Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Entre deux époques de PeterCynthia



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : PeterCynthia - Voir le profil
» Créé le 23/12/2010 à 19:11
» Dernière mise à jour le 17/09/2011 à 23:13

» Mots-clés :   Action   Aventure   Présence de poké-humains   Sinnoh

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
18: Vents et volées
Le pont du Milineseï, la rivière qui traverse le mont Mistral est un petit pont doré usé par les intempéries et le temps. Il enjambe la rivière juste avant la cascade Mistral. De l'autre côté se trouve un immense bois d'érable et de chêne et au dessus de cet ensemble sylvestre trône l'immense et la majestueuse tour Mistral, tel une pagode défiant l'espace temps. Car en effet c'est au-delà de la limite de la tour Mistral que se dresse Serevaynia, les ruines spatio-temporelles qui sont par delà l'arc en ciel. Mais pour y accéder il fallait réveiller la toute puissance de Ho-oh, maître de la lumière et du feu, il est intervenu lors de la lutte précédente contre les Ombres. L'équipe Destin se trouvait là, de l'autre côté du pont et se dirigeai vers les bois de couleur flamboyante.

- Bon ben on avance bien on a franchi un océan, on a traversé une contrée aride, on a escaladé une montagne très hospitalière et maintenant on doit traverser un bois puis escaladé une tour. Mais j'en ai marre de marché, escaladé, marché, escaladé ! Je veux une pause ! Tout de suite ! Hurla Métamorph, sa voix tremblait de peur et de fatigue

- Métamorph s'il te plaît calme toi ! dit Goupix, on est tous fatigué et abattu mais c'est peut être le dernier effort ! continua la jeune fille qui depuis que Métamorph l'avait sauvé la vie, ses sentiments avaient complètement changé par rapport à lui

- Tu veux que je me calme ! Mais à force de marcher vers un lieu inconnu on a perdu un de nos compagnons et on a failli te perdre dans le chapitre précédent. Cette voici la voix de Métamorph était chargé de colère et même de rage

- Bon, avant que Métamorph se suicide à cause de la fatigue, c'est simple on fait une pause ! Je pense que le spectre lumineux de Ho-oh a fait fuir ces saleté d'ombres noires et qu'on est tranquille et qu'elles ne vont pas nous faire chier pendant quelques temps ! dit Alex en essayant de calmer la foule en colère même si en lui aussi la peur et la crainte grandissait.

- Juste comme ça Alex, ça fait quelques temps que me pose cette question, pourquoi tu as voulu te jeter dans l'espace-temps ? demanda Evoli

- Quoi ? Mais je n'en sais rien ! Déjà j'avais soif d'aventure après la ligue mais je m'attendais pas à ça, je pensais qu'on allait juste combattre Dialga et Palkia, mais de là à m'être transformer en Pokémon, de posséder le don de prémonition, de me battre contre des ombres noires trop bizarres, qu'une menace planait et que la nuit éternelle régnait sur Sinnoh et que….

- STOP ! J'ai compris pas besoin d'entrer dans les plus petits détails. Interrompit Evoli

- Eh vous professeur, pourquoi vous avez débarqué ici ? demanda Riolu

- Ben en faites je ne sais pas trop, j'ai eu un rêve, comme quoi vous aviez besoin d'aide, puis une voix a parlé et a dit que quant le moment sera venu je le sentirai puis il me donna une formule pour voyager dans le temps et pouf ! Je me retrouve ici poursuivi sans cesse par des créatures ténébreuses et ce qui m'étonne c'est que depuis le début aucun Pokémon ne nous a attaqués.

- C'est pas faux ! répondit Goupix. Bon on y va ?

- Ok, allez en route c'est partit ! dit Métamorph qui avait reprit du poil de la bête
Ils traversèrent donc joyeux le grand pont du Milineseï pour arriver dans l'immense et profond bois du Mistral. La lumière traversait avec peine l'épais feuillage ambre, ce qui donnait une magnifique couleur orangé partout dans le bois. Un petit chemin de terre serpentait entre les chênes et les érables, avant de s'enfoncer plus profondément dans la forêt.
Les feuilles chantaient l'ai du vent et leurs innombrables voix résonnaient sous la canopée.
Quelques buissons gigotaient, c'était forcément la présence de Pokémon. Riolu, Goupix, Evoli, Gardevoir et Métamorph avancèrent dans les profondeurs végétales. Au fur et à mesure qu'ils avançaient les gigotements augmentaient, ils étaient suivis.

- C'est pas que ça me fasses peur mais… commença Métamorph dont la voix tremblait de peur

- Ben vas-y crache le morceau tu flippes comme un malade ! termina Evoli

- Ben oui…. J'ai honte. De toutes les manières les Métamorph ne sont pas réputés pour être courageux.

- Oh, ça va te vexes pas, ça arrive à tout le monde d'avoir peur pour de la gnognotte. Continua Evoli

- Bon les deux c'est pas que votre discours ne sert à rien mais presque, on est juste suivis par des bruits de buissons et des feuilles chantantes. Dit Gardevoir pour calmer les deux Pokémons

Soudain les gigotements se firent plus forts, plus nombreux, plus dense et plus long. Lorsque tout à coup :


- BANZAÏ !!!!!!!

- Banzaï ? Ca ne serai pas un arbre par hasard ? demanda Alex/Riolu complètement gaga (eh oui le manque de dioxygène en haute altitude peut rendre un peu débile, mais vous allez me demandez, comment peuvent pousser des arbres à cette altitude ? Eh ben c'est la magie de Ho-oh !)

- Abrutit ! Déjà, l'arbre c'est un bonzaï et BANZAÏ c'est un cri ninja, ça veut dire en gros sauter leur dessus ! hurla Goupix/Cynthia

A peine eut-elle dit ces mots qu'une horde de Pokémons de tous types et de toutes espèces sortirent des buissons et les attaquèrent.

- Euh, depuis quant on se fait attaquer par les Pokémons ? demanda Riolu qui avait retrouvé ses esprits

- Depuis que l'espace-temps bug ! dit Goupix

Gardevoir, juste avant que les Pokémons ennemis attaquent avait utilisé Abri pour défendre ses amis, les attaquant se prirent le bouclier lumineux en pleine face et s'effondrèrent au sol pour quelques mais précieux instants.

- Bon, j'ai un plan, Gardevoir et Métamorph vous foncez vers la tour car seul 2 Gardevoir peuvent l'ouvrir. J'ai appris ça en étudiant les mythes de cette tour mais on s'en fou de savoir comment je le sais. Pendant ce temps, nous trois c'est-à-dire Goupix, Riolu et moi, tiendront les asseyant à distance. Ca vous va ? demanda Claire

- Euh…ouai ! dit Riolu.

- Vous êtes prêts ? demanda Gardevoir. Dans 30 secondes j'arrête le bouclier.

Gardevoir utilisa Téléport avec Métamorph et tous deux disparurent dans un éclat lumineux. Les Pokémons, se réveillèrent aussitôt et le combat commença. Les ennemis étaient surtout des Pokémons spectre, normal et feu, ils attaquaient donc à coup de sphère noire, de griffes, de crocs et de colonnes enflammées. Les attaques volaient dans tous les sens et les trois poké-humains essayaient de les évités du mieux qu'ils pouvaient. Un coup ils viraient à droite, un autre coup ils se jetaient sur le sol où sinon ils sautaient pour ne pas prendre les orbes en pleines figures. A force d'esquiver, ils perturbèrent leurs assaillent qui arrêtèrent quelques instants leurs assaut incessant. Les poké-humains en profitèrent pour s'enfuir vers la tour.
Poursuivis par les Pokémons enragés, ils se séparaient et prenaient chacun une direction opposé mais les Pokémons se séparaient aussi et donc Riolu, Goupix et Evoli se retrouvaient tout le temps. Les boules de feu les poursuivaient et ils ne savaient pas du tout où allé. La seule chose qui pouvaient peu être les aidés c'était le vent. Effectivement le vent était assez puissant ici pour pouvoir faire voler un objet léger. Mais surtout ils faisaient chanter les feuilles d'une manière singulière. Les différentes cultures du monde disent parfois que se sont les esprits de la forêt qui parlent à travers les feuilles mais c'était juste le vent. Vous allez me dire, pourquoi il nous parle du vent ? Ben en faites comme les feuilles chantent grâce au vent, elles se plient face à sa force, donc les trois humains peuvent savoir d'où vient le vent et ils pourront peut être volé pour éviter les Pokémons enragés.

Evoli réfléchissait donc à cette théorie mais elle n'eut pas le temps d'y trouver la réponse car elle se prit une puissante attaque Déflagration dans le dos, elle s'écroula, inconsciente.

- Bon on fait quoi maintenant ? demanda Riolu

- Ce qu'elle voulait que l'on fasse. Dit Cynthia

- C'est-à-dire ?

- Regarde et tais-toi !


Goupix scintilla puis rougeoya avant de s'enfumer puis d'exploser. Elle se retrouva dans les airs, poussés par les vents.

- Et comment tu as fait ça ? demanda Riolu

- En explosant j'ai évacué toute la matière inutile dans mon corps, je suis donc devenue plus légère, le vent peux donc m'emporter

- Ah, ok ! Et je fais comment moi ?

- Vide-toi de ton énergie inutile !

- Et pour Evoli on fait quoi ? Et je fais comment pour me débarrasser de mon énergie inutile ?

- Fais-le et tais-toi !

- Tu penses vraiment que les prémonitions c'est sur commande ?!

- Fais-le ! hurla Goupix

- Ok, pas besoin de s'énerver.


Riolu s'approcha du corps inconscient d'Evoli et le toucha.

MODE PREMONITION :

Un épais brouillard recouvre tout, puis un immense bloc rocheux transperce les cieux et le brouillard. Sur ce bloc, se trouve l'imposante tour Mistral.

FIN DU MODE PREMONTION

Lorsque Riolu rouvrit les yeux ils se trouvaient dans les cieux, volant à côté de Goupix. Sous ses mains, se trouvait le corps d'Evoli. Le problème, c'est que si il enlève ses mais du corps du Pokémon évanouie, le lien de la prémonition cesse et Evoli tombe.

- Juste comme ça, comment sa se fait que je vole grâce à une simple prémonition ?

- En faite, quant tu as une prémonition tu transmets ton énergie dans la chose que tu touches, comme tu voulais voler, ton énergie qui te permettait de voler est partis dans le corps d'Evoli, toi tu t'es allégé et elle, elle c'est remplit d'énergie aérienne, ce qui fait que vous pouvez voler tous les deux.

Après cela les trois Pokémons volèrent tranquillement sous le regard hagard des Pokémons qui voulaient les attaqués.

Lorsque soudain, de puissant onde de choc mauves les traversèrent ; ils s'écrasèrent au sol. C'était le retour des ondes de distorsion. Ces ondes vampirisent la vie et l'énergie de tout ce qu'elles touchent. Elles ôtèrent donc l'énergie aérienne qui imbibait le corps des trois Pokémons volants. Puis le sol se mit à tremble, d'aveuglants flashs lumineux apparaissaient toutes les 3 secondes, des éclairs et le tonnerre retentissaient de partout. La terre vibra, gronda, puis se déchira. Une immense lumière recouvrit tout puis elle disparut laissant derrière elle le silence et un épais brouillard.

Evoli (qui c'était reveillé), Goupix et Riolu se trouvaient en face d'un énorme gouffre béant. Soudain un immense rocher flottant transperça le brouillard. Sur ce rocher volant se trouvai l'immense tour Mistral.

- C'est cool, mais comment on fait pour y accéder ? demanda Alex

- On utilise la même méthode que la précédent sauf que le problème c'est que de puissant courant ascendants et descendants entour maintenant la tour. Il faut donc trouver les bons pour pouvoir arriver devant l'entrée du bâtiment. Expliqua Claire


Pendant quelques temps, ils firent le tour du gouffre lorsque :

- Eh oh ! J'ai trouvé les bons courants ! hurla Cynthia

- Comment tu as fait ? demanda Alex

- J'ai balancé une pierre dans le gouffre, celle-ci est remontée puis, elle est redescendue avant de tourner autour de la tour puis de retomber devant l'entrée.

-Bon ben ok alors c'est partit ! s'exclama Alex


Alex sauta le premier puis un puissant courant ascendant le fit remonter. Il riait tellement c'était grisant. Eh oui c'est tellement grisant de s'envoler, de tout oublier pendant quelques temps, de se laisser guider par les vents qui nous mènent où ils veulent qu'on aille. C'est grisant de se laisser porter, de se relâcher. Riolu/Alex était tellement heureux de vraiment voler sans souci de ne pas bouger les mains sinon le corps de notre ami tomberai et s'écraserait sur le sol. Riolu fit le tour de l'immense pagode avant de toucher les dalles de l'entrée de la tour. Là il serra Gardevoir et Métamorph dans ses bras, ses deux Pokémons et ils restèrent joyeux pendant quelques temps. Ce fût la même chose pour Goupix/Cynthia et Claire/Evoli. Ce fut la joie !

Mais, les ténèbres étaient encore là et les 3 moires surveillaient particulièrement leurs actes et leurs actes avenir.


A suivre……..