Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Chroniques des Donjons Mystère, Tome I : Timeout de Sanaito



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Sanaito - Voir le profil
» Créé le 04/01/2012 à 18:07
» Dernière mise à jour le 19/02/2016 à 22:06

» Mots-clés :   Aventure   Drame   Présence de personnages du jeu vidéo   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
[S1] Chapitre XVII : Le Village Shaymin
_______Quand je t'avais dit que me laisser prendre le contrôle ne pouvait tourner qu'à notre avantage.


_____« ... Non. Je ne veux pas agir comme ça. Annule l'emprise que tu as sur elle, tu lui fais du mal. »


_______ ! Je t'aide à obtenir ce que tu désires, et tu me rejettes ? Tss tss tss... nous avons beau ne former qu'un seul et même être, il est évident que je te suis supérieur, ta faiblesse d'esprit me désole et me dégoûte. Si tes stupides remords ne constituaient pas un rempart aussi solide autour de toi, je n'aurais pas à attendre d'être plus fort pour te submerger.


_____« J'aimerais que tu disparaisses à jamais de ma vie... et libère Gardevoir... »


_______Il m'est impossible de te quitter, je serai tant que tu seras. Quant à cette demoiselle que je tiens en tenaille... tu es sûr de vouloir la relâcher tout de suite ? Parce que dès qu'elle sentira ses membres répondre, elle empêchera Rosélia de soigner ta si chère Cresselia... Ce serait dommage de la perdre si près du but, non ?


_____« ... Ma décision est prise. »


_______Bon, très bien... Non, je plaisantais. Tu crois franchement que je vais céder à tes caprices sans rien demander en retour, première personnalité de pacotille ? On va faire un marché.


_____« Un marché avec moi-même ? Je suis complètement dérangé, c'est certain, maintenant. »


_______Parce que tu te crois fou ?... Bah, peu importe ce que tu imagines à mon sujet. Bref, je veux bien faire l'effort de plus ou moins disparaître de "ta" vie. C'est-à-dire ne plus agir sans que tu me le demandes – car tu finiras par me le demander, crois-moi. Ce sera valable jusqu'à ton trépas. Ma proposition te convient-elle ?


_____« Et où est le piège ? »


_______Pff, tu es encore suffisamment lié à moi pour savoir si je mens ou non, même si nous nous dissocions d'heure en heure.


_____« Tu veux dire que nous finirons par former deux entités séparées ? »


_______Oui... et non. Nous serons différents, en effet. Mais il n'y aura qu'un esprit dans ce corps : moi. Car je prendrai le dessus, c'est inévitable. C'est d'ailleurs à ce propos que j'aimerais imposer ma condition pour le pacte, écoute et réfléchis, tu te rendras compte que tu as tout à y gagner...



_____« Humpf... je ne peux pas me soustraire à ses yeux... »


_____Gardevoir voulait absolument reprendre contrôle d'elle-même, mais elle n'y parvenait pas. Elle ne réussissait pas à esquiver le regard sombre de Damon. Elle remarqua sa couleur oscillante, et se demanda si c'était vraiment dû à ses hallucinations. Ses iris avaient l'air réellement de couleur changeante, hésitant entre un bleu clair et foncé.


_____« Son aura... je ne m'étais pas trompée, la dernière fois ! Pourtant... c'est si dur à croire, c'est en contradiction avec ce que m'a appris Lucario... Mais alors, ça voudrait dire que... »


_____Sa terreur n'était plus causée par "Intimidateur", maintenant, mais par ses propres constatations. Être effrayée par autre chose la libéra automatiquement de l'aptitude Q.I. Mais elle ne bougea pas davantage. Elle avait oublié son environnement – l'échéance proche du temps imparti à l'étage du Donjon, Cresselia mourante, Rosélia qui s'accroche à un maigre espoir au péril de sa vie.

_____Comment se soucier de tout cela quand on s'aperçoit que l'on est à côté du responsable d'un massacre sanguinaire ?

_____Car elle venait de ressentir l'esprit obscur du meurtrier – enveloppant avidement l'aura blanche de Damon.


_____« ... Ces deux auras... lui appartiennent... »



_______Oups, la jeune femme m'a échappé... Bof, ce n'est pas grave, elle semble suffisamment préoccupée par autre chose pour agir... Alors, que décides-tu ? Je t'ai dit ce que je voulais. Accepte et je m'engage à tenir parole. Refuse... hum, je pense suffisamment fort à ce qui arrivera pour que tu le saches toi aussi.


_____« ... Renoncer aux médicaments qui te font taire en échange de ton inaction totale, d'accord. C'est plutôt avantageux, parce que si j'avais refusé, tu te serais empresser d'en faire à ta guise au moindre relâchement du traitement. Mais pour ton autre condition... elle me paraît trop importante. À moins que j'en impose une supplémentaire. »


_______Peuh, je sais très bien ce que tu veux, tu ne cesses d'y songer. Eh bien, d'accord, d'accord. De toute manière, ça ne m'entravera que très peu. Le marché est conclu, je me retire sur-le-champ, comme convenu. N'oublie pas ta parole...



_____En l'espace d'un instant, il ne resta rien de l'aura noire que Gardevoir avait perçue. Tout comme il ne resta rien des reflets saphir dans les yeux de l'humain.


_____« Comme si rien n'avait existé... c'est ça. Rien n'a existé. Je me suis juste faite bernée par "Intimidateur", mes craintes ont été attisées jusqu'à l'exagération. Deux auras en un corps, c'est improbable, quelle idiote ! », songea-t-elle, rassurée.


_____Une part de son inconscient demeura tout de même alerte. S'étant défaite de sa peur, elle se jeta sur Rosélia. Mais celle-ci retira ses lianes en même temps et sauta de côté. La nymphe s'écrasa le nez dans la poussière.


_______J'ai fini. Ce n'était pas si terrible, ça ne m'a même pas pris cinq minutes ! sourit-elle, ravie d'avoir bluffé la doctoresse – et de s'en être tirée, surtout. Son sang est pur !


_____Mais ses petites jambes la laissèrent tomber, et elle se retrouva à genoux.


_______... Tu as des capacités de soin hors du commun, mais tu t'es trop dépensée, regarde dans quel état physique tu t'es mise ! Tu ne tiens même plus debout ! ronchonna la demoiselle psychique. Allez, retourne sur Cresselia, on s'en va.

_______... Et en quel honneur grimperait-elle sur mon dos ? fit d'un ton sucrée la concernée en se remettant à léviter par ses propres moyens. Non mais oh, je ne suis pas un taxi, j'ai déjà dû me coltiner l'autre tout à l'heure ! Et au fait, pourquoi suis-je guérie, moi ? Je vous avais pourtant dit de vous occuper de l'abruti !

_______Ils se sont chargés de moi. Tu as été soignée autrement, intervint Damon, dont une très légère pointe de soulagement teintait la voix.

_______T'es déjà réveillée ? Mais ton sang vient d'être purifié, tu devrais être en convalescence ! s'exclama le médecin.

_______... Ah, ben on dirait que je fonctionne autrement, j'ai juste l'impression d'avoir fait la sieste après m'être pris une cuite. J'ai un peu mal à la tête, quoi. Bon, à quel étage sommes-nous ?

_______Le septième, pourquoi ?



_______Putain de putain de putain de putain de putain de putain de merde-euuuuh !


_____Cresselia n'avait cessé de profaner les plus abominables jurons depuis qu'ils avaient repris la route pour quitter le Mont Corne. Ils en étaient au dernier étage, et n'avaient croisé aucun adversaire : les hurlements de la Pokémon lunaire les tenaient tous à une très grande distance.


_______Rhaaa, c'est bon, on a compris qu'on t'a fait rater l'étage de ta mission, pardon d'avoir voulu sortir vite pour te sauver ! ironisa Gardevoir.

_______L'autre géranium n'avait qu'à avoir l'idée du purificateur avant l'étage cinq ! rouspéta l'autre Pokémon Psy. ¡ Estúpida ! *

_______Pas très sympathique de traiter d'abrutie celle à qui tu dois ta survie... susurra le jeune homme, amusé cependant.

_______Tu parles espagnol, toi ? Fais chier, je ne peux plus jurer sans être grillée, maintenant. Scheiße ! **

_______Hé ! Tu vas nous faire combien de langues ? railla l'autre jeune femme.

_______Ah, zut, c'est vrai que tu parles allemand, toi... Oh non, gamin tu vas pas me dire que toi aussi ? Mais c'est quoi cette équipe de polyglotte ? On peut plus injurier tranquille !


_____Damon ne répondit que par un demi-sourire. Elle aura beau chercher une langue oubliée, il comprendra : il a reçu une éducation similaire à la sienne, si ce n'est plus pointue. C'était pourtant si lointain...


_______L'escalier ! On arrive au sommet ! s'enthousiasma Raichu.


_____Ils gravirent les marches de pierres, arrivèrent à l'extérieur du Donjon. Ils s'arrêtèrent un instant pour observer le paysage. De cette hauteur, ils purent voir le Village Shaymin, petite bourgade chaleureuse au pied du Pic Céleste, immense montagne dont la pointe se perd dans les nuages.


_______On fait une pause ? proposa Raichu. Plus besoin de se presser, maintenant, alors autant se reposer. Surtout que le soleil se couche.

_______Oui, bonne idée. J'aurais bien besoin de me masser les jambes après toute cette marche, reconnut la doctoresse. Et puis, dormir nous fera du bien. Rosélia, tu descends de ma tête ?

_______Oui, d'accord.


_____La fleur, qui s'était accrochée à sa chevelure rigide pendant tout le trajet pour récupérer, se laissa glisser jusqu'à terre, où elle put constater que ses pointes la portaient à nouveau. Elle regarda les autres s'installer contre des rochers pour la nuit, voulut faire de même, puis remarqua, sur la courbe formé par la corne, une silhouette assise – Damon.

_____Elle était encore marquée par son entrevue un peu brutale avec lui. Mais elle avait quelque chose à lui demander, alors elle alla tout de même le voir. Il ne réagit pas à sa présence, semblant prêter plus d'attention au ciel qu'à elle. La lueur du bout de sa cigarette allumée rougeoyait faiblement, telle une étoile agonisante dans l'obscurité qui s'installait petit à petit.


_______Euh... Damon ? hésita-t-elle à appeler.

_______... Qu'est-ce que tu veux ? soupira-t-il, un nuage de fumée grisâtre s'échappant de sa bouche.

_______J'aimerais savoir pourquoi tu ne m'as pas dénoncée auprès des autres. Enfin, ce que je veux dire par là, c'est qu'après tout, j'étais involontairement responsable de tout ça, mais tu n'as pas protesté quand ils t'ont accusé...

_______Était-ce à moi de le faire ? Devais-je montrer du doigt ta faute ? Je ne pense pas. Tu as fait le choix de les laisser me juger coupable. C'était ton rôle de reconnaître tes torts, pas le mien de les clamer haut et fort. Sur-ce, bonne nuit.

_______... Pardon.


_____Il se leva sans répondre, s'éloigna un peu, puis dit finalement :


_______Apprends à penser aux autres de manière spontanée, pas seulement dans les cas extrêmes. Ça ne te pénalisera pas. Ceci fait, je te pardonnerai peut-être.

_______Pourquoi as-tu été si agressif quand Cresselia était en danger de mort ? Tu la connais ?


_____Elle n'obtint qu'un profond mutisme. Elle abandonna et rejoignit les autres autour du feu de camp qu'ils venaient de préparer.


_______On mange quoi ? demanda-t-elle.

_______Pommes cuites, répondit le Pokémon Électrique.

_______Pff, encore de la pomme... On n'en a presque plus, grimaça-t-elle.

_______Finalement, même si Cresselia n'est plus empoisonnée, on devrait aller au Village Shaymin. On pourra faire des provisions, et se trouver des équipements, parce que bon, on n'a pas grand-chose... rappela Gardevoir. Commençons par voir ce qu'on possède, hum ?


_____Tous vidèrent leur sac, sauf Cresselia, qui n'avait pas du tout l'intention de partager ses affaires, puisqu'elle ne voyagerait pas plus longtemps avec eux. Non mais, elle joue en solo, elle, pas besoin des autres ! Cette rencontre n'avait été qu'un contretemps ; si elle ne les avait pas croisés, elle n'aurait pas eu de tracas. Malheureusement, ils semblaient désormais décidés à prendre la même direction qu'elle.


_______Whoua, j'avais pas remarqué que j'avais tout ça, j'avais pas trop fait gaffe, mais maintenant que j'y pense, c'est vrai que mon sac était lourd, s'étonna Raichu.

_______Ouh, tu as de la chance de n'avoir ramassé aucune baie Pécha, sinon, je t'aurais étranglé, prévint le médecin. Parce que ça m'aurait dégoûtée de voir qu'on avait un anti-poison sous la main dès le début.

_______Euh, ah, oui, oui, c'est sûr... acquiesça-t-il, mal à l'aise tout à coup.

_______Bon, voyons voir, reprit-elle. Un Ruban Rose – que tu devrais mettre, ça t'aiderait un peu –, un sachet de seize Épines de Fer, un autre de cinq Gravalroches, une baie Ceriz, deux Maron, deux Oran... ah non, il y a une Orance, trois Explograines, une Roupigraine, un Max Élixir, six cents Pokés et des poussières. Pas mal du tout ! Moi, je n'ai rien, à part des affaires de soin et mon argent – on entendait clairement l'insistance sur le déterminant possessif. Voilà.

_______Euh, j'avais des pommes – que vous avez bâfrées –, j'ai ma Pierre Éclat, cinq cents Pokés, trois Racaillasses, trois baies Fraive, deux Ceriz, une Maron, et cinq Oran. J'avais pas de Pécha, elles ne me servent à rien, précisa rapidement Rosélia.

_______... J'ai eu le temps de récupérer deux ou trois petites choses dans le Mont Corne, dit Damon d'une voix tranquille. J'ai sauvé quelques Gelées pendant l'attaque dans la Maison de Monstres, ainsi qu'un peu de monnaie qui traînait. J'en ai une Rouge, une Verte, une Royale... ah, celle-là est pour toi, Raichu. Ainsi que deux cent cinq Pokés et une Éblouigraine.


_____Il lui lança un pot de confiture jaune, idéal pour les Pokémon Électrique. Celui-ci s'apprêtait à l'engloutir quand la créature lunaire l'interrompit :


_______Il serait peut-être plus malin d'attendre d'être dans un Donjon pour manger une Gelée, crois-moi, cela pourrait être utile si tu as faim, et éviter de tomber K.O d'inanition...


_____« Surtout que ça lui connaît, l'inanition... », songea la plante avec mépris en repensant à leur rencontre.


_______Euh, ouais, t'as raison... fit-il en rougissant de honte.

_______Bien sûr que j'ai raison.

_______Donc, on va avoir besoin essentiellement de nourriture, conclut l'autre demoiselle. Bien, demain, on va au Village Shaymin, d'accord ?


_____Personne n'objecta. Ils s'endormirent donc sur cette décision. L'humain et Gardevoir furent les derniers à sombrer. Ils avaient échangés quelques mots à voix basse avant :


_______T'es vraiment dégueulasse, comme mec. Je ne suis pas surprise, mais quand même.

_______Je savais qu'elle survivrait.

_______Tu avais eu une vision ?

_______Non, justement. Le Cri Dimensionnel ne se déclenche pas s'il n'y a rien d'important à voir. Tu ne vas pas me contredire si j'affirme que la mort est quelque chose de relativement sérieux.

_______... N'empêche. Tu t'es comporté comme le pire des salauds. Tu ne vaux rien. J'avais espéré que tu puisses changer un peu, mais tes manières de criminels ne te quitteront pas de sitôt, on dirait.

_____» Quoique, ta panique était réelle quand tu as appris que Cresselia risquait la mort. Pourtant, c'est bien elle qui a lutté contre toi avec l'équipe Sunset, non ? Tu devrais la haïr, logiquement. Au lieu de ça, tu as proposé n'importe quoi pour la soigner... Tu m'expliques ?... Hé, tu m'écoutes ?... Oh le con ! Il s'est endormi...



_______Ouf, on y est. Voici le Village Shaymin ! Je n'y étais plus allée depuis longtemps, murmura Gardevoir en inspirant l'air embaumé par les Gracidées.

_______On se fiche de ta vie, idiote. Bon, j'me casse, moi, j'ai réservé une baraque ici, j'ai plus besoin de votre compagnie, ricana Cresselia en commençant à filer.

_______C'est ça, pétasse ! Parce que tu crois que nous on en a quelque chose à faire de la tienne ?

_______Si ce n'était pas le cas, vous m'auriez laissé crever ! Bye, la bande !


_____Elle disparut en très peu de temps au milieu de la foule. Des regards en biais furent jetés sur eux. Surtout sur Damon, en fait. Celui-ci soupira d'avance. Non pas que le racisme des Pokémon envers les humains le gênait plus que ça, le problème résidait surtout dans le fait qu'à la base, il n'était pas censé se montrer en compagnie de son équipe provisoire.

_____Mais le mal était fait maintenant.


_______... Vous êtes prêts aux remarques déplaisantes ? demanda-t-il ironiquement.

_______Ben... hésita Raichu.

_______Euh, pas vraiment... avoua Rosélia.

_______Il va tout de même falloir faire avec, alors allons-y, soupira la nymphe. Puis on se fout de ce qu'ils peuvent dire, tant qu'on sait qu'ils ont tort !

_______Bonne réponse, sourit le jeune homme.


_____Ils entrèrent à leur tour dans le bourg, afin de profiter de la célèbre Fête des Shaymin, évènement annuel qui dure pendant toute une semaine, durant laquelle grand nombre de touristes viennent dépenser leur argent les jours et festoyer les nuits.


_______Pfiou, ça va être dur de trouver un logement libre... se désespéra la fleur.

_______Mais non, dis pas ça... positiva la demoiselle psychique. On va demander au Shaymin responsable de la location des cabanes. Hum hum, s'il vous plaît !




_______Beuh, y en a plus une seule de libre... gémit la Pokémon Psy. J'en reviens pas de ce que je vais devoir faire pour nous éviter de dormir à la belle étoile...


_____Elle zigzagua mollement entre les passants. Curieux, les autres la suivirent. Elle les mena devant l'une des maisonnettes. C'étaient de petits dômes de lianes entremêlées entre lesquelles poussaient les fameuses fleurs roses capables de faire passer les Shaymin de leur forme terrestre à leur apparence céleste.

_____Elle toqua à la porte en bois tout en grommelant des jurons. La porte s'ouvrit sur une créature bien connue, laquelle eut un très mauvais sourire :


_______Je savais bien que vous auriez besoin de mon aide. Je veux bien que vous logiez avec moi, mais ça vous coûtera mille Pokés. Et j'aimerais bien te voir me le demander à genoux, Gardevoir.

_______Cresselia, sale arnaqueuse, grinça-t-elle en fléchissant les jambes et en tendant les billets. Loge-nous... je t'en supplie...


_____Mais au fond d'elle-même, elle songea fort :

_____« Yerk ! »



_____*Abrutie ! (quelle joie d'apprendre l'espagnol au lycée !)

_____**Merde ! (merci à mes copines qui font allemand !)