Pikachu
Pokébip Pokédex Espace Membre Forum
Inscription

Entre deux époques de PeterCynthia



Retour à la liste des chapitres

Informations

» Auteur : PeterCynthia - Voir le profil
» Créé le 24/10/2010 à 17:06
» Dernière mise à jour le 13/12/2010 à 20:34

» Mots-clés :   Action   Aventure   Présence de poké-humains   Sinnoh

Si vous trouvez un contenu choquant cliquez ici :


Largeur      
16: L'histoire de l'ombre
La plus part du temps les gens pleurent et dépriment quant un de leur proche meurt ou disparait, mais là, même si Carabaffe était mort et que tout le monde sauf Evoli pleuraient sur la plage, les circonstances étaient complètement différente. En effet, quand des gens ont perdu leurs proches, ils font une pause dans leur vie, mais sachant que le reste de l'Equipe Destin doit poursuivre une folle course à travers l'espace-temps et que dans le futur ou le présent…. En gros dans l'époque où vit Sorbier le jour ne se lève plus, il faut donc que ce qui sont allé dans le passé se dépêche avant que l'ombre qui a été réveillé ne prenne pas plus pouvoir (vous aurez la légende de cette créature bientôt). Ils ne pouvaient donc pas rester éternellement sur la plage froide du Mont Mistral. Heureusement, Evoli fit un excellent travail et leur remonta le moral pour quelques temps. Sur ce…… bonne lecture !





Depuis la mort de Carabaffe, Metamorph avait complètement changé, maintenant il ne faisait que ce plaindre et au moindre problème il baissait les bras. Il était devenu arrogant et égoïste. Cynthia qui été énervé par Metamorph avait pris l'habitude de l'engueler dès qu'il disait un truc. Ca donnait ça :

- J'ai faim et j'en ai marre de rien faire
- Metamorph si t'a un truc intéressant autre que je me plains dit le sinon TAIS-TOI !!!!!

A part que Cynthia et Metamorph se détestaient, tout allait bien. Le chagrin de tout le monde pour la mort de Carabaffe avait disparut et ils se décidèrent enfin de faire l'assaut du mont Mistral. Effectivement derrière la plage se trouvait l'imposante montagne dont on parle depuis longtemps, hélas aucune entré ne se montrai sauf une espèce de temple au pied de la montagne. Les Pokémons entrèrent dans le temple et là une Lockpin méditait. Ce n'était pas n'importe qui, c'était une prophétesse. Elle pouvait voir les sentiments les plus profonds des personnes et définir leur caractère ainsi que leur futur. Elle faisait brûler des feuilles de laurier et une forte odeur d'encens flottait dans l'air. Une cuve remplit d'eau laissait apparaître parfois des jets lumineux. Soudain elle dit :

- Toi qui le veux, approche et je te montrerai ce que tu vaux !
- Bon on fait la plouf pour savoir qui y va ? demanda Alex
- ………..
- Bon ok j'ai compris je me dévoue

Il s'approcha du Lockpin, celle-ci prit une poignée de poudre blanche et souffla dessus. La poudra entra en contact avec Alex avant d'atterrir dans l'eau. Soudain l'eau prit une teinte verte.

- Tu as l'espoir en toi ! Excellent, mais maintenant approfondissons plus, elle lâcha une nouvelle poignée de poudre et l'eau prit une autre couleur. Elle continua.
Tu as vécu une grande tristesse il y a peu et l'espoir en toi a diminué. Tu es effectivement joyeux et le feu sacré t'habite. Mais tu es loin d'être un de ces héros parfait. La peur t'habite et elle te rend parfois cynique et lourd. Comme l'a dit Feunard mon collègue dans la voyance, la lumière diminue et le mal se repend et la malédiction vous suit. Mais ! Que le futur vienne à moi et que la lumière du Monde me révèle les secrets cachés. Vous êtes maudit, certes, mais je promets qu'au bout de cent ans de votre errance cessera.
- J'ai pas compris mais c'est pas grave ! dit Riolu
- Quelqu'un d'autre veut que je lise son avenir ?
-……………..
- Toi ! Tu vivras autre choses, tu te sacrifieras pour continuer et ouvrir la voie ! dit la prophétesse en montrant Cynthia du doigt
- Eh ça veut dire quoi autre chose ? demanda Goupix
- Dans le froid, dans l'horreur et le mystère se dresse une ombre éternelle.
- Stop ! Arrêtez de nous parler dans un charabia incompréhensible ! hurla Goupix
- Bon ok je vais vous racontez une légende. La voici :

Il y a fort longtemps, lorsque l'ombre et la lumière créèrent Arceus et que celui-ci créa le Monde. L'ombre et la lumière, se sentant exclu créèrent une nouvelle entité. Mais celle-ci, jalouse de son frère devint mauvaise. Il essaya de détruire le monde de son frère. Mais Arceus, avec l'aide de ses créations les plus puissantes. Arceus enferma l'Ombre dans une plaque de bronze. Pour maintenir le sceaux fermés chaque dieu y versa une goutte de son sang. Mais avant de disparaître l'entité du nom de Missigno jura que la cupidité de la dernière création d'Arceus les anéantira tous. Alors pour prévoir ce retour funeste, Arceus créa une formule, qui pouvait faire disparaître cette créature. Il fallait être trois humains pour la réciter et ses humains devaient être en parfaite harmonie. Arceus cacha se parchemin dans le plus grand secret dans la bibliothèque secrète de l'A.C.P.L.


- C'est funeste comme histoire. Dit Riolu
- Je te le fait pas dire. Lui répondit Gardevoir
- Vous n'avez plus besoin de moi ? Dans ce cas Fffouh

Lockpin souffla dans une poudre verte et la jeta au sol. Un immense nuage vert apparut dans la salle puis le noir complet. Quant les Pokémons rouvrirent les yeux ils se trouvèrent dans une salle vide, avec des marques de symboles étranges sur les dalles.

- Beurk ! J'ai avalé de la fumée ! J'en ai marre de cette aventure de merde. Se plaignait Métamorph
- Mais t'en a pas marre de te plaindre tout le temps ! T'en a pas marre de faire chier le monde ! T'a vraiment un caractère de merde !
- Woh calme vous deux. Intervenu Gardevoir
- Au lieu de vous entretuer faudrait savoir comment on sort d'ici. Dit Araragi.

Et ils fouillèrent la salle pendant des heures. Pendant des heures ils remuèrent chaque recoin de la pièce, pendant des heures ils soulevèrent le moindre grain de poussière à la recherche d'un objet, d'une chose mais rien si ce n'est les symboles sur le sol qui entourait un plus gros symbole. Le soleil commençait à se coucher et l'espoir diminuait peu à peu. Mais un rayon lumineux vint s'infiltrer et frappa le signe principal au sol. Celui-ci s'illumina et un texte apparut. Le texte disait que il fallait trouvait le symbole correspondant à celui illuminé pour que la porte s'ouvre. Mais si le symbole n'ai plus illuminé par le soleil couchant il faudra attendre le lendemain pour ouvrir la porte et continuer.

- Le problème c'est que comme on est au sol on va pas pouvoir voire la vrai forme du symbole principal et donc ne pas savoir lequel est le bon. Dit Alex
- Ben j'avais pas pensé à ça mais c'est vrai que c'est un problème. Répondit Araragi.
- L'autre problème c'est que personne lévite sauf Métamorph qui peut se transformer. Dit Gardevoit
- Mais comme Métamorph est un gros égoïste de première, il ne le ferra pas. Dit Cynthia
- T'as tout compris ma jolie ! lui répondit
- Comment tu fais pour penser qu'a toi ! Tu veux qu'on crève tous parce que t'as pas envie de bouger. Lui hurla Araragi à la gueule


Et la dispute commença. Seule Gardevoir ne faisait rien. Elle méditait tranquillement. Puis, d'un seul coup elle commença à s'élever dans les airs. Tout le monde l'a regardait d'un air ébahi. Arrivé à une certaine hauteur, elle montra l'un des nombreux symboles du doigt. Le symbole qu'elle montrait était la rune de l'union. C'était un cercle qui était coupé par trois ellipses. Cynthia s'approcha du symbole et pensa en le voyant : « trois humains en parfaite harmonie…. C'est peut être ça ». Puis elle appuya dessus. Celui-ci s'enfonça et dans un vacarme assourdissant, l'immense porte de pierre s'ouvrit laissant l'accès libre à l'immense Mont Mistral. Puis dans un nouveau bruit, une autre porte s'ouvrit libérant ainsi la sortie du temple. Le mont Mistral était séparé en deux parties distinctes. La première partie était une grotte qui allait du temple à la moitié du Pic. L'autre partie était à « ciel ouvert » et allait jusqu'à la tour Mistral. L'équipe Destin entra dans la grotte et un noir intense les enveloppa. Seule la lumière floue du temple éclairait la grotte sombre.

- Quelqu'un ne connaitrai pas flash par hasard ? Ca nous aiderait. Demanda Riolu
-………..
- Ca va répondez pas tous en même temps. Continua le Pokémon Aura
-………
- Bon vous commencez à me faire peur ! C'est pas drôle, arrêtez !
-……..
- C'est…..c'est toi…..Cynthia ? Aahhhhhhhhh !

Et Riolu s'évanouit sou les effets de la peur du stress et face à cet étrange chose qu'il croyait être Cynthia.

- C'était quoi ce cri Gardevoir ? demanda Cynthia au Pokémon Psy
-…….
- Gardevoir ?
-…..
-Ga…Gar…Gardevoir ? C'est toi ? Arrrgh !

Le goupil s'évanouit. Et le reste des membres de l'équipe Destin disparurent dans les vapes.





Les assistants de Sorbier tirèrent Chen de sa grande mélancolie. Cela faisait plus d'un quart d'heure que Chen regardait le portail où Araragi avait disparut il y a une demi-heure (nous somme pas au même moment que ci-dessus). Les assistants sortirent Chen de la maison et là, Sorbier donna une énorme claque à son collègue. Celle-ci fit l'effet demandé, réveillé le professeur. Le vieux professeur de Sinnoh sourit, heureux de revoir son ami dans un état stable. Après cela, ils partirent tous, vers le parc du village. Comme Arargi n'était plus là, les deux professeurs durent s'occuper eux-mêmes de l'évacuation de Littorella.

- Bon, Chen vous vous occupez des villageois allant de la lettre –a à la lettre –m et emmenez les au Lac, et moi je m'occupe du reste. On doit se séparer pour couvrir plus de terrain et ainsi pouvoir évacuer plus rapidement les villageois. Il est 6h16 et dans trois quarts d'heures, tout pètent donc on se bouge !
- Ok c'est parti ! Tous ceux qui ont un nom de famille commençant de -a jusqu'à –m vous me suivez et surtout ne me quittez pas !


Le convoi des villageois commença. Deux groupes se formèrent et prirent une direction différente mais qui menait quand même au Lac Vérité. On va s'intéresser à Chen parce qu'à Sorbier rien ne lui est arrivé. « Mesdames, messieurs restez à vos sièges car à partir de ce moment ca risque de partir en freestyle »


Pendant quelque temps, rien ne se passa et le chemin était tranquille. Mais les sbires, alertés par la fuite des villageois, arrivèrent de partout, comme des fourmis envahissant une maison. Des hélicoptères tournoyaient autour du groupe de villageois et des Jeep commençaient à faire des barrages pour empêcher les villageois de sortir. Certains avaient des bazookas et menaçaient de faire feu. Soudain, un cri strident à en percer les tympans se fit entendre. Des nuées d'Altaria fonçaient sur les sbires et attaquaient à coup de Draco-souffle. De nombreux sbires se faisaient désintégrer par la puissance des rayons qui décuplaient à cause de la fureur des oiseaux. Puis des troupeaux de Rattatac foncèrent sur les jeep et commençaient à les défoncés à coup de coup de boule. Les sbires ne sachant plus quoi faire, attaquèrent les Pokémons à coup de Rocket et de Bazooka. Les villageois, sidéraient de voir les Pokémons se révoltaient contre les sbires firent de même et foncèrent sur les voitures. Les hélicoptères, essayaient de calmer la foule et tiraient dans tous les sens. Du sang giclait de partout, les Pokémons mordaient, griffaient, hurlaient sous les flots de balles. Soudain un bazooka tomba et Chen, saisissant l'occasion fonça pour le ramasser. Mais le sbire qui l'avaient fait tomba fonça aussi. Un corps à corps à mort commença entre les deux hommes. Chen frappait le sbire à coup de coup de pieds. Le sbire essayait d'esquiver mais la vivacité des coups de Chen le troubla. Perturber, il s'arrêta et Chen en profita pour lui décocher un énorme pain. Le sbire s'effondra et Chen prit le bazooka et commença à tires sur les hélicoptères. La bataille faisait rage et de nombreux corps de villageois, de sbires et de Pokémons recouvraient le sol. Enfin le dernier sbire fut abattu et les Littorelloi continuèrent leur chemin vers le Lac, tandis que les Pokémons ayant survécu repartir de là où ils étaient venu. Chen arriva enfin au Lac.




A suivre…..