avec un semblant de sourire :

-En fait je me disais que j'allais trainer avec toi aujourd'hui.
-Ah...Heu...D'accord, proposa Daniel un peu déboussolé par l'ordre que venait de lui imposer le rouquin –parce que ce n'était pas autre chose, le sourire de vampire, le petit l'avait trop souvent vu chez Alice son aînée pour ne pas le reconnaitre.

Et hop, le fils du boss envoya une œillade vers le buisson où il savait que sa sœur se cachait, avec des branches et des feuilles nouées autour de la tête pour paraître invisible. Le défi était lancé. Qu'elle essaye toujours, il ne savait pas ce qu'elle préparait mais il serait là et veillerait bien à ce que tout ce qu'elle tente tombe à l'eau.

Si Daniel avait été doté d'une sonnette d'alarme le prévenant du danger nul doute qu'il aurait perçu l'aura meurtrière qui montait progressivement dans son dos. Ou encore aurait-il simplement perçu que l'attitude de Silver n'était pas normale. Mais non. Rien ne sonna, même si vraiment, pour le coup sa vie ne dépendait plus que de la force des bras de Lucas retenant un Gold furieux derrière les buissons.

En revanche, Silver lui était plutôt doté de ce genre de don, il sentait bien quand quelqu'un croulait sous les pulsions meurtrières à son encontre, et il fut ravi de sentir que c'était le cas. Sam devait être furieuse.

Tant mieux. Héhéhé.

Décidément ils allaient tous finir jaloux, sauf le principal concerné.

-Ouah, Silver il a mangé quoi au petit-dej ? S'interrogea Eléa, dubitative. –Il touche quelqu'un, il s'en rend compte ?
-GRBLM.

Gold lui le remarquait bien si on en jugeait par l'état de sa casquette tout mâchonnée.

-Il a ptêtre pris du café lui aussi. Hasarda Cristal.
-Le sale petit...grommela Sam devant un Lucas plutôt exaspéré.
-Dites, je peux savoir ce que vous préparez et pourquoi vous m'avez kidnappé comme ça ? Hasarda Yuki encore plaqué au sol par brasergali, indifférent à cette histoire sur Silver.

Sam se tourna vers lui.

-C'est des branches que tu as sur la tête Sam ?
-Peu importe, tout ce que vous voyez c'est un rêve, alors rendormez vous !
-Si c'est un rêve comme je peux me rendormir ?
-Mise en abyme. Dormez c'est tout.

Mais pour une des rares fois, Akira Yuki semblait très peu enclin à se coucher.

Ma foi, ça devenait de pire en pire, songea Lucas, et ils n'en étaient qu'au plan...B. Le futur stratège considéra l'option de se jeter dans le lac et de s'y noyer de manière beaucoup plus sérieuse.

De l'autre côté, cela atteignait des sommets également.

-Soldats, vous allez devoir me montrer tout votre potentiel. Prouvez que vous avez été de dignes voleurs de la Team Ro...De dignes voleurs !

Silver eut un doute quant à son discours, surtout quand il regarda la ligne que formaient Gabriel, Chris et Angie, au garde à vous. D'eux tous, le plus capable restait le gamin d'à peine 10-11 ans. Lui au moins arnaquait l'état sans se faire prendre. Virtuellement, certes, mais au moins il ne paniquait pas parce que ses cheveux étaient coincés dans une échelle alors qu'ils volaient une simple pokéball.

...Mais Chris et Angie avaient au moins du passer un test pour entrer dans la Team Rocket. Ils avaient forcément des points forts. Forcément.

-Chef, Chef ! bafouilla Chris en levant le bras et en le secouant comme un forcené.
-Oui Chris ! Lui accorda Silver en roulant des yeux.
-Est-ce que je peux me déguiser pour la mission ? Demanda Chris les yeux brillants d'espoir.
-Est-ce que je peux me moquer de cet idiot ? Demanda Gabriel sans permission.
-Hey !

Cela allait être dur. Silver observa la cible à protéger, Daniel était en train de regarder le lac d'un air absent. Au moins ils n'avaient pas à se soucier d'être percé à jour par cette loque, Silver était sûr que même si Christopher venait à danser tout nu devant lui, le petit ne se poserait pas de question. C'était grave d'être lunaire à ce point-là quand même.

-BIEN ! Plan A ! Découvrir le but de l'ennemi ! Déclara silver avec l'assurance d'un militaire.
-OWIIIIIIIIIII ! Piaillèrent le duo de voleurs.
-Je suis obligé de participer ?
-Tu as bien dit que tu devais bosser avec Chris et Angie aujourd'hui ? Non ? Sourit Silver de façon fort macabre au petit.

Bon.

-C'est parti pour le plan A ! ESPIONNONS MA SŒUR !
-Vous savez, votre attitude dénonce tout de même un profond traumatisme au sein de votre famille. Analysa Angie, sceptique.
-Vous aurez le droit de vous déguiser si vous vous taisez. Concéda Silver.
-YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! Se réjouirent les deux ex-bandits en oubliant tout de suite leur baratin psychologique.

Gabriel haussa un sourcil alors que Silver ricanait dans sa barbe –inexistante- à la manière d'un méchant machiavélique d'anime japonais. Il commençait à avoir peur.

Quand même, comment Daniel pouvait ne rien remarquer à tout ça ?

De l'autre côté, il n'était pas le seul à avoir sérieusement la trouille. Samantha venait de se lever, camper sur ses deux pieds, le torse bombée, elle ricanait telle une hystérique mégaloman des films hollywodien.

-j'ai trouvé le plan B ! CE CRETIN DE FRANGIN VA PAYER DE S'ËTRE MIS EN TRAVERS DE MA ROUTE !

Lucas entre deux envie de suicide, considérant avec réalisme que le temps qu'il rejoigne le lac pour sauter Sam l'aurait rattrapé pour l'emporter dans son délire, murmura à Gold :

-Bon, je ne veux pas t'inquiéter, mais tu peux commencer à avoir peur. J'ai déjà vécu ça, et cette fois ça semble dix fois pire.

Gold lui, fixait sa sœur qui, assise sur un Yuki (résigné à son sort de carpette) riait aussi, scandant sans honte :

-ET MOI J'AI DU CAFE ! AHAHAHAHAHAHA.

En vérité ça faisait déjà longtemps qu'il flippait.

-Lucas !

Le concerné eut un frisson et camoufla un cri d'animal apeuré, ainsi pointé du doigt par la plus folle d'entre tous et instigatrice de ce carnage dans la dignité et la crédibilité des personnages de cette fic.

-Combien ça coûte un strip-teaser ?
-Heu je sais pas moi...
-Cher. Répondit Gold.

Comment il savait ça lui ?!

-De toute façon ce serait trop long d'en employer un et de le faire venir ici ! Constata Cristal, trépignante.
-Si j'étais un professeur sérieux, je m'inquiéterais sérieusement pour votre éducation vu ce dont vous parlez en ce moment, commenta platoniquement Yuki.

Mais vu le silence qui suivit, lui-même ne se définissait pas comme tel.

-LUCAS !

Deuxième essai, ce dernier se figea net, un frisson lui remontant l'échine. Il avait un mauvais pressentiment. Sam lui envoya une œillade à la fois noire et bouillonnante, drôle de mélange, quelque chose qui semblait dire si tu n'obéis pas je te tue. Mais Lucas avait quelques répulsions à tout ça.

-Hors de question que je me déshabille pour Eléanore !
-Quoi quoi ? Qu'est-ce que t'as contre Eléanore ? Heiiiin ? grommela cette dernière.
-Déjà tu parles de toi à la troisième personne là !
-Humph, t'es trop bien pour moi heiiiin ? C'est ça que t'essayes de me dire ? Tu veux pas te déshabiller pour moi heiiiin ? Je vaux pas le coup c'est ça ?
-Alleeeez Lucas A POIL !
-De toute façon tu te déshabilles tout l'temps dans tes délires romantiques ça changera pas grand-chose !
-D'abord Eléanore elle a vu plein d'hommes nus avant toi ! Heiiin, j'suis sure que tu vaux pas le coup, en fait c'est toi qui devrait te sentir honoré de...
-Je devrais aussi commencer à m'inquiéter des propos d'Eléanore, si j'étais un bon professeur...

Gold se concentra de toutes ses forces. Ne pas penser à du yaoi. Ne pas penser à du yaoi.

-Ou aloooors t'as peur que Daniel te vois tout nuuuu ? C'est çaaaa ?
-Il m'a déjà vu plein de fois tout nu andouille c'est mon pote d'enfance !
-ALLEZ FAIT PAS TON PUDIQUE ! A POIL !

Ils ne l'aidaient pas tous autant qu'ils étaient, là.

-IIIIIIH J'AI LES CHEVEUUUUX TOUT COINCEEES DANS LES BRANCHES ! JE VAIS MOURIR !
-PAS DE PANIQUE J'AI DES CISEAUX CHRIS JE VAIS TE SAUVER !
-HIIII NON PAS MES CHEVEUX !

Mouvement de tête général vers l'arrière, où Christopher déguisé en écrémeuh se tenait à plat ventre contre l'herbe, la tignasse tout emmêlée dans les ronces, encore tout sanglotant. Inutile de préciser qu'il était accompagné par Silver, Gabriel et Angie.

Moment de silence.

-Vous êtes vraiment des espions nuls ; pire : des BOULETS. Grommela Silver à l'adresse des deux énergumènes.

Cette parole n'aurait pas eu plus d'impact qu'un coup de couteau en plein cœur pour eux.

-Qu'est-ce que vous faites ?

Nouveau silence. Daniel venait (enfin) de réaliser le petit apocalypse qui se tenait derrière le rideau de verdure, et venait de lancer un regard par ici, histoire de voir.

Et voici un aperçu de la scène qu'il pouvait contempler : d'abord au premier plan, son petit frère en train de jouer à la console portable (pas soucieux pour un sou de ce qui se passait) affalé dans l'herbe entre Silver, et Angie. Ca encore, tout cela pouvait être plausible, même si la raison pour laquelle Angie avait des ciseaux à la main restait à voir. Peut-être une séance de coiffure en plein air, qui sait ? Chris lui, était en costume d'écrémeuh, mais compte tenu du fait que la tenue était rose et qu'il s'agissait là de Christopher, tout pouvait encore trouver une explication logique.

Le plus dur à croire c'était quand même, entre un Yuki plaqué au sol par Brasegali et un Gold blasé, Eléa, Cristal et une parfaite inconnue –très jolie- occupé à enlever ses vêtements à Lucas qui tenait encore avec de grandes difficultés son caleçon sur ses fesses.

Alors, le cerveau de Daniel se mit en marche.
Il déduisit ce que tout être normalement constitué aurait déduit, et agit en conséquence.
Il sortit son appareil photo, prit un cliché et s'en alla.

Eléa eut une impression de déjà-vu horripilante. Lucas entendit très clairement son honneur se briser en milles morceaux à tel point secoué qu'il en relâcha sa prise sur son caleçon. Bien évidemment celui bien tenu par Cristal, glissa jusqu'à ses chevilles. Mais bizarrement plus personne n'y prêta attention. Sauf Cristal qui devint toute rouge.

Ne pense pas au yaoi. Ne pense pas au yaoi. Hurlait intérieurement Gold.

Il y eut un moment de blanc durant lequel personne n'osa parler. Enfin, presque personne.

-Je suppose qu'à ce stade même un professeur pas sérieux devrait s'inquiéter de la santé mentale de ses élèves.

Puis un Cri.

-UN ECREMEUH !

Christopher étant doté lui de la petite alarme qui lui murmurait quand fuir quand sa vie était en danger, se releva, et partit le plus vite possible vers d'autres horizons. De préférences ceux où une folle furieuse bourrée à la caféine ne le courserait pas à cause de son costume rose.

Puis une interrogation :

-Bah monsieur Daniel où allez-vous vous aussi ?

Et enfin une excuse penaude :

-Je suis désolé, je ne voulais pas vous déranger.

Déranger qui ? Quoi ? Comment ? Il songeait à quoi là ?

Ne pense pas au yaoi Gold. Pas de Yaoi. Pas de Yaoi !

En attendant Sam était occupée à fixer avec rancœur son frère, qui lui renvoyait bien son regard, tel deux yakuza en plein affrontement, ils avaient même la posture, jambes écartés, le buste en avant front contre front. Ils ressemblaient tous les deux à leur père tant détesté en cet instant.

-Qu'est-ce que tu fous là, tu vois pas que je suis occupée ?
-C'est toi qui empiète sur mon territoire. Si j'ai envie de passer tu temps avec Danny, je peux.
-Tu t'en bats les couilles de Danny d'habitude.
-Toi tu t'en bats les couilles où je suis d'habitude.
-J'ai pas de couilles crétin, je suis une fille.
-Bah on dirait pas avec ton air d'assassin là.
-Dégage.
-Non toi dégage.

De toute évidence la principale concernée était trop occupée pour le dire elle-même, alors Lucas remonta son caleçon et la voix un peu sanglotante, il commenta :

-Plan B. Echec.

Encore. Toujours.

Il en avait marre des missions à plan, ça finissait toujours par lui retomber dessus. Akira lui envoya une œillade compatissante et hocha du chef :

-T'aurais mieux fait de rester couché, hein mon pote ?

En attendant Gold, contemplant les deux enfants de Giovanni en train de se disputer, tels des maîtres de la mafia, n'eut aucun doute sur leur lien de sang (et il se demanda même comment il avait pu ne pas le remarquer au point d'être jaloux de la jeune fille.). En revanche, quand il admira Cristal qui coursait Christopher déguisé en écrémeuh, au loin. Il eut plus de doute en ce qui les concernait tous les deux.

-Bon ! DU BALAIS SILVER ! Finit par hurler Sam en l'envoyant hors de son « camp ».
-IIIIIIIIIIIIIIIIIH ! Hurla Gold à l'entente du mot détesté.

Personnellement je n'ai aucun doute sur le lien entre les Heart.

Quelques minutes plus tard, on faisait étalage des pertes et des dommages collatéraux, chacun de son côté.

-La mission est une catastrophe Totale. Non seulement on a pas réussi à savoir ce que tente de faire Sam, mais en plus...

Silver lança un regard à Christopher qui chouinait, son déguisement réduit en lambeaux.

-Je ne sais même pas comment vous avez pu un jour être voleurs.
-J'avoue que je me pose la même question, s'invita Gabriel.

Les deux brigands haussèrent des épaules incapables de répondre. Une grimace feinte que personne ne remarqua tant il était absurdes que ces simplets puissent leur cacher quoique ce soit derrière leurs sourires niais.

-Nous allons devoir passer au plan suivant. Bien, d'abord trouvons un moyen pour que Daniel puisse rester près de nous sans se douter de rien. Peut-être traumatisé par la vision de son meilleur ami aux vêtements arrachés par trois filles. Mais c'était difficile à dire, même pour Gabriel : il avait la même bouille niaise que d'habitude.

Le chef de l'expédition avisa le boulet qui laissait ses pokémons patauger dans l'eau, et sincèrement, il se dit que cela n'allait pas être très difficile.

Eléa, quant à elle, reconsidérait sérieusement la question sur son couple avec Daniel. Car avant d'être un jeune couple agissant comme un vieux, ils avaient été des jeunes et emplis de doutes quant à leurs sentiments...

Bon d'accord, ce fut la seule et unique fois où Eléa eut des doutes, mais Daniel en avait déjà bien assez pour deux, non ?

En tout cas, elle reconsidérait la question, parce que vraiment, vraiment, Daniel l'avait déçue. D'abord, comment se faisait-il qu'il n'ait pas réagi ? Elle avait quand même dessapé son meilleur ami ! Il aurait du faire le cinéma de tous les hommes des séries télévisés, pleurant et s'apitoyant sur le fait qu'elle l'avait trompé avec son meilleur ami, qu'elle était une garce et tous les noms affiliés.

Elle voulait qu'il la traite de garce ! Qu'est-ce qu'il attendait au juste ? Son feu vert ?

Quoiqu'il était assez miro pour le louper le feu vert, elle pouvait emprunter toute une piste illuminée d'un aéroport et écrire grâce aux guirlandes clignotantes clairement le message qu'elle n'était même pas encore sure qu'il le capte.

Est-ce que je veux vraiment présenter un tel idiot à mes parents ? Et finir ma vie avec un crétin aveugle ?

D'un autre côté ses parents la croyaient mortes, et elle allait finir sa vie seule dans la maladie. Donc quelle importance ?

Voilà, ainsi s'achevèrent les doutes d'Eléa, et reprirent ceux de Sam.

-Il nous faut un Plan C ! Et éloigner Silver de là !
-Ouaiiiis ! Répéta Cristal, de plus en plus effrayante avec les restes de costume rose qui lui pendaient un peu partout, collés à elle par une substance qui ressemblait vaguement à du sang –mais elle les rassura, c'était juste du café.

-J'ai une idée de plan.

Gold se redressa, bien décidé lui aussi à faire mordre la poussière à Danny. Heu, Silver. Heu...peu importe, il allait gagner.

Il ne lui traversa pas à l'esprit un seul instant qu'il pouvait finir dans le même état que Lucas en cet instant, c'est-à-dire, roulé en boule, caché dans les feuilles d'un buisson à sangloter tandis qu'un Akira Yuki toujours soumis par le starter Feu, lui expliquait de A à Z toutes les raisons positives à entrer dans un coma végétatif. Et actuellement Lucas semblait plutôt d'accord avec l'idée.

-On pourrait faire en sorte qu'Eléa embrasse Régis devant Danny ! Comme ça il serait jaloux.
-Pourquoi j'embrasserai Régis ? C'est dégueulasse ! S'indigna Eléa. – C'est comme mon frère, toi tu te vois embrasser ta sœur ?

Œillades entre la famille Heart.
Non, certainement pas tant qu'elle avait l'air d'une serial killeuse droguée au café.

-De toute façon vous allez rencontrer un problème. Régis n'est pas au Qg pour le moment, les informa Yuki, avant de reprendre son monologue avec Lucas.
-Ton plan il est nul Gold. Envoya Eléa, ravie.
-Nuuuuul. S'amusa à répéter Cristal.

La frustration et la colère monta au nez du brun qui réfléchit à toutes vitesses. Il lui fallait un plan ; un plan. Un plan. Vite.

-Pourquoi pas en utilisant un métamorph ?

Et là Sam eut une illumination.

Quelques minutes plus tard, à des kilomètres de là, dans une caravane le téléphone sonna. Une petite rousse posa son attirail et ses outils, abandonnant son ouvrage de couture pour décrocher. Christelle, coordinatrice de son état, alluma la vidéo projection, toute inconsciente de ce qui l'attendait.

-CHRISTELLE JUSTEMENT JE... !

Elle eut à peine le temps de voir une chevelure brune et un visage claire que son interlucutrice fut projetée en dehors du champ de vision de la caméra et que la conversation s'interrompit. L'écran tournant au noir et l'écho chantant en cœur un « BIIIIIIIIIIIIP » sinistre.

Elle arqua un sourcil, puis eut une grimace, le cœur meurtrie. Pendant une seconde elle avait cru reconnaitre les traits de Sam dans ce fantôme fugace. Mais elle avait du se tromper, car après tout, Sam n'était rien de plus qu'un spectre. Morte. Elle le savait.

Penaude, elle se dirigea vers la chambre de son frère pour lui annoncer que le téléphone était officiellement hors de service. Ce qu'elle vit en ouvrant la porte, lui fit aussitôt oublier : le téléphone, le spectre d'une défunte, et même tout le reste.

Dans le parc de caravane, un passant étranger à tous ces drames entendit clairement un ordre :

-Ditto, attaque.

Avant que la façade d'une des maisons en bois sur roulette n'explose sous l'effet d'une substance gélatineuse rose incontrôlable, projetant dans la stratosphère deux jeunes garçons, l'un Tom le frère de Christelle, encore en caleçon et un autre, brun, en tenu d'Adam. Mais peu importe maintenant. Il avait rejoint la lune.

Mais revenons à Sam, actuellement plaquée dans la boue, en train de signer avec son sang qu'elle ne trahirait pas sa couverture de MORTE pour rendre Daniel Jaloux. Et il leur fallut bien une heure pour la convaincre de le faire.

-Et si j'appelle un médium et qu'il passe mon message à Christelle ? Tenta-t-elle vaguement à un moment.

Mais sa blague tomba à plat, le souvenir de Yoann encore bien trop vif.

Il y eut un moment de blanc.

-Agissons par ordre. Finit par les prendre en pitié Lucas. – Qu'est-ce qui rend jaloux les gens habituellement... ?

Il y eut un blanc.

-Je ne sais pas...Se lamenta Sam, plus que consciente en cet instant qu'elle était toujours célibataire et l'avait toujours été.
-Aucune idée ! Envoya Cristal. Mais avoir un amour vache, c'est très, très mal. Ajouta-t-elle avec un regard grave, voire même flippant, comme si elle était prête à tuer quiconque la contredirait.

Personne ne lui demanda le rapport avec la question principale. Lucas soupira.

-Être jaloux c'est fatigant et chiant. Marmonna Yuki, avant de se faire un peu plus écrabouiller par Brasergali – la preuve que la jalousie c'est violent.
-Je sais pas je suis jalouse c'est tout. Expliqua Eléa avec sa simplicité habituelle.

Lucas commençait sérieusement à désespérer, quand son sauveur apparût. Gold s'éclaircit la gorge.

-Personnellement je suis jaloux. Quand quelqu'un s'approche de trop près de lui.

-Lui ? Sourit Eléa.

-Hypothèse. Je me mets à votre place. –Rougit Gold. – Quand on traine avec lui, parle avec lui, le regarde, a une complicité avec lui, fait des blagues avec lui, fait un match avec lui.
-Oui mais ça de toute évidence ça n'embête pas Daniel...Contesta Sam.

Gold l'ignora et continua.

-Quand il regarde d'autre gens, touche d'autres gens, parle à d'autres gens.
-La vache t'es jaloux tout le temps mon vieux faut te faire soigner ! S'étonna Lucas.
-Quand on mange avec lui, cuisine pour lui, le comprend, quand quelqu'un le fait rire, ou pleurer à ma place.
-Tu as un sérieux problème de possessivité gamin. Grimaça Yuki.
-Quand on me dit qu'il a trainé avec quelqu'un d'autre que moi, parlé avec quelqu'un d'autre que moi...Continua Gold...
-HEY ! Et si, au lieu de le voir, Daniel ENTENDAIT des trucs sur Eléanore ? Envoya soudain Cristal, ravie de son idée.

Il y eut un moment de silence et des yeux écarquillés. Gold lui, continuait à faire la liste de tout ce qui le rendait jaloux.

-Ok, c'était un mauvais plan. Murmura la cadette Heart, penaude.
-NON IL EST GENIAAL ! Piailla Sam. –Vite ! Un messager !

Personne ne remarqua le Nosferapti vert qui voletait au dessus d'eux. Derrière, Silver, Chris, Angie et Gabriel s'amusaient à jouer les soldats avec des talkie-walkie.

« TCh, Farfuret à nosferapti, farfuret à Nosferapti, avez-vous réussi à découvrir leur nouveau plan d'attaque ? Terminé. – TCh, Nosferapti à Farfuret, impossible ils emploient un langage étrange et aigu, il faudra demander à A de le decrypter. Terminé. –TCh, A au rapport ! Je crois qu'ils veulent dire du mal des gens dans leurs dos ! Terminé ! – C AU commande, oh qu'ils sont vilains ! terminé.- Chris pas besoin de parler si c'est pour ne rien dire. Terminé. – TCh désolé monsieur Silver. – Tch, Christopher on est censé travailler sous couverture ! –TCh désolé monsieur Farfuret. – TCH. T'es chiant. Sinon quelqu'un sait de qui est jaloux Gold ? Terminé. –TCH. NON MONSIEUR Silver. – TCH PUTAIN VOUS AVEZ UN CERVEAU DE MAGICARPE ! UNE SECONDE DE MEMOIRE ! »

Et quelques âneries dans le genre qui font dangereusement penser que la bêtise est contagieuse.

-Et mais ils vont dire quoi sur moi ? Demanda Eléa, d'un seul coup inquiète de l'autre côté du buisson.
-Peu importe tout ce qu'il faut pour qu'il soit jaloux ! Qui veut faire le messager ? S'emporta Sam.
-Le messager de quoi ?

Daniel s'ennuyait près du lac et venait encore de les débusquer. Quelqu'un eut un réflexe malheureux.

Bon d'accord brasergali profita de la situation.

En tout cas Yuki fit un nouveau vol plané et atterrit dans le lac.

Daniel tourna la tête et fit une mine triste en soufflant :

-Encore ?

Avant de partir le sortir de l'eau, et lui rappeler qu'il devait vraiment, Vraiment s'attacher le poignets à quelque chose s'il ne voulait pas finir à l'eau pendant une crise de somnambulisme. Le pire c'est que Yuki se fit de nouveau choper par son élève et plaquer au sol quand il tenta encore une fois de retourner dans le chalet.

Y-a des jours faut pas se lever.

Finalement à la courte paille, Cristal fut désignée Messagère de la mauvaise parole sur Eléanore. Elle se mit au garde-à-vous très fière et sérieuse, avant de partir en croisade. Et de se faire aussitôt choper par Silver qui lui fit son sourire le plus manipulateur/Séducteur.

-Hey, Cristal, je sais que tu veux dire du mal sur Eléa à Daniel...Mais tu ne crois pas que l'effet serait encore mieux, s'il l'apprenait par la bouche de quelqu'un d'autre...Un inconnu...Comme Adrien ?

Et ma foi Cristal trouva l'idée fort bonne. Elle dévia sa route.

Samantha manqua de se faire repérer –quelqu'un lui dit que c'est déjà le cas ?- pour aller étrangler son frère. A la place, le roux lui envoya un sourire supérieur, et elle le regarda avec une œillade noire.

-PLAN SUIVANT ! Gronda-t-elle, rouge.

Lucas regarda Akira, en mauvais état et soupira. Pitié que quelqu'un vienne le sortir de cet engrenage maléfique. Il osa observer de loin Daniel, qui venait de se faire inviter à ne plus rien entendre : en effet Gabriel venait de lui passer un mp3 et donc un casque.

C'était foutu, il ne verrait plus rien arriver.

De son côté Adrien passait une bonne journée, aujourd'hui son ami tanguy l'avait appelé tout déprimé pour lui dire que Jasmine retournait chez elle à Oliville. C'était horrible de se réjouir de la tristesse de son amie, mais plus cette fille était loin du blondinet, mieux il se portait.

C'était ce qu'il pensait jusqu'à ce qu'une gamine, la cadette des Heart il lui sembla, l'approchât et lui chuchote d'une air de confidence :

-Hey, En fait, tu vois, Tanguy il est amoureux d'Eléanore et ils se sont embrassés derrière le phare.

Avant de repartir aussitôt en trottinant, écrasant bien ce qui restait de cœur et de logique au champion feu de la ligue Sinnoh.

En attendant, Sam était face à un dilemme.

-Il faudrait que je trouve un garçon qui voudrait bien dormir nu avec Eléanore.

Cette dernière manqua de s'étrangler. Non, là ça allait un peu loin le jeu !

-Il n'est pas un peu tôt pour dormir ? Demanda Lucas.
-Moi j'aimerai bien dormir en ce moment, gémit Akira.

Sam leur rit au nez et murmura très sérieusement :

-Il n'y a pas d'heure pour ce qu'ils feront nus.

Cette fois Eléa n'était pas du tout d'accord avec la tournure des évènements. Gold lui s'obligea à ne penser à RIEN. Rien. Epelons donc ce mot. R-I-E-N. Raté il avait des images quand même. RAh son esprit saignait !!

De l'autre côté, Cristal venait de croiser Peter, et avec un sourire elle lui avoua, très sérieuse :

-Hey, Peter ! J'ai appris que Marion était lesbienne et qu'elle faisait des trucs pas nets avec Eléanore !

Avant de repartir en chantonnant.

Sam de son côté venait de dérober Florizarre à Akira, parce que sa technique poudre dodo serait très utile.

-Tu vas faire une connerie avec ça Saaaam. Marmonna Akira, pas aussi paternaliste qu'il ne l'aurait voulu.

Il fit un vol plané jusqu'à la mare. Sauf que cette fois, avec un casque sur les oreilles, Daniel ne le remarqua pas du tout. Même quand Silver à côté de lui, se fit choper le pied par un prof paniqué en train de se noyer, et finit aussi à la flotte.

Suivi de Chris et Angie à la rescousse.

En revanche quand Gold arriva et plongea dans l'eau, il finit bien par voir les gens qui se noyaient mutuellement bien gentiment.

-Le sale traître ! Rugit Sam à l'attention de Gold passé à l'ennemi. (En même temps qui avait envoyé le prof à la flotte la première, songea Lucas, dépité.)

Daniel soupira.

-Encore ?

Avant de partir chercher du secours –parce que c'était un peu trop de monde à remonter pour lui tout seul. Il leur laissa seulement Gobou, qui ma foi, ne pouvait pas faire grand-chose.

Gabriel commençait à trouver le jeu très drôle vu qu'il ne se cachait même plus derrière son ordinateur pour rigoler. Et sincèrement, entre Daniel à l'ouest, le petit monde qui noyait, c'était bien Gabriel riant aux éclats qui faisait le plus peur.

Malheureusement/Heureusement (ça dépendait des points de vue)Daniel revint pas longtemps après (avant qu'ils ne soient tous morts en tout cas) – Il pointa très sérieusement la surface du lac où il y avait de moins en moins de bulles...Tout simplement parce qu'il revenait accompagné de Marc et Steven, et...Cristal ?!

Celle-ci regarda très sérieusement Marc d'ailleurs, et lui envoya :

-Hey, tu savais qu'Eléanore avait été fiancé à Steven ?

Le maître des Pokémon eau regarda interloqué son petit ami pendant que tout le petit monde se barbotait –sans espoir de remonter- gentiment à côté. Ce dernier, bafouilla, changeant de sujet, embarrassé :

-Dit, si on ne les sort pas vite de là, il va leur falloir à tous faire du bouche-à-bouche.

Aussitôt les naufragés ressortirent tous de l'eau, même ceux qui ne savaient pas nager. En bonne santé.

-SAFE ! Hurla Gold, blême à la simple idée de passer entre les mains de ces deux là.

Marc aurait presque oublié sa jalousie si Steven n'avait pas paru aussi déçu de ne pas avoir à ranimer tout ces beaux garçons –et une fille (Mais il n'était pas obligé de ranimer la fille, si ?).

En tout cas l'important, ils étaient tous vivants –trempés et humiliés, mais vivants. Et cristal était revenue. Et Yuki s'était mis à chanter « Let's get retarded » après être sorti de l'eau.

Peut-être que la noyade avait endommagé son cerveau finalement.

Enfin s'il en avait un jour eu un en état de marche.

...Ce que Lily s'évertuait de nier depuis qu'elle le connaissait, un peu plus chaque jour.

M'enfin ce n'est pas le sujet de ce chapitre.

Quoiqu'on pouvait sérieusement se poser des questions. Peut-être vaut-il mieux changer de sujet du chapitre avant que celui-ci n'empire encore plu...

-J'adore cette chanson ! Lança Cristal pour se joindre au groupe d'Akira.

Bon, j'exagère, voir Cristal et Yuki chanter un truc stupide ne sortait pas de l'habitude, on ne craint pas encore la fin du monde.

-Oh, Daniel, tu veux du café ? Proposa-t-elle en voyant le garçon sourire devant leur petit délire.

Merde.

En tant que narrateur je refuse d'aller plus loin dans la débauche et le...

DANNY NE BOIT PAS CA !

Trop tard.

Certains eurent un réflexe de survie instinctif et se cachèrent derrière les buissons, face contre terre, main sur la tête. Vu l'effet que le café faisait à Cristal –Etait-ce seulement vraiment du café et non pas une drogue ultra-forte ?- ils n'osaient même pas imaginer ce que ça donnerait sur Daniel.

Un Daniel speede. Oh Arcéus, pitié, non !

Les minutes s'écoulèrent donc, dans la terreur la plus totale, et bizarrement, il n'y eut aucune réaction.

-Exactement comme je le prévoyais. Constata Silver avec une mine sérieuse, alors qu'il avait été très certainement le premier à finir planqué.

Sa sœur se fit un plaisir à le chasser de son camp : qu'il se trouve un autre bosquet où se cacher.

En attendant, Daniel commençait à se poser des questions, ENFIN ! Finalement le café avait peut-être du bon.

-Où est Eléa ? Fit-il avec une mine penaude.
-Je suis ici ! Tu viens m'aider à me relever ? S'exclama la jeune fille, abandonnée derrière le buisson, incapable de bouger.

Daniel se précipita vers elle, mais arrivée devant elle il ne fit pas un mouvement et rougit brusquement.

-Tu m'aides pas à me relever ? S'impatienta cette dernière, qui tendait déjà les bras en sa direction pour qu'on la porte.

Le Kazamatsuri se trémoussa, oscillant d'un pied à l'autre, embarrassé.

-Mais...Si je fais ça...Je vais devoir te toucher...bafouilla-t-il, écarlate, en se grattant la joue. Devant tout le monde, ajouta-t-il d'un timbre presque étranglé.

Eléa ouvrit la bouche, et la referma, avant de sentir vaguement ses aisselles.

-Je pue c'est ça ?

Cette fois Daniel secoua frénétiquement la tête de façon négative, mais aucun son audible ne sortit de sa bouche.
D'accord, ça c'était bizarre. Ils arquèrent tous un sourcil, et comme il devint le centre de l'attention, Daniel devint encore plus embarrassé. Il baissa son badana jusqu'à ce qu'il lui tombe sur le nez et rentra sa tête dans les épaules.

-Me regardez pas.

Apparemment le café le rendait plus alerte et donc beaucoup plus timide.

-Il est trop choupinou ! Pialla Cristal revenant vers eux.

Lucas fronça les sourcils : totalement impotent plutôt.

Sam, quant à elle s'approcha d'Eléa, qui commençait sérieusement à faire une drôle de tête, pour l'aider à se relever. Mais à peine entama-t-elle le mouvement, que Daniel bafouilla, comme blessé en plein cœur :

-Qu'est-ce que tu fais ?

Il avait plus la mine d'un gamin à qui on venait de voler sa place au sein de la famille, mais Sam, un peu monomaniaque ne lut qu'une seule chose dans son expression.

La jalousie.

Elle en lâcha Eléanore qui s'écrasa brutalement par terre.

Elle ne fut pas la seule à avoir une réaction démesurée, Lucas eut bien l'impression que le ciel lui tombait sur la tête, non pas parce que Daniel se montrait peut-être jaloux mais...

-UN PLAN DE SAM MARCHE ?!
-SERIEUX ? Envoya Cristal.
-C'est POSSIBLE ? Ajouta la principale concernée.

Oui, même la responsable de tout ça ne croyait pas en la réussite de ses propres actions. C'était impossible que ça marche. Elle avait du foirer un truc. Ou quelqu'un lui faisait une blague. Aussi, alors que Daniel s'approchait à pas de fourmi, toujours aussi timide, de sa chérie, Sam, elle, chercha un responsable.

-TOI !

Elle chopa Silver par le col.

-Qu'est-ce que t'as fait au juste ? T'as réussi à faire marcher mon plan ! REPOND AVOUE ! Hurla-t-elle en le secouant comme un prunier.

-C'est vrai monsieur Silver ? On a réussi ? on a réussi une mission ? Babilla Christopher tout heureux.
-AaAAAH, c'était ça le but de la mission alors ! S'exclama Angie, comme frappée d'illumination.

Silver aurait pu dire, que, non ça n'avait jamais été le but de son plan : aider sa sœur à réussir ce qu'elle entreprenait. Il aurait pu aussi avouer, que si ça avait été le cas, c'était bien malgré lui, mais vu l'état de fureur dans lequel cela plongeait Sam, et son égo surdimensionné à lui, il ne put répondre qu'une chose :

-Evidemment, tout se passe comme je le voulais. Envoya-t-il d'un air suffisant.
-ESPECE DE...TU AS FAIT REUSSIR MON PLAN ! S'indigna Sam.

Elle dégaina sa pokéball.

-Je te défie ici et maintenant sale fauteur de trouble !

Ca allait un peu loin non ? Surtout pour un plan réussi, non ? Se demanda Lucas.

--YEAH UN COMBAT ! Sautilla Cristal.
-Ca me va ! Renchérit Silver en dégainant sa propre pokéball.
-Attention au florizarre.

Les deux frangins se retournèrent vers Gold, étonnés et lancèrent d'une même voix :

-Je n'ai pas de Flori...

Moment de panique. Mouvement général de la foule, et Sam se rendit compte qu'elle avait totalement oublié son amie, Daniel, Yuki, et son pokémon...Qui étaient TOUS déjà endormie par la poudre dodo du florizarre libérée un peu plus tôt.

YEs, maintenant il ne restait plus qu'à tous les déshabiller ! Constata Sam avec un train de retard. CETTE FOIS elle allait réussir son plan SANS l'aide de Silver !

Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'était que le vent tourne. Littéralement. Sous le souffle de la brise, les spores dérivèrent jusqu'à eux sans leur laisser une chance. Toutes les personnes présentes les aspirèrent à pleine bouche.

-Ah ça pique les yeeu...

On n'eut pas le temps d'entendre la plainte jusqu'au bout ils s'effondrèrent un à un sur le sol.

On aurait pu croire que le sommeil calmerait leurs esprits, une l'atmosphère retombée. Mais non, ils émergèrent plusieurs heures plus tard.

Il faut avouer, que la plupart des membres de Twilight avaient eut le temps d'entendre qu'Eléanore traînait avec tous ceux dont ils étaient secrètement amoureux –et cela de la bouche d'une source sure, Cristal- et donc...Quand ils avaient vu le groupe endormi au milieu du chemin, certains s'étaient amusés à se venger bassement.

Eléanore se réveilla donc avec des mèches rouges –ce qui lui donnait vaguement un air de sapin de noël- et des gribouillis sur le visage.

-Oh Arcéus, Eléanore ! S'écria Sam en voyant le résultat après avoir émergé.

Cette dernière incapable de voir le résultat, marmonna très gracieusement, signe de son éducation prestigieuse :

-Kwoa ?

C'est alors que Daniel s'approcha d'elle, et contempla le résultat avec une mine soucieuse. Il s'écoula plusieurs secondes de silence, durant lesquelles Eléa rosit simplement, et Sam retint son souffle.
-Qui t'as fait ça ?
La phrase était inattendue sortit de la bouche de Daniel que quelques uns se surprirent à sursauter, effrayés. Sam saisit aussitôt l'opportunité.

-Oh Daniel si tu sav...
-CETTE FOIS CA SUFFIT !

Elle ne put jamais finir sa phrase, Lucas venait de se redresser, rouge de fureur, les clouant tous plus ou moins sur place.

-TU CONTINUES AVEC CETTE HISTOIRE ? NON MAIS SERIEUSEMENT SAM ! REGARDE ELEANORE !

Il pointa du doigt la concernée, gribouillée, aux cheveux bicolores, l'air encore endormie. Sam sentit la culpabilité poindre, et ce fut encore pire quand Lucas ouvrit les bras pour ajouter :

-REGARDE NOUS !

Et elle regarda, elle regarda Chris qui portait toujours les vestiges de son costume de vache, avec des traces de morsures sur les bras, les cheveux coupés de force avec des ciseaux et couvert de boue. Elle remarqua Gabriel littéralement mort de rire, qui avait abandonné son pc, en proie à une crise de hoquet. Elle admira Angie dont la tenue sweet lolita avait pris des allures de boues, Akira trempé de la tête aux pieds, couverts de bleus et de brûlure à cause de brasergali...Cristal agitée de trouble parce qu'elle venait encore de reprendre du café, après s'être TOUT juste réveillée. Et tous les autres : trempés, couverts de spores, à moitié à l'ouest.

Elle se pinça les lèvres.

-Mais je...

Elle désirait juste aider Eléa et Daniel à se révéler leurs sentiments, à mieux se comprendre.

-STOP !

Elle se tût, et Lucas lui envoya un regard accusateur, et elle baissa les yeux, se triturant les doigts nerveusement.

Non, à vrai dire, elle avait peut-être cherché cela au début...Mais elle avait juste voulu se changer les idées, oublier à tout prix. S'oublier dans ce projet. Quitte à oublier les autres également et les blesser. Néanmoins, était-ce vraiment utile de la gronder pour cela ? Son but, au fond, restait bon, elle avait juste exagéré. Et puis, n'avait-elle pas le DROITd'exagérer ? LE droit d'avoir envie de s'oublier ?

Que pouvait-il savoir lui, il n'avait pas découvert qui était sa famille, il n'avait pas à lutter contre les cauchemars chaque nuit, contre le manque d'une drogue, d'une faiblesse qu'elle n'avait jamais mérité, il n'avait pas à constamment scruter les prémisses de la vision de Celebi, dans chacune de leurs actions !

Il était légitime qu'elle puisse décompresser, de la façon dont elle le souhaitait !

Sam se pencha en avant, ragaillardit, pour retorquer tout ce venin qui lui brûlait la gorge ; mais Lucas, comme ayant lu en elle, lui coupa l'herbe sous le pied.

-Non Sam. Ne me sort pas d'excuse, ne m'oblige pas à penser du mal de toi.

Et il l'abandonna là, il tourna des talons et la laissa, avec tous le poids de ces mots. Tout simplement. Et c'était suffisamment douloureux sans qu'il n'y ait rien à y ajouter.


Daniel en voyant son meilleur ami partir se releva, mais il buta sur une pierre imaginaire, tituba et sautilla en battant des bras pour retrouver son équilibre sur plusieurs mètres ; avant de faire le grand plongeon dans le lac. Tout ça, pour, quand il remonta, rougir, baisser son bandana jusqu'aux yeux et gémir :

-Non me regardez-paaas !

Et préférer rester la tête sous l'eau. Cristal considéra sa bouteille thermos, remplie de café, et avec une expression des plus circonspectes.

-Mais y-a quoi dans ce café ?

E elle vida par terre le liquide noir. Il y eut quelques Alléluia, très certainement, et si l'un d'entre eux n'avaient pas cru en arcéus, nul doute qu'il aurait retrouvé la foi devant ce geste miraculeux. En tout cas, plus personne ne prêta attention à Sam. Entre ceux qui essayaient de sortir Daniel de l'eau (alors que celui-ci couinait comme si on le forçait à monter sur scène), et ceux qui étaient encore en prières devant la santé mentale retrouvée par Cristal.

Tous, sauf Eléa, celle-ci finit par se tourner vers son amie (une fois son petit ami extirpé du lac).

-Sam...ça va ?

Mais la brunette sursauta à l'entente de son prénom, et se raidit.

-Bien sûr que ça va. Comme si l'opinion de Lucas m'importait !

Mais c'était un mensonge.

-Je...je reviens.

Elle s'éloigna en courant. Eléanore savait qu'elle ne reviendrait pas. Et ce n'était pas à elle de trouver les mots pour la réconforter. Lucas avait eu raison : elle était allé trop loin, et à présent, il demeurait le seul capable de soigner ce qu'il avait lui-même tailladé. Et peut-être, avec un peu de chance, soignerait-il un peu plus que cela.

La dresseuse d'Ash grimaça, en se remémorant la marque rouge qui ne cicatrisait pas sur le cou de Sam : la trace de la piqûre. Finalement, jugeant qu'il n'y avait rien à y faire, elle se concentra sur le reste du groupe, et envoya :

-Hey.

Les têtes obliquèrent dans sa direction. Eléa avala une grosse goulée d'air qui écrasa plus que ne libéra ses poumons, mais cela ne l'empêcha pas d'hurler :

-GABRIEL JE SUIS CERTAINE QUE TU AS DES VIDEOS COMPROMETTANTES A FAIRE DEVELOPPER !

Le gamin tressaillit, et comme foudroyé par l'évidence, il se redressa avec son précieux ordinateur à la main, pour s'enfuir avec toutes les informations de l'après-midi. Ils le regretteraient tous demain. En attendant, les autres se tinrent au garde-à-vous, impressionnés.

-CRISTAL, GOLD ! VOUS AVEZ VU UN ECREMEUG AVEC UN BALAI !

Ni vu, ni connu, la gamine venait de d'empoigner son frère par le cou –qui aurait bien fui dans l'autre direction lui- et courut vers le leurre sans se soucier si c'était possible. Sûrement avait-elle compris la nécessité de s'en aller, mais rien ne l'affirmait.

-Monsieur Yuki, je suis certaine que plus personne ne se mettra entre vous, et votre lit, maintenant. Mais si vous préférez passer la journée en famille, on peut aussi appeler votre frère et Li...
-Je vais me coucher.

Un de moins, et celui-là, en plus, récupéra son florizarre. Eléanore ignorait s'il allait vraiment dormir, ou si plutôt, il allait chercher Sam pour essayer de lui remonter le moral, elle espérait qu'il s'abstiendrait pour une fois.

-Chris, Angie ! Silver !

Les deux énergumènes bombèrent le torse comme des soldats, Silver piégé, pris en sandwich au milieu, affichait une drôle de mine. Eléanore sourit sadiquement.

-J'ai une mission pour vous !

Cette fois ce furent les sourires des deux ex-bandits qui s'agrandirent, fait hautement plus inquiétant. Silver appréhenda le danger : c'était encore pour sa pomme. Eléa les pointa tous les trois du bout des doigts.

-Vous allez faire en sorte que personne ne dérange Sam et Lucas. PERSONNE. Je compte sur vous. Et ça compte aussi pour Silver, je vous ordonne de le tenir serré pour qu'il n'interfère pas.

Aussitôt dit, aussitôt fait, le rouquin se fit kidnapper et on entendit bientôt dans le lointain que des insultes inintelligibles sur une fille aux cheveux verts et abrutie qu'il promettait de pendre un jour. Mais Eléanore ne voyait vraiment pas de qui il pouvait bien s'agir. A la place elle regarda son petit ami trempé, encore sous l'effet du café, tout rouge et timide.

Ils s'observèrent en chien de faïence un looong, looong moment. Pis, d'abord, il y eut un pouffement, qui devint rapidement un ricanement, et enfin un fou rire entre les deux adolescents.

-Franchement Danny ! Franchement ! j'ignorais que tu avais ce côté manipulateur ! Vr...Un vrai acteur ! c'était géant ! A un moment, à un tout petit moment, j'ai vraiment cru que tu n'avais rien vu du tout et que tu étais juste idiot !
-Je...je sais c'était mal joué, mais ils avaient l'air de tellement s'amuser...Et toi aussi...Pi...pis, j'avais du mal à placer mes phrases et de dire ce que je pensais alors de-de toute façon vous alliez continuer et je...Et pis ça faisait comme à la maison ça ne me dérangeait pas et pis...Et pis...pis...

Il s'approcha d'elle, à genoux, écarlate, le regard fuyant et les lèvres pincées, il paraissait moins hilare, et complètement déboussolé, anxieux. Eléanore se pencha vers lui, et ses yeux pétillèrent d'amusement, ce qui ne manqua pas d'accentuer l'embarras du kazamatsuri. Elle lui prit la main avant qu'il ne s'enfonce à nouveau sous son bandana, et en profita pour lui voler un baiser. Quand ils se séparèrent, elle eut un sourire victorieux, et son nez se plissa adorablement.

-j'adore le Daniel manipulateur !
-Ma-manipulateur c'est un bien grand m-mot.
-D'accord, alors je vais dire...j'adore le Daniel, tout simplement. Manipulateur ou pas. Jaloux ou pas. Drogué à la caféine ou pas. Timide ou pas.

Et cette fois, balancer une personne dans le lac aurait été justifié.

Mais revenons, aux principaux concernés de ce bonus, à savoir Sam, et Silver. Le rouquin, lui, se trouvait bien encadré par Christopher et Angie, en pleine mission. Autrement dit : il était foutu.

-Non mais sérieusement, elle pensait à quoi l'autre ? Vous envoyer en mission...Vous. En plus pour aider Sam quoi.
-Chut, taisez-vous monsieur Silver !
-Quoi ?!
-Désolé, mais nous sommes en mission. Vous allez tout faire rater si vous parlez et qu'on se fait repérer !

Alors, ça. CA c'était la meilleure. Ils lui donnaient des leçons ! Pour des missions ! EUX ! Ceux qu'il avait chopés à sangloter, incapables de voler une pokéball dans un centre Pokémon ! Alors là...là...

Silver en perdait le peu de vocabulaire qu'il possédait.

Samantha était repérée, elle se tenait accroupie à l'orée du Qg, observant le versant descendant de la vallée, songeuse. Ils avaient déjà retrouvé Lucas, en train de brosser ses Pokémons en grommelant à haute voix, près des terrains de combat. Bien, maintenant, ils pouvaient passer à l'action.

-MONSIIIIEUUUR LUCAS !!

Christopher s'approcha en minaudant, sanglotant faussement, devant le fâché. Le concerné se tourna dans sa direction et arqua un sourcil.

-Quoi ?
-C'est mademoiselleeee Saaam. Elle est partie très triste toute à l'heure ! et elle s'en veut énormément.
-Elle fait bien. Qu'elle réfléchisse à ce qu'elle a fait et qu'elle comprenne que ce n'est pas parce qu'elle va mal qu'il faut qu'on lui excuse tout.

Apparemment, la grande asperge ruminait encore. Mais Christopher ne se découragea pas.

-Oui, mais on l'a vue se diriger vers le mont argenté, toute seule !!
-Quoi ? Mais c'est dangereux là-bas !

Le magicarpe venait de mordre à l'hameçon. Christopher se trémoussa.

-Et en plus sans ses Pokémons ! ajouta-t-il.

Brillant. Ils jouaient avec les sentiments de Lucas, et cela sans remord, ils le manipulaient totalement. Ils auraient du avoir honte, mais Silver en était presque fier d'eux. Au final, le brun s'en alla en courant vers là où se trouvait Sam, sans se retourner, sa rancœur oubliée.

Le fils de Giovanni en resta sur le cul, et pas seulement parce qu'Angie et Chris l'avaient ligotés et donc qu'il ne pouvait plus se lever –il aurait été facile de défaire les liens. Il les observa, pantois, à tour de rôle.

-Ma...mais ! Vous avez réussi une mission !
-Ouiiii ! On saiiit ! Piaillèrent fièrement Chris e Angie, roses.-Et cette fois, il n'y a aucun risque pour que notre cible meure !

Silver se figea.

Chris se tourna vers Angie, innocemment :

-Oui, c'est ce que je me suis dit aussi ! Mademoiselle Sam ne se suicidera pas elle !
-En même temps cette fois, on a pas détourné tout son argent et démoli sa vie, on a œuvré pour la paix !
-Ouiii c'est génial : On est des gentils !

Et ils se félicitèrent, comme deux enfants, simplement contents d'avoir agi pour la paix, sans se soucier du passé sanglant, en l'évoquant comme de rien. Silver n'ignorait pas que les deux bandits avaient du prouver leurs valeurs pour entrer dans l'organisation, mais...

Jamais il ne se serait douté que ces deux-là puissent avoir les mains sales, alors que lui avaient toujours su s'en tirer pour ne pas avoir à en arriver là. Il baissa la tête, et contempla ses pieds. L'âme lourde, alors que les coupables eux, se félicitaient, ignorants.

Décidément, son père pervertissait tout ce qu'il touchait.

Même Chris et Angie.

Ses poings se serrèrent de rage.

Avec tout ça, le groupe perdit de vue Lucas, mais ce fut tout aussi bien, car quand celui-ci arriva au niveau de l'endroit où déprimait Sam, il constata furieux qu'il avait cru en des mensonges :

-C'est pas vrai !

Qui attira inévitablement l'attention de la jeune fille. Celle-ci se retourna, et ses longs cheveux volèrent gracieusement, emporté par le mouvement. Lucas aurait aimé que son cœur ne bondisse pas ainsi dans sa poitrine à cause d'un geste aussi banal. Il rougit et détourna des yeux.

-Ne crois pas que je suis venu m'excuser. Je suis fâché !

Il avait haussé le ton pour la dernière partie de la phrase, comme pour se donner du courage, la conviction qui lui manquait pour le rester. Sam baissa les yeux.

-Je sais. Tu avais raison, j'ai dépassé les bornes.

Lucas se maudit de ne pas être rancunier et capable de rester fâché bien longtemps contre elle. Il aurait aimé pouvoir au moins, bouder plus d'une heure. Mais il s'en savait incapable : depuis toujours, à l'encontre de n'importe qui, même ses parents. Il ignorait que dans quelques années, il connaitrait enfin les affres de la colère, d'une haine si violente, qu'elle ne s'effacerait que bien trop tard.

-C'est juste que...pendant que je m'occupais d'eux...

Ses doigts effleurèrent sa nuque au niveau de la marque.

-Arrête avec cette excuse Sam.

Elle tressaillit et se recroquevilla un peu plus ; honteuse, incapable de défier le ton accusateur de Lucas. Parce qu'elle savait qu'il avait raison : tout ça, ce n'était que des excuses. Dans son dos, son ami poussa un soupir exaspéré, puis, le regard brillant, il la contempla longuement : hésitant. Il finit par s'asseoir à côté d'elle.

-Vraiment ; toi...Je n'arrive pas à te résister.

Il eut un rictus.

-Je ne sais pas ce que t'as avec tes plans...Mais à chaque fois ça tourne au vinaigre et tu perds tout sens des réalités.
-Oui, probablement.
-Non, sûrement. Non mais sérieux, tu t'es vu ? tu as jeté Yuki à l'eau Sam ; A l'eau ! Alors qu'il ne sait pas nager !

Sam eut l'air encore plus accablée.

-Sincèrement, Sam...Arrête. Arrête ça.
-Je ne ferai plus de plan de la sorte. Promis. Bafouilla la jeune fille, honteuse.

Lucas secoua la tête.

-Pas seulement. Arrête ça. Tout ça. Arrête de penser que tu es seule au monde. Arrête de ne compter que sur toi-même, arête de te morfondre comme ça...Arrête de...Arrête...

Il posa une main sur la marque de son cou, et elle trembla, relevant les yeux vers lui.

-Arrête. Souffla Lucas avec tristesse.

Mais leurs lèvres se rapprochèrent inexorablement, sans qu'ils ne se stoppent, l'un comme l'autre.

Parce que Sam avait l'impression d'être seule, chaque nuit un peu plus, chaque fois qu'elle éteignait les lumières, et cela, peu importe les rires, peu importe la présence, peu importe la chaleur. Parce que les cauchemars ne s'arrêtaient pas eux, parce que la peur demeurait, parce que la peine persistait, parce que la sensation fantôme de la drogue s'accentuait à la moindre de ses défaillances alors que le spectre de Yoann lui, refusait de se montrer à eux.

Parce qu'ils avaient besoin d'une raison pour arrêter, et que ni l'un ni l'autre ne la trouvèrent.

Ce baiser, personne n'était censé y assister, personne n'aurait du voir leur égarement passager l'un à l'autre, qu'ils regretteraient tous les deux, après quelques mois passer ensembles, en secret, sans autre sentiment que l'amitié entre eux. Et effectivement, personne ne le vit directement.

Akira Yuki rappela son girafarig dans sa pokéball, et soupira, avant de se rallonger sur son lit le cœur blessé. Mais tout comme les deux jeunes enfants, il n'avait aucune raison de les arrêter. Aucun droit de les arrêter. Alors il se contenta de devenir sourd aux tourments de ses sentiments. Après tout, il était déjà aveugle. Et si cette relation permettait à Sam de remonter la pente, si Lucas arrivait à la faire sourire alors que lui échouait, alors, cela était mieux ainsi.

Si seulement son cœur pouvait se laisser convaincre par cette excuse.

Ce soir-là, personne à part lui ne se douta de ce qui s'était passé entre les deux adolescents. Et d'ailleurs, personne ne demanda, parce que Gabriel était revenu avec les photos de l'opération « vert de jalousie » et qu'ils prenaient tous connaissance de l'ampleur de la catastrophe.

Aussi, Sam promit solennellement de ne plus jamais refaire de mission de ce genre.

Du moins plus quand Lucas était là.