Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Team Rocket X-Squad de Malak



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Malak - Voir le profil
» Créé le 18/12/2011 à 09:46
» Dernière mise à jour le 24/01/2018 à 23:12

» Mots-clés :   Action   Fantastique   Organisation criminelle   Présence d'armes   Présence de Pokémon inventés

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Film 1 : L'âme des mers, Aquatros (4/8)
Deux sbires Rocket trainèrent Silver jusqu'à une planche d'acier horizontale et sertie de menottes. Silver ne comprenait pas bien ce qu'il se passait. Pourquoi les deux Rockets l'avaient-ils défié en combat Pokemon s'ils avaient un vaisseau prêt à l'attraper ? Était-ce pour lui faire baisser sa garde ? Ou alors ces Rockets-là n'avaient rien à voir avec les autres. Peut-être était-ce... Il eut sa réponse quand, après qu'il eut été attaché, un homme en uniforme de commandant arriva à sa rencontre, un sourire aimable sur son visage. Il avait de courts cheveux bleus clairs, et était accompagné d'une jeune femme aux cheveux courts et noirs, à la posture typique des assistantes.

- Toi, grogna Silver.

- Cela faisait longtemps, mon cher Silver, fit Amos. Tu as bien grandi dis-moi, depuis que tu nous as quitté avec cette chère Leaf.

- Et toi, tu n'as pas changé. T'es toujours la pauvre larve que tu as été, Katz.

Amos lui fit un sourire indulgent.

- Je constate que tu n'as pas perdu de ton répondant, c'est bien. Mais juste une chose : tu as décidé de garder ton nom de l'époque des Enfants Masqués. C'est ton droit. Mais moi, je ne m'appelle plus Katz depuis des années, cher Silver. Mon vrai nom, c'est Amos Archer, comme tu dois le savoir.

Silver lui fit un sourire de rapace.

- Non.

- Non ?

- Non. Tu utilises ton vrai nom uniquement pour tromper Giovanni. Dans le fond, tu es resté Katz, le traître. J'ai bien saisi tout ce que tu faisais dans le dos de Giovanni. Il ne sera pas content si jamais il l'apprend. D'ailleurs, je crois que c'est déjà fait.

Amos haussa les sourcils.

- Vraiment ? Tu as prévenu ton père de ma traitrise et de mes projets avec la sphère ?

- Pas du tout. Je me fiche de vos histoires. Mais d'autres l'auront surement fait. Tu l'ignores peut-être, mais je n'étais pas seul dans ta base avant-hier soir. D'autres Rockets étaient venus pour enquêter sur tes activités. C'est à eux que j'ai repris la sphère.

- Je vois. Tu veux peut-être parler de ceux qui se trouvaient en bas avec toi ? La X-Squad ? Quand je les ai vus, je pensais juste que Giovanni avait envoyé sa meilleure équipe pour te récupérer. Enfin, ce n'est pas important. Je n'aurai bientôt plus besoin de faire semblant de servir Giovanni. Tu sais ce que je veux, Silver ?

- Oui. La sphère d'Aquatros.

- Où-est-elle ?

- Je l'ai rendue aux aldaliens, bien sûr.

Amos parut presque déçu d'avoir une réponse aussi vite.

- Et tu me le dis comme ça, d'un coup ? Je te pensais bien plus combattif. J'avais même préparé une petite séance de torture en prévision de ton silence.

Silver secoua la tête.

- Je me fiche de ce que tu feras avec la sphère, et je me fiche de la ville d'Alda. Je t'ai volé la sphère uniquement parce qu'ils m'avaient payé pour la récupérer. J'ai rempli mon contrat et j'ai eu ma prime, donc le reste ne m'importe plus. Alors maintenant, détache-moi et rend moi mes Pokemon, et quittons-nous bons amis.

La stupeur affichée sur le visage d'Amos n'était pas feinte. Puis soudain, il éclata de rire.

- Tu es impayable, Silver ! T'es bien le fils de ton père ! Tu m'as dépouillé, tu connais mes projets et ma trahison envers Giovanni, et tu penses que je vais te laisser partir en te serrant la main, sur la base de ta seule parole ?

Silver haussa les épaules.

- Non, je ne le pensais pas. Mais ça valait le coup d'essayer.

- En effet. Dis-moi Silver, pourquoi ne te joindrais-tu pas à moi ?

Silver fit mine de n'avoir rien entendu, ou de ne pas avoir compris le sens des paroles d'Amos ?

- De quoi ?!

- Tu es un très bon dresseur, et un ancien camarade, poursuivit Amos. De plus, tu es un des enfants de Giovanni. Tu pourrais me servir de porte-étendard pour le renouveau de la Team Rocket.

- Tu plaisantes ? Moi, travailler pour toi ?!

- Non, pas pour moi. Je travaille pour quelqu'un de bien plus puissant. Un homme qui mènera la Team Rocket vers le futur ! Je comprends tes sentiments sur la Team Rocket, Silver, parce que je les partage. Giovanni, Masque de Glace... ce sont tous des hommes du passé. Le salut ne viendra pas par la domination des Pokemon, non. Mon maître l'a très bien compris.

Silver ricana.

- Alors qu'est-ce que tu essaies de faire avec cette sphère d'Aquatros ? Réveiller le Pokemon pour s'en servir à ta guise ? C'est quoi ça, si ce n'est pas la domination des Pokemon pour atteindre ses propres objectifs ?

- Au début, cela sera inévitable, admit Amos. Nous ne pourrons combattre Giovanni qu'avec ses propres méthodes. Mais ne t'y trompes pas. Mon maître a déjà prévu l'instant où l'ordre établi va changer. Où tout sera chamboulé pour accéder à un monde idéal !

Amos était comme possédé. Il leva les bras au ciel comme si il était frappé par une quelconque lumière divine. Silver secoua la tête, dépité par tant de divagation.

- Désolé, je ne suis pas intéressé.

Amos baissa les bras et le dévisagea avec un fin sourire.

- Peut-être que je ne suis pas la bonne personne pour t'en parler. Mais laisse-moi te présenter quelqu'un de plus apte à te convaincre. Une vieille alliée qui m'a rejoint récemment. Quelqu'un que tu connais bien.

Amos s'écarta pour laisser passer une femme. Elle portait le même uniforme blanc maculé qu'Amos, qui faisait un peu plus robe. Elle avait des cheveux rouges ; les mêmes que Silver. Ce dernier resta un moment sans voix.

- Maman ?

Ariane, ancienne Enfant Masqué et membre de la Neo Team Rocket, hocha la tête à l'intention de son fils. Amos et sa secrétaire, Licia, repartirent par la porte.

- Je vais vous laisser, dit Amos. J'ai un objet à récupérer. Bonne retrouvailles familiales !


***


Siena était en colère. Mais alors très en colère. Mercutio se surprit à reculer devant le regard brûlant de sa sœur. Même Zeff paraissait un peu mal à l'aise.

- Vous êtes les deux pires crétins qu'il m'ait été donné de rencontrer ! J'apprends que non seulement, vous avez été assez stupides pour vous faire voler notre cible, mais en plus qu'on vous l'a prise parce que vous étiez en train de jouer aux combats Pokemon ! Pourquoi ne m'avez-vous pas contacté dès que vous l'aviez trouvé ? C'est pourtant ce que j'avais ordonné avant qu'on se sépare !

Djosan, les bras croisés, hochant la tête d'un air solennel à chaque mot de Siena. Quant à Galatea, elle était en train d'utiliser le Flux pour soigner les blessures de l'Ursaring de Silver. Mercutio avait été étonné qu'il désire les accompagner pour sauver son dresseur. Après tout, un Pokemon avec une attaque Frustration si forte ne devait pas avoir un grand amour pour son dresseur. Mercutio attendit patiemment que Siena ait besoin de reprendre son souffle après sa tirade pour lever les mains et dire :

- Ok, on a foiré, mais rien n'est perdu. Si c'est bien Amos qui a enlevé Silver, c'est pour récupérer sa sphère. Et quand on a vu Silver, il repartait de la direction d'Alda, donc il a probablement remis la sphère à sa place. Donc en toute logique, Amos va se rendre dans la ville pour la reprendre.

- Très joli tout ça, riposta Siena, mais qu'est-ce qu'on va faire à nous cinq contre le genre de vaisseau que vous m'avez décrit ? Amos doit avoir une armée dedans !

- Pas nécessairement, intervint Galatea. Le Seigneur Vriffus avait un très grand vaisseau, mais il y avait pas grand monde à l'intérieur.

- Et puis, avec nos Pokemon et nos pouvoirs de Mélénis, reprit Mercutio, on devrait pouvoir se débrouiller, surtout si on arrive à convaincre les habitants d'Alda de nous aider.

- Et pourquoi le feraient-ils ? Demanda Siena. Nous sommes de la Team Rocket. Pour eux, c'est nous qui leur avons pris leur sphère. Je doute qu'il fasse la différence entre nous et Amos.

- On leur expliquera. De toute façon, ils n'auront pas le choix s'ils veulent défendre leur sphère.

Siena accepta faute de mieux, et ils se rendirent rapidement dans la ville. Leur accueil fut en effet peu chaleureux. Les rares habitants s'étaient barricadés dans leurs bâtisses, et un mur de cinq personnes, toutes d'un âge avancé, s'était formé devant le plus grand et ancien bâtiment de la ville, une espèce de monastère ovoïdal soutenu par quelques piliers délabrés. La personne du centre, un vieillard à la longue barbe, tenait un fusil qui devait tellement dater que Mercutio aurait été étonné qu'il puisse encore tirer.

- Partez d'ici, Team Rocket, leur dit-il à leur approche. Vous n'êtes pas les bienvenus. La sphère d'Aquatros doit demeurer en ce lieu, car les prophéties annoncent le jour de la renaissance proche !

- Si vous le dites, grand-père, fit Mercutio. Mais baissez ce fusil. On ne veut pas vous voler la sphère. Au contraire, on va vous aider à la défendre contre les vrais voleurs qui vont bientôt se pointer.

- Mensonges, coupa le vieil homme. Le dernier individu à qui nous l'avons montré portait le même symbole que vous - il désigna le R rouge sur l'uniforme de Mercutio - et on a plus revu la sphère depuis, jusqu'à qu'on ait engagé quelqu'un pour la récupérer.

- Ce type, Amos Archer, a trahi notre organisation, et n'agissait pas pour nous, leur dit Siena d'un ton raisonnable. Il a capturé le garçon qui vous a rendu la sphère pour le forcer à parler et à lui dire où elle est. Il va venir très bientôt.

- Et nous, notre boulot, c'est de l'arrêter et de libérer Silver, poursuivit Galatea. Vos affaires de sphère et de prophéties, ça ne nous regarde pas.

- Je puis vous assurer, bonnes gens, que mes camarades eussent dit la pure vérité, confirma Djosan. Je vous supplie de nous croire !

Le chef armé d'un fusil consulta ses amis du regard, puis hocha la tête et baissa son arme.

- Très bien, nous vous croyons. Je suis Erdis, chef d'Alda. Suivez-nous.

Mercutio échangea un regard surpris avec Siena. Ça avait été moins compliqué que prévu. Ces gens semblaient bien confiants, trop pour leur propre bien même. Pas étonnant qu'Amos ait réussi à leur voler leur objet le plus sacré avec une telle facilité. Les vieux habitants pénétrèrent dans le monastère. Siena ordonna à Zeff et à Galatea de rester dehors pour surveiller et les prévenir quand Amos arriverait. Mercutio demanda également à l'Ursaring de Silver de rester là, puis lui, Siena et Djosan pénétrèrent l'antique temple.

Il était assurément très ancien, mais bien décoré. On voyait souvent le même dessin et la même sculpture : un grand oiseau blanc, majestueux, avec une queue touffue et un bec au-dessous en pointe. D'un geste machinal, Mercutio sortit son Pokedex et le pointa sur l'une des sculptures. Ce nouveau Pokedex, en l'absence de spécimen vivant, pouvait discerner les formes et les reliefs pour comparer avec son énorme banque de données, et ce même si l'existence du Pokemon en question n'était pas encore prouvée.

- Aquatros, le Pokemon Marin Divin. Quelques rares légendes lui prêtent la place du quatrième oiseau légendaire, avec Artikodin, Electhor et Sulfura. On dit de ce Pokemon que son âme sommeillerait dans une sphère depuis des lustres, mais son existence est mise en doute par de la communauté scientifique.

Mercutio commença à croire un petit peu plus à cette histoire. De toute évidence, la légende de ce Pokemon était assez sérieuse pour qu'il ait sa place dans le Pokedex.

- Ce que votre machine ne dit pas, intervint Erdis, c'est pourquoi l'existence d'Aquatros a été tenue secrète pendant si longtemps, si bien qu'on doute de son existence aujourd'hui.

- Et vous, vous êtes plus intelligent que les programmeurs du Pokedex et je suis sûr que vous le savez, lança Mercutio.

Il n'avait pas voulu se montrer si ironique, mais il avait du mal à accepter le fait qu'un seul village décrépi dans le monde semble convaincu de la vérité quant à ce Pokemon.

- Ce n'est pas une question d'intelligence, répondit Erdis, pas du tout vexé. Il se trouve que le fondateur de la ville d'Alda, Ritonuet le Preux, a, il y a un bon millier d'années, été ami avec le Pokemon Légendaire des fonds-marins et de la lune, celui qui est le père des oiseaux légendaires, et l'un des enfants de Mew : Lugia.

- Si c'est vrai, ce type était un gars chanceux, commenta Mercutio. Il n'y a environ que cinq personnes au monde par génération qui ont eu la chance de voir le légendaire Lugia.

- C'est vrai, confirma Erdis. Ritonuet était un grand dresseur de son époque, et un jour, il aida Lugia à arrêter un grand cataclysme. Depuis, ils devinrent amis, et Lugia partagea ses secrets avec lui. Il lui apprit l'existence d'un quatrième enfant qu'il aurait créé au commencement des temps, en même temps que les trois autres, Artikodin, Electhor et Sulfura. Mais que ce faisant, il avait enfreint la règle de Mew, son père et le créateur de cette planète, qui n'avait autorisé ses enfants, Lugia et Ho-oh, de n'avoir que trois enfants chacun. Quand Ho-oh apprit que son frère, qui était aussi son rival, avait eu un enfant de plus que lui, il entra dans une colère noire et attaqua Lugia, entraînant les deux Pokemon Légendaires dans un conflit de plus de cent ans, qu'on nomme la Guerre des Cieux. Ce combat fratricide prit fin quand Mew, pour apaiser Ho-oh, ordonna à Lugia de faire disparaître un de ses enfants parmi les quatre. Aquatros, qui avait le cœur le plus pur, se désigna pour que la paix revienne entre son père et son oncle. Mais Lugia n'eut pas le cœur à le faire totalement disparaître. Il détruisit son corps, mais enferma son âme dans la sphère qui se trouve devant vous.

Mercutio leva les yeux, et vit, posée sur un petit hôtel en forme d'Aquatros, la sphère. C'était bien elle, Mercutio la reconnut. Une boule de la taille d'une main, totalement transparente avec ce qui semblait être de l'eau légèrement bleuté à l'intérieur.

- Et comment donc cette sphère est-elle venue jusqu'ici ? Demanda Djosan.

- Après lui avoir raconté l'histoire, poursuivit Erdis, Lugia confia la sphère à son ami Ritonuet, en lui demandant de toujours la garder cachée, car si elle venait à être découverte de Mew ou de Ho-oh, les conséquences pourraient en être terribles. Lugia prédit aussi que le jour où l'âme d'Aquatros serait libéré et où il recouvrerait son corps, il reprendrait la place qui est sienne parmi les cieux. Ce jour est proche, c'est un fait. Peut-être que cette épreuve qui nous guette en est le commencement.

- Mais Amos n'attendra certainement pas le jour promis pour réveiller Aquatros, dit Siena. Tout porte à croire qu'il a un plan pour cela, et il ne lui manque plus que la sphère. Savez-vous comment on fait pour ressusciter Aquatros ?

- Non. Et beaucoup ont essayé. Aucun n'a réussi. On ne peut aller contre les prophéties d'un être comme Lugia. Aquatros reviendra exactement au moment prévu par Lugia.

- Lugia n'est pas omniscient ni omnipotent, répliqua Mercutio. C'est un être vivant et il a ses limites. Il y a forcément un moyen de ressusciter Aquatros, s'il existe bien, et Amos le sait forcément. Il n'y a aucune magie dans ce genre de pouvoir. Ce n'est que de la science, même si on ne sait pas encore l'expliquer. Il faut que l'on sache ce qu'Amos a prévu de faire après avoir récupérer la sphère.

Les quatre autres habitants se mirent à protester.

- Mais vous aviez dit que vous l'empêcheriez de nous la voler !

- J'ai dit qu'on essaierait, corrigea Mercutio. Et il serait bon de savoir à l'avance ce qu'Amos compte faire si jamais il s'en empare.

Après un regard sombre échangé avec ses collègues, Erdis soupira et dit :

- Il existe un temple dédié à Aquatros, non loin de la côte. Et un emplacement pour poser la sphère. On dit que c'est Ritonuet qui l'a bâti selon les instructions de Lugia pour faire renaître Aquatros le jour promis, mais personne ne sait comment faire...

- Amos doit savoir, lui, fit Mercutio. On lui demandera quand il arrivera !


***


- Maman, siffla Silver. Tu t'es encore alliée à Amos... Tu sais pourtant qu'il était le seul parmi nous six Enfants Masqués à servir Masque de Glace de son plein gré ! Alors pourquoi ?!

Ariane fit un geste de la main agacé, comme si elle chassait une mouche.

- Masque de Glace, c'est le passé, Kurt. Quant à ton père, il est devenu trop mou, trop ancré dans ses acquis, trop indigne de diriger la Team Rocket. Celui que nous servons, Amos et moi, est l'homme qui...

- ASSEZ ! beugla Silver. Je pensais... Je pensais qu'après la chute du Masque, après l'épisode de la Tour Radio, tu avais quitté la Team Rocket... Comment peux-tu encore la servir, et qui que ce soit le chef, après tout ce qui s'est passé ?

Ariane eut l'air étonné.

- Si je ne l'avais pas servi, tu n'existerais pas. J'ai toujours cru en l'idéal de la Team Rocket. Et je ne vais pas nier ce que j'ai ressenti pour ton père. J'étais très jeune, pleine d'ambition. Oui, j'ai aimé Giovanni, même si lui ne voyait sûrement en moi qu'un objet, qu'un divertissement. Et c'est vrai, Giovanni a bien fait progresser la Team Rocket durant ces vingt années où il l'a dirigée.

- Mais il n'a jamais rien fait pour nous ! S'écria Silver. Il m'a toujours dédaigné, et alors qu'il savait que Masque de Glace m'avait enlevé, il n'a rien fait ! Après tout, tu n'étais qu'une femme parmi tant d'autres pour lui, et moi, un de ses bâtards, comme il en a par dizaines.

- Il faisait simplement passer l'organisation avant sa famille, Kurt, dit Ariane d'un ton apaisant. Mais il serait faux de dire qu'il ne t'aime pas.

- Ne me dis pas que tu le défends ?!

- Non. C'est un homme infidèle avec les femmes et un père exécrable, c'est vrai, mais il est capable d'aimer, comme tout le monde. D'ailleurs, le simple fait qu'il mette tant d'énergie à te retrouver parle de lui-même, non ?

- Tu parles, grinça Silver. Il me veut juste pour que je devienne l'un de ses chefs de section, et pour pouvoir profiter de mes talents de dresseur.

- Oui, il serait dommage que tu les gaspilles avec Giovanni, alors que nous, nous pourrions...

- J'ai déjà dit que je ne ferai jamais plus partie de la Team Rocket, coupa Silver d'un ton catégorique. Que ce soit celle de Giovanni, ou celle de votre patron secret. Je ferai toujours tout pour contrer la Team Rocket !

Ariane haussa les épaules, l'air très peu déçu par la réponse de son fils.

- C'est bien dommage. J'espérais te faire venir de ton plein gré, mais il va sans doute falloir te convaincre autrement. Tu ne connais pas la charmante assistante d'Amos, Licia ? Elle nous a été prêtée par notre maître, car elle a l'étonnante capacité d'influencer l'esprit des gens, d'agir sur ce qu'ils croient voir, entendre ou savoir. Il lui sera facile de te faire croire que tu as toujours été fidèle à notre cause, mon fils.

- JAMAIS !

Ariane eut un petit rire. À cet instant, Amos revint dans la salle.

- Désolé de te déranger, Ariane, mais nous arrivons au-dessus d'Alda. Et on nous a réservé un petit comité d'accueil.

- J'arrive, dit la commandante Rocket, avant de se tourner une dernière fois vers son fils enchaîné. Nous en reparlerons plus tard, Kurt. Quand nous aurons récupéré la sphère qui nous permettra d'obtenir le pouvoir d'Aquatros !

Quand elle fut partie, Silver secoua la tête.

- Idiote...

Ariane rejoignit le pont du vaisseau, sur lequel se trouvait déjà Amos et son assistante Licia. La ville d'Alda était juste sous eux, mais de là, Ariane pouvait voir un groupement à côté du temple où ils avaient volé la sphère la première fois. Il y avait plusieurs habitants armés de fourches, et cinq personnes, habillées différemment, chacune avec des Pokemon.

- Zoomez sur ces types, ordonna Amos.

L'écran de bord, collé au hublot, s'agrandit, et chacun put distinguer quatre jeunes gens et un grand balèze, portant l'uniforme de la Team Rocket.

- Ce sont eux. La X-Squad, confirma Amos.

- La nouvelle unité d'élite de Tender ? Celle dont on dit qu'ils ont vaincu à eux tous seuls les dirigeants de l'Empire de Vriff ?

- Celle-là même.

- Ils ne sont que cinq, fit remarquer Licia, et ce ne sont pour la plupart que des gamins.

- Quand bien même, nous ne serons sûrement pas de taille face à eux, répliqua Amos. Surtout face au garçon aux cheveux bleus, et la fille aux cheveux magentas. Les jumeaux Crust, dont on dit qu'ils possèdent des pouvoirs terrifiants.

- L'Agent 002 s'intéresse de près à eux, avoua Licia. Il serait mécontent s'il leur arrivait quelque chose maintenant.

- Je vois, fit Amos. Alors on va les retenir jusqu'à que vous ayez volé la sphère, chère Licia. Combien de temps vous faudra-t-il ?

Licia Spionie lui fit un sourire un rien condescendant.

- Très peu, commandant Amos.

- Bien. Lambda. Proton.

Les deux personnes qu'Amos venait d'appeler sortirent de l'ombre du pont. Lambda était un Rocket au visage pittoresque, aux courts cheveux violets, et il avait à sa ceinture plusieurs crayons ainsi qu'un pinceau, dont il se servait lors de ses multiples déguisements. Proton, quant à lui, était un Rocket aux cheveux bleu-vert, qui portait un béret, et à l'uniforme typique des forces d'assaut de la Team Rocket.

- Vous nous avez sonnés, patron ? Caqueta Lambda.

- En effet. Que diriez-vous de provoquer un peu de grabuge dans cette misérable ville et de défouler un peu vos Pokemon ?

- Contre la X-Squad ? S'inquiéta Proton. On va perdre.

- Parle pour toi, sourit Amos. Mais gagner n'est pas le but. Dès que Licia s'est emparée de la sphère, on s'en va vers le Temple d'Aquatros. Mais je dois avouer que je suis curieux de voir de quoi sont capables ces jeunes prodiges.