Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

DM: L'Académie Pokémon de Christy



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : Christy - Voir le profil
» Créé le 01/06/2011 à 17:29
» Dernière mise à jour le 01/06/2011 à 17:31

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
Départ et Electhor.
Dimanche matin, 9h30. Dans un « nid » caché dans la forêt de Nitaly.

« Cette fois-ci, c'est décider. Je vais m'inscrire à l'Académie Pokémon, la prestigieuse académie pour former les équipes de secours. Malheureusement, ça coute cher et je n'y aurai pas vraiment pas place car tout le monde le sait, l'Académie Pokémon est une école pour les « bourges ». Moi je suis une « campagnarde » mais ce n'est pas grave, je me surpasserai et deviendrai le meilleur explorateur que le monde pokémon aura connu.

Amélie, pleine d'espoir.
Le XX/XX/XXXX »

Amélie ferma son journal intime, elle maitrisait de mieux en mieux l'écriture en utilisant ses ailes comme main. Grâce à ça, elle n'aurait pas de problème pour écrire une fois inscrite à l'Académie Pokémon. Au début, ses parents étaient contre car ils ne voulaient pas voir leur fille de quatorze ans partir seule de la maison mais ils devaient se faire une raison, Amélie était grande et ne pourrai rester éternellement dans la maison familiale.

Amélie prit son journal et l'installa dans son sac, avec toutes ses affaires. Une fois une grande partie de sa chambre vidée de ses affaires, elle rejoignit ses parents dans le salon. Elle laissa tomber son sac à terre et malgré elle, vola droit vers ses parents pour les étreindre. Personne ne dit rien, la famille s'embrassa silencieusement, Amélie pleurait légèrement, la séparation était beaucoup plus difficile qu'elle ne le croyait. Ce fut le père qui cassa le silence :

-Amélie, sache que tu pourras toujours revenir dans la maison familiale si jamais tu changeais d'avis, annonça-t-il.

-Je le sais papa, répondit tout simplement Amélie.

La mère d'Amélie ne put tenir et parti dans sa chambre, en pleurs. Amélie la rejoignit et essaya de réconforter sa mère, elle n'aimait pas voir ses parents pleurer pour elle. Après quelques minutes, sa mère ouvrit un tiroir et en retira un pendentif. Il était magnifique avec son motif d'un croissant de lune argenté sur le soleil noir.

-Ceci est le pendentif porte-bonheur qui se transmet dans ma famille, Amélie, commença-t-elle. Je savais bien qu'un jour je te le donnerai car tu partirais pour aller à l'aventure.

-Tu le savais ?, questionna la jeune gueriaigle.

-Oui, Amélie. Garde la précieusement, il t'aidera dans les défis que tu rencontreras, du petit problème à l'énorme, expliqua mystérieusement la mère.

Amélie ne dis plus rien, sa mère était bizarre, d'habitude c'était une jeune pokemon craintive voir naïve mais cette fois-ci, elle était sûre d'elle. Amélie ne fit aucuns commentaires et sortit avec sa mère, le magnifique pendentif autour de son cou. Quand son père le vit, il eut l'air surpris mais ne dit rien. Ce fut sur des « au revoir » émouvant qu'Amélie partit vers Layior et son académie, le cœur remplit d'espoir.

« Cher journal,
C'est aujourd'hui que dois arriver l'élue, les autres sont sceptiques mais la prêtresse me la dit. Le pokémon destiné à affronter Kyurem fera son apprentissage ici.
Nous avons tous les trois promis de veiller sur l'élue car ce sera dur mais je suis confiant, après tout, nous saurons que c'est elle car aux sceaux sacrée de l'union de Darkrai et Cresselia, la lune d'argent et le soleil noir…

Lionel, sûr de lui à cent pour cent.
Le XX/XX/XXXX »


Lundi matin, 10h00, devant l'Académie Pokémon.

Amélie arriva enfin à destination, l'Académie Pokémon. Elle était immense et les pokémons qui y entraient et sortaient avaient vraiment l'air d'être des fils ou fille à papa. Amélie poussa un soupir, si jamais elle arrivait à se faire accepter, Arceus lui-même serai intervenu. Prenant son courage à deux ailes, elle entra et se dirigea vers le bureau des inscriptions. Tandis qu'elle volait, les autres pokémons la regardaient bizarrement sauf un pokemon, un electhor. Il regardait Amélie comme si elle était la chose la plus belle qu'il ne verrait jamais. Amélie rougit à cette pensée.
Elle cherchait le bureau depuis bien un quart d'heure, elle pensait demander mais avec des « bourges », elle hésitait. C'est alors que l'electhor fit son apparition.

-Salut, dit-il. T'es perdue ? Je peux t'aider, que recherches-tu ? Moi, c'est Lionel.

-Euh, enchantée, commença timidement Amélie. Je cherche le bureau des inscriptions et je m'appelle Amélie.

-Jolie ton collier, annonça Lionel, une lueur dans les yeux.

-Euh…Merci, c'est ma mère qui me la donner pour me porter chance à l'académie, expliqua Amélie.

-Très bien, suis-moi, répondit simplement Lionel.

Il entraina Amélie dans une multitude de couloir jusqu'à arriver devant un bureau. Il dit à Amélie qui allait l'accompagner pour son inscription. On ne sait jamais avait-il dit. Le bureau était grand, bien meublé mais sombre. On voyait une ombre fouillant dans des tiroirs. Amélie pensa immédiatement à un cambrioleur et s'apprêta à se jeter dessus quand Lionel la retint.

-Eh, Zalia, on vient d'entrer, dit-il.

-Oh, excuse-moi Lionel, répondit l'ombre. Je recherche un papier important pour le directeur.

-Tu as vérifié s'il n'était pas dans le casier 493, section C à la lettre I ?

-Mais…Tu as raison !, s'exclama la Zalia. Il y est. Heureusement que tu connais le bureau par cœur. Bon, pourquoi es-tu venu ?

-Regarde par toi-même, dit simplement l'electhor.

L'ombre s'approcha, un papier à la main et observa Amélie. Le pokémon prénommé Zalia finit par apparaitre dans la lumière : c'était une spectrum à l'air désordonné et portant des petites lunettes sur la figure.

-Tiens, une nouvelle recrue, annonça Zalia. Viens, on va faire ton inscription. Lionel, tu peux sortir.

-Non, ça ira, je me mets dans un coin du bureau et j'attends, répondit-il.

Zalia amena Amélie jusqu'au bureau situé dans le fond de la pièce et l'invita à s'installer. Une fois Amélie assise, Zalia s'installa à sa place et l'entretien put commencer.

-Très bien, es-tu prête ?, demanda-t-elle gentiment.

-Oui, s'exclama Amélie, confiante.

« Cher journal,
Lionel est vraiment sûr que l'élue sera là aujourd'hui. D'ailleurs, il nous a dit qu'il se promènerait près de l'entrée pour la guider. Je reste sceptique. On nous à envoyer ici pour parfaire notre formation, pas être les nounous d'une fille qui devrait soi-disant affronter Kyurem. Lionel rêve beaucoup trop mais je pense savoir pourquoi. Nous sommes allés voir l'oracle tous les trois avant de venir ici. Il nous a reçu chacun notre tour. Quand Lionel est sorti, on aurait dit que l'oracle lui avait annoncé une très bonne nouvelle. Peut-être que l'élue est impliqué dedans, ce qui expliquerait tous.
J'espère juste qu'il ne se trompe pas, je vais lui laisser 1 mois pour nous prouver que l'élue va bien venir, sinon….

Adrien, méfiant.
Le XX/ XX/ XXXX »