Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Pokamen Rider: Gotta Ride'Em All! de Totor999/Quivering Star



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Totor999/Quivering Star - Voir le profil
» Créé le 09/11/2011 à 14:44
» Dernière mise à jour le 02/01/2012 à 20:16

» Mots-clés :   Action   Aventure   Cross over   Humour   Présence d'armes

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Chapitre 12: Rien ne se simplifie, tout se complique.
Dans une dimension étrange, uniquement composée de sable, de montagnes et de crevasses, un train noir et composé d'uniquement d'une locomotive à tête de taureau verte et d'un wagon restaurant ; sortit d'un tourbillon de lumière, créant ses propres rails devant lui afin de traverser les cieux.

De nombreuses autres fissures dimensionnelles parsemaient le ciel multicolore de ce désert surréaliste, leurs comportements pouvaient être comparés à ceux propres à des corps célestes. Certains étaient immenses, et dégageaient une puissance écrasante, au point d'attirer le sable et les rochers vers eux et de les broyer en leur centre comme des trous noirs. D'autres se compressaient sur eux-mêmes, perdant de leur puissance comme des naines blanches, et parfois explosaient brutalement tels des supernovas, se transformant en petites nébuleuses desquelles naissaient de nouveaux portails.

Ryotaro observait le phénomène depuis l'une des fenêtre teintées du Zero-Liner, le train temporel de Kamen Rider Zeronos. Le lieu qu'il voyait lui était familier, en tant que Kamen Rider Den-O, il avait déjà pu le traverser très souvent à bord du Den-Liner lors de ses voyages temporels, mais les vortexs étaient un nouvel élément dans les sables du temps...

-Ces tourbillons mènent à d'autres dimensions ? demanda le jeune homme tout en observant le paysage.
-Oui, répondit une voix aimable dans son dos, nous pensions qu'il s'agissait de paradoxes temporels, et on aurait pu continuer à le croire après être passé au travers avec autant de facilité que s'ils en étaient ; mais nous avons vite compris qu'ils menaient à d'autres réalité et non pas à des époques différentes de notre propre monde...
-Comment avez-vous réussi à me retrouver dans tout ça ? demanda Ryotaro en se retournant vers son interlocuteur.

En face de lui se trouvait un Imagin, qui dans un sens ressemblait à un humain portant un costume convaincant, mais qui émettait une aura pratiquement indétectable faisant comprendre à quiconque le regardait que ce n'était pas un costume mais sa vraie apparence. Dans son cas, on aurait dit un mélange entre un moine et un ninja, vêtu d'une robe en cuir noir, portant une capuche, un bandeau orné d'une plaque de métal sur le front, et un masque doré faisant penser à une tête d'oiseau. Les deux perles vertes qui lui servaient d'yeux fixaient Ryotaro d'une manière qui aurait pu être inquiétante foire terrifiante, mais quelque chose dans ces yeux immobiles laissaient sentir qu'il s'agissait en fait d'un des êtres les plus sympathiques que le multivers aie jamais porté.

-Pour être franc, ça tient surtout du hasard. répondit l'Imagin, nommé Deneb, tout en se frottant l'arrière de la tête d'une des ses grosses mains métalliques. Nous étions dans les parages lorsque l'un de ces vortexs est apparu en plein sur votre train. Quand nous sommes arrivés assez près du Den-Liner pour nous faire remarquer et apporter notre aide, il était déjà hors de contrôle et a disparu dans un autre vortex... Quelques instants après, on l'a vu ressortir du même endroit, il avait l'air très endommagé, mais il est tombé au travers d'un autre tourbillon qui a lui même disparu avant même qu'on ne puisse faire quoi que ce soit. Par-contre, celui par lequel il est entré et ressorti était toujours là et nous avons décidé d'aller jeter un coup d'oeil à l'intérieur, et c'est là que nous vous avons vu aux prises avec ces oiseau géant au beau milieu de cette ville noire.
-Le vortex qui est apparu en plein sur le Den-Liner a absorbé tous les passagers, y compris Le Propriétaire, donc je ne suis pas sûr qu'il y aie encore eu quelqu'un dedans lorsque vous vous êtes approchés. fit savoir Ryotaro.
-Vous avez tous été séparés ?
-Il n'y avait pas de signes des autres dans cet endroit noir, seul Momotaros était avec moi, et il est resté derrière pour me permettre de fuir.
-Je vois... Malheureusement, vu la situation, je doute qu'on aie eu le temps de faire quoi que ce soit de plus que de vous récupérer.
-A cause de ce qui arrive à Yuuto ?

Deneb regarda sur le côté d'un air désolé, même si son visage était incapable de changer d'expression.

-Vous savez que Yuuto n'est pas un Point Singulier comme vous. Il n'est pas protégé contre les dégâts que subit le temps. Notre lutte contre les Imagins lui a permis de continuer son existence malgré le paradoxe qu'il a créé exprès pour protéger notre ligne temporelle à tous... Mais on dirait que tout ce déséquilibre dimensionnel menace d'effacer son existence.
-Tu parles de ça comme si ça durait depuis longtemps, mais ces vortexs ne sont là que depuis très peu de temps ?
-Les effets ont commencé à se montrer quand Yuuto est moi étions dans le monde normal, il s'est senti faible et à vu que ses mains commençaient à se désintégrer. Par réflexe, j'ai pris le contrôle de son esprit et nous nous sommes précipités dans les sables du temps. Là, l'effet s'est arrêté, mais nous avons vu quelques vortexs apparaître. On a voulu aller vous prévenir, mais quand on vous a trouvés...
-... Le premier vortex que nous avons croisé est apparu en plein sur nous, je vois... compléta Ryotaro. Donc Yuuto ne risque pas de disparaître tant qu'il est dans les sables du temps ?
-Oui, mais ce qui m'inquiète le plus, c'est que ces vortexs ont l'air d'endommager les sables du temps eux-mêmes, et si ils disparaissent, Yuuto disparaîtra aussi...
-Ainsi que le temps lui-même. ajouta Ryotaro d'un air grave et quelque peu réprobateur.
-... Euh, oui, ça aussi. répondit Deneb d'un air coupable.
-Le problème avait l'air de venir de cette dimension noire où vous m'avez retrouvés, quelqu'un rassemblait des Riders maléfiques dont certains que nous avons nous-mêmes affrontés par le passé. Vu qu'il s'agit d'un problème dimensionnel plutôt que temporel, Decade doit avoir un lien avec tout ça... considéra Ryotaro en allant s'asseoir sur une banquette en cuir.
-Decade... Le jeune homme avec un penchant pour le rose qui nous a aidés contre les frères démons ?
-Il était aussi là brièvement lorsque Kotaro et les autres se sont alliés à OOO et tous les autres Riders du passé pendant mon absence... J'aurais aimé participer, mais au moins leur petite virée 40 ans dans le passé a remis un truc en place avec le temps et m'a redonné mon apparence normale. Je me demandais combien de temps j'allais rester un pré-ado...
-En parlant de Kotaro... murmura Deneb en se tournant lentement vers l'une des portes du wagon.

La porte noire s'ouvrit en coulissant, révélant un petit garçon à la coupe rebelle portant un blouson en cuir et un jeans, accompagné d'un Imagin similaire à Momotaros, mais au corps couleur bleu métal.

-Kotaro ?! Teddy ?! s'exclama Ryotaro en se relevant d'un bond, au point de trébucher et de s'écrouler en avant.
-Il faut croire que la situation s'est inversée, papy... soupira Kotaro d'un air déçu.
-Je n'ai pas pu empêcher cet accident, toutes mes excuses. ajouta Teddy en se penchant en avant.
-Qu'est-ce qu'il s'est passé exactement ?! C'est moi qui me suis transformé en enfant peu de temps après que Kotaro nous aie rejoints, et maintenant que je redeviens adulte, c'est à son tour ?!
-Rien à voir avec ce qu'on à fait avec OOO et les autres Riders, papy. répondit Kotaro. Ça a commencé quand...
-Quand ces vortexs sont apparus, je commence à saisir... soupira Ryotaro en se relevant, une main sur le visage. On est très mal partis, je n'ai plus d'Imagins pour me permettre de me battre convenablement, Yuuto risque de disparaître si il sort des sables du temps qui sont eux-mêmes en train de disparaître, et mon petit-fils retourne en enfance... Rassure-moi, Kotaro, tu peux toujours te transformer ?
-Oui, mais... Enfin laisse-moi te montrer, tu comprendras vite.

Kotaro plaça une ceinture similaire à celle de Den-O à sa taille, la seule différence étant sa teinté dorée. Après avoir appuyé sur un bouton à côté de la boucle, le symbole de la ceinture s'illumina tout en émettant une sorte de rythme musical très rapide.

-Henshin ! lança Kotaro en faisant passer son Rider Pass devant la boucle.
-STRIKE FORM. annonça la voix de la ceinture.

Une combinaison bleue métal similaire à celle de la forme basique de Den-O se matérialisa sur le corps du petit garçon, plusieurs pièces métalliques tournoyèrent autour de lui et s'assemblèrent pour former son plastron, orné du même symbole que sur sa ceinture et de quatre ailerons dans le dos.
Finalement, le masque de l'armure s'assembla sur son visage, ressemblant à celui de la Sword Form, en plus fin et anguleux, et surtout rouge, contrastant avec le reste de l'armure.

Kotaro claqua des doigts et tendit un bras derrière-lui, Teddy répondit aussitôt en levant le pouce, puis son corps tout entier s'illumina, changea de forme et tournoya dans les airs quelques instants avant de devenir une épée large qui alla elle-même se placer dans la main du Rider demi-portion... Qui s'écroula sous le poids de l'arme qui était plus grande que lui.

-... Tu vois, je peux toujours devenir New Den-O, et je peux toujours transformer les Imagins en armes, mais je n'ai plus vraiment la force de les soulever... fit remarquer Kotaro en lâchant l'arme et en se relevant.
-Je... Je pense avoir compris, merci. soupira Ryotaro d'un air déçu. Qu'est-ce qu'on a comme options, avec des moyens aussi réduits ?
-J'aurais proposé qu'on cherche d'autres Riders pour nous aider, répondit Kotaro, mais ils ont sûrement des problèmes à peu près aussi graves que les nôtres, et on ne sait pas quel vortex prendre pour les trouver... Ni lesquels on peut trouver.
-On devrait sans doute chercher Decade. suggéra simplement Teddy, dont le visage se trouvait à présent sur le pommeau de l'épée en laquelle il s'était transformé. Et Yuuto a apparemment trouvé où il pourrait se trouver.

Ryotaro regarda Teddy un instant puis regarda la porte par laquelle Kotaro et lui étaient entrés.

-La locomotive est par-là. Yuuto est en train de nous emmener là où il pense que Decade se trouve ?
-Son état actuel lui donne des difficultés à s'exprimer, mais quand on lui a fait cette suggestion, il a tout de suite mis le cap vers une nouvelle destination... répondit Teddy dont le corps s'illuminait à nouveau alors qu'il reprenait sa forme normale.
-Des difficultés à s'exprimer ? Mais il n'est pas en danger tant qu'il est dans les sables du temps ?
-... Ça l'empêche de disparaître, certes, mais on dirait qu'il ne récupère pas les forces qu'il perd lorsqu'il passe du temps hors des sables... expliqua Deneb d'un air anxieux.

Ryotaro se précipita vers la locomotive, mais percuta Teddy qui venait juste de reprendre son apparence d'origine, et arriva à destination en roulé-boulé sur le sol.

-Fichue malchance chronique... soupira Ryotaro en se relevant, uniquement pour se heurter la tête contre quelque chose de métallique.

Il se recroquevilla en se tenant le crâne, puis rampa prudemment sur le côté avant de se relever lentement. Il était à présent juste derrière Yuuto, toujours sous sa forme de Rider, qui pilotait le Zero-Liner grâce à sa moto, fixée au sol à l'intérieur de la locomotive et alimentant le train en énergie en roulant sur place.

-Yuuto... ? demanda Ryotaro en s'approchant de Zeronos.

Le Rider tourna ses yeux à facettes verts vers le jeune homme, et ne put émettre qu'une sorte de léger râle à court de souffle avant de s'en remettre à indiquer l'écran devant lui qui lui permettait de voir où se dirigeait le Zero-Liner.

Ryotaro observa l'écran et aperçut un immense vortex dans le ciel, un de ceux suffisamment massifs pour créer un tourbillon de sable et de roche en-dessous d'eux. Même le ciel autour de lui avait l'air de se faire aspirer.

-Tu veux vraiment qu'on aille là-dedans ?! s'écria Ryotaro. Cette chose a l'air capable de nous pulvériser si on s'approche trop.

Zeronos répondit en donnant quelques coups de poings sur la carrosserie de son véhicule et en hochant la tête.

-Oui, je sais que le Zero-Liner est solide, mais peut-être pas assez ! Si il est trop endommagé, on ne pourra pas revenir dans les sables du temps et tu risques de disparaître.

Zeronos fit un geste comme s'il jetait quelque chose à bras raccourci dans son dos, puis adressa un signe de tête à Ryotaro.

-Oui, je sais, tu te fiches des conséquences du moment que le boulot est fait, et j'ai déjà réussi à te ramener une fois quand tu as disparu... Mais je ne te promet pas que je sois capable de recommencer, et on n'est pas sûr qu'on puisse accomplir quoi que ce soit dans notre situation actuelle, même si on retrouve Decade.

Zeronos fit un nouveau mouvement de tête nonchalant... Puis se redressa d'un coup et se pencha en avant comme pour mieux regarder son écran. Ryotaro fit de même et aperçut quelque chose qui se déplaçait dans les airs dans les environs du vortex géant.
Avant même que Ryotaro ne puisse dire quoi que ce soit, Zeronos changea de cap d'un coup de guidon et l'écran s'orienta de façon à ce que l'objet volant se trouve en plein dans sa ligne de mire, même si une partie du vortex était toujours visible...



-Ca va, tu te portes mieux ? demanda Uva à Kazari sur un ton qui laissait à croire que la réponse ne l'intéressait pas tant que ça.
-Ouais, ouais. répondit le Greeed félin à son congénère insectoïde. Heureusement que Mezul est douée pour rassembler plein de Cell Medals d'un coup. Mais je ne me serais jamais attendu à voir un taré me piquer deux de mes Cores et se barrer dans un autre monde. On a bien réussi à chourer quelques unes de nos Core Medals à OOO, mais lui il est dans le même monde que nous. Avec ces tourbillons qui apparaissent partout, faudrait pas que des malades venus d'ailleurs se servent chez nous et retournent chez eux en fermant la porte à clé. Qu'est-ce qu'on fait si nos Cores se font emmener dans d'autres mondes ?
-On peut toujours traverser ces tourbillons et essayer de les récupérer, voire en trouver d'autres. Le docteur a parlé d'un truc qu'il appelle la théorie du multi univers ou un truc comme ça. D'après-lui, si il existe d'autres mondes, la plupart d'entre eux ne sont que des scénarios alternatifs ou les gens ont choisi de faire autre chose que dans le nôtre. T'imagine, un monde supplémentaire tout entier juste parce que quelqu'un a décidé de manger au resto plutôt que de cuisiner lui-même, et y'aurait quand même des copies de nos médailles là-bas !
-Oui, et aussi nos doubles qui les auraient en leur possession. intervint Ankh en arrivant dans la pièce.

Le Greeed rouge venait d'apparaître en haut des escaliers du grand hall où Uva et Kazari étaient installés. Les cinq Greeeds, ainsi que le Docteur Maki, avaient établi leur base dans le manoir de ce dernier, mais leur présence ne le rendait pas plus rassurant que quand il était désert...

Ankh descendit lentement les escalier, tandis que son corps changeait de forme dans une florilège de lumière rouge et de plumes arc-en-ciel tourbillonnant dans son sillage. Les innombrables Cell Medals grises et les quelques Core Medals rouges qui composaient son corps furent visibles l'espace d'un instant, alors qu'il abandonnait sa forme d'homme-oiseau bariolé pour devenir un petit garçon tout à fait normal vêtu d'une chemise rouge à carreaux. Même son visage était entier, contrairement à celui, incomplet, qu'il avait sous forme de Greeed.
Les deux autres Greeeds présents dans la pièce répondirent en prenant eux-aussi leurs formes humaines, Kazari quittant son apparence d'homme-félin pour devenir un jeune voyou à casquette et aux cheveux teints en argenté. Uva, quant à lui, quitta son enveloppe d'insecte pour prendre l'apparence d'un biker portant une veste de cuir verte.

-C'est vrai. Ce ne serait pas vraiment une bonne chose d'avoir à nous battre contre nous-mêmes pour avoir plus de Core Medals. dit finalement Uva en réponse à l'intervention d'Ankh.
-Oui, nous avons une telle tendance à nous poignarder dans le dos les uns les autres, qu'on ne pourrait même pas se faire confiance à nous-mêmes ! lança Kazari sur le ton de la plaisanterie.

Uva lui jeta un regard suspect alors qu'Ankh se contentait de regarder dans le vide d'un air impassible.

-Ça ne t'aiderait pas non plus, d'ailleurs. ajouta Kazari à l'adresse du petit garçon. Tu as déjà un double à combattre sans même avoir besoin d'aller dans un autre monde.
-Je ne le sens pas. répondit Ankh.
-Pardon ?
-Mon autre moitié n'est pas dans ce monde.
-... Si l'autre Ankh n'est pas dans ce monde, à tous les coups, il a dû se faire aspirer par l'un de ces tourbillons, et vu qu'il est toujours avec OOO... théorisa Uva.
-... Et que ce dernier a disparu en même temps que le Docteur... ajouta Kazari.
-Nous allons avoir du mal à récupérer nos autres Core Medals. conclut Ankh.
-Y'a plus qu'à espérer que Mezul rassemble beaucoup de Cell Medals pour qu'on puisse compenser... soupira Kazari.
-Au moins, OOO n'est plus dans ce monde pour nous causer des ennuis...
-Il a réussi à revenir ici. annonça une voix monotone.

Ankh, Uva et Kazari se retournèrent subitement vers la voix et virent, se tenant en haut des escaliers, le Docteur Maki, à peine sorti d'un vortex apparu sans bruit sur le palier... Rapidement suivi par Katsumi, qui repéra aussitôt Kazari et lui jeta un regard pervers tout en dégainant lentement son poignard.

-Et merde. souffla Kazari dont tout le corps était soudainement paralysé.



-C'est par-là ! s'écria Gotou tout en courant dans la rue tandis que son robot-gorille s'agitait dans la paume de sa main.
-Oui, je pense m'en être rendu compte, avec tous les cris qui viennent de là-bas. répondit Urataros au travers de Lucas, qui courait derrière Gotou.

Arrivés sur une terrasse parsemée de bancs et d'arbres, Gotou et Lucas-Urataros se retrouvèrent face à Mezul, la Greeed aquatique, accompagnée d'un banc de créatures ressemblant vaguement à un mélange entre des poissons et des crustacés, flottant autour d'elle et terrorisant une foule de gens qui s'éloignaient en panique.
Les créatures volantes laissaient régulièrement tomber des Cell Medals grises que Gamel, le Greeed mastodonte, ramassait comme un enfant chassant des œufs de Pâques.

-Ces choses produisent des Cell Medals à une vitesse extraordinaire, quel genre de victime est-ce qu'ils ont bien pu trouver... ? commenta Gotou.
-Même si mes compagnons et moi-même avons brièvement combattu aux côté d'OOO, nous n'avons pas vraiment appris comment ses adversaires habituels fonctionnaient. fit savoir Urataros. Donc, je suppose que cette histoire de Cell Medals et de victime a son importance, mais...
-Les Greeeds créent des Yummies, en l'occurrence Mezul a donné naissance à ces espèces de piranhas blindés ; et ils les créent à partir des désirs d'un humain. Lorsque les Yummies obtiennent ou font ce que leur victime veut le plus, ils créent ces pièces, qui servent d'énergie vitales aux Greeeds.
-Donc ils sont en train de récolter plus de puissance pour eux-mêmes ? demanda Urataros.
-Oui, je me demande juste quelle victime ils ont trouvé et ce qu'est son désir, parce que ces choses ont l'air de produire des Cell Medals rien qu'en faisant peur à la foule...
-Il y a quelqu'un là-bas qui n'a pas l'air d'avoir peur. signala Urataros en montrant quelque chose hors du champ de vision de Gotou.

Gotou suivit la direction qu'il indiquait et aperçut un vieil homme portant un imperméable gris et un chapeau qui, ajouté au grand col de son costume, dissimulait son visage. Il était assis sur un banc et observait le spectacle d'un air intéressé, penché en avant et appuyé sur sa canne. Il avait même l'air de rire.

-Si c'est lui la victime, ça a l'air de lui plaire... commenta Urataros.
-Dès fois, ils tombent sur des « victimes » aussi mal intentionnées qu'eux-même... Hé, où est-ce que vous allez ?! s'écria Gotou en voyant Lucas-Urataros se précipiter vers le vieillard.
-Nous autres les Imagins, on marche un peu comme ça, et trouver la victime ainsi que son problème peut nous aider à trouver et à vaincre l'ennemi ! expliqua Urataros tout en continuant à courir.
-Peut-être, mais là il faut juste qu'on détruise les Yummies, et ils sont juste devant nous ! cria Gotou.
-Oh, et bien, dans ce cas... répondit Urataros d'un air gêné en s'arrêtant de courir.
-... Derrière-vous ! L'avertit soudain Gotou d'un air surpris.
-Quoi... ?

Lucas-Urataros se retourna et vit que le vieil homme s'était levé, et était en train de chercher quelque chose dans son manteau. L'instant d'après, il sortit deux petites sphères rouges et blanches et les lança devant lui. Les deux objets s'ouvrirent en plein vol et libérèrent des rayons d'énergie rouges, matérialisant deux créatures entre Lucas-Urataros et le vieil homme.

-... Que... ? murmura Urataros.

Devant lui se dressait un oiseau géant au corps métallique, à la tête dangereusement pointue et aux ailes ornées de grandes plumes rouges aussi effilées que des rasoirs géants. L'autre créature avait une forme légèrement humanoïde, mais avait aussi quelques traits rappelant un insecte, le tout enveloppé dans un corps métallique rouge, ses ailes de mouche géante battaient derrière-lui et le faisaient flotter au-dessus du sol, tandis que les deux pinces au bout de ses bras claquaient de manière menaçante à l'adresse du jeune homme possédé.

-Un Airmure et un Cizayox ! s'écria une voix dans la tête de Lucas-Urataros.
-Pardon ? s'interrogea Urataros à voix haute.
-Rends-moi le contrôle de mon corps, je sais quoi faire ! répondit la voix.

Lucas-Urataros eut un spasme, puis dans une explosion de lumière bleue, un Imagin au corps recouvert d'écailles hexagonales bleues fut éjecté hors du corps du jeune homme et s'écroula à côté de lui.
Lucas n'était à présent plus sous la possession d'Urataros, ses lunettes avaient disparues et ses cheveux étaient à nouveau aplatis plutôt que d'être coiffés façon rockstar.
Le jeune homme blond se tourna vers l'Imagin qui l'avait contrôlé ces derniers temps et lui jeta un regard de reproches.

-Tu... seul Ryotaro arrivait à annuler mon contrôle... Tu es un point singulier ? demanda Urataros en se relevant.
-Non, je suis juste un Mary Sue. répondit Lucas. C'est donc normal que j'arrive à faire quelque chose de normalement impossible sans justification. Enfin, j'essaie de me limiter quand je ne suis pas en train de jouer dans une fic, mais j'en avais un peu assez de me faire contrôler. Et puis si ça avait continué, tu aurais saisi toutes tes chances pour draguer la secrétaire de Kougami tout en étant dans mon corps. J'ai déjà une copine, et j'ai pas envie de la tromper à cause d'une possession démoniaque.
-Oh... Euh, désolé ?
-T'es capable de te transformer tout seul, alors vas aider ton pote, moi je me charge du vieux et de ses Pokémons. annonça Lucas en sortant deux Pokéballs de la sacoche accrochée à sa ceinture.
-Bon, je comprends de moins en moins la situation, mais je vais tenter de faire avec... soupira Urataros en mettant sa ceinture de transformation de rechange après l'avoir sortie de nulle part.

Urataros retourna à côté de Gotou, qui avait lui aussi mis sa propre ceinture et décroché une Cell Medal accrochée entre les sangles de cuir de son gant.

-Où est-ce que vous aviez rangé votre ceinture ? demanda Gotou à Urataros sans vraiment s'étonner de son apparence. Quand vous dirigiez ce garçon, je me disais que vous l'aviez dissimulée sur vous, mais vous l'aviez sur vous même quand vous avez été séparé de lui...
-Ne dites rien à propos de ma ceinture et je ne dirais rien sur la vôtre, d'accord ? L'interrompit Urataros.

Gotou regarda dans le vide d'un air confus, puis se résigna et inséra la Cell Medal dans sa ceinture tandis qu'Urataros passait son Pass devant le symbole de Den-O

-Henshin ! dirent-ils à l'unisson.
-ROD FORM. annonça la ceinture d'Urataros alors qu'elle émettait une lueur bleue.

L'armure de Birth s'assembla sur le corps de Gotou, alors qu'Urataros se retrouva vêtu de la combinaison de base de Den-O, à laquelle s'ajoutèrent plusieurs pièces formant un plastron bleu aux épaulières larges et un masque orné d'yeux à facettes oranges et d'une paire d'antennes. Les quatre morceaux d'armes accrochés à sa ceinture se détachèrent d'eux-même et s'assemblèrent pour former une lance que le Rider Imagin brandit en direction de la horde de Yummies qui continuaient à semer la pagaille à l'autre bout de la place.

Finalement, les deux Greeeds qui accompagnaient le banc de poissons volants remarquèrent la présence des deux Riders.

-Zut, voilà l'ami d'OOO, il n'aurait pas pu disparaître avec lui, celui-là ?! siffla Mezul sur un ton frustré.
-Hé, y'a quelqu'un qui attaque le vieux monsieur ! fit remarquer Gamel en pointant un gros doigt vers Lucas qui faisait face au vieil homme et ses deux Pokémons.
-Ce vieux croûton sait se débrouiller tout seul, on dirait, aide-moi à me débarrasser de ces gêneurs, plutôt. ordonna Mezul en tendant un de ses bras écaillés vers les Riders.

Suivant ce mouvement, le Greeed massif ainsi que les poissons volants foncèrent comme une seule entité vers Birth et le Den-O bleu, tandis que la Greeed bleue prenait une forme liquide et partait à la suite de sa petite armée personelle.

Gotou dégaina son arme personnelle et y inséra un chargeur rempli de Cell Medals, tandis qu'Urataros le couvrait en donnant de grands coups de lance pour repousser les poissons. Gamel arriva à son niveau et lui rentra dedans, l'envoyant s'écraser quelques dizaines de mètres plus loin. Gotou profita d'avoir le champ libre pour tirer une salve de disques d'énergie qui pulvérisèrent plusieurs poissons d'un seul coup et repoussèrent Gamel, mais Mezul, toujours sous sa forme liquide, l'attaqua par le flanc et s'enroula autour de lui comme un boa composé d'eau, l'empêchant de bouger alors que les autres poissons fondaient sur lui.

De son côté, Lucas lança ses deux Pokéballs, libérant Lucario, un Pokémon combattant semblable à un chacal bleu et noir se tenant debout comme un humain ; et Clamiral, un énorme morse bleu au pattes et à la tête recouvertes de coquillages aussi solides que de l'acier, et au front arborant une corne de calcaire acérée.

-Clamiral, Hydrocanon sur Airmure ! Lucario, Aurasphère sur Cizayox ! Tant pis si ce n'est pas super-efficace, moi je me charge du vieux ! ordonna Lucas à ses Pokémons.

Le morse géant cracha un énorme jet d'eau sur l'insecte métallique, qui résista mais fut malgré tout poussé en arrière. Le chien bipède, quant à lui, concentra ses forces entre ses pattes avant et projeta une sphère d'énergie pure sur l'oiseau blindé, qui dévia l'attaque d'un revers d'aile.
Lucas en profita pour se précipiter sur le vieillard, une expression déterminée plaquée sur le visage, et se jeta sur lui, armé d'un Pokégun semblable à celui de Zen, mais coloré en bleu.

Le vieil homme se protégea avec sa canne tout en maintenant son chapeau avec son autre main, comme s'il voulait à tout prix éviter de montrer son visage. Le Pokégun se heurta au bois de la canne, mais la lame composée d'eau qui s'était matérialisée depuis son canon s'anima comme un tentacule et s'enroula autour du cou du vieil homme.

-Depuis quand les dresseurs s'attaquent-ils entre eux ? s'indigna le vieillard d'une voix éraillée, sans pour autant avoir l'air gêné par le tentacule liquide qui menaçait de l'étrangler.
-Depuis quand y'a t-il des dresseurs de Pokémon dans un monde de Kamen Riders ?! rétorqua Lucas.
-Oh, c'est vrai, tu es l'un des quelques acteurs de Totorville à connaître les Kamen Riders.
-Tu viens de Totorville aussi, n'est-ce pas ?
-Oh, belle déduction. En effet, même si il y a des Pokémons dans notre monde d'origine, le véritable monde des Pokémons n'a pas été pris dans ce bazar interdimensionnel, donc les seuls dresseurs et Pokémons qui pourraient se trouver ici viennent de Totorville... Mais peut-être que le monde des Pokémons sera pris dans le conflit à son tour...
-Tu... Tu as un lien avec tout ça ?!
-A la base, non. Mais j'ai choisi de m'en mêler, ça m'intéresse. répondit le vieillard avec une once de satisfaction dans la voix.
-Quel genre de malade voudrait se mêler de quelque chose qui pourrait détruire son monde d'origine ?! s'écria Lucas, incrédule.

Le vieil homme releva légèrement son chapeau, révélant un visage long et pointu, un nez aquilin, de longs cheveux gris et raides, une paire d'yeux dorés, et un sourire machiavélique.

-Palladium, pour vous servir. répondit le vieil homme sur un ton affable tandis que son sourire grandissait encore plus.

A suivre.

BONUS:

Kazari sous forme humaine



Uva sous forme humaine



Ankh sous forme humaine (pas pu trouver de meilleure image...)



Den-O Rod Form



Urataros



Deneb:



Kotaro (mais sous son apparence adulte, imaginez-le plus petit pour le bien de la fic :D ) et Teddy:



Kamen Rider NEW Den-O Strike Form (là-aussi, imaginez-le plus petit):