Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

A Guy and his Thundering Destiny de Silver Zekrom



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Silver Zekrom - Voir le profil
» Créé le 30/07/2011 à 21:04
» Dernière mise à jour le 05/07/2014 à 17:15

» Mots-clés :   Action   Aventure   Humour   Présence de personnages du jeu vidéo

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
XVI - La Ligue Pokémon Mondiale match 3 : Power is magic
Mes chers amis ! Nous retrouvons Chris et ses compagnons dans leur aventure !

- Tu vois, suffit d'arriver à l'heure.

Le soleil étant à son beau fixe, nos héros se sont installés dans un grand espace à l'air libre, où ils profitent de la mi-temps du tournoi pour pique-niquer. Dans quelques heures a lieu la troisième manche du tournoi que Chris doit absolument gagner sous peine d'extermination, j'en ai bien peur. Alors, va-t-il réussir à vaincre le membre n°3 du Conseil des 4, qui n'a jamais été vaincu ? Restez avec nous pour le savoir !



Magnifique temps. Tout le monde sortit des Ball, dans un coin à l'abri des chieurs qui nous diraient de les rentrer, pour profiter de ce moment de répit autour d'un bon repas. Que c'était calme, cette...

- Tu me passes le sel s'il te plaît ?

- Mais, tu me l'as demandé y a 2 minutes...

- Et alors ?!

- Eh bah, on doit pas manger trop salé !

- Mais tu m'emmerdes ! Passe-le-moi !

- Viens le chercher toi-même !

- Pas de problème !

J'eus à peine le temps d'hurler « NON ! » que Latios vola à toute berzingue en rasant la table du déjeuner. Il choppa le sel, et revint aussitôt à sa place, en envoyant valser la moitié des assiettes dans son élan. Latias continua :

- Fais gaffe ! Regarde ce que t'as fait !

Latios gueula :

- T'avais qu'à me le passer !

- Mais on doit manger équilibré !

- ON S'EN BRANLE !

Bastiodon intervint, essayant de calmer l'un et l'autre. Tout ce qu'il y gagna, c'est un Dracochoc dans la gueule venant de l'Eon bleu.

- Toi, on t'as pas sonné !

Gardevoir prit le dessus, en aidant Bastiodon à se relever :

- Hé, ho, tu vas faire attention, oui ?

Latios changea du tac au tac :

- Oh... Heu... Oui, pardon...

L'Eon rouge sourit :

- Bon bah voilà ! Tout est réglé !

Je marmonnai, en sauvant quelques chips qui étaient tombées dans le sable :

- Heureusement qu'il y a Gardevoir pour le calmer, lui...

L'intéressé répondit :

- Oh, ça va, hein ! On t'a déjà dit qu'il y avait rien entre nous !

Je souris, sarcastique :

- Oui. Bien sûr.

Gardevoir rougit :

- Et alors ? Même s'il y avait quelque chose, je vois pas ce qu'il y aurait de mal !

Je lui répondis :

- Non, non. Il n'y a rien de mal. Je n'ai rien dit, tu vis ta vie. Tu es assez autonome pour te mettre avec qui tu veux.

Je fixai Latios du regard :

- Je veux juste m'assurer que ce ne soit pas n'importe qui.

Puis, à ce moment, là, Latias eu le déclic :

- Attends... Tu peux me dire ce qu'il se passe avec Gardevoir ? Me dis pas que...

Puis elle éclata de rire. Latios souffla :

- Ouais, bah je vois pas ce qui te dérange ! T'es bien à fond sur Zekrom, toi !

Voyant que ça n'allait pas tarder à dégénérer, je conseillai aux Rebelles d'aller se mettre à l'abri, histoire de prendre soin d'eux, et leur demandai d'éviter de me poser des questions. Déjà que c'était assez compliqué pour moi... Latias, à la remarque de Latios, s'exclama :

- Latios ! Tu vas pas recommencer, hein !

Zekrom venait de remarquer que l'on parlait de lui au moment où Shaymin s'en mêla :

- Non ! Tu déconnes ?! Zekrom, avec toi ?! Ha ha ha, elle est bien bonne !

Zekrom se tourna directement vers le buisson à pattes :

- On pourrait savoir pourquoi ?

Shaymin, continuant son repas, continua :

- Bah, je sais pas, moi... (Elle le regarde en coin) J'ai pas envie qu'elle porte plainte pour électrocution lors de ta première fois.

La goutte d'eau fit déborder le vase. Zekrom gueula :

- NON MAIS DE QUOI JE ME MÊLE ?! JE T'EN POSE, DES QUESTIONS, MOI ?

Bastiodon, s'étant remit du précédent coup, s'interposa une nouvelle fois, essayant de calmer les esprits. Paf. Puissance Cachée dans la gueule. Latias intervint dans les relations chaudes bouillantes entre Zekrom et Shaymin, qui se fusillaient du regard :

- Ok, ok, c'est bon, hein ? Merci Shaymin, mais je sais me débrouiller toute seule, hein.

Un « Ah ! Bah ça... » lancé par Latios épaissit le conflit. Latias se retourna, énervée :

- Tu disais ?

Son frère haussa les épaules :

- Non, rien. Faudrait juste penser à passer à l'acte un jour, ma petite.

Le terme « méga baston générale » décrivant assez bien la scène qui suit, je vais vous épargner cinq lignes de descriptions intensives de chaque coup donné à l'autre. Zekrom Vs Shaymin et Latios Vs Latias avec tout autour Gardevoir et Bastiodon qui insistaient pour qu'ils arrêtent, c'était assez épique. Nous, nous nous étions cachés au coin de rue pour éviter les assiettes en carton qui volaient, avec les divers sandwiches et chips. Je voulus les arrêter, mais tout ce que j'y gagnai fut une Ball'Brume dans la face accompagnée d'un Dracochoc. C'était pas gagné, c'est moi qui vous le dit. J'envoyai Charkos pour mettre un terme à cette baston générale. Un Fracass'Tête dans le tas, et le tour est jou... Quand j'aperçus, au moment où il chargeait, une intense lumière émeraude. Bordel.


Boum.


Faudrait vraiment que j'interdise Shaymin d'utiliser Fulmigraine, sinon va y avoir des morts, un de ces jours.


Le temps que tout le monde s'en remette, nous devions déjà nous préparer à prendre l'ascenseur. J'allais sortir mes Ball pour un rappel général, quand un groupe de personnes vint nous voir : Tanguy et sa femme, Inezia (c'est encore bizarre de dire ça), accompagnés de Juan et Marc. Ils me remarquèrent (ils me cherchaient apparemment) et s'approchèrent :

- Chris ! Te voilà !

Je me tournai vers eux :

- Euh... Oui ?

Tanguy s'exclama, impressionné par la tonne de Pokémon sortit :

- Ouah ! Tous ces Pokémon t'appartiennent ?

Un peu gêné et flatté, j'acquiesçai, avec un « Sauf nous, hein ! » de Latios en fond sonore. Juan continua :

- Nous voulions te féliciter pour tes combats grandioses menés ici. Tu nous a éblouis, vraiment.

Toujours aussi flatté, je voulus remercier, au moment où Marc sortit un papier :

- Mais nous sommes passés chercher un testament, pour que tu puisses le remplir. Ce serait dommage que tout revienne à la ville, non ?


Hein?


- Euh... Vous vous foutez de moi, là ?

Inezia s'écria :

- Bien sûr que non ! Mais Solarius nous a montré le contrat que tu avais signé, et il est clairement stipulé que tu ne seras plus si tu perds, et que tout tes Pokémons reviendrons à notre maître et serons vendus au marché. Alors, s'il te reste quelque chose, autant le donner à qui en profiteras !

J'avais envie de tous les étriper, eux et leur tête souriante.

- NON MAIS VOUS DÉCONNEZ ?! JE SUIS LÀ POUR GAGNER, ET JE GAGNERAI !

Les Champions se regardèrent à tour de rôle, étonnés. Tanguy reprit :

- Mais... Tu ne songes tout de même pas à battre le reste du Conseil ?

Je répliquai :

- Bien sûr que si, pardi ! Et j'éclaterai même la gueule à ce Gary Motherfucking Oak !

Ils ne répondirent rien. Ils s'en allèrent choqués, en répétant sans cesse :

- Mais... Il y songe vraiment... ?

C'est vrai, quoi, merde. Julie s'approcha :

- Tu sais... Faut pas te laisser décourager. Tu peux vaincre.

Je me retournai, et allais donner un coup de pied dans le mur bleu vitré d'un building d'à côté. Après que la douleur à mon pied soit passée, j'hurlai :

- J'en sais rien ! Personne n'a jamais réussi à battre ce fucking troisième membre, et puis...

Quand, soudain, illumination.

- Mais, attends... Si personne n'a jamais vaincu le troisième membre...

Je me retournai vers les Rebelles, qui soupiraient.

- Ça veut dire que personne ne connaît le quatrième membre, celui avant Blue ?

Ils balancèrent la tête en signe de négation. Oh putain, je m'attends au pire. Et puis, après ceux que je m'étais déjà tapé, je songeai à voix haute à qui les prochains pourraient être :

- Le troisième membre, imbattu – pour l'instant –... Hum... Ce pourrait être un autre Champion d'Arène, comme précédemment ? Mais qui ? Blanche, Sandra, Albert, Watson, Pierrick, Charles, Ondine, Pierre, Rachid, Iris, Bastien, Voltère, Major Bob, Morgane, Auguste... Il y en a tellement d'autres ! Ou alors, en suivant l'exemple de Marc, il pourrait y avoir des Champions de Ligue... Mais Blue et Marc en moins, il resterait entre autres Goyah, Peter, Cyn...

Quand, un effroyable doute s'empara de moi. Je bondis sur Sacha :

- S'IL TE PLAÎT ! TU N'AS PAS LE DROIT DE DIRE QUI C'EST, D'ACCORD ? MAIS DIT MOI QUE CE N'EST PAS CYNTHIA, LA CHAMPIONNE DE LE LIGUE SINNOH ! S'IL TE PLAÎT !

A terre, il me rassura :

- Non, non, ne t'inquiète pas, ce n'est pas elle... Pourquoi ? Et tu veux bien me lâcher ?

Je le laissai tranquille, et ne répondis pas. Tant mieux. Je n'aurais aucune envie de me retrouver face à elle. Surtout de voir ce qu'elle serait devenue, dans ce monde... Sacha me signala, en plus :

- Et je peux t'assurer que ce n'est ni Ondine, Pierre, Iris ou Rachid ! Je te le garantis ! rajouta-t-il.

Je m'en foutais, il ne m'avançait de rien du tout. Il reste des dizaines de personnes plausibles. En tout cas, toujours d'où je ne sais où, 14h00 sonnait. Juliette courut prévenir de notre arrivée, les autres Rebelles m'aidèrent à nettoyer tout le bordel et je rappelai tout le monde que je pouvais rappeler. Je me dirigeai ensuite vers le bâtiment immanquable de la Ligue Pokémon Mondiale en courant, ayant hâte de découvrir mon précédent et si terrible adversaire, apparemment.


Vingt-neuvième étage. Trentième étage. Ça y est, on y est. Les portes d'acier s'ouvrirent, et je me retrouvais dans une immense salle, avec un toit complet cette fois-ci. Enfin, un toit... A vrai dire, avec toutes ces étoiles et sa représentation de l'univers peinte au-dessus, on aurait dit plus un Planétarium qu'autre chose. Les spectateurs, eux, étaient toujours présents, en toujours plus enthousiastes à voir pour la deuxième fois de leur vie le troisième membre du Conseil des 4 à l'action. Moi, j'étais vachement impressionné par la beauté un peu envoûtante de ce magnifique terrain. Les Rebelles se mirent à leurs places, aux côtés des Eon et de Drak. Je les entendis soupirer, seul Julie continuait à m'encourager, pour le coup. On aurait dit qu'ils perdaient soudain espoir. Je me retournai vers eux :

- Ne vous en faites pas ! Tout ira bien !

- Ouais ! Ça c'est l'attitude qu'il faut avoir ! cria Julie. Tu vas les massacrer !

Je fis face au camp adverse, où mon troisième adversaire aller arriver. Je n'étais soudain plus si sûr de moi. Quand un gars du staff vint me voir :

- Excusez-moi, monsieur ?

Je me tournai vers l'homme, arrivé dans l'ascenseur par lequel j'étais venu. Il tirait aussi une espèce de chariot à compartiments.

- Je dois vous remettre ceci pour ce combat. Par choix du leader de ce colisée.

Colisée ? Un stade, quoi, non ? Bon, je pris à contrecœur l'objet qu'il me tendait, c'est-à-dire un Shooter Miracle. Il allait s'éclipser, quand je l'interpelai :

- Excusez-moi ! Vous pouvez me montrer comment ça marche, ce truc ?

Il soupira, montrant bien que ça le faisait chier de tout expliquer à un bleu comme moi, et il revint me voir :

- Déjà, accrochez-le à votre poignet. Comme-ça. Voilà. Pour faire simple, cet objet vous permet d'envoyer des ondes qui ont le même effet que des Potions, des boosters, ou encore d'autres créés pour le Shooter Miracle, pendant votre combat. A chaque tour, le commentateur inscrit sur l'écran que vous voyez là-bas un point à chacun. Vous pourrez alors dépenser ces points pour pouvoir utiliser un jeton, que vous prenez dans ce chariot-ci. Vous prenez un jeton avec un nombre inférieur ou égal au nombre de points possédés, leur valeur étant inscrit dessus. Vous insérez le jeton choisi dans cette fente, et, en tendant votre bras comme ceci vers votre Pokémon, vous appuyez sur ces boutons sur les côtés. Cela aura pour effet d'envoyer le jeton, qui sera transformé en un rayon qui sera tiré sur votre Pokémon. Les effets du jeton correspondant seront alors appliqués à votre Pokémon. N'essayez cependant pas de tricher en utilisant un jeton d'une valeur supérieure à vos points, il sera éjecté en simple jeton vers votre Pokémon, qui ne fera que se le prendre. Donc n'utilisez que les jetons possibles à utiliser. C'est aussi simple que cela.

J'aurais voulu protester quant au fait que cet objet ne soit pas simple à porter, à utiliser, et à comprendre, que c'était complètement con comme système, et qu'il avait été inventé par un mec n'ayant rien d'autre à foutre que de faire chier le monde, mais il s'était retiré avant que je puisse dire ce que j'en pensais. Je jetai un coup d'œil en direction des fameux jetons : ils étaient un plastique tout simple, et étaient très légers. Mais ils avaient apparemment les mêmes propriétés que des objets, alors ça pourrait servir, effectivement. Je remarquai des dizaines et des dizaines de compartiments tels que « Super Potion », « Attaque 2 » ou « Appel objet ». Le sens se devinait pour certains, mais pour « Réamorçage » ou autres... Bref. Tiens, il y avait aussi un compartiment « NE PAS TOUCHER ». Bon, j'y toucherai plus tard. Le speaker démarra :

- Mesdames et messieurs ! Merci d'être avec nous pour les combats épiques que nous vivons ! (applaudissements) Le challenger a réussi à atteindre un niveau extraordinaire, étant le deuxième dresseur à combattre celui que l'on connaît tous ! Comme à son habitude, le leader a décidé d'utiliser la Shooter Miracle, ils combattront donc avec ! Sans plus attendre, un tonnerre d'applaudissements pour notre troisième membre du Conseil 4 de la Ligue Pokémon Mondiale !

Puis, de l'autre côté du terrain, un nuage vert apparut, venant de nulle part. Il s'épaississait, et faisait la taille d'une personne au moins. Il se dissipa soudain, laissant apparaître mon adversaire. Un petit bonhomme rond, en tenue de prestidigitateur, haut-de-forme étoilé, grandes moustaches fines, yeux tout aussi étoilés que le haut plafond, s'avança à sa place de combattant et salua son public :

- Merci, merci. Je ne compte pas vous décevoir, comme toujours !

Il se tourna vers moi, et, avec un sourire quelque peu intimidant :

- Toi ! Tu es le deuxième à venir oser me défier lors de cette fantastique compétition ! Mais ton prédécesseur ayant mal finit... je dois te demander de mener le meilleur combat de ta vie, car je veux que mon Colosseum conserve les combats les plus épiques sur cette planète !

Je demandais, un peu gêné :

- Euh... Excusez-moi, mais... Un Colosseum ? Et euh... Vous êtes qui ?

Exclamations dans le public, et dans les Rebelles. J'avais gaffé, apparemment. Le petit homme mystérieux se calma, prit de profondes inspirations, et m'expliqua :

- Bon. Je vais le dire à tous POUR LA DERNIÈRE FOIS, et que personne ne me fasse chier avec ÇA après, ok ?

Puis, s'adressant à moi en particulier, avec un air de gars qui veut trop impressionner :

- Je suis Mystérius, Maître du Colosseum du Ciel Etoilé, et Maître de Pokétopia !



[...]



- Poké quoi ?

Il s'énerva :

- Pokétopia, merde ! Une île somptueuse, touristique, avec des dizaines de Colosseum, et tout pour faire plaisir !

Puis il songea, mélancolique :

- Je sais qu'il y a cinquante ans, elle existait toujours, mais... En étant pris dans ce Conseil des 4, j'ai demandé à ce que l'on reconstruise mon cher Colosseum ici, pour avoir un terrain à la hauteur de mes pouvoirs !

Moi, je ne connaissais aucune « Pokétopia », mais bon, apparemment, ce gars en était le Maître, donc doit être fort. Mais ça casse un peu l'ambiance, quoi. Voyant que je ne réagissais toujours pas, il se retint de me sauter à la gorge :

- Bon. Je vois. Mais ce n'est pas grave, je ne peux PAS TROP t'en vouloir. Mais tout de même ! Enfin...

Il se remit en position, prêt à combattre :

- Mais, que tu me connaisses ou non, rien n'est changé ! Je suis toujours le troisième membre de cette Ligue Pokémon Mondiale, et toujours invaincu, depuis la création de cette compétition ! Et je ferais honneur à cette qualité !

Il tourna ses mains autour d'elles-mêmes, et ramena sa main droite devant lui, ayant fait apparaître et faisant léviter une Poké Ball dans sa paume. Impressionnant. Je pris une de mes Ball, toujours aussi normalement, et l'envoyai au combat :

- Allons-y ! Noctali, à toi de jouer !

Noctali sortit de sa Ball, et arriva dans un vif éclair noir sur le terrain. Mystérius sourit :

- Bien. J'envoie donc mon premier Pokémon ! A toi, Leuphorie !

En faisant toujours léviter sa Ball, il envoya Infirmière Joëlle 2.0 sur le terrain. Je n'aime pas spécialement ce Pokémon, quelque chose me disait qu'il allait m'emmerder. Nos deux Pokémon se firent face, Noctali fixant droit dans les yeux Leuphorie, qui n'arrêtait pas de sourire, genre « Tout va bien !». C'est vicelard, cette fausse bouille. Le Maître de Pokétopia se lança :

- Je te félicite pour ton ascension, mais elle s'arrête ici ! Mes pouvoirs sont bien trop grands pour que tu puisses me vaincre !

Et le speaker s'égosilla, maintenant devenu habituel :

- Que le combat... COMMENCE !

- Noctali, Regard Noir !

Noctali créa aussitôt l'illusion des yeux menaçants tout autour de Leuphorie, qui ne pouvait désormais plus s'échapper. Mystérius s'en moqua :

- Attaque Lance-Flammes !

J'y aurais pas pensé. Leuphorie créa et envoya un torrent de flammes sur Noctali. Il s'en remit, et riposta :

- Bâillement !

Noctali bâilla fortement, et la bulle rose vint s'éclater sur Leuphorie. Mystérius cria :

- Laser Glace !

Leuphorie, dans sa dernière attaque avant de ronfler, envoya cette fois le rayon gelé, que Noctali se prit. J'insistai pour que Noctali tienne sa position. Devant les ordres incessants de Mystérius, elle continua, jusqu'à ce que le rayon gelé congèle complètement Noctali. Le magicien éclata de rire :

- Le voilà gelé, merci Sérénité ! T'aurais dû esquiver !

Je souris :

- Toujours le jeu des Capacité spéciales, hein ? Eh bien, moi aussi !

Mystérius n'eut pas le temps de comprendre ma phrase que Noctali, dans son bloc de glace, se mit à reluire rouge. Leuphorie reluit elle aussi, et se retrouva d'un coup dans le même état que Noctali, complètement figée dans un glaçon géant par Synchro. Mystérius jura, et nous regardâmes tous deux l'écran : pas assez de points pour les guérir. J'étais content de mon coup, certes... Mais maintenant ? On fait quoi ? Nos deux Pokémon se sont transformés en esquimaux, et puis voilà. Le magicien hurla :

- Ah bah bravo ! T'es fier de toi ?

Moi, peu m'importais. Je répliquai :

- C'est vous qu'avez cherché la merde en gelant Noctali ! Fallait pas !

- Et alors ? C'est ma stratégie, t'as pas à venir interférer dedans !

Nous continuâmes à nous insulter de tous les noms, l'un accusant l'autre de sa connerie. Les spectateurs ne disaient mot, les Rebelles soupiraient. Les tours passaient, les points Shooter grimpaient, et tout le monde attendait, sauf nous, étions occupés à nous crier dessus. C'est vrai que c'était con, comme situation. Le speaker, voyant qu'on n'allait pas tarder à se sauter dessus, décida :

- Euh... Leuphorie et Noctali ne peuvent plus se battre ! Changez de Pokémon, et faites plus chier, s'il vous plaît ! Egalité pour le round !

Mystérius et moi rappelâmes nos Pokémon, et il cria :

- Imbécile ! Je te faire regretter de m'avoir aussi connement mis hors jeu ma Leuphorie ! A toi, Ectoplasma !

Il fit léviter une autre Poké Ball, qui vint s'ouvrir et libérer le Pokémon Ombre qui, avec un grand sourire flippant, disparaissait et apparaissait sans cesse en faisant d'horribles grimaces. J'envoyai le mien :

- Eh bien ! Combattons les Spectres par les Spectres ! Noctunoir, A toi de jouer !

J'envoyai donc Mainpince, qui sortit de sa Sombre Ball furtivement, et s'amusait avec la téléportation, comme son adversaire. C'était surprenant, cette confrontation, de l'un qui veut foutre les pétoches à l'autre, mais n'y arrive pas. L'un voulant se téléporter derrière l'autre, mais l'autre se téléportait avant à un autre endroit. Je distinguai également qu'Ectoplasma avait une espèce de disque blanc avec un petit cercle noir à l'intérieur sur le ventre. Mais ça ne les empêchaient pas de faire leurs intéressants, et, connaissant Noctunoir, je le laissais faire son spectacle. Quand Mystérius commença :

- Oh, ça suffit ! Ball'Ombre !

Ectoplasma apparut juste au-dessus de Noctu, et envoya la boule chargée d'énergie fantomatique. Mainpince ne put l'éviter et tomba à terre. J'ordonnai :

- Poing Ombre !

Il se remit à sa lévitation, mais Ectoplasma fut plus rapide et renvoya une seconde Ball'Ombre dans la gueule, avant même qu'il ne put faire quoi que ce soit. J'insistai :

- Allez ! Tu peux le faire ! Poing Ombre !

Au sol, il se mit sur ses bras péniblement, ne lui restant plus beaucoup d'énergie déjà. Vous me direz, les attaques adverses étaient super efficaces. Il tremblait, très affaibli. Il se retourna vers l'ectoplasme, le fixa droit dans les yeux, et, avant même de se remettre complètement apte à combattre :

- Ne le laisse pas se relever ! Ball'Ombre, pleine puissance ! ordonna l'autre chiant.

Puis paf. Une troisième sphère spectrale vint lui exploser à la figure. Il fut éjecté contre le mur où se trouvaient les écrans du combat, et retomba violemment à terre. Je retins mon souffle, Mystérius croisa les bras, Ectoplasma attendait. Noctunoir, face contre terre, ne bougeait plus.

- NOCTUNOIR EST HORS-J...

Quand un effroyable cri strident retentit. Tout le monde cria, c'était tellement flippant et perçant qu'on se boucha presque les oreilles. On avait beau crier, demander ce qu'il se passait, le cri persistait toujours. Quand je vis Noctunoir s'entourer d'une buée noire. Il se releva, flottant dans les airs comme possédé, moi, je ne le quittai pas des yeux, éberlué. Je remarquai que la bouche sur son ventre était grande ouverte, et que c'était de là que provenait le cri. Il avait l'œil fermé, toujours tourné vers Ectoplasma, qui, lui, était tout de même impressionné et se demandait ce qui allait lui arriver. Mystérius, qui commençait aussi à avoir les pétoches devant un tel spectacle, ordonna :

- Vite ! Tourmagik !

Ectoplasma cria, fit léviter le petit cercle blanc qu'il avait sur lui, et l'échangea avec... Euh... Bah, je sais pas trop quoi, étant donné que je ne lui avais rien donné, à Noctunoir. Bref, il lui posa dessus l'espèce d'autocollant blanc et noir. Noctunoir était toujours dans son espèce d'état second, quand il ouvrit d'un coup son œil, et la buée se dissipa petit à petit pour faire place à des rayons noirs émanant de mon Pokémon. Il s'éleva au ciel, les spectateurs, les Rebelles, Drak, les Eon, Mystérius, Ectoplasma, et moi-même complètement flippés et attendant le clou du spectacle. Quand, dans son ascension céleste, il disparut soudain, emmenant avec lui les rayons mystiques, et éteignant complètement le cri. Plus aucun bruit sur le terrain à part la musique de combat, ne restait plus qu'Ectoplasma qui regardait Mystérius en mode « Non mais attend, c'est quoi cette merde ? ». Son dresseur s'exclama :

- Très bien ! Très joli, et très impressionnant, je dois dire ! Mais maintenant ? Tu comptes faire quoi ? Ou alors il s'est enfui ? Quand bien même... Monsieur l'arbitre ?

Je n'en savais rien, où est-ce qu'il était passé. J'étais dans le même état que tout le monde, sur le cul. Comme sortant d'un cauchemar horrible, et que l'on se demande si c'était réel ou non. Le speaker ne répondit rien. Le Maître de Pokétopia insista :

- Arbitre ! J'attends !

Le gars au micro balbutia :

- Euh... Eh bien... Je... Hem... Noc... Noctunoir est...

Apparemment, Noctunoir, il n'en n'avait rien à foutre de couper la parole. Le cri réapparut progressivement, d'où nous ne savons, jusqu'à son volume maximum, et s'éteint soudain. Plus un souffle, plus un bruit, pendant deux secondes. Quand... BOUM, Noctunoir réapparut dans ses rayons mystiques noirs et chargea brutalement Ectoplasma par derrière. Ombre ne vit rien venir, et je dois dire que, Mainpince étant réapparut juste à ses côtés, cette attaque semblait impossible à arrêter. Bref, l'ectoplasme vola, et alla s'écraser sur le sol, One Shot. Personne ne réagit, même pas Mystérius. Cette attaque... C'était... totalement impossible...

- Stupéfiant ! s'écria Latios. Ce bougre a une telle puissance... Je reconnaîtrais cette attaque entre mille !

Je voulus répondre que moi aussi. Mais j'étais trop heureux et fier de lui pour répondre. Latios finit, glorifiant Noctunoir :

- C'est Revenant ! Il a apprit Revenant !

L'intéressé, lui, se la jouait à la Rambo, puisant dans ses dernières ressources pour pouvoir tenir debout. Le speaker et les spectateurs firent un triomphe, accompagnés des cris de victoire précipités des Rebelles, Mystérius était en mode « OMGWTF ?! O-O », et Ectoplasma vaincu. Je ne m'en remettais toujours pas, que Noctunoir détenait un si grand pouvoir. Le Maître du Colosseum du Ciel Etoilé jura une bonne fois pour toutes, et envoya son pénultième Pokémon :

- J'en ai marre ! Tu vas me le payer ! Krabboss, à toi !

Son Pokémon Pince arriva en marchant en crabe (logique) sur le terrain, menaçant mon Pokémon de son énorme pince. Je n'y prêtais pas attention, trop heureux, encourageant maintenant mon Pokémon, tout comme le GSICFDR. J'ordonnai, jubilant, et fier de pouvoir le dire :

- Noctunoir, attaque Revenant !

Mainpince disparut instantanément, dans les rayons mystiques et avec le terrifiant cri. Mystérius brandit alors un jeton :

- Ah Ha ! Profitons de ce tour de répit !

Il l'inséra dans le Shooter Miracle, et, visant son Krabboss :

- Précision 6 !

Il appuya sur le déclencheur, qui envoya un rayon bleu ciel à son Pokémon. Il fut touché, rayonna de la couleur des ondes, et je remarquai que son énorme pince devint beaucoup plus agile. Mystérius avait dépensé tous ses points dans ce seul objet. Ça sentait la merde, c'est moi qui vous le dis. Quand Noctunoir réapparut soudainement, chargea tout aussi violemment Krabboss, mais celui-ci résista. Je savais qu'il avait une bonne Défense, mais à ce point là... Et Mystérius ordonna, d'un air « TOUT EST FINI ! » :

- TOUT EST FINI ! (<= Bah, justement) Krabboss, GUILLOTINE !

Krabboss bondit avec agilité, plutôt surprenante pour un Krabboss d'ailleurs ; Noctunoir ne bougea point. Il laissait venir, et moi aussi ; nous savions qu'une attaque de type Normal ne l'affecterai pas. Quand la gargantuesque pince de Pince se referma avec une incroyable puissance destructrice sur le corps entier de Noctunoir. Le petit disque blanc s'alluma, et Guillotine l'atteignit. Noctunoir tomba à terre, définitivement K.O.

- NOCTUNOIR EST HORS-JEU ! KRABBOSS REMPORTE CETTE MANCHE !

Je restai stupéfait :

- Mais... Que... Comment ça a pu le toucher ?!

Mystérius éclata d'un rire satisfait :

- Ah Ha ! Sachant que tu allais sortir ton unique Pokémon de type Spectre contre mon Ectoplasma, je t'ai refilé un Point de Mire. Ton Pokémon devenu sensible aux attaques normalement insensibles contre lui, et la précision de mon Krabboss augmentée, tu ne pouvais rien faire contre moi !

Il avait tout calculé, le petit salaud. C'est à ce moment là, en rappelant mon Pokémon et en le gratifiant tout de même de telles attaques, que je remarquai que Krabboss avait un Mouchoir bleu noué à sa plus petite pince. Pensant qu'il ne s'agissait que d'un artifice, je n'y fis pas gaffe, et envoyai Gardevoir :

- Vas-y, à toi !

Je demandai aussitôt :

- Envoie Psyk...

- GUILLOTINE !

Gardevoir était à peine rentrée sur le terrain que Krabboss lui sauta dessus, et lui asséna le coup fatal d'entrée. Elle ne m'avait pas fait son traditionnel sourire qu'elle tomba avec force à terre, et Krabboss lui retomba dessus.

- Gardevoir est K.O. ! KRABBOSS RMPORTE CETTE MANCHE !



[...]



Je ne savais pas quoi dire. Je me ruai sur Gardevoir, elle semblait TRES mal en point. Je dégageai le Krabboss d'un bon coup de pied, et me penchai vers elle :

- Gardevoir ! Tu... Tu vas bien ?

Aucune réponse. Elle devait être gravement blessée. Mystérius gueula :

- Hé oui, la Vitesse de mon Pokémon est multipliée par son Mouchoir Choix ! Mais allons, allons ! Continuons, plus vite que ça !

Non. Je ne voulais pas continuer. Une profonde trace restait sur le corps de Gardevoir. Elle était VRAIMENT gravement blessée. L'arbitre réagit :

- Qu'on l'emmène au Centre Pokémon!

Une équipe de secours débarqua avec un brancard, je les aidai à la poser, en gémissant qu'elle aille bien, par pitié. Je voulus les accompagner, quand l'arbitre cria :

- Ho Oh ?! Chris abandonnerait-il ?

Julie, sortie des gradins, me sauta dessus :

- NON ! N'y va pas !

Je protestai :

- Mais ! Gardevoir...

Elle m'expliqua :

- Si tu quittes comme cela le combat, tu seras éliminé !

- MAIS ELLE EST BLESSÉE ! IL FAUT QUE J...

Elle cria :

- JE LE SAIS BIEN ! MAIS ÉCOUTE ! Tout le monde s'en branle, ici ! C'est considéré comme un risque normal ! Leur but, c'est la compétition ! Les Pokémon, c'est dans leurs dernières priorités !

Je restai coi. Elle me rassura :

- Continue. Je vais y aller, moi.

Puis elle me fit le même bisou furtif que je lui avais donné. Elle s'en alla, suivant de près l'équipe de secours, et, une fois dans l'ascenseur, se retourna :

- Juste au cas où.

Et les portes se refermèrent. Je ne prêtais pas attention au soudain silence qui régnait dans la salle, hormis la musique du combat qui continuait à tourner. Je baissais la tête, serrais les poings. Je me retournai vers ma place, et fixai âprement le magicien de mes couilles, des flammes dans les yeux :

- MYSTÉRIUS ! TU N'AS PEUT-ÊTRE JAMAIS ÉTÉ VAINCU, MAIS TU LE SERAS, ICI ET MAINTENANT, PAR MOI ! J'EN AI RAZ-LE-CUL DE VOTRE ÉPOQUE DE MERDE !

Je brandis une de mes Compèt'Ball, mon dernier Pokémon, et l'envoyai dans les airs, fou de rage :

- CHARKOS ! EXPLOSE-LUI SA GUEULE !

La Ball des plus ordinaires s'ouvrit dans son déclic, et le Charkos préhistorique qui a tout sauf d'ordinaire sortit en vociférant et faisant trembler le sol. Mystérius, le public et le commentateur, incroyablement surpris par la taille de mon Pokémon, furent ébahis d'admiration. Mais je ne laissais pas une seconde de plus à l'autre con :

- POLIROCHE !

Charkos rugit, et toutes les plaques de roche qui recouvraient son corps (comprenez par là tout son corps) reluit d'un rouge sang. Pendant qu'il exécuta l'attaque, je sautai sur le chariot derrière moi :

- Moi aussi, je vais jouer au con, il va voir ! murmurai-je avec un ton de vengeance en cherchant frénétiquement le jeton souhaité.

Une fois la pièce trouvée, je l'insérai maladroitement dans le Shooter Miracle, tous mes points furent dépensés, et je criai :

- PRENDS-ÇA ! ATTAQUE 6 !

J'appuyai sur les boutons sur le côté, et des ondes rouge vif furent tirées sur Charkos, qui, lui, augmentait sa vitesse. Il fut touché, et lança son plus formidable gueulement. Il avait la rage naturellement, mais là, il l'avait partout et à son paroxysme maximal (pour dire beaucoup beaucoup, hein.) Mystérius, bien qu'impressionné, ordonna :

- Krabboss, Guillo...

- VENGEANCE ! criai-je, la fureur en moi.

Charkos, devenu la terreur suprême et le rôle de Serial Killer lui allant si bien, fondit sur l'ennemi, et lui explosa la carapace tellement le coup était intense. Pince fusa à travers le stade, fut envoyé bouler, et s'écrasa au sol. C'était pas joli à voir, mais fallait pas nous faire chier. Une autre équipe de secours arriva, Mystérius ne ressentant aucune compassion pour son Pokémon. Il nous annonça, d'un air de défi :

- Je vois. Tu m'en vois navré. Tu vas donc maintenant voir pour quoi je suis resté imbattable !

Moi, je m'en branlai, je voulais lui exploser la gueule, et Charkos, s'en branlait monumentalement également, trop énervé pour pouvoir se retenir de rugir et de gratter le sol de sa patte, en signe de prochaine mort éminente. Le Maître de Colosseum, ce troisième et imbattu membre de cette Ligue Pokémon Mondiale, déclara :

- Tu veux un combat légendaire ? Tu vas être servi !

Il fit apparaître de n'importe où son ultime Pokémon, dans une Master Ball. Je m'en foutais, je voulais finir ce combat. Il l'envoya, toujours en lévitation :

- La toute puissance incarnée ! A toi, Mewtwo !



O_o



Bon. Je m'en foutais quand même. Mais ils sont donc tous de plus en plus cheatés, dans cette Ligue ? Le Pokémon Légendaire arriva au combat les yeux fermés en lévitation (décidément une tradition chez ce type), et se posa délicatement sur le sol, ouvrant les yeux à se moment, et ne disant mot, contrairement au public excité par cet intense bataille.

- Mewtwo, montre-leur la dimension de tes pouvoirs ! Attaque Psyko !

Charkos n'eut pas le temps de donner un coup qu'il se fit entouré d'une aura magique, et fut emporté dans les airs, en suivant la direction que Mewtwo pointait avec son bras, rayonnant lui aussi. Puis, une fois suffisamment en l'air, bien qu'essayant vainement d'intimider l'adversaire inébranlable, Charkos fut frappé par les pouvoirs télékinésiques de Mewtwo, qui serrait fortement la patte tendue à chacun de ses coups, comme broyant mon Pokémon. Mystérius partit dans un rire diabolique, Mewtwo continuant son massacre à distance, Charkos s'affaiblissant et souffrant, moi ne sachant définitivement pas comment le sortir de ce mauvais pas. Charkos était au sol, manipulé par le Pokémon génétiquement modifié, ne pouvant pas bouger, et allant bientôt tomber K.O. s'il n'arrêtait pas. Et il n'allait pas arrêter.

- Non ! NON ! criai-je incessamment. Arrêtez ça ! Ou je vais...

- Perdre ? finit Mystérius. Mais c'est bien ÇA que je veux ! Continue, de toute ta puissance psychique, Mewtwo !

Je me retournai vers le dernier espoir, le Shooter Miracle, mais, ne possédant qu'1 ou 2 points après l'usage de l'Attaque 6, j'avais à peine de quoi acheter un Potion. Je cherchai en vain n'importe quoi, dans le chariot, envoyant en l'air et dérangeant tout ce dont je n'avais pas besoin, stressé de plus par les cris de douleur de Charkos et le rire sardonique de Mystérius. Rien. Même la case « NE PAS TOUCHER » contenait uniquement des jetons à une valeur de 15 points. Non, définitivement rien ici.

- Abandonne ! s'écria l'autre chiant. Tu ne pourras pas y remédier avec l'équivalent de la moitié d'une Potion !

J'étais complètement désespéré, désemparé. Je ne pouvais pas perdre... Mais comment le faire avec seulement l'identique somme de quelques piécettes de Pokédollars ?


[...]


Quand, soudain, une illumination :

- Mais si mais oui bien sûr !

Mais un jeton de Shooter serait trop fragile... Je me retournai, et bondis comme une furie sur les gradins des Rebelles :

- 1 Pokédollar, vite !

Déjà surpris que je les aborde en pleine fight, ils demandèrent ensuite, balbutiants :

- Mais... Pourqu...

- DISCUTEZ-PAS ! UN POKÉDOLLAR, BORDEL ! JE PEUX GAGNER !

Sacha sortit rapidement une petite pièce brillante (après d'intenses et ardentes recherches), et me la tendit. Je la choppai rapidement en le remerciant tout aussi rapidement, courus vers le terrain, et repréparai le Shooter Miracle. J'insérai la piécette dans la fente qui allait parfaitement, l'enclenchai, visai bien précisément. Fallait pas que je me loupe, et devais faire vite. J'appuyai sur les détentes, et, dans les questions de tous les autres qui n'étaient pas moi, criai :

- JE GAGNERAI ! PRENDS-ÇA DANS LA GUEULE !

Au déclic, le Shooter tira la piécette, qui fut envoyée telle quelle par l'autre côté. Elle fusa, traversa le terrain du Colosseum du Ciel Etoilé comme une flèche, et atteignit Mewtwo pile entre les deux yeux. Il recula la tête sous l'impact, fut déstabilisé dans sa concentration, et le Psyko prit fin, laissant Charkos tomber sur ses pattes lourdement. Personne n'eut le temps de dire « Quel ingéniosité ! » que j'ordonnai, hurlant :

- FRACASS'TÊTE, PLEINE PUISSANCE !

Incroyablement boosté par les précédentes augmentations, sa nature diablement violente et sauvage, et par la vengeance d'avoir subit un tel martyre, Charkos s'égosilla de toute la force de ses cordes vocales, et chargea comme un bourrin Génétique, qui cherchait du regard l'abruti responsable de ce mauvais coup. L'abruti en question encourageait son Pokémon à plein poumons, et ce dernier, le crâne scintillant d'une vive lumière bleue, et s'enveloppant dans sa course d'une aura tout aussi bleue, tel une comète rageuse et dévastatrice, entra en collision avec sa cible de toute sa fougue. Je crois que la puissance d'une telle attaque ne peut pas être plus descriptible. Mewtwo se prit la raclée de sa vie, il s'envola sous l'impact à travers le faux ciel du Colosseum. Il se prit donc le plafond en pleine face, et retomba avec fracas dans les gradins, les spectateurs lui ayant laissé la place pour bien se scrotcher. On ne pouvait pas plus PWNED un Pokémon que ça, je pense. Personne n'eut le temps de comprendre ce qu'il s'était vraiment passé quand le speaker cria :

- MEWTWO A ÉTÉ MIS K.O. ! C'EST DONC CHRIS, LE CHALLENGER, QUI L'EMPORTE !

Ce fut phénoménal. Une fois la musique de victoire remplaçant celle du combat, les spectateurs redoublèrent de leur traditionnelle énergie, et moi, je redoublai de ma traditionnelle joie de vaincre. Mystérius ne disait mot, et, au final, avant de crier « C'EST IMPOSSIBLE ! NOON ! » disparut dans le même nuage vert par lequel il était arrivé. J'avais vaincu l'imbattable membre de ce Conseil des 4, et c'était d'autant plus gratifiant. Je bondissais sur place, et Charkos, venant de comprendre qu'il avait vaincu, se calma, sachant qu'il n'aurait plus à combattre. Il revint à mes côtés, profitant également des flashs des journalistes qui prenaient autant de clichés possibles, et profitant de son tout premier moment de gloire. Les Rebelles éclatèrent de joie, se serrant dans les bras, et Drak me sauta dessus une nouvelle fois. Le temps que je me remette de mes émotions (et de ma chute), je me relevais, et fis signe à Charkos de se baisser, ce qu'il fit. Je pris sa tête dans mes bras et le félicitait comme il se devait, sous les flashs :

- T'es incroyable ! Fantastique ! Magnifique ! Bravo ! Tu es le meilleur !

Il me regarda, et il sourit. Un peu. Puis franchement, montrant sa joie. Je pense pour la première fois de sa vie.



C'est tout simplement magique! Chris a brillamment vaincu Mystérius, et devient donc le premier à aller aussi loin dans la conquête de la Ligue Pokémon Mondiale ! Mais alors, la compétition va devenir vraiment unique, car le quatrième membre se montrera pour la toute première fois ! Mais qui est-il donc ? Et Chris réussira-t-il à le vaincre aussi splendidement que les autres ? Et surtout, saurons-nous ce qu'il y a dans le compartiment « NE PAS TOUCHER » ? Chris y touchera-t-il enfin ? Chris arrêtera-t-il Solarius, une bonne fois pour toutes ? Et vais-je être définitivement viré ? Pour le savoir, restez avec nous, car vous en serez informés dans les prochains chapitres !



MON DIEU QUE C'EST PAPITANT !!! JE KIFFE GRAVE CE JOB !!!