Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Chroniques des Donjons Mystère, Tome I : Timeout de Sanaito



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Sanaito - Voir le profil
» Créé le 17/12/2011 à 10:28
» Dernière mise à jour le 10/06/2015 à 15:15

» Mots-clés :   Aventure   Drame   Présence de personnages du jeu vidéo   Suspense

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
[S1] Chapitre XV : Cresselia l'impétueuse
_____Éreinté. C'était le seul mot qui lui venait à l'esprit pour se définir. Il n'avait pu mettre K.O que trois Migalos, cinq Natu, deux ou trois Parasect. Mais il devait bien rester plus d'une dizaine de Pokémon divers et variés. La fatigue rendait ses mouvements plus lents et son souffle plus court, il n'arrivait pas à récupérer des forces pour lutter convenablement.

_____Damon repoussa violemment le Charmillon qui avait voulu utiliser Charge et l'atteindre à l'estomac. Il roula à terre et s'arrêta contre un mur, ses ailes retombant mollement sur lui. Et un de moins.

_____Comme toute Maison de Monstres qui se respecte, celle-ci avait des tas de Gelées traînant au sol. Mais la plupart des confitures avaient été écrasées, le rendant plus glissant qu'à l'ordinaire. En combat, c'était assez contraignant, il fallait un bel effort de concentration pour faire les mouvements adéquats et ne pas choir.

_____Cette concentration, l'humain ne l'avait plus, les sens brouillés par l'épuisement proche. Il dérapa, se rattrapa instinctivement à ce qu'il put : la patte arrière droite d'une des grosses araignées rayées adverses. Celle-ci n'apprécia pas du tout le contact et son postérieur cracha sa soie gluante avec une telle pression que le jeune homme fut expulsé contre une paroi, pour s'apercevoir ensuite avec horreur qu'il y était collé.

_____Les Pokémon sauvages, corrompus par le dérèglement temporel, s'approchèrent de lui, satisfaits. Visiblement, la Migalos qu'il avait offensée avait l'air de vouloir en faire son prochain dîner.

_____Il déglutit. Non, vraiment, finir dans l'estomac de l'arachnide était une fin bien trop idiote à son goût – surtout qu'à la base, s'il ne s'en tenait pas à un régime strict, c'aurait été plutôt lui qui aurait décidé de la manger. Mais que pouvait-il faire ?




_______L'escalier, il est là ! J'avais eu raison de suivre ce chemin ! s'exclama Raichu, ravi.


_____Gardevoir s'assit sur une marche, bien contente d'avoir l'assurance de pouvoir grimper avant d'être rejetée du Donjon pour avoir été trop lente. La souris fit de même. Rosélia arriva à son tour, sortit son sachet de Racaillasses et s'en servit comme siège. Ils patientèrent. Damon n'arrivait pas.


_______... Il ne nous a pas suivi ? demanda la nymphe à la fleur.


_____Cette dernière eut une nouvelle pensée diabolique et elle répondit d'une voix artificiellement attristée :


_______Il a pris un autre chemin, en bougonnant qu'il ne faisait pas confiance au meneur. Il a eu tort, j'en étais sûre...

_______Mais je n'ai encore rien fait de travers, il me veut quoi ? grinça ledit meneur.

_______Pff, pas très chic de ça part, et ça ne m'étonne pas... siffla la Pokémon Psy.


_____« Et voilà, une petite zizanie... », songea la plante, satisfaite de sa manœuvre mesquine.


_______Il n'a pas intérêt à tomber K.O, sinon, nous retournerons tous à l'entrée ! Le badge nous considère temporairement comme équipe de base ! rappela la créature de foudre.

_______S'il nous oblige à tout recommencer, je l'attache à un arbre et je le laisse aux Vaututrice* ! tempêta la demoiselle en serrant les pans de sa robe naturelle.

_______Hé, poussez-vous, j'aimerais passer, moi ! Vous bloquez l'escalier, imbéciles ! fit une voix féminine inconnue et exquisément grave, penchant vers le mezzo. Vous attendez quoi pour dégager, le déluge ?


_____Apparut, à l'embouchure du boyau à l'opposé de celui par lequel ils étaient arrivés, une Pokémon bien étrange, qui fit se décrocher la mâchoire du seul représentant masculin de la salle. Elle s'approcha, tous purent la détailler.

_____Lévitante, elle était grande, semblable à une oiselle au plumage bleu ciel, dépourvue de pattes, et dont les ailes auraient été remplacées par de fins bras d'un rose bonbon soutenu, terminés par des mains en forme d'ogives, posées nonchalamment sur son ventre aux couleurs d'un vaste champ de jonquilles s'étendant en ligne de son long cou à la pointe de sa queue.

_____Joint aux bases de ses deux membres peu communs tant par leur finesse que leur faux aspect fragile, un grand arc légèrement lumineux, dont le rose éclatant s'estompait pour devenir presque blanc, se déployait derrière son dos, déversant une douce pluie de particules luisantes sur son passage.

_____Ses yeux de cette même teinte voyante avaient ses pupilles rondes et laiteuses rivées sur les trois équipiers, lançant un regard glaçant qui durcissait son visage dorée, coiffé d'un double croissant de lune l'encadrant. Le jaune puissant de sa tête mettait largement en valeur son imposant joyau frontal, dont l'éclat n'avait rien à envier à ses prunelles, ou encore à son large appendice dorsal.

_____Gardevoir la reconnut immédiatement et fit la grimace en prenant la parole :


_______Cresselia, quel déplaisir...

_______Tiens, que fais-tu là Célia, ou devrais-je dire Gardevoir ? Tu es devenue baby-sitter ?

_______Nous ne sommes pas des enfants ! râlèrent en chœur les deux autres.

_______Peu m'importe, renchérit la nouvelle venue en les fixant avec arrogance. Tout ce que je veux, c'est vous voir me laisser la voie libre. J'ai un avis de recherche dans mon sac, et j'aimerais bien toucher la rançon.

_______Ton métier auprès du gouvernement ne paie pas assez ? ironisa la damoiselle psychique en se remettant debout.

_______Pas de repos pour le crime, très chère, ricana son interlocutrice. Je ne peux pas me contenter des emplois occasionnels que l'on me propose à mon poste.

_______Tu n'aurais pas vu un humain dans le coin, par hasard ? fit la nymphette, changeant de sujet.

_______Un de ces bipèdes faibles et stupides ? Dans la salle d'où je viens, pourquoi ? demanda la Pokémon lunaire, intriguée.

_______Grand aux cheveux argentés et habillé de noir ? ajouta Gardevoir – bien qu'elle se doutât qu'il n'y ait pas d'autres Hommes dans les environs.

_______C'est ça, confirma-t-elle. Il était en train de se faire saucissonner par un Migalos qui semblait avoir l'intention ferme de le bâfrer ce soir.

_______Et tu n'es pas allée l'aider ? s'exclama Raichu, choqué par l'insensibilité dans la voix de l'exploratrice.


_____Elle le dévisagea comme s'il venait de la traiter ouvertement de tous les noms. Le Pokémon Électrique ne demanda pas son reste et se tut, baissant les yeux, s'excusant à mi-voix. Il n'en fallait pas plus pour comprendre qu'elle ne tenait pas les êtres humains en haute estime.


_______Un Homme éradiqué, c'est un fléau de moins, répliqua-t-elle en appuyant chaque mot.

_______D'accord, si vous le pensez... murmura-t-il, fortement intimidé.

_______Cresselia, tu dois savoir que tu as eu tort de laisser Damon dans cette posture. Il est dans le même cas que moi, si tu vois ce que je veux dire.


_____Elle n'eut pas besoin de s'expliquer d'avantage que l'oiselle s'éclipsa instantanément, revenant sur ses pas après avoir proféré un "putain, fait chier !" des plus plaisants à entendre.




_______Je crains d'être une source de déception, vous savez, vous risquez de devoir vous contenter de mes os, je n'ai pas grand-chose dessus. De plus, je connais de nombreuses personnes qui affirment que je suis un être infect...


_____Damon savait pertinemment qu'il était inutile de débattre avec sa prédatrice. Mais au moins, celle-ci avait eu un choc de plus d'une minute en découvrant qu'il la comprenait, et maintenant qu'elle s'était remise, elle devait s'interrompre souvent pour lui brailler de se taire – qui aurait cru qu'il pouvait être un fléau sonore ?

_____Cela lui faisait gagner du temps. Un peu. Il espérait en avoir suffisamment pour trouver une solution pour s'en sortir, ou pour que ses équipiers aient l'idée de le secourir. Parce qu'il était déjà englué jusqu'au nombril, bras compris. Il avait été décollé du mur par la Migalos, pendant que les autres Pokémon sauvages s'en allaient ; l'araignée semblait en avoir fait une affaire personnelle.


_______Tss, ça suffit, je ne veux plus t'entendre !


_____L'arachnide le saisit violemment et le balança à l'autre bout de la pièce, droit sur un piège Soporifique. Il se déclencha aussitôt que l'humain l'eut effleuré, projetant un gaz qui le fit sombrer dans l'inconscience.


_______Ah ben voilà, je vais peut-être pouvoir préparer mon repas tranquille, maintenant ! grogna-t-elle.

_______Je ne crois pas, non.


_____Surgissant du couloir à droite de la Pokémon Insecte, Cresselia la frappa de plein fouet, d'une attaque Plaquage dévastatrice qui l'atteignit en plein abdomen. La créature fut projetée sur plusieurs mètres, heurta le mur qui se fissura.


_______Ouargh, aïe... Qu'est-ce que tu veux, toi ? gémit-elle en se relevant, flageolante.

_______Tu vas gentiment me laisser l'humain, compris ? Il n'est pas pour toi, va falloir que tu trouves autre chose à manger, persifla la nymphe de la Lune.

_______Et puis quoi encore ? Il m'a donnée du fil à retordre (mais qu'est-ce que j'ai avec les jeux de mots idiots, moi ?), je mérite cette proie !

_______Ouais ouais, épargne ta salive, j'en ai rien à battre, coupa sèchement l'oiselle. Onde Boréale !


_____Migalos, dans une colère noire, esquiva l'attaque et lança un puissant jet de soie qui n'atteignit pas sa cible, laquelle avait utilisé Abri. Celle-ci se prépara à réutiliser Plaquage, et l'araignée, qui voyait la charge venir, ancra ses pattes dans le sol.

_____C'était ce qu'espérait la Pokémon Psy. Elle se ravisa au tout dernier moment et réitéra Onde Boréale. Cette fois, l'adversaire ne put esquiver, campée sur sa position, et la morsure du gel fut foudroyante. La demoiselle lunaire n'eut même pas besoin de l'achever d'un Choc Mental.

_____Pendant ce temps, Damon avait repris à moitié connaissance, le gaz n'étant pas d'une efficacité parfaite sur la durée. Il entrevit une forme colorée qui se plaça à son flanc.


_______Tranche ! clama-t-elle.


_____Les liens furent lacérés, mais son torse et ses bras furent couverts d'égratignures supplémentaires. Ses bandages furent réduits en lambeaux – c'est la doctoresse qui va râler.


_______Pff, Psyko, grommela-t-elle cette fois.


_____Le corps inanimé du jeune homme ne réagit pas. Les prunelles de l'exploratrice s'illuminèrent.


_______Oh, surprenant... J'ai compris grâce à Gardevoir qu'il s'agit d'un Pokémon, mais je n'imaginais pas une résistance si marquée face au psychisme. Serait-il de type Ténèbres ? s'interrogea-t-elle à voix haute, pensant à tort qu'il ne l'entendait pas – elle se moquait bien qu'il l'entendît de toute façon.


_____De son côté, pas très alerte, mais suffisamment pour percevoir le monde autour de lui, le garçon se rendit compte qu'il réagissait à cette voix assurée de femme mûre. Mezzo, avec un léger accent hispanique. Aucun doute à avoir, il l'avait déjà entendue, à de nombreuses reprises. S'il pouvait gagner encore un peu de lucidité, se rappeler la personne... Il n'était pas loin de se souvenir...


_______Han ! Il pèse !


_____Il fut ballotté, hissé sur le dos de l'inconnue qu'il savait connaître, pourtant. Mais il n'y repensa plus. Un voile noir obscurcit sa vision déjà trouble. Quelques gouttes violacées suintèrent d'une plaie de son bras droit, qui pendait dans le vide.

_____Elles tombèrent toutes au sol, sauf une ou deux qui s'incrustèrent dans le plumage de sa porteuse qui ne les vit pas, pressée, regardant devant elle plutôt que derrière. Et la blessure n'en sécréta pas assez pour qu'elle le remarquât.



_____Gardevoir fronça son très discret nez en voyant Cresselia revenir avec Damon sur son dos comme elle reviendrait d'une promenade. Pourtant, si le pseudo humain se trouvait dans cet état, c'était bien pour une raison, non ?

_____Ça ne lui aurait pas déplu de la découvrir à bout de force, ou même face à un échec. Car si elle n'était pas tenue par sa dette qu'il lui interdisait les actions mettant en danger le jeune homme, elle n'aurait pas daigné dire à l'exploratrice d'aller l'aider. Mais l'omission est une forme d'action.

_____Elle observa le responsable de sa contrainte. Inconscient et inerte, visage inexpressif, la doctoresse était quasiment sûre qu'il ne reprendrait pas connaissance s'il tombait à terre, ou s'il était secoué sans ménagements.


_______J'y crois pas. Ce mec, là, il a vraiment failli finir dans l'estomac de la Migalos ! Tu te rends compte de sa connerie ? Il a quoi à la place du cerveau, ton copain ? railla la Pokémon lunaire.

_______Ce n'est pas mon copain, renchérit l'autre demoiselle. Et oui, j'avais remarqué à quel point il pouvait être con. Il n'a même pas voulu faire confiance à Raichu, alors qu'il n'avait pas tort sur la direction à suivre.

_______Hum... je vois le genre, fit son interlocutrice. Bon, ce n'est pas tout, mais il faudrait changer d'étage, là...


_____Comme pour confirmer ses dires, la terre trembla, manière qu'avait ce Donjon pour manifester son impatience. C'est dans cette vibration, ténue pour le moment, que la nymphe en robe immaculée décela une anomalie. Quelque chose titillait son pouvoir de l'aura depuis un moment, mais elle s'était concentrée sur les êtres vivants, pas sur l'environnement.

_____Ne sachant identifier le changement qui s'était opéré dans le Mont Corne par rapport à d'autres lieux, elle inspecta tout, nota alors quelque chose d'autre :


_______Damon est empoisonné. La Migalos a dû l'entailler avec Dard Venin ou autre chose. Il faut vite monter pour que le Donjon le guérisse à l'étage suivant.

_______Bien, d'accord. De toute façon, va bien falloir qu'on sorte d'ici un jour ! s'exclama la souris qui prit la tête.


_____Ils grimpèrent l'escalier, arrivèrent dans un autre labyrinthe, celui de l'étage numéro trois, cette fois. Alors, détaillant à nouveau le garçon, Gardevoir put comprendre la bizarrerie de la montagne. C'était alarmant. Elle balbutia, réalisant la gravité de la situation :


_______... Le Mont Corne, il ne... soigne plus les changements de statuts...

_______Ça veut dire que Damon est toujours empoisonné ? s'inquiéta Rosélia, qui n'imaginait pas qu'une petite vengeance anodine aurait de telles conséquences.

_______C'est épouvantable ! Le poison de Migalos est lent à agir, mais très dangereux ! Dans quelques heures, il lui infligera des séquelles internes irréversibles ! s'écria le médecin. Dans quelques jours, la mort ! Cresselia, il va falloir nous dépêcher, nous avons encore besoin de ton aide, s'il te plaît ! On va devoir le transporter jusqu'au Village Shaymin, où les habitants pourront purifier son sang !

_______... Non, répondit simplement la concernée.

_______Quoi ? Espèce de lâcheuse ! Je te savais sans scrupules, mais à ce point ! s'offusqua la nymphette.

_______Ce n'est pas que je ne veux pas, c'est que je ne peux pas...


_____Elle s'affaissa sur le côté, soudainement migraineuse, sur le point de s'évanouir. La deuxième créature psychique se précipita sur elle, sortant des gants en caoutchouc de sa besace. Elle les enfila et écarta le duvet de l'oiselle. Elle tomba sur la plume tachée de violet. Elle marmonna, alertée :


_______Tu es contaminée, toi aussi...



_____*Équivalent de l'expression "laisser aux vautours".