Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Chroniques des Donjons Mystère, Tome I : Timeout de Sanaito



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Sanaito - Voir le profil
» Créé le 29/12/2011 à 18:06
» Dernière mise à jour le 19/02/2016 à 22:04

» Mots-clés :   Aventure   Drame   Présence de personnages du jeu vidéo   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
[S1] Chapitre XVI : Empoisonnement
_______Ils risquent de perdre leur santé, voire leur vie... murmura Rosélia, réalisant l'étendue de la catastrophe.

_______Qu'y a-t-il ? demanda Raichu.


_____Elle se tourna vers lui. Hors de question pour elle d'avouer sa part de responsabilité. Cependant, elle pouvait être utile. Elle s'adressa à Gardevoir sur un ton ferme :


_______Je peux soigner l'un des deux avec Aromathérapi. Mais je ne pourrai rien pour l'autre, je me serai épuisée.


_____La nymphe la fixa, puis soupira :


_______Qui soignons-nous ?

_______Je ne sais pas, moi ! Ni l'un ni l'autre ne doivent mourir, alors tu parles d'un choix à faire ! rouspéta la plante.

_______... Soignez... l'abruti... dit Cresselia dans un souffle. Il est d'une... constitution plus fragile... en temps qu'humain...

_______Tu es sûre ? demanda la doctoresse.

_______... Tout à fait... Et puis, je n'ai pas apprécié... le terme "lâcheuse"...


_____Elle émit un petit rire nerveux avant dans sombrer dans l'inconscience. La fleur se plaça devant Damon, roses en avant. Ses lianes s'étirèrent et l'encerclèrent. Elle se concentra, canalisa son énergie, comme elle avait appris à le faire longtemps auparavant. Le soin des autres était l'un des domaines où elle était prometteuse, d'après ses parents et ses amis.

_____Une lueur émeraude illumina ses appendices, puis se créa une pellicule de lumière dans le cercle formé par ceux-ci. Des filaments verdâtres s'en échappèrent, s'infiltrèrent dans chacune des blessures du jeune homme qui fut pris de très légers spasmes, à peine perceptibles. À mesure où les fibrilles pénétraient sa chair, ses plaies se résorbaient.

_____Enfin s'échappa le poison. L'un des ligaments s'était transformé en tube, le liquide violâtre y était aspiré, et se désintégrait au contact du linceul lumineux tendu par les prolongements végétaux de la Pokémon qui gémissait sous la pression.

_____Elle était incapable d'arrêter le flux tant que la cible n'était pas rétablie entièrement. Elle n'imaginait pas qu'il pût être aussi "abîmé". Elle répara divers os mal ressoudés, des résidus de maladies, des cicatrices diverses, dont de sacrément prononcées à l'arrière du cou. Elle en repéra une sur la clavicule gauche pour laquelle elle ne pouvait rien faire. Elle se demanda pourquoi.

_____Quand il fut soigné dans son intégralité, ses lianes se détendirent brusquement, et elle s'allongea à même le sol, rompue. Elle ferma les yeux. L'humain les ouvrit.

_____Il se redressa brusquement, sa sagacité revenue. Cette personne qui l'a sauvé... sa voix féminine grave aux intonations typiques de l'Espagne, son insolence manifeste quand elle s'exprime...

_____Il tourna la tête, vit la masse colorée allongée à côté de lui, eut un choc. Cresselia. Des souvenirs d'un passé lointain furent ravivés. Plus lointain encore que le temps oublié où il était hors-la-loi.


_______Pourquoi suffoque-t-elle ? marmonna-t-il, remarquant son évident manque de force.

_______Par ta faute, imbécile. Si tu avais daigné nous suivre, tu n'aurais pas été empoisonné, et tu ne l'aurais pas contaminée. Heureusement que Rosélia t'a soigné à sa demande. Si c'avait été à moi de faire le choix, je t'aurais laissé mourir, grinça Gardevoir.


_____Damon lança un regard lourd de reproches à la plante qui ne l'aperçut pas, endormie. Il se concentra un peu, sentit une énergie sombre parcourir ses muscles. Aussitôt après, elle se réveilla en sursaut, haletante.


_______Alors, jeune héroïne, qu'y a-t-il ? Un cauchemar ? Quel dommage de ne pouvoir se reposer tranquillement après tous ces efforts... ironisa-t-il, parfaitement conscient d'être responsable de l'affreux songe qu'elle venait de faire.

_______... Euh... oui oui, un cauchemar, oui... balbutia la concernée, se remettant de ses émotions.


_____Le médecin écarquilla les yeux. Même transformé, sa Capacité Spéciale "Mauvais Rêve" se manifestait ! Elle, en revanche, était bien incapable de se servir de sa "Synchro" ou de "Calque" autrement qu'en tant que Pokémon ! Et elle avait très bien noté l'agilité surnaturelle dont il avait été doté pour esquiver les attaques de la fleur quand ils se battaient.

_____Sa puissance serait telle que même son enveloppe humaine n'est en mesure de la filtrer complètement ? Cette hypothèse lui donna froid dans le dos. La demoiselle psychique possédait déjà une force considérable, et pourtant, rien ne réussissait à transparaître quand elle était sous sa forme de jeune femme. Pas une once de pouvoir. Si lui y parvenait... serait-il capable de la battre s'il lui en prenait l'envie ?

_____Elle prit conscience de sa posture délicate, mortelle, peut-être. S'il décidait du jour au lendemain que sa présence était gênante pour le secret de son identité, il pourrait la tuer avec aisance. Elle n'aurait, de toute façon, pas le droit de riposter : sa parole d'honneur l'en empêcherait, car elle n'avait pas le droit de le mettre en péril.

_____Le ténor du garçon la tira de ses sombres pensées :


_______Tu sembles soucieuse.

_______... Je m'inquiète pour Cresselia, mentit-elle – à moitié seulement. Nous ferions mieux d'y aller. Au Village Shaymin, ils sauront quoi faire.

_______D'accord, mais tu peux la porter ? demanda Raichu.

_______... Psyko, dit-elle simplement.


_____L'autre Pokémon Psy s'éleva dans les airs, et suivit docilement la nymphette quand elle rattrapa la souris qui était partie un peu devant. Le jeune homme, qui marchait derrière le corps en lévitation, décida finalement de se placer à côté, lassé de devoir épousseter la poussière lunaire qui se déposait sur son torse nu – il avait mis les restes de sa chemise dans son sac à dos – et dans ses cheveux d'argent.

_____Sa vue se brouilla soudain, des particules noires et blanches dansèrent devant lui. Il s'arrêta instinctivement. Gardevoir se retourna, surprise de ne plus entendre ses pas feutrés malgré ses trois paires d'oreilles. Elle se retourna, tapotant sur l'épaule du Pokémon Électrique pour qu'il s'arrête. Tous deux vinrent vers lui.

_____Si la damoiselle s'inquiétait de son regard soudain vague, de ses pupilles rétractés alors qu'il n'y avait que peu de lumière autour d'eux, de son absence de réaction quand elle lui parlait ou le pinçait, la créature de foudre, elle, comprit immédiatement la situation :


_______T'en fais pas, Gardevoir, c'est normal ! Il est en train de voir des trucs dans le temps ! C'est dingue, Damon est comme la meneuse de l'équipe Sunset ! Il sait utiliser le Cri Dimensionnel !



_____Il ne voyait plus ni le tunnel, ni ses équipiers. Le néant. Soudain, un rayon d'une blancheur éclatante fendit la noirceur environnante, puis s'étendit brusquement dans un flash intense et aveuglant. Les ténèbres revinrent, mais une plainte s'éleva, un peu étouffée, comme si elle venait des profondeurs de son esprit, des profondeurs mêmes de l'Univers.

_____Des profondeurs du temps.

_____Il reconnut la voix sanglotante de Gardevoir, qui prononça un mot. Un seul mot.


_______... M-morte...




_____Il revint à la réalité. Gardevoir était face à lui, à côté de Raichu dont les yeux pétillaient d'admiration.


_______Whoua ! T'aurais pu nous le dire que tu savais faire ça ! La vache, c'est trop cool ! s'enthousiasma-t-il quand il se rendit compte qu'il l'entendait à nouveau.


_____Il ne prit pas la peine de l'écouter cependant. Cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas eu de visions qu'il en était tout retourné. Mais c'était logique, après tout : le Cri Dimensionnel ne se manifeste qu'en présence d'une personne en qui on a placé sa confiance ; aussi loin qu'il se souvînt, il avait toujours cru en Cresselia. Et encore aujourd'hui, en dépit du fait que ce n'était sans doute plus réciproque.

_____Il chercha quel objet, quel contact avait pu provoquer sa prémonition – c'était certainement l'avenir qu'il avait vu. Cela lui permettrait de savoir qui allait être la morte. Il ne trouva qu'une seule possibilité : la poudre argentée sur ses doigts. Les particules de l'oiselle de la Lune. Il se doutait depuis le début de l'identité de la future défunte, mais en avoir la preuve concrète eut l'effet d'un coup de poing.

_____Ses prunelles animées par une rage sourde se posèrent sur Rosélia qui, toujours fatiguée par ses soins intensifs qu'elle avait prodigués, avait observé les évènements depuis le dos de la Pokémon lunaire, profitant de son faible poids pour se permettre de s'y allonger, ayant peu de chance de la gêner. Et elle ne pouvait être infectée par le venin, son Type Poison la protégeant.

_____La surprise de l'équipe fut grande lorsque l'humain la saisit brusquement par le ventre et la souleva ainsi, l'enlevant comme on arracherait une poupée des mains d'une petite fille.


_______Mais arrête, tu m'étouffes à moitié ! rouspéta-t-elle en se débattant faiblement.

_______Damon, qu'est-ce qui te prend ? protesta la demoiselle qui s'apprêtait à intervenir, quand elle se ravisa, empêchant au passage le Pokémon foudre d'agir à son tour.


_____L'aura du jeune homme était hostile, mais pas dangereuse, bien plus empreinte de... désespoir... que de colère. Et celle de la plante semblait teintée de regret plutôt que d'indignation.


_______... J'ai à te parler en privé. Je serai bref, et tu en reviendras entière, ajouta-t-il en remarquant l'air paniqué de la fleur.


_____Mais il ne put contenir la petite précision qui lui brûla les lèvres à ce moment-là, petite précision qui accrut la tension de l'adolescente :


_______Peut-être.


_____Il bifurqua pour ne plus être dans la ligne de mire des autres. Alors il se déchaîna, la plaquant contre la paroi :


_______Tu vas soigner Cresselia. Je ne sais pas comment et je m'en moque, c'est ton problème, car c'est ta faute. Alors tu as tout intérêt à corriger le tir !

_______Tu sers trop... j'ai mal... gémit-elle.

_______Tant mieux ! coupa-t-il sèchement.

_______... Je ne peux plus. J'aimerais, mais... j'ai tout fait pour... te soigner toi, à sa demande, haleta-t-elle. Si je réutilise Aromathérapi... j'y passerai...

_______Il fallait y réfléchir avant. Mais non, tu as préféré t'occuper de ta petite personne, de ton orgueil. Juste parce que tu es incapable d'admettre une défaite contre moi. De toute manière, l'aurais-tu acceptée face à quelqu'un d'autre ? Certainement pas ! Tu te serais vengée quand même, dans ton monde, seule toi compte ! éclata-t-il.

_______Tais-toi, je t'en prie, tais-toi...


_____Il ignora sa supplication.


_______J'ai connu un grand nombre de personnes comme toi, un beaucoup trop grand nombre. Des gens arrogants, rancuniers, égoïstes. Tu veux savoir comment ils ont fini ? Tu veux avoir ?

_______N-n-non...

_______Ils ont tous fini aux fers. Et c'est moi qui les y ai mis.

_______J'ai compris la leçon, ça suffit, j'ai compris la leçon...

_______C'étaient tous des criminels endurcis. Et tu t'engages sur le même chemin ! Alors débrouille-toi pour revenir sur tes pas !


_____Il la lâcha, elle retomba mollement à terre, d'une sacrée hauteur pour une créature de taille réduite.


_______Sauve-la. Car à cause de ta stupidité...


_____Il s'interrompit. Il s'éloigna, non sans lui avoir adressé un dernier coup d'œil, plus implorant que menaçant, cette fois.


_______... j'ai entrevu sa fin.


_____Le malaise qui s'était emparé de Rosélia se fit plus grand. Il se pourrait qu'elle ait bientôt une mort sur la conscience... Cette révélation lui donnait maintenant envie de vomir, surtout que déjà, elle aurait préféré s'évanouir plutôt que de soutenir une minute de plus le regard transperçant de Damon.

_____Ce terrible regard turquoise assombri d'inquiétantes taches saphir.



_____Quand elle revint vers l'équipe, ses membres se disputaient avec véhémence. En écoutant les bribes de paroles les plus audibles – tous criaient en même temps –, elle comprit vaguement que les deux Pokémon étaient contre l'humain.


_____Damon : « ... essaie au moins !... » (Il crie encore quelque chose en tournant en rond, agité. Gardevoir répond de toutes ses forces pour qu'il l'entende.) « ... t'es médecin oui ou merde ?... » (Il hausse d'un ton.)

_____Raichu : « ... elle ne peut pas faire ça !... » (Il bat l'air de sa queue en continuant de défendre la jeune femme.)

_____Gardevoir : « ... je ne fais pas les miracles !... » (Elle essaie visiblement de ne pas se jeter sur lui pour le frapper.) « ... non, cette idée est idiote... » (Elle met sa main sur le visage, comme agacée qu'il insiste.)

_____Raichu : « ... garde ton calme !... » (Ses joues grésillent, prêtes à décharger de l'électricité.)

_____Damon : « ... et quels sont tes arguments ?... » (Il attend en croisant les bras et en tapant du pied, elle répond longuement.) « ... vous ne comprenez rien à rien !... » (Il s'emporte en criant davantage.)

_____Gardevoir : « ... ah ! ne me menace pas, je suis intraitable !... » (Elle serre le poing, Damon ne se calme pas.) « ... tu l'as cherché celui-là ! Je ne te mets pas en péril, je te remets les idées en place ! »


_____Elle lui colla un crochet magistral qui le força à reculer de quelques pas. Il se laissa aller contre la paroi pour glisser doucement à terre, soudainement inanimé, tous ses membres complètement relâchés, et sa tête penchant vers l'avant. Il n'était pas évanoui. Il avait juste renoncé à lutter. Pour le moment.


_______Qu'est-ce qui se passe ? demanda prudemment Rosélia.

_______Damon a pété son câble en voulant presque obliger Gardevoir à aspirer le venin, répondit la souris.

_______Si je ne lui avais pas mis mon poing dans la figure, sans doute l'aurait-il fait lui-même, ce qui est hors de question. Le poison sécrété par les Migalos peut s'infiltrer dans l'organisme au moindre contact, donc impossible d'exposer sa bouche ou quoi que ce soit. Manquerait plus que tu l'ais soigné pour rien, renchérit la doctoresse. Il a cédé à la panique. Je ne le connais pas depuis longtemps, pourtant, je n'aurais pas cru cette faiblesse possible chez lui.


_____La plante ne l'écoutait plus.


_____"... aspirer le venin..."


_____Elle ressassait ce morceau de phrase dans son esprit, et se frappa le front du bout évasé de son fouet.


_____« Mais bien sûr ! Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ? »


_______J'ai peut-être une solution.

_______... Je t'écoute, Rosélia, dit la nymphe, intéressée.

_______Eh bien, je suis de Type Poison, ce qui m'immunise contre tout empoisonnement, car les venins circulent dans mon corps sans agir, expliqua la fleur. De plus, je suis de Type Plante, mon organisme dissipe plus vite les poisons étrangers au mien. Je pourrais donc servir de purificateur.

_______Tu veux faire circuler dans ton corps l'intégralité du sang de Cresselia ? N'y songe pas, c'est de l'inconscience ! s'exclama vivement le médecin. Tu as pensé à la différence entre vos deux tailles ? Tu finiras par être complètement remplie d'hémoglobine au lieu de sève, laquelle sera piégée dans le corps de l'autre !

_____» Imagine que tu n'as pas le temps de faire faire tout le tour aux deux liquides, que crois-tu qu'il arrivera ? Je vais te le dire, moi ! D'une part, ta sève sera considérée comme intruse dans l'organisme de Cresselia, et sera détruite ! Cela marche aussi dans l'autre sens !

_____» D'autre part, quand bien même tu saurais être assez rapide pour boucler le circuit, peu de chance pour que tu survives jusque-là en étant privée de dioxyde de carbone ! Car je te rappelle juste que tes hématies n'ont rien à voir avec les nôtres, elles te seront donc inutiles, parce qu'elles ne t'apporteront que du dioxygène !

_______Mais si je n'agis pas, il sera trop tard ! protesta l'adolescente. Il vous a dit, non ?... Non ?


_____Elle se tourna vers Damon, lequel lui rendit une expression dure et fermée.


_____« ... Je vois. Il voulait que je porte ce fardeau seule, c'est ça ? J'ai fauté, mais ça ne méritait pas qu'il me fasse autant culpabiliser ! Parce qu'être la seule à savoir qu'elle va mourir, ça m'oblige à tout faire contre... C'est ce qu'il espérait, hein ? Sa survie en dépit de celle des autres, en dépit de la mienne... quel manque de pitié ! Qui est cette Cresselia pour lui ? C'est impossible qu'il ne la connaisse que d'aujourd'hui, on ne s'attache pas aussi vite et avec une telle force à une inconnue, même si elle l'a sauvé ! Et lui, au final... qui est-il ? »


_______... Qui nous a dit quoi ? l'interrogea Raichu, qui de toute façon était perdu, puisqu'il n'était pas très fort en biologie.

_______Laisse tomber, soupira la rose. Par contre, Gardevoir, je préfère te prévenir tout de suite que tu auras beau dire tout ce que tu veux, ma décision est prise : je le fais. Et puis...


_____Elle matérialisa une Feuillemagik, se coupa le bout d'une de ses lianes, puis fit une légère entaille sur le cou de la nymphe lunaire. Elle laissa saigner un peu les deux plaies, puis plaqua sa blessure contre l'autre.


_______... je savais déjà ce que j'encourais.


_____Le processus commença. La nymphette, qui n'était pas du tout d'accord, voulut l'interrompre sur-le-champ, mais elle fit l'erreur de céder à un appel provocateur de l'humain :


_______Ne fais plus un geste.

_______Tu veux un autre pain dans la tronche, c'est ça ? grinça-t-elle en se retournant, prête à le frapper à nouveau.


_____Elle croisa par malheur son regard et se retrouva immédiatement paralysée. Parfaitement immobilisée de frayeur. Son corps craignait de s'en prendre à lui. Ses yeux déformaient la vision qu'elle avait de Damon, le faisant paraître plus robuste, plus sombre qu'il ne l'était.

_____Plus démoniaque.


_____« Im-impossible... C'est... terrifiant ! Il est si puissant que... son aptitude Q.I "Intimidateur"* m'affecte ! »


_____La jeune femme devait se rendre à l'évidence : elle était réduite à une impuissance totale. Elle qui avait osé s'imaginer que la détresse du criminel était due au fait qu'il possédait peut-être des sentiments, elle venait de tomber de haut – c'était juste un sale manipulateur qui était prêt à sacrifier une vie pour une autre qui l'intéressait davantage.



_____*"Intimidateur" est une aptitude Q.I qui permet parfois de paralyser de terreur un adversaire qui était sur le point de vous attaquer, si celui-ci croise le regard de sa cible – lequel doit être froid. L'immobilité dure entre trente secondes et deux minutes, durant lesquelles tous peuvent l'atteindre sans qu'il puisse se défendre.