Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Entre deux époques de PeterCynthia



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : PeterCynthia - Voir le profil
» Créé le 23/02/2011 à 14:49
» Dernière mise à jour le 23/02/2011 à 14:49

» Mots-clés :   Action   Aventure   Présence de poké-humains   Sinnoh

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
20: Or et argent

Je dédicace ce chapitre à Jean-Pierre Fourneau qui a corrigé les fautes !





L'oiseau millénaire ou l'oiseau légendaire, comme vous voulez volait à une altitude vertigineuse, déjà que le Mont Mistral faisait 3860m de haut et la tour en faisait 150 ; donc cela fait un total de....un total de....4050m. Mais sachant que Riolu, Goupix, Evoli, Gardevoir et Métamorph étaient des Pokémons ils survivaient mieux à ces « dures » conditions. Les battements d'ailes de l'immense oiseau étaient tellement puissants et faisaient tellement de bruit que les oiseaux qui volaient autour de Ho-oh étaient à une distance assez éloignée. Seules les nymphes aériennes n'étaient pas dérangées par l'oiseau. Elles dansaient autour de celui-ci et poussaient des cris de joie, lorsque soudain l'une d'elle paniqua : elle faisait des signes disant de ne pas continuer sur ce chemin puis, rongée par l'angoisse, elle se métamorphosa en Latias et elle prit la fuite à toute vitesse. Les autres nymphes firent de même, c'est-à-dire qu'elles se transformaient en un oiseau assez rare (tel que Altaria, Togekiss...) et ensuite fuyaient à toute allure. Les oiseaux qui tournaient autour de Ho-oh eux aussi fuirent. Si quelqu'un regardait le ciel, il pouvait voir une multitude d'oiseaux fuyant à toute vitesse, mais comme cette scène se passait au dessus de la mer aucune chance de voir cela.

"Ouah ! La la ! Ca fait flipper tout ça ! paniqua Métamorph

- Y'a pas de quoi en faire un drame, c'est juste une nuée de Pokémon qui fuit vers l'opposé de notre direction ! relativisa Claire/Evoli

- Eh ! Regardez, il y a comme un point noir à l'horizon qui grossit à vue d'œil, dit Alex/ Riolu

- Eh c'est marrant ! continua Gardevoir

- Je ne vois pas ce qu'il y a de drôle, dit Métamorph, mais à part ça...

- Mais vous êtes débiles ou quoi ? s'exclama Cynthia/Goupix. Ce truc à l'horizon, vous n'avez pas encore tilté que c'était Serevyania !

- Serev...quoi !? dit Riolu

- Serevyania ! Le temple aérien. Tu sais, au sommet de la plus haute tour dans la plus haute salle avec Dialga et Palkia qu'on doit combattre pour éviter que le monde bug complètement et pour qu'on rentre chez nous ! rappela Cynthia

- Ah oui je m'en rappelle !"


Pendant la discussion Ho-oh avait continué à avancer et maintenant Serevyania était tout proche, et on pouvait admirer la beauté de l'édifice. Il ressemblait en tout point au temple des mers qui gardait la couronne des mers (voir Pokémon ranger : Manaphy le prince des mers) car effectivement le temple de Serevyania avait été bâtit par le même peuple qui au lieu de s'appelait le peuple des mers s'appelait le peuple des airs. Il flottait dans les airs grâce à une pierre appelé la Volithe qui s'élevait dans les airs grâce aux courants ascendants.

Soudain un point violet apparut au sommet du temple, ce point grossissait et s'étendait de plus en plus ; on aurait dit un trou noir. D'un coup, le point explosa et une puissante onde mauve s'étendit partout. Les cieux et la Terre vibrèrent et lorsque Ho-oh eut atteint l'onde il vibra, ses mouvements furent brusquement ralentient et il commença à chuter vers le sol.

"C'est une distorsion ! dit Cynthia. Le temps est ralentit et la gravité a disparut ! On risque d'atteindre le sol rapidement !

- Ne pas paniquer ! On va tous mourir ! paniqua Claire. Lorsque celle-dit cela, Gardevoir lui donna une gifle.

- Gardevoir ! Est-ce que tu es capable de nous protéger de la distorsion avec Protection ? demanda Alex Riolu. Et Evoli es-tu capable de nous maintenir en l'air avec Télékinésie, et Ho-oh je te demande de faire le plus d'efforts possibles pour nous maintenir en l'air !

- Ok ! dirent les trois personnes concernées.

- Je peux peut être aider Gardevoir en me transformant ? demanda Métamorph

- Vas-y ! s'exclama Alex."

Mais lorsque Claire/Evoli utilisa Télékinésie, Ho-oh fut brusquement secoué et Cynthia glissa. Elle réussit à s'accrocher aux plumes rouges. Les plumes ailées tombèrent mais Alex rattrapa la main...euh, la patte de Cynthia et la ramena sur Ho-oh. La jeune Goupix était encore tout chamboulée de cet évènement qui avait failli être tragique. Elle regardait Riolu avec admiration et ses yeux scintillèrent.

Ho-oh récupéra de l'altitude et réussi à atteindre Serevyania. Il traversa un petit couloir conçu spécialement pour les atterrissages. Il était en stuc blanc et parsemé de colonnettes en marbre bleu. L'oiseau arc-en-ciel traversa le corridor et se posa dans une cour sur le sol de laquelle se trouvait une représentation de l'oiseau millénaire. Il déposa tout le petit groupe avant de repartir par le petit couloir et de disparaître dans la voûte céleste. En face des Pokémons se trouvaient une immense porte en chêne sur laquelle était gravé un symbole de représentant le Soleil transperçant la nuit. Au-dessus une inscription en grec.

"Ah tiens du grec ancien ! s'exclama Alex. Je l'ai appris au lycée. Il y a marqué : "erorau 'l à ervou'm ej" !

- On voudrait la traduction Alex pas l'original ! dit Claire

- Mais c'est la traduction ! A moins que se soit : "je m'ouvre à l'aurore" ! dit Alex fièrement.

- Effectivement ça veut dire autre chose, dit Métamorph

En attendant l'aurore, nos amis firent un feu et campèrent autour de celui-ci ; seul Cynthia, recroquevillée sur ses pattes rouges, était à l'écart. Alex s'approcha d'elle.

- Regarde ! Une étoile filante, fais un vœu Alex ! dit Cynthia qui croisait les doigts en regardant le ciel.

- C'est parti ! s'exclama Alex

- Tu as fait quoi comme vœu ? demanda Cynthia

- J'ai souhaité que cette histoire se finisse rapidement. Et toi ?

- Moi ? euh bien.....euh ! (change de sujet rapidement Cynthia) Ah oui ! Y a-t-il quelqu'un que tu aimes dans le groupe ?

- Tu veux dire quoi par là ?

- Si tu aimes avec un grand A ! L'amour quoi ! Love, Cupidon, euh, je sais pas, j'espère que tu comprends ma pensée.

- A ben non ! Regarde, vous êtes trois filles : Gardevoir, Claire et toi. Déjà Gardevoir est un Pokémon et moi je ne suis pas poképhile, même si je suis dans la peau d'un Riolu. Après Claire à 46 ans donc non et toi Cynthia et bien....t'es pas mon genre de filles."

Bulletin cérébral de Cynthia :

Petit démon : "Et Bim tu l'auras mérité !"
Petit Ange : "Oh non ma chérie, je suis désolé mais t'inquiète tu vas t'en trouver un autre."
Petit Démon : "N'écoute pas ce que cette lavette te dit, fais comme les Amazones, il t'aime pas alors tue le !"
Cynthia : "Non je ne pense pas, je vais faire la fille qui s'en fout."

Bulletin cérébrale d'Alex :

Alex : "Pourquoi elle me pose cette question ? Elle ne va pas bien ou quoi ?"
Petit Démon : Tu t'en fous, c'est une femme, c'est très émotif. Tu leur dis "t'es conne" et là elle pleure pendant des années !"
Petit Ange : "Mais pas du tout ! Elle t'aime c'est tout."


"Bon, et Alex il faut que...je te dise...la FORMULE pour détruire Dialga et Palkia !

- Pour détruire ?

- Ne pose pas de question ! Cette formule vient de ma grand-mère et autrefois c'était une formule d'amour :

Le jour sourira
La nuit pleurera
Lorsque la nuit sera
Le jour disparaitra (logique)
Et ce jour tu comprendras
Ce qu'elle ressentait pour toi
Lorsque le dernier pétale tombera
La lumière transpercera
L'ombre qui disparaitra

- C'est joli c'est que des rimes en -a

- Bon demain nous avons une dure journée ! A demain Alex !"


La lumière rose de l'aube toucha l'immense porte qui s'ouvrit dans un grand bruit. Le groupe entra et aussitôt la porte se referma. Devant eux se trouvait se trouvait un long corridor avec un tapis pourpre un peu usé. Les murs étaient faits d'une pierre beige et parsemés de colonnes blanches. Entre les murs et le tapis, qui étaient posés sur une estrade de pierre, se trouvaient des trous laissant apparaître le vide sous le temple. Chose étrange il n'y avait aucun Pokémon dans les parages, juste ce couloir dont on ne voyait même pas le bout. Le groupe avançait tranquillement sans se préoccuper des énormes failles qui transperçaient le sol, ça craquait juste un peu mais sinon il n'y avait aucun danger.

Enfin ils arrivèrent devant une autre immense porte. Celle-ci était aussi monumentale que l'autre et en son milieu se trouvait un symbole représentant des flots déchaînés. Mais là aucune contrainte sauf la lourdeur de la porte. Ils s'y mirent tous mais la porte ne bougea pas d'un poil.

"J'ai une idée ! J'ai cas me transformer en Mackogneur ! Non ? demanda Métamorph.

- Si, si excellente idée, dit Alex. Vas-y !

Aussitôt dit, aussitôt fait. Avec sa nouvelle force herculéenne, Métamorph ouvrit la porte sans trop d'effort. Juste derrière la porte se trouvait une autre cour, circulaire. A l'extrémité de celle-ci se trouvait une cascade qui se jetait dans de petits canaux qui faisaient le tour de la cour avant de disparaître sous le temple, puis dans le vide. Sur le sol de cette cour se trouvait une représentation d'un énorme oiseau qui ressemblait en tout point à Lugia. D'ailleurs un proverbe dit : Quand on parle du loup, on en voit la queue. Effectivement, le gardien des sept mers sortit à toute vitesse de la cascade et poussa un cri strident avant de dire :

"Je garde l'accès aux parties supérieures du temple, si vous voulez y accéder....

- On va devoir vous battre, on a saisi le concept ! coupa Claire

- Voilà, c'est ça ! dit Lugia, un peu impressionné par l'impertinence de Claire qui était un tout petit et tout mignon Evoli."

Juste après ces mots, Lugia s'envola dans les cieux. Les Pokémons se mirent en position de combat et attendirent l'offensive de l'oiseau subaquatique. Mais aucune attaque ne se présenta. Les amis commencèrent à baisser leur garde lorsque Lugia fonça sur eux et tira un puissant Hydrocanon, qui balaya Evoli comme une simple mouche qui est trop près d'un tuyau d'arrosage à forte pression (super la comparaison). Le hic c'est que Riolu et Gardevoir n'était pas de grande utilité sachant que l'un était de type combat et l'autre de type psy ; mais ils unirent leurs forces et utilisèrent l'un Aura-sphère et l'autre Ball' ombre. Lugia évita l'orbe bleu mais pas l'orbe de ténèbres qu'il se prit en pleine face. Fou de rage il enchaina Psyko sur Psyko en attaquant uniquement Riolu qui prit très lourd. Goupix voulut faire son Mario et commença à rebondir sur les murs jusqu'à atteindre Lugia pour faire une attaque Rodéo sur sa tête et pour récupérer plein de fragments étoiles. Non je me trompe de scénario, elle sauta sur Lugia et lui donna un bon coup de Vibrobscur que Lugia ne put éviter. L'oiseau décida d'achever Riolu et lança Aéoroblast sur celui-ci qui tomba raide mort (façon de parler). Métamorph voulut se transformer en Noctali, mais la métamorphose échoua et Métamorph se changea en Torterra, il profita de cet imprévu pour utiliser Eboulement sur Lugia. Celui-ci évita l'attaque avec grâce et fonça sur Gardevoir et lança Aéroblast. Le Pokémon psy tenta d'arrêter l'attaque avec Ball'ombre mais l'orbe repartit sur elle ainsi que l'énorme bourrasque crée par Lugia. Goupix et Evoli voyant qu'il ne restait plus qu'elles et Métamorph sur le ring, unirent leurs attaques Vibrobscur et Ball'ombre ; fatigué de voler pour esquiver les attaques de ses adversaires, Lugia se posa un peu pour reprendre son souffle. Il ne pût voir arriver les deux attaques de Goupix et Evoli qu'il se prit dans son ventre. Métamorph en profita pour l'achever avec Eboulement. Lugia s'évanoui sur sa représentation au milieu de la cour. Les trois Pokémons victorieux se dépêchèrent de guérir leurs amis à terres avec des baies et des graines.



Lugia s'illumina et toutes les particules qui constituaient son corps se réunirent en une boule lumineuse blanche qui fonça sur la cascade. La cascade se sépara en deux et les deux parties de la chute d'eau se séparèrent, ouvrant ainsi un passage. Mais derrière la cascade il y a avait un morceau de couloir puis à nouveau une cascade.

Lorsque tous furent remis de leurs combats, ils s'approchèrent de la deuxième cascade qui se sépara en deux elle aussi. Et se fut le même spectacle, les deux parties se séparèrent laissant apparaître un nouveau morceau du couloir puis une nouvelle cascade. Ce fut ainsi jusqu'à ce que les 5 Pokémons (Alex, Claire, Cynthia, Gardevoir et Métamorph) eurent franchit douze cascades. Après la douzième cascade, une immense salle circulaire apparut. Au milieu de la salle, se trouvait un immense arbre entouré de végétation luxuriante. De nombreux canaux allaient alimenter l'ilot de verdure au milieu du temple. Tout autour de la salle se trouvait un immense escalier qui montait vers un portail beaucoup plus haut. Et sur le plafond, une immense verrière laissait passée la lumière. Alex et ses amis grimpèrent les marches jusqu'à la plus haute salle du temple. (je passe la description de l'ascension pour votre bien)


Ils franchirent leu seuil du portail, et là il y avait une énorme pièce. Au milieu de celle-ci on voyait un escalier en colimaçon de métal qui traversait le très haut plafond et qui continuait à monter. A droites et à gauches de la pièce, il y avait deux alcôves et à l'intérieur de l'une il y avait le système solaire et de l'autre un immense pendule. Ces deux salles étaient la base des tours spatio-temporels, refuge de Dialga et Palkia qui se trouvait au sommet. (on y est enfin)
Entre les bases des deux tours se trouaient une plaque de bronze sculptée qui représentait un arbre sur lequel de nombreux Pokémons jouaient. Au sommet de cet arbre il y avait l'A.C.P.L qui était en plein conseil.

Alex et ses amis, firent une pause avant d'aller sur la pinacle des deux tours (eh oui les sommets des deux tours sont reliés par une plateforme).







« Mesdames, mesdemoiselles, messieurs nous sommes à Safrania, une demi-heure d'arrêt »
La voix de la femme à l'interphone réveilla Orme qui était dans le wagon où dormaient les professeurs et les sœurs. En effet, au Japon, les trains couchettes sont soit par compartiment soit par wagon et étant nombreux les sœurs et les professeurs prirent un wagon. Celui-ci se rendormit tout de suite et ne put voir les deux grands yeux mauves qui brillaient dans l'ombre sans qu'on voie le propriétaire de ces membres oculaires. Les yeux s'approchèrent et un corps et une tête apparurent. C'était une femme, elle avait un visage blanc, très pâles et des cheveux mauves, des lèvres rouges sang. Elle portait une longue robe noire et les ongles de ses mains étaient assez longs. Elle s'approcha de Sorbier et commença à le pointer du doigt. Mais une des sœurs se réveilla et hurla, alors tout le wagon se réveilla et la femme fut pris au piège.


"Qui est tu ? demanda Sorbier

- Moi ? Je suis...Pandore ! Servante de mon maître depuis que je l'ai libéré en ouvrant la boîte.

- Oh ! Doux Jésus, dit une sœur avant de s'évanouir.

- C'est quoi ton but ? demanda Seko

- C'est logique non ?! Gros abruti ! Je suis envoyée pour vous TUER ! dit elle avec un sourire sadique. Mais bon, j'ai mieux à faire, et au lieu de vous tuer, je vais prendre un otage."

A peine eut elle dit ses mots qu'elle fonça sur la mère supérieure et l'attrapa. Mais aussitôt ses mains brulèrent.

"Ahhhhh ! Qu'est ce que c'est que ça ?!"

Dans les mains de Pandore se trouvait le rosaire de la croix du nord, que la mère avait toujours sur elle. Pandore ayant touché un objet mystique et sacré : et comme elle était envoyée par le Mal, le contact qu'elle avait eu avec le rosaire aurait pu être fatal. Folle de rage, elle se transforma en une fumée noire qui avait la forme d'un Noctali et disparut.